Celle qui brûle

Lu par Cachou Kirsch
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 16 sept. 2021 | Archivage 5 janv. 2022
Audiolib, Policier / Thriller

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Cellequibrûle #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour obtenir réparation ?

À Londres, trois femmes sont frappées de plein fouet par l’assassinat d’un jeune homme à bord de sa péniche : Carla, sa tante, Miriam, sa voisine, qui a découvert le corps, et Laura, avec qui la victime a passé sa dernière nuit.

Si elles ne se connaissent pas, ces trois femmes ont un point commun : chacune a été victime d’une injustice qui a gâché sa vie. Chacune couve une colère qui ne demande qu’à exploser. L’une d’elles aurait-elle commis l’irrémédiable pour réparer les torts qu’elle a subis ?

Paula Hawkins, l’autrice de La Fille du train, qui a conquis des millions de lecteurs à travers le monde, revient avec un nouveau roman éblouissant, à l’intrigue incandescente. Sous sa plume, trois femmes, qui brûlent de prendre leur revanche, vont voir leur monde s’embraser.

Ce thriller redoutablement addictif et profondément humain est brillamment interprété par Cachou Kirsch.

Jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour obtenir réparation ?

À Londres, trois femmes sont frappées de plein fouet par l’assassinat d’un jeune homme à bord de sa péniche : Carla, sa tante, Miriam, sa...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035407162
PRIX 23,45 € (EUR)
DURÉE 9 Heures, 19 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Celle qui brûle commence par la découverte du corps d’un jeune homme sur une péniche à Londres. Trois femmes sont liées à lui, Carla sa tante, Laura une jeune femme qui a passé la nuit avec lui et Miriam la voisine qui trouve le cadavre. On découvre chacun des personnages au fil de chapitres courts et dont le changement de point de vue rend le récit assez dynamique. Chacun d’entre eux cache quelque chose et a un passé plutôt lourd. Mensonges, manipulations, rancoeur, haine, tout est là. On soupçonne à la fois tout le monde et personne en particulier. L’un des personnages est un auteur de thriller et des passages de son livre ponctuent le récit et amènent aussi une réflexion sur les romans du genre. Quelques longueurs sont en revanche à signaler mais elles m’ont permis de mieux comprendre chacun des personnages. J’ai apprécié la description de l’environnement, le canal, les péniches et le petit quartier où vivent les protagonistes. Elles n’ont pas été dérangeantes pour moi mais pourraient l’être pour des personnes aimant l’action. Il ne faut donc pas s’attendre à un thriller haletant avec beaucoup de suspense et de tension. Il s’agit d’un thriller psychologique et domestique qui passe du temps sur les personnages, leurs pensées, leur histoire et l’incidence sur le présent. On fait régulièrement des bonds dans le passé et cette alternance m’a plu. La fin m’a un peu déçue car je m’attendais à un grand final avec une révélation explosive mais cela n’a pas été le cas. Elle est cependant cohérente avec le récit et l’enquête et je n’avais pas deviné toutes les explications. La version audio m’a convaincue, je l’ai trouvée dynamique. Si cette histoire vous tente, n’hésitez pas à tenter l’audio qui permet de mieux vivre les quelques longueurs du roman. J’ai dans l’ensemble passé un bon moment avec cette histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un peu déçue par ce nouveau Paula Hawkins. Le récit se situe à Londres. Trois femmes déçues, trahies et blessées par la vie se retrouvent liées par la mort d’un jeune homme qu’elles ont toutes connu. J’étais sceptique en lisant le résumé du roman mais ai été curieuse de voir le traitement accordé par l’autrice à ses personnages. J’ai pensé « encore un roman mettant en scène des femmes malmenées et en quête de vengeance, le tout orchestré par une autrice de polar à succès (cf. Camille Lackberg) » Ne vous méprenez pas, j’espérais sincèrement une bonne surprise, des portraits subtiles et nuancés de ces trois femmes que la vie n’a pas épargné. J’aurais voulu les plaindre, éprouver de l’empathie. Bilan, j’ai trouvé les personnages à la fois antipathiques, agaçants et plats. J’ai malgré tout suivi l’intrigue, espérant un twist final qui s’est avéré convenu et couru d’avance. Mon avis n’empêchera certainement pas, j’en suis certaine, les bonnes ventes de ce futur best seller. Je remercie NetGalley, Audiolib et la narratrice de m’avoir permis de me faire une opinion de ce roman à paraître.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un mot: ADDICTIF Une fois entamée l’audio-lecture de ce thriller psychologique, il m’a été impossible de la lâcher! Tout m’a plu et tenu en haleine, du style à la structure du récit en passant par les personnages. La narration est tout à fait adaptée et la voix particulièrement agréable à écouter!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un jeune homme est retrouvé assassiné dans sa péniche. La jeune femme qui l'a quitté au petit matin fait bientôt figure de suspecte. Mais la tante de la victime et son ex-mari semblent avoir des choses à cacher ainsi que la voisine de péniche qui l'a découvert. Un roman halletant, bien construit. La lectrice est parfaite. Un vrai plaisir d'écoute.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est le premier livre de l'auteure que je lis. Je n'ai pas été déçue. Je m'attendais à un roman policier à suspens addictif et sans prise de tête. Et c'est ce que j'ai eu. J'avais du mal à stopper l'écoute à certains passages tellement l'auteur sait créer du rythme dans son histoire. Les personnages sont très bien décrits. On arrive bien à les imaginer et à les aimer ou les détester selon les profils. Il ne faut pas essayer de chercher le meurtrier ni le mobile. Il faut se laisser porter par l'histoire. C'est un roman divertissant qui vous fera passer un bon moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'ouvrage: Miriam vit sur sa péniche sur le Regent's Canal. Ce matin-là, elle se rend sur une péniche voisine afin d'informer l'habitant qu'il a dépassé de deux jours le temps imparti, et qu'il doit déplacer son embarcation. C'est le cadavre du jeune homme qu'elle découvre. Critique: Après avoir beaucoup aimé La fille du train», et avoir été déçue par «Au fond de l'eau», j'ai été tentée par «Celle qui brûle», donc je l'ai essayé. Je suis contente d'avoir redonné sa chance à Paula Hawkins, car ce roman m'a plu. J'ai d'abord apprécié de ne pas savoir où iraient les choses au départ. L'autrice campe ses personnages, nous les présente, montre certaines de leurs faiblesses... J'ai rapidement pensé que Laura n'était pas la meurtrière. Mais au lieu de chercher qui cela pouvait être, je réfléchissais à l'impact des événements sur chaque personnage, et à la psychologie de chacun. Par exemple, je me rendais compte qu'il serait facile à n'importe quel lecteur de comprendre Laura, d'éprouver de la compassion pour elle. Cependant, tous ces lecteurs, moi comprise, se montreraient-ils tolérants et empathiques s'ils rencontraient quelqu'un dans son genre au hasard d'une promenade, ou s'ils avaient affaire à elle dans le cadre de leur travail? Laura m'a envoyé à la figure que la plupart des gens étaient très prompts à dire: «Celui-là, il est taré.», sans chercher plus loin. Bien sûr, on ne peut pas éprouver de l'empathie si on ne connaît la personne que depuis cinq minutes, surtout si la seule chose qu'on l'a vue faire est rire comme une démente·.. Mais dans le roman, certains connaissent la jeune fille, et ne la traitent pas bien, ses parents les premiers, l'un par faiblesse, l'autre par bêtise et égoïsme. Comme d'autres auteurs, Paula Hawkin s'arrange pour que le lecteur soupçonne plusieurs personnes. Je ne lui en ai pas tenu rigueur, parce qu'elle s'est débrouillée pour que certains indices soient finement amenés. Par exemple, la manière dont certains éléments compromettants se sont retrouvés en possession d'un personnage. De plus, il n'y a pas tant de suspects que cela. Enfin, chacun avait un mobile valable. Même si j'avais tout de suite décidé que Laura n'était pas coupable, je savais que la situation aurait pu la changer en meurtrière. L'enquête sur l'assassinat de Daniel est une occasion pour le lecteur d'apprendre le passé des personnages, de savoir comment il se fait que Miriam connaît Théo Mayerson... J'ai apprécié la manière dont se conclut ce pan de l'intrigue. J'ai également apprécié la manière dont Paula Hawkins prépare les choses pour que l'un des personnages puisse piéger le coupable. J'ai trouvé cela très bien amené. En tant que pinailleuse, je pense que le fait que le coupable n'ait demandé aucune explication à sa victime n'est pas crédible. Cependant, on m'objectera que la victime aurait pu mentir. De plus, le fait que le coupable ne demande rien prépare autre chose. En effet, à la fin, une question reste: celle que se pose le coupable. Cela fait qu'on peut voir un personnage sous deux angles différents. C'est dérangeant, car la réponse ne pourra jamais être apportée. Je pense même qu'un lecteur qui lirait le roman à la loupe ne la trouverait pas. Certains pourront décider de croire le plus évident... En parallèle de ce qui arrive aux personnages, il y a des extraits de «Celle qui s'est enfuie», le dernier roman de Théo. J'ai bien compris que l'agencement des extraits était fait exprès, afin de montrer celui du roman de Théo. Cependant, certains extraits sont inutiles, voire redondants, alors que s'ils avaient été placés au début, ils auraient eu leur importance. Remarque annexe: J'aime beaucoup qu'Irène se batte contre les clichés concernant les personnes âgées. Sa façon de penser est un appel à l'ouverture d'esprit. La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cachou Kirsch. Comme d'habitude, il m'a plu de retrouver cette comédienne. Elle est parfaitement entrée dans la peau des personnages, et est même parvenue à prendre une voix parfois quelque peu chevrotante pour Irène sans que cela soit affecté.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est une lecture déroutante, imprévisible, complexe et palpitante. Mon seul bémol, c'est que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages sauf a Irène qui a un rôle secondaire. Aussinon, j'ai apprécié cette histoire qui nous fait découvrir des personnages écorchés par la vie. On nous balade dans le passé et le présent de chaque personnage, c'est ce point qui pour moi a été très déroutant. La fin est tout simplement étonnante. On ne s'y attend vraiment pas. Bref ! Ce fut une lecture sympa et intéressante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un meurtre… trois femmes… À Londres, un homme vient d'être assassiné. Trois femmes semblent avoir un lien de près ou de loin avec lui, trois femmes qui ont un point commun : chacune d'entre elles a été victime d'une injustice. Laura qui a passé la dernière nuit avec la victime… Carla, sa tante… Miriam, la voisine qui épie les gens à travers ses fenêtres et qui a trouvé le corps… Est-ce que l'une d'entre elles se serait vengée? Est-ce un meurtre opportuniste? Qui aurait tiré bénéfice de cet assassinat? Qui est finalement passé à l'acte? Est-ce le roman en lui-même ou le fait qu'il ait été en lecture audio… mais je l'ai trouvé un peu long et parfois confus dans les histoires de vie des personnages. Toutefois, l'auteur nous manipule allègrement… dirigeant le spectre de la culpabilité d'un personnage à l'autre alternativement. Le thème de la vengeance reste central. le lecteur est manipulé et embarqué par ce drame psychologique. J'ai lu ce roman grâce à #audiolib et #netgalleyfrance que je remercie pour cette découverte. La voix de la lectrice, Cachou Kirsch, est posée que ce soit au niveau de l'articulation, de la prosodie ou de l'émotion… toutefois lorsque l'auteur alterne fréquemment les personnages, cela peut être compliqué de suivre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le corps d'un jeune homme est retrouvé sur sa péniche. 3 femmes, sans lien apparent, sont concernées : suspectes ou témoins ? On alterne les points de vue entre plusieurs personnages, on découvre leurs histoires mais sans comprendre le lien entre eux. Les personnages sont bien construits, leur psychologie est très bien détaillée. On les comprend, tout en se demandant "quel rapport" ? Puis, petit à petit, l'auteure tisse sa toile, nous dévoile des pistes. C'est tortueux, c'est dramatique. Colère, vengeance, malheurs, doutes, les sentiments sont bien dépeints. Même si on pouvait deviner quelques éléments, les différentes fausses pistes maintiennent le suspens jusqu'au bout. La narration audio est agréable, correspond à l'ambiance du roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’attendais avec impatience ce polar, car j’avais adoré la fille du train de Paula Hawkins. Et, j’ai été déçue. En positif, j’ai aimé retrouvé la plume de l’autrice, et son talent pour créer des espaces clos. Ici, on se déplace dans un étroit périmètre entre un chemin de halage, deux péniches et un ruelle bordée de maisons victoriennes modestes. L’autrice réussit à nous emprisonner dans ces lieux, à amplifier les bruits et à diffuser l’angoisse. Les personnages sont fouillés avec des femmes singulières : Laura la jeune fille handicapée, Carla et Angela, les soeurs en souffrance, et Myriam, victime d’une terrible tragédie à l’adolescence. Comme souvent chez Paula Hawkins, les hommes n’ont pas le beau rôle. Pour autant, je me suis ennuyée. Le rythme est lent, entrecoupé de nombreux flash-back qui ralentissent encore un intrigue peu étoffée sans beaucoup de rebondissements ni de fausses-pistes. La plongée dans le passé et la psyché des personnages est intéressante mais elle occupe trop de place au détriment de l’action. Je ne suis pas non plus arrivée à m’attacher à ces femmes fracassées par la vie sans que je puisse l’expliquer. La fin ne m’a pas convaincue. J’ai trouvé que les fils des différentes intrigues étaient reliés par un très mince fil rouge. Peut-être la lecture audio (de très bonne qualité) a généré cette impression de lenteur. Je remercie toutefois #netgalleyfrance et #audiolib pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Trois femmes malmenées par la vie, ayant subi de terribles drames vont être étroitement liées suite au meurtre d'un jeune homme. Trois suspectes dans cette affaire mystérieuse. Il y a du suspense, des rebondissements et de l'émotion comme je recherche dans les thrillers. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. Une enquête policière captivante où l'intrigue est très bien ficelée et rythmée. J'ai beaucoup aimé écouté ce roman audio avec les différentes voix qui donnent de la profondeur à l'histoire. J'ai particulièrement aimé le personnage de Laura et D'Irene, la vieille femme. Elles sont très attachantes. Une écoute très plaisante et une lecture addictive que je vous recommande.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On le sait P. Hawkins fait de bons petits polars, pas trop psychologiques, pas trop sanguins. Le polar de vacance bien écrit et qui se vend facilement. Et, à juste titre : c'est bien scénarisé, et on s'accroche pour avoir le fin mot de l'histoire. Le fait d'alterner entre passé et présent, entre un livre devenu best-seller et la vie de ces auteurs (?!), le fait de nous faire côtoyer de nombreux personnages qui pourraient être les coupables idéaux, surtout les plus dérangés ou les menteurs, donnent le rythme nécessaire pour en faire un page-turner. Tant de gens qui ont tant de choses à cacher ou à dire sur ce meurtre : vengeance ou coup de sang ? C'est bien fait, jusqu'au bout, et c'est déjà ça !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais beaucoup aimé le premier roman de Paula Hawkins La fille du train. Dans Celle qui brule, on suit trois femmes d'horizon et de conditions différents. Carla qui a perdu son fils plusieurs années auparavant et ne s'en est jamais remise, Miriam qui a été victime d'un enlèvement et Laura victime d'un violent accident de voiture quand elle était petite. Toutes les trois sont liées à la mort de Daniel Sutherland retrouvé mort sur sa péniche: l'une est sa tante, l'autre a découvert le corps et la dernière est celle qui l'a vu vivant pour la dernière fois. On va donc s'attacher à la vie et au passé de ces trois femmes, car chacune a pu avoir un mobile pour passer à l'acte. Ce que j'ai aimé dans ce roman c'est que Paula Hawkins a travaillé ses personnages féminins : ce ne sont pas des femmes sures d'elles, battantes, non. L'une déclare ne pas se laver pendant plusieurs jours et n'y voir aucun inconvénient, l'autre est décrite comme très moche et la dernière est loin du stéréotype de la femme épouse et mère qu'elle n'est plus. L'enquete est classique, j'avais un peu deviné le dénouement mais la voix de Cachou Kirsh m'a emporté dans ce thriller et je ne regrette pas du tout cette expérience audio que je conseille fortement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

~ Je me suis sentie TELLEMENT privilégiée de pouvoir me voir offrir ce titre dès sa sortie, alors qu'on le trouvait en tête de rayon de toutes les librairies ! Pourtant, les premiers avis à son propos sont plutôt mitigés… En grande fan de l'auteur, j'avais hâte de me faire ma propre opinion. ~ Je comprends totalement que ce livre n'est pas fait l'unanimité : les personnages peuvent paraître assez marginaux et peu attachants. Difficile de s'y identifier… Pourtant, lorsqu'on arrive à passer au travers de cela, je trouve leurs profils passionnants et particulièrement aboutis. Désir de vengeance, sentiment d'injustice, handicap psychologique… Autant de facteurs qui peuvent pousser chacun à devenir une sombre version de lui-même. ~ J'apprécie particulièrement ce genre d'intrigue, ou les destins de chaque personnage se croisent et se défont, comme une pelote de laine à démêler. Par ailleurs, j'avoue avoir été frustrée par la fin. J'aurais aimé un twist final plus décapant. Certaines révélations arrivent tard et m'ont laissée un peu sur ma faim. ~ Cependant, la plume de Paula Hawkins est toujours aussi juste et maîtrisée. La visite guidée de ce quartier méconnu de Londres ainsi que le côté "roman dans le roman" sont particulièrement appréciables. Ses mots sont mis en valeur par une interprétation juste exceptionnelle de Cachou Kirsch, qui donne littéralement vie à chacun des personnages. ~ Comment ne pas vous conseiller de vous jeter sur ce roman ? D'autant plus que Paula Hawkins est tout simplement une valeur sûre… Par ailleurs, je recommande particulièrement le format audio, qui fera oublier les petites déceptions aux plus tatillons.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé la première partie de ce récit. L'intrigue est prenante, les personnages sont bien travaillés et le ton de la narratrice excellent. J'ai aimé les particularités des personnages abîmés par la vie et le style de l'autrice. Et ce qui fut une qualité devint presque un défaut dans la seconde moitié du roman. Que de souffrances chez nos héroïnes ! Des souffrances sur lesquelles l'autrice revient un peu trop. J'ai eu le sentiment que l'histoire se répétait et tournait malheureusement en rond, surtout après avoir compris le dénouement. Malgré tout, j'ai passé un bon moment et je crois que d'écouter au lieu de lire y a fait beaucoup. La narratrice est vraiment excellente, elle a su varier ses intonations selon les protagonistes et donner de l'élan au récit là où il s'essouffle un peu. Ça reste un bon polar, très bien travaillé, je ne regrette pas du tout cette écoute. J'ai découvert l'autrice avec ce roman et je t'enterai d'autres titres d'elle sans hésiter. À écouter !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un meurtre - 3 femmes liées à la victime. Un roman qui avait pourtant tout pour me plaire. Une intrigue palpitante, des personnages très différents avec chacun des secrets du passé à cacher, une enquête qui s'annonce passionnante.. Cependant des longueurs au fil de la narration m'ont empêchées d'être complètement embarqué dans ce thriller. Vraiment dommage ! Ce roman reste tout de même une bonne lecture, dans laquelle vous irez au bout pour avoir le fin mot de l'histoire. Je ne m'arrêterai pas à ce livre, j'ai très envie de découvrir les précédents romans de cette auteure pour lesquels j'ai entendu beaucoup d'éloges.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a quelques années, « La fille du train » avait été un phénomène littéraire qui avait rapidement conduit à un film. A ce jour, je n’ai encore ni lu ni vu cette histoire mais cela ne saurait tarder. En attendant, pour me faire une première idée de Paula Hawkins, j’ai commencé par son troisième roman, en version audio. Une chose est sûre. L’autrice a dû fournir un travail conséquent pour imaginer son intrigue. Elle ne fait pas dans la simplicité. Les personnages sont approfondis au point que chacun de leurs destins nous est décortiqué. On connaît l’ensemble de leurs secrets même les plus inavouables. Cette transparence permet de donner une multitude de pistes à l’énigme. Ce scénario complexe rend tous les protagonistes suspects et laisse le lecteur constamment dans le doute. Mais cette concentration d’évènements personnels se révèle être aussi le défaut de cet opus. En effet, les protagonistes sont tellement tourmentés et pleins de failles qu’il devient presque improbable qu’ils puissent tous se connaître et vivre au même endroit, au même moment. La coïncidence est un peu exagérée et laisse un goût de préfabriqué. Ceci étant, si je mets de côté mon humeur pointilleuse, je dois reconnaître que j’ai beaucoup aimé cette aventure. L’écriture de l’autrice et la lecture de Cachou Kirsch sont en parfaite adéquation et sont très agréables à l’écoute. L’intrigue est bien ficelée et maîtrisée et m’a tenu en haleine de bout en bout. J’ai été happé par le suspense psychologique généré par cette mécanique narrative à tiroirs. L’autrice fait preuve d’un véritable talent pour nous embrouiller l’esprit. Je dois l’avouer, j’étais un peu sceptique face à l’énorme succès de Paula Hawkins. Grâce à cette expérience auditive, je comprends maintenant l’engouement autour d’elle. « Celle qui brûle » est un divertissement policier efficace qui remplit son rôle à la perfection.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qui n'a pas entendu parler du roman La Fille du train ? Ce roman a tellement fait parlé de lui que j'ai eu peur de le lire, crainte d'être déçue comme souvent quand on parle trop d'un titre. Mais j'ai tenté la version film parue en 2016 qui m'avait bien plu par la psychologie torturée des personnage. Quand j'ai vu qu'elle sortait un nouveau roman, j'ai alors voulu le lire avant de trop en entendre parler cette fois ! Et j'ai bien fait car ça a été un régal. Une nouvelle fois l'autrice propose des personnages torturées, secrets. Chacun a un passif plus ou moins lourd. Chacun traîne des dossiers qu'ils n'ont pas forcément envie d'étaler au grand jour. Et au milieu de leurs manigances, de leurs secrets, il y a un meurtre qui passerait presque en arrière plan, comme un prétexte a raconté les histoires des uns et des autres. Tout commence donc par la découverte d'un corps. C'est celui d'un homme qui a été égorgé sur sa péniche. C'est son étrange voisine de mouillage, Miriam qui l'a découvert. Mais cette dernière a une réaction étrange. Et le lecteur se pose sa première question envers un des protagonistes féminins : pourquoi ? Autour de la victime deux autres femmes gravitent : sa tante Carla, et Laura, une jeune femme "différente". Miriam, Laura et Carla ne se connaissent pas ou alors de loin. Leur point commun en dehors de la victime, c'est qu'elles ont toute un passé qui les ont marqué, blessé. Une injustice qui a été gravé au fer blanc sur leur âme. et c'est ce passif qui va les mener à être soupçonnée tour à tour. Leur comportement ambigu, les non dits font qu'elles pourraient toutes être passées à l'acte. Je me répète mais c'est vraiment autour de la psychologie de ces trois femmes que se construit le roman, le meurtre devenant secondaire malgré sa sauvagerie et la personnalité de la victime. J'ai aimé que l'autrice lève le voile avec parcimonie sur le passé de ces femmes, nous laissons à nos hypothèses, nous laissant jouer avec notre propre imaginaire. L'ambiance est sombre, parfois inquiétante et on ne peut s'empêcher de ressentir de l'empathie pour ces femmes même si elles pourraient se révéler la coupable. Il y a quelque chose en chacune d'entre elles qui engendre de la sympathie. Et Cachou Kirsch a su parfaitement retranscrire cette part d'émotivité du roman en jonglant avec ses intonations, avec la tonalité de sa voix qui s'adapte à la personnalité de chacune. Un thriller psychologique aux personnages torturés. Efficace !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Myriam aime son coin du canal. Du haut de sa péniche, elle sait beaucoup de choses sur son entourage. Laura, jeune femme au passé difficile et douloureux, se retrouve dans une situation compliquée. Carla vient de perdre sa sœur et son neveu en peu de temps, et les secrets de famille sont lourds à porter. Trois femmes évoluant dans le même espace, ayant des motivations différentes, et un rapport particulier entourant un meurtre obscur… Nous voilà dans une espèce de huis clos tout à fait particulier. En effet, nous voyageons uniquement entre quelques personnes. Le point de vue change au fil des chapitres. Tour à tour, nous entendons les pensées de Myriam, de Laura et de Carla. Et ce qu’elles nous racontent est important pour dresser un tableau complet. Je me suis sentie prise dans l’histoire assez rapidement. L’auteur nous donne quelques éléments accrocheurs pratiquement dès le départ. Juste de quoi nous intriguer, pas plus. Pas trop en tout cas. Au fil du temps qui passe et des éléments de leurs vies, des questions apparaissent. Quels sont vraiment les secrets qu’elles gardent, et qui pourraient tout bouleverser? L’auteur nous fait voguer au gré des détails, tranquillement. Et lorsqu’enfin ce meurtre est élucidé, la raison en est surprenante! J’ai trouvé cette lecture bien agréable. De quoi passer un bon moment en tout cas.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après The Girl On the Train, on attendant tous avec impatience le nouveau roman de Paula Hawkins. Et encore une fois, elle ne nous a pas déçu. Nous nous retrouvons cette fois dans un environnement typique londonien, dans un petit quartier résidentiel, dans cette partie de Londres où les gens habitent sur des péniches, boivent du thé à l'aube avec un plaid autour des épaules et connaissent le plaisir d'un bon livre. Puis le lecteur assiste à une collusion de personnages, tous différents mais pourtant tous liés: petite mamie veuve adorable, jeune libraire, une femme ambitieuse et son marie écrivain, et une jeune fille blessée par la vie et qui tente tant bien que mal de trouver sa voie. Bien sûr, il y a un meurtre; un double meurtre même, une mère alcoolique et son fils dessinateur. Au début, personne de leur entourage ne semble être lié à cette catastrophe, mais au fur et à mesure que nous en apprenons plus sur chacun, sur leur vie et leurs expériences, le nœud commence à se resserrer. L'auteure arrive à nous garder en haleine sans nous perdre si trop nous en dévoiler, mais surtout au-delà du meurtre, le lecteur est immergé dans la vie des protagonistes ; chacun à quelque chose à dire, une histoire à raconter, et parfois j'en oubliais presque le meurtre. La littérature est aussi très présente, car nous avons affaire ici à un auteur et une libraire, et Celle qui brûle est une mise en abyme avec un des livres de l'auteur, qui nous offre un second point de vue sur l'histoire et surtout une trame secondaire. Par contre, cet auteur n'est pas si renommé que ça, et beaucoup de ses critiques lui reprochent d'être déconstruit, d'avoir des flashbacks et de faire des sauts dans le temps qui perdent complètement le lecteur. Et bien je l'ai aussi ressenti ici, parfois j'étais perdue, ne sachant où me situer dans la chronologie de l'histoire, et parfois je me retrouvais dans une scène avant le meurtre sans m'en rendre compte tout de suite, c'est assez perturbant. J'ai écouté ce libre en audiobook, qui est d'ailleurs une belle réussite, bravo à la narratrice et à Audible. Chaque personnage avait son identité, et la lecture à insufflé de la vie et de la dynamique dans le livre. Cependant c'était surement à cause du fais que ça soit un audiobook que j'étais parfois un peu perdue dans le temps, les flashbacks, etc., ce qui aurait peut-être été plus visible avec un livre papier (avec les dates écrites au début des chapitres etc.). J'ai beaucoup apprécié ma lecture, et je recommande chaudement ce livre de Paula Hawkins ; à lire dans le train, chez soit sous un plaid en face de la cheminée, ou en boule dans son lit. Merci à Netgalley et Audiolib d'avoir partagé avec moi cette copie audio de ce livre en échange d'une revue honnête.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'automne, ce moment parfait pour écouter des livres audios, surtout des thrillers ! J’ai adoré Celle qui brûle de Paula Hawkins que j’ai pu lire grâce à Netgalley et Audiolib. La voix de Cachou Kirsch, qui collait parfaitement aux personnages, m’a embarqué et je visualisais vraiment les rues autour du chemin de halages londoniens. Je me suis attachée a certains personnages alors que je doutais de la sincérité de tous et c’est assez fort je trouve. Ce roman m’a fait réfléchir sur la notion de faute, de responsabilité, et j’ai même été surprise vers la fin de la tournure des révélations. Par contre c’est un roman assez lent et psychologique. Personnellement j’adore ça ! Mais ça peut ne pas être le cas de tout le monde. Je le recommande aux personnes qui apprécient cela donc.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est encore une fois par le format audio que j'ai suivi cette lecture - un tour de force incroyable. Cachou Kirsch, la comédienne, est l'une des meilleures lectrices du genre. Avec elle, je ressens de l'empathie, de la colère, de l'agacement pour les uns ou les autres. Elle nous fait vivre sa lecture et donc vivre le roman avec une telle conviction. J'avoue, je trouve ça remarquable. Et j'en redemande. Le roman est un thriller qui ne propose pas de séquences frappantes. Aucune scène racoleuse. Juste de la tension psychologique. Et j'aime ça ! Pendant tout le roman, on scrute et on extrapole. On a évidemment tout faux. Car c'est truffé de non-dits et de révélations qui se choquent avec intelligence. Les apparences sont trompeuses. Les confessions, à prendre avec des pincettes. Bravo. J'avais une telle impatience de tout lire pour découvrir le pot-aux-roses. Vraiment, un très bon roman !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après son succès planétaire avec La fille du train, Paula Hawkins revient avec son troisième opus: Celle qui brûle. Dans ce livre ce sont clairement les femmes qui en sont au centre. Bien que tous les opposent en apparence, Carla, Miriam et Laura vont être mêlées à l'enquête du meurtre de Daniel. La première car il s'agit de sa tante, la seconde car c'est elle qui découvre le corps et la troisième car c'est la dernière personne connue à avoir vu la victime. Rien qui ne sorte du lot dans l'enquête ci ce n'est le vécu de ces trois femmes. C'est d'ailleurs ce que j'ai trouvé le plus intéressant dans le récit. Toutes ont subies par le passé des événements traumatisants qui nous sont divulguées au fil de l'histoire. Ces révélations sèment le trouble et donnent à penser que chacune d'entre elles pourraient être la coupable. Celle qui brûle n'a pas été un coup de coeur mais reste néanmoins un bon polar que j'ai découvert dans sa version audio. Sa trame ainsi que la narration de Cachou Kirsch m'ont rendu la lecture en audio aisée et agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je retrouve dans ce livre ce qui m’avait plu dans la Fille du train : des chapitres courts, des dialogues percutants et des chemins de traverse qui vous détournent de la piste raisonnable, celle qui devrait nous mener à l’assassin. Sauf qu’en chemin, le lecteur découvre tellement d’autres choses qu’il ne sait plus qui croire ou à qui faire confiance.  Celle qui brûle, c’est l’histoire de trois femmes : Miriam, Laura et Clara qui ont toutes subies des injustices dans leur passé. Et qui s’efforcent de tenir le cap pour continuer à vivre. Mais à force de taire nos souffrances, on sait que parfois il suffit d’une brindille pour tout enflammer. Alors, laquelle a joué trop près du feu ? Que s’est-il passé ? Qui a encore quelque chose à prouver, et quoi ? A moins que le mal ne se cache ailleurs…  Très agréable à écouter lire, grâce à la bonne interprétation de Cachou Kirsch. Un thriller ancré dans la vraie vie qui rappelle à tout un chacun que cela n’arrive pas qu’aux autres…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Daniel Suterland est retrouvé assassinat dans sa péniche. Il a été poignardé et les traces de luttes et indices mènent à Laura, une jeune fille un peu particulière qui a été victime d’un accident de voiture étant enfant et qui en garde des séquelles. Elle ne contrôle pas trop ce qu’elle dit, ses réactions et paroles n’ont aucun filtre. Ce côté un peu trop naturel et farfelu en fait un suspect potentiel. Elle a également des antécédents un peu violents. Autour de ce meurtre, viennent aussi se greffer des personnages blessés et des rancunes de famille dans la famille de Laura comme celle de Daniel. La mère de Daniel était alcoolique et, alors qu’elle gardait son neveu, il a fait une chute mortelle. Plusieurs histoires s’imbriquent, ainsi que des retours vers des événements passés. C'est tout un puzzle avec douleurs et rancunes que l’auteure organise savoureusement pour nous mener vers le dénouement et les explications. Un thriller efficace grâce au personnage de Laura, que j'ai trouvé très attachant, aux drames familiaux et aux différentes pistes suivies. La lectrice avait un ton neutre, posé, parfait qui permet de se concentrer sur le l'histoire qui est très prenante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé ce nouveau roman de Paula Hawkins. J'ai été happée par mon écoute du début à la fin. Tout d'abord je tiens à dire que #cachoukirsch est vraiment une très bonne narratrice, j'ai vraiment apprécié d'écouter sa voix, son intonation et le ton donné aux différents personnages. Nous rencontrons ici, Laura, Myriam et Carla, 3 femmes, 3 destins que la vie a brisée d'une certaine manière. Laura est une jeune femme qui a vécu un terrible accident dans sa jeunesse et qui depuis en garde des sequelles et elle se retrouve, malencontreusement, au mauvais endroit au mauvais moment. Myriam est une femme d'une cinquantaine d'année qui elle a vécu un évènement traumatique durant sa jeunesse accentué par une trahison des années plus tard qui lui laisse un goût très amer. Carla a vécu un drame familial et depuis sa vie a basculé et elle n'a plus jamais réussi a y prendre goût. Ce drame qui l'a coupée de sa famille lui a laissé une certaine rancœur. Ces trois destins se retrouvent liés par la mort de Daniel Sutterland. Au fil des chapitres, nous découvrons l'histoire de chacune de ses femmes avec beaucoup d'émotions. Et alors, les pièces s'emboitent, les histoires s'entrechoquent et le lien entre chaque protagoniste se fait. L'intrigue est très bien menée et bien ficelée, j'ai trouvé que c'était une histoire vraiment originale et j'ai apprécié la façon dont l'auteure nous mène au dénouement. Au-delà de la résolution du meurtre, c'est au cœur de la vie de ces trois femmes que nous plongeons et nous sommes emportés dans un tourbillon d'évènements qui imbriqué les uns aux autres rendent cette histoire humaine et attachante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans une multitude de suspects, nous plongeons facilement dans ce thriller à l'intrigue qui vous fait faire des soubresauts à votre cœur et joue avec vos nerfs. L'autrice diffuse l'angoisse au fur et à mesure nous menant sur des fausses pistes qui tient le lecteur en haleine. Chaque chapitre offre un point de vue différents avec des personnages écorchés par la vie qui prête cependant parfois à confusion. Construit sur un passé/présent, l'autrice mène bien sa barque. Bien que j'aie trouvée quelques longueur, je me suis laissée prendre par la voix de la narratrice qui offre beaucoup au roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Retrouvez mon avis coup de coeur en IGTV et en vidéo ! Un thriller haletant et palpitant qui m'a tenu en haleine du début à la fin. Une histoire incroyable et une enquête menée d'une main de maître grâce à une plume que j'aime de plus en plus. Mon premier titre en audio et merci pour cette opportunité. J'ai été agréablement surprise. Je me suis attachée aux personnages, j'ai bien visualisé les scènes. Je continuerais dans ce format avec plaisir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qui a tué Daniel Sutherland, retrouvé égorgé sur une péniche dans les faubourgs de Londres? Qui a pu s'en prendre à ce beau garçon un peu paumé ? Dans ce page-turner addictif, Paula Hawkins s'amuse à jouer à cache-cache avec la vérité et nous entraîne dans les vies mouvementées et compliquées de trois femmes, trois proches de la victime qui vont reconstituer chapitres après chapitres l'histoire de Daniel et de sa famille, et évidemment dévoiler l'identité de son meurtrier. Lu avec beaucoup de finesse par Cachou Kirsch, j'ai passé un excellent moment à l'écoute de ce thriller psychologique plein de suspens. J'ai apprécié les portraits de femmes que dresse Paula Hawkins, toutes attachantes à leur façon, particulièrement Laura, dans le rôle de la petite amie dérangée et Irène, dans celui de la vieille dame combattive et protectrice. Moins convaincue en revanche par Miriam, la voisine au passé trouble dont les péripéties m'ont parue superflues. Mais en définitive, c'est un roman bien ficelé et riche en rebondissements!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Figure de proue du thriller domestique depuis La Fille du train en 2015, Paula Hawkins poursuit dans ce genre très en vogue avec Celle qui brûle, disponible aux éditions Sonatine depuis le 16 septembre. Si le premier cité faisait le job et maintenait le lecteur sous tension, ce nouveau roman est beaucoup plus médiocre, la faute à une langue quelconque. Si les bonnes intentions de Paula Hawkins sont visibles (construction psychologique des personnages fouillée), la mayonnaise ne prend malheureusement jamais vraiment. Entre digressions pénibles et langue sans relief, on ne rentre jamais complètement dans l’histoire – une histoire qui s’évapore comme les volutes de fumée représentées sur la couverture de l’ouvrage. Et ce n’est malheureusement pas l’impeccable version audio proposée par Audiolib qui rattrape le coup.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais déjà lu de la même autrice il y a quelques années "La fille du train", j'en garde un excellent souvenir. Ce qui m'a amené à vouloir découvrir ce nouveau roman, et encore une fois je l'ai adoré. J'ai trouvé les différentes intrigues très bien menées en parallèle. L'autrice nous a amené avec elle sans toute fois nous perdre, nous a fait passer d'une suspicion a une autre sans que la résolution des enquêtes ne devienne évidente aux yeux de tous. J'ai aimé la complexité de ses personnages, notamment Laura. Mais également la fragilité de Myriam et la force de Carla sans oublier la dévotion de Théo. Ce roman est beau, il est beau car il nous montre à quel point l'être humain est fragile et à quel point tout peu vite basculé. Je tiens aussi à souligner avec quelle délicatesse elle nous rappelle que pour notre bien-être, pour notre équilibre, être entouré et bien entouré est primordial. Je recommande ce livre les yeux fermés. Mention spéciale pour l'écoute, j'ai beaucoup aimé la voix de la personne qui a lu le livre. Très agréable pour les trajets en voiture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Enquête, secrets, vengeance, Un petit thriller psychologique, tout en lenteur... Trois femmes : Laura, Miriam, Carla... Une victime : Daniel... Le suspense est à son comble 😱 Chacune se retrouve suspecte et aurait pu éventuellement avoir un mobile pour s'être débarrassé respectivement de leur amant, voisin ou neveu... A nous de démêler toute cette intrigue!! Ce thriller prend vraiment son temps, ce qui permets à l'auteure d'installer tranquillement une ambiance sombre sur fond de drames familiaux... Les bonds dans le temps entre passé et présent rendent l'écoute interessante malgré un ensemble qui semble parfois décousu 😔 J'étais tout de même curieuse de connaître le fin mot de l'histoire! Mais c'est surtout la voix de @cachoukirsch qui a rendu la lecture agréable de ce thriller un poil trop convenu...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je suis une véritable boulimique, en tout cas avec les livres audio. Depuis que j’ai commencé à en écouter, je ne peux plus m’arrêter. Dans la voiture, au travail quand je suis seule et que je couvre ou que je répare des livres. Alors, je me suis jetée comme une perdue sur Celle qui brûle le nouveau roman de Paula Hawkins. J’avais déjà lu La fille du train et Au fond de l’eau, des thrillers que j’avais bien aimés (mais pas adorés) alors je me disais qu’il y avais de bonnes chances que ce soit la même chose avec ce nouveau roman. Paula Hawkins, originaire du Zimbabwe, vit en Grande-Bretagne et avant de devenir écrivaine, elle était journaliste indépendante. Et maintenant, elle écrit des thrillers qui se passent tous en Angleterre. Comme Celle qui brûle. Ce roman débute par un meurtre. Celui de Daniel, retrouvé sur une péniche par sa voisine Miriam. Le jeune homme venait de s’installer à côté de chez Miriam et il couchait de temps en temps avec Laura. Laura, on l’appelle la folle. Elle boite depuis qu’elle a été renversée par une voiture quand elle était gamine ; un accident qui lui a laissé des séquelles aussi au niveau neurologiques. Daniel venait de perdre sa mère Angela quelques temps auparavant et nous faisons aussi connaissance avec sa tante Carla, anciennement mariée à un écrivain dont le dernier roman a été salué par la critique. On va ensuite suivre Carla, Miriam et Laura. Evidemment chacune pourrait avoir une raison de s’être débarrassé de Daniel. Et évidemment encore, on n’aura la solution qu’au dernier moment – on n’est pas dans Columbo (j’adore Columbo). Dans La fille du train, j’avais mis un temps fou à apprécier l’héroïne, alcoolique, déglinguée et peu attachante. Là, au niveau des personnages, j’ai accroché plus vite. Miriam est une femme seule qui travaille dans une librairie et qui, apparemment n’est pas très jolie ni très avenante ; les gens la trouve un peu bizarre. Mais elle est très observatrice et connaît Laura. Laura est une jeune fille qui n’est pas bien riche. Elle travaille dans une laverie et ses parents sont de vrais égoïstes qui n’en ont rien à faire d’elle. Son accident fait qu’elle est totalement désinhibée ; elle couche avec qui s’intéresse à elle, dit à peu près tout ce qu’elle pense et sa seule amie est une vieille dame qui – coïncidence – est la voisine d’Angela, la sœur de Carla. Carla, elle, a vécu une véritable drame qui a brisé son couple, mais elle s’est récemment rapprochée de son mari. J’ai bien aimé la – les – voix de la lectrice Cachou Kirsch que j’avais déjà entendu dans Née d’aucune femme. Et le roman est assez prenant. Pas fou, mais assez prenant. impossible de trouver qui a bien pu assassiner Daniel avant la fin du roman – on peut faire des suppositions, mais les miennes ont évolué au fur et à mesure ( on peut dire que j’ai été assez nulle sur ce coup-là. J’ai probablement préféré Celle qui brûle à La fille du train et Au fond de l’eau, mais cela tient, j’en suis sûre, au fait que j’ai écouté ce roman. Je vous ai dit que j’adorais les livres audio ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai conscience que j’en attends beaucoup depuis La fille du train que j’avais adoré; son deuxième roman, Au fond de l’eau m’avait également plu mais pas autant que le premier. J’ai été contente de retrouver la plume de l’autrice, sa manière de décrire les personnages, son rythme lent, et le thriller plus psychologique qu’effrayant. J’ai aimé être amenée sur diverses pistes qui pouvaient toutes être concluantes. En bon public, je me suis laissée emmener sans grande résistance et je l’ai lu d’une traite. En revanche, attention. L’alternance entre les différents personnages au début peut amener un peu de confusion: ce fut mon cas, pas assez concentrée au début, j’ai été obligée de revenir sur certains points histoire de ne pas confondre certains protagonistes (car trois sont victimes d’injustice et gravitent l’une autour des autres).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je connaissais cette auteure de réputation et j’avais très envie de découvrir son dernier livre, c’est chose faite grâce à Netgalley et Audiolib, je suis toujours aussi enchantée de ce format. J’ai beaucoup aimé ce thriller très bien rendu par la voix chaleureuse de Cachou Kirsch qui sait donner un timbre particulier à chaque personnage et nous permet de vivre de l’intérieur cette histoire . Daniel, un mauvais garçon qui vit sur une péniche délabrée, est retrouvé mort par sa voisine Miriam. Elle vit sur le bateau voisin et trouve le corps par hasard, elle travaille dans une librairie au bord de la faillite. Dans sa jeunesse, elle a été enlevée par un tueur comme elle l’a raconté dans son manuscrit qu’elle a eu la mauvaise idée de faire lire à Théo Myerson, un écrivain de ses clients qui l’a plagiée, ce qu’il refuse de reconnaître. Laura, une jeune femme fragile et handicapée est la dernière personne à avoir vu Daniel en vie, ils ont passé la nuit ensemble, mais se sont disputés avant son départ. Tout accuse Laura qui affirme qu’il allait bien lorsqu’elle l’a quitté au petit matin. Elle ment à la police et se comporte de manière inadéquate, ce qui ne parle pas en sa faveur. Il y a aussi Carla, la tante de Daniel et ex-femme de l’écrivain. Elle n’a jamais pardonné à sa soeur Angela d’avoir causé le décès de son fils de trois ans à cause de sa négligence alors qu’elle le gardait quinze ans plus tôt, Angela est morte très récemment et elle doit vider sa maison. Irène, une charmante vieille dame était la voisine et amie d’Angela, elle est aidée dans certaines activités par Laura. Tout accuse Laura du meurtre, mais Irène croit à l’innocence de son amie et mène son enquête sur la famille Myerson et ses sombres cachotteries. Peu à peu les secrets des personnages se révèlent, toutes ces femmes ont de bonnes raisons d’être frustrées, en colère car la vie les a toutes malmenées. La narration est très complexe, alternant entre présent et passé des protagonistes, qui auraient tous une raison de tuer Daniel. Ils sont rongés par la colère, la culpabilité et la haine. L’histoire de Miriam se dévoile peu à peu à travers des extraits de son manuscrit, ou du roman qu’en a tiré Théo sans son autorisation, rendant encore plus complexe la structure du roman. Laura et Irène sont les personnages les plus attachants. Même si elle est maladroite et assez agressive verbalement, Laura essaie de s’en sortir, elle sollicite l’aide de ses parents qui la rejettent, mais elle leur pardonne, elle a une grande marge de résilience contrairement aux autres personnages enfermés dans leur rancoeur. Irène craint de passer pour une vieille femme inutile, mais elle fera merveille dans son rôle de Miss Marple. L’intrigue est basée sur la psychologie des personnages et elle est très subtile, impossible à résumer. Les grands thèmes sont le deuil et la manière de survivre après un grave traumatisme, le désir de vengeance. Les interactions sont aussi très complexes. Une lecture très addictive. #Cellequibrûle #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lecture addictive! Ce que j'adore dans ce genre de roman, c'est la multiplicité des points de vue et des histoires. On suit les personnages (très bien écrits) pour finir par tisser des liens entre leurs histoires respectives, pour finir par reconstituer le puzzle. Cerise sur le gâteau, c'est bien écrit et très bien lu. Dès le début du roman, on découvre le meurtre d'Angela, puis de Daniel son fils. Laura, une jeune femme un peu spéciale et claudicante est accusée du meurtre de Daniel. Elle se défend, car selon elle, ce n'est pas parce qu'elle s'est disputée avec lui qu'elle est coupable. Qu'en pense la voisine, Irène? Et Myriam qui l'a vue le soir en question mais refuse d'en parler à la police? Et L'écrivain et sa femme qui connaissaient bien la victime? J'avais adoré la fille du train, celui ci ne m'a pas déçu. A découvrir absolument!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mon premier livre audio ! Suite à une erreur de manipulation dans ma demande sur NetGalley me voilà avec un livre audio imprévu. Après quelques manipulations techniques, j’ai réussi à le mettre sur mon téléphone et là, quel plaisir d’écouter ce récit pendant mes balades !! Je ne m’attendais pas à être envouté ainsi par la voix de Cachou Kirsch et à me laisser chambouler par une intrigue si complexe. J’avais beaucoup aimé les deux précédents romans de Paula Hawkins, surtout l’ambiance qu’elle arrive à créer mais là c’est vraiment mon préféré. Je pense encore souvent à Laura, Miriam et Carla, des femmes meurtries qui avancent malgré tout mais aussi Irène, vieille dame attachante et futée. Autour du meurtre de Daniel, jeune homme de 23 ans, sur sa péniche, l’autrice fait s’entrecroiser toutes ces femmes potentiellement suspectes. Chacune aurait eu des raisons de l’éliminer que l’on comprend peu à peu grâce à des flash-backs qui nous dévoilent des histoires touchantes et terribles. En alternant les narrateurs, les mêmes scènes sont racontées et c’est comme des pièces de puzzle que l’on amasse pour tenter de reconstituer la vérité, j’adore ça ! Un coup de cœur pour moi !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour mes longues promenades hivernales, j'ai adoré avoir dans les oreilles la voix accrocheuse de Cachou Kirsch pour me raconter cette histoire. Le récit des femmes de l'entourage de Daniel que l'on retrouve assassiné dans sa péniche est captivant. Laura, qui doit vivre avec les séquelles d'un grave accident à qui on s'attache et que l'on comprend et pour laquelle nous voudrions plus de justice. Angela, la mère de Daniel qu'on nous présente, paumée, alcoolique, larguée par presque tous, sa soeur Carla, mariée à un écrivain, qui a perdu son jeune enfant voilà 15 ans et qui peine à accepter, à pardonner. Puis Miriam, voisine de péniche de Daniel et qui clame un vol d'idées, de roman. Toutes ces femmes portent en elle une colère rentrée, mal exprimée, retenue...Et puis il y a la bienveillante Irène . Personnage en périphérie qui cherche à comprendre, à concilier . Humaine et indulgente, ai-je dit que c'était un personnage en périphérie ...? Hum en tout cas, cette vieille dame fera débouler bien des choses, elle qui porte en elle tant d'amour. Bref, toutes, elles seront entrainées dans la résolution du meurtre de Daniel et toutes auront à expier , à exprimer, regrets, remords , reproches et chagrin. Une intrigue bien ficelée, un récit superbement travaillé.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Version audio Un meurtre et 3 femmes au passé lourd qui tournent autour, 5 femmes, même, si l'on y ajoute la mère de la victime et sa voisine octogénaire. Toutes ont un lien avec cette victime, un garçon pervers, peu recommandable. En outre, chacune a vécu des expériences traumatiques et en garde de profondes séquelles psychologiques. Par une alternance passé-présent, Paula Hawkins distille ses informations au compte goutte. Au fil des pages nous en apprenons plus sur le passé de ces femmes, passé qui peut avoir fait d'elles une meurtrière. L'auteure sait très bien nous tenir en haleine en entretenant le suspense jusqu'à la fin. Ce nouveau thriller de Paula Hawkins, bien mené et addictif, m'a fait passé un très bon moment. Il n'est cependant pas sûr que je le garde en mémoire longtemps, d'autant que j'ai du mal à associer le titre au récit. J'ai trouvé la lecture de Cachou Kirsch vraiment très bien. Sa voix très agréable est suffisamment neutre, sans être plate ni monotone, pour ne pas interférer dans mon imaginaire. C'est ce qui me plaît dans un livre audio.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mon 3ème de l'auteure, je n'avais pas accroché au best seller, j'avais beaucoup aimé le 2ème: au fond de l'eau, almors j'ai tenté celui-ci. Mitigée.... J'ai beaucoup aimé la voix, sans elle, jene serais pas allée au bout. Cette capacité à faire les voix jeunes, vieilles, de changer le rythme de sa voiix selon les personnages m'ont clairement aidée à vouloir savoir la suite. Je sais que si je l'avais lu, j'auraiqs trouvé des longueurs, je me serais ennuyée. Pourtant les personnages sont cré&dibles, l'intrigue est plutot bien ficelée, mais.il manque un truc. J'ai aimé découvrir tout le monde, suivre leurs vies mais je n'ai pas été convazincue par l'ensemble. Ca m'a fait comme pour la fille du train, je me suis ennuyée par moments, j'ai décroché plusieurs fois. En résumé, un très bon livre audio, une voix hyper pro mais une histoire un peu légère et convenue.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

De Paula Hawkins, j'avais lu La fille du train, que j'avais beaucoup aimé, puis Au fond de l'eau, qui m'avait laissée sur ma faim. Avec Celle qui brûle, j'ai retrouvé le plaisir de lire Paula Hawkins, ou plutôt d'écouter Cachou Kirsch me raconter l'histoire de Celle qui brûle. Lorsqu'un jeune homme est retrouvé mort sur une péniche, ce sont les vies de trois femmes qui vont être chamboulées. Miriam, sa voisine, par la découverte du corps. Carla, sa tante, par le flot de souvenirs douloureux qui va se libérer. Laura, avec qui il entretenait une relation, par les soupçons qui vont peser sur elle. Pendant les premiers chapitres, j'ai parfois eu du mal à me repérer parmi les personnages, mais j'ai rapidement remis de l'ordre dans mes idées et j'ai pu profiter pleinement de mon écoute. Celle qui brule est un thriller psychologique très efficace et sans temps mort. Pas de révélation fracassante au moment du dénouement, et j'avoue que parfois je préfère ce genre d'épilogue à une fin spectaculaire qui ne sort de nulle part.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai découvert ce roman sous format audio chez Audiolib, et lu par Cachou Kirsch. Londres. Lorsque le corps de Daniel est retrouvé à bord de la petite péniche dans laquelle il habitait, Laura va d’emblée être soupçonnée. En effet, la jeune femme a passé la nuit avec lui. Pourtant, il semblerait que d’autres personnes pourraient également être impliquées. Effectivement, Miriam, la voisine de Daniel, ainsi que Carla, la tante du jeune homme, paraissent cacher beaucoup de secrets. Narration Je ressors conquise par la manière de raconter de Cachou Kirsch. Grâce à une voix claire et très agréable à l’écoute, le roman a défilé. Cachou a su moduler sa voix en fonction des personnages, si bien que je savais à chaque fois qui s’exprimait. Je trouve ce point très important lors d’une écoute pour un roman. Je ne me suis jamais ennuyée à l’écoute, la narratrice ayant su faire une narration très nuancée. je n’ai ressenti aucune monotonie pour ce roman, dont le rythme est pourtant parfois peu soutenu. Intrigue J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce nouveau thriller de l’auteure. Si la trame reste très classique, ce roman n’en demeure pas moins efficace, grâce à un suspense distillé par petites touches. Il n’y a pas forcément d’originalité dans ce thriller, mais j’ai trouvé que l’auteure sait se démarquer, notamment en basant son intrigue sur la psychologie de ses personnages. Au travers de caractères cabossés, Paula réussit à intriguer le lecteur. Il faut dire que j’ai cherché la réponse à tous ces mystères tout au fil des pages. Les personnages ont tous quelque chose à cacher. L’auteure a su brouiller les pistes et j’ai soupçonné chacun des personnages. J’ai trouvé que Paula avait su donner beaucoup de densité et de profondeur aux personnages. Peu à peu, le lecteur découvrira l’histoire personnelle de ces femmes qui ont subi chacune des épreuves immenses. Paula Hawkins prend le temps de placer son intrigue et il ne faut surtout pas s’attendre à un thriller qui va à toute vitesse, sous peine de se retrouver déçus. Vue d’ensemble Un excellent thriller au suspense bien dosé. Malgré une certaine lenteur dans l’intrigue, la narratrice a su éviter un sentiment de monotonie dans la narration. Une véritable réussite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :