Fenêtre sur toi

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 1 sept. 2021 | Archivage 4 oct. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Fenêtresurtoi #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Après être tombée gravement malade lors d’un reportage photo en Asie, Charlie, qui vit à New York, est rapatriée à Paris auprès de son frère. En convalescence dans un appartement qu’on lui a prêté, elle se prend de passion pour la vie de ses voisins qu’elle observe depuis sa fenêtre grâce à son zoom.

Un homme en particulier attire son regard, un pianiste qu’elle surnomme Mister G. Quand il ne joue pas du piano pendant des heures la nuit, au dernier étage de son duplex, le bel inconnu romantique se transforme en redoutable tombeur à l’étage du dessous. Derrière sa fenêtre, et non sans une pointe de jalousie, Charlie voit défiler les femmes dans l’appartement de son voisin.

Lorsque Charlie trouve enfin la force de sortir de son appartement, elle fait la connaissance de ceux qu’elle a épiés. Son espionnage inoffensif prend un tout autre sens : elle pensait connaître leurs secrets, mais les apparences peuvent être trompeuses. Et ce mystérieux Mister G… Est-il vraiment celui qu’elle croit ?

Après être tombée gravement malade lors d’un reportage photo en Asie, Charlie, qui vit à New York, est rapatriée à Paris auprès de son frère. En convalescence dans un appartement qu’on lui a prêté...


Formats disponibles

ISBN 9782017167648
PRIX

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Décidément Lilia Bazaar fait mouche à chaque fois ! Après l’Italie et la Grèce, elle nous transporte cette fois en France et plus précisément à Paris. Le petit texte qu’elle nous propose est encore une fois sensible et percutant. Charlie est cloîtrée dans un appartement du 19e arrondissement de Paris après un virus contracté en Asie. Pendant sa convalescence, elle a assez peu de distraction si ce n’est le spectacle de ses voisins. A force de les observer, elle commence à bien connaître leurs habitudes et imagine les vies qui vont avec puisqu’elle a l’image et pas le son. Mais là où cela se complique c’est quand elle finit par faire connaissance dans la vraie vie avec certain d’entre eux. Notamment Mister G, pour lequel elle fournit les plus beaux fantasmes. En parallèle, son frère souhaite lui remettre le pied à l’étrier et lui propose de revenir à ses premières amours : écrire. Mais dans un créneau particulier : des correspondances commandées. On a tous fait cet exercice d’observer ses voisins et imaginer la vie qui allait avec. Certes, Charlie l’a élevée au rang d’art, voire d’obsession. Vivre par procuration n’est pas une solution et cela ne fait que renvoyer à Charlie la solitude dans laquelle elle se complait. Heureusement que son frère et sa famille sont là pour la ramener sur le bord. L’auteure aborde le sujet de la perte et de la solitude avec une délicatesse très agréable. Ces thèmes sont traités sous différentes formes qui, à chaque fois, nous touchent en plein cœur. Que l’on soit à l’aube ou à la fin de sa vie, comment se remet-on de la perte de l’être aimé ? La réponse ne peut être que très personnelle et différente selon chacun. C’est un réel plaisir de découvrir à chaque une histoire très différente mais avec une maitrise toujours aussi intéressante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Encore une nouvelle histoire de Lili Bazaar que j'ai adoré ! Merci BMR pour l'envoi ! Ce résumé avait l'air différent des autres et un peu loufoque, c'est ce qui a piqué ma curiosité. Pour le coup, cette romance est un peu plus sérieuse que les autres. Les thématiques abordées sont poignantes avec une touche de légèreté. Charlie va se retrouver dans une situation compliquée sans le savoir et va vivre une nouvelle aventure grâce à l'idée de son frère. Tout à coup, les gens qu'elles espionnent vont devenir réels. Charlie est douce, le cœur sur la main, essaye de comprendre les autres. Elle a besoin de revivre de nouveau. Alors quand Mister G débarque dans sa vie, c'est une bonne occasion pour Charlie. Mister G est assez secret et désagréable par moment. Pour Charlie, se rapprocher de lui est compliqué. Il joue au chaud et au froid, la repousse mais par moment il est attentionné et montre son intérêt pour elle. C'était très intéressant l'idée des lettres. C'était très dur, très intense mais très vrai et sincère. Rien que pour ça, c'est ma meilleure romance de Lili Bazaar. Cette romance était douce, avec un trait d'humour, très intense et très délicate mais c'est ce qui fait qu'elle est aussi belle. Le résumé ne dit pas tout et cache une histoire magnifique. Découvrez les secrets de Mister G, le théâtre de Charlie et sa mission aussi belle que périlleuse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme bien souvent dernièrement , ce sont les couvertures qui attirent mon regard et qui me donnent envie de découvrir une histoire. Je ne connaissais pas la plume de Lili Bazaar mais cette dernière a réussi à me conquérir complétement avec cette histoire où notre héroïne va espionner ses voisins pour passer le temps mais qu'en sera t-il vraiment des conséquences de ce "hobby" pas comme les autres. Charlie est une jeune photographe qui va devoir mettre entre parenthèse son art et son métier après avoir contracté un virus qui va la terrasser et la contraindre à revenir vivre à Paris , près de son frère David. Pour tuer le temps , elle va observer ses voisins et leur donner des surnoms. Il y a Mrs Butterfly, une jeune femme esseulée qui a été quittée et qui ne va pas bien. Elle observe ses déboires impuissante pendant un certain temps. Nous avons ensuite la famille parfaite avec un papa et une maman épanouis dans leur vie de couple et de famille. Leur bonheur est enviable mais la perfection existe t-elle vraiment? Puis il y a ce couple de personnes assez âgés qui vivement pleinement leur sexualité aux yeux de tous. Il y aura de la gêne de la part de notre héroïne mais n'est ce pas assez ironique de la part d'une personne qui espionne ses voisins? Enfin , il y a Mister G , un pianiste doué apparemment et qui collectionne également les femmes. Charlie comble donc cette solitude qui la ronge et elle n'a toujours pas la force de mettre un pied dehors. David essaie du mieux qu'il le peut de l'épauler mais ce sera Léon , son neveu, qui lui donner l'impulsion et l'énergie nécessaires pour aller de l'avant. A partir de ce moment là , Charlie ne verra plus des surnoms chez les gens qu'elle va croiser dans la rue et dans le parc. L'humanité va prendre tout son sens car il ne s'agit pas que de voyeurisme chez elle . Elle a de l'empathie et je ne sais pas si participer aux activités de "Messages personnels" sera une bonne idée. Dans cette agence, les gens paient pour qu'on leur envoie des missives et de nouveau , Charlie va se retrouver face à des situations difficiles et émouvantes. Elle ne pourra pas ne pas s'empêcher de s'attacher à ces destinées dramatiques ou émouvantes. Violette est une actrice à la retraite qui n'a qu'une seule envie recevoir de nouveau des courriers de fans . Quant à Andréa , il aimerait recevoir des lettres d'Eva, sa femme qui s'est suicidée. Les thématiques seront donc éprouvantes et pour Charlie qui a l'habitude de capturer le moment présent , les émotions pour les figer sur du papier glacé, ces missives susciteront des interrogations sur leur bien fondé et sur le bien ou le mal qu'elles apportent. Et elle dans tout cela ? Quand prendra t-elle le temps d'oser franchir le pas et d'entamer une discussion avec ce voisin qui la charme depuis tellement longtemps? Max et son chien Ludwig sont les voisins de notre héroïne et nous aurons du mal à cerner ce personnage qui pourra être ouvert et avenant par moment ou alors froid et distant à d'autres. Avec Léon , il n'y aura aucun filtre et il est évident qu'il va faciliter les échanges entre ces deux adultes. On sent qu'il n'est pas indifférent mais ses paroles sont parfois en totale contradiction avec ses gestes. Il y aura de quoi donner le tournis à notre héroïne. Max gardera longtemps un grande part de mystère et même si j'avais deviné un retournement de situation le concernant, je me suis prise au jeu de cette romance qui va se construire peu à peu. Ils sont tous les deux artistes et peut être que cette passion pourra les rapprocher. Pourtant on sent que ces deux êtres sensibles vont devoir affronter de nouvelles épreuves avant le dénouement final. Seront ils à deux ? Seront ils heureux? Bref, j'ai passé un très bon moment de lecture avec cette romance qui a su me captiver au fil des pages. Lili Bazaar aborde des thèmes importants qui interrogent et nous poussent à la réflexion. Où se situe la limite entre voyeurisme et curiosité? A t-on droit à une seconde chance ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avoue que je m’attendais à une lecture « gnangnan » et j’ai été agréablement surprise. L’histoire commence dès les premières lignes avec l’espionnage des voisins. Honnêtement j’avais l’impression d’être de retour à Paris, au dernier étage de notre immeuble où Lyon connaissait la vie sentimentale de nos voisins 😂 passons. J’ai trouvé qu’on pouvait très bien mettre en parallèle avec les réseaux sociaux actuellement. Ce qu’on voit n’est pas là vérité mais bien une image qu’on interprète. Notre héroïne cherche à reprendre confiance en elle, et « grâce » à ses voisins et ce qu’elle constate de leur vie, elle finira par y arriver tout en tombant amoureuse. Une lecture agréable que je recommande pour les longs week-end d’automne :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce roman on suit Charlie, une jeune photographe qui se retrouve rapatriée en France suite à une maladie attrapée lors d’un de ces reportages. Coincée chez elle plusieurs semaines, elle se met à observer ses voisins depuis sa fenêtre et tente d’imaginer leur vie. Un homme en particulier retient son attention et attise sa curiosité, sauf qu’entre ce qu’elle a imaginé le concernant et la réalité il y a un fosset ! Qui est vraiment cet homme mystérieux qui passe des heures devant son piano et qui change de femme comme de chemise ? Ce roman aborde des thèmes fort comme le deuil ou la solitude au travers notamment d’un échange épistolaire. En effet Charlie écrit des lettres se faisant passer pour la personne que le destinataire choisit en amont. Ce côté échange épistolaire donne vraiment un côté atypique au roman. Il n'y en a pas trop pour qu'on ne s'y perdre pas mais suffisamment pour qu’on s’attache et qu’on soit touché par les deux personne avec qui elle communique ! C'est un roman court et extrêmement addictif, je l'ai lu en une après-midi sans même m'en rendre compte ! L'intrigue bien qu'assez prévisible est très agréable à lire, les événements s'enchaînent avec fluidité et malgré la petite taille du roman je n'ai eu à aucun moment l'impression que l'histoire était bâclée ! Bien au contraire l’auteure a mis tous les détails nécessaire pour que l’histoire soit complète sans que rien aille trop vite ! Lien chronique (instagram) : https://www.instagram.com/p/CTSWu9YKvLS/

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est le troisième roman que je lis de l’auteure. Je commence à savoir que le mensonge est un peu au coeur de ses romans. Charlie s’est retrouvée coincée au lit, malade avec aucun autre occupation que d’observer ses voisins. Elle s’y est attachée et suis leurs aventures comme dans une série tv ou un roman. Quand elle va se mettre à sortir de chez elle, la rencontre avec ses personnages en « vrai » va amener des questions, des désillusions et des surprises. J’ai trouvé ce roman très frais. Charlie est très attachante. Elle est pleine de culpabilité. Elle s’en veut de les avoir observé. Cela rend les échanges drôles, léger et toujours un peu gênant. Mister G est un drôle de personnage. Je reconnais que l’on sent un peu l’intrigue arrivée mais c’est tellement doux et mignon que c’est top. J’ai juste eu très mal au coeur pour ma pauvre Charlie quand tout explose. Encore une fois, vraiment une belle petite lecture doudou.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Troisième roman que je lis de cette auteure et j’adore toujours autant sa plume. D’ailleurs s’il sort en broché, il rejoindra les deux autres ! Dans ce roman, l’auteure nous confronte à pas mal d’émotions différentes. L’héroïne doit se battre, se relever et accepter sa vie. Charlie, après être tombée gravement malade, se remet gentiment dans un appartement parisien proche de son frère, sa belle-sœur et son neveu. Cela fait plusieurs semaines qu’elle n’a pas remis le nez dehors. Mais espionner ses voisins lui permet de continuer à vivre par procuration en s’imaginant leur vie. Son coup de cœur est pour ce bel homme qu’elle surnomme Mister G. Elle s’imagine sa vie, elle pense que c’est un tombeur, un homme à femme. Mais que sait-elle vraiment de lui ? Et surtout de tous ses voisins qu’elle espionne ? Son frère décide de lui confier un travail très important et parfaitement adapté à sa situation. Mais elle ne se doute pas que cela ne va pas lui amener que du bien… Grâce à son neveu, Charlie se lance et sort de son appartement. Petit à petit, elle reprend goût à la vie et entrevoit un futur. Elle rencontre ses voisins et apprend à les connaître pour de vrai. L’auteure nous offre des moments cocasses et d’autres plus touchants. Mais c’est la rencontre avec Mister G. que Charlie appréhende. Et lorsqu’elle se produit, elle perd tous ses moyens … Cette histoire est tendre et pleine d’émotions. Charlie doit affronter plein de choses et se démener avec ses démons et en même temps gérer toutes ces nouvelles choses qui lui arrivent. Je trouve que l’auteure a très bien géré et dosé toutes ces émotions diverses afin que le roman reste fluide tout en gardant cette petite part de mystère qui nous suit jusqu’à la fin. Bravo encore une fois à Lili Bazzar !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Fenêtre sur toi » est une romance contemporaine rafraîchissante, et émouvante. L’auteure nous embarque dans une thématique sérieuse, abordée de façon assez nouvelle. Le ton est beaucoup moins léger que lors de ses précédents livres, par le choix du sujet, mais la plume est toujours aussi fluide et délicate. Une belle mélancolie accompagné le lecteur tout au long de l’histoire. Charlie, l’héroïne est un personnage auquel on s’attache rapidement. Elle a cette douceur, et cette fragilité qui la caractérise. Il n’y a rien de voyeur ou de pervers, cet aspect où elle a donné des noms et supposé des histoires sur ses voisins, apporte la touche légère mais la réalité donnera la profondeur à la trame. Cette romance est tout en délicatesse, avec une pointe d’humour apportée par certains personnages secondaires. Le récit à la troisième personne, que je n’affectionne pas d’habitude, ne m’a pas gênée car assez bien équilibré avec les dialogues. On rentre dans l’introspection de Charlie sans que ça soit descriptif non plus. C’est une romance qui se démarque par la singularité de sa situation de départ. C’est du jamais lu (pour moi en tout cas !) et cette nouveauté est appréciable. L’auteure laisse planer du mystère autour de Mister G, laissant l’héroïne se méprendre, s’insurger et se débattre avec ses sentiments. J’ai passé un agréable moment à lire la convalescence de cette héroïne, puis voir son quartier et ses voisins à travers ses hypothèses, ses yeux et ses rencontres. La sensibilité qui se dégage de ce livre est réellement émouvante. Une jolie lecture de rentrée, délicate avec la plume de Lili Bazaar qui s’affine, et prouve qu’elle est aussi douée pour la romance légère que celle avec des sentiments plus profonds, tout en pudeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les Editions BMR pour me faire confiance pour chroniquer ce roman, premier pour moi de cette auteure. Au premier abord, c’est le titre qui m’a donné envie de le lire, j’ai eu une impression de « Fenêtre sur cour » d’Alfred Hitchcock et enfin le résumé a fini de me convaincre avec ses airs de « Un peu, beaucoup, aveuglément » de Clovis Cornillac. Le résumé ne laisse pas transparaître grand-chose du roman, on sait juste que notre héroïne passe son temps à observer ses voisins et que son regard a été attiré par l’un d’eux. Ce qui m’a rendue impatiente de lire ce roman. La couverture est assez sobre, mais j’aime beaucoup le choix des couleurs, l’accent mis sur cette gigantesque fenêtre et cette scène d’intimité que l’on peut surprendre. C’est donc l’histoire de Charlie que nous présente Lili Bazaar, une reporter photo qui est en pleine convalescence suite à sa maladie et qui développe un hobby plutôt particulier : observer la vie de ses voisins. Charlie est pourvu d’une imagination débordante, bien utile pour inventer mille et une histoires sur ses voisins. A un tel point que son frère, éditeur, va lui demander de travailler pour lui sur un nouveau projet épistolaire. Notre héroïne est complexe, humaine et pourvue d’une empathie exacerbée, elle a réussi à me tirer quelques larmes parfois. Elle lutte contre une maladie qui l’a profondément transformée, la solitude de sa convalescence et qui se pose beaucoup de questions sur son avenir et le bien fondé du projet épistolaire de son frère. Honnêtement, Charlie m’a émue et touchée, elle émane beaucoup de bienveillance au fil des pages. Je n’ai pas eu d’autre choix que de m’y attacher. D’autant plus que ce roman touche quelques thèmes difficiles comme la solitude et le deuil, ce qui fait de Charlie un phare dans la nuit. Elle nous offre un combat avec ses émotions et un réconfort sur l’humanité du monde qui nous entoure. Charlie passe donc dans mon top 5 de mes héroïnes favorites, l’auteure a mis du cœur à la construire à un tel point que j’ai l’impression de la connaître personnellement, qu’elle fait partie de mon entourage et un peu de moi-même. De l’autre côté de cette fenêtre Mister G et son chien, un pianiste qui reçoit une nouvelle femme différente dans son lit très régulièrement. Cet inconnu dégage une aura romantique pour Charlie lorsqu’elle l’observe à la tombée de la nuit. Seulement cet inconnu est aussi froid et distant qu’il est avenant. Une dichotomie marquée par son histoire personnelle qui se dévoile au cours de l’histoire. Il a des mots froids qui contredisent certaines de ses actions et une part de mystère longuement couvée. C’est son histoire qui est au cœur du roman, entremêlé par des bribes d’autres voisins et de l’histoire de Charlie. Et tout comme elle, il est touchant. Sa personnalité est construite sur son histoire personnelle et une fois révélée, le personnage prend tout son sens. On le perçoit réellement et plus comme le voisin d’en face. Sa progression est bien amenée, j’ai adoré le voir évoluer. Tantôt frustrant et tantôt attendrissant, je me suis retrouvée séduite par lui. L’histoire d’amour est bien menée, rien n’est précipité ni bâclé, on ressent la tension entre eux et leurs sentiments, un chaud/froid est l’œuvre au début ce qui m’a frustrée pour Charlie. J’ai été touchée par l’impression de douceur qui s’est dégagée de la relation, malgré les émotions difficiles, les moments éprouvants, … Cette romance est une douce étreinte offerte aux lecteurs. Parmi les personnages secondaires, on a David, le frère de Charlie qui l’aide à reprendre pied avec sa femme. Mais c’est surtout Léon, le neveu de Charlie, qui a une place prépondérante dans le rétablissement de notre héroïne, un enfant au cœur pur qui aime sa tante par-dessus tout et qui aime les tartines au Nutella. Il a un rôle central dans la vie de Charlie. Puis nous avons les voisins, Mrs Butterfly et la Famille Parfaite qu’elle observe dans leur quotidien et à qui elle invente des histoires. Donc l’emploi du temps rythme la journée de Charlie. Globalement, ce roman est fluide et se lit d’une traite. M’attendant à une revisite de « Fenêtre sur cour », je pensais que Charlie tomberait sur quelque chose de plus osé en espionnant ses voisins, et je n’ai pas été déçue par un certain couple. Avec l’impression d’y être, j’ai ri aux éclats. D’autres passages m’ont ému aux larmes, ce roman est une pépite dans son écriture et nous promet une ribambelle de sentiments. Petit bémol sur l’intrigue un poil trop évidente et prévisible, mais c’est tellement bien amené que je ne peux pas en dire du mal. Après tout, c’est détaillé et l’histoire ne va pas trop vite d’autant plus que le roman n’est pas très long à lire. Et c’est largement compensé par le style d’écriture de l’auteure. J’ai adoré l’idée de la fenêtre sur la vie intime de ses voisins, une chose que je ne ferai jamais dans la vie réelle, mais qui m’a beaucoup amusée lors de ma lecture. De plus, la partie épistolaire n’est pas trop dense, et amène ce qu’il faut en termes d’émotions pour le lecteur et d’avancement à l’histoire principale. Elle complète parfaitement le tableau d’ensemble. Je conseille fortement cette romance, belle, douce, émouvante, … j’ai pris beaucoup de plaisir en le lisant et j’espère que ce sera pareil pour vous !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel plaisir de découvrir ce magnifique roman. Quand j'ai découvert la couverture de ce roman qui au passage est très belle, je n'avais qu'une hâte c'est de connaître l'histoire. Le synopsis m'intriguait beaucoup et j'avais hâte de commencer ma lecture. J'ai littéralement dévoré cette histoire en quelques heures à peine sans voir le temps passer. Quand je suis arrivé aux dernières pages, je me suis dit " quoi ! C'est déjà fini". J'aime beaucoup la plume de l'auteure que je découvre pour la première fois. Elle est agréable à lire, légère, belle et fluide. Cette histoire est tellement addictive que je n'ai pas vu les pages défiler. À la fois prenant et captivant, ce roman m'a fait passer un agréable moment durant ma lecture. J'ai hâte de me replonger dans l'univers de l'auteure... Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Charlie une jeune photographe qui se retrouve coincée à Paris, gravement malade lors d'un reportage et surtout sans aucune occupation hormis qu'observer ses voisins. Le jour où elle va enfin sortir de chez elle, la rencontre avec les personnes qu'elle observe chaque jour va susciter de nombreuses surprises... J'ai adoré le personnage de Charlie. Elle est attachante, toute mignonne et tellement douce. La culpabilité d'observer ses voisins la rend extrêmement drôle. Au fil des pages, elle reprend goût à la vie et j'ai beaucoup aimé l'évolution de son personnage. Mister G m'a énormément intrigué durant ma lecture. Il est assez secret, attentionné et je dois dire que découvrir son histoire m'a plu. Une belle histoire née entre ces deux personnages que je vous laisse découvrir. L'histoire est riche en émotions et les thématiques abordés par l'auteure m'ont beaucoup plu. Une histoire originale et tellement belle que je vous recommande. Merci à l'auteure pour cette belle découverte 🤍

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hello la compagnie J'espère que vous allez bien en ce début Il s'agit du 2eme roman de l'autrice que je découvre et une nouvelle fois elle m'a transporté dans son univers et son histoire. Nous nus attachons facilement au personnage de Charlie et l'intrigue nous mène au delà des apparences et du mensonge. Des sujets forts tels que le deuil, une intrigue qui mène. Une romance captivante et douce pour un bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Charlie est photoreporter. Alors qu'elle est en Asie, elle tombe malade et est rapatriée en France par son frère. Alors qu'elle se remet doucement, elle commence à observer ses voisins. Et quand elle peut enfin sortir, elle va croiser ceux qu'elle observe en cachette depuis des semaines. Troisième roman que je lis de Lili Bazaar, Fenêtre sur toi est une jolie romance semée d'embûches. La troisième de couverture n'en dévoile pas trop sur l'histoire, offrant de jolies surprises au fur et à mesure que l'intrigue avance. Comme dans ses précédents romans, le mensonge et la dissimulation sont au cœur de l'histoire pour mettre en péril l'histoire d'amour qui se dessine entre les deux principaux protagonistes. On s'attache vraiment aux personnages. Charlie est une jeune femme dynamique qui va se retrouver prisonnière d'une situation qu'elle n'a rien fait pour déclencher. Pour Mister G, alias Max, il est plus mystérieux, même si j'avais compris assez vite les tenants et aboutissants de sa vie. Mais en plus des personnages principales, Lili Bazaar brosse le portrait de personnages secondaires attachants qui offre vraiment de l'épaisseur à l'histoire. Je ressors une nouvelle fois ravie de ma lecture d'un livre de Lili Bazaar et suis vraiment curieuse du prochain opus qu'elle pourra nous offrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :