Le palais des innocents

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 19 juil. 2021 | Archivage 27 août 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lepalaisdesinnocents #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

La petite ville de Thann, en Alsace, est depuis cinq années consécutives le théâtre de sombres évènements. Tous les ans à la même date, un enfant est retrouvé mort, assassiné par un coupable guère plus âgé que lui. Pour Bernard Cornière, chargé de l’enquête, une donnée corse l’affaire : sur l’ensemble de cette série noire, l’assassin est toujours la victime suivante…

La petite ville de Thann, en Alsace, est depuis cinq années consécutives le théâtre de sombres évènements. Tous les ans à la même date, un enfant est retrouvé mort, assassiné par un coupable guère...


Formats disponibles

ISBN 9782378700126
PRIX 16,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Thann - Alsace - Depuis 5 ans, la petite ville vit dans l'angoisse.
En effet, chaque année, à la même date, un enfant est assassiné, brûlé vif.
Comme si l'horreur ne suffisait pas, l'enfant sacrifié l'est par un autre à peine plus âgé que lui.
L'assassin devient alors la victime suivante.
Une très bonne surprise que ce thriller.
Le moins que l'on puisse dire est que le thème des enfants tueurs est épineux et terrifiant.
Pour un premier roman, Franck Schemer ne nous épargne pas et ne fait pas dans la dentelle.
Même si de nombreux cas ont été recensés, c'est toujours un choc d'imaginer "une petite tête blonde" commettre de tels actes.
L'auteur met en avant l'aspect psychologique de ses protagonistes.
Pour résoudre l'enquête, un commissaire atypique est appelé à la rescousse, loin du beau gosse héroïque de certains polars.
Effectivement, Cornière, en obésité morbide, est boulimique, les raisons de ce lent suicide se dévoilant au fil des pages.
Il sera épaulé par deux enfants, un frère et une soeur orphelins que tout oppose, l'un étant surdoué et l'autre rebelle.
Si certains éléments sont un peu tirés par les cheveux, on se prend au jeu et l'on a qu'un envie, tourner les pages et découvrir le dénouement.
Vous l'aurez compris, je ne peux que vous recommander ce récit, en espérant qu'il y en aura d'autres du même acabit.
Éditeur : ÉDITIONS DE LA RÉMANENCE

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans un village d'Alsace, chaque année à la même date, un enfant est tué et brûlé par un autre enfant qui deviendra la victime de l'année suivante. Depuis cinq ans le commissaire Cornière, grand boulimique et esprit la mordant, cherche en vain à démêler ce casse-tête où l'enfant assassin, traumatisé et mutique, n'écrit que ceci: « C'est la sorcière qui donne et qui sourit »
Cornière est aidé par Olivia, une jeune fille du village dont le père s'est suicidé et la mère a perdu la raison. Elle est aujourd'hui hébergée, avec son petit frère surdoué, par un oncle radin qui ne les loge qu'à contrecoeur
Tous deux s'emploient à trouver qui est cette dite sorcière, comment elle parvient à forcer les enfants à tuer aussi sauvagement et pour quelle raison elle convoque cette mise en scène macabre

Une très belle écriture, une intrigue originale et captivante et un roman qui n'est policier que pour être davantage psychologique, font de ce livre une vraie découverte
Si certains personnages sont caricaturaux au point de déranger la lecture au début, ce n'est là qu'un procédé pour nous inviter à ne pas nous fier aux apparences, ces trompe-l'oeil destinés à cacher les profondes souffrances psychologiques et la sensibilité de ces personnages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Félicitations pour un premier roman, Le palais des innocents est une réussite.
Nous sommes dans un petit village alsacien, tous les ans, un enfant meurt, tué par un autre enfant, et cet étrange rituel dure depuis 5 ans maintenant. Pour l'inspecteur Cornière, cela ne peut plus durer, il faut que cette série de meurtre cesse, le problème, c'est que le seul coupable est une sorcière, qui semble être imaginée par les habitants. Un jour, Olivia, jeune femme vivant chez son oncle avec son frère de 11 ans, décide d'aider l'inspecteur à résoudre cette enquête, elle va l'aiguiller sur ce qu'elle sait ou sur ce qu'elle va apprendre, la suite est à découvrir en lisant ce livre.
Pas de temps morts pour ce livre, les événements s'enchaînent sans lasser le lecteur, les personnages sont tous crédibles, les pages se tournent toutes seules, seul petit bémol comme c'est souvent le cas dans ce genre de livre, une fin un peu facile et peu crédible, mais après avoir dévoré ce livre, cela n'entache pas du tout le plaisir de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :