Feu

Rentrée littéraire 2021

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 18 août 2021 | Archivage 18 oct. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Feu #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Laure, prof d’université, est mariée, mère de deux filles et propriétaire d’un pavillon. À 40 ans, il lui semble être la somme, non pas de ses désirs, mais de l’effort et du compromis.
Clément, célibataire, 50 ans, s’ennuie dans la finance, au sommet d’une tour vitrée, lassé de la vue qu’elle offre autant que de YouPorn.
Laure envie, quand elle devrait s’en inquiéter, l’incandescence et la rage militante qui habitent sa fille aînée, Véra.
Clément n’envie personne, sinon son chien.
De la vie, elle attend la surprise. Il attend qu’elle finisse.
Ils vont être l’un pour l’autre un choc nécessaire.
Saisis par la passion et ses menaces, ils tentent de se débarrasser l'un de l'autre en assouvissant le désir… Convaincus qu’il se dompte.
 
Dans une langue nerveuse et acérée, Maria Pourchet nous offre un roman vif, puissant et drôle sur l'amour, cette affaire effroyablement plus sérieuse et plus dangereuse qu’on ne le croit.
 
 
Maria Pourchet est romancière et scénariste. Feu est son sixième livre. 

Laure, prof d’université, est mariée, mère de deux filles et propriétaire d’un pavillon. À 40 ans, il lui semble être la somme, non pas de ses désirs, mais de l’effort et du compromis.
Clément...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782213720418
PRIX 14,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Laure est trentenaire, universitaire et mère - et Laure, c’est « toi »: les chapitres la concernant sont écrits à la seconde personne, comme un discours intérieur parsemé des jugements critiques de « tes » mère et grand-mères par-delà la tombe (lourd tribut). Clément, cadre cinquantenaire d’une société bancaire à la Défense fait de ses journées absurdes des comptes-rendus irrésistibles à l'attention de son bouvier bernois - car les chapitres consacrés au point de vue de Clément se présentent eux comme ça, sous forme de monologues destinés à son chien, Papa. Leur rencontre, c'est l'étincelle : Laure brûlant de ranimer quelque chose à tout prix, Clément tout surpris qu'il reste quelque chose à ranimer. Le feu prend sans demander ce qu'on en pense, sert de carburant un temps, flambe pour le meilleur et pour le pire… avec en contrepoint de l’embrasement l’impitoyable Vera, fille aînée de Laure et révoltée de sang-froid. Maria Pourchet dissèque la passion et le désir au scalpel de son style lapidaire, ses raccourcis incisifs et brillants, son humour corrosif, parfois désespéré. D'une drôlerie féroce, le roman dit le péril et la nécessité de ces histoires d’amour qui finissent mal, en général, de ces transports amoureux aux aiguillages sensibles, plus ou moins voués au déraillement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Feu de Maria Pourchet. Elle, c’est Laure ,prof à l’université , mère de deux enfants,mariée. Lui, c’est Clément, 50 ans , célibataire , travaillant à La Défense dans le milieu de la finance. Ces deux êtres vont s’aimer dans le feu de la passion. Dans un roman à deux voix avec une langue singulière, vive, où vivre cet amour est une urgence , le lecteur brûle littéralement d’impatience de suivre Laure et Clément dans leur désir, leur amour destructeur. Incandescent.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :