Le Cadeau

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 4 mars 2021 | Archivage 4 mars 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeCadeau #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Les thrillers de Fitzek sont toujours à couper le souffle ! » Harlan Coben

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir...


Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.


Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés...


Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux...


Comme à son habitude, Sebastian Fitzek a imaginé un scénario diabolique qui manipule le lecteur pour son plus grand plaisir.

« Les thrillers de Fitzek sont toujours à couper le souffle ! » Harlan Coben

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir...


Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le...


Ils recommandent !

En l'espace d'une quinzaine d'années – Thérapie, son premier roman, a été publié en 2006 –, Sebastian Fitzek, né en 1971, est devenu un auteur phénomène. Numéro 1 du thriller en Allemagne, il a été en 2016 le romancier le plus lu du pays après J. K. Rowling. Le Cadeau est son treizième thriller publié aux éditions de l'Archipel. Parmi les plus récents : Le Colis et Siège 7A.

En l'espace d'une quinzaine d'années – Thérapie, son premier roman, a été publié en 2006 –, Sebastian Fitzek, né en 1971, est devenu un auteur phénomène. Numéro 1 du thriller en Allemagne, il a été...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782809841220
PRIX 22,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

🎁 Je viens de terminer #lecadeau de Sebastian Fitzek. Merci aux @editions_archipel (Mylène si tu passes par là 😊). Pour rappel, ce livre sort le 4 mars ! 🎁 Nous suivons Milan, un analphabète d'une trentaine d'année. Lors d'une balade à vélo, il va croiser la route d'une voiture, avec à l'arrière, une jeune fille qui semble terrorisée et qui lui montre une feuille avec un message écrit. Il va de suite comprendre que quelque chose de mal est en train de se passer (même s'il n'a pas pu dechiffrer le message). Il va donc poursuivre la voiture et essayer d'aider cette jeune fille. Sa vie va complètement en être bouleversé, et il va se retrouver dans un tourbillon infernal .. 🎁 Dès la première page, l'auteur envoi du lourd ! C'est trash et un peu déroutant ^^ Tout s'enchaîne très rapidement, on est propulsé dans l'histoire à une vitesse hallucinante, les pages défilent, les chapitres se terminent sans que je m'en sois rendu compte ! Des rebondissements à la pelle, s'était excellent ! L'auteur nous balade complètement, j'ai adoré le twist final avec une révélation de fou, que je n'ai pas du tout vu venir !!! 🎁 Bref, j'ai adoré cette lecture, je l'ai devoré en 2 jours 😄. Il s'agissait de mon tout premier Sebastian Fitzek, et je sais d'avance que ça ne sera pas le dernier ..! Surtout que je possède dans ma pal #passager23 (depuis un bon moment en plus.. honte à moi même ...)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à NetGalley et à l'Archipel de m'avoir permis de lire le dernier Fitzek "Le cadeau" avant sa sortie en France. Aussitôt téléchargé, aussitôt lu. Un peu déçue de l'avoir déjà fini. Sinon que du bonheur, un suspens qui tient le lecteur en haleine du début jusqu'à la fin. Un prologue qui éveille la curiosité : pourquoi Milan est-il en prison accusé d'avoir tué "une gamine". Il a deux heures pour persuader le caïd de la prison qu'il est innocent. Flash back où le lecteur découvre un analphabète qui a honte de son état et survit du fait de son handicap. Il a rencontré Andra mais leur relation risque de voler en éclat à cause de son manque de franchise. Histoire banale au départ mais qui va le mener à replonger dans son enfance lorsqu'il croit voir une jeune ado kidnappée dans une voiture. Qui sont tous ces gens issus de son passé dont il ne garde que de très vagues souvenirs ? Je ne vous en dirai pas plus, Rebondissements en cascade garantis. Même si l'origine de l'alexie dont souffre Milan m'a paru un peu tirée par les cheveux, je trouve très intéressante l'ampathie avec laquelle Fitzek nous décrit le calvaire que subit les analphabètes. Une postface très humoristique à l'image de l'écrivain qui derrière un livre de détente interroge le lecteur sur l'origine du mal.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout s'enchaîne très rapidement, on est propulsé dans l'histoire à une vitesse hallucinante, les pages défilent, les chapitres se terminent sans que je m'en sois rendu compte ! Des rebondissements à la pelle, s'était excellent ! L'auteur nous balade complètement, j'ai adoré le twist final avec une révélation de fou, que je n'ai pas du tout vu venir !!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici une histoire dont la complexité est à la mesure des astuces d'un inconscient chargé d'occulter souffrances et dévoilements . Milan Berg, souffre d'alexie, un analphabétisme total qu'il compense et cache grâce à sa mémoire photographique phénoménale Un jour il distingue, à l'arrière d'une voiture, une adolescente terrifiée qui exhibe un message. Incapable de lire ces mots, Milan suit la voiture jusqu'à une maison qu'il visite le lendemain avec son amie Anka. Étrangement le lieu est abandonné, ne reste qu'un message codé selon la méthode inventée jadis par Milan avec son amour d'enfance. Un code lié au livre « Le cadeau » Comment un tel code peut-il resurgir ici ? Ce message est le premier d'un jeu de pistes qui mène irrésistiblement Milan sur les lieux des drames de son enfance, ces drames dont on l'a cru responsable et dont il répète chaque nuit le cauchemar, ces drames qui entraînèrent son alexie, mais pourquoi et comment? Ce parcours dans les méandres de l'inconscient où les gens changent de noms, où rien n'est cohérent ni censé, où vérités et mensonges s'entremêlent et s'embrouillent, ce parcours jonché de morts bien réelles celles-là, peut surprendre et dérouter, mais ce dont il s'agit en finale c'est de mettre en scène et en action cette question indémêlable et torturante Naît-on mauvais ou le devient-on ? Et si l'on naît mauvais est-on condamné à commettre le mal ou peut-on y résister? Merci aux éditions l'Archipel, à Mylène Pagnat et à NetGalley pour cette lecture

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je me suis totalement laissée prendre au piège par ce thriller que j’ai dévoré jusqu’au bout de la nuit! L’intrigue est rythmée et vraiment originale. Il est très prenant et addictif, merci à l’auteur pour ce cadeau!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens à remercier les éditions l'Archipel, et NetGalley pour la lecture du nouveau roman de Sebastian Fitzek, un auteur dont je suis fan. Et quel roman ! Dès le premier chapitre on rentre dans une sorte de tourbillon qui entraine le lecteur dans une histoire complètement folle. Le rythme est effréné, aucune pause avant le final, grandiose et à la hauteur des attentes les plus exigeantes. J'ai lu tous les romans de Fitzek, et celui ci entre dans mon top 3 de l'auteur...Et il sera vraisemblablement dans mon top 10 de 2021 (Même si est peut être tôt pour faire une telle annonce...)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Milan est arrêté à un feu en vélo. Il voit dans la voiture d’à coté, une fille terrorisée tenir un bout de papier contre la vitre. Le problème c’est qu’il est analphabète mais il comprend que quelque chose n’est pas normale. Il va essayer de suivre cette voiture. Avec son amie Andrea il va partir à la recherche de cette fille pour l’aider. Milan ne se doutait pas que cet évènement allait autant bouleverser sa vie. J’ai adoré ce livre de Sébastian Fitzek car il m’a manipulé comme jamais. Forcement comme Milan, le lecteur a envie de savoir, avec tout ce que l’on voit dans les médias, on imagine le pire et on ne peut pas continuer tranquillement sa petite vie et ignorer cette fille qui demandait surement de l’aide via ce papier. L’auteur m’a amené sur une histoire que je n’aurais jamais imaginée, c’est perturbant. J’ai douté, il a apporté de nombreux rebondissements qui s’enchainent rapidement, on tourne les pages, on ne peut plus s’arrêter quand on commence à le lire. D’ailleurs je l’ai lu d’une traite. Quand on repense à ce début avec le mot de la fille et que l’on voit la fin, alors là on comprend qu’il est impossible de deviner le contenu du livre. Il a écrit de nombreux livres et je n’en ai lu que très peu et c’est bien une erreur de ma part. Je pense bien y remédier cette année. D’ailleurs pour celles et ceux qui adorent cet auteur, votre livre chouchou c’est lequel ? Un thriller qui sort le 4 mars 2021, à noter dans son agenda !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce qui m’a poussée vers ce livre c’est son auteur. J’avais déjà lu Thérapie que j’avais adoré. L’écriture est toujours aussi bonne et précise. L’ouvrage nous accroche dès le début. On plonge tout de suite dans l’horreur avec une scène de prison où on demande à Milan de se remémorer dans les raisons de sa présence ici. Et nous voilà partis dans le flash-back. Nous suivons Milan qui essaie de cacher son analphabétisme, la façon dont il vit avec au quotidien. J’avoue que c’est une thématique que j’ai peu vue dans les romans, surtout dans les thrillers. Avoir un analphabète pour héros est peu commun. J’ai beaucoup aimé cela. Cela nous offre un panel de réflexions sur une situation vécue par beaucoup de gens. L’auteur nous appelle à voir le monde sous un jour nouveau à travers les yeux de Milan. On se rend compte que tout est lecture, que sans lire, le monde est très difficile. Un des problèmes majeurs de ce livre est aussi une de ses plus grandes forces à savoir la complexité. L’histoire est très prenante. Chaque chapitre nous amène son lot d’énigmes et de réponses. Jusqu’à la fin, on ne peut être sûr de rien. C’est un très bon thriller avec ses hauts et ses bas. Le problème est que parfois c’est trop complexe. La "vérité" change tellement d’un chapitre à l’autre, voire pendant le même chapitre. Du coup, c’est très addictif car on ne sait pas du tout où l’auteur veut nous amener. Il est toujours difficile de parler de ça sans développer plus l’histoire mais les choses sont plus compliquées qu’ils n’y paraissent. On devine certains aspects assez rapidement. Les rebondissements sont très nombreux. C’est un roman à lire d’une traite pour ne pas être perdu. L’idée du code est excellente. La postface de l’auteur est juste énorme. Bravo.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller qui commence sur les chapeaux de roue lorsque Milan, analphabète, au souvenirs d'enfance défaillants, voit passer dans la rue une voiture avec comme passagère une ado en larmes qui lui adresse un message écrit indéchiffrable pour lui....Habitué à dissimuler son illettrisme,  il a une excellente mémoire visuelle, qui lui fait recopier le message.  Son amie, Andra, déchiffre un appel à l'aide. Le même soir, Milan est abordé par un vieil homme qui lui propose un médicament pour ...lui réapprendre à lire! Commence une quête pour sauver la jeune fille, retrouver la mémoire,  découvrir que son entourage n'est pas aussi transparent qu'il le pensait, replonger dans son passé.. Un récit mené tambour battant, émaillé de "hiéroglyphes " pour illustrer ce que ne sait pas lire Milan...mais si vous avez fait du grec et comprenez un peu d'allemand,  certains messages vous sembleront moins opaques. C'est parfois un peu compliqué à suivre, et la révélation aux deux tiers du roman vous oblige à tout reconsidérer,  mais c'est donc un jeu de piste passionnant, comme sait en créer cet auteur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme à son habitude, Sebastian Fitzek nous offre une histoire à 100 à l’heure. On découvre Milan en bien mauvaise position en prison, il est suspecté d’un meurtre particulièrement odieux, ses codétenus veulent entendre sa version des faits avant de lui infliger les pires souffrances… Et comment vous dire que son histoire est sacrément alambiquée !!! Sur la première partie du roman, j’ai eu un peu de mal à voir où Sebastian Fitzek allait nous emmener. Puis au fils de son récit, les éléments se mettent en place jusqu’à la résolution finale. En ce qui concerne Milan, vraiment j’ai aimé son histoire, son cheminement….Mais… Ce thriller m’a laissé mi-figue, mi-raisin…j’ai apprécié le dynamisme de l’histoire, l’histoire de Milan et son analphabétisme qui le rende particulièrement touchant. De plus c’est un sujet qui est peu abordé, donc forcément il amène une originalité dans l’histoire. Mais la construction est complexe et riche en rebondissements, pour moi un chouia trop riche en rebondissements …sur l’histoire d’Andrea, il m’a perdu…too much is too much. BREF…je sais qu’avec Sebastian Fitzek, je peux adorer ses livres comme parfois être moins enthousiaste, pour le cadeau on est sur un entre deux. Je lirais le prochain avec plaisir car je sais que cet auteur est pleins de surprises. Merci Mylène et les Éditions l’Archipel pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai déjà eu l'occasion de lire plusieurs livres de cet auteur et celui-ci ne m'a jamais déçue."Le cadeau" ne déroge pas à la règle, j'ai beaucoup aimé cette lecture. L'histoire de départ est assez simple, nous allons suivre Milan qui va croiser une voiture, avec à l'arrière une petite fille l'appelant à l'aide. A partir de cet évènement, Milan va se retrouver dans une histoire abracadabrante. La lecture est fluide, les chapitres sont courts et les pages s'enchaînent rapidement. Une fois commencé, il est difficile de reposer le livre. Le suspense augmente au fur et à mesure jusqu'au dénouement final que je n'attendais absolument pas. Nous avons droit à des retournements de situation jusqu'à la dernière page. Si vous avez aimé les précédents livres de Sebastian Fitzek ou si vous voulez découvrir l'auteur, vous ne serez pas déçu de celui-ci. Je remercie le site "NetGalley" ainsi que les éditions "L'Archipel" de m'avoir permis de passer un excellent moment de lecture avec ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'abandonne ma lecture à la moitié de ce roman. Les multiples péripéties rocambolesques ont eu raison de mon intérêt pour ce récit. J'ai malgré tout apprécié que le personnage soit analphabète.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Milan est un jeune homme d'une trentaine d'années, qui souffre d'alexie, et donc se trouve être analphabète. Le jour où il croise un véhicule à l'arrière duquel il voit une petite fille en larmes qui tente de lui faire passer un message écrit sur la vitre de la voiture, va changer sa vie. Il sent que cette enfant est en train de lui demander de l'aide. Il va suivre la voiture et tenter de retrouver cette petite fille. Il va se trouver embarqué dans une histoire cauchemardesque qui va le ramener vers son passé. Le destin lui fait-il un cadeau en ré-ouvrant des pans entiers de son passé? L'ignorance aurait-elle été préférable? Comme à chaque fois avec cet auteur, la lecture est fluide et addictive. Ce roman est bien rythmé. L'auteur propose des chapitres courts et un suspens qui est haletant. J'ai beaucoup aimé ce roman, divertissant , plein de rebondissements. le temps passe vite et on a envie de savoir ce qui se passe! Apres, comme très souvent, on est dans du rocambolesque et des grosses ficelles... mais ça passe. Un moment de lecture très sympa. Merci pour cette découverte à #netgalleyfrance et #lecadeau

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alexie : C'est l'incapacité que présente un individu de lire et de comprendre ce qui est écrit, de reconnaitre le sens des mots. L'idée exprimée par l'écriture n'est pas comprise. C'est ce dont souffre Milan, ex braqueur à la petite semaine, devenu serveur dans le restaurant de sa nouvelle petite amie. Un jour, il croise la route d'une jeune fille, qui lui adresse, de la vitre d'une voiture, un message qu'il ne comprend pas. Alerté par la détresse qu'il lit dans ses yeux, il se lance à sa poursuite… Ce choix va le précipiter dans un engrenage infernal… Fan du Fitzek des débuts, je ne l'avais pas lu depuis un moment, probablement un peu déçue par « le Colis » (mars 2019). J'avais donc oublié la maestria avec laquelle cet auteur est capable de « balader » son lecteur. Oui, parce que j'ai été baladée en permanence, bluffée à chaque rebondissement (et ils sont nombreux, et franchement inattendus) ; je n'ai pu lâcher ce roman que lorsque ma raison m'a signifié que j'allais franchement manquer de sommeil pour pouvoir travailler… de plus, le sujet de l'analphabétisme est traité de telle manière que cela nous interpelle, et que l'on apprend beaucoup… En bref, un nouveau Fitzek que j'ai adoré... Merci à Netgalley et @editions_archipel pour la lecture de ce thriller magistral..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire démarre sur les chapeaux de roues dans la buanderie d’une prison où un détenu se fait passer à tabac pour d’autres détenus sous la direction d’un boss et sous le regard complaisant du maton, pardon du surveillant… Ce détenu, qui s’appelle Milan est sommé de s’expliquer avant que le passage à tabac ne s’intensifie encore. Arrêt sur image et retour au passé donc à l’intrigue. Milan Berg faisait une carrière de petit escroc, braquant un drive par exemple celui de Andra, mais contrairement aux autres fois, cela tourne mal et il se prend un coup sur la tête. Début d’une relation amoureuse entre les deux héros. Un jour, alors qu’il patiente à un feu rouge, il se rend compte que dans la grosse berline à côté de lui, une fillette tien un papier sur lequel est écrit un texte. Cela doit être grave, vue l’expression du visage de cette dernière. La voiture démarre sur les chapeaux de roue, oui, je me répète, et n’écoutant que son courage, Milan se lance à sa poursuite… en vélo ! Petit problème, Milan est analphabète et donc incapable de déchiffrer le texte… Jusqu’ici il avait toujours réussi à dissimuler son handicap, quitte à se déclencher un choc anaphylactique avec une gélule d’antibiotique (allergie connue) en dernier recours. Milan va se retrouver dans un imbroglio dans lequel il va nous entraîner à sa suite pour notre plus grand plaisir, car on passe vraiment de Charybde en Scylla, malgré toute la bonne volonté de Milan pour bien faire, le tout dans un contexte de secrets de famille, de manipulation… J’ai choisi ce thriller sur NetGalley car j’aime beaucoup le style de Sebastian Fitzek que j’ai découvert il y a quelques années avec « Thérapie » et « Le briseur d’âmes » et j'ai passé en excellent moment en sa compagnie. J’ai adoré me faire manipuler, et cela jusqu’à la fin du roman par l’auteur, en apprendre davantage sur le quotidien des personnes atteintes d’analphabétisme comme Milan, handicap non reconnu en Allemagne, mais aussi chez nous. Promenade aussi chez les manipulateurs de tous ordres, sur le déterminisme ou pas de la perversité, voire perversion, et la théorie sur le syndrome du savant… J’ai lu ce thriller en apnée, de manière addictive, comme les précédents de l’auteur, au propre comme au figuré, car j’ai passé une nuit blanche en sa compagnie… Je ne résiste pas au plaisir de parler d’une scène qui m’a bien plu : Milan et Andra dans le cabinet de la psy pour une thérapie de couple, (Andra sent que Milan lui cache quelque chose mais quoi ?) et au moment où il pourrait parler de son handicap, il y a un blocage qui va aller crescendo quand la thérapeute leur donne à chacun une feuille en leur demandant de faire la liste de leurs désirs, problèmes… Autre élément sympathique : la manière dont Milan « voit » les textes écrits, Sebastian Fitzek nous propose l’alphabet cyrillique pour bien montrer la perplexité de son héros… qui entre parenthèse réussit à reproduire par le dessin ce qu’il a cru voir ce qui permet à Andra de déchiffrer le texte que la jeune fille brandit dans la voiture… Un grand merci à NetGalley et aux éditions L’Archipel que j’apprécie beaucoup pour m’avoir permis de découvrir ce dernier opus de Sebastian Fitzek… Un merci tout particulier à Mylène Pagnat grâce à qui j'ai pu l'obtenir :-) #LeCadeau #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Milan a toujours eu honte de son analphabétisme. Il a appris à se débrouiller en apprenant les choses par coeur et s’est toujours montré ingénieux pour passer comme « normal ». Et puis, un jour, un évènement vient le bouleverser. A un feu rouge, dans la voiture à côté de lui, une petite fille au regard désespéré le fixe en brandissant une pancarte. C’est le début d’un puzzle qui se déroule juste sous nos yeux. Un puzzle qui, rapidement, se trouve avoir Milan en son centre. Dans le même temps, plusieurs énigmes se superposent à l’action. Si, très vite, j’ai compris le plus gros des mystères entourant la vie amoureuse de Milan, d’autres pistes m’ont fait beaucoup cogiter, en particulier autour d’Andra, la petite-amie du héros. De plus, en opérant des aller-retours dans le temps, quelque part, nous devenons plus que témoin de l’action. Nous sommes en face de Milan, accroché à ses paroles. Nous sommes immergés dans le récit tout en nous demandant ce qu’il s’est passé pour que Milan finisse emprisonné. Il y a une notion de course contre le temps et en parallèle, des secrets qui font qu’on est tenu en haleine. Le héros, bien que sympathique, apparaît sous un nouveau jour au fur et à mesure que l’action avance. C’est assez perturbant car on ignore ce qu’on va finir par découvrir sur lui. J’ai douté de tout et de tous les personnages sauf d’un et même là, j’ai à peine tiqué. C’est là que l’auteur est fort car du coup, son twist final m’a complètement prise par surprise. Chapeau! J’ai beaucoup aimé la fin car rien ne m’y préparait. Pour tout lecteur de ce genre de roman, je dirais que c’est une fin plutôt « classique » mais j’ai aimé le fait que je ne l’ai pas vue venir du tout. J’ai donc dévoré Le cadeau avec avidité et j’ai passé un moment de lecture happant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Fitzek fait partie de mes auteurs préférés au niveau du thriller. J'étais très heureuse d'avoir la chance de lire ce livre. Encore une fois le rythem, le côté sombre, la touche psychologique, tout ce qui fait un bon thriller pour moi tait présent. Elle quelle fin! Je le recommande!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire commence sur les chapeaux de roue avec le passage à tabac de Milan en prison. Et ensuite on retrace l’histoire. Alors l’intrigue en soi est originale, je n’avais jamais entendu parler d’alexie totale soit en français ordinaire d’analphabétisme en tant que maladie. Milan en souffre et l’a caché à sa compagne grâce à sa mémoire photographique hors norme. Il croise un jour le chemin d’une voiture où une jeune fille semble appeler à l’aide en brandissant un papier qu’il n’arrive évidemment pas à lire mais il a bien senti que quelque chose n’allait pas. Une série d’événements va faire qu’il va se retrouver à la recherche de cette jeune fille et on le suit à travers de nombreux rebondissements aux côtés de sa compagne, Et le final est inattendu car on a été complètement baladés. Mais c’est quand même un peu gros 😅. j’ai un problème avec cet auteur. Je suis attirée par ses livres mais à chaque fois c’est une déception. Ça a été le cas avec « Le colis » et « Thérapie », et c’est encore le cas avec « le cadeau ». Je pense que le souci vient à chaque fois du fait que je ne parviens pas du tout à m’attacher aux personnages. Du coup ma lecture devient détachée et je n’accroche pas à l’histoire. Je remercie néanmoins Mylène des éditions L’Archipel et Net Galley France pour la découverte de ce roman qui plaira probablement à la majorité des lecteurs.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je connais depuis peut cet auteur et j'ai adoré son premier thriller "thérapie", c'est pour cela que je me suis lancer dans cette lecture et je confirme que j'adore la plume de Sébastian FITZEK. Il nous fait aller dans toute les direction, nous fait tourner en rond, on prend pitié de la jeune zoé qui en réalité s'appelle Lynn. On comprend vite quel ce fait kidnappé par sa propre mère et son beau père, puis on découvre que ce n'est pas son beau père mais le mari de sa grand-mère, On suit bien sûr Milan c'est lui qui va voir zoé dans une rue, elle est a l'arrière d'une voiture et lui montre une pancarte, mais il s'avère qu'il est analphabète, il va en parler a sa compagne et elle va déchiffre le message. Cette recherche de cette petite fille va les emmener a retourner sur l'ile ou Milan a grandi et faire resurgir des mauvais souvenir, mais surtout a lui révéler la vérité sur son histoire. j'ai adorer cette lecture, une lecture qui ce lit très vite et qui est très fluide.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès les premières pages on se retrouve happé par l’intrigue. Un première passage difficile, un viol en prison, celui de Milan à qui l’on va donner une dernière chance de ne pas souffrir encore plus atrocement. Est-il ou pas un tueur d’enfant? A lui de raconter son histoire pour prouver le contraire. Une intrigue très complexe et des chapitres courts qui donnent un excellent rythme. Milan, un garçon adorable qui va s’embarquer dans une course contre la montre pour sauver une petite fille. Celle qu’il appelle Zoé et qui utilise, pour communiquer avec lui, un code secret qu’il a élaborer avec son premier amour. Plus que cela, c’est son passé qui va refaire surface. Que s’est-il vraiment passé la nuit de l’incendie? Est-il responsable? Mais aussi et surtout, a-t-il été capable de lire un jour? L’analphabétisme, le thème central du récit. Pour Milan, les chiffres et les lettres ne veulent rien dire. Ce ne sont que des signes. Un handicap qu’il s’évertue à cacher à son entourage. Il n’a de cesse de trouver des astuces pour que personne de s’en aperçoive. Ça lui pèse. Un sujet que l’auteur a abordé avec beaucoup de justesse. Une autre question importante apparaît dans ce récit mais comme elle en est un point central je vous laisse la découvrir en le lisant. Un point que j’ai trouvé assez fou, limite surréaliste. Et, en même temps, je n’ai pu que m’interroger sur le « est-ce possible!? » Un texte palpitant qui l’on dévore en retenant son souffle. Une dernière partie avec plusieurs twists que je n’ai absolument pas vu venir et qui m’ont fait plus encore apprécier ma lecture. C’est palpitant, surprenant. On sent que le temps presse et encore plus lorsque la torture et la mort s’en mêlent. Une excellente lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le cadeau -- Sebastian Fitzek #LeCadeau #NetGalleyFrance J'aime ce genre de livre ou l'auteur arrive avec malice à manipuler ses lecteurs et avec cet opus, j'ai été grandement servis. Entre secrets et course contre le temps, Fitzek nous embarque dans un puzzle " thrillesque " où certaines pièces nous imposent de devenir plus que témoin de l' action. Le roman est parfaitement rythmé, grâce notamment à des chapitres courts qui rend sa lecture addictive. Le suspense est omniprésent avec un twist final que je n'attendais absolument pas. Une belle réussite pour ce thriller qui sortira le 4 Mars. Je remercie les éditions " L'Archipel " et plus particulièrement Mylène Pagnat pour cette lecture en avant première.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le cadeau de Sebastian Fitzek est publié aux éditions de l'Archipel Voilà déjà quelque temps que je souhaitais découvrir cet auteur, Mylène des éditions de l'Archipel m'en a donnéel'occasion, je l'en remercie. Le roman s'ouvre sur une scène dont la violence m'a fait craindre le pire, j'avoue ne pas avoir été déçue.... Milan est cet homme qui se fait tabassé dans la buanderie de la prison où il est incarcéré pour le meurtre d'un enfant! Forcé de s'expliquer il raconte ... Deux piliers soutiennent ce roman, l'alexie, ou l'incapacité totale de décrypter un mot et la transmission génétique de la psychopathie. Autour de ces deux idées maitresses, Sebastian Fitzek construit son thriller, prenant un plaisir évident à balader son lecteur et à le laisser assommé à la dernière page. Un roman qui ne peut que plaire aux addicts de ce genre et aux inconditionnels de l'auteur, j'avoue pour ma part ne m'être impliquée ni dans l'histoire ni dans les personnages à chacun son ressenti. #LeCadeau #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Haletant! Milan, analphabète, se retrouve par hasard (ou pas...) embarqué dans la sombre histoire d'enlèvement d'une jeune fille appelant à l'aide à l'arrière d'une voiture! En tentant de lui porter secours il va, peu à peu, retrouver sa propre histoire oubliée suite à un traumatisme. S.Fitzek, avec le talent qu'on lui connait nous entraine à un rythme effréné, maniant les mots, les émotions, les retournements de situations avec dextérité! Si vous ne connaissez pas cet auteur, c'est le livre idéal pour faire connaissance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

📖 Avis perso : 💙💙💙💙🤍 Je l'ai dévoré en 2 jours, je ne pouvais pas le lâcher, ce qui arrive souvent avec les livres ayant de petits chapitres, ce sont mes préférés ! Je me dis toujours un de plus et j'arrête et sans m'en rendre compte, je suis déjà arrivée à la moitié du livre ! L'histoire est bien racontée, intrigante sans être compliquée à comprendre, les personnages principaux sont attachants. La fin aurait peut être méritée plus de développement, les 100 dernières pages sont très riches en informations ce qui m'a fait ralentir ma lecture pour m'assurer de tout comprendre comme il faut. Il y a des revirements de situation jusqu'au dernier moment, c'était un lecture très agréable, je vais tenter un autre livre de cet auteur que j'ai découvert grâce à celui-ci, un "cadeau" en quelque sorte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est sûrement un policier efficace, bien rythmé, avec des chapitres courts, qu’on enchaîne les uns après les autres, avide de savoir le fin mot de l’histoire. Et c’est vrai que j’ai eu du mal à laisser le livre de coté pour vaquer à mes occupations de la journée (il fallait bien travailler pourtant). L’intrigue est addictive, assez alambiquée. Chaque personnage cache des secrets et cela ajoute à la tension. L’auteur nous balade avec succès et les retournements de situation sont nombreux. Cela dit, le soufflé retombe vite en ce qui me concerne ; la dernière page tournée, ce policier ne restera pas longtemps dans ma mémoire. La faute à des personnages dont aucun ne m’a paru attachant, la faute à des situations un peu tirées par les cheveux, la faute à trop d’éléments empilés les uns après les autres qui nuisent à la crédibilité de l’ensemble. C’était une découverte de l’auteur en ce qui me concerne pour laquelle je remercie Mylène et les éditions de l’archipel. Je reste sur une impression mitigée. Il en faudra probablement un autre pour me forger une opinion plus tranchée. #LeCadeau #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Belle découverte ! Alors qu'il est arrêté à un feu tricolore, Milan croise le regard de la fillette dans la voiture stationnée à ses côtés, elle colle une feuille de papier contre la vitre. Milan voit le papier, mais il est incapable de le lire : il est analphabète. Tout se suite son esprit s'enflamme, la fillette demande sûrement de l'aide... Il décide se suivre la voiture et note l'adresse où elle s'arrête. Un peu plus tard, il y retourne, il doit aider l'enfant, mais quand il entre dans la maison, tout est vide, seul un vieux téléphone est resté là et quand il sonne Milan décroche, une voix lui demande une rançon pour libérer la gamine... Dans quelle affaire s'est-il embarqué ? Thriller diabolique qui m'a tenu en haleine jusqu'au dénouement. C'est mon premier roman de cet auteur mais sûrement pas le dernier.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Milan travaille dans un petit diner. Son handicap, l’incapacité de lire, l’oblige à tout retenir de mémoire. Lors d’un trajet sur la route, il voit une petite fille à l’arrière d’une voiture qui l’intrigue. Il se décide à suivre la voiture, mais sans bien savoir pourquoi. Il ne sait pas encore qu’il vient de mettre le doigt dans un engrenage diabolique... Sebastian Fitzek est pour moi une valeur sûre depuis un moment. Aussi, lorsque je vois arriver un nouveau roman, je ne peux m’empêcher de plonger dessus! De livre en livre, j’ai découvert le génie de cet auteur. Il a l’art de nous mener jusqu’au bout, en nous montrant tout sans qu’on puisse le voir. A chaque fois, arrivée au bout du roman, je suis totalement bluffée! Je ne vois jamais rien arriver. Ce roman pousse encore plus loin cet aspect. Dès le premier chapitre, ça y est, je suis plongée jusqu’au cou de ce que je lis. Et une fois hameçonnée, je n'ai pu me décrocher avant la fin. Je l’ai lu en quelques heures, c’est vous dire. Les retournements de situation sont intenses. On vit l’histoire à travers plusieurs regards différents. Et à travers ces perceptions, l’histoire prend des tours de plus en plus tordus, nous menant à toutes sortes d’interrogations. Je ne voudrais pas vous en dire de trop, car vraiment, il faut se laisser porter par sa lecture. Je ne voudrais absolument pas vous gâcher l’effet de surprise. J’ai été totalement bluffée, et je ne peux qu’encore une fois dire que c’est un titre à découvrir de toute urgence!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Thème sur le trautisme, sur l’analphabétisme. Milan nous paraît à la fois perdu et isolé et traumatisé et celle qui se prénomme Zoé manipulatrice Ame sensible s’abstenir

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mis à part une entrée en matière très violente que j’ai moyennement appréciée, la suite est à la hauteur de ce que j’attends dans un livre de Sebastian Fitzek. Des personnages empathiques mais pas toujours sympathiques arrivent à me donner des frissons d’angoisse qui m’immergent totalement dans l’histoire ! Fitzek est le diabolique roi du thriller où quand on croit savoir c’est totalement faux ! Même si la manière de mener les scénarii est relativement identique et la manipulation toujours présente, le fond est différent et me tient en haleine à chaque fois. Une fois de plus je n’ai pas pu poser le livre avant de l’avoir fini et comme bien souvent, le matin, je dois relire la fin parce que je peinais à garder les yeux ouverts ! Livre intense jusqu’au point final. #LeCadeau #NetGalleyFrance #editionsarchipel

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Premier roman de Sebatian Fitzek que je lis, le cadeau s'ouvre sur une scène de prison assez dure. Milan pour s'en sortir va devoir s'expliquer. L'intrigue se développe sur une allure soutenue, grâce à des chapitres courts et des changements de point de vue qui rythme le récit. on passe du héros, Milan, à sa petite amie, puis aux méchants pour faire avancer l'histoire dans un sens ou l'autre. Au fur et à mesure que les caractères se dévoilent, il devient difficile de s'attacher aux personnages, quelques qu'ils soient, et l'explication de l'implication de certain d'entre eux est vraiment trop tiré pas les cheveux, pour ne pas dire grotesque. Pourtant, le roman ne manque pas d'atouts par son tempo et le sens de l'écriture de l'auteur qui nous pousse à poursuivre la lecture pour connaitre la suite. Un bon moment de lecture, même si la fin tire un peu trop vers le n'importe quoi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'aime suivre les publications de Sebastian Fitzeck mais je les trouvent au final plutôt inégales j'ai eu de gros coup de coeur mais aussi des lectures plutôt mitigées. Ici cela partait plutôt bien avec la rencontre du personnage de Milan qui est un personnage vraiment différent des autres car celui-ci est analphabète, un jour à vélo il va voir une jeune femme à l'arrière d'une voiture qui tend un papier avec des choses écrites dessus. Mais malheureusement Milan ne va pas lui être d'une grande aide dû à sa situation. J'ai été un peu dérouté lorsque l'auteur évoque ce que Milan vit en lettre grecque et malheureusement je n'ai pas cru ce récit de bout en bout, tout me semblant trop gros, pas crédible. Je n'ai pas compris cette quête de recherche de la part de Milan ni le fait qu'Andra l'aide dans celle-ci, je pense qu'à sa place j'aurais raisonné Milan. Une lecture qui m'a laissé vraiment indifférente pour ma part mais qui rencontrera je suis sûre un public car si on adhère à l'histoire et aux personnages, le récit peut être prenant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il est rare que je referme un livre avec autant de déception. J'avais beaucoup aimé thérapie. Le quatrième de couverture était intriguant et je me suis dit pourquoi pas. Malheureusement, ça ne l'a pas fait cette fois ci. J'ai trouvé l'intrigue brouillonne, l'idée de départ bien qu'intéressante est un peu abracadabrantesque, je ne me suis pas attachée aux personnages et j'ai eu du mal à me retrouver avec les noms des personnages féminins. Les nombreux rebondissements ne m'ont fait remonter dans le train. Mais je ne peux pas nier que Sébastien Fitzek a une écriture très addictive, même si je n'accrochais pas à l'histoire, son écriture a fait que je suis allée au bout malgré tout. J'ai d'autres romans de l'auteur dans ma PAL et je vais les lire, ce n'est pas parce que celui-ci ne m'a pas convaincue que je vais laisser tomber cet auteur dont j'ai aimé le premier roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller assez court qui se dévore d'une traite. L'auteur joue avec ses lecteurs en les manipulant de bout en bout et en leur laissant croire des choses qui en réalité ne sont pas ce que l'on croit. Le héros, Milan, se sent investi d'une mission pour sauver une petite fille dont il pense qu'elle a été kidnappée. S'en suit un jeu de piste entre Milan et les ravisseurs à travers le nord de l'Allemagne. Les ravisseurs semblent ne reculer devant rien pour arriver à leurs fins. On comprend vite qu'il y a un lien entre cette petite fille et le héros, et que ce n'est pas par hasard. Milan a par ailleurs un handicap plus fréquent qu'on ne croit : il est analphabète, et bien pire, il n'arrive à déchiffrer aucune lettre. Ce handicap est lié à un événement de son passé, dont il ne se souvient pas complètement. Bref, des éléments qui s'entremêlent, une intrigue qui trouve ses racines dans un passé que le lecteur découvrira au fur et à mesure de sa lecture, des retournements de situation inattendus, tout ce qu'il faut pour passer un bon moment de lecture. Par ailleurs, la vision du monde à travers les yeux d'un analphabète apporte un intérêt complémentaire à ce roman. J'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture qui m'a amenée tard dans la nuit. Un petit bémol cependant, que je ne peux malheureusement pas développer de peur de vous dévoiler trop d'éléments de l'intrigue, c'est que j'ai trouvé que l'auteur en faisait un peu trop. Entre le médecin repentant, le grand-père psychopathe, et les motivations de l'amie de Milan, ça fait quand même un peu beaucoup. Merci à Netgalley et aux éditions de l'archipel de m'avoir permis de découvrir ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ca faisait très longtemps que je n'avais pas mis mon nez dans un bouquin de Sebastian Fitzek, pourtant c'est un auteur que j'aime bien. Lorsque j'ai lu le résumé de ce Cadeau, j'ai eu envie de m'y remettre. Je remercie les Editions de L'Archipel pour m'avoir permis de faire cette lecture très plaisante. Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort. Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés... C'est donc une lecture que j'ai bien aimé, je n'irai pas jusqu'au coup de coeur mais franchement, j'ai passé un super moment avec ce bouquin. Nous allons faire la connaissance de Milan, surnommé Le Flic, qui va se retrouver embarqué dans une histoire complétement dingue. Comme souvent avec Fitzek j'ai trouvé que certains éléments de l'histoire étaient un peu tirés par les cheveux, certaines situations sont résolues un peu facilement mais ça ne m'a pas empêchée de dévorer mon livre. En plus, il est super rythmé et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Les personnages sont bien fichus, j'ai eu une petite préférence pour Milan car on le découvre au fil des pages et on se rend compte qu'il n'a pas eu une vie facile. C'est un peu une histoire dans laquelle on se rend compte du poids des décisions, de l'influence qu'elles peuvent avoir sur le futur. Je me suis parfois dit que Milan, c'était un peu le chat noir de tout ça, le mec qui veut bien faire mais qui n'a pas de bol. Ca le rend humain (et un peu agaçant parce qu'on aimerait que, parfois, il fasse enfin le bon choix). Toute cette histoire est enrobée de mystère, on se laisse trimballer en se posant des questions mais on n'arrive pas à trouver les réponses. Au fil des pages le mystère ne cesse de s'épaissir jusqu'au dénouement auquel je ne m'attendais pas. La fin me convient, elle correspond plutôt à mes attentes et je la trouve bien fichue car on ne la voit pas arriver. C'est très réussi. Un roman qui se dévore, n'hésitez pas !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Milan, le héros de ce roman, est analphabète. Cela remonte à des événements de son passé dont il a de brefs souvenirs. Il n'a pas le permis et ce déplace en vélo mais il a une très bonne mémoire visuelle. Lors d'une sortie à vélo, il voit une petite fille pleurer à l'arrière d'une voiture avec une inscription sur une feuille qui n'arrive pas à déchiffrer. Il sent que quelque chose ne va pas. Cette petite fille est-elle en danger ? Il va mener son enquête, accompagné d'Andra sa compagne. Ils vont se retrouver au cœur d'une manipulation, demande de rançon bizarre. Milan va faire un tour dans son passé qu'il avait oublié. C'est un thriller que j'ai adoré, merci Sebastian Fitzek. Il y a de l'intrigue, des secrets, des passages sombres comme j'aime, c'est rythmé. Ce roman est prenant, il y a un fort suspense. Le cadeau est empoisonné car une fois ouvert, difficile de le fermer ! Merci à netgalleyfrance de m'avoir permise de découvrir ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Milan Berg se retrouve un jour, par hasard, arrêté à un feu à côté d’une voiture. Une adolescente effrayée colle à la vitre un message. Milan est analphabète et ne peut pas déchiffrer le mot mais il pressent le grave danger que vit la jeune fille. Il part à sa recherche et trouvera bien plus en chemin… Le cadeau était mon tout premier roman de Sebastian Fitzek. Il est pourtant très connu en Allemagne et une bonne dizaine de ses livres ont déjà été traduits en français. Certaines de mes copines sont des fans depuis des années, j’arrive donc après la bataille mais il n’est jamais trop tard. Et après avoir terminé ma lecture, je comprends mieux l’engouement. Le cadeau est un thriller psychologique redoutable. J’ai été happée par les pages de ce roman qui se tournent à une vitesse folle. Les éléments sont obscurs, on ne voit pas de liens tout de suite, on s’y perd presque tant les personnages s’entremêlent. Les choses finissent par se mettre en place mais pas forcement comme on pouvait l’imaginer. L’auteur nous balade jusqu’au bout et les retournements sont machiavéliques et très sombres ! Le thème de l’analphabétisme est très intéressant et bien abordé, on a du mal à imaginer les difficultés au quotidien de ces millions d’adultes qui ne savent pas lire de nos jours. En résumé, j’ai beaucoup aimé ce thriller psychologique haletant et très bien ficelé ! Merci à @editions_archipel et @netgalleyfrance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sebastian Fitzek place d’entrée de jeu son nouveau héros, Milan Berg, dans une situation particulièrement délicate (et accessoirement douloureuse). Comment un petit escroc, surnommé Le Flic, s’est retrouvé dans un pareil merdier ? C’est ce qu’il va essayer de raconter le plus fidèlement possible à celui qui a, pour l’heure, son avenir – et peut-être même sa vie – entre les mains. Commence alors la véritable intrigue du roman, et celle-ci vous réservera bien des surprises et autant de poussées d’adrénaline. Je reconnais volontiers que parfois les événements prennent une tournure un peu tirée par les cheveux… le côté hautement addictif de l’intrigue m’a aidé à accepter ces quelques invraisemblances. Il n’en reste pas moins que lorsque les rôles respectifs de Jakob, Lynn et Zoé ont été mis au jour (et par la même la place de Milan au cœur de ce plan machiavélique à souhait), j’ai trouvé que c’était un peu too much… mais nécessaire pour la suite – et fin – des événements. Choisir un personnage analphabète (conséquence d’une alexie, qui se traduit par une impossibilité neurologique à lire les mots et les lettres) était un choix plutôt audacieux, toutefois, même si le sujet est bien exploité, j’ai eu du mal à ressentir une réelle empathie pour Milan ; son comportement manquant de réalisme et d’humanité à mes yeux. J’ai été nettement plus intrigué par le personnage d’Andra (et par association ceux de Lampert et Gunther) quant à leurs implications et motivations dans le déroulé de l’intrigue. Il faudra attendre les derniers chapitres pour voir le voile se lever sur ce point. Même si j’ai globalement passé un bon moment en compagnie de ce bouquin, ce n’est pas le plus abouti que j’ai pu lire de Sebastian Fitzek. Suffisant toutefois pour me faire oublier l’impression mitigée que m’avait laissée Siège 7A. Suffisant aussi pour que je réponde présent pour découvrir le prochain titre de l’auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Coucou les amis lecteurs me revoici avec un nouveau livre : Le cadeau de Sébastien Fitzek des éditions de l'Archipel Je remercie NetGalley et les éditions de l'Archipel de m'avoir permis de lire ce très beau thriller. J'ai vraiment apprécier cette lecture ou j'ai été happer tellement que l'auteur a su bien résumer cette histoire très humaine et triste a la fois, une belle écriture facile a lire, pleine de suspens , de rythmes vraiment un très beau texte . Un jeune homme prénommé Milan sort du restaurent ou il travaille et stoppé net en voyant passer une voiture avec une petite fille en pleur et a mis un papier pour lui faire comprendre qu'elle est en danger , mais comme il ne c'est pas lire il va rejoindre son ami Amanda pour lui raconter tout ce qu'il vient de voir . Il se sent personnellement pris dans cette aventure, il ressent beaucoup de choses pour cette enfant . Milan a eu une vie avant mais il a tout oublier a la suite de cela il ne c'est plus lire ,on la retrouver dans l'incendie de sa maison choqué et gravement blessé , sa maman a péri dans cette incendie, Milan est rester longtemps a l'hôpital et il a été soupçonner de cette incendie car a l'époque c'était un enfant bizarre mes ces parents l'aimaient beaucoup . A la suite de cela son père ne sans n'est jamais remis on a du le mettre dans une maison exprès car il ne pouvait plus ce suffire a lui même, il est bien suivie et bien soigner et Milan peut venir le voir . Milan va se battre pour retrouver cette petite fille avec son ami Miranda , il va leur arriver pas mal de choses et Milan va découvrir beaucoup de choses sur sa vie d'avant et se pose beaucoup de questions ,il va lutter contre tous pour arriver a ce qu'il veut . Miranda va l'aider au mieux va le laisser seul car elle a peur de ce qu'il peut arriver. Vont ils réussir a sauver cette enfant ? . Je le recommande et vous apprendrez comment se fini ce beau thriller . L'auteur a su bien résumer cette histoire avec beaucoup d'humanité . J'ai vraiment aimer ce thriller, un petit coup de cœur pour moi . Ma note : 5/5 Touchez plus de personnes avec cette publication Vous pourriez toucher jusqu’à 941 personnes par jour en boostant votre publication pour 10 €.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le cadeau de Sébastien Fitzek est un thriller glaçant sous forme de manipulation dans tous les sens du terme... Un début intrigant, un passage à tabac dans une prison mais pourquoi ? Retour en arrière où nous suivons Milan. Ce petit braqueur analphabète fait la rencontre d'Andra, bien plus maligne que lui. Une histoire d'amour nait. Mais un jour, Milan voit dans une voiture, une gamine en détresse. Contre toute attente, un mot indéchiffrable pour lui va faire basculer sa vie. J'ai beaucoup apprécié le style de l'auteur et encore plus la balade dans Berlin et dans les alentours de Rügen où j'ai retrouvé l'atmosphère de cette île. La psychologie des personnages et notamment les stratégies de Milan pour cacher son analphabétisme sont bien décrits. Enfin, l'intrigue parfois rocambolesque, nous emmène sur des chemins originaux et pervers. Un livre qui se lit d'une traite pour découvrir tous les fils de l'intrigue jusqu'au dénouement final.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sebastian Fitzek est un romancier berlinois qui cartonne dans son pays et ailleurs. Son premier roman, Thérapie, un thriller, s’est vendu à 220 000 exemplaires en Allemagne – pour un premier roman, ça fait rêver. Moi je l’ai découvert avec Passager 23, découvert en audio, que je n’avais pas vraiment aimé – quand je repense à certaines scènes, mes poils de bras se hérissent encore. Puis j’ai lu Le colis et j’ai préféré. Quand j’ai vu Le cadeau sur NetGalley, je me suis dit que cette lecture pourrait m’aider à savoir si finalement j’aime bien ou pas trop cet auteur. Milan Berg est analphabète. Enfin, c’est plus compliqué que ça, ce n’est pas de l’analphabétisme, mais de l’alexie. Milan Berg est incapable de lire. Depuis qu’il a pris un coup sur la tête, les lettres n’ont absolument pas de sens pour lui. Pas simple de vivre et de travailler tout en cachant son handicap aux autres ! Un jour, il croise le regard d’une fille à l’arrière d’une voiture, elle tient un papier qu’il ne peut pas lire, mais il sent que la gamine est en danger. Ce bref échange de regard entre eux va entraîner Milan dans une aventure qui semble avoir été inventée par le diable lui-même… Je reconnais que l’histoire est pleine de rebondissements et qu’on ne s’ennuie pas. En revanche, ce n’est pas du tout ce que j’aime. J’ai trouvé ça assez violent et trop tordu pour que ça m’embarque – mais clairement, ce roman plaira à ceux qui n’ont pas froid aux yeux et qui n’ont rien contre quelques scènes un peu dégueux. Moi, je vais me faire un petit roman ado mignon pour me remettre de mes émotions. Ou une petite comédie romantique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pemier roman que j'ai lu de cet auteur jusqu'à maintenant et qui ne sera clairement pas le dernier ! La narration est excellente avec ces changements de points de vue qui apportent beaucoup au récit, le rythme est prenant, soutenu, les personnages complexes, tout est fait pour embarquer le lecteur dans une course complètement dingue pour découvrir la vérité. Et quelle vérité ! Impossible de voir venir la fin. Un excellent thriller, à mettre entre toutes les mains !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Berlin - Milan Berg s'arrête, en vélo, à un feu rouge, quand il aperçoit, à sa hauteur, une adolescente terrorisée à l'arrière d une voiture. Celle-ci tente de lui lancer un appel à l'aide en plaquant une feuille sur la vitre. Le hic, c'est que Milan ne sait pas lire! Conscient qu'un drame se joue, il se lance alors sur les traces de la jeune fille, accompagné de sa petite amie. "Le cadeau", selon le titre. C'est ça! Préparez-vous, vos méninges vont être mises à contribution. Milan , petite frappe qui s'est assagie, essaie par toutes sortes de subterfuges de masquer son handicap, l'alexie, qui n'a rien à voir avec l'analphabétisme. Le voilà alors embringué dans un imbroglio qui dépasse l'entendement. Le roman commence sur les chapeaux de roues (ou de pneus dans ce cas-ci, je sais, elle est facile) où Sebastian Fitzek sème les indices au compte-gouttes comme il sait si bien le faire. Un conseil, évitez de ne lire que quelques pages à la fois où vous risquez de vous perdre tant les liens sont ténus. Pas de panique, au fil des pages, l'écheveau se démêle et prend tout son sens. On peut dire que l'auteur est machiavélique en nous entraînant sur des sentiers totalement imprévisibles. Vous l'aurez compris, ce récit vaut la peine d'être lu.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman addictif qui retourne le cerveau et qui nous manipule avec brio.. Les chapitres sont courts et les pages défilent rapidement. Beaucoup de suspens et de rebondissements. On est aussi perdu que Milan dans le roman et on a envie de découvrir le fin mot de l'histoire. Je me laisserais tenter par un autre roman de cet auteur, c'est certain !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

je suis très partagée sur ce titre. J’ai vu beaucoup de commentaires positifs dessus, et je pensais vraiment être surprise par cette histoire, mais la mayonnaise n’a pas du tout prise avec moi. Au contraire, j’ai même eu le sentiment de m’ennuyer avec ce roman, et j’ai eu l’impression que tout ce qui arrive est assez prévisible. Même le twist de fin peut facilement se deviner. Je ne me suis pas attachée aux personnages principaux, que ce soit Zoé ou Milan. J’aurai préféré qu’on suive Andra, qui est celle pour qui j’ai eu le plus d’empathie, parce qu’elle est la seule à avoir finalement des sentiments. Le roman se lit bien, mais plusieurs choses m’ont dérangée dans ma lecture, notamment le fait qu’on utilise le grec pour l’alphabétisme de Milan ou la violence quasi présente en permanence. La tension est bien là, mais ne m’a pas accrochée au roman. Je vous en conseille la lecture pour vous faire votre propre avis, mais d’autres romans fonctionnent mieux que celui-ci, même si ce n’est que mon avis personnel. On en peut pas aimer toutes nos lectures, et je regrette de ne pas avoir accrochée à celle-ci. Heureusement, certains points m’ont tout de même plu, comme le thème de l’alphabétisme qui relève le niveau, et rend ce roman tout de même intéressant, grâce à la réflexion qu’il propose, et rien que pour cela, il mérite d’être lu.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans Le cadeau Sebastian Fitzek met en scène Milan qui souffre d’alexie (Tiens! j’ai appris un nouveau mot). Cet analphabète au passé plus qu’énigmatique, est néanmoins intelligent. Il se débrouille comme il peut dans la vie sans jamais avouer son handicap et se retrouve au cœur d’un imbroglio infernal. L’intrigue est très compliquée, souvent peu crédible mais ça fonctionne bien. L’auteur a du métier et tire habillement des ficelles qui nous baladent dans tous les sens. Chaque personnage a ses zones d’ombre et le lecteur ordinaire, comme moi, ne peut s’empêcher de tourner les pages pour essayer de comprendre. C’est un récit très addictif. Le cadeau est mon premier roman de Sebastian Fitzek. Je dois avouer que les premiers chapitres m’ont rebuté et j’ai bien failli arrêter ma lecture. C’est de la violence gratuite qui n’apporte rien au récit et c’est bien dommage de commencer par-là.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Whouah, quel bouquin ! J'ai découvert la plume de Sebastian Fitzek avec Le cadeau et j'ai adoré ! Un roman prenant, haletant, avec un suspens grandissant au fur et à mesure de la lecture. Un sujet (analphabétisme, savantisme) très intéressant. Et une fin, délicieuse, où le lecteur pense savoir, mais ne sait pas tout. Ca ouvre à une éventuelle suite, ou pas. La suite des aventures de Milan. La manipulation des personnages (et du lecteur) est excellente, l'auteur nous balade du début à la fin. Et les remerciements aussi sont un régal. D'une part car l'auteur nous explique comment il a été confronté au sujet de l'analphabétisme et toutes les astuces que trouvent ces personnes pour palier leur handicap. Ensuite car il utilise son système de code secret pour nommer les personnes qu'il remercie. Alors, j'aurais bien aimé le déchiffrer ce code, mais la version e-book ne nous donne pas les pages. Donc, c'est peine perdue. En attendant, merci pour cette lecture que j'ai adorée !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Où va-t-il trouver tout ça ? C’est toujours la première question qui me vient à la fermeture d’un livre de Sebastian Fitzek. L’écrivain allemand doit vraiment avoir un esprit retors pour imaginer des histoires aussi complexes. Et ce « cadeau » est encore une démonstration éclatante qu’il n’est jamais à court d’idées ! Il nous entraîne dans les pas de Milan, un analphabète que son handicap va propulser dans une aventure infernale. Alors qu’il part à la recherche d’une jeune inconnue, son passé refait surface. Les deux histoires se mélangent alors pour créer une énigme alambiquée. Plus l’histoire avance moins on comprend de quoi il retourne. Tout s’emboite parfaitement mais chaque nouvel élément étoffe un peu plus le mystère. Il n’y a aucun temps mort et les pages défilent à grande vitesse. L’auteur ne s’embarrasse pas de détails et file directement dans l’action. Le roman, mené à un rythme fou, connaît alors une montée en tension qui ne nous lâche pas jusqu’à la fin. Alors oui, l’accumulation des situations est souvent improbable. Il est difficile d’imaginer que tous les événements puissent converger aussi facilement. Trop de rebondissements peuvent parfois tuer les rebondissements. Mais avec cet auteur, c’est le pacte auquel il faut consentir. Et comme l’écriture est fluide et le scénario parfaitement maîtrisé, le résultat est vraiment efficace. Lorsque l’on se lance dans un thriller de Sebastian Fitzek, on sait que notre cerveau va être malmené. On doit accepter de ne pas être trop pointilleux et de perdre ses repères. Pour profiter au mieux du talent de cet écrivain, il ne faut pas chercher la véracité à tout prix. Il faut se jeter dans le labyrinthe qu’il nous propose et se laisser berner. Après avoir pris connaissance de ses quelques recommandations d’usage, vous passerez, comme moi, un grand moment de suspense étourdissant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Premier livre que je lis de cet auteur allemand qui s'est fait une petite place dans l'univers du thriller. L'entrée en matière est dure : la première scène est un viol en prison. Le personnage principal Milan est violé pour le forcer à raconter son histoire, la raison pour laquelle il est incarcéré. S'ensuit alors son récit. • La particularité de Milan c'est qu'il est analphabète mais arrive à le cacher à tout le monde grâce à des tours de passe passe. Même sa petite amie n'y voit que du feu. Mais un jour il voit une jeune fille en détresse à l'arrière d'une voiture ; elle tient un papier sur lequel est écrit quelque chose mais évidemment Milan ne peut pas le lire. Il va alors être embarqué malgré lui dans une histoire folle, une folie qui va monter crescendo. • C'est une histoire très complexe, il faut s'accrocher pour arriver à suivre. A la fermeture du livre je n'étais pas sûre d'avoir tout compris, pour tout avouer. J'ai donc un avis en demi teinte ; le nombre de rebondissements et la complexité de l'intrigue m'ont perdue. Ce n'est cependant pas un mauvais livre, non non, mais je m'attendais à mieux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

De Sebastian Fitzek, je n'ai lu que ses premiers romans à savoir Thérapie, que j'ai adoré, et Ne les crois pas, que j'ai beaucoup aimé. Malheureusement, je n'ai pas retrouvé ici ce que j'apprécie chez cet auteur. Je trouve la 4ème de couverture spoilante. Elle nous indique des faits se produisant assez tardivement dans l'intrigue. Le thriller commence assez violemment. On découvre Milan qui est en prison. Surnommé le Flic par ses co-détenus, il va subir des sévices de la part des autres prisonniers qui essaient de connaître les raisons qui l'ont conduit en prison. On va remonter le fil du temps et apprendre à connaître les différents personnages. Et c'est à partir de là que l'auteur a commencé à me perdre : trop de personnages, plats et sans reliefs. Ils sont assez agaçants et je ne suis parvenue à m'attacher à aucun d'entre eux. Les relations entre Lynn, Zoé et Jacob sont difficilement compréhensibles. Et puis on finit par tourner en rond. J'ai eu l'impression que l'auteur ne savait pas lui-même où il m'emmenait. Lorsque la révélation a eu lieu, je l'ai trouvé très invraisemblable. C'est au final le manque de crédibilité qui a fait que je n'ai pas adhéré à ce thriller : l'intrigue est trop abracadabrante (cette histoire de pilules...), les interactions entre les personnages décevantes et le final fut un flop. L'auteur aborde différentes thématiques sans les approfondir. J'aurais aimé en apprendre beaucoup plus sur l'alexie et même si ce thème est mis en avant dans la 4eme de couverture, il est peu abordé. On m'avait prévenu que ses derniers ouvrages étaient en-deçà de ses premiers. Je n'ai pas retrouvé l'attrait hautement intéressant au niveau psychologique de ses premiers thrillers. Cela reste néanmoins un page-turner qui se lit bien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je fais rarement des retours de mes lectures en suivant simplement le cheminement de mon ressenti mais pour ce roman je vais le faire parce que cette lecture a vraiment été particulière. J'avais déjà entendu parler de Sebastian Fitzek et les retours étaient toujours bons; je me suis donc dis que j'allais me faire un petit plaisir en lisant un bon thriller. J'ouvre donc tranquillement le livre la première soirée : les personnages s'installent , l'intrigue aussi, rien à déclarer. Le second soir je referme le livre en me demandant ce que c'était que cette intrigue tirée par les cheveux à la limite de l'invraisemblable... Et puis le troisième soir je me suis surprise à m'empresser de vouloir lire la suite : l'auteur m'avait prise dans le filet de son intrigue, j'étais prise au piège, impossible de faire marche arrière. Vous l'aurez compris j'ai eu énormément de plaisir à lire ce thriller qui, effectivement, vous manipule avec brio ! Petit à petit, par quelques détails posés par-ci par-là l'auteur nous amène où il le souhaite, sans qu'on s'en rende compte, et il laisse s'inflitrer en nous le doute et l'envie d'en savoir davantage. Il arrive un moment où l'on se dit que tout cela a un sens mais lequel ? Malgré tout j'ai été très surprise par le dénouement parfaitement orchestré. Quel talent dans la manipulation, un talent qui ravira les amateurs de thriller aux intrigues bien alambiquées. Il me faut aussi évoquer le personnage principal, Milan, analphabète mais qui a su cacher son handicap à son entourage. Personnage hors norme, aux grandes capacités d'adaptation, il possède aussi une mémoire photographique. Si lui-même a un gros sentiment d'infériorité nous, lecteurs, ressentons vite que c'est une personne à l'intelligence au-dessus de la moyenne. L'auteur joue d'ailleurs avec le handicap de Milan en nous montrant ce qu'il lit : apparaît alors devant nous une série de lettres qui ressemble à de l'alphabet cyrillique auxquelles on tente tout de même de trouver un sens voire un code. Et les passages où Milan ne parvient pas à déchiffrer les messages alors que cela est capital pour la suite de l'intrigue sont de purs moments de frustration où l'auteur joue avec nos nerfs. Alors n'hésitez pas à ouvrir ce cadeau qui vous hantera jusqu'à ce que vous en ayez compris tous les rouages !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Absolument génial ! C'est mon premier de cet auteur et je ne le regrette absolument pas. La vie de Milan n'est pas simple et il va nous raconter comment il s'est retrouvé en prison. Plus l'histoire avance plus on est entouré de mystère, mais surtout plus on veut savoir pourquoi. Des révélations qui entraînent d'autres questions, avec des réponses pas parfois difficile à ente dre pour notre protagoniste.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir lu et apprécié Le colis, j’étais curieuse de lire un autre roman de Sebastian Fitzek. Avec la publication de son nouveau roman Le cadeau, j’ai été prise dans un engrenage infernal, celui de Milan Berg, dit le flic. Couverture du livre « Le cadeau » de Sebastian Fitzek aux éditions Archipel Premières pages glaçantes… Milan Berg est en prison et en tant qu’assassin d’enfant, il a droit au châtiment réservé par ses co-détenus… Mais avant de l’achever avec toute la barbarie qu’il mérite, il a le droit et même le devoir de faire au chef des prisonniers le récit de son aventure et surtout un récit sans mensonge sinon la sentence tombera plus vite que prévu. Et c’est le récit de Milan qui constitue l’intrigue du roman Le Cadeau. Comment le résumer sans rien dévoiler ? Exercice complexe quand on connait un peu les romans de Sebastian Fitzek et le plaisir manifeste qu’il prend à perdre, retrouver, perdre puis retrouver ses lecteurs, les mener dans des voies sans issue, leur donner des pistes qui se révèlent fausses. Le point de départ de cette aventure est un homme, Milan Berg, qui essaie de cacher à tout le monde son analphabétisme. Mais un jour, il voit une jeune fille qui tient un papier à la fenêtre d’un véhicule… il sent un réel danger pour cette jeune fille et un lien qui semble les unir. Avec l’aide de son amie Andrea qui lui lira le papier, il comprendra que c’est un appel à l’aide, un appel à sauver une enfant enlevé par des faux parents. Commence alors l’intrigue qui va bouleverser la vie de Milan Berg et faire travailler les méninges du lecteur ! Sebastian Fitzek a mis mon cerveau sans dessus dessous et réussit le pari tout en menant un thriller à tambour battant d’interroger le lecteur sur les racines du mal : génétiques ? histoire de rencontre ? En résumé : un roman parfait pour les amateurs de thriller !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je viens de découvrir Sebastian Fitzek avec son dernier roman : Le cadeau. Avec un rythme soutenu et un héros atypique, l’auteur nous plonge dans une sombre histoire d’enlèvement d’enfant. Quel lien unit Milan, un voyou analphabète, à Zoé, une fillette au regard apeuré brandissant une affiche étrange à l’arrière d’une voiture? Une intrigue addictive, menée par une plume percutante, font de ce thriller un véritable page-turner. Bien qu’un peu sceptique au 2/3 du roman à cause de l’aspect scientifique qui m’est complètement étranger, je me suis immédiatement immergée dans cette lecture que j’ai pu facilement mettre de côté et reprendre dès que j’avais un moment, notamment grâce à ses chapitres courts.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme d'habitude, Fitzek nous fait tourner la tête ! Mais pourquoi Milan s'est-il retrouvé en prison ? Quels sont les liens avec cette jeune fille ? Pourquoi ne sait-il plu lire ? Où ce thriller va-t-il nous amener ? Des questions qui interviennent tout au long de la lecture. Une écriture fluide qui nous plonge en immersion dans le monde de Milan, dans ses difficultés. Malheureusement, j'avais deviné la fin. Je crois que j'ai réussi à me glisser dans la tête de Fitzek à force haha. Mais ça reste une très bonne lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort. Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés… Le personnage principal Milan Berg est alexique, son cerveau ne parvient pas à analyser les stimuli visuels, il ne sait donc ni lire ni écrire. Lésion localisée du cerveau, ce handicap est du, dans le cas de Milan, à un choc physique. Le sujet est traité de manière approfondie et intéressante : je connaissais l’analphabétisme mais pas l’alexie, j’ai donc appris quelque chose. Si je n’étais pas convaincu au départ par le handicap de Milan, je le suis devenue progressivement avec les explications fournies par l’auteur. Je comprend également le blocage qu’il peut avoir pour parler de ce handicap, et sa préférence à la dissimuler. Cependant je n’explique pas le fait que personne dans l’entourage de Milan, depuis son enfance, ne se soit rendu compte de son problème alors que sa mère lui lisait le Petit Prince et aimait la littérature. Ce roman aurait du me plaire, or je suis passée à côté, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je peux quand même en dire du bien : un concentré d’actions et de rebondissements, une intrigue tortueuse à souhait, efficace et rythmée par de courts chapitres dans lesquels on en apprend toujours un peu plus. L’auteur nous manipule du début à la fin, sa horde de personnages sont plus pervers les uns que les autres, et le plus diabolique n’est pas celui que l’on croit. Le changement de point de vue permet de comprendre chaque personnage, ses motivations et sa quête personnelle. Ce livre se lit rapidement, tant on a envie de savoir ce qui va se passer, et pour le dénouement, ô surprise: il est inimaginable. Pour ma part, j’ai trouvé qu’il se passait trop de choses, beaucoup d’évènements se succèdent, parfois trop invraisemblables. D’autre part, le style épuré de l’auteur m’a donné l’impression de voir un film d’action plutôt que de lire un roman. Je n’ai ressenti aucune empathie pour les autres personnages, y compris pour Milan, dont je n’ai pas toujours trouvé les choix cohérents. Déçue oui, mais je sais que ce roman a été fort apprécié par d’autres, donc n’hésitez pas à vous faire votre propre opinion.. Je remercie vivement les Editions de l’Archipel et Net Galley pour cette lecture!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sebastian Fitzek est un parfait manipulateur et ce dernier thriller ne déroge pas à la rêgle. Comment aider quelqu’un qui a l’air terrifié à l’arrière d’une voiture et semble appeler à l’aide en tenant un panneau, quand on est analphabète ? Sous des allures de course contre la montre pour aider son héros à démêler cet épineux problème, l’auteur nous entraine dans une réflexion profonde sur des sujets aussi important que les manipulations expérimentales médicales, comment vit on quand on ne sait pas lire…. ?? Un polar qui se lit à 100 à l’heure et dont il est péférable de ne rien dévoiler afin de garder toute la tension de cette histoire. Un très bon moment de lecture, à recommander vivement !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand Milan, vingt-huit ans, analphabète surprend dans une voiture une fillette placardant à la vitre un message sous un air bouleversé, sa vie va en être chavirée. Cette lecture fut assez laborieuse. Le thème central de ce thriller est l’origine du mal et de la violence, les facteurs héréditaires, le poids générationnel, la rédemption aussi. Des thèmes pertinents qui aurait pu donner un excellent thriller si l’histoire avait seulement été plus axée en ce sens. Et non triturée en mille possibles. Vouloir berné le lecteur est une chose, le tenir en haleine et le passionner une autre. Très glauque dés le départ, on suit des pistes très diverses au fil de la lecture avec plusieurs bémols qui m’ont dérangée. Les personnages, Milan et sa copine Andra ne sont absolument pas travaillés ce qui les rend très peu matérialisables. On passe d’un lieu à l’autre sans trop savoir ni comment les personnages sont arrivés là. Des personnages extérieurs surgissent aussi dont on ne sait où. Ensuite, c’est une histoire bourrée d’invraisemblances. Un analphabète qui déchiffre des codes à base de lettres, ça me paraît très peu faisable. Une fillette martyrisée qui ne semble rien ressentir, bof bof. La police malgré l’ampleur de l’affaire jamais sollicitée. Des révélations ahurissantes qui ne provoquent aucune réaction ou émotion. C’est plat sans apport psychologique ni émotionnel. La partie médicale est certainement le point fort de ce livre, un domaine dans lequel l’auteur excelle car il maitrise ses informations. Mais elle est tellement survolée que ça passe à la trappe avec le reste. La fin aurait pu sauver l’ensemble si elle n’avait pas été tirée à nouveau par les cheveux. Beaucoup de longueurs en somme pour nous perdre, nous mener en bateau. Le côté page turner fonctionne mais en conclusion, les thrillers sombres et tirés par les cheveux sans énergie émotionnelle, ce n’est plus pour moi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Fitzek nous manipule tout au long de ce thriller. La vérité n'est pas toujours où l'on pense. Une affiche dans une voiture où une jeune fille lance un sos. mais Milan qui voit ce mot est analphabète et là l'engrenage commence.. On a du mal à lâcher ce livre avant la fin. A conseiller

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bonjour, Aujourd’hui je vous parle de Sébastien Fitzek et de son livre : le cadeau . L’intrigue est bien conçue et cohérente , les personnages sont intéressants et bien décrits, parfois attachants. Milan le personnage principal est sympathique, il souffre d’analphabétisme et recherche les origines de ce mal quand il apprend qu’il a su à une époque lire et écrire. On a envie de connaître la suite, la lecture est addictive je l’ai lu d’une traite et j’ai aimé le côté psychologique et l’atmosphère sombre et dérangeante. L’écriture est fluide ( bonne traduction). Je vous conseille vivement ce bon moment de lecture. Merci à NetGalley et aux éditions Archipel.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord je remercie Mylène des Editions L’Archipel pour cette lecture suite à ma demande via NetGalley. « Le cadeau » est le troisième livre que je lis de cet auteur et je dois dire que j’avais vraiment adoré les deux précédents. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans ce livre. Dès les premières pages nous sommes confronté à une scène très dure dans laquelle nous découvrons Milan, avec pour surnom « le flic ». Je vous laisse le plaisir de découvrir pourquoi ce surnom lorsque vous lirez à votre tour ce livre. Dans cette scène, Milan n’a d’autre choix pour s’en sortir que de raconter l’histoire qui l’a mené jusque la. Il va donc commencer à raconter ce qui l’a poussé à foncer dans cette recherche, cette enquête afin de retrouver cette jeune fille qu’il a aperçu à la fenêtre d’une voiture. Que voulait lui faire comprendre cette fille qui tenait un mot à la vitre? Milan n’en sait strictement rien car celui ci est hélas analphabète. Cependant, le visage de cette personne et son désarroi lui laissent penser qu’elle est en danger. Pour l’aider, il pourra compter sur sa compagne Andra. Andra à qui il n’a jamais avouer ne pas savoir lire, avec qui il forme un couple ou il y a des hauts et des bas au point de devoir suivre une thérapie de couple. Ensemble ils vont se lancer dans une course contre la montre mais surtout se retrouver face à une multitude de pièges orchestré par les ravisseurs de cette jeune fille. Milan ira de découverte en découverte jusqu’à un final totalement désamorçant que je n’avais vraiment pas vu venir. Dans ce livre j’ai retrouvé des chapitres courts ce que j’apprécie toujours. Je dois avouer que j’ai mis du temps non pas à entrer dans l’histoire car j’ai été directement happé dedans et je voulais en savoir plus mais il m’a vraiment fallut du temps afin de mettre les choses en place. En effet, j’ai trouvée cette lecture plus complexe que les précédentes que j’ai pu faire de cet auteur. Malgré cela, l’auteur manipule totalement son lecteur, il nous montre jusqu’ou le côté pervers d’une personne peut aller et même si je ne conseillerais pas ce livre comme première lecture pour découvrir l’auteur, j’ai vraiment pris plaisir à faire cette lecture et j’ai réellement passée un bon moment. Je dirais donc aux personnes qui connaissent déjà Sebastian Fitzek de foncer en librairie pour vous procurer ce livre et pour les personnes ne connaissant pas l’auteur, de commencer par un autre de ces livres avant d’entamer celui ci. Mais une chose est sure, je vous conseille de ne pas passer à côté de ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mon résumé :  Alors qu'il est arrêté à un feu, Milan Berg aperçoit une petite fille à l’arrière d'un voiture qui semble plaquer un message contre la vitre. Est-ce un appel à l'aide ? A-t-elle été enlevée ? Malheureusement, Milan n'en a pas la certitude et quand bien même il soit proche de cette voiture car milan est analphabète. Toute sa vie il a du vivre sans ne savoir ni lire ni écrire et jusque la ça ne lui a pas porté préjudice et il a toujours su se débrouiller sans sans ni lire ni écrire. Même Andra sa compagne n'est pas au courant. Mais voila, maintenant une petite fille est peut-être en danger et ne peut plus cacher son "manque". Milan sent bien que cette petite fille doit être en danger et alors que le eu passe au vert, la voiture redémarre sur les chapeaux de roues. Ni une , ni deux, Milan décide de la prendre en chasse....en vélo. Milan va vite se retrouver dans un imbroglio inextricable. Accompagnée de Andra, il etre contraint de retourner sur l'ile de son enfance. La, il va retrouver des pans entiers de son enfance qu'il pensait avoir oubliés. Je n'en dirais pas plus pour ne pas dévoiler l'intrigue de l'histoire mais comme a son habitude l'auteur parviens a nous tenir en haleine et nous balade la ou on ne s'y attend pas. Mon avis :  Un roman qui va a 100 à l'heure. J'ai tout de suite été emballé par la 4eme de couverture et connaissant l'auteur je savais que j'allais adorer. Des le début du livre, on est emporté dans l'action. Comme à son habitude, Sebastian Fitzek a imaginé un scénario diabolique qui manipule le lecteur pour son plus grand plaisir. En conclusion, c'est une grande prise de conscience que nous offre l'auteur, a savoir qu'il y a encore un trop grand nombre de personnes analphabètes et qui ne peuvent pas accéder à la lecture ou l’écriture. Personnellement ça me chamboule un peu de savoir ça. et vous qu'en pensez-vous ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions l'Archipel pour cette lecture. J'avais découvert Sebastien Fitzek dès son premier roman traduit en France et c'est avec plaisir que je me suis lancée dans la lecture de ce nouvel opus.  On fait la connaissance de Milan, jeune homme débrouillard qui survit dans une société où l'analphabétisme devient vite un handicap . Epaulé par sa petite amie, et son père, il fait de son mieux pour cacher ce qui pour lui paraît insurmontable. Jusqu'au jour où Milan croise une voiture , dans celle-ci une petite fille tient une pancarte semblant demander de l'aide...A partir de là une course-poursuite démarre, qui va plonger Milan dans son passé, quitte à découvrir de terribles secrets... Une chose est sûre, quand vous tiendrez entre vos mains ce "cadeau" ne comptez pas le poser tout de suite . Car son rythme déchaîné le rend impossible  à lâcher. Dès les premières pages, les bases sont posées. On découvre une histoire abracadabrantesque  dont il a le secret. Ce polar est d'une efficacité redoutable, et nous propulse dans le décor d'un épisode de séries tv. On s'y croirait presque.  Même si certains élèments paraissent invraisemblables et tirés par les cheveux, on ne s'attarde finalement pas, tant on ne résiste pas à la volonté d'en savoir plus.  Les personnages sont bien construits, mystérieux à souhait et à multiples facettes.  Sans être transcendante, la plume est précise, nette et claire, pas de faux semblants ! Et nous mène  jusqu'à une fin satisfaisante, même si très brève.  Un bel opus donc, pour les amateurs de récits toniques et enlevés.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie énormément Mylène, des éditions L'Archipel, pour l'envoi, via net galley, du dernier roman de Sebastian Fitzek : Le cadeau. Le roman démarre dans la buanderie d'une prison, nous assistons à un tabassage en règle de Milan Berg. Il va devoir s'expliquer, et en même temps que ses co-détenus, nous découvrons donc son histoire. Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d'une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort alors il décide de partir à sa recherche accompagné d'Andra, sa petite amie... Il est contraint de retourner sur l'île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu'il avait oubliés... Le cadeau est un roman qui m'a surpris car l'auteur nous embarque avec lui dans une histoire abracadabrante et captivante. Impossible de deviner ce qui va se passer dans ce roman. Au début, c'est assez dur à lire, c'est une scène violente, et je me suis vraiment demandé où j'allais aller. Et puis, nous sortons de la prison et découvrons l'histoire de Milan, cet homme analphabète qui ne pouvait pas imaginer ignorer ce qu'il pense être un appel au secours. L'auteur nous manipule et je suis persuadée qu'il prend plaisir à le faire :) C'est un excellent roman mais je ne souhaite pas trop en dire, j'avoue, j'ai peur de spoiler car il fait vraiment partie des thrillers à lire, mais qu'il est difficile de raconter. Ma note : un très beau quatre étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Oui ça y est, j’ai enfin lu mon tout premier roman de Sebastian Fitzek, il était plus que temps que je découvre l’auteur. En même temps, comment voulez-vous ne pas craquer sur une telle couverture ? Et puis, il faut avouer que le résumé est lui aussi très tentant. Il fallait donc que je découvre ce qui se cachait derrière ce cadeau. Et même si ce roman n’est pas un coup de cœur, je n’ai pas été déçue et j’ai passé un très bon moment. On fait directement la connaissance de Milan qui est en prison et qui en bave pas mal, du coup on le prend en pitié et on s’attache immédiatement à lui. On se demande pourquoi il est en prison mais ça, je vous laisserai le découvrir vous-même. Ensuite, on se retrouve deux ans plus tôt et justement, nous comprenons le pourquoi du comment dont je vous laisse la surprise. On va également très vite faire la connaissance d’Andra qui est une protagoniste importante à l’histoire. Ensuite, on se retrouve à nouveau deux ans plus tard, chez un thérapeute avec Andra et Milan et c’est réellement là que tout commence et qu’on comprend certaines choses, comme la relation amoureuse de nos deux personnages. Nous allons également découvrir que Milan est analphabète, mais qu’il le cache à tout le monde, même à Andra. Vraiment, le thème de l’analphabétisme dans le thriller est très original, c’est la première fois que je le rencontre dans ce genre de roman et il est très bien exploité. L’intrigue est vraiment très originale et réellement bien ficelée. L’auteur ne nous laisse aucun moment pour souffler tant sa plume est entrainante, c’est le genre de thriller qu’on dévore et dont on tourne les pages avec frénésie. Les chapitres courts ne nous aident pas à décrocher le soir pour poser le roman et dormir surtout une fois qu’on a découvert Milan arrêté à un feu à vélo et une petite fille terrorisée dans une voiture à côté de lui qui pose un papier contre la vitre. À partir de ce moment là, on se pose autant de questions que Milan qui n’a pas pu comprendre ce que la fillette voulait vu qu’il est analphabète. On s’inquiète autant que lui et on se glisse dans sa peau pour essayer d’en savoir plus, car tout ce qu’on sait, c’est que quelque chose n’est pas normal par rapport à ce mot. Du coup, Milan ne va pas hésiter, il va se lancer à la poursuite de cette voiture sur son vélo et nous serons pris dans cette course poursuite sans le moindre repos. Nous sommes presque avec lui sur son vélo ! Plus on avance dans l’histoire, plus on est tenus en haleine, l’auteur nous met sur des pistes que l’on croit comprendre mais on ne s’imagine pas jusqu’où il va nous entrainer. On ne sait pas à quel point on est loin de savoir ce qui se passe vraiment. Nous sommes manipulés, menés en bateau tout autant que l’est Milan et on tourne les pages, encore et encore pour avoir les réponses à nos questions… Pour en arriver à une fin totalement inattendue et tellement surprenante, que ce soit par rapport à la fillette ou au fait que Milan soit analphabète. Et puis, il ne faut pas oublier l’histoire de code dans le livre « Le cadeau ». Quelle énigme ! Ce roman n’est pas qu’un thriller car en plus d’enquêter, on fait aussi des découvertes sur les personnes analphabètes en suivant le quotidien de Milan et c’est un réel plaisir d’apprendre des choses en lisant. Qu’est ce que j’aime ça ! D’ailleurs, j’ai été surprise par la façon dont Milan arrivait à cacher le fait qu’il soit analphabète en essayant de se débrouiller autrement. Si mon avis vous a donné envie, si vous aimez la plume de Sebastian Fitzek, si vous aimez faire des découvertes en lisant ou si vous aimez être manipulés par un auteur, foncez en librairie ce roman sort aujourd’hui.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Il est des cadeaux qu'on préférerait ne jamais recevoir." Milan en goûte l'amère expérience. Un thriller haletant, dans la même veine que ses précédents. Depuis le début cette affaire est étrange. Et la suite en rajoute au mystère car la course poursuite remonte le passé de Milan, le forçant à se souvenir d'événements oubliés. Des personnages apparaissent ici ou là pour rajouter de la complexité à l'affaire. Une fois commencé, j'ai eu toutes les peines du monde à le reposer pour me coucher. Comme une sorte de road-trip infernal, nous suivons Milan et Andra dans leur course-poursuite. Et comme eux, nous ne comprenons rien à ce qui se passe. Et c'est une bonne chose ici car l'envie de percer tous ces mystères est très forte. Il comporte quelques scènes violentes. Il s'ouvre par exemple sur le viol de Milan en prison. Il aurait tué une enfant et les tueurs d'enfant ne font pas long feu en prison. Il raconte alors toute son histoire à son tortionnaire pour éviter des sévices plus importants. Pourquoi lui ? Que s'est-il réellement passé il y a 15 ans ? Qui sont ces gens ? Pourquoi cette somme précise ? Pourquoi rançonner un homme qui ne connaît pas cette enfant ? J'aime beaucoup le travail de Sebastian Fitzek. Un roman qui aborde deux grands axes : l'alexie dont souffre Milan (l'incapacité totale de décrypter les mots. L'auteur utilise l'alphabet cyrillique pour que le lecteur puisse se rendre compte du phénomène) et la transmission probable du gêne de la psychopathie. Un roman qui manipule son lecteur et qui plaira aux amateurs du genre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grand merci à @editions_archipel et @netgalleyfrance de m'avoir permis de lire en avant première le petit dernier d'un de mes auteurs favoris de thrillers psychologiques. Le cadeau sort jeudi, le 4 mars, dans toutes les bonnes librairies. ⁣ L'histoire commence de façon plutôt brutale avec le personnage principal, Milan en assez mauvaise posture, mais je ne rentrerai pas dans les détails pour vous laisser la surprise. Milan nous raconte ensuite comment il a bien pu se retrouver dans cette situation. Cela commence par un message collé sur une vitre de voiture par une ado en larmes que Milan, bien qu'incapable de lire, prend au sérieux en allant jusqu'à suivre la voiture. Comme toujours, le lecteur est, comme le protagoniste, à la recherche de la vérité et pris dans un engrenage diabolique. Fitzek n'épargne pas ses personnages des souffrances physiques et émotionnelles. Aucun d'eux d'ailleurs n'est manichéen et j'ai ressenti à quelques reprises des sentiments vraiment négatifs envers certains d'entre eux. ⁣ ⁣ J'ai beaucoup apprécié d'avoir un protagoniste analphabète. L'illétrisme est plus fréquent qu'on ne le pense en Europe et en particulier en Allemagne. L’œil humain lit immédiatement tous les mots à notre portée et on ne s'imagine pas ce que peut ressentir une personne qui voit des caractères sans en comprendre le sens comme s'il s'agissait d'une langue étrangère. En effet, tout devient un défi du quotidien pour Milan. Le lecteur ne peut qu'être dans l'empathie face à l'analphabétisme. Milan est accompagné par sa petite amie, Andra, dans son périple. Andra est un personnage très haut en couleur et mystérieux que j'ai bien aimé. ⁣ ⁣ Les chapitres sont courts et percutants et les pages filent au fil des heures. On s'arrête et puis on reprend vite parce que le mystère continue de planer et qu'on veut savoir comment cela va arriver jusqu'au présent. Les réponses ne sont vraiment apportées que dans les dernières pages, encore que pas toutes. J'ai adoré un des retournements de situation que je n'avais pas vu venir. En revanche, l'épilogue m'a laissé un peu sur le carreau et une journée plus tard je ne sais toujours pas trop quoi en penser. Ai-je aimé le cadeau ? Évidemment, c'est à la hauteur des titres précédents de Fitzek et très efficace. Mais la toute fin m'est apparue moins marquante que celle du passager par exemple qui m'avait scotchée sur place. Elle a cependant le mérite de faire réfléchir. Une lecture en tous les cas intéressante par la mise en avant d'un mal particulier, l'analphabétisme, et par la question posée par l'auteur. Faut-il découvrir à tout prix la vérité ou rester dans l'ignorance ? On le dit bien souvent ignorance is bliss.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bonjour, j'espère que vous allez bien! 😇 Aujourd'hui je vais vous parler du nouveau thriller/policier Le Cadeau de Sebastian Fitzek qui sort ce jeudi 4 Mars. 🤗 Je remercie editions_archipel et netgalleyfrance pour l'envoi 🙂 Mon avis : Alors cela faisait quelques temps que je n'avais pas lu de thriller/policier et ce livre a ravivé le fait que j'adore les thrillers 🤩 En plus, c'est la première fois que je lis de cet auteur, pourtant connu dans ce genre. Ce livre était vraiment addictif et m'a retourné le cerveau, tout le monde complote contre tout le monde et dès les premières phrases ca commence fort! Il y a également du suspens et une forme de stress, en tout cas on a pas envie de le lâcher et bien que je n'aurai pas fini l'histoire comme cela, j'ai vraiment bien aimé 🤩 Je ne conseille pas cette histoire aux âmes sensibles ⚠️ On parle également de l'analphabétisme et j'ai trouvé cette dimension intéressante, cela en a rajouté à la psychologie de l'intrigue. Les personnages sont assez atypiques et c'est vrai qu'un retournement de situation m'a surpris bien qu'en fait c'était évident 😂 En tout cas, j'ai envie de lire d'autres livres de cet auteur et je mets un 16/20 à ce livre ✅

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce retour de lecture sera malheureusement assez bref… mais je remercie Mylène de m’avoir donné l’opportunité de découvrir mon premier roman de Sebastian Fitzek. Si la scène d’ouverture est d’une incroyable cruauté et laisse présager une intrigue puissante, la suite du récit me laisse de marbre. Impossible d’entrer véritablement dans cette lecture… Prendre un homme analphabète comme protagoniste principal était une très bonne idée : je ne connaissais pas » l’alexie » et j’ai donc appris l’existence de cette « maladie ». Si le champ de tout ce qu’il est « impossible » de faire lorsqu’on ne sait pas lire est un élément très bien exploité du roman, je regrette la suite donnée au récit. En effet, dès l’arrivée de Zoé dans la vie de Milan, je ne compte plus les invraisemblances qui m’empêchent totalement de m’attacher aux personnages et surtout, de croire en ce que je lis. Je ne comprends pas les réactions de Milan, ni ses actions, l’identification est donc impossible. J’abandonne ma lecture à la moitié du roman et je ne le chroniquerai pas pour ces raisons précises. Cela ne serait pas très juste... Néanmoins, je souhaite une bonne lecture à toute la fan base de Sebastian Fitzek et je sais qu’elle est conséquente !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le Cadeau... n'est pas toujours celui que l'on croit, obtenir ou mériter. Milan, analphabète refoulé, a toujours vécu avec ce handicap en s'ingéniant en trouvailles et diversions. Néanmoins, lorsqu'il voit une jeune fille en pleurs à l'arrière d'un véhicule, avec un papier indéchiffrable à la main, son destin bascule : appel à l'aide ou non ? Poursuivant son intime conviction de devoir la sauver, notre héros, en compagnie de son amie Andra, va découvrir que son passé est intimement lié à cette fille, a priori appelée Zoé. Victime ou bourreau ? Coupable ou innocent(e) ? A travers la recherche de l'adolescente, c'est la quête de son identité propre que va explorer Milan, soulevant nombre de questions, mais aussi de multiples souvenirs enfouis. Et si cette recherche était un cadeau empoisonné ? Après une scène initiale très forte et violente, l'auteur Sebastian Fitzek livre un roman trépidant, à rebours chronologique et analepse, sans temps mort : il dévoile peu à peu les éléments permettant au lecteur de cheminer avec le héros, pour mieux le tromper jusqu'au retournement de situation final. Examinant les profondeurs psychologiques de ses personnages, l'écrivain reprend une idée, certes ni inconnue ni innovante, mais traitée de façon inédite et originale : la question de l'origine du mal et la part d'hérédité dans la psychopathie. Il s'agit donc d'une lecture divertissante, voire haletante, rapide et facile avec certaines scènes étouffantes mais qui, sans être gratuites, ont le mérite de faire sens et de faire réfléchir. Merci donc aux Éditions de l'Archipel, ainsi qu'à Sebastian Fitzek, de remettre au goût du jour cette question éternelle de la naissance du mal, et à NetGalley d'avoir été le vecteur de ce roman thriller à suspens !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Milan, la trentaine, est analphabète. Il vit une vie de bandit a faire des braquages. Lorsqu'il rencontre Andra, sa vie change et Milan se range enfin. Un jour, une gamine dans une voiture lui montre une feuille de papier où il est inscrit quelque chose. Pour Milan, c'est un charabia pas possible. C'est Andra qui lui viendra en aide. Tous deux partiront à la recherche de cette petite fille, en danger. Ce sera un chemin semé d'embûches, avec le passé de Milan qui va bien vite le rattraper... ■ Quel thriller haletant et percutant! C'est une histoire ficelée du début à la fin, que l'auteur a grandement menée, avec une cerise sur le gâteau dans les dernières pages. Monsieur Fitzek m'a encore emportée. J'ai été happée de plein fouet dans son histoire un peu folle, familiale et remplie d'amour. Les chapitres sont sans fin.. À peine terminé, il m'étais impossible de ne pas commencer le suivant. L'auteur a fait en sorte que ce soit addictif à souhait. Et c'est vraiment plus que réussit ! J'ai adoré cette lecture et SP. Merci aux @editions_archipel et netgalley pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lorsque Milan aperçoit une adolescente terrorisée et tenant une étrange pancarte sur le siège arrière d’une voiture, commence alors pour lui une terrible et sanglante course contre la montre. Un personnage analphabète et original qui nous montre que le cadeau n’est pas vraiment celui qu’on attend. Milan va plonger dans son passé trouble pour comprendre ce qui se passe et surtout pour sauver l’adolescente. Un policier diabolique où l’auteur prend plaisir à manipuler son personnage et donc son lecteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai lu ce livre il y a un moment mais n'ai pas pris le temps de rédiger mon retour sur ce roman. Il s'agit de mon premier Sebastian Fitzek, et je sais déjà que je retenterai l'expérience. C'est un thriller addictif, plein de suspense, avec des chapitres courts mais peut-être un peu trop de rebondissements à mon goût ; j'ai eu du mal à suivre. Le problème aussi est que j'ai lu ce livre, qui traite notamment de l'analphabétisme de Milan, peu de temps après un autre livre sur cette même thématique. Cela m'a sans doute empêché d'apprécier "Le cadeau" à sa juste valeur. D'autres lecteurs et lectrices ont adoré ce thriller. Pour ma part, je tenterai un autre roman de cet auteur allemand, pour me faire une idée plus précise de sa plume. Je remercie NetGalley et Mylène des éditions de l'Archipel pour m'avoirs permis de découvrir ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord un grand merci à Mylène de L’Archipel pour ce thriller délicieusement tordu que j’ai beaucoup aimé. Milan est un ancien cambrioleur repenti, devenu serveur dans le restaurant qu’il avait voulu braquer et en couple avec sa collègue Andra. Il souffre d’alexie, une incapacité totale à lire ou écrire, son handicap n’est pas reconnu et il met toute son énergie à ne pas se faire surprendre. Il ne peut donc que se déplacer en vélo. Un jour qu’il est arrêté à un feux rouge, il voit dans la voiture d’à côté une adolescente en larmes qui colle un papier à la fenêtre, il ne peut le lire mais pense tout de suite à un enlèvement. Il arrive à suivre la berline jusqu’à un quartier résidentiel. Revenu au travail, il décide de retourner vers la maison où est entrée cette famille avec Andra après leur service. Un vieil homme est venu lui apporter une boite de comprimés, lui disant que ça lui permettrait de réapprendre à lire. Milan n’est croit pas un mot, mais à partir de ce moment sa vie bascule et le passé semble vouloir le rattraper tandis qu’il essaie de savoir ce qui est arrivé à cette jeune fille qui l’attire mystérieusement, il se lance aux trousses des ravisseurs avec son amie. Les rebondissements s’enchaînent, le passé et le présent se mêlent. Sebastien Fitzek est expert pour manipuler son lecteur, qui est vite aussi perdu que Milan dans les secrets de famille, personne n’étant ce qu’il semble être. Je ne connaissais pas du tout ce handicap et dans notre monde où la lecture et l’écriture font partie des premiers apprentissages, on ne peut s’imaginer qu’il y a de nombreuses personnes qui n’y ont pas accès. Leur vie quotidienne est très difficile et il doivent compenser largement pour donner le change, avoir un travail et surtout ne pas être démasqués. En Allemagne il y a plus de six millions d’analphabètes, ce qui paraît incroyable à première vue. Comme beaucoup de thrillers, celui-ci joue sur l’opposition du bien et du mal, du déterminisme et du libre arbitre. Qui est vraiment Milan ? Une victime ou un coupable ? Les mystères de son passé ne sont pas vraiment résolus et le final est tout à fait impossible à deviner. L’écriture est fluide et addictive, ce livre se lit d’une traite, nous réservant d’innombrables surprises. C’est seulement le deuxième roman de cet auteur que je lis, mais j’ai envie d’en découvrir d’autres. Le livre parle de plusieurs thématiques très intéressantes et sa trame est vraiment très originale, même si tout n’est pas résolu à la fin. C’est l’assurance d’un excellent moment de lecture qui ravira les amateurs de thrillers. #LeCadeau #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :