Yoko

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 3 févr. 2021 | Archivage 22 mars 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Yoko #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

En 2121, alors que les mégalopoles ultramodernes ne communiquent plus avec les campagnes délaissées, Jal et Lyonh survivent tant bien que mal dans le village malfamé d’Aigues-Mortes.

Un jour, ils découvrent une jeune fille endormie dans un caisson électronique échappé d’un accident. Jal décide de la sauver, contre l’avis de Lyonh. C’est le début des embrouilles : celle qu’ils ont décidé d’appeler Yoko possède d’extraordinaires capacités physiques et mentales. Et c’est sûrement pour cela que de dangereux mercenaires sont lancés à sa recherche. Ils vont devoir se battre jusque dans l’arène pour aider la jeune fille amnésique et comprendre qui elle est et d’où elle vient.

En 2121, alors que les mégalopoles ultramodernes ne communiquent plus avec les campagnes délaissées, Jal et Lyonh survivent tant bien que mal dans le village malfamé d’Aigues-Mortes.

Un jour, ils...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782278100408
PRIX 15,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je suis restée un peu sur ma faim avec ce premier tome des aventures de Lyonh et Jal... le roman se termine sur ce qui semble être la partie la plus intéressante de l'aventure des 2 "frères".. Après, c'est un roman prometteur, bien écrit et l'univers décrit est intéressant, d'autant plus quand on connait les lieux (entre Montpellier et Aigues-Mortes)
Ce serait bien de revoir la couverture qui me semble un peu "ringarde"...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce roman de « prospective », l’auteur imagine quel pourrait être le monde du 22ème siècle si les hommes ne résolvaient pas les problèmes écologiques, économiques, technologiques et éthiques pointés du doigt aujourd’hui.

Il y a cent ans, le monde a connu une succession de catastrophes : grande pandémie, chute de l’économie, hausse du niveau de la mer, maladies, sécheresse, etc. Cette situation a provoqué des émeutes conduisant à un renversement de l’ordre mondial. Les gangs font la loi dans les « bad lands », les terres à l’abandon, cités flottantes situées à la périphérie des villes.

Le vieux Mario, considéré comme la mémoire de sa cité, a élevé deux garçons qu’il considère comme ses fils. Alors que Jal est doux et passionné de dessin, Lyonh est un enfant d’optimisé félid, qui doit cacher ses attributs hybrides et réfréner ses ardeurs belliqueuses. Lors de l’accident d’un monstruck, ils vont découvrir une jeune fille inanimée. Baptisée Yoko en hommage à « Yoko Tsuno », d’apparence très fragile, celle-ci leur réserve bien des surprises...

Cette perspective est peu réjouissante, très pessimiste. C’est un monde violent où règne la loi du plus fort. Certains passages sont un peu longs, mais j’ai pris plaisir à suivre les aventures des trois personnages, qui ont de vraies personnalités. J’ai bien envie de lire la suite de l’histoire prévue pour la fin de l’année 2021 !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Netgalley pour ce partenariat.
Et si l'on commençait par la fin ? Dans la postface, l'auteur nous explique sur quoi il s'est basé pour créer l'univers de Yoko - et pour nous prévenir : le monde dans lequel évoluent les trois personnages principaux existe déjà, ou il pourrait exister si nous n'en prenons pas garde.
2121 - je ne le verrai pas, et ceux qui lisent cet article non plus. Les états ont failli, les multinationales ont pris le pouvoir. Les expérimentations scientifiques ont bien fonctionné, et les zones de non-droits ne se sont pas multipliés, il n'y a que des zones de non-droits quand on ne possède rien. C'est le cas de Jal et Lyonh. Ils survivent comme ils peuvent, et encore, ils ont eu de la chance d'avoir Mario qui les a pris sous son aile dans leur jeunesse. J'ai beaucoup aimé le personnage de Mario, un "gentil", c'est à dire qu'il est capable d'user de violence pour se défendre, pour défendre les faibles, mais jamais il n'abusera de celle-ci, ou n'abusera de ceux qu'il protège. Il est important pour moi de voir des figures positives même dans un univers dévasté. Alors que la vie des deux jeunes hommes - quasiment des adolescents - étaient déjà assez difficiles, ils font le choix de sauver une jeune fille qu'ils trouvent, survivante d'un accident. Oui, dans ce monde où c'est chacun pour soi, sauver la vie de quelqu'un, prendre des risques pour elle ne va pas de soi, loin de là. Et ce n'est pas que c'est le début des ennuis, non, plutôt la continuité - parce que cette jeune fille a de la valeur, une valeur marchande, une valeur combattante. Il est si facile, si légal de créer des êtres génétiquement modifiés, à la condition qu'ils soient stériles - ou que l'on pense qu'ils le sont.
Oui, ce roman nous montre la violence de cette société futuriste sans garde-fou, sauf celui que procure l'argent. Violent, oui, mais le récit ne sombre jamais dans le trash, le voyeurisme. C'est un premier tome, oui, mais nous sommes déjà dans l'action, sans jamais céder à la facilité.
Une série dont j'ai très envie de connaître la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire : Nous nous trouvons ici en 2121, dans un siècle, et la surface du globe a changé. L'auteur le revendique, nous sommes en prospective, en anticipation, dans une France qui a traversé montée des eaux, empoisonnement des sols, faiblesse des gouvernements et arrivée au pouvoir des Corpo, les corporations, ces multinationales qui font maintenant leurs propres lois. Les grandes villes et zones utiles sont reliées par des supraways, sortes d'autoroutes ultra rapides, tandis que le reste du monde est mis à l'écart.
Du côté d'Aigues-Mortes, les eaux ont monté, et les quelques villages qui survivent encore sont soumis aux divers groupes de brigands qui ont décidé d'en faire leur territoire. On suit Jal, un jeune garçon, élevé avec Lyonh par Mario, un 'vieux', suffisamment âgé pour avoir connu le monde d'avant, qui sert à la fois de bibliothèque vivante et de guérisseur pour la population alentours. Après un énième combat en arène pour Lyonh afin de gagner des batteries, qui servent aussi de monnaie, il part avec Jal explorer un véhicule qui est tombé de la supraway, et ils y trouvent une jeune fille endormie, qu'ils vont ramener chez Mario.

Les personnages : Au Lyonh guerrier, on associe Jal, artiste, qui dessine régulièrement ce qu'il voit afin d'en garder trace. L'un est téméraire, l'autre pondéré, et pourtant ils passent presque tous leur temps ensemble.
Mario est un personnage un peu à part, qui fait office de conteur, de grand sage, de docteur/guérisseur. Il a son propre potager, sur le pont du tanker échoué qui leur sert de maison. Il est calme, tout en sachant se défendre, plus car il 'sait' que physiquement.
Yoko, elle est intrigante, et on ne sait pas beaucoup sur elle, même si j'imagine qu'on en saura beaucoup plus dans le deuxième tome.

La plume de l'auteur : Je connais déjà l'auteur, et je connais son style qui tend à se rapprocher d'un conteur. L'effet est toujours aussi réussi dans cette nouvelle histoire, du moins pour moi. Un petit bémol, c'est que l'histoire se lance vraiment juste à la fin… J'aurais bien aimé que les deux tomes soient en un seul. En fin d'ouvrage, il explique également les sources de ce qu'il 'anticipe' dans ce roman, ce qui est très intéressant à lire.

Mon avis général : Un bon début d'histoire, avec beaucoup d'actions, de combats, et surtout Yoko est tellement classe ! Bien sûr il faut espérer, comme toute anticipation, que l'humanité réussira à prendre le virage qui évitera qu'on en arrive à cette situation, mais j'ai peu d'espoirs ! Je l'ai trouvé un peu court, mais il faut bien couper la duologie à un endroit j'imagine. Vivement la suite !

Merci à #Netgalley pour la découverte de cette histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Yoko" est le premier volume d'une saga d'anticipation. Je ne savais pas que c'était un tome un, ce qui a biaisé mon ressenti.
Finir une histoire qui ne fait que commencer quand je m'attendais à un one-shot, ça m'a surprise dans le mauvais sens.

Le résumé m'a spoilé tout ce tome 1 sauf la fin. Ce qui a également enfoncé le clou de la frustration/déception/rester sur ma faim.

Le moins vous en saurez en ouvrant ce livre, le mieux ce sera pour vous assurer une agréable lecture.

Ce premier tome est intéressant et au-delà de quelques déceptions, j'ai aimé l'univers, les personnages imaginés par l'auteur et son message et je lirai certainement le tome 2.

Mais commençons par ce qui m'a un peu déçue.

J'aurais aimé avoir plus d'explications sur certains détails (les batteries ? je serai curieuse d'en savoir davantage) et des descriptions plus claires. J'ai eu du mal à visualiser le décor, la ville.

Je suis habituellement favorable aux longueurs et il y en a dans ce premier tome. Par contre, j'avoue que l'histoire traînait parfois là où ça m'intéressait le moins. J'aurais bien tronqué plusieurs passages (ou centré l'histoire sur d'autres points). Car l'univers m'a beaucoup intéressée, mais j'étais frustrée de ne pas explorer ce qui me captivait et qu'on me laisse finalement avec peu d'explication et beaucoup de paroles.

Sinon, j'ai bien aimé Mario mis à part son côté prof. Je sais que certains, au contraire, vont aimer ces passages.
Mais pour ma part, je suis plutôt de l'école des contes, fables et paraboles. Ce qui est imagé me parle plus que les "messages plus directs".

Une compréhension peut-être trop limitée de l'être humain m'a aussi dérangée car je n'ai pas eu mon lot d'attrait/suprise/suspens pour contrebalancer.

Concernant les gangs, c'est du déjà vu, revu et revu... si on va fouiller plus loin il y aurait un système et des personnages plus originaux et complexes à relever et à raconter (comme vers la fin). Des personnages plus nuancés, colorés.
Il manquait ces quelques points lumineux farfelus dans cette obscurité.

Maintenant, passons au positif.

Déjà, le clin d'oeil à Yoko Tsuno avec le titre du livre et une jeune fille asiatique qui un personnage important m'ont intriguée. (J'aime ces BD de Roger Leloup !)

Ensuite, les personnages !

Yoko est vraiment bien trouvé et je l'ai adopté rapidement.
Dommage qu'on ne passe pas plus de temps à la découvrir, mais ça donne envie de lire la suite.

Les mystères aussi autour de Lyonh et sa particularité en font quelqu'un de très intéressant.

Et j'ai adoré Jal dont on a principalement le point de vue.
Il se balade toujours avec un crayon et un carnet et esquisse ce qu'il voit pour se détendre. Et, surprise agréable à la fin du livre, il y a des "extraits" du carnet de Jal, de ses ébauches.

Chaque personnage dépasse ses petits clichés avec un je ne sais quoi qui les différencie, les rend uniques et j'ai hâte de savoir ce que chacun va devenir.

Ensuite j'ai beaucoup aimé l'univers d'anticipation.
Il a un gros potentiel.

En plus, à la fin du livre, l'auteur explique ses choix, d'où lui sont venues ses idées, le message et les réflexions qu'il a envie de faire passer.
C'est pour ça que le personnage de Mario n'a pas besoin d'être prof. L'histoire, combinée aux notes de l'auteure, suffisent à interpeller, faire réfléchir.

Donc j'en suis ressortie mitigée, mais ça reste un bon premier tome dans l'ensemble.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un bon moment de lecture mais il nous tarde quand même d'en savoir plus sur cette jeune fille, ses origines et sur cette société en général. On reste un peu sur notre faim car la partie intéressante semble être dans le tome 2 où tout devrait s’accélérer. Bref en attente du tome 2.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

2121, 100 ans après l'apparition d'un virus qui a transformé la terre et fait apparaître de nouvelles espèces, Jal et Lyonh découvrent, dans un caisson électronique, une jeune fille qu'ils surnomment Yoko. Celle-ci s'avère avoir une force surhumaine et d'étranges pouvoirs ainsi que des personnes à sa recherche.
Ils vont se retrouver tous les 3 à fuir et à devoir se battre.
.
J'ai vraiment passé un super moment de lecture, l'auteur aborde les sujets de l'écologie, l'économie et l'esprit parfois pervers de l'humain. Avec la situation actuelle, on peut parfaitement s'imaginer vivre dans ce futur et cet univers très bien dépeint.
.
La syntaxe m'a parfois gênée mais j'ai tellement été happée par ce premier tome que je me laisserais, sans nul doute, tentée par le second afin d'en savoir plus et de percer les secrets des personnages!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :