Le bazar du zèbre à pois

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 14 janv. 2021 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lebazarduzèbreàpois #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Je m'appelle Basile. J'ai commencé ma vie en montrant ma lune. Est-ce pour cela que j'ai toujours eu l'impression de venir d'une autre planète ? Je n'ai pourtant pas compris tout de suite de quel bois j'étais fait. Peut-être plus un bois de Gepetto que de meuble Ikea.»

Basile, inventeur, agitateur de neurones au génie décalé, nous embarque dans un univers poético-artistique qui chatouille l’esprit et le sort des chemins étriqués du conformisme. De retour à Mont-Venus, il décide d’ouvrir un commerce du troisième type : une boutique d’objets provocateurs. D’émotions, de sensations, de réflexion. Une boutique « comportementaliste », des créations qui titillent l'imagination, la créativité, et poussent l'esprit à s'éveiller à un mode de pensée plus audacieux ! Le nom de ce lieu pas comme les autres ? Le Bazar du zèbre à pois.

Giulia, talentueux « nez », n’en est pas moins désabusée de cantonner son talent à la conception de produits d’hygiène. Elle rêve de sortir le parfum de ses ornières de simple « sent-bon » et de retrouver un supplément d’âme à son métier.

Arthur, son fils, ado rebelle, fâché avec le système, a, lui, pour seul exutoire, ses créations à ciel ouvert. Il a le street art pour faire entendre sa voix, en se demandant bien quelle pourra être sa voie dans ce monde qui n’a pas l’air de vouloir lui faire une place.

Trois atypiques, trois électrons libres dans l’âme. Quand leurs trajectoires vont se croiser, l’ordre des choses en sera à jamais bousculé. C’est à ça que l'on reconnaît les "rencontres-silex". Elles font des étincelles... Le champ des possibles s’ouvre et les horizons s’élargissent.

Comme dans un système de co-création, ils vont "s'émulsionner les uns les autres" pour s'inventer un chemin, plus libre, plus ouvert, plus heureux....

Louise Morteuil, elle, est rédactrice en chef du Journal de la Ville et directrice de l’association Civilissime. Elle se fait une haute idée du rôle qu’elle doit jouer pour porter les valeurs auxquelles elle croit : Cadre, Culture, Civisme… Choc des univers. Forte de ses convictions en faveur du bien commun, elle se fait un devoir de mettre des bâtons dans les roues du Bazar du zèbre à pois…

Une galerie de personnages passionnés, sensibles et truculents, des embûches et surprises, des objets aussi magiques que poétiques, de l'adversité et de l'amour, l'art de se détacher des entraves par l'audace, de se libérer de la peur en osant... Le nouveau roman de Raphaëlle Giordano donne l’envie de mettre plus de vie dans sa vie et de s’approprier la philosophie phare et novatrice du zèbre : « l'audacité ».

 

« Je m'appelle Basile. J'ai commencé ma vie en montrant ma lune. Est-ce pour cela que j'ai toujours eu l'impression de venir d'une autre planète ? Je n'ai pourtant pas compris tout de suite de quel...


Formats disponibles

ISBN 9782259277617
PRIX 18,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un livre que je recommande chaudement ! Une fluidité dans la lecture, un sujet qui sort un peu de l'ordinaire des "cases" de la normalité. Un vrai plaisir de lecture qui montre que, dès que l'on dépasse de petites limites du normal, la plupart des gens sont "choqués" par ce qui n'est qu'une différence de point de vue et de génie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'allais faire ma Louise Morteuil en indiquant que, parfois, l'écriture est capillotractée... Oui mais... voilà ! Je ne peux qu'encourager cette lecture qui donne envie de créer, d'imaginer, de (se) surprendre, de s'envoler. Pire, de "sortir de la boîte". Quand, toute sa vie, on a été un zèbre, qu'on pense notamment que le risque est en réalité synonyme non pas de peur mais de liberté, alors on ne peut que conclure : ce livre de développement personnel est une mine d'or, d'idées, de motivation, et j'en passe ; nous invitant à aller chercher l'audaciel qui est en nous ! Il fait son effet incontestablement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Raphaëlle Giordano est l’autrice du très célèbre roman Ta vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une qui s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires. Dans Le bazar du zèbre à pois, nous suivons plusieurs personnages: Basile, après des années loin de Mont-Venus, il décide d’y revenir et d’ouvrir un magasin assez atypique où il proposera des produits de son invention, des articles qui font réagir, réfléchir, ressentir… des objets provocateurs. Ainsi s’ouvre une boutique comportementaliste au nom assez révélateur qui est le titre du livre. Arthur est un jeune en échec scolaire qui évacue sa colère en s’exprimant par des graffitis sur les murs/sols de la ville. Basile voit en lui un grand potentiel et décide de l’engager. Le street art s’installe au Bazar sur des support inhabituels. Giula, la mère de l’adolescent, est un nez frustré dans son entreprise. Sa rencontre avec Basile va changer sa vie et lui rouvrir les portes de l’espoir et de la créativité. Face à eux, une femme acariâtre, Louise Morteuil. Enfermée dans ses principes, elle prêche «sa» bonne parole au sein du journal de la ville et de l’association Civilissme qu’elle dirige d’une main de fer. Le Bazar représente tout ce qu’elle déteste et elle a bien l’intention de lui nuire. Impossible de ne pas ressortir changé de cette lecture qui titille l’imagination et la créativité des lecteurs, qui montre qu’il est parfois difficile de trouver sa place dans la société et qui préconise l’ouverture d’esprit et l’entraînement du cerveau gauche, souvent oublié dans notre société très rationnelle et logique…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un véritable coup de cœur ! On va suivre la vie de 4 personnes dont leur vie est étroitement liée. Le premier sera Basile, un inventeur complètement décalé qui a décidé de stimuler la créativité de chacun de ces clients. Il va s’installer et créer sa boutique « comportementaliste » dans une petite ville qui parfois n’aime pas l’innovation. Pourtant, il garde toujours sa bonne humeur et ne perds pas de vue ses objectifs ! Je dirais qu’il est assez stimulant pour les autres personnages et pour nous aussi ! Arthur est un jeune lycéen qui peine à trouver sa place ! Il est rebelle, en colère et pour se libérer de toutes ses émotions, il fait du street art… ce qui ne plaît pas à tout le monde ! Pourtant, il fait la rencontre de Basile et sa vie va changer… Lui qui ne rentre pas dans le moule que la société lui impose, il va adapter ce moule à lui avec de l’audace et de la créativité. Giulia, mère d’Arthur, se retrouve débordé entre sa vie de mère célibataire et sa vie au travail. Elle se retrouve prise au piège dans son travail, son talent de « nez » n’est pas exploité à sa juste valeur et doit se conformer aux demandes des clients. Mais elle va faire la rencontre de Basile qui va l’aider à se libérer de ses peurs et à aller au-delà de ces limites. Il va la booster, l’accompagner dans un nouveau projet qui va la faire revivre ! Et enfin, on va suivre Louise. C’est une femme particulière qui aime le cadre, la culture et le civisme… Journaliste et créatrice de l’association Civilissime, elle tente de faire régner l’ordre dans la ville. Elle est quelque peu pénible tout le long du roman, en mettant sans arrêt les bâtons dans les roues du Bazar du Zèbre à pois. Mais elle n’a pas un mauvais fond et finalement on arrive à s’attacher à elle. J’aime le message que ce roman dégage, je me suis beaucoup retrouvée dans Arthur lorsque j’étais adolescente et que je ne rentrais pas dans le moule, j’aurais aimé transformer ça autrement au lieu de perdre plusieurs années. Je me suis également retrouvée dans Giulia qui doit continuer à travailler pour se nourrir… Un job alimentaire en somme, mais qui se retrouve bridé dans une entreprise qui ne cherche pas à évoluer et qui préfère des « moutons ». Pourtant, elle a les idées, l’envie, la créativité pour faire de belles choses, il lui faut juste un élément déclencheur ! Quant à Basile, beaucoup d’épreuves se sont mises sur son chemin, pourtant il a su faire avec, les accueillir pour s’en servir. Il était là pour aider chacun des personnages, pour leur donner cette petite étincelle qui leur manquait. Et puis surtout, nous montrer que nous ne sommes pas obligés d’être conformiste ou d’aller dans l’extrême et de choquer. Il faut savoir surfer entre les deux et finalement ce n’est pas si compliqué !! En somme, c’est un livre qui redonne la patate ! Un livre qui aide à retrouver ses objectifs de vies et professionnels.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :