Écoutez le bruit de ce crime

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 7 avr. 2021 | Archivage 7 juin 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Ecoutezlebruitdececrime #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Juillet 2000. Une série de disparitions inquiétantes et un assassinat viennent troubler la fête de Deil River. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard dans la forêt. À l’époque, c’est vers Zeke McKay que tous les regards convergent mais le jeune homme est finalement innocenté. Un peu trop vite ? 2019. Zeke a changé d’identité et mène désormais une existence discrète à New York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres. Alors que son passé resurgit, Zeke refuse d’y faire face, niant de nouveau toute implication, et envisageant de fuir, encore... car si tout le monde a des secrets, celui que cache Zeke pourrait bien être dévastateur.

Juillet 2000. Une série de disparitions inquiétantes et un assassinat viennent troubler la fête de Deil River. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782253169918
PRIX 13,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ecoutez le bruit de ce crime, ou tout simplement, la dernière œuvre magistrale en date de Cédric Lalaury !
Le 5 juillet 2000, la ville de Deil River est plongée dans l’émoi, le trouble, la boue, la vase, l’abjection : un shérif a été tué, Dave Dollinger ; une fillette a été victime d’un viol et d’un accident, Mary Beth Paige ; un délinquant notoire a conduit sa voiture dans le fleuve, repêché arme à la main, Nolan Remick ; un jeune garçon est porté disparu et retrouvé mort, Silas Farrell ; un jeune homme a tenté de fuguer, Zeke McKay et une jeune femme mentalement handicapée, est suspectée d’avoir fracassé le crâne de Silas, Andrea « Tonto » Goodwin.
Dans cet écheveau de situations, un fil conducteur se dégage dix-neuf ans plus tard ; Nathan Kendall, 22 ans, veut faire la lumière sur les événements labyrinthiques de Deil River. De New York, où il « répare les manuscrits mal fichus », il s’aventure dans cette ville maudite, en compagnie d’un jeune autostoppeur, Evan, qui va l’aider dans ses quêtes. La vérité fera mal à plus d’un titre et personne ne s’en sortira indemne.
Outre l’originalité de commencer son récit par des coupures de journaux, Cédric Lalaury propose une construction narrative et chronologique brillantissime, qui pousse le lecteur dans ses retranchements intellectuels exploratoires et hypothétiques. J’avais déjà beaucoup aimé son précédent roman, Que les ombres passent aux aveux, en particulier pour son écriture singulière : cette caractéristique se trouve encore plus travaillée dans ce policier, où l’incipit du narrateur se révèle un bijou de style sinesthésique, avec des mots qui claquent, avec des termes qui explosent, avec des vocables qui sentent et suintent, avec des phrases ciselées et polies dans la recherche de la perfection, dans l’image mentale adéquate unique. Un fond et une forme qui se confondent pour créer une œuvre de talent et de génie, d’art et de labeur. Une mise sous tension permanente qui hérisse, excite le lecteur et une fin qui l’entrave dans son envie d’« encore », qui le délivre, mais qui ne le libère aucunement, car même refermé, ce livre me possède encore…
Un réel merci infini aux éditions Préludes pour m’avoir permis une telle lecture, tant attendue, et bien évidemment, à NetGalley, mon fournisseur officiel de titres de qualité. Enfin, un merci de plus pour l’auteur : « Plus les sentiments sont grands, plus les mots sont petits pour les exprimer ».

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions Préludes pour l'envoi, en avant première, du thriller : Écoutez le bruit de ce crime de Cédric Lalaury.
Juillet 2000. Une série de disparitions inquiétantes et un assassinat viennent troubler la fête de Deil River. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard dans la forêt.
À l’époque, c’est vers Zeke McKay que tous les regards convergent mais le jeune homme est finalement innocenté... Un peu trop vite ?
2019. Zeke a changé d’identité et mène désormais une existence discrète à New York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres.
Alors que son passé resurgit, Zeke refuse d’y faire face, niant de nouveau toute implication, et envisageant de fuir, encore... car si tout le monde a des secrets, celui que cache Zeke pourrait bien être dévastateur...
Écoutez le bruit de ce crime est un thriller dont l'ambiance est glauque par moment, et un peu pesante.
Dès le début, l'auteur commence fort avec un jeune homme en fugue, des meurtres, un viol, un accident de voiture.. Tout s’enchaîne, avec un potentiel coupable : un adolescent en fugue qui a été retrouvé à 3000 km de chez lui ! Il faut digérer tout ça et je dois avouer qu'au départ j'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce roman.
Nous découvrons ensuite le fameux Zeke, qui avait fugué avant d'être retrouvé, il a été innocenté de ce que les habitants l'accusait et il a refait sa vie à New York. C'est un personnage complexe, difficile à cerner. Il est très sombre, a une petite plume dont il fait profiter les autres car il n'écrit pas sous son nom. Il a d'ailleurs écrit un roman qui fait écho à ses propres démons...
Quand son passé le rattrape sans crier gare, il décide qu'il est temps de l'affronter et donc, repart dans sa ville natale. Mais à jouer avec le feu, à rechercher la vérité, il pourrait bien se bruler les ailes...
L'histoire est difficile, il faut parfois digérer certaines révélations concernant notamment des viols. Il y a des passages écrits dans une autre police de caractère, on revient en arrière dans les souvenirs de Zeke. Je me suis quelquefois perdus au début, avant d'être vraiment lancé dans ma lecture.
Et puis, une fois plongée dans ce thriller, j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher car il y a énormément de suspense, le rythme augmente et il y a beaucoup de révélations.
Les personnages sont intrigants, je me suis plus ou moins attaché à certains d'entre eux mais vu le contexte difficile dans lequel ils évoluent ne pas aimer l'un ou l'autre n'est pas très grave. Cela n'a pas gêné ma lecture qui n'est pas de tout repos mais l'histoire est bien ficelée, tout se tient bien du début à la fin avec un dénouement auquel je ne m'attendais pas forcément. C'est tordu, il fallait y penser.
Écoutez le bruit de ce crime est un thriller que je n'oublierais pas de sitôt.
Ma note : 4,5 étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

superbe écriture qui mériterait à elle seule de relire ce roman.Thriller envoutant qui mène le personnage à la recherche de son passé et de l'élucidation d'un crime qui le hante .La fin est étonnante et l ensemble met en lumière la problématique de la pédophilie et de ce qu'elle engendre.Non négligeable, cet écrit entraine à s'interroger sur un fait de société et remet en question bien des idées reçues
. Ce roman est écrit tout en finesse et nous donne envie de lire les autres écrits de cet auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

5 juillet 2000, une série de disparitions et un assassinat viennent troubler la fête de Deil River. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard. 20 ans après, nous retrouvons Zeke McKay à New-York. Il a fui les horreurs de sa ville natale pour tenter de se reconstruire sous un autre nom : Nathan Kendall. Mais ce cauchemar, qu’il pensait avoir oublié, revient le hanter lorsque l’affaire refait surface. Il décide alors de retourner dans cette ville maudite pour tenter de découvrir la vérité.
J'ai beaucoup aimé le début du livre avec des coupures de journaux qui nous expliquent le déroulement du drame. C’est un thriller comme je les aime : une atmosphère pesante et glauque, pleine de mensonges et de non-dits.
Au début, j’ai eu un peu de mal à me lancer dans ce livre : cette journée horrible est dure à s’imaginer et les personnages sont sombres et remplis de secrets qu'ils ont toujours gardés enfouis au plus profond d'eux. Ils ont tous quelque chose à cacher. Entre les paragraphes, il y a également des passages en italiques qui font références aux souvenirs de Zeke, avec lesquels je me suis un peu perdue parfois.
Le récit fait référence au viol, la violence psychologique mais aussi à l’assassinat d’un enfant, ce qui peut parfois s’avérer dur mentalement.
Cependant, l’histoire est méticuleusement écrite. Zeke remonte peu à peu le cours des évènements. Il arrive parfois à découvrir certaines vérités alors qu’à d’autres moments, il se retrouve dans une impasse, jusqu’à la révélation ultime. Certains habitants voient son retour comme louche. Ils pensaient que Zeke avait fui car c'était lui le coupable. Mais ils s'ouvrent peu à peu jusqu'à la découverte du vrai criminel !
C’était mon premier roman de Cédric Lalaury. On peut dire que j’ai adoré ! Je ne m’attendais pas à une « enquête » aussi compliquée et semée d’embuches. Je n’avais pas non plus imaginé ce dénouement quant aux réels événements de ce 5 juillet. Un thriller épatant qui nous tient en haleine jusqu'à la fin !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zeke vit à New York et écrit des livres pour les autres. Mais lorsqu'un étrange homme lui parle de son passé, il décide de tout abandonner et revenir dans sa ville natale, près de 20 ans après un drame : celui du meurtre d'un enfant. Dans ce thriller glaçant, rien ne nous est épargné : meurtres, viol, fugue, des victimes qui se taisent et des doutes sur tout le monde même sur le héros. Un héros qui a des choses à cacher, qui semble avancer dans son enquête mais le lecteur a toujours un petit doute : N'est-ce pas lui le coupable ? La ville et ses habitants sont loin d'être sympathiques et on voit la déchéance humaine. Au fil de l'histoire, nous remontons le temps et ce qu'il s'est passé ce fameux soir de fête il y a vingt ans. Jusqu'au bout, nous sommes tenus en haleine avec un dénouement étonnant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Belle découverte !
Nathan Kendall, prête-plume pour célébrités vit tranquille à New-York jusqu'au jour où l'appel téléphonique du détective Joseph Sorvino le fait replonger à l'époque où il était enfant et où il s'appelait Zeke McKay.
C'était le 5 juillet 2000, une série de meurtres a eut lieu dans la petite ville de Deil River. Zeke a perdu certains de ses amis adolescents et après avoir été suspecté puis innocenté, il avait, dès que cela avait été possible, quitté la région.
Sorvino ne vient pas pour accuser Nathan mais pour essayer de lui faire dire quelque chose : un mystère qu'il garde en lui depuis tout ce temps.
Quelques jours après, Sorvino est assassiné, Nathan décide de repartir à Deil River et d'enquêter pour trouver enfin la vérité.
Y parviendra t-il ?
Roman sombre mais bien orchestré jusqu'à un final inattendu.
Les personnages sont loin d'être tous attachant mais sont intriguant.
Très bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

# thriller # psychologie # crimes # atmosphère # poésie noire # plaisir lecture

Bienvenue à Deil River, ville de tous les mensonges, de tous les péchés, de tous les reniements " comme panneau d'accueil, on pourrait trouver mieux et pourtant ---
--- il serait vraiment dommage que vous en ratiez la visite, telle que vous la propose Cedric Lalaury et de ne pas prêter attention au bruit de ce crime.

Nous faisons connaissance avec la ville par des manchettes de journaux datant de juillet 2000: une série de disparitions inquiétantes est constatée à Deil River bientôt suivie par la découverte du cadavre d'un jeune garçon en pleine forêt. Meurtres, viols, accident de voiture, disparitions,...

En quelques jours cette petite ville paisible de l'Oregon semble être devenue l'antre du diable. Tous les soupçons se tournent vers Zeke, ado fugueur au comportement étrange au regard fuyant, portrait du parfait criminel, jusqu'à son prénom Ezekiel.

Pour fuir son passé, Zeke va se réfugier à NY dans une autre vie sous une autre identité et devient romancier, enfin il prête sa plume à d'autres sous le nom de Nathan Killan.

Mais on n'échappe pas si facilement à Deil River qui se rappelle à Zeke dans ses cauchemars, dans ses souvenirs partiels, comme dans les reproches qu'il se fait et si --- et lorsqu'une enquête sur ce crime vieux de 20 ans est réouverte, la ville l'appelle à nouveau. Cette fois-ci Zeke se sent prêt à l'écouter car il veut savoir, comprendre et
"Tu y retournes pour découvrir la vérité, pour venger Silas, pour réhabiliter Tonto, pour te soulager de ta honte, te débarrasser de la culpabilité qui te ronge"

Zeke ne sera pas seul pour retourner à Deil River, Nathan, auto-stoppeur 'du hasard' l'accompagnera et c'est ensemble qu'ils feront face à cette ville et à ses habitants plus qu'hostiles.

La plume de cet auteur est enchanteresse. Il y a de superbes passages, surtout ceux en italiques, qui malgré un côté parfois macabre sont criants de poésie.

La construction du thriller est étonnante. L'auteur, après nous avoir introduit brièvement les faits arrivés en juillet 2000, alterne les passages où Zeke comme se parlant à lui-même, essaie de se rappeler ce qui s'est passé 20 ans plus tôt, ce qui lui est réellement arrivé et les moments d'enquête proprement dite en 2019 qui font revivre tous les protagonistes de l'histoire, aussi bien les vivants que les morts et ce, avec de nombreux rebondissements qui brouillent à chaque fois les cartes...

De fausses pistes en fausses pistes avec des appels du pied à Stephen King par moments (pour l'ambiance oppressante, certaines scènes comme les séances à la suerie), les masques tombent petit à petit et l'auteur en toute intelligence nous laisse enquêter avec Keze et Nathan sans jamais nous mâcher le travail. A nous de faire fonctionner nos neurones en même temps qu'eux.

Le roman se termine par la résolution du crime, celui de juillet 2000 mais aussi de bien d'autres, ceux d'avant et ceux d'après, mais chuttt. L'auteur conclut 'joliment' par le rappel de la légende à la base de la construction de Deil River, d'abord sa rivière, puis sa forêt pour finir par sa ville où déjà un chat Spökje était présent tout comme ici dans le récit ce bon 'vieux' Watergate.

Si vous voulez en savoir plus, qu'attendez-vous pour Ecouter le bruit de ce crime de Cedric Lalaury ?
Sa sortie ? oui, logique. C'est le 7 avril 2021 chez Préludes que je remercie du partage via NetGalley.
Neurones, atmosphère, écriture et plaisir de lecture étaient bien au rendez-vous.

# thriller # psychologie # crimes # atmosphère # poésie noire # plaisir lecture
# enquête # viols # pédophilie # mensonges # emprise # apparences trompeuses

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci beaucoup aux Editions Préludes pour m'avoir permis de lire ce titre avant sa sortie !

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'intrigue initialement, Les évènements de juillet 2000 étant au départ brossés de façon superficielle par le biais de coupures de presse, certes une introduction originale, mais paradoxalement s'enchaînant trop vite pour avoir un véritable impact sur moi et que je puisse vraiment me sentir navrée par tous ces décès.

Une fois en compagnie de Nathan Kendall, dix neuf ans plus tard, à se demander de quelle façon le passé allait pouvoir rattraper l'homme, l'histoire se focalise sur un seul protagoniste et la suite prend tout son sens. A partir de son départ de New York pour retourner à Deil River, tout le monde devient suspect. L'auteur prend le temps de poser les bases de ses protagonistes, en introduisant de nouveaux, extérieurs à Deil River, pour apporter un éclairage neutre, offrant un autre point de vue que celui de Zeke. J'ai particulièrement apprécié deux d'entre eux ainsi que le logement de Zeke durant son séjour. Chaque personnage a son utilité et apporte un petit quelque chose qui mis bout à bout reconstruit en totalité les multiples mystères de la petite ville. J'ai aimé les clins d’œil permettant de donner le fin mot de l'histoire à certains scandales passés et soulignant au passage une palette assez vaste de tous les drames que peuvent connaître les petites villes. Je ne sais pas si je me suis vraiment attaché au personnage principal, je l'ai plus vu comme un moyen d'obtenir les réponses aux questions posées, mais il ne m'était pas antipathique pour autant.

C'est vers le milieu du livre que j'ai réalisé que je ne pouvais pas le poser une fois l'enquête lancée car je voulais avoir le fin mot de l'histoire. L'action s'est accélérée sur le dernier tiers, le suspense est monté et j'ai vraiment beaucoup aimé l'intrigue ! J'ai d'autant plus apprécié cette lecture que l'auteur a réussi à enchaîner les fausses pistes et je suis tombée en plein dans le panneau. Au milieu du livre, j'avais trouvé mon coupable, était sûre d'avoir raison, mais en fait j'avais tort. J'aime quand on me manipule de cette façon ! La résolution ne m'a pas déçue et m'a même enthousiasmé car c'était un scénario qui ne m'était pas venu à l'esprit au départ, du moins pas dans cette construction là ! En conclusion, j'ai beaucoup apprécié cette lecture, bien pensée et ne laissant rien au hasard et je serai ravie de découvrir d'autres titres de cet auteur à l'avenir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellent roman, scotchée du début à la fin, je n’en ai pas raté une miette! Envoûtée par Que les ombres passent aux aveux, j’avais vraiment hâte de découvrir celui-ci et je n’ai pas été déçue, je l’ai même encore plus apprécié que le précédent.

Le 6 juillet 2000, lors de la fête communale de Deil River, Oregon, le shérif Dale Dollinger est abattu d’une balle en plein cœur dans un chalet isolé. Non loin de là, le cadavre de Silas Farrell, onze ans, est retrouvé le crâne fracassé, se tient près de lui Andrea Goodwin, une jeune femme handicapée que tout accuse. Le même jour meurt dans un accident de voiture le jeune Nolan Remick, qui visiblement s’enfuyait après avoir kidnappé et violé Mary Beth, une fillette restée prostrée depuis. Ce n’est pas tout, un autre adolescent, Zeke Mc Kay, âgé de quinze ans est porté disparu à l’issue de cette journée dramatique. Retrouvé quelques jours plus tard à 3500 kms de là, il est dans un premier temps suspecté du meurtre du shérif puis innocenté. Le jeune garçon aurait vu la scène avant de s’enfuir, mais, traumatisé, ne parvient pas à s’en souvenir.

Dix neuf ans plus tard, Zeke vit sous une nouvelle identité à New York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres. Jusqu’au jour où un détective privé vient le questionner sur les évènements passés de Deal River. Se sentant de nouveau menacé, Zeke décide de retourner dans cette petite ville où tout le monde a ses secrets. En cours de route, il rencontre Evan, un auto-stoppeur qui va l’accompagner dans sa quête de vérité.

Vous pensez que je vous en ai dit beaucoup (trop)? Non, nous ne sommes qu’au début de cette intrigue extrêmement bien menée qui entraîne le lecteur au sein d’une communauté tenue par les non-dits, les secrets inavouables et les rumeurs les plus tenaces. Cédric Lalaury se dit « habité par la passion de l’énigme » (source : Babelio), je trouve que cette passion lui va comme un gant ! Sa plume est tout aussi torturée que son énigmatique récit : chaque mot et chaque tournure de phrase pesées et travaillées pour exprimer au mieux une émotion, un souvenir. Zeke retourne sur les traces de son passé, lui reviennent en mémoire des bribes de souvenirs, et non des moindres et l’auteur nous les retranscrits dans un style poétique sombre et tourmenté. En prime, un passage hommage à Stephen King écrit de façon originale et subtile! L’auteur déroule sous nos yeux une intrigue bien emmêlée, mais son récit reste fluide, entièrement compréhensible jusqu’au dénouement CHOC!

Vous l’avez compris, coup de cœur pour ce roman noir et nouvelle confirmation du talent de l’auteur : Deal River et ses secrets vous attendent ! Je remercie Net Galley et les Editions Préludes pour cette lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mes remerciements aux éditions #Préludes et à #NetGalley pour m'avoir permis de lire ce roman en avant-première. Ayant déjà lu du même auteur "Il est toujours minuit quelque part" en 2017 et "Que les ombres passent aux aveux" en 2019, je savais par avance que le plaisir de lecture allait être présent. Et c'est un Wouhaou!!! Un thriller où l'on trépigne en permanence. Des énigmes en veux tu en voilà, des suspects à en perdre la tête.

On va naviguer entre le 5 juillet 2000 et 2019; Zeke est témoin - de ce qu'il se rappelle - de faits de meurtres sur plusieurs personnes, dont le shérif Dollinger dans la forêt de Deil River, village par ailleurs réellement existant. D'autres corps à cette époque sont retrouvés assassinés dont Silas Farrell, onze ans; le même jour le jeune Nolan Remick, 19 ans, décède dans un accident de voiture. La principale accusée sera à ce moment-là une jeune fille handicapée. Zeke a 15 ans et s'enfuit, il sera retrouvé à plus de 3500 km avec des souvenirs confus et suspecté aussi.

"Le jour où les démons surgirent de l'ombre épaisse de la forêt, mêlèrent leurs cris au tumulte de la rivière fouettée par l'averse, je n'en conserve rien sinon un sentiment de sidération. Ensuite il y eut le déni, et la fuite. Parce que je n'y ai pas cru (n'ai pas- jamais - voulu y croire)."

Dix-neuf ans plus tard Zeke revient à Deil River avec comme passager Evan, un auto-stoppeur. Ce sera par le biais d'un inconnu, Sorvino et de ses révélations qu'il décide d'ouvrir les yeux et sa mémoire à ce jour terrible de 2000. Avec Evan, les mains liées, ils essaieront de démêler le vrai du faux.

"Je me tus. Il ne fit aucun commentaire, ne demanda pas, perplexe, pourquoi je retournais à Deil river (Et que répondrais-tu Zeke? Que tu rentres pour découvrir la vérité, pour venger Silas, pour réhabiliter Tonto, pour te soulager de ta honte, te débarrasser de la culpabilité qui te ronge?). Il me croyait. Une solidarité mystérieuse était née là, entre nous. Pour la première fois depuis une éternité, je n'étais pas seul…"

Mais voilà! On a ici un auteur malicieux qui nous brouille les pistes. Il se jouera de nous jusqu'au bout. C'est comme se retrouver dans un labyrinthe et c'est peu dire. Plusieurs personnages vont petit à petit prendre leur place dans l'histoire, à s'en emmêler les neurones.

Un thriller percutant, intenable tant on est accaparé à trouver le fin mot de cette affaire. Les révélations vont être ardues, malaisées, bouleversantes… Les romans de l'auteur font le même effet à chaque fois, le Choc! À lire absolument, pour les amoureux du genre!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La fan de thriller que je suis ne pouvait pas passer à côté de ce roman. Même si l’auteur n’en est pas à son premier roman, pour moi c’est une découverte, car son nom ne me disait vraiment rien avant de découvrir « Écoutez le bruit de ce crime ». Bon, vous vous doutez que ce qui m’a attiré le plus, c’est, comme d’habitude, le résumé qui nous parle de cadavre, de changement d’identité et d’écriture de livres dans l’ombre. Et c’était bien présagé car, même si ce roman n’a pas été un coup de cœur, il m’a fait passé un très bon moment de lecture et, au fond, c’est tout ce qu’un lecteur veut.

On commence donc le 5 juillet 2000 et, on comprend très vite ce qu’il s’est passé dans la petite ville de Deil River grâce à des articles de presse : les assassinats, le coupable et tout ce qui en découle. Voilà c’est fini, nous savons déjà tout ! Mais non, rassurez-vous, un thriller qui ne dure que quelques pages avec des extraits de presse, ce serait quand même bien bizarre, on est très loin de la fin. Une fois les articles passés, on se retrouve dans la tête de Zeke et c’est lui qui va devenir notre personnage principal. L’histoire est racontée de son point de vue et c’est ce qui fait qu’on va se sentir proche de lui. D’ailleurs, ça a été mon chouchou tout au long du roman.

Ce 5 juillet, on va quand même se retrouver face à des viols, des morts, des disparitions, des accidents et j’en passe, ce n’est vraiment pas une journée normale. Notre Zeke va être soupçonné et nous n’allons pas vouloir y croire et nous avons raison. Notre personnage principal va fuir tout ça et aller à New York et nous allons le suivre dans sa nouvelle vie et dans son changement d’identité. Plus ça va, plus nous allons nous attacher à lui et nous allons aimer découvrir le nouveau Zeke, enfin je devrais plutôt dire Nathan Killan, qui écrit des romans pour les autres. Tout se passe bien pour lui. Mais pourquoi ça continuerait ? On est quand même dans un thriller !

Le passé de Zeke va refaire surface 20 ans plus tard. Il fallait bien que ça arrive un jour et notre Zeke va retrouver sa ville natale pour faire le point sur ce passé et découvrir ce qu’il s’est vraiment produit ce jour-là. Des meurtres vont se mettre sur son chemin et, encore une fois, il aura toutes les raisons d’être accusé. Les révélations et les rebondissements ne sont pas en reste, l’auteur ne va pas nous laisser le temps de nous ennuyer, tant nous allons chercher à découvrir la vérité avec Zeke. La tension et le suspense augmentent crescendo. L’auteur nous met sur des pistes, mais sont-elles les bonnes ? Telle est la question ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’intrigue est vraiment très bien ficelée !

Lors de son retour à Deil River, Zeke va croiser et s’arrêter pour Nathan, un auto stoppeur et j’ai vraiment adoré leur rencontre. Je ne vous en dirais pas plus sur ces deux-là, car je préfère vous laisser les découvrir, mais ça a permis à l’auteur d’aborder un sujet de société avec beaucoup de justesse. Nathan, du coup, va l’aider à enquêter et nous allons suivre notre duo d’enquêteurs avec plaisir. Nous allons également faire connaissance avec ce bon vieux Watergate qui m’a fait complètement craquer. Mais qui est Watergate ? Il faudra lire ce roman pour le découvrir, je suis certaine que, vous aussi, vous allez craquer.

Revenons à notre enquête, il faudra interroger beaucoup d’habitants de Deil River pour retrouver qui a vraiment fait quoi et là encore, ce ne sera pas de tout repos, car les découvertes que nous allons faire ne vont pas toujours être très agréables et nous allons avoir envie d’apporter notre soutien à Zeke. Nous allons nous mettre à douter de tous les protagonistes, sauf vraiment peut-être de ceux dont nous devrions nous méfier. Quand on va, enfin, découvrir toute la vérité, nous allons en rester bouche bée, tant nous allons être surpris. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette fin est magistrale et qu’il est impossible de voir venir la véritable histoire qui s’est déroulée ce 5 juillet 2000.

Une petite mention spéciale pour le clin d’œil fait à Stephen King au cours de ce roman, il y en a peut-être d’autres mais je ne les ai pas tous saisis, si c’est le cas.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mon premier roman de Cédric Lalaury et malgré ses plus de 400 pages, je l’ai lu d’une traite !

Un thriller qui démarre en 2019 et nous ramène en 2000, le 5 juillet plus précisément, dans la petite ville de Deil River en Orégon où un drame s’est déroulé !

Le narrateur est Zeke un des ados qui avait été soupçonné du meurtre d’un jeune garçon, Silas, mais innocenté peu après. Une petite fille avait été violée puis enlevée et son ravisseur est mort dans un accident de voiture et une jeune fille un peu simplette a été accusée de l’assassinat de Silas et enfermée en hôpital psychiatrique.

Zeke s’est exilé à New-York sous un pseudonyme. Un homme le contacte à propos de ce drame et les événements s’enchainent sans temps mort jusqu’à la fin !

Les souvenirs de Zeke nous ramènent en arrière et l’on ne peut pas se tromper sur eux, l’auteur les ayant mis en italique, ce qui permet de ne pas avoir de coupure dans l’histoire avec des détails de temporalité. En même temps que lui et ses souvenirs qui reviennent petit à petit nous parcourons Deil River et rencontrons ses habitants, leur silence, leurs mensonges, leurs haines !

Ce thriller psychologique est très humain dans ses analyses des personnages avec leurs défauts mais aussi leurs qualités, tout en leur laissant le bénéfice du doute. Cette mise “en forme” de l’histoire montre très clairement que tout événement peut être mal interprété et produire des erreurs qui transforment à jamais des vies.

J’ai été scotchée dès le début pourtant lent, tout en tâtonnements et interrogations mais qui au lieu de me rebuter m’a happée ! A votre tour de vous laisser tenter, vous ne devriez pas le regretter ! Excellent, vraiment.

#ecoutezlebruitdececrime #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#avislecture
Écouter le bruit de ce crime , de Cédric Lalaury aux éditions Préludes.

La première fois que je lis Cédric Lalaury.
Je me suis mise il y a peu , aux polars et thrillers.
Le moins que l'on puisse dire ,c'est que le suspens est tenu du début à la fin . Il a une plume extraordinaire.
A tous les amoureux de ce genre littéraire ,vous pouvez foncer !

Le résumé :

Juillet 2000. Une série de disparitions inquiétantes et un assassinat viennent troubler la fête de Deil River. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard dans la forêt. À l’époque, c’est vers Zeke McKay que tous les regards convergent mais le jeune homme est finalement innocenté. Un peu trop vite ?
2019. Zeke a changé d’identité et mène désormais une existence discrète à New York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres. Alors que son passé resurgit, Zeke refuse d’y faire face, niant de nouveau toute implication, et envisageant de fuir, encore... car si tout le monde a des secrets, celui que cache Zeke pourrait bien être dévastateur.

#NetGalleyFrance merci pour cette opportunité !

#bookstagram #booklover #book #bookaddict #instabook #instabookstagram #jaimelire #instabookstagrammers

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions préludes et a netgallery pour m'avoir fait découvrir cet auteur.

J'ai été happé par ce roman où les nombreuses intrigues, sème le lecteur au fur et à mesure. Comme tout bon roman noir j'ai douté, me suis plongée dans l'enquête à fond.
J'ai beaucoup aimé la fin, très bien ficelé, un auteur à suivre c'est sûr

Cet avis vous a-t-il été utile ?

📖 Avis perso : 💙💙💙💙🤍

Je dois admettre que les 25 premiers pourcents de cet ebook ont été compliqués pour moi… mais je ne regrette absolument pas avoir persévéré à rentrer dans cette histoire.
Beaucoup de personnages d'un coup à mémoriser, j'ai eu du mal à faire le lien entre eux, me les représenter pour m'en rappeler plus facilement puis d'un coup, la lecture s'est faite plus simplement et j'ai adoré tout le reste !
Beaucoup de zones d'ombre puis d'éclaircissements rendent ce récit entrainant si bien que je n'avais plus envie de le lâcher jusqu'à la fin.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je souhaite vous présenter une lecture particulière. Il s'agit du roman policier "Le bruit de ce crime" de Cédric Lalaury, aux éditions Préludes.

Il faut tout d'abord dire que j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce livre dont les premières pages sont inconfortables à dessein. Cela commence comme un roman bien sombre et perturbant. Certain.e.s en sont fans mais ce n'est pas mon cas. Mon côté "éponge à sentiments" n'en est pas fan et j'ai donc eu du mal à apprécier les premières pages. Mais bon, le personnage principal est un jeune homme homosexuel et j'ai voulu lui donner sa chance. Je souhaitais voir comment cela allait être traité. Grand bien m'en a pris car j'ai découvert un vrai grand et beau polar, certes sombre mais avec de magnifiques luminosités. Je ne trouve que rarement cet équilibre et cette justesse dans ce type de roman avec un personnage principal gay très naturel, bien loin de la caricature. Merci Cédric Lalaury. Le texte est dur et l'intrigue est opaque mais l'ensemble reste rythmé et beau. Il est alors difficile de ne pas se dépêcher de retourner à sa lecture pour continuer l'enquête aux côtés de Zeke et d'Evan. Ne pensez pas trouver là une romance m/m teintée polar. On en est bien loin. Les personnages principaux et secondaires sont tous traités avec profondeur. L'auteur maitrise son sujet et se joue de nous en nous présentant tour à tour de fausses pistes et de vrais indices. Saurez-vous faire la part des choses ? Je crains qu'il ne vous faille attendre les dernières pages pour découvrir le fin mot de l'histoire.

Je vous encourage donc à découvrir ce roman, à la fois thriller psychologique et polar hors du commun. S'il vous arrive de douter, accrochez-vous ! Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Bonne lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Deil River, c'est une petite ville américaine tranquille. Sauf qu'en juillet 2000, tout bouscule dans l'horreur absolue entre morts de gens "biens", disparitions et viols terrifiants… C'en est trop pour Zeke parti réussir ailleurs, sous un autre nom. Jusqu'au jour où il décide de revenir sur les lieux de son enfance. A la fois pour régler ses comptes, trouver des réponses, dénoncer des injustices… Quitte à réveiller les habitants avec des révélations fracassantes. Si le début est assez nébuleux, cela vaut le coup de s'accrocher car on s'y retrouve très vite, en suivant les réflexions, analyses et enquêtes de Zeke. Le scénario brille par son originalité, l'écriture est captivante et le final complètement surprenant: tous les bons ingrédients pour un chouette moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Deil River, Oregon - Juillet 2000 - La fête bat son plein dans la petite ville quand un assassinat, une disparition et un accident de voiture viennent troubler la liesse ambiante.
Quelques jours plus tard, le corps d'un garçonnet est retrouvé dans la forêt. Les soupçons se portent sur un adolescent, Zeke Mc Kay.
2019 - Pour oublier les drames, Zeke s'est installé à New-York et a changé d'identité. Il essaie de se reconstruire en servant de nègre à des auteurs en manque de talent quand un détective vient lui rappeler de mauvais souvenirs......
Abandonnez bricolage, lessive etc......, ce roman ne peut pas attendre!
Cédric Lalaury plante le décor dans une petite ville de l'Oregon où il fait bon vivre. Enfin.....l'endroit semble paisible mais il ne faut pas se fier aux apparences. Entre secrets inavouables, non-dits et magouilles, l'ambiance est loin d'être sereine.
Le récit débute par des coupures de presse qui relatent les événements et qui nous mettent tout de suite dans le bain.
L'auteur nous plonge dans ce qu'il y a de plus sombre chez l'être humain et nous fait passer par un éventail d'émotions grâce à des personnages attachants ou détestables.
Ne vous attendez pas à pléthore d'action, pourtant je suis restée scotchée du début à la fin car les rebondissements ne manquent pas jusqu'au dénouement surprenant.
Malgré des scènes parfois dures, Cédric Lalaury incorpore des passages tendres ce qui nous laisse un peu de répit.
Un énorme coup de chapeau à cet écrivain qui m'était jusque là inconnu mais que je suivrai désormais.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le roman commence par des coupures de presse : disparitions, cadavre, fuite, viols, accident de voiture... Le cadre est posé.
Le roman oscille entre 2019 et 2000, l'année des troubles.
Zeke, le narrateur, a quitté Deil River pour fuir les accusations qui pesaient contre lui. Il a changé de nom, changé de vie. Mais son passé le rattrape et il se voit obliger de retourner dans cette ville tourmentée.
Il n'est pas seul car, sur le retour, il prend un auto-stoppeur, Evan.
Ce duo va essayer de démêler les nœuds de l'enquête. Mais très vite, les meurtres reprennent, les menaces se font plus pressantes et le lecteur est d'autant plus captivé car chaque personnage est mêlé de près ou de loin aux événements passés.
J'ai adoré ce roman, un véritable page-turner avec une fin complètement renversante et haletante.
Merci à Netgalley et aux éditions préludes pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un vrai bon thriller psychologique au suspense intense et redoutable qui nous conduit à un final où non pas un mais plusieurs twists laissent le lecteur bouche bée. Un coup de coeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé suivre Zeke dans l'aventure de sa vie : faire enfin la lumière sur les évènements qui ont bouleversé sa vie et celle des habitants de la petite ville "tranquille" de Deil River. On doute, on avance avec lui jusqu'au final que j'ai trouvé plutôt inattendu mais cohérent et bien trouvé.
J'ai juste un bémol sur éléments un peu fantastiques tels que les sueries notamment. Les découvertes faites à cette occasion m'ont donné l'impression d'être une facilité de l'auteur pour parvenir à ses fins.
Cédric Lalaury nous offre ici une histoire riche en rebondissements avec des personnages attachants. Sans être un coup de cœur, j'ai passé un très agréable moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zeke a quitté Deil River à la suite d'une journée de cauchemar, où un policier a été tuée, une fillette handicapée à vie et un jeune délinquant tué dans un accident de voiture, un jeune garçon assassiné par une jeune fille un peu simplette. Zeke a été un temps soupçonné du crime de ce garçon, puis innocenté. Mais il n'a pas supporté les regards suspicieux de certains, en particulier ses parents. Il a fui la ville et changé d'identité.
Cependant, près de vingt ans plus tard, un enquêteur le contacte au sujet de ces évènements et meurt assassiné quelques heures après leur rencontre. Cette horreur est celle de trop : Zeke va retourner sur les lieux des évènements, à Deil River, pour essayer de comprendre ce qui s'est passé pendant cette soirée qui aurait dû être une soirée de fête.
Un récit sombre comme la rivière qui coule à proximité de cette ville perdue au fin fond de l'Oregon. Un décor sinistre, glauque qui sert à merveille ce thriller à l'atmosphère pesante.
Zeke va avancer petit à petit dans cette enquête compliquée. Il rencontre, questionne, interroge, pousse dans leurs retranchements les protagonistes du drame. Il n'est pas le bienvenu pour tous. En parallèle avec l'investigation, il revit ses souvenirs que l'auteur nous transcrit en italique, pour mieux les différencier.
J'ai beaucoup aimé le chemin, tout en hésitations, tâtonnements, un peu moins le dénouement que j'ai trouvé un peu abrupt et finalement pas très original. La force de ce roman réside pour moi dans l'atmosphère lourde que l'auteur sait si bien installer, coupée de quelques moments plus légers quand Zeke trouve l'amour. On rencontre beaucoup de personnages, tous complexes, qui se découvrent avec leur mauvais et parfois bons cotés au fur et à mesure de l'enquête. La tension monte petit à petit et pourtant le rythme reste lent, rendant l'attente du dénouement difficile à supporter.
Une très bonne découverte pour laquelle je remercie les éditions Préludes

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :