Comme deux frères

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 9 mars 2021 | Archivage 11 mai 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Commedeuxfrères #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Zach n’est pas un ado comme les autres. Il a beau être fort à l’école et plutôt séduisant, il reste le garçon dont le petit frère a disparu.

Huit ans après ce drame non résolu, sa tante lui propose de changer d’air et de vivre loin de la tristesse parentale. C’est là, loin de Marseille, à la montagne où il prépare sa rentrée, qu’il a le choc de sa vie : il rencontre un garçon qui ressemble terriblement à son petit frère.

Zach en est sûr, le petit Elliot est en fait Jonas et il va le prouver ! Il devient son ami pour en savoir plus…

Zach n’est pas un ado comme les autres. Il a beau être fort à l’école et plutôt séduisant, il reste le garçon dont le petit frère a disparu.

Huit ans après ce drame non résolu, sa tante lui propose...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782278100460
PRIX 14,20 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Jonas, le petit frère de Zack, a disparu il y a 8 ans, alors qu’ils faisaient des courses avec leurs parents et qu’ils se tenaient par la main tous les deux. Il n’a jamais été retrouvé. Aujourd’hui, Zack est élève en classe de troisième dans un collège de Marseille. Difficile pour lui de vivre avec l’absence de son frère, la culpabilité, le chagrin de ses parents... Parti vivre quelques mois chez sa tante à Châteauroux, il a un jour un choc en rencontrant Eliott, qui lui rappelle tellement Jonas.

J’ai beaucoup aimé lire ce roman pour ados. Le thème est développé de manière très sensible. Les sentiments des personnages sont décrits de façon très crédible.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sobre et poignant.
Ce sont les premiers mots que j'ai envie d'utiliser pour qualifier ce roman de littérature jeunesse.
Zach est le narrateur principal de ce roman. Il essaie de vivre une vie d'adolescent ordinaire, avec Clara, sa petite amie officielle, avec Marco, son meilleur ami. Au collège, il a de bons résultats. Il n'a pas perdu non plus son sens de l'humour, mais s'interroge sur la vie qui peut séparer les amitiés. Sur la vie qui sépare. Sur la vie qui continue depuis huit ans.
Depuis huit ans, Jonas, le petit frère de Zach a disparu. Les parents de Zach ont réagi différemment tout en restant unis, ensemble. Si le père semble presque immobile, c'est par rapport à la mère, qui continuent à croire, qui fait tout ce qui est possible pour que Jonas reste dans toutes les mémoires, pour que Jonas soit toujours vivant et pour qu'il revienne, un jour, que les recherches ne cessent pas même si l'enquête est au point mort depuis très longtemps. Zach, au milieu d'eux, grandit, alors que son frère ne grandit plus, ou du moins plus avec lui. Le roman ne sombre jamais dans le pathos, il nous montre la colère de Zach, qui est là, et bien là. Il est vivant, il veut avancer, et ne plus être seulement le grand frère d'un disparu. Il montre aussi les conséquences pour la famille, pour les proches : sa tante Mima, qui le comprend si bien, n'a jamais voulu d'enfants, et lui franchit le pas de lui demander pourquoi.
Et se produit le coup de théâtre, justement, énoncé en quatrième de couverture donc je ne divulguerai rien : Zach, qui est parti vivre chez sa tante pour être enfin dans un lieu où il n'est pas "le grand frère de" rencontre un jeune garçon qui pourrait bien être le portrait de son frère, s'il était en vie, s'il avait onze ans.
Alors ? Alors se rapprocher, en faire son ami, essayer de tout savoir de lui, de savoir si c'est <em>possible. </em>Nous aurons aussi le point de vue d'Eliott, de ce jeune adolescent solitaire, qui n'a qu'une envie, non avoir un grand frère, mais avoir un ami, lui qui n'a connu que des déménagements, et l'impossibilité de se faire réellement des amis. Comme des frères ou la rencontre de deux solitudes involontaires.
Merci à Netgalley et aux éditions Didier Jeunesse pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zach est un ado sans histoire enfin presque. Malgré le fait qu'il soit séduisant et bon élève il est avant tout le gars dont le petit frère à disparu il y a 8 ans de cela et dont ont n'a jamais retrouvé la trace. C'est un poids lourd a porter pour un jeune de 3eme surtout que le jour où il a disparu ils se tenaient la . Depuis la culpabilité le ronge. Envoyé chez sa tante pour quelque temps pour le faire changer d'air car il est malgré tout en grande souffrance il va faire la connaissance d'Eliott qui au premier regard lui rappelle son petit frère Jonas. Il en est persuadé c'est son petit frère c'est son coeur qui parle. Alors en secret il va tout faire pour prouver que ce garçon est bien son petit frère c'est son coeur qui réagit et face à ca pas de doute possible il doit agir. Beaucoup de sensibilité dans ce roman ado, Un roman à la première personne, il nous raconte sa vie d'avant sa vie de maintenant. Ses préoccupations, les potes, les filles, le brevet, sa famille et son petit frère. Pas d'apitoiement dans ce roman non juste des fait exposés. Il va tout faire pour voir si ses doutes sont fondés ou pas. Avec beaucoup de persévérance de cachoteries car il ne dira rien ni a ses parents ni a sa tante pour éviter de les alerter pour rien et de leur faire mal encore une fois, car à chaque piste chacun souffre un peu plus. Il va découvrir la vérité....
Ce roman se lit très rapidement le rythme est fort agréable et j'ai passé un très bon moment avec celui ci. Une belle découverte que voilà.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette histoire me tentait beaucoup grâce au résumé. mais je crois que j'en attendais beaucoup.
La vie de Zack est vraiment touchante entre la disparition de son frère, ses parents qui n'arrivent pas à faire leur deuil et sa vie au collège ou tout le monde le connaît en tant que frère du disparu. il y a de quoi sombrer.
Ce qui m'a dérangé c'est la vitesse à laquelle se déroule l'intrigue.
Zack emménage chez sa tante pour quelque mois et c'est là qu'il rencontre Eliott qui pour lui est son frère Jonas.
Le point de vue du livre est surtout celui de Zack même si on a quelquefois celui d'Elliott. Les saut dans le temps sont trop importants . et puis au niveau de l'histoire il ne se passe pas grand chose. Le début et la fin sont assez mouvementés mais le milieu lui est assez lent.
Ce que je retiens de ce livre c'est la manque d'action même si l'histoire était très touchante

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un roman qui se lit très facilement et qui aborde des thématiques complexes : la perte d'un enfant dans une famille, du point de vue de plusieurs parents mais aussi de la fratrie ; les premières relations amoureuses ; les rapports entre les parents et les adolescents ; et d'une façon très intéressante, la question de l'amitié, ce qui la fonde, ce qui la fait vivre, ce qu'il nous en reste, avec l'exemple de la tante Mima et le ressenti des deux garçons. Le dénouement est attendu mais bien amené et l'épilogue me semble tout à fait subtil, on ne verse pas dans le happy end décevant car les protagonistes conservent leurs traits de personnalité, leur volonté propre, leur façon de s'exprimer. Pas de clichés : tant mieux !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le petit frère de Zach a disparu il y a des années et depuis la vie de ses parents est restée figée : son père effondré et ayant renoncé, sa mère persuadé qu'Eliott est vivant. Zach ne le dit pas mais il se sent coupable et il l'exprime en enchaînant les "bêtises". Ses parents décident de lui permettre de finir l'année scolaire à la montage, chez une tante qu'il adore. Là il va rencontrer un garçon qui ressemble à son frère.
Le roman décrit bien la place particulière de Zach par rapport au drame qu'a vécu sa famille et comment peu à peu devient obsédé par ce garçon sans que l'on sache si ce qu'il croit est plausible. Comme s'il avait trouvé le moyen de sauver la vie familiale, de réparer. La fin est cependant un peu attendue.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un joli roman qui nous emporte et qui se lit rapidement. La fin est bien amenée ! Les personnages sont attachants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zach a perdu son petit frère il y a 8 ans lors d’un marché bondé. Depuis, sa famille vit au ralenti, figée dans un espoir incertain. Au collège, il laisse parfois la colère l’habiter.  Envoyé chez une tante, il pense un jour reconnaitre son frère dans une rue.

L'auteur nous fait vivre comme un roman policier l'enquête de l'adolescent.  On ressent la solitude, le désespoir, le deuil impossible. Le drame lui colle à la peau comme une étiquette, il est celui qui a perdu son frère. Comment grandir dans l’ombre d’un disparu, sans défaut ? Comment se construire ? Sa rencontre avec ce garçon inconnu, qui souffre aussi de solitude, le fera grandir. Et si lui, l’ado incompris, arrivait à redonner le sourire à ses parents ? Un roman intimiste sans pathos, avec de beaux personnages secondaires comme la tante de Zach, sans enfant et qui assume son choix.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zach est un adolescent réservé qui écoute du hard métal et du rock. Un peu décalé par rapport au monde qui l'entoure, aux populaires de son collège, il se pose beaucoup de questions et n'est pas bien dans sa peau. Il lui manque une partie de lui même : 13 ans plus tôt, son petit frère a disparu et n'a jamais été retrouvé. Un jour, les parents de Zach l'incitent à aller changer d'air chez sa tante Mima. Là bas, il va rencontrer l'amour et un nouveau frère.
Ce roman raconte très bien les phases de l'adolescence avec des réflexions très justes de Zach.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela fait huit ans que Zach a perdu son petit frère. Il devrait avoir onze ans maintenant, et la famille de Zach ne s’en est toujours pas remise. Alors, quand ses parents décident de l’envoyer vivre quelques temps chez sa tante, Zach est plongé dans le désarroi. Comment se construire avec ce passé qui pèse plus que tout sur sa vie de collégien, sur ses relations sociales et amoureuses ?

Malgré le sujet très poignant du roman – le kidnapping d’un enfant – Emmanuelle Rey nous offre une histoire pleine de vie et de sensibilité. Malgré le trouble qu’il ressent et son incapacité à se sentir « comme les autres », Zach ne s’apitoie pas sur lui-même.

Bon à l’école, entouré d’un ami qui ne le lâche pas, Zack tente de maintenir la tête hors de l’eau, tout simplement… Et ce n’est que lorsqu’il pense avoir retrouvé son frère, qu’il choisit d’arrêter de « subir » sa vie !

Comme deux frères met en évidence le besoin de relations sociales des ados pour se construire, que ce soit un frère, un ami, ou une copine. Et Zack, n’est ni un héros, ni un jeune rebelle, ni enfant super doué, et c’est aussi ce qu’on aime dans ce récit. Le personnage principal est juste un ado comme tous les autres, bien qu’il ne le sache pas encore.
#Commedeuxfrères #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman, certes assez court, mais puissant. J'ai été happée par l'histoire dès le début, ce qui est plutôt rare avec les romans que je lis. J'ai beaucoup apprécié le langage plutôt "familier" de Zack, et j'ai totalement accroché à sa personnalité. J'ai trouvé l'énigme très bien menée au fur et à mesure des pages, et pour être totalement honnête, j'étais loin de m'attendre à cette fin.

De plus, les personnages sont attachants et j'ai trouvé que l'auteure a totalement réussi à retranscrire et à "faire parler" leurs émotions.

En bref, une histoire poignante qui montre à quel point la famille est importante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme deux frères est le premier roman pour adolescents d'Emmanuelle Rey.
Ce roman raconte l'histoire d'un adolescent, Zack, en plein mal-être depuis la disparition de son petit frère 8 ans auparavant. Ses parents se sont effondrés autour de lui et Zack ne cesse de se culpabiliser depuis ce jour.
Au collège, son attitude se dégrade de plus en plus et ses parents finissent par l'envoyer finir l'année chez sa tante dans les Alpes.
Mais sa vie va changer lorsqu'il surprend quelques ados en train de martyriser un 6ème en qui il croit reconnaître son jeune frère Jonas.
Est-il vraiment possible que ce soit son frère ?

J'ai été très attirée par l'histoire mais j'avoue avoir été un peu déçue par la brièveté du roman et par certaines scènes qui n'apportent pas grand chose à l'histoire et qui obligent à réserver l'histoire à des grands ados, dommage... L'histoire est tout de même plaisante à lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne regrette pas d'avoir lu "Comme deux frères". L'histoire est originale et elle sort du lot.
Pourtant j'en ressors mitigée.

Je vous invite à lire la suite en gardant ça en tête, car j'ai quand même apprécié ce livre.

J'ai eu du mal à accrocher avec le personnage principal, Zach. Déjà parce que ce type de caractère m'énerve.
Il est quand même crédible, mais plus de profondeur et de singularité m'aurait aidée à m'y attacher davantage. Peut-être.

Les personnages secondaires sont vraiment en arrière plan. Trop ? Pourtant, au-delà de quelques clichés, ils sont intéressants.

Côté plume, on n'est pas dans mon style de prédilection 😅. On lira donc ce roman plutôt pour son franc parler que pour la beauté de l'écriture. Et pourquoi pas. Je sais que certains préfèrent cette aspect !

Quoi d'autre ?

La fin qui m'a vraiment surprise. Même si j'ai deviné certains éléments, il y en un que je n'ai pas vu venir !

Après, j'ai eu l'impression que l'auteure est passée trop vite sur ce qui me semblait être les moments les plus intéressants de l'histoire.

Et trop lentement sur ceux qui étaient peut-être moins pertinents.
Comme le début.

En lisant le résumé, je pensais qu'on arriverait plus vite à la rencontre de Zach avec ce garçon qui ressemble à son frère disparu. Et c'était vraiment ça qui m'intéressait. Mais le nombreux de pages est assez long avant d'en arriver là.

Pour conclure, je ressors avec quelques déceptions, mais j'ai globalement passé un non moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman assez court, et c'est très bien pour proposer de la diversité à nos élèves. Un thème sérieux, mais pas lourd, pour pouvoir toucher les ados.
A 15 ans, Zach a déjà eu une vie bouleversée : huit ans plus tôt, son petit frère a été enlevé, alors qu'il lui tenait la main. Entre la culpabilité, le deuil impossible à faire, le poids de parents qui ne peuvent plus vivre "normalement", Zach devient un jeune homme à la colère facile et au comportement parfois violent. Pour lui permettre de respirer, hors d'un quotidien lourd à porter, il va partir terminer l'année scolaire dans les Alpes, chez sa tante. Là il va faire la connaissance d'Eliott. Un petit garçon de 11 ans. Onze ans. L'âge qu'aurait son frère aujourd'hui.
Personne, je pense, ne peut comprendre la douleur de ces familles. L'aborder par le biais du regard du grand frère, c'est aussi montrer toute les questions qui traversent sans cesse l'esprit de chacun des membres de la famille. Peu de répit pour vivre sa vie d'ado, et plus d'insouciance pour Zach. En deux séances de lecture j'ai terminé ce roman dont le final vient nous cueillir. Une vraie réussite. Je n'ai rien vu venir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie le site NetGalley et les éditions Didier jeunesse de m'avoir permis de lire ce roman en avant-première. J'ai dévoré cet ouvrage d'Emmanuelle Rey. Ce roman est court, il est bien écrit et il a pour sujet principal la disparition d'un enfant. Nous vivons le quotidien d'une famille dévastée par cette absence jusqu'à la rupture familiale. Les personnages sont très attachants même si la fin est un peu attendue. Le roman pourrait plaire aux collégiens. Une belle découverte. Une auteure à suivre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions Didier Jeunesse pour l'envoi, via net galley, du roman de littérature jeunesse : Comme deux frères d'Emmanuelle Rey.
Zach n'est pas un ado comme les autres. Il a beau être fort à l'école et plutôt séduisant, il reste le garçon dont le petit frère a disparu. Huit ans après ce drame non résolu, sa tante lui propose de changer d'air et de vivre loin de la tristesse parentale.
C'est là, loin de Marseille, à la montagne où il prépare sa rentrée, qu'il a le choc de sa vie : il rencontre un garçon qui ressemble terriblement à son petit frère.
Zach en est sûr, le petit Elliot est en fait Jonas et il va le prouver ! Il devient son ami pour en savoir plus...
Comme deux frères est un roman jeunesse traitant d'une disparition d'enfant.
Des romans mettant en scène des disparition d'enfant, j'en ai lu un sacré paquet.
Ce qui est original ici, c'est que nous avons non pas le point de vue d'un des parents mais le point de vue du grand frère. Zach a 15 ans, il a perdu son petit frère il y a 8 ans car.. il lui a lâché la main ! Évidemment, ce n'est pas de sa faute toutefois, si jamais il n'avait pas lâché la main de son petit frère, Jonas serait peut-être toujours là !! Avec des si, on peut en supposer des choses....
Zach est un adolescent comme tant d'autre en apparence. Car évidemment, cette disparition a conditionné sa vie. Il est le garçon dont le frère a été enlevé et qu'on n'a jamais retrouvé.
Il fait quelques bêtises, il n'est pas très équilibré alors sa tante vient le chercher pour l'emmener avec elle terminer son année de troisième dans un autre environnement.
Dès son arrivée dans ce petit village, Zach remarque un garçon un peu plus jeune que lui. Il a 11 ans et Zach en est persuadé : celui qui se dit Elliott est son petit frère, c'est Jonas !!
Alors, Zach va tout faire pour découvrir la vérité et ramener Jonas avec lui.. à condition qu'il ne se trompe pas, évidemment.
Comme deux frères est un bon roman pour adolescents, il montre bien la difficulté de vivre un tel drame. Le sujet est bien traité, c'est crédible.
J'ai aimé le personnage de Zach, il est assez mature par moment, avec des réflexions qui montrent bien comment un ado peut réagir. J'ai aimé ce personnage, ainsi que le jeune Elliott.
La fin est prévisible, je me doutais de deux trois choses mais cela ne m'a pas gâché ma lecture pour autant.
Quand à l'épilogue, il conclut bien l'histoire, et il m'a fait sourire car décidément avec Zach ses parents ne risquent pas de s'ennuyer :)
Je vous invite à découvrir à votre tour Comme des frères, à qui je donne un joli quatre étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un récit touchant et incarné, malheureusement un peu gâché par une fin précipitée. Si seulement la résolution avait été un peu plus longue...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Découverte en avant-première de ce roman jeunesse "Comme deux frères" chez Didier Jeunesse. Zach, élève en classe de 3ème, est plutôt un adolescent qui ne fait pas de vague. Mais un drame lui colle à la peau : il est celui dont le petit frère a disparu, il y a huit ans. L'atmosphère familiale est pesante. Il est donc décidé que la fin de son année scolaire se passera au vert, chez sa tante. C'est le moment pour Zach de se reconstruire, loin de son passé mais c'est sans compter sur le destin. A peine arrivé, il fait la rencontre d'Elliott qui ressemble trait pour trait à son frère disparu, Jonas. Bien décidé à prouver ce qu'il avance, il va se lier d'amitié avec ce dernier. Zach est un héros attachant avec toute la complexité de l'adolescence : les amours, les amitiés, le paraître. Mais il est aussi complexe avec le poids de la culpabilité car c'est lui qui a lâché la main de son petit frère, il y a huit ans. Globalement, j'ai trouvé les peronnages assez "vrais" aussi bien les parents que les adolescents ou encore le petit garçon. Le dénouement est plutôt prévisible et un peu "tiré par les cheveux" mais cela n'enlève en rien à la qualité de ce roman. Un livre à découvrir donc pour son thème et les personnages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zach est un adolescent à qui tout semble sourire, beau gosse, il sort avec la plus jolie fille du collège, il est le meilleur de sa classe.

Oui mais voilà, tout ça n'est qu'une carapace pour camoufler son mal-être, car Zach est celui qui a lâché la main de son petit frère en plein marché 8 ans plus tôt.

Ce petit frère qui a disparu et dont on a pas retrouvé la moindre trace, et pour lequel leur mère continue chaque année à organiser l'anniversaire pendant que le père s'enfonce et s'affesse inexorablement dans la dépression.

Alors Zach entre ses deux parents qui sont brisés, survit avec le poids de toute sa culpabilité sur les épaules et cherche à leur prouver malgré tout que l'enfant qui leur reste tient la route.

Mais Zach a un secret il n'a jamais perdu l'espoir de retrouver son petit frère.

Et lorsque qu'il part vivre un temps chez sa tante, et qu'il croise un garçon qui ressemble à son petit frère, il est persuadé de l'avoir retrouvé et prêt à tout pour en apporter la preuve aux autres.

Un roman jeunesse très bien mené, digne d'un petit thriller psychologique, on suit attentivement l'évolution de cette histoire au travers des yeux de Zach et du journal intime du petit Elliott, de rebondissements en fausses pistes.

J'ai apprécié l'angle de vue choisi par l'auteure qui n'est pas si courant, la parole est peu donnée il me semble, aux autres membres des fratrie, on s'attarde généralement sur la souffrance et le désespoir des parents.

Or les frères et soeurs ont le double effet kiss cool, car en plus de la peine dûe à la disparition, ils doivent ensuite jongler avec des parents qui ne sont bien souvent plus que l'ombre d'eux-mêmes, ou qui sont devenus monomaniaque délaissant ceux qui sont toujours présents, obsédés qu'ils sont par la recherche.

Un roman bien construit qui m'a très agréablement surpris, un très bon moment de lecture que je vous recommande.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emmanuelle Rey livre un roman poignant sur la disparition et l'enlèvement d'enfant en se mettant du côté de celui qui reste et qui doit se (re)construire malgré cette absence mais qui ne peut le faire car tout autour de lui lui rappelle son enfance volée et son frère disparu : tant les actes de ses parents que le comportement de l'entourage plus ou moins proche.
Et forcément, un grand nombre de questions se bousculent autour de cet enlèvement non résolu : Ce frère est-il mort ou vivant ? Quelle est la probabilité, le pourcentage de chance de retrouver un enfant disparu des années auparavant, complètement par hasard, grâce à un incroyable concours de circonstances ? Quasi nul. Et pourtant Zach continue d'espérer, de rêver, de s'inventer des souvenirs avec ce frère qu'il n'aura pas connu, rongé par un fort sentiment de culpabilité puisqu'il se pense responsable de sa disparition. Comment se reconstruire, continuer à vivre quand on est celui qui reste ? Celui en qui les parents fondent désormais tous leurs espoirs, sans les décevoir ?
Un roman fort et triste sur le drame que vivent les familles après la disparition d'un enfant. La détresse psychologique, la colère, le déni, la dépression, l'enfance et l'innocence perdue de ceux qui restent.
A conseiller à de jeunes lecteurs à partir de la 4e.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un petit texte sur un thème peu traité un littérature jeunesse ! Zack a lâché la main de son frère quelques secondes. Il n'a jamais réussi à le retrouver. Ce frère, ce fils qui a disparu depuis huit années se révèlent introuvable. La petite famille a dû faire comme chacun pouvait pour remonter la pente et surmonter cette absence. Zack, pendant des vacances chez sa tante, va croiser un jeune garçon qui ressemble trait pour trait à son frère. Mais est-ce lui ? Cette coïncidence ne serait-elle pas trop flagrante ?
Emmanuelle Rey parvient ici à nous tenir en haleine jusqu'à la dernière page. Nous sommes avec Zack, le suivons dans ses colères comme dans ses joies. Récit qui explore également le merveilleux sentiment de l'amitié. Les personnages sont tous criant de vérité et reflète parfaitement l'enfance. Suivez Zack dans sa recherche et remontez les indices avec lui !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zach a perdu son petit frère, Jonas, il y a 8 ans déjà ! Impossible pour lui comme pour ces parents de faire leur deuil. Sa tante le recueil afin de lui permettre de se reconstruire. Il quitte alors le collège, son amoureuse et ses amis pour vivre dans les alpes. Là-bas il aide Elliot un élève de 6e de son nouveau collège, qui se fait racketter, et là, c'est le choc ! Elliot ressemble trait pour trait a ce que son petit frère est censé ressembler !
Un court roman riche en intensité et en émotions. Le deuil et l'acceptation sont bien abordés.
Une deuxième histoire se greffe à la première et l'enrichie. Cela pourrait être un fait divers, malheureux, une histoire vraie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai plutôt bien aimé ce court roman jeunesse, que j ai lu en une traite. La plume est belle, l'histoire originale avec des thèmes comme le deuil, la fraternité, la famille et l'adolescence qui sont abordés, le personnage principal est attachant avec un fort caractère. La fin m'a surprise. J'ai passé un bon moment de lecture, je le recommande pour les 13/16 ans. Merci à NetGalley et à Didier Jeunesse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zach a grandi sans son frère, disparu du jour au lendemain. Pas facile de vivre avec ses parents qui n'arrivent pas à continuer à vivre sans leur fils cadet. Alors Zach part finir sa 3e chez sa tante, à Embrun. Il refuse tout d'abord de s'intégrer dans ce nouveau collège, et puis il fait la connaissance de Tosca et surtout d'Eliott ... qui ressemble comme deux gouttes d'eau à son frère. Zach en est persuadé, c'est lui ...
Histoire sympathique, sur un thème peu traité. Par contre je n'ai pas été vraiment accrochée. Tout semble trop facile, trop couler de source...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec cette histoire, nous découvrons Zack, un ado de 15 ans, dont le petit frère a disparu il y a plus de 8 ans maintenant. Sa mère est complètement happée par la recherche de son petit frère tandis que son père sombre, dans l'alcool et la discrétion.
Alors que Zack manifeste discrètement son mal-être ses parents décident de l'envoyer chez sa tante quelques mois pour se changer les idées, et vivre loin de cette maison pleine de souvenirs de Jonas, son petit frère.
C'est là-bas qu'il va croiser un enfant de 11 ans qui ressemble étrangement à Jonas...
La narration est principalement celle de Zack même si Elliot, l'enfant de 11 ans, prend la parole de temps en temps.
J'ai vraiment adoré cette histoire, jeunesse oui, mais tout à fait adaptée à un adulte. J'ai été happée par la façon dont l'histoire avance et complètement séduite par la fin. J'ai vraiment vécu les sentiments de Zack comme si j'étais lui.
Le livre est très court, je ne m'y attendais pas et j'ai apprécié ce format qui permet tout de même de s'attacher aux personnages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Livre qui se lit facilement, qui nous fait douter au moins au début et qui nous donne vite envie de connaitre le dénouement de cette histoire. On admire l'obstination de ce grand frère qui se sent coupable et qui veut absolument croire que son petit frère reviendra. Un bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman que j'ai lu d'une traite. Je me suis beaucoup attaché aux deux personnages principaux, surtout à Zach. Un roman parfois dur, mais surtout poignant, une belle découverte!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman court, sensible et touchant.

Le récit est mené à deux voix, celles de Zach et Elliot, chacun faisant part de ses sentiments et nous révélant quelques fragments de leur vie.

C'est un peu le hasard qui les fait se croiser, mais dès que Zach aperçoit Elliot il est persuadé qu'il s'agit de son petit frère disparu 8 ans plus tôt. Zach est un garçon qui se fie beaucoup aux mathématiques, alors la probabilité que ce soit effectivement son petit frère est tellement mince qu'il doit tout faire pour le prouver et se le prouver.
L'auteure essaime ici et là quelques indices qui peuvent nous faire anticiper la fin, mais il nous faut poursuivre jusqu'au bout notre lecture pour en avoir le cœur net.

Les principaux protagonistes sont également fans de musique, et chacun écoute tel ou tel morceau en fonction de son humeur, de ses émotions et de sa personnalité. Ces playlists sont aussi un moyen pour le lecteur d'entrer en interaction avec les personnages en écoutant les titres musicaux et de se plonger plus avant dans l'intimité des ados.

Le roman se lit facilement avec une écriture fluide. On se plonge rapidement dans la lecture et on ne relève la tête qu'à la fin. C'est une belle découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a 8 ans, alors que Zack avait 7 ans, son petit frère de 3 ans, Jonas, a disparu lors d'une sortie en famille à une fête foraine. Aujourd'hui Zack a 15 ans et il culpabilise toujours car c'est lui qui était sensé tenir la main de Jonas, ce fameux jour. Ses parents sont détruits et Zack s'emporte souvent violemment.
Pour échapper à cette ambiance morose, sa tante lui propose de s'éloigner du domicile familial de Marseille en venant vivre avec lui la fin d'année scolaire, dans les Alpes, près du lac d'Embrun.
C'est alors que Zack, en se promenant au lac, tombe sur un jeune garçon de 11 ans, ressemblant trait pour trait à son frère Jonas.
Troublé Zack décide de se rapprocher de ce garçon, prénommé Elliot et d'enquêter sur ses origines....
Dès le début et la disparition de Jonas, l'autrice nous plonge dans une lecture addictive dont la trame se révélera au fil des pages d'une implacable intelligence.
Les personnages sont traités sans complaisance, surtout Zack et la justesse du portrait pousse le lecteur à s'identifier pleinement à lui.
J'ai vraiment dévoré ce roman, qui m'a aussi bouleversée dans les moments d'apprentissage amoureux de Zack.
Une vraie réussite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Comme deux frères" c'est l'histoire de la disparition d'un petit frère, d'un fils, qu'on ne cesse d'oublier car l'intime conviction de la mère est qu'il reviendra un jour auprès d'eux.
Ce récit est poignant car chaque personnage souffre à sa manière : en silence, en continuant d'espérer ou en faisant abstraction de tout.
J'ai beaucoup apprécié l'écriture d'Emmanuelle Rey ainsi que la façon dont elle a traité ce sujet avec beaucoup de délicatesse et en mettant en exergue un sentiment indéfectible comme peux l'être un amour maternel ou fraternel.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je découvre agréablement Emmanuelle Rey et je recommande ce roman pour les CDI.

C’est un roman plein de tensions, d’explosions, qui donne des noeuds au ventre, mais il y a aussi beaucoup de tendresse dans les relations qui lient les personnages. J’ai passé un agréable moment de lecture à suspens, avec une fin que je n’ai pas vue venir.

Une enquête bien construite, tantôt dans la tête de Zack, tantôt dans celle d’Eliott le supposé frère, qui nous transporte dans les années troubles d’un adolescent explosé qui a grandi dans l’ombre de son frère et essaye d’être à la hauteur pour que ses parents dévastés soient fiers de celui qui leur reste.

C’est un récit réaliste, qui sait exprimer justement les émotions de l’ensemble de ses personnages. Nous vivons l’adolescence de Zack, et à 100% le panel d’ émotions qui le traverse pendant son enquête : ses colères, ses peurs, ses frustrations, ses implosions, ses explosions. A chaque moment, nous nous demandons si Zack n’est pas victime d’une psychose née du traumatisme de la disparition de son frère.

Mais nous vivons aussi ses premiers émois amoureux, sexuels, l’apparition de ses premiers désirs, et ses inquiétudes en tant que garçon qui veut plaire à une fille et je trouve toujours très interessant d’aborder sans tabou ces sujets qui permettent aux ados une totale identification. D’ailleurs, quand on questionne les ados sur les thèmes qu’ils aimeraient voir mis plus en avant dans les livres, ils veulent que les livres parlent de sexualité.

Une immersion dans les émotions à travers la musique aussi, avec des playlists à écouter omniprésentes. De l’énervé avec Dream Theater, Rammstein, Black Sabbath, Nightwish, du love avec Counting Crows et Lana Del Rey, du compromis avec Angus ans Julia Stone.

Merci pour ce moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zach a perdu son petit frère il y a 8 ans lors d’un marché bondé. Depuis, sa famille vit au ralenti, figée dans un espoir incertain. Au collège, il laisse parfois la colère l’habiter. Envoyé chez une tante, il pense un jour reconnaitre son frère dans une rue.
C est un roman bien écrit rempli d émotion et facilement à lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zack est en classe de 3e. Le brevet se profile, c’est un bon élève. Un peu insolent sur les bords, un tantinet rebelle, absolument séduisant. Mais on lui pardonne tout. "C’est le frère du petit disparu". Il y a huit ans, Zack a lâché la main de son petit frère. Personne ne lui en veut vraiment, il était petit lui aussi. Mais Zack ne se l’est jamais pardonné. Depuis, il traverse la vie avec nonchalance. Au cours d’une fête, il boit. Trop. Démesurément. Pour ses parents au bord du gouffre, c’est la goutte d’eau.

Zack part vivre quelques temps chez la jeune soeur de sa maman, la seule qui le comprenne, qui ne lui fait pas la morale. Dans son petit village, loin de Marseille, il peut se poser un peu, personne ne sait qui il est. Près du collège, il croise un jeune garçon qui se fait maltraiter par des grands. De loin, ce dernier ressemble incroyablement à son petit frère. Sans trop y réfléchir, Zack lui vient en aide. Une étrange amitié s’installe, faite d’hésitations, de secrets et de non-dits. Et si c’était lui, son petit frère disparu ?

Avec Comme deux frères, Emmanuelle Rey nous émeut, nous triture le coeur et les méninges jusqu’aux dernières lignes. Son roman est tout d’abord une ode à la famille, à l’amour, au lien unique qui unit deux êtres. C’est aussi un très beau roman sur l’adolescence et ses difficultés, sur les découvertes, la naissance de l’amour et son cortège d’interrogations.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un court roman qui nous conte l'histoire de Zack dont le frère, Jonas, a disparu il y a 8 ans. Un événement traumatisant qui n'a jamais cessé de le poursuivre. Une famille qui n'est plus que l'ombre d'une famille, une douleur sourde et une colère intarissable sont le quotidien de cet adolescent. Après la crise de trop, il est envoyé en vacances dans les Alpes chez sa tante pour prendre de la distance. Tout dérape lorsqu'il rencontre Eliott qui ressemble à s'y méprendre à Jonas. Zack en est persuadé, c'est lui ! Et il est prêt à tout pour le prouver.

Un roman très fort malgré son petit nombre de pages. La colère de Zack palpite au travers des pages et on retient son souffle jusqu'aux dernières pages. L'intrigue est très prenante malgré un dénouement quelque peu prévisible. La faute à une consommation peut être un peu excessive de true crime.

A recommander aux jeunes dès 13 ans qui aiment les enquêtes mais qui ne sont pas forcément de grands lecteurs.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'auteur dresse un portrait d"un adolescent perdu entre rage et envie de vivre. Qui ne perd jamais espoir de retrouver celui qui lui manque tant.
La rencontre avec Eliott bouleverse la vie de Zach. Il se raccroche à lui pour faire "comme s'ils étaient frères" ....
Une jolie découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce court roman sur la disparition d'un jeune enfant et les conséquences pour son grand frère ne m'a pas entièrement convaincue.
Nous sommes beaucoup dans la tête de Zach, ado de presque 15, qui n'est pas des plus sympathique. Après c'est un ado, dans une situation difficile et j'ai trouvé qu'il dégageait de lui un manque d'empathie envers les autres, surement du à son âge, mais également à ses émotions fortes et détresse face à la perte, et peut-être le retour, de son petit frère. Donc je ne retiens pas ça contre lui et son personnage m'a semblé cohérent vu la situation.

Il tombe alors dans une spirale obsessive très rapidement.
Tout ça n'est pas négatif du tout en soi.
Ce qu'il m'a manqué je pense, est un développement mieux détaillé des personnages. Le mystère autour de l'identité d'Elliot est omniprésent sans qu'il y ai une vrai recherche/enquête, et aucun adulte dans le secret.
Enfin, la fin est bien trop rapide. Résolution, oui mais survolée. Etonnant pour un roman avec un sujet si grave comme le rapt d'enfant et ses conséquences. Un manque d'émotion alors que le reste du roman en est jonché.

Bien sûr, je prends en compte que Comme Deux Frères est un roman jeunesse, middle grade, tranche d'âge que je n'ai pas l'habitude de lire en quantité et j'essaie de le juger en tant que tel.
Les personnages principaux ayant 15 et 11 ans, et on y retrouve une écriture simple et facile à lire, un protagoniste qui fera surement écho aux jeunes garçons de cet âge et qui peut être engageant.
Néanmoins, dans mon cas, la fin rapide et expédiée est ce qui m'a le plus laissé...sur ma faim.

Merci à Netgalley et Didier Jeunesse pour cette copie numérique en échange d'un avis sincère.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman a été un belle surprise!
Avec, la thématique de la disparition d'enfant et le fait que le roman fasse 128 pages, je ne savais pas trop à quoi m'attendre... Mais l'autrice a créé un récit captivant dès le prologue. Le mystère de la disparition de Jonas pèse sur la famille et le suspens s'intensifie de page en page. Je me suis très vite attaché à Zach, puis à Eliott (j'ai beaucoup aimé Mima aussi) : j'ai adoré avoir les points de vue des deux personnages, connaître leurs pensées et leurs émotions. En fait, j'ai totalement accroché à la plume de l'autrice (le livre conviendrait totalement à un lecteur adolescent qui cherche un roman court et addictif).
J'ai lu le roman quasiment d'une traite, alors je ne saurais que le conseiller. De plus, j'ai beaucoup aimé la fin !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a 8 ans, alors que Zack avait 7 ans, son petit frère de 3 ans, Jonas, a disparu lors d'une sortie en famille à une fête foraine. Aujourd'hui Zack a 15 ans et il culpabilise toujours car c'est lui qui était sensé tenir la main de Jonas ce jour-là. Ses parents sont détruits et Zack s'emporte souvent violemment.
Pour échapper cette ambiance morose, sa tante lui propose de s'éloigner du domicile familial de Marseille en venant vivre avec lui la fin d'année scolaire, dans les Alpes, près du lac d'Embrun.
C'est alors que Zack, en se promenant au lac, tombe sur un jeune garçon de 11 ans, ressemblant trait pour trait à son frère Jonas.
Troublé Zack décide de se rapprocher de ce garçon, prénommé Elliot et d'enquêter sur ses origines....
Dès le début et la disparition de Jonas, l'autrice nous plonge dans une lecture addictive dont la trame se révélera au fil des pages d'une implacable intelligence.
Les personnages sont traités sans complaisance, surtout Zack et la justesse du portrait pousse le lecteur à s'identifier pleinement à lui.
J'ai vraiment dévoré ce roman, qui m'a aussi bouleversée dans les moments d'apprentissage amoureux de Zack.
Une vraie réussite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès le prologue tout est posé : alors qu’ils étaient tous les deux enfants, un jour Zack a lâché la main de son frère Jonas au marché, ce jour-là il a disparu et on ne l’a jamais retrouvé. Depuis 8 ans Zack doit vivre avec sa culpabilité…
Cette année il est en 3e, sort avec la plus belle fille du collège mais qui au final ne fait pas battre son coeur, il est juste flatté qu’elle puisse s’intéresser à lui. Il traîne avec Marco, son seul pote et porte tout le poids du regard des autres, qui savent tous qui il est. L’ambiance à la maison et ses parents ne sont jamais redevenus les mêmes, il étouffe sans même s’en rendre compte et fait quelques petites bêtises pour échapper à tout ça, laisse de plus en plus sa colère déborder. C’est pour ça que ses parents décident de l’envoyer chez sa tante à plus de 2h de là pour quelques mois, histoire de le changer de tout ça et qu’il puisse repartir sur de nouvelles bases. Là-bas, dès le premier jour, il va rencontrer Eliott alors qu’il se fait agresser par d’autres ados. Dès qu’il le voit il est persuadé d’avoir retrouvé son petit frère et il va tout faire pour garder le lien avec lui afin prouver que c’est bien Jonas, avec l’espoir de renouer avec une vie de famille heureuse.
Un récit très court, bien écrit, crédible et à hauteur d’ado. Les personnages sont campés en peu de lignes, même les secondaires. Zach est un ado touchant, on suit ses questionnements et ses états d’âme qui sonnent tous justes, que ce soit à propos de l’amour et du désir ou de la perte de son frère. A ce sujet l’autrice cherche et réussit plutôt bien à nous faire douter jusqu’au bout (est-bien lui ou est-ce seulement ce que Zack a envie de croire?) même si au deux tiers on devine le dénouement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman coup de poing sur la recherche de la vérité. Un garçon qui se sent coupable, qui y croit, une belle leçon de fraternité. C'est rythmé et haletant ! Une belle écriture qui nous transporte dans le quotidien de ces deux "frères", avec émotion et tendresse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman court comme les affectionne les adolescents. L-auteur nous raconte ici l'histoire d'un adolescent Zack qui ne s'est jamais remis de la disparition de son petit frère 8 ans auparavant. Il se sent responsable de la disparition de Jonas et de la tristesse de ses parents. Ses parents l'enverront chez sa tante pour finir son année de troisième. C'est là qu'il va rencontrer Eliott qu'il croit reconnaître comme étant son frère Jonas.Zack va tout faire pour prouver qu'Eliott et bien Jonas et ainsi retrouver une vie heureuse avec sa famille.
A travers ce roman nous découvrons la disparition d'un enfant à travers son frère et non ses parents ce qui change de tout ce que nous avons l'habitude de lire. De plus l'auteure a su nous tenir en haleine tout au long de ce court roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Est-ce qu’on peut surmonter la perte d’un petit frère quand on s’en sent responsable ? Est-ce que cela peut avoir des impacts sur les perceptions ? Qui est vraiment Elliot ? Est-ce que Zach est tout à fait sain d’esprit ? Voici les questions qui s’installent rapidement au cœur du récit et nous restent en tête tout au long de ce récit. Néanmoins, Emmanuelle Rey nourrit son histoire avec la relation qui unit Zach et sa tante, beaucoup plus jeune que ses parents, ainsi qu’avec les relations amoureuses de son héros. Ce n’est pas trop appuyé et ça ne prend pas le pas sur l’intrigue principale, mais c’est un à-côté intéressant, notamment parce qu’au départ Zach est avec une fille qui l’énerve souvent, mais avec laquelle il reste par facilité. Et il me semble que ça fait écho à plusieurs réalités d’ados, qui n’ont jamais ressenti de grand élan, ne savent pas trop quoi chercher et se laissent faire, puis n’osent pas sortir de ces relations.

Emmanuelle Rey met donc de la chair autour de l’os et son suspens principal se nourrit des informations parallèles sur Zach (et sa difficulté à accepter qu’il a le droit d’avancer), sur la reconstruction de la famille et sur Elliot. D’ailleurs, elle donne aussi la parole à ce dernier en alternance, ce qui permet d’en découvrir davantage sur ses propres zones d’ombre, les raisons pour lesquelles il s’accroche à Zach même si l’adolescent a parfois des comportements pour le moins inattendus.

Bref, c’est un court roman captivant qu’on lit rapidement parce qu’on veut connaitre la vraie fin et pas celle qu’on pense avoir devinée ! Et si… ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Depuis la disparition de son frère, il manque quelque chose dans la vie de Zack. Un jour, à l'occasion d'un nouveau départ, il va rencontrer celui qui pourra peut-être combler ce vide.

Un roman avec un message fort, engagé, mais qui ne tombe pas pour autant dans le pathos. A découvrir de suite, vous en sortirez différents.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :