Les cinq règles du mensonge

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 4 mars 2021 | Archivage 29 juin 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lescinqrèglesdumensonge #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

RÈGLE NUMÉRO UN

Dis un mensonge

RÈGLE NUMÉRO DEUX

Ne change pas ta version

RÈGLE NUMÉRO TROIS

Ne te fais pas prendre

RÈGLE NUMÉRO QUATRE

Ne pas se mentir les unes aux autres

RÈGLE NUMÉRO CINQ

Savoir quand cesser de mentir

Quand quelqu’un meurt, ce n’est plus un jeu…

RÈGLE NUMÉRO UN

Dis un mensonge

RÈGLE NUMÉRO DEUX

Ne change pas ta version

RÈGLE NUMÉRO TROIS

Ne te fais pas prendre

RÈGLE NUMÉRO QUATRE

Ne pas se mentir les unes aux autres

RÈGLE...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782265143999
PRIX 21,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Des adolescentes qui s'enferment dans les cinq règles du mensonge qu'elles ont créées Les années ont passées, mais la réalité les rappelle à leurs anciennes promesses, mais on ne joue plus , un cadavre les ramène à se retrouver, leur vie éclate. Un thriller qui m'a demandé à l'apprivoiser, le page Turner n' a pas fonctionné au début, mais je vous invite à ne pas renoncer , le meilleur arrive au fil des pages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quatre amies, habituées à un drôle de jeu depuis le lycée, sont rattrapées par leur passé et doivent faire face aux conséquences de leur acte. Ce ne sont plus des adolescentes et la relecture des événements sera bien douloureuse à la lumière de leur maturité. Après l’appel de Kate, elles se retrouvent dix-sept ans après, au moulin, théâtre de toutes les libertés mais de tous les drames passés et à venir et voient leur vie suspendue aux menaces qui les guettent. Il ne faut pas se laisser avoir par la première moitié du roman qui peut nous laisser croire que le mystère est dévoilé : il tient ses promesses de suspense et comme dans tous bons thrillers, les dernières pages sont cruciales. Je remercie Netgalley et Fleuve éditions pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

RÈGLE NUMÉRO UN : Dis un mensonge RÈGLE NUMÉRO DEUX : Ne change pas ta version RÈGLE NUMÉRO TROIS : Ne te fais pas prendre RÈGLE NUMÉRO QUATRE : Ne pas se mentir les unes aux autres RÈGLE NUMÉRO CINQ : Savoir quand cesser de mentir Kate Isa Fatima Thea Elles étaient quatre. Quatre jeunes filles envoyées en pension pour diverses raisons, qui se sont rencontré le jour de la rentrée et qui sont devenus les meilleures amies du monde, liées par le Jeu du Mensonge. Les règles étaient simples, le jeu amusant, et l’insouciance au rendez-vous. Jusqu’au moment de la disparition d’Ambrose, le père de Kate, quand tout s’est effondré. Mais quand Kate, dix-sept ans plus tard, appelle les autres au secours, toutes se précipitent pour la rejoindre, abandonnant temporairement la vie que chacune mène dans son coin, pour essayer d’éclaircir les ombres du passé. C’est un excellent thriller psychologique que nous offre Ruth Ware dans cette histoire d’amitié au féminin. Le Jeu du mensonge et ses cinq règles jalonnent les différentes parties du roman, comme un fil conducteur à ne pas lâcher afin de ne pas se perdre, en suivant les quatre jeune filles, devenues femmes, tandis qu’elles tentent de percer le mystère autour de la mort d’Ambrose, et de ce qui en a découlé ensuite. Cette histoire est une histoire d’amitié profonde, de complicité, de mensonges aussi mais surtout de non-dits, ainsi qu’un apprentissage de la confiance, et du degré de confiance à avoir envers les autres. Tout l’art de Ruth Ware se traduit dans les détails dont elle parsème intelligemment l’histoire pour nous emmener là où elle le veut, avant de nous montrer que non, la solution n’était pas aussi évidente, mais beaucoup mieux dissimulée, et sans en faire « trop ». Rien n’est évident, et surtout rien n’est simple dans cette intrigue qui se dénoue lentement. Ce roman s’avère être un très bon page turner, et au fil des pages, on s’attache à ces filles un brin paumées, et toujours marquées par une tragédie vieille de dix-sept ans. J’ai personnellement adoré l’atmosphère de ce petit morceau d’estuaire de bord de mer, ainsi que de cette vieille bicoque qui auront été les témoins silencieux de ce qui a pu se passer sur le ponton de la maison, si longtemps auparavant. (Chronique de ThêmysR)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

4 amies de lycée, un secret…mais 17 ans plus tard ce secret menace d’être révélé. Le secret, elles en ont fait leur marque de fabrique, leur signe distinctif, leur jeu quotidien…jusqu’au jour où le jeu s’est transformé en nécessité. Des années après, Isa, Fatima, Théa ont fait leurs vies professionnelles et familiales. En pleine nuit, elles reçoivent un texto de Kate, la seule qui est restée vivre près de leur ancien lycée, dans le moulin de son père, lieu de tous leurs souvenirs. Toutes n’hésitent pas à tout laisser en plan et venir rejoindre Kate. Pourquoi ? Quel est ce secret qu’elles veulent à tout pris cacher ? Gardent elles toutes le même secret ? Après tout, elles ne sont pas sensées se mentir les unes aux autres. J’ai bien aimé ce thriller qui met nos héroïnes dans une position impossible à tenir entre un secret un garder et préserver leurs vies de famille. Surtout la pauvre Isa qui en plein congé maternité n’hésite pas à venir avec son bébé car en allaitement exclusif, j’avoue que ce ressort scénaristique ajoute une source de stress et d’inquiétude supplémentaire . Ce roman surfe sur la nostalgie du passé, les amitiés que l’on pense éternelles. La confrontation entre nos souvenirs et la réalité. Les rebondissement ne manquent pas, les surprises non plus. Un thriller soft ( pas de scènes gores ) mais prenant, que je peux conseiller au plus grand nombre. BREF…Ruth Ware est une incontournable du thriller anglais. MERCI NETGALLEY ET FLEUVE NOIR POUR CETTE LECTURE

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Isa, Kate, Thea et Fatima se sont liées d'amitié dès leur entrée à Salten House, pensionnat anglais de jeunes filles . Isa, dernière venue et narratrice, est initiée au jeu du mensonge qui scelle leur amitié mais leur vaut l'inimitié de nombreuses personnes. 17 ans plus tard, quand Isa, devenue mère, reçoit un appel urgent de Kate, elle part aussitôt la rejoindre au Moulin des Brisants qui, jadis, accueillait le quatuor d'amies lors de week-ends enchantés Toutes sont au rendez-vous, unies davantage par un mensonge commun qui ne fut plus un jeu que par leurs souvenirs heureux. Un mensonge dont les pans aujourd'hui s'effritent en même temps que la structure du Moulin rongée par les eaux Mais un mensonge peut en cacher un autre, une forêt d'autres Un lourd secret plane sur ce drame, un secret qui maintient sa tension tout au long de ce roman puisqu'il se situe bien ailleurs que là où l'on pense, qu'il gît sous plusieurs couches de mensonges. L'histoire entremêle passé et présent sans heurts, le seul défaut de ce livre, réside dans le caractère impulsif et la manque de cohérence des personnages

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller à l’intrigue redoutable pendant lequel l’auteure n’aura de cesse de nous balader. Difficile de démêler les fils du mystère lorsqu’on a à faire aux reines du mensonge. 4 amies qui se connaissent depuis 17 ans, qui se sont quelque peu perdues de vue. Pourtant, elles sont toujours là l’une pour l’autre, toujours prêtent à laisser leur vie en suspend pour rejoindre celle qui réclame la présence des autres. Le passé les rattrape sur le plus gros mensonge qu’elles ont proféré. La vérité va devoir éclater. Au fil des pages on va découvrir comment leur amitié a commencée. Une amitié que j’ai trouvée malsaine et dangereuse parce que trop exclusive. Le genre de filles que j’aurais évité à tout prix si j’avais été dans la même école. Elles ont grandi et, malgré leurs différences, restent unies. Une lecture qui tient en haleine tant le suspense est intense. L’auteure nous mène sur de fausses pistes, laisse planer l’angoisse, de danger et la suspicion. Elle attendra la toute fin pour nous dévoiler la vérité. Une vérité que l’on ne devine que quelques pages avant la révélation. Mais voilà, là encore, on sent que le mystère n’est pas totalement élucidé. Le lecteur est libre d’imaginer son propre scénario sur la funeste nuit qui a tout changé. Nos quatre protagonistes, je les ai aimées et détestées. J’ai été prise dans les tourbillons de leur adolescence, de leurs actes et de leurs mensonges. A leurs côtés j’ai vécu des moments très intenses dont l’un en particulier m’a mise les larmes aux yeux. Le « Jeu du mensonge », un jeu à la fois drôle et dangereux dont il est très difficile de se défaire une fois qu’il est trop tard pour faire marche arrière.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Étrange et addictif. Une écriture foisonnante et beaucoup d'affects dans ce roman. Je l'ai lu deux fois par tendresse pour les personnages. L'amour maternel et paternel sont transcendés et prennent toute leur place.Les clans d'adolescents et leur démesure,leur insouciance très bien décrits et sublimés.La fin est étrange. Nous suivons la narratrice avec angoisse et tendresse malgré ses outrances. Le décor fait d'un étrange internat dans la brume,d'un moulin en décrépitude et d'un village comme tous les villages de campagne entouré de ragots et d'une étrange atmosphère sont angoissants.On ne s'ennuie pas une seule minute . Merci à cette auteure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#Lescinqrèglesdumensonge #NetGalleyFrance Ruth Ware signe, avec les cinq règles du mensonge, un roman qui se laisse dévorer sans difficulté. Quatre jeunes étudiantes, ayant fréquenté une école anglaise de la dernière chance, se sont liées d’amitié et liguées contre l’autoritarisme mesquin et le règlement étroit d’esprit de leur pensionnat. Kate, la tête fédératrice du groupe, s’est jurée de s’imposer aux anciennes et aux profs en distillant des mensonges aussi énormes que loufoques, déplacés et, intérieurement, de se moquer de ses victimes en savourant l’ascendant que le quatuor peut développer sur ces officiellement détenteurs de l’Autorité. Avec Thea, sa comparse dans ce jeu du mensonge, elles embrigadent deux nouvelles recrues, Fatima et Isa. Le quatuor peut alors s’adonner à ce jeu tordu avec toute l’insouciance de leurs 15 ans et sans jamais se poser la question des conséquences stupides que ce lien entre elles peut avoir pour les autres. Le mensonge devient donc le personnage central, le cœur de l’intrigue et les règles de ce jeu sont on ne peut plus simples : Dis un mensonge – Ne change pas ta version – Ne te fais pas prendre – Ne mens jamais à tes amies partenaires – Sache quand tu dois arrêter de mentir. Dans ce microcosme du pensionnat où tout est interdit (fumer, sortir, boire, …) les quatre comparses vont multiplier les transgressions et vivre des WE et nuits de débordements et d’exploration des libertés bancales en matière d’alcool, de découverte de la nudité, de leurs corps et de ceux des autres. Le père de Kate, artiste peintre, professeur de dessin au pensionnat est un adulte de proximité incapable de se donner des limites. Luc, le demi-frère de Kate que le père a recueilli chez lui dans le seul but de lui octroyer une chance, enfin, de vivre librement est, lui, un adolescent en quête de reconnaissance du père. Tout ce petit monde va graviter dans une sphère de transgression permanente de l’ordre établi. Sans perversion mais toujours au-delà des limites de la bienséance, les filles vont expérimenter une vie dissolue dont il faudra payer la note une fois adulte. Le prix du mensonge est celui du silence qu’elle ne peuvent briser car leurs secrets collectifs sont le cœur même du quatuor et n’appartiennent à aucune individualité. Bien des années plus tard, devenues adultes, les filles n’ont rien oublié de leur union de mousquetaires libertines. Kate siffle, elles rappliquent. Entre mensonges à leurs familles, doutes qui s’infiltrent dans la relation qui les unit mais pourrait tout aussi bien les désunir, entre leurs certitudes sur le père, sur Luc, les profs et les anciennes du pensionnat, elles cherchent toutes le moyen de rester fidèles aux serments d’autrefois. Elles visent toutes à se sauver, préserver leurs ménages, leurs carrières, leurs vies d’aujourd’hui, le tout dans le respect de l’esprit d’antan auquel elles continuent de croire. Tensions, tiraillements, remises en question, recherche éperdue d’une solution, tout cela va entraîner le lecteur dans une course folle où la vérité est la position qu’il est encore possible de tenir sans tout détricoter. Garder hier, préserver l’aujourd’hui, ne pas s’embourber dans de nouveaux mensonges qui rendront boueux demain et l’avenir. On ne ferme ce bouquin qu’une fois arrivé au bout et on s’interroge sur le silence enfermant et la simplicité qui pourrait naître d’un aveu de vérité. Pourquoi tant de personnes préfèrent-elles privilégier le mensonge dans leur vie et son cortège de complications ? Assurément, Ruth Ware frappe fort et juste avec ce jeu du mensonge ! Un bouquin qui, probablement, ne passera pas inaperçu lors de sa sortie au mois de mars 2021. Merci à NetGalley, France et aux éditions du Fleuve pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Amies depuis la classe de 1ère dans cet internat très strict, Isa, Théa et Fatima laissent tomber leur quotidien pour répondre à l'appel à l'aide de Kate. Toutes les 4 se retrouvent chez Kate, dans le vieux moulin vermoulu qui leur a servi de refuge les week-end. Chez Kate et son père, Ambrose. Et Luc, son demi-frère. Quand elles arrivent au moulin c'est toute une année de leur adolescence qui refait surface, une année pendant laquelle leur "clique" s'amusait au "jeu du mensonge", aux frais de leur entourage. Ce sont tous ces souvenirs qui remontent, et aussi un drame, la disparition d'Ambrose.... J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, même failli lâcher, mais j'ai bien fait de m'accrocher parce que la deuxième moitié du roman est addictive et je l'ai dévorée d'une traite. Le début est un peu poussif, limite glauque, la lectrice que je suis n'arrivait pas à savoir où l'autrice voulait nous emmener. Alors non seulement je n'ai rien vu venir, mais je me suis fait cueillir par les rebondissements. Un roman que j'offrirai sans aucun doute !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai A-DO-RE. Ce thriller psychologique m'a tenu en haleine jusqu'au bout. Je cherchais désespérément la fin de ce thriller pendant tout le long de ma lecture mais sans jamais me douter d'une fin pareil ! Les personnages sont attachants, émouvants, on entre dans l'histoire immédiatement. Les pages se tournent facilement, je n'ai pas ressenti de longueur durant ma lecture. J'ai été happée par cette histoire du début à la fin, la plume de l'auteur est fluide, addictive, haletante. Nous sommes conquis des le début. Nous retrouvons ici Thea, Isa, Kate et Fatima unient par un terrible secret. L'histoire alterne présent et passé, ce qui nous permet de faire plus amples connaissances avec les filles d'hier et d'aujourd'hui. Nous entrons dans leurs vies et nous cohabitons avec elles au fil des pages. Ce livre est pour moi une très belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

. OPPRESSANT. Je ne connaissais pas l'auteure Ruth Ware et c'était bien dommage. C'est d'ailleurs elle qui a écrit La disparue de la cabine N°10 que je pense lire prochainement. Les 5 règles du mensonge, c'est l'histoire de 4 amies fusionnelles qui sont liées par un secret. Quand l'une d'elle envoie par texto "Besoin de vous" à ses copines, l'heure est grave ! Toutes savent que la vérité est sur le point d'être révélée. On tourne les pages en pensant deviner ce fameux secret. On échafaude mille théories et pourtant j'étais bien loin de me douter du dénouement. C'est plein de suspense. On se sent stressé, oppressé comme si ce secret était le notre ! Les chapitres courts, rythment à merveille le récit. On rentre assez rapidement dans le vif du sujet. C'est fou ce que les mensonges peuvent faire comme dégâts, qu'ils soient petits ou gros !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les 5 règles du mensonge de Ruth Ware! Le titre du livre annonce la couleur. C’est l’histoire de Isa Wilde qui revient sur les traces de son adolescence lorsqu’elle reçoit un message d’une ancienne amie du pensionnat. Et si un terrible secret ressurgissait? Je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir ce thriller haletant, passionnant que clairement on a du mal à lâcher... il nous tient en haleine jusqu’au bout. Le type d’histoire, les retours dans le passé, le côté addictif... toutes ces choses m’ont un peu fait penser à Harry Quebert de Joël Dicker. Autant dire que c’est un très beau compliment. Je découvre cet auteur et j’ai hâte de lire d’autres livres.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quatre amies étudiantes devenues adultes se retrouvent pour le meilleur et surtout pour le pire. Isa, Kate, Fatima et Thea sont pensionnaires dans un lycée privé anglais, où elles sont unies, soudées par un jeu du mensonge, qui les isole peu à peu des autres jeunes filles. Le but est d’inventer des mensonges, les faire croire aux autres, y compris aux professeurs et aux membres du pensionnat, pour obtenir des points. Le jeu est drôle, cruel parfois, risqué également, car elles comprendront vite qu’il faut assumer les conséquences de ses actes, et ce à tout âge… Les quatre amies se retrouvent tous les week-ends au Moulin des Brisants, propriété du père de Kate, un artiste, qui n’hésite pas à les prendre pour modèle, jusqu’au jour où celui-ci se suicide. Des années plus tard, devenues adultes et pour deux d’entre elles mères de famille, les quatre amies se retrouvent à la demande de Kate qui leur annonce une mauvaise nouvelle. Il s’agit là d’un pur thriller psychologique, honnête, qui ne comporte ni action ni rebondissement, sans pour autant être ennuyant, bien au contraire. L’histoire nous est contée par Isa, l’une des quatre amies et alterne entre présent et passé, naviguant au gré de ses souvenirs, sans discontinuer. Il n’a pas de chapitre court comme souvent dans les thrillers, mais cinq longues parties réparties selon les fameuses règles du mensonge… RÈGLE NUMÉRO UN : Dis un mensonge RÈGLE NUMÉRO DEUX : Ne change pas ta version RÈGLE NUMÉRO TROIS : Ne te fais pas prendre RÈGLE NUMÉRO QUATRE : Ne pas se mentir les unes aux autres RÈGLE NUMÉRO CINQ : Savoir quand cesser de mentir Un véritable page-turner, oui mais sans action : j’aurais pu m’y perdre, lâcher prise avant l’heure si ce n’est cette construction qui ne nous laisse pas souffler une seconde. Peut-être que le secret de ce roman addictif réside dans cette composition rare dans le triller : je me suis surprise à tourner les pages jusqu’à plus d’heure pour comprendre cette intrigue, avancer dans son déroulement. Le récit d’Isa tient en haleine, l’alternance entre le passé et le présent est très bien menée, de façon claire et compréhensible par une astuce ingénieuse de l’auteure : lors des flash-back d’Isa, la présence de la petite Freya, son bébé, nous ramène dans la période actuelle, à l’âge adulte des quatre filles. J’ai aimé l’ambiance évoquée dans ce roman : ce moulin délabré perdu au milieu des marais, le lycée anglais digne de Poudlard, cette amitié tenace et ce sombre secret qui terni la vie de ces « menteuses » qui se sont retrouvées dans l’obligation de mentir, les rumeurs du village qui pèsent toujours des années plus tard sur les quatre filles. Mais, j’ai perçu le dénouement trop tôt à mon goût et j’ai espéré jusque dans les dernières pages un rebondissement qui n’est pas venu, me laissant tout de même légèrement sur ma faim. Je remercie NetGalley et les Editions Fleuve Noir pour cette découverte d’une autrice que je lirai de nouveau avec plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Celui qui détruit la vie des autres par le mensonge,verra sa vie être détruite par la vérité..." Secrets et mensonges vont rejaillir au grand jour et venir hanter la vie d'un groupe d'amies. Quand le passé et les règles du jeu refont surface... Un thriller captivant jusqu'à la dernière page , un suspens psychologique mené avec brio. Malgré quelques longueurs j'ai aimé cette lecture qui m'a donnée envie de lire d'autres roman de cette auteure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#lescinqreglesdumensonge #ruthware Une amitié qui débute à Salten House, pensionnat de jeune fille, il y a 17 ans Une amitié exclusive quasi toxique Une amitié qui les met en marge. 4 AMIES 1 SECRET 5 REGLES 🖤 Règle numéro 1 DIS UN MENSONGE un jeu 17 ans plus tôt au lycée, juste pour rire, s'esclaffer, se jouer des autres. 🖤 Regle numéro 2 NE CHANGE PAS TA VERSION Juste un jeu, pour s'échapper, faire le mur et se retrouver, à boire, danser, se baigner, fumer 🖤 Règle numéro 3 NE TE FAIS PAS PRENDRE Se retrouver au Moulin , le lieu de leur "debauche", leur sourire, leurs fous rires, le lieu des interdits, de l'insouciance. 🖤 Règle numéro 4 NE PAS SE MENTIR LES UNES AUX AUTRES Tout se dire, un lien les lie, les unit à jamais, un secret bien gardé mais sont elles toutes sincères ? 🖤 Règle numéro 5 SAVOIR QUAND CESSER DE MENTIR Juste un jeu...jusqu'au jour ou un drame survient Mentir devient une nécessité Polluera leur vie Les transformera à jamais Isa, Fatima, Kate, Thea Un seul message de l'une "Besoin de vous" Et toutes rappliquent. Elles laissent tout tomber, famille, boulot quand Kate leur envoie ce message. La premiere fois depuis 17 ans qu'elles retournent sur les lieux de leur adolescence, de leur fuite en avant. Le passé ressurgit, et la tension devient anxiogène. Un passé qu'Isa relate, les flash-back nous entraînent dans ce jeu malsain quelles ont imaginé. Une bande de petites pestes qui se jouait des autres, qui faisait les réputations. Un jeu amusant quand on a 16 ans. Un thriller psychologique féminin mais non moins manichéen. Des filles attachantes, mystérieuses. Entre nostalgie adolescente et amitié envahissante, l'insouciance du passé prend une tournure bien angoissante dans les yeux des adultes qu'elles sont devenues. Un jeu qui paraît bien cruel. L'auteure m'a baladée, l'intrigue est bien ficelée, de péripéties en surprise les mensonges refont surface, des mensonges suspendus à un fil acrobate de leur vie. Un thriller psychologique brûlant !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Elles sont quatre: Isa, Kate, Fatima et Thea. Elles sont amies, liées à vie. Elles vivent leur adolescence à mille pour cent, insouciantes, inconscientes . Elle mentent aussi, beaucoup, tout le temps. Puis, un jour tout bascule: le mensonge de trop. C'est la fin, il faut se séparer. Dix-sept ans passent, un sms, les voilà réunies au cœur de la tempête. Un secret très sombre refait surface: la vérité est sur le point d'éclater. Mais que s'est-il passé réellement? Jusqu'où peut-on aller par amitié? L'amour peut-il prendre le pas sur l'amitié? Jusqu'où peut-on aller pour protéger ceux que l'on aime? J'ai adoré cette lecture découpée en cinq parties correspondant aux cinq règles. Le mensonge est le cœur de ce thriller, lourd, envahissant. Il est tel un poison et une foie englué, difficile de s'échapper. C'est une lecture qui m'a captivée. Nous suivons le récit de Lisa. A travers son regard et ses souvenirs, nous oscillons entre passé et présent. Peu à peu les pièce d'un puzzle s'imbriquent, l'histoire se dessine mais est-elle seulement complète?... Il est question d'amitié et de mensonges donc, mais aussi de culpabilité, de remise en question et d'amour. J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture car au final, sans en faire trop, elle se révèle implacable et elle est servie par une écriture agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le mensonge est aujourd'hui (Depuis toujours en fait), un art de vivre. Tout le monde imagine qu'il facilite notre vie, pour contourner certaines règles, ou simplement s'en affranchir. Mais le mensonge complique les choses, surtout quand ils sont découverts. Les quatre personnages principaux de ce roman, font du mensonge, un jeu. Avec des règles bien précises... Le jeu qui tourne mal, quand un sms vient faire ressurgir des mensonges anciens. On se laisse prendre à l'histoire et les pages tournent rapidement. Le suspense est présent tout au long du livre, sans jamais baisser en intensité, et ce jusque dans les dernières pages. Mon seul bémol dans cette histoire, concerne les personnages, qui ne sont pas assez fouillé à mon sens. Mais cela ne va pas m'empêcher de conseiller ce livre autour de moi. Je remercie Netgalley et Fleuve éditions pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tu ne mentiras point ou tu en paieras le prix... Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous embarque dans un roman haletant, une pression qui monte et qui rôde, un secret partagé entre elles, des non-dits et des rancœurs... Ruth Ware nous met en condition et c'est excellent ! Merci à Fleuve noir pour votre confiance. Elles sont quatre : Isa, Thea, Fatima et Kate. Une école sélecte. Un secret. Des mensonges. Un jeu. Dix-sept ans ont passé, mais elles sont unies à vie par un pacte. Le jeu du mensonge... Toutes les quatre s'étaient liguées contre cet autoritarisme (du pensionnat), contre ces figures d' « autorité » quand on est nouvelle quelque part. Il faut toujours rendre des comptes à untel ou unetelle. Toutes les quatre, elles ont fait front. Quand on a l'insouciance des quinze ans, on rigole, ce jeu est providentiel, on ment comme on respire, on ne pense pas aux conséquences. Et pourtant... Un jour il faut s'attendre au retour de manivelle... Eh bien Les Loulous, je peux vous dire que ce livre, nous ne l'avons pas lâché, Le Bibou et moi ! Il nous a édicté ses règles du jeu et nous nous sommes glissés avec véhémence dans cette ambiance ouatée, pressée, le souffle haletant et le frisson au bord des poils ! Dès le départ, on est mis dans l'ambiance ! Un message de Kate envoyé à ses trois acolytes, « Besoin de vous » et les souvenirs d'Isa qui peu à peu nous font remonter le fil. On sent poindre un grave problème, on sent que c'est complexe et compliqué et qu'après dix-sept ans, les choses ne sont plus tout à fait les mêmes... Les actes d'un jour ont des conséquences sur la vie, sur la durée... Ruth Ware a une écriture immersive, addictive et parfaitement imagée. Elle arrive à nous transmettre énormément d'émotions à travers ses personnages, auxquels on s'attache et certains que l'on va détester ! Elle nous décrit les scènes et l'environnement avec doigté et inspire notre imagination pour qu'elle fasse le reste. J'ai adoré cette ambiance mystérieuse où tout est feutré, où on sent que quelque chose de pas très net se déroule, où le passé et les langues n'ont rien arrangés, avec un village pelé, au bord d'un estuaire. Ce Moulin si spécial qui à lui seul est un personnage. Cette fameuse école à l'écart de Salten, les histoires qui gravitent autour et la vie, les cancans des villageois. Eh bien voilà Les Loulous, ce fut une sacrée découverte ! L'histoire nous édicte ses règles, à sa manière, elle nous énonce et nous montre une carte après l'autre et nous fait monter d'un cran dans la perplexité du mystère. Le Bibou trépigne d'impatience de savoir si Ruth Ware en a déjà écrit d'autres ou si nous devons attendre patiemment un à venir ! C'est vraiment très bien ! Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous invite à découvrir « Les cinq règles du mensonge » de Ruth Ware ! Un roman noir, à la plume immersive, qui monte en pression et qui dévoile ses règles du jeu au fur-et-à-mesure jusqu'à nous couper le souffle ! Un livre qu'on ne lâche pas si facilement et qui nous entraîne dans le méandre des nuits blanches ! Je suis bien curieuse de votre retour alors si vous passez dans le coin et que vous l’avez lu ou juste me dire si je vous ai donné envie, n’hésitez pas à commenter 😉

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les cinq règles du mensonge... ou lorsqu'un jeu d'enfants génère un mort et des répercussions d'adultes bien actuelles. Rompues au jeu du mensonge, le quatuor d'amies, Kate, Thea, Fatima et la narratrice Isa, se sont enlisées dans les secrets lourds à porter. Ainsi, lorsque l'une d'entre elles envoie un message "Besoin de vous" au reste du groupe, sonne l'heure grave, celle des règlements de comptes, des responsabilités créées et des résultats engendrés par leur jeu mortifère. En effet, un cadavre a été retrouvé, englouti dans l'estuaire de leur adolescence et dans les mensonges proférés à cette époque. Qui est-il ? Victime de jeux d'illusions et de secrets ? Coupable de rumeurs et de fausses vérités ? Une nouvelle partie s'engage alors pour comprendre les rouages de cette découverte, les participantes prêtes à remonter le fil du temps et que la meilleure gagne à révéler les dessous des mensonges meurtriers... L'intrigue mise en place par Ruth Ware s'avère bien ficelée, le style vif malgré quelques lenteurs, mais mon impatience de lecture s'est mue en pointe de déception : par rapport aux autres romans de l'auteure, je trouve l'histoire frustrante. Peut-être que je n'adhère pas à la thématique de la tromperie volontaire, de façon aussi poussée dans ce thriller/suspens, avec une situation finale adéquate au ton mais pas à ma personnalité. Il s'agit donc, pour moi, d'un livre qui se laisse lire sans difficultés si ce n'est morales. Je remercie tout de même, et beaucoup, les éditions Fleuve (noir) pour cette opportunité de conforter mes goûts littéraires, ainsi que NetGalley pour sa force de propositions livresques !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un super thriller haletant, noir et tourmenté. Il est certes parfois un peu long, et parfois un peu prévisible, mais j’ai absolument adoré et je ne pouvais plus le lâcher. Que ce soit l’intrigue, les personnages, l’ambiance... tout vous emprisonne et fait en sorte que vous ne vouliez plus vous en libérer. Une vraie pépite, à dévorer sans hésitation !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Isa n’a jamais oublié les quelques mois qu’elle a passés dans un lycée à Salten, elle a découvert l’amitié, les soirées dans la maison de Kate à boire, s’amuser, flirter et les mensonges. Les quatre amies s’étaient fait une spécialité de mentir : des mensonges pas trop méchants histoire de déstabiliser les camarades de lycée, de se moquer des adultes. Mais un soir, les quatre filles ont passé un pacte et menti une dernière fois aux adultes avant de se séparer en sachant que ce mensonge pèserait sur leur conscience… Quinze ans plus tard, Isa est réveillée par un texto de Kate lui demandant de revenir à Salten car on vient de trouver un corps dans la baie… Isa, Thea et Fatima se retrouvent chez Kate : leurs retrouvailles sont douces amères, fragiles aussi à l’image de la maison de Kate qui, peu à peu, est rongée par la mer. Quel est ce drame qui s’est déroulé dans la maison de Kate ? Quel est ce corps ? Quel est ce mensonge qui lie les amies ? Peu à peu, et trop lentement à mon goût, l’auteure nous donne les réponses, que je ne vous révèlerai pas, sur les événements qui ont eu lieu dans le passé. Encore une fois, comme dans le précédent roman de Ruth Ware, l’ambiance décrite nous installe dans un décor poisseux, une maison lugubre qui s’écroule mais que ne parvient pas à quitter Kate, trop engluée dans son passé. Le mensonge en lui-même me paraît secondaire, ce qui importe ces sont ces jeunes femmes, Kate et Théa surtout, qui ne parviennent pas à surmonter ce qui s’est passé quelques années auparavant et qui se débattent entre mensonges et vérités. J’ai bien aimé ce roman même si je l’ai trouvé en deçà de que fait Ruth Ware car la quatrième de couverture présageait autre chose de plus piquant voire pervers.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un groupe, 4 adolescentes, 5 règles du mensonge, leur mantra pour exister au sein de leur établissement scolaire. Ainsi elles s’épanouissent libres avec leurs propres règles. 17 ans plus tard, un appel et toutes se retrouvent en ce lieu et ses histoires qu’elles avaient idéalisé avec leurs yeux d’adolescentes. Pour un cadavre rejeté par la mer, elles vont revivre la période et avec le recul de l’âge voir ce qu’elles n’avaient pas vu, décelé, chacune ayant au final ses petits secrets cachés. Un roman à découvrir, qui se dévoile au fil des pages et se termine de manière inattendue.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'histoire est très bien ficelée. Les allers-retours entre le passé et le présent sont extrêmement bien construits avec souvent l'impression de comprendre et finalement le dénouement n'apparaît vraiment qu'à la fin .Du moins, moi, il m'a tenu jusqu'à la fin. Un bon livre

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'admets que j'ai eu un peu de mal à entrer dans le roman, notamment à cause du personnage d'Isa avec lequel j'ai eu du mal. Cependant, peu à peu on entre dans l'histoire de ces 4 amies qui ont visiblement commis un acte terrible dans leur jeunesse. J'ai aussi apprécié le décor dans lequel se déroule l'histoire, le moulin est vraiment inquiétant et bien décrit, on sent la décrépitude des lieux qui fait écho à celle de Kate. Peu à peu les éléments s'imbriquent et on en apprend plus sur le passé des amies, notamment avec l'apparition d'Ambrose, le père de Kate, et surtout de Luc, son demi frère. L'histoire étant racontée du point de vue d'Isa, nous sommes témoin de son trouble face à Luc, histoire d'amour qui n'a jamais lieu. Peu à peu, l'histoire s'assombrit et, même si on devine certains ressorts, d'autres restent inconnus jusqu'à la fin du roman. La fin est aussi tragique que jolie et j'ai aimé le côté en demi-teinte d'Isa. Ce que j'aime : le décor du moulin, la manière dont on découvre peu à peu les ressorts de l'histoire, les relations entre Luc, Kate et Isa Ce que j'aime moins : finalement, le secret que les filles gardaient à 4 n'était pas si énorme, sauf quand on découvre l'autre secret Pour résumer Un thriller avec une vraie ambiance et des personnages intéressants dont la fin est surprenante et bien menée Ma note 8/10

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quatre adolescentes se lient d'amitié dans un lycée d’Angleterre. Entre scolarité et soirées clandestines, leur spécialité est de mentir tout le temps et à tout le monde. Par jeu puis par défi et enfin pour se protéger ... 15 ans plus tard, Kate fait appel à ses amies., leur demandant de revenir à Salten car on vient de retrouver un corps dans la baie ... Une belle histoire d'amitié. Le suspense est prenant et l'on a envie de découvrir jusqu'où les 4 amis vont pouvoir respecter les règles du mensonges.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman policier à la frontière du thriller psychologique. La structure de l'ouvrage s'appuie sur les 5 règles d'un jeu auquel jouaient nos 4 héroïnes lorsqu'elles étaient adolescentes. Ce jeu lancé par Kate et Théa a pour but de lancer des mensonges et des rumeurs au sein du lycée. Elles sont bientôt rejointes par Isa et Fatima, deux nouvelles qui découvrent ce lycée de la deuxième chance. Règle 1 : Dis un mensonge. Règle 2 : Ne change pas ta version. Règle 3 : Ne te fais pas prendre. Règle 4 : Ne pas se mentir les unes aux autres. Règle 5 : Savoir quand cesser de mentir. Mais quand la machine s'enraye, quand les règles ne sont pas respectées et que quelqu'un meurt, l'amitié peut-elle survivre ? Des années après, les adolescentes mènent une vie de trentenaire en essayant d'oublier ce qu'il s'est passé quinze ans plus tôt et cette fameuse nuit où il y a eu un mort et où elles ont été séparées. Mais lorsque Kate envoie un texto à ses copines, elles accourent à son secours et les secrets vont être déterrés. L'atmosphère de leurs retrouvailles dans une maison qui se fissure fait monter le suspens. Le lecteur oscille entre peur de révélations glauques et jeux malsains emplis de mensonges. On ne lâche pas le livre jusqu'aux révélations finales dans un village où plane le mystère. Cependant, je n'ai pas eu d'empathie pour les personnages que j'ai trouvés un peu fades et autocentrés. Une belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Elles sont 4, unies par les mêmes bêtises d'ado. Adultes, il suffit que l'une envoie "Besoin de vous" pour que les autres rappliquent dare-dare. On capte très vite qu'elles adoraient jouer avec la vérité et qu'un mensonge plus sérieux les relie. On pense même le cerner. Erreur! L'autrice nous laisse nous embourber (dans tous les sens) pour finalement nous offrir un feu d'artifice (à prendre aussi au pied de la lettre) final. Un thriller passionnant et émouvant, sans hémoglobine, où l'on retient que rien n'est plus intense et plus précieux que l'amitié entre filles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sud de l'Angleterre - Quatre étudiantes pensionnaires se lient d'amitié. Leur passe-temps favori: mentir! Elles rédigent alors une charte qu'elles doivent respecter. RÈGLE NUMÉRO UN Dis un mensonge RÈGLE NUMÉRO DEUX Ne change pas ta version RÈGLE NUMÉRO TROIS Ne te fais pas prendre RÈGLE NUMÉRO QUATRE Ne pas se mentir les unes aux autres RÈGLE NUMÉRO CINQ Savoir quand cesser de mentir 15 ans plus tard, Kate, l'instigatrice de ce jeu, appelle ses amies à la rescousse. Mais quand la mort s'invite, les règles changent..... Voici un thriller psychologique qui se dévore. Ne vous attendez pas à de l'action, il n'y en a pas et pourtant j'ai été happée par le récit. Imaginez un groupe d'amies rebelles dans un pensionnat style Poudlard, la magie en moins , l'austérité et la discipline en plus. Leur ennui est si présent qu'elles s'amusent à mentir pour tout ou rien. De bobards anodins au départ, les choses se corsent , les adolescentes s'enlisent et ne peuvent plus faire marche arrière. Vous l'aurez compris, en plus d'être un thriller, c'est aussi une histoire d'amitié, même si elle est parfois malsaine. Malgré leur côté "garce" et leur machiavélisme, on s'attache pourtant à ces ados paumées devenues femmes. Les années ayant passé, peut-on encore garder un lourd secret même si c'est pour protéger sa famille et son avenir? N'était-ce pas plus simple d'avouer la vérité? Vous vous poserez toutes ces questions après la lecture. Mais croix de bois, croix de fer, ce roman vaut le détour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Isa, Fatima, Kate et Thea sont des amies de longue date. Elle ne se sont pas vues depuis une quinzaine d’années et c’est un texto court et intriguant de Kate qui va les réunir de nouveau à Salten, dans la ville du lycée où elles ont fait les quatre cents coups et où elles ont surtout abusé de leur jeu favori et malsain, le jeu du mensonge. Seule Kate a voulu rester à Salten, dans la maison familiale lugubre où l’eau s’infiltre et menace de couler à tout moment. Cette demeure, un moulin, fait partie intégrante de l’ambiance de ce thriller psychologique que j’ai trouvé original et prenant sans pour autant que ce soit un coup de cœur. Ici, contrairement à de très nombreux thrillers, l’auteure a fait le choix osé de ne pas utiliser de chapitres courts, mais de prévoir un chapitre long pour chaque règle du jeu du mensonge, en alternant également passé et présent et sans faire perdre le fil au lecteur. Tout au long de la lecture, on sent bien qu’au moins un événement terrible s’est produit, forçant les filles à fuir Salten. Personnellement, j’avais pensé à plusieurs hypothèses mais je n’ai pas réussi à totalement prévoir la fin de ce roman. En tout cas, c’est un livre qui se lit bien, qui est surprenant ; les quatre femmes ne sont pas forcément attachantes, elles sont plutôt agaçantes avec ces mensonges qui les pèsent et les rongent. Elles sont très différentes les unes des autres, tentent de préserver le présent tout en mentant à leurs proches, au nom de ce lien d’amitié intense qui les lie à jamais. C’est ma première lecture de cette auteure britannique, et ce livre m’invite à découvrir d’autres titres, notamment « La disparue de la cabine n° 10 » , un huis clos qui devrait m’embarquer pour une croisière grand luxe dans les eaux du Grand Nord. Un programme alléchant que je me note pour plus tard … Je remercie NetGalley et Fleuve Editions pour cette lecture intéressante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Même si la trame est assez connue, Ruth Ware a le mérite de mener sa barque pour un dénouement extrêmement intriguant. La bande d’amies est sympa même si on a du mal à s’y attacher. Le switch temporel entre les trentenaires et leur adolescence est plaisant, et rythme parfaitement ce roman. L’écriture est fluide, la psychologie omniprésente. Deux éléments pour passer un moment de lecture où les mensonges sont évidemment au coeur des débats. Quand on s’enferme dans les 5 règles du mensonge et qu’un cadavre s’en mêle, votre vie ne peut qu’être perturbée…https://www.instagram.com/p/CNmok6Zo2FP/

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :