La Promesse d'Edna

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 25 mars 2021 | Archivage 29 juin 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaPromessedEdna #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Edna vit seule dans le nord de l’Italie et consacre son temps à son jardin et à son perroquet, Emil. Aux yeux de tous, c’est une dame sans histoire. Pourtant, quand le hasard lui permet de retrouver la trace de son meilleur ami perdu de vue depuis des années, Edna se lance dans un projet complètement fou pour le revoir : un périple à travers les montagnes, direction Ravensburg. Ce sera son grand voyage de « retour », celui qu’elle a attendu d’accomplir toute sa vie. Car elle a déjà emprunté cette route une fois, en sens inverse, dans les années 1930. Jacob et elle avaient essayé de s’échapper de la ferme où ils étaient exploités ; seule Edna avait réussi. Ils s’étaient promis de rester toujours ensemble, mais leur plan a échoué. Accompagnée d’Emil, Edna reprend la route. De rencontres-surprises en amitiés nouvelles, malgré les obstacles et les gens trop raisonnables, à eux de prouver qu’il n’est pas de montagne infranchissable pour qui a une promesse d’enfance à tenir.

Edna vit seule dans le nord de l’Italie et consacre son temps à son jardin et à son perroquet, Emil. Aux yeux de tous, c’est une dame sans histoire. Pourtant, quand le hasard lui permet de retrouver...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782265155053
PRIX 21,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Comment ne pas tomber sous le charme d'Edna... Cette dame (d'un âge certain) qui décide d'entamer un long périple (avec son perroquet !) pour tenir sa promesse à un ami d'enfance... Sur les traces de ses souvenirs, cette quête de transformera en road-trip rocambolesque, parsemée de belles rencontres, mais aussi en une sorte de voyage initiaque car Edna ne sort plus trop de chez elle... elle va donc s'ouvrir au monde, et aux gens en portant globalement un regard bienveillant et plein de son expérience tirée d'une vie pas toujours faciles et d'épreuves qu'elle se remémorera sur sa route... Je me suis attachée à cette dame avec son perroquet.... c'est une lecture divertissante, une belle histoire de vie, par laquelle j'ai découvert l'Histoire vrai des enfants de la Souabes. Un bémol cependant, j'ai éprouvé quelques difficultés à entrer dans le livre au début à cause de la plume... en effet notre narratrice est une vieille dame, qui aime la précision, qui a ses habitudes, mais aussi un fort penchant pour les digressions, et des souvenirs omniprésent. Heureusement la lecture se fluidifie dès le début du voyage qui commence assez rapidement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Entre la couverture, qui m’a faite rêver et le résumé, je ne pouvais que vouloir lire et aimer ce roman. Pari risqué avec moi mais réussi cependant. Ouf! Je me suis prise immédiatement au jeu, et je suis partie dans les pas d’Edna et les ailes d’Emil. Attention, c’est pas n’importe qui Edna, c’est une dame de près de 90 ans et son oiseau, certainement pas loin de 80, ils sont inséparables et pourtant, Emil ne lui appartient pas tout à fait… et c’est afin de tenir une promesse faite il y a de nombreuses années en arrière, qu’Edna va entreprendre son périple, à pied, en bus, et même en moto. En affrontant sans cesse ses préjugés dus à son âge, elle va devenir une motarde au blouson de cuir , star des réseaux sociaux #Edna&Emil, baroudeuse sans le vouloir, elle force le respect et l’admiration de ceux qui la croise, le motard en caravane, la chamane et ses astragales, le randonneur gay en quête de rédemption . Ça peut paraitre dingue et pourtant, Edna n’en demeure pas moins Edna, une femme simple qui met un pied l’un devant l’autre pour avancer, tenue par cette promesse qu’elle veut, enfin, honorer et rien ne l’en empêchera. C’est une quête de vie mais surtout une leçon de vie. Celui qu’elle veut retrouver n’est pas n’importe qui, c’est Jacob, celui avec qui elle devait s’enfuir de ces fermes où travaillaient les enfants à une époque. Et là, pour les passionnés d’histoire, c’est tout un pan qui s’ouvre avec Les enfants de la souabe. Je fais une parenthèse à ce sujet car c’est un fait réel, les enfants venus du Tyrol, de l’Autriche ou de la Suisse étaient envoyés dans le sud de l’Allemagne en traversant les cols dans des conditions parfois atroces. Ils y étaient ensuite exploités. Ceci fut le cas jusqu’à la veille de la première guerre mondiale. L’un des derniers témoignages existants est photographique et nous montre Ravensburg. Pourquoi je vous parle de ça, précisément? Parce que c’est de la là que c’est sauvé Edna, et c’est là qu’elle retourne près de 80 ans plus tard pour retrouver Jacob. En refaisant le chemin arrière, Edna remonte aussi le fil de ses souvenirs, depuis son départ, sa rencontre avec Jacob, jusqu’à sa fuite. Nous la suivons et nous découvrons tout ce par quoi elle est passée dans cette ferme du sud de l’Allemagne. Il n’y a rien de violent, rien de brutal (quoique) dans ces souvenirs. Nous suivons Edna dans sa simplicité, celle d’avant et celle de maintenant. C’est un roman très fort qui met en lumière à travers Edna un pan de l’histoire qu’on ne connait pas nécessairement, surtout nous en France. On ne tombe jamais dans le côté pathos du truc, ça reste toujours très fluide, très simple, très juste et c’est cette justesse des mots et des aventures d’Edna qui font qu’on ne lâche pas ce roman. J’ai aimé la candeur d’Edna, l’espièglerie sous entendu d’Emil et cette quête de paix avec soi-même. Edna nous montre que peu importe l’âge qu’on a, il est important de décider et de mettre un pied l’un devant de l’autre quoi qu’il arrive, dans les tempêtes ou sous un soleil éclatant, ainsi on peut trouver la paix.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Fleuve Editions pour l'envoi, via net galley et en avant-première, du roman : La Promesse d'Edna de Romina Casagrande. Edna vit seule dans le nord de l’Italie et consacre son temps à son jardin et à son perroquet, Emil. Aux yeux de tous, c’est une dame sans histoire. Pourtant, quand le hasard lui permet de retrouver la trace de son meilleur ami perdu de vue depuis des années, Edna se lance dans un projet complètement fou pour le revoir : un périple à travers les montagnes, direction Ravensburg. Ce sera son grand voyage de « retour », celui qu’elle a attendu d’accomplir toute sa vie. Car elle a déjà emprunté cette route une fois, en sens inverse, dans les années 1930. Jacob et elle avaient essayé de s’échapper de la ferme où ils étaient exploités ; seule Edna avait réussi. Ils s’étaient promis de rester toujours ensemble, mais leur plan a échoué... La promesse d'Edna m'a permis de découvrir l'histoire des enfants travailleurs dans des fermes souabes, au sud-ouest de l'Allemagne. J'ignorais totalement que des enfants travaillaient ainsi dans des fermes, il y a moins de 100 ans, dans des conditions épouvantables. L'histoire racontée par l'autrice est une fiction mais cela a réellement existé, c'est dur à imaginer. Certains passages concernant les conditions de vie d'Edna, Jacob et les autres enfants m'ont mis en colère. Comment peut t-on faire ça à des enfants, les faire travailler ainsi ? Avoir un tel comportement envers eux, leur infliger ça ? J'ai été touché par tout ce qui concerne le passé d'Edna, mais un peu moins par son présent et le périple qu'elle entreprend. Edna n'est pas une vieille dame qui a su me toucher. J'ai suivie ses aventures avec détachement. Elle rencontre énormément de personnes, il faut bien suivre sans quoi, comme moi, vous serez perdus. Mon personnage préféré dans ce roman n'est pas Edna ou un des personnage croisé tout au long de ma lecture. Et non, mon personnage préféré est... Emil le perroquet pris pour un oiseau du paradis mais qui se promenait avec les oies.. Emil, qui ne se considérera jamais comme ce qu'il est réellement : un perroquet. C'est grâce à cet oiseau que j'ai pris plaisir à découvrir les aventures d'Edna et que j'ai espéré qu'ils arriveraient à bon port, en bonne santé. Il apporte un réel plus à cette histoire, somme toute pas désagréable à découvrir mais un peu trop brouillonne à mon goût. C'est un roman que je n'oublierais pas de suite, et que je vous recommande même s'il est vraiment important de le lire au calme pour ne pas être perdue dans tous les personnages. J'hésite un peu sur la note finale, mais grâce à Emil et parce que cet ouvrage m'a appris pas mal de choses, je vais lui mettre quatre étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Edna vit seule dans le nord de l’Italie et consacre son temps à son jardin et à son perroquet, Emil. Pourtant, quand le hasard lui permet de retrouver la trace de son meilleur ami perdu de vue depuis des années, Edna n’hésite pas à sortir de ce confort tranquille. Elle se lance dans un périple à travers les montagnes, direction Ravensburg. Ce sera son grand voyage de « retour », celui qu’elle a attendu d’accomplir toute sa vie. Car elle a déjà emprunté cette route une fois, en sens inverse, dans les années 1930. Jacob et elle avaient essayé de s’échapper de la ferme où ils étaient exploités ; seule Edna avait réussi. Ils s’étaient promis de rester toujours ensemble, mais leur plan a échoué. Ce roman aborde ainsi un aspect de l’histoire immédiate de cet exode italien autant de manière universelle qu’individuelle. Ce voyage initiatique à rebours avec Emil est rempli de rencontres-surprises en amitiés nouvelles, malgré les obstacles et les gens trop raisonnables. Ce roman est touchant par cette héroïne déterminée à accomplir sa promesse d’enfant en dépassant son passé pour qu’il devienne autre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une pépite, je pleure rarement, et je suis sortie de ce livre en pleurs. Malgré l'histoire très dure de ces enfants vendus comme esclaves auprès de fermiers bavarois, l'auteure ne tombe jamais dans le pathos, elle reste positive, à l'image son héroïne de 90 ans qui décide pour respecter une promesse de refaire la route à pied de son petit village du nord de l'Italie à la ville de Ravensburg en Allemagne ( dans le district de la Souabe, l'un des 7 districts de la Bavière). L'histoire a été réelle pour de très nombreux enfants, ils ont été surnommés les enfants de la Souabe ( le titre du livre dans sa version Italienne), cela a duré jusqu'à l'arrivée des fascistes, puis de la guerre. Ce livre n'est pas seulement un voyage à travers les Alpes pour Edna, et Emil son perroquet, mais aussi un voyage dans ses souvenirs, doucement on égrène les kilomètres comme les souvenirs d'Edna de Jacob et d'Emil, mais aussi une sorte de témoignage historique de ces évènements. Beaucoup de poésie, de bienveillance dans la plume de l'auteure, un style superbe, fluide que la traductrice n'a pas vraiment rendu ( j'ai lu le livre en Français et en Italien pour bien juger du style et de la traduction) , mais tel un défaut au début, je l'ai adopté et il a été tel un sentier plein de cailloux identique à ceux que traversaient Edna, donc à la fin ce manque de fluidité, n'était presque plus important. Comme la merveilleuse phrase de Nicolas Bouvier "Un voyage se passe de motif. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. On croit qu'on va faire un voyage mais bientôt c'est le voyage qui vous fait ou vous défait.". On ne sort pas indemne de cette traversée des Alpes, digne d'un bon marcheur de randonnée, une superbe histoire qui doucement nous amène à une remise en question personnelle. Avons nous toujours tenu nos promesses?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Edna est une vieille dame nonagénaire vivant au nord de l’Italie, qui s’occupe de sa maison, de son jardin et de son perroquet Emil, qui avance en âge lui-aussi (près de 70 ans !) Adele, sa voisine lui fait ses courses, au grand dam de son mari, tellement autocentré qu’il en vient à trouver ridicule l’empathie de son épouse pour les personnes âgées, pour lui, c’est l’EHPAD la seule solution, hors de la vue… il vit dans le virtuel, avec son projet de maison d’hôtes et s’endette dans le dos de sa famille. Un jour où elle apporte les courses à Edna, avec le précieux magazine Stern (Edna les conserve tous depuis la nuit des temps), celle-ci tombe sur un article évoquant une grave inondation et où il est question d’un certain Jacob qui a dû être hospitalisé et les souvenirs vont refluer. Et il se décide à faire le chemin à l’envers pour aller retrouver cet homme qui a était important dans son enfance. Lorsqu’elle était enfant, Edna de père Allemand et de mère Italienne, a perdu son frère Martin à la suite d’une maladie qui a ruiné ses parents. Elle est devenue celle qui est de trop et ses parents décident de la « céder » à une ferme à Ravensburg. Elle part, avec son sac à dos, sa poupée (offerte par Martin), à pied, escorté par un prêtre, le père Gianni, avec à peine un au revoir de son père, sa mère restant muette. C’est le début d’un long périple, à pieds, avec des leçons de morale, prières pour toute aide, au terme duquel elle arrive à une immense ferme où les enfants sont pratiquement réduits en esclavage, trimant du matin au soir, à peine nourris, avec les coups, les mains baladeuses des paysans, les viols… Seul Jacob, un peu plus âgé, est gentil avec elle, et ils se retrouvent quand ils le peuvent, à l’ombre du grand cerisier, pour parler un peu. Un jour, à la foire, Jacob aperçoit un « oiseau de paradis » comme il dit. Il s’agit d’Emil, réduit en esclavage lui-aussi pour le faire travailler devant le « public ». Jacob va l’acheter et c’est à trois qu’ils essaieront de s’évader. Le plan est minutieusement mis au point, mais un petit retard et Edna partira seule, se culpabilisant de toute sa longue existence d’avoir dû le laisser. J’ai aimé cette relation forte qui s’installe entre Jacob et Edna : lui, connaissait les maîtres à éviter et pourtant il choisit d’aller dans la même ferme qu’elle. Tous ces enfants ne veulent qu’une chose, résister aux mauvais traitements mais certains, tel Bastian, préfèrent ne rien dire, se faire oublier pour éviter les représailles, alors que Jacob et Edna veulent s’échapper, surtout Jacob en fait. Beaucoup laisseront leur vie avec ces traitements inhumains, tel Anja qui a disparu un jour, sans laisser de traces mais brutalement. La construction du récit, alternant les épisodes du passé sous forme de souvenirs qui remontent, le présent, avec l’histoire d’Adèle, les péripéties du voyage, les personnes qui viennent en aide à la vieille dame qui marche, et les autres, les douleurs, car elle est âgée maintenant et en plus elle transporte Emil dans sa cage, sur les sentiers caillouteux comme sur le bitume… J’ai beaucoup aimé ce voyage initiatique, ce désir de retourner aux sources et tenter de réparer ce qui peut l’être ou pas et puis une promesse est une promesse… Je ne connaissais pas le destin de ces enfants souabes, dont l’un des parents est Allemand et l’autre Italien et sont déconsidérés partout (et encore les nazis ne sont pas encore aux manettes) et que l’on pouvait faire des esclaves comme on voulait pour rentabiliser la ferme. La manière dont ils étaient traités est bien abordée et nous ouvre les yeux sur notre situation « privilégiée ». Je mettrais quand même un petit bémol: durant ce périple on rencontre beaucoup de personnes, certaines sont un peu trop caricaturales, les motards ou Tenzin, bouddhiste de fraîche date, on croise aussi des substances « illicites » mais ils permettent de respirer entre deux scènes dures… J’ai beaucoup aimé mettre mes pas dans ceux d’Edna, découvrir ses pensées, sa manière de raisonner, son courage, son opiniâtreté devant les difficultés, les obstacles, elle ne lâche jamais rien et sa sagesse (l’époux d’Adele préfère parler de maladie d’Alzheimer devant son entêtement !). Elle est très inspirante, c’est une amie qu’on aimerait bien avoir. C’est le premier roman de Romina Casagrande et c’est une belle réussite, car on voyage avec Edna et aussi on découvre ‘du moins en ce qui me concerne) l’Histoire avec le destin de ces enfants de la Souabe et les mauvais traitements, le mépris dont on faisait preuve à leur égard. Cela de passait au début des années trente… Un grand merci à NetGalley et aux Fleuve éditions qui m’ont permis de découvrir ce roman et son auteure. #LaPromessedEdna #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

# Rentrée 2021 # Plaisir lecture # Enfants de Souabe # Promesse # Chemin à l'envers Un roman poignant, une promesse d'enfance à tenir, un passé peu connu et un chemin à l'envers. "Je ferai tout pour tenir notre promesse. Parce qu'une vie ne suffisait pas à oublier. " Qui est Edna ? Aux yeux de tous, une vieille dame un peu excentrique avec pour seul compagnon Emil, son perroquet. Edna, c'est aussi une petite fille qui a eu pour réconfort et ami d'enfance Jacob, tous les deux se sont retrouvés dans les années 30 employés dans une ferme. Comment en sont-ils arrivés là ? Qui étaient ces enfants de Souabe ? Quelle promesse et quels secrets se cachent derrière la folle aventure dans laquelle Edna se lance au crépuscule de sa vie ? Un road -movie étonnant que celui de La promesse d'Edna qui va essayer par tous les moyens (à pied, en bus, en moto) de respecter la promesse qu'elle avait faite. Derrière tout conte de fées se cachent souvent des vérités déplaisantes qu'on se doit d'affronter et qui se doivent d'être racontées. Des chemins à faire pour retrouver la paix avec soi-même. Très étonnée par l'aspect historique que cachait cette belle histoire et que j'ignorais comme je pense la plupart des européens dont je fais partie. C'est un bel hommage que rend l'auteure à tous les enfants de Souabe, Une lecture agréable que je conseille pour Edna, Emil (un personnage à part entière), Jacob et tous les bambini di Svevia et d'ailleurs. # Rentrée 2021 # Plaisir lecture # Enfants de Souabe # Promesse # Chemin à l'envers # La Promesse d'Edna # Préludes éditions # NetGalley France

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Où s’arrête la raison et où commence la folie ? Est-ce vivre enfin ses rêves à plus de quatre-vingts ans, après une vie d’attente et de désillusions ? Quel est le chemin qui conduit à sa part oubliée ? C’est ce qu’a voulu savoir Edna, cette mamie invisible qui vit comme une recluse dans sa petite maison. Cette mamie ni vraiment gentille, ni vraiment méchante, qui a peut-être une case en moins, que personne n’attend, et qui vit depuis toujours avec son perroquet, Emil. Il aura pourtant suffit d’un journal, d’une photo, d’un article pour que le feu reprenne dans le coeur d’Edna. Pour que sa mémoire la titille, pour qu’elle prenne enfin le chemin du retour. Un retour vers ce qu’elle a abandonné derrière elle alors qu’elle n’était encore qu’une petite fille. Un retour vers des émotions enfouies au plus profond d’elle-même et qui ne l’ont jamais lâchée. Un retour vers Jacob. Edna choisit de reprendre le même chemin, celui qui traverse la forêt, la montagne. Celui qu’elle a pris quand elle a fui. Et c’est sur ce chemin qu’elle va enfin se sentir vivante. Entre rencontres improbables, routes impossibles et corps meurtri par des kilomètres de marche, traînant son perroquet dans sa cage, son passé sur son dos, Edna va souffler un vent de rébellion autour d’elle, va faire bouger bien plus que son petit monde. On s’attache vraiment au personnage d’Edna, entre douce folie et prise de risque insensée pour retrouver un ami d’enfance. Le récit est souvent cocasse et on tremble de savoir si finalement, cette vieille femme qui donne tout pour boucler une histoire commencée quatre-vingt-six ans plus tôt réussira son entreprise. Plus qu’un roadtrip, c’est entre un Easyrider et un Thelma et Louise façon Edna ! #LaPromessedEdna est un service presse de #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le personnage d'Edna restera longtemps dans ma mémoire. Tout d'abord parce qu'il est au cœur d'une très belle et tragique histoire inspirée de faits réels, mais aussi parce qu''il fait partie de ces personnages qu'on rencontre peu en littérature : des femmes agées, déterminées, actives et indépendantes. Personnages de fiction, certes, mais on n'a aucun mal à imaginer de telles personnes dans la vraie vie, bien qu'elles soient sous-représentées et quasi invisibles dans les deux contextes. J'ai passé un excellent moment de lecture à suivre Edna dans son parcours de renaissance, ponctué de rencontres improbables et de soutiens inattendus. Face à sa détermination, les empêchements de son corps ne sont pas des obstacles, pas plus que sa méconnaissance du chemin, des moyens de transport, des réseaux sociaux (parfaitement mis en valeur dans leurs usages - solidarité et cruauté). La menace de la maison de retraite, en arrière plan participe au contraste général qui donne cette puissance à la narration : plus Edna est considérée comme une vieille femme sénile moins elle se ressent comme telle ! Après moult péripéties et retours sur ses souvenirs, Edna arrivera au bout de son périple pour une dernière surprise. Cette partie du récit est particulièrement émouvante et apaisante à la fois. Romina Casagrande est une autrice à suivre. Merci à NetGalley et Fleuve éditions pour cette très belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel joli voyage en compagnie d’Edna et Emil! Un récit touchant et émouvant porté par la douce plume de l’autrice. Un brin de naïveté et beaucoup de poésie pour adoucir l’âpreté des souvenirs... En bonus, des titres de chapitres aux airs de fables... Un très très bon moment de lecture. #lapromessededna #netgalleyfrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

*lecture terminée* Je remercie @netgalleyfrance et les éditions @fleuve_editions pour l'envoie de l'ebook "Promesse d'Edna" paru le 25mars 2021!! Dans ce roman on suit Edna,90ans, qui vient de tomber sur un article dans un journal qui parle d'un certain Jacob qui vient de réchapper à une coulée de boue et qui se trouve à l'hôpital à Ravensburg. Ni une ni 2, elle prend son perroquet, Emil, une valise et sa carte pour refaire le voyage fait il y a 80ans. Au cours de ce road trip dans les montagnes, Edna va faire des rencontres improbables, utiliser divers transport et faire une course poursuite avec la police! Va t'elle arriver à son but?! J'ai beaucoup aimé ce roman! Je suis rentrée dans l'histoire direct. J'ai adoré les aventures avec Emil et retenue mon souffle dans leurs mésaventures. Edna est très attachante. Les chapitres sont cours et ils alternent entre le présent et le passé. Dans les chapitres du passé on apprend que c'était une enfant des fermes de Souabe(lieux ou les enfants bossaient limite comme des esclaves)je n'avais aucune notion de ce passé de l'Allemagne!! Et on apprend également pourquoi elle fait tout ce périple pour retrouver Jacob. Si vous aimez les roads trip et l'histoire je vous conseille ce roman! Est ce qu'il vous tente?!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très beau roman de @casagranderomina qui nous dévoile un pan de l'Histoire italienne dans les années 30. Un livre qui retrace un long voyage dans la mémoire d'Edna , dans son passé et un périple à travers les montagnes qui sera l'occasion de rencontres, de surprises et d'émotions... Rien n'est impossible à celui qui veut tenir sa promesse... malgré son âge certain, sa vitalité et son opiniâtreté, Edna va nous le prouver... Beaucoup de tendresse pour Edna et Emil, compagnon à plumes de toujours . Faire le chemin à l'envers pour honorer la promesse dûe et se pardonner ....

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :