Doucement renaît le jour

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 14 janv. 2021 | Archivage 12 avr. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Doucementrenaîtlejour #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Connie, jeune femme au caractère bien trempé, a réalisé son rêve de devenir fleuriste et gère sa boutique d’une main de maître. Mais le jour où elle découvre une ancienne photo d’elle à côté d’un petit garçon, toutes ses certitudes s’effondrent. Qui est cet enfant ? Acculé, son père lui avoue qu’il s’agit de Mat, son petit frère. Victime d’un accident à l’âge de deux ans, il est resté tétraplégique et communique peu avec le monde extérieur. Connie l’a effacé de sa mémoire. Emportée par son désir de connaître son frère et de rattraper le temps perdu, elle oublie alors une question essentielle : pourquoi ses parents ont-ils préféré lui cacher la destinée de Mat pendant si longtemps ? Elle ignore encore ce qu’il en coûte de remuer le passé…

Connie, jeune femme au caractère bien trempé, a réalisé son rêve de devenir fleuriste et gère sa boutique d’une main de maître. Mais le jour où elle découvre une ancienne photo d’elle à côté d’un...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782265154957
PRIX 18,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

J'ai dévoré ce joli roman à la couverture tellement belle. Le roman commence sur une banale promenade en forêt pendant laquelle, Connie, une jeune fleuriste, se heurte à un véliste. Cela pourrait s'arrêter là, mais voilà Connie est perturbée par cet événement et décide de mener son enquête. Elle apprend ainsi, par son père, qu'elle a un frère, Mat, tétraplégique et vivante dans une maison spécialisée. Le récit va alterner entre le présent où Connie tente de rattraper le temps perdu avec son frère et le passé où l'on découvre la mère de Connie et Mat, Helen, femme malheureuse et dépressive. On sent très vite qu'un secret très lourd est caché. Le récit est habilement mené et ne dévoile l'histoire que petit à petit. On a le temps de savourer chaque moment, chaque personnage. Ainsi j'ai aimé : la renaissance de Mat, personnage touchant et sensible, la drôlerie et la gentillesse de Firmin, l'assistant-fleuriste, la patience et le soutien sans faille de Janelle, sa meilleure amie et aussi Babeth, la mère de substitution de Mat, personnage austère mais finalement fidèle et sincère, Phil, le papa, qui se débat avec de lourdes décisions et enfin David, le Robin des bois des temps modernes. Dans ce roman, il y a beaucoup de tristesse mais aussi beaucoup d'amour et de combats. Delphine Giraud sait manier la plume habilement pour nous parler de la tétraplégie sans tomber dans le pathos. Elle redonne de l'espoir et le sourire. Merci Fleuve éditions pour cette lecture et Netgalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions Fleuve pour m’avoir permis de découvrir le nouveau roman de l’auteure via Netgalley, en avant-première. J’avais découvert sa plume lorsqu’elle était encore autoéditée, bien avant sa success story 😊 et j’ai été ravie de lire cette nouvelle histoire. Connie est fleuriste, célibataire, et depuis le décès de sa mère, son père est la seule famille qui lui reste. Jusqu’au jour où un simple accident va bouleverser ses certitudes, faisant affluer des souvenirs du passé, enfouis profondément dans sa mémoire… Quand elle apprend qu’elle a un frère tétraplégique et placé depuis 25 ans dans un centre adapté, son équilibre vacille. D’autant qu’elle est déterminée à trouver les réponses à toutes ses questions… J’ai beaucoup aimé les thèmes qui sont développés dans cette histoire. Ce sont des sujets qui me parlent, qui me tiennent à cœur. Un secret de famille, la mémoire qui joue des tours, une prise de conscience, une remise en question, une volonté de trouver les réponses et d’avancer, quitte à ce que plus rien ne soit comme avant. Mais finalement, Connie va se rendre compte que même s’il faut parfois tomber bien bas, on peut toujours se relever, s’en sortir, et parfois… c’est mieux après. La famille, l’amitié, l’amour, tiennent une place centrale dans le récit. Ce roman est poignant, jalonné de jolis messages, et la fin m’a beaucoup émue. C’est un livre que je vous conseille fortement, si vous êtes attirés par les thèmes qu’il aborde. Vous ne serez pas déçus. Il sort le 14 janvier.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne connaissais pas du tout cette auteure et ça à été une très belle découverte. J'avais beaucoup aimé le résumé et je me suis laissé tenter par ce roman. Ça à été une vraie claque. On rencontre Connie, une jeune femme qui est vraiment très gentille. Le fait qu'elle retrouve une photo d'elle et de ce petit garçon qui n'est autre que son frère va être un sacré chamboulement dans sa vie. J'avais peur que ça soit un roman tire larme à cause de la tétraplégie mais pas du tout. C'est parfois triste mais ce n'est pas triste juste pour faire pleurer les gens. Il y a une très belle histoire derrière tout ça et malgré les craintes qu'elle ait pu avoir envers son frère elles s'avèrent toutes fausses. Le Merveilleux David l'a beaucoup aidé dans son parcours et sûrement que sans lui l'histoire n'aurait pas eu le même goût. Il pousse Connie et Mat à profiter de la vie à fond et leur permet de passer de merveilleux moments ensemble malgré le handicap de Mat. J'avais un peu peur de retomber dans le même genre d'histoire que "Avant toi" car ça aborde le même sujet, d'ailleurs il y a une référence au livre, mais ça se finit vraiment mieux. Pour ceux qui ont lu "Avant toi" vous voyez ce que je veux dire ! En gros j'ai passé un très bon moment de lecture et la fin m'a vraiment surprise car je ne pensais pas que ça pouvait être ça la vérité, même si parfois il y avait quelques moments un peu louche. Je vous conseil vivement ce roman, normalement il ne vous fera pas pleurer, sauf si vous êtes encore plus sensible que moi (et croyez moi, je pleure souvent devant les histoires triste ou même devant des animaux 😅)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre est un énorme coup de cœur pour moi ! L’histoire est racontée d’une manière très juste, la lecture est fluide. L’autrice aborde les thèmes de la dépression, du babyblues qui m’ont complètement bouleversé en tant que maman de deux enfants. C’est un roman magnifique, que je recommanderai avec beaucoup de plaisir à sa sortie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Doucement renaît le jour est un concentré d'amour. Nous suivons Connie, jeune trentenaire, découvrant par hasard qu'une grande partie de son enfance a été bâtie sur un mensonge. Mensonge devenu avec le temps un lourd secret, dont elle apprend à dénouer les liens alors qu'elle laisse ses souvenirs enfouis remonter à la surface. La rencontre avec son frère caché est extrêmement touchante, ces personnages sont très attachants. Ils nous rappellent l'importance et la force de la bienveillance, de l'amour, du pardon. La lecture est très fluide et il s'agit là d'un véritable page-turner, impossible de lâcher cette histoire avant d’avoir fait la lumière sur l’évènement qui a tout déclenché, dénouement auquel on ne s’attend pas du tout ! Delphine Giraud nous livre dans ce roman une merveilleuse histoire familiale, remplie d'amour, de bonheur et de positivité. Elle y aborde des thèmes aussi diversifiés que touchants ; le handicap est très présent et pourtant traité avec beaucoup de retenue et de délicatesse, sous l’angle de la combativité. Un véritable coup de cœur, à mettre dans toutes les mains !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

*lecture terminée* Je remercie infiniment @netgalleyfrance et les @fleuve_editions pour l'envoi de cet ebook, doucement renaît le jour de @delphinegiraudauteur. On suit Connie, une jeune femme fleuriste, propriétaire de sa boutique. Un jour en cherchant des photos, elle découvre une photo d'elle petite avec un petit garçon à côté d'elle. Elle demande donc à son père qui est ce petit garçon et son père lui avoue que c'est son petit frère Mat. Il a été victime d'un accident à l'âge de 2ans et a fini tétraplégique. Le choc lui avait fait effacé les souvenirs de son petit frère, elle décide donc de rattraper le temps perdu. Au fil des jours elle se demande comment cet accident à eu lieu, mais avec ses souvenirs qui reviennent, elle a très peur de la vérité... C'est un magnifique livre que je conseille à tout le monde. Il est plein d'amour, d'espoir, d'amitié mais on va également parler de la dépression post partum, des handicaps, de secrets de familles... Il est tellement bien écrit, avec beaucoup de poésie. On rentre tout de suite dans l'histoire grâce à la plume légère et fluide de l'auteure. Les chapitres sont assez cours et on alterne le présent et le passé de Connie pour bien comprendre comment l'accident a pu avoir lieu. Dans ce livre on parle de 2sujets très intéressants, j'ai adoré découvrir le monde des fleuristes et on va également découvrir le monde de l'handicap. Rien est facile mais grâce aux aidants et aux amis, ils peuvent "profiter* de la vie et ne sont pas enfermés dans leur bulle. J'ai beaucoup aimé le fait que Connie considère son frère comme un homme à part entière et qu'elle fasse tout pour lui changer les idées même si sa référente n'était pas du tout de cet avis! C'est vraiment une histoire magnifique avec plein de résilience et d'émotions. Vous l'aurez compris je recommande vivement ce livre! Il sort le 14janvier en librairie! N'hésitez pas à vous le procurer à sa sortie!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’autrice nous offre ici un très beau roman. Si les sujets sont forts, la plume est douce et le style sensible. La construction du roman le rend addictif et les personnages sont très attachants. Un vrai grand plaisir de lecture!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Doucement renait le jour - Delphine Giraud Aux éditions Fleuve éditions (14/01/2021) Thèmes abordés : Handicap - Souvenirs - Famille Résumé : Connie, jeune femme au caractère bien trempé, a réalisé son rêve de devenir fleuriste et gère sa boutique d’une main de maître. Mais le jour où elle découvre une ancienne photo d’elle à côté d’un petit garçon, toutes ses certitudes s’effondrent. Qui est cet enfant ? Acculé, son père lui avoue qu’il s’agit de Mat, son petit frère. Victime d’un accident à l’âge de deux ans, il est resté tétraplégique et communique peu avec le monde extérieur. Connie l’a effacé de sa mémoire. Emportée par son désir de connaître son frère et de rattraper le temps perdu, elle oublie alors une question essentielle : pourquoi ses parents ont-ils préféré lui cacher la destinée de Mat pendant si longtemps ? Elle ignore encore ce qu’il en coûte de remuer le passé… Merci à Netgalley et aux éditions Fleuve de m'avoir permis de découvrir cette pépite. Très beau roman, très belle histoire. Ce livre est touchant et très émouvant. On suit Connie qui est fleuriste et va faire la connaissance de son frère Mat qui est handicapé. On fait des va-et-vient entre le présent et le passé. Les chapitres alternent la douceur de partager des moments doux et chaleureux avec son frère dans le présent et les souvenirs pesants du passé. On sent dès les premiers chapitres du passé, qu'il se cache un secret enfoui et lourd. J'apprécie énormément la plume de l'auteur qui dévoile petit à petit le passé qui nous permet de découvrir l'histoire qui ronge l'héroïne. Les personnages sont dans un premier temps distants, fermés, puis ils évoluent jusqu'à devenir ouverts, aimants, cordiaux à la fin. Au fur et à mesure, ils ont appris à se connaître, à voir le bien que chacun pouvait apporter aux autres pour devenir une famille. Ce livre est une poussée d'oxygène, une once de positivité. Malgré le malheur de la vie, il a toujours une pointe de bonheur à l'horizon. En bref, bien que les thèmes abordés soient des sujets forts et tristes, le roman frôle le cop de cœur pour moi. J'ai passé un agréable moment rempli d'amour et d'espérance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est avec beaucoup d'émotion que je referme ce beau roman ❤ Dans cette histoire, l'auteure aborde des sujets très délicats, comme le handicap et la dépression, mais ce n'est pas le genre de lecture où l'auteur veut nous faire pleurer, non, ici l'histoire est pleine d'optimisme, elle nous amène à réfléchir sur le pardon, la bienveillance, le respect ❤ La lecture est vraiment fluide et addictive, j'étais vraiment happée par cette histoire, j'étais impatiente de découvrir le fin mot de cette histoire et je ne m'attendais pas du tout à ce dénouement ! En plus de ça, les personnages sont vraiment touchants et attachant, Phil est un papa incroyable je trouve, et Mat est plein de sagesse ☺

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai été d’abord vraiment émerveillée par la couverture de ce livre que j’ai trouvé simple et magnifique. Puis, je dois dire qu’ensuite le résumé a su me charmer dès la première lecture. Je n’avais jamais lu Delphine Giraud et c’est une très belle plume que j’ai découverte grâce aux Editions Fleuve qui ont eu la gentillesse d’accepter de me faire découvrir ce livre en avant-première. Je les en remercie vraiment beaucoup. Mon résumé. Connie en est certaine : un bout de son passé lui manque. C’est en forêt, alors qu’un cycliste menace de la renverser, que cette magnifique jeune femme revoit ce vélo rouge et qu’un curieux sentiment de vide refait surface. Son père nie et lui ment, elle en est maintenant sûr. C’est alors qu’elle décide de fouiller dans des vieilles affaires de la maison familiale, qu’elle tombe sur une vieille photo : elle, petite fille, à côté d’un petit garçon qu’elle ne connaît pas. Voilà un secret de famille, profondément enfoui depuis des années, révélé au grand jour. Connie a un frère caché dont ses parents lui ont cachés l’existence, allant peut-être même jusqu’à entretenir une amnésie que son corps de petite fille aurait lui-même provoqué. Mais pourquoi lui a-t-on délibérément fait oublier ce frère tétraplégique qui vit dans une maison médicalisée ? Pourquoi ne voulait-on pas qu’elle se souvienne ? Que sait-elle réellement de cette mère qui lui a tellement manqué malgré sa présence quotidienne ? Pourquoi Connie a tellement de mal à aimer ? Pourquoi ne peut-elle pas s’attacher ? Au fil des pages avancez avec Connie, sur les traces de son passé, et apprenez, avec elle, à apprivoiser ce petit frère, que la vie avait effacé de sa mémoire pour mieux la protéger … Mon ressenti sur cette lecture. Toutes les fragilités de l’âme humaine sont abordées dans ce livre avec délicatesse, douceur et pudeur. Une maman qui appelle désespérément à l’aide, un mari qui porte à bout de bras toute sa famille avec une force incroyable pourtant fissurée de ses propres failles, un enfant qui se retrouve quasiment seul face à son handicap et un secret de famille qui pèse lourd dans la vie d’une sœur qui n’en a pourtant pas connaissance. J’ai vraiment aimé naviguer entre passé et présent dans cette intrigue merveilleusement bien construite où tout n’est que bienveillance pour des sujets pourtant si difficile à traiter. Chacun des personnages a son histoire, ses joies, ses peurs, ses peines, son courage, ses raisons et ses faiblesses. J’ai ressenti chacun d’eux comme essentiel à l’histoire. Chacun a une personnalité marquante et un rôle à jouer vraiment intéressant. Beaucoup de thèmes douloureux font partis intégrante de ce livre, comme la dépression, le handicap, le poids des secrets de famille … Mais jamais, de façon mélancolique et triste. On sent que l’auteur a fait un travail de documentation qui permet de se rendre compte et de réfléchir mais que son but n’était vraiment pas d’amener aux larmoiements. Loin de là, ce livre, je trouve est toujours dans le positif. Il est plein d’optimiste, donne envie d’aller de l’avant, de tendre la main, de s’ouvrir l’esprit. J’ai aimé la vision de Connie sur son frère tétraplégique. Elle ne le voit pas, ni le considère comme un infirme mais bien, au contraire, comme une personne à part entière. Une personne capable de ressentir, d’aimer, d’échanger, de réfléchir, de comprendre … Tout simplement de vivre, malgré les freins imposés par la maladie. Je ne saurais tout simplement pas vous raconter ce livre, tant il est intime, tant il faut le vivre à travers sa lecture. Moi, j’ai aimé le retrouver tous les soirs au coin du feu et j’ai été presque triste de tous les quitter, tellement il m’a fait du bien. C’est un feel-good particulier qu’on pourrait dire mêlé à un soupçon de thriller juste bien dosé. Il m’a fait vivre beaucoup d’émotions diverses : j’ai ri avec la belle personnalité du nouvel employé de Connie, je me suis tellement bien senti au milieu des fleurs de l’Amapola, j’ai souffert pour cette mère en détresse, j’ai été admirative envers ce père et ce malgré son aveuglement ou son impuissance à la détresse de sa femme, j’ai été émue devant les retrouvailles d’un frère et d’une sœur après autant d’années, bouleversée aussi par les souffrances de Mat, ce petit garçon devenu jeune homme, seul, entre quatre murs, dans un corps qui ne répond plus. C’est le genre de livre que j’aime personnellement découvrir et lire, et sincèrement une adaptation à l’écran me ravirait. Pour conclure. Un excellent roman. Ce livre est magnifique et c’est un coup de cœur pour moi. Ma note : 19/20

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je vous avoue que ce qui m'a fait craquer pour ce livre c'est clairement la couverture 😍 elle est divine ! Je n'avais pas lu le résumé et si je l'avais lu, je n'aurais peut-être pas choisi ce livre... . Qu'on s'entende bien, c'est une très belle histoire, bien menée et prenante mais c'était presque trop pour moi. Les thèmes abordés me touchent assez personnellement, et je n'ai plus trop envie de lire ces sujets. . En mettant de côté ce ressenti personnel, j'ai passé un bon moment avec l'histoire qui est pleine de bons sentiments, avec des amis qui se tirent vers le haut. Des secrets de famille qu'il est temps de révéler... et qui vont tout bouleverser. Difficile de ne pas penser à Avant toi en lisant ce livre... 😅 . Je n'ai pas lu le précédent livre de l'autrice mais je suis intriguée, j'ai aimé son style qui est hyper fluide et additif ! J'ai aimé sa manière d'amener les choses, même si j'aurais préféré que ce soit du ownvoice, plutôt que de s'inspirer de l'histoire de quelqu'un qui est concerné... pourquoi ne pas lui donner vraiment la parole ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Doucement renait le jour signé Delphine Giraud à paraitre chez Fleuve éditions en janvier. Nous sommes en pays nantais, Connie est une jeune femme célibataire, la trentaine, bien dans sa peau, bien dans sa vie. Elle a une passion, les fleurs! Elle en a fait son métier et s'y épanouit. Aléa de la vie, une course en forêt la rencontre avec un cycliste et un flash: a t'elle su faire du vélo? de fil en aiguille, elle découvre l'existence d'un frère tétraplégique accidenté lorsqu'il avait 2 ans... sa vie bascule .Décidée à rattraper le temps perdu elle se consacre à Mat et le passé va finir par la rattraper.. Un roman prenant, émouvant, plein de bons sentiments, même si émaillé de certaines longueurs . Beaucoup de messages et beaucoup de sourires derrière les larmes. Un roman qui mérite votre attention servi par une très belle première de couverture. merci aux éditions Fleuve pour ce partage #Doucementrenaîtlejour #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

《Doucement renaît le jour》le roman parfait pour clore cette année et pour commencer 2021 puisqu'il sort le 14 janvier. J'ai eu la chance de le lire grâce à #NetGalley et à Fleuves Editions. Et surtout merci à Delphine Giraud pour ce merveilleux roman. Connie, la trentaine, est une fleuriste assez douée au fort caractère. Elle sait ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle ne veut pas. Les hommes, très peu pour elle et encore moins penser à avoir des enfants. Un jour lors d'une balade en forêt, elle va presque rentrer en collision avec un cycliste. Cet événement ne va pas la laisser de marbre et lui laissera un sentiment de malaise. Elle sent que cet étrange sentiment et lié a son enfance, mais malheureuse Connie a très peu de souvenir de cette période. Elle décide d'en parler à son père et face à son mutisme, va fouiller sa maison à la recherche de photos qui pourront peut-être lui raviver la mémoire. Une fois chez son père la jeune femme découvre une photo d'elle enfant, aux cotés d'un petit garçon plus jeune. Après avoir questionné son père, ce dernier lui apprend qu'il s'agit de Mat, son petit frère handicapé que la mémoire de Connie a décidé d'oublier. À partir de ce moment-là, une belle histoire d'amour et de famille va commencer. Connie va apprendre à connaître son frère et tout doucement, les souvenirs vont lui revenir. Elle va se souvenir de la petite fille qu'elle était ainsi que de son petit frère colérique et de sa maman dépressive. Mais très vite, la jeune femme veut en savoir plus et surtout veut découvrir comment son frère est devenu tétraplégique. 《Doucement renaît le jour est une histoire d'amour, de famille et d'espoir.  》 Encore un livre que je regrette avoit lu en ebook et non en papier tellement il est magnifique! Déjà, peut-on parler de cette magnifique couverture ? Je l'adore. Et puis surtout... WOW! Quelle belle histoire. J'ai pleuré plus d'une fois car c'est un roman rempli de tristesse mais aussi d'amour. Le sujet de ce roman est très touchant et intéressant. Au fil des chapitres, on alterne entre présent et passé, ce qui permet à Connie de se reconstituer ses souvenirs d'enfance que le traumatisme lui a fait oublier. J'ai tellement adoré ce roman que c'est même difficile de vous en parler. Parce que j'ai vraiment tout aimé. La plume de l'auteure est géniale et fluide, les pages défilent et on ne s'en rend même pas compte ; l'histoire est passionnante et Delphine Giraud réussit à nous rendre accros dès la première page. Plus les chapitres défilent et plus on veut en savoir et découvrir les secrets de famille ; les personnages sont attachants. Le plus simple à faire est de lire ce beau roman et vous comprendrez pourquoi il a été un coup de cœur pour moi! Si vous le lisez, n'hésitez surtout pas à me dire que ce vous en avez pensé 🥰

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir beaucoup entendu parler du livre " Six ans à t'attendre". J'ai découvert l'auteure Delphine Giraud avec son livre intitulé " Doucement renaît le jour". D'abord attirée par la belle couverture de ce roman et de son résumé. J'ose le dire il m'a fallu un petit temps avant de plonger pleinement dans ma lecture et d'apprécier ce roman au sujet fort intéressant et touchant. Nous sommes invités à suivre un personnage féminin au caractère bien trempé nommé Connie. Une fleuriste, célibataire, qui depuis le décès de sa mère, son père est sa seule famille. Mais un jour, elle fait une découverte qui va bouleverser sa vie. Toutes ses certitudes s'effondrent quand elle découvre une photo d'elle petite à côté d'un petit garçon. Qui est 'il ? Connie est 'elle prête à découvrir ce qui va lui être révélé ?. Avec un récit alternant passé et présent ce roman traite de secret de famille, d'handicap, de tolérance et d'acceptation de soi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai retrouvé la plume de Delphine Giraud pour mon plus grand plaisir. Son roman « Six ans à t’attendre » avait été un véritable coup de coeur. J’ai pu découvrir son nouveau roman qui sortira le 14 janvier 2021. Nous retrouvons Connie, une jeune femme épanouie dans sa vie professionnelle de fleuriste. Elle est douce, spontanée et d’une grande sensibilité. C’est un personnage très attachant. Un accident en forêt évité de justesse va déclencher son inconscient et la mener vers son passé d’enfant. Elle va découvrir de nombreux secrets de famille, cela lui permettra notamment de retrouver son frère handicapé vivant dans un centre après plus de 25 ans de séparation. Entre culpabilité, découvertes et le bonheur d’avoir retrouvé une partie d’elle, elle fourmillera d’idées pour sortir son frère de son enfermement physique et psychique. Connie va vivre avec son frère, de belles aventures. Ce roman traite du handicap et de la dépression post partum avec bienveillance et douceur, de l’amour fraternel et des secrets de famille entrainant non dits et culpabilité. Je vous invite à lire cette petite nouveauté dés qu’elle sortira en librairie, c’est une très belle découverte pour moi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie @fleuve_editions et @netgalleyfrance de m'avoir permis de découvrir en avant-première ce doux roman qui sortira le 14 janvier prochain. Je connaissais déjà l'autrice pour avoir lu "Six ans à t'attendre" que j'avais grandement apprécié mais ce 2ème roman est tout simplement une pure merveille. (et la couverture, on en parle ? 😍). C'est donc l'histoire de Connie, fleuriste trentenaire au caractère bien trempé qui, lors d'un footing en forêt, tombe, quasiment au sens propre du terme, sur un vététiste. C'est à partir de cette rencontre fortuite que des "flash" de l'enfance de Connie ressurgissent et qu'elle prend conscience qu'un pan de son passé lui manque. Elle va alors essayer d'en savoir plus auprès de son père, seul parent qui lui reste depuis le décès de sa "mère-loque" mais celui-ci, mal à l'aise, nie tout en bloc jusqu'à ce qu'elle tombe, en fouillant la maison familiale, sur des photos d'elle petite, avec un petit garçon à ses côtés. Connie mène l'enquête de son côté et découvre qu'elle a un petit frère, du prénom de Mat. Ce dernier est tétraplégique et vit dans un institut spécialisé depuis de nombreuses années. Le roman alterne présent et passé. Présent dans lequel Connie fait la connaissance de Mat et essaie de rattraper le temps perdu. Passé dans lequel Connie, finalement se remémore certains moments de son enfance, et dans lequel nous découvrons sa maman, Helen, femme dépressive et totalement perdue. Connie comprend alors qu'un lourd secret est enfoui profondément dans sa mémoire depuis près de 25 ans ! @delphinegiraudauteur nous confie dans cet ouvrage, une magnifique histoire de famille, remplie d'amour, de petits bonheurs, d'espoir, de bienveillance, de résilience et de pardon. Elle traite de sujets poignants tels que le handicap, les secrets de famille et ses dommages collatéraux mais aussi de la dépression post-partum, sujet qui a longuement été tabou ! L'autrice a une jolie plume fluide et délicate. Les personnages principaux et secondaires sont très attachants, je les ai tous appréciés. mention spéciale pour le passage éclair de Vincent 😉. J'ai beaucoup aimé le personnage de Connie et le regard qu'elle pose sur son frère handicapé et empreint de sagesse. J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman, une belle ode à la vie et au bonheur ! Je vous conseille cet ouvrage sincère, émouvant et somme toute positif 😊.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je découvre cette auteure, qui vit en Vendée, avec « Doucement renaît le jour », dont le titre fait écho à une berceuse de notre enfance, « Doucement s’en va le jour ». Cette dernière a été écrite par une conseillère pédagogique de musique de Dordogne, et ce n’est sans doute pas un hasard si Connie, l’héroïne de ce roman de Delphine Giraud, a passé son enfance en Dordogne. J’ai avant tout craqué pour la jolie couverture de ce livre et son titre tout doux. J’aime les histoires avec des secrets de famille, et le résumé de ce livre m’a donc vite attirée. Connie est trentenaire, et fleuriste depuis sept ans. L’histoire se déroule à Vouvant, une petite ville du sud de la Vendée. Dans « Doucement renaît le jour », il y a d’ailleurs quelques références à un autre livre de Delphine Giraud, « Six ans à t’attendre », avec Rachel et Vincent qui vivent apparemment à Vouvant. Par un hasard troublant, Connie redécouvre tardivement l’existence de Mat, son petit frère. Elle en veut terriblement à son père Phil, qui lui aurait caché la vérité pendant toutes ces années. Elle en veut également à sa mère Helen, qui a sombré dans la dépression et est partie avec tous ses secrets. L’alternance passé/présent permet très progressivement de reconstituer l’histoire familiale de Connie et de Mat. « Doucement renaît le jour » est une affaire de résilience. Ce roman traite de sujets très sérieux comme les traumatismes de l’enfance, le deuil, le handicap, la dépression, et le sentiment de culpabilité. Il n’est pas larmoyant pour autant, ce qui montre le talent de son auteure. On y retrouve l’importance de lire pour s’échapper, par exemple avec l’allusion à un roman de Michel Bussi, auteur que j’apprécie beaucoup. J’ai aimé retourner à Sarlat, dans la maison d’enfance de Connie, ainsi que le cadre vendéen de ce livre. Je me suis facilement imaginée rentrer dans la boutique de fleurs tenue par Connie, demandant un bouquet splendide et étant reçue comme d’autres protagonistes de ce roman, avec un petit café, des sourires et de la bonne humeur. Le narrateur extérieur m’a gênée dans cette lecture et m’a empêché de m’attacher complètement à Connie et à Mat ; je le regrette. Car cette histoire est belle, pleine de sentiments, de solidarité, de tolérance, de pardon également. Connie apparaît au début un peu égoïste dans son comportement, notamment dans sa relation avec son père. Mais très vite on découvre toutes les qualités de cette fleuriste au grand cœur. Elle brave les obstacles pour son petit frère et lui apporte beaucoup de bonheur, malgré les conseils avisés de Babeth, la référente de Mat, avec laquelle elle finit par s’entendre. Mat est touchant et plein de vie, il rencontre sa sœur et l’aime sans condition. Il y a aussi Firmin, qui aide Connie à la boutique et qui s’avère être de bon conseil auprès de notre fleuriste, et un jeune homme que Connie va rencontrer et qui va changer sa vie. Bref, Connie est une jeune femme très entourée et qui le mérite bien. Une belle leçon de vie, d’acceptation et d’espoir. Je remercie NetGalley et Fleuve éditions pour la découverte, en avant-première, de ce doux roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comment des secrets de famille enfouis depuis des années peuvent resurgir suite à la simple découverte d'une photo ? C'est ce qui va arriver à Connie qui va voir sa vie bouleversée par des non dits et par un drame qu'elle avait totalement inoculé Un livre plein d'émotions avec un personnage haut en couleur qui va tout faire pour découvrir ce pan de vie oublié.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avis : PARFUMÉ J’avoue avoir été attirée par le visuel de couverture, le titre et par le bandeau mettant cette auteure en avant. Bien m’en a pris puisque cela m’a permis de découvrir un deuxième roman qui me donne envie de lire le premier, car je pense que le style de Delphine GIRAUD n’a fait que s’affirmer. Que puis-je en dire pour vous donner envie de le mettre dans votre bibliothèque ? Que l’histoire baigne dans la volonté et la bienveillance, que l’on chemine auprès de personnages aussi intéressants les uns que les autres, que le handicap en trame de fond est abordé de façon réaliste et sans apitoiement, que l’univers des fleurs dans lequel le lecteur est immergé est plein d’odeurs et de couleurs ; et puis, vous verrez bien… Connie ne vit que pour son travail de fleuriste et s’appuie sur un père très présent au quotidien comme dans ses pensées, semblant vouloir être omniprésent pour remplacer une mère défaillante de son vivant et énigmatique après son décès. Le hasard fera découvrir à Connie une photo sur laquelle elle se voie avec un petit garçon. Qui est-il ? Que fait-il à côté d’elle sur une photo de famille ? Alors que l’amour vient frapper à sa porte, elle n’a qu’une idée en tête : découvrir pourquoi elle a un frère qu’elle ne connaît pas. De regrets en culpabilités, d’interrogations en découvertes, la vérité se montrera et ne sera peut-être pas celle que l’on avait entr’aperçue… Il y a dans ce roman beaucoup de pudeur et de détermination, une avancée pas à pas vers la découverte d’un frère, d’un secret, d’une connaissance de soi-même, de l’envie de grandir. Des thèmes que nous rencontrons dans notre vie de tous les jours et sur lesquels Delphine Giraud, dont on reparlera, j’en suis sûre, nous amène à nous interroger tout en nous montrant que nous ne sommes pas seuls. J’ai débuté ce roman, je l’ai laissé un moment, et quand j’y ai replongé je n’ai pas vu passer les heures. Peut-être ferez-vous comme moi ou peut-être le lirez-vous en le savourant, soir après soir. Je remercie #NetGalleyFrance et Fleuve Éditions pour le service presse de #Doucementrenaîtlejour

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire de famille et de secrets comme on les aime ! On prend plaisir à découvrir le quotidien de Connie, les personnes qui gravitent autour d'elle et de son magasin de fleurs, les personnel soignant autour de son frère, sa famille, ... une vraie tranche de vie. Un secret caché pendant vingt-cinq ans qui se dévoile petit à petit, surprenant. L'entièreté du secret ne nous est révélé qu'à la fin du roman, ce qui nous pousse à nous poser des questions jusqu'au dernier moment. J'ai également aimé le bref clin d'oeil de l'auteure à son précédent roman et ses personnages. La seule critique pour moi est que j'ai trouvé le livre un peu long, mais peut-être est-ce du au fait que je l'ai lu en ebook.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans un style simple et agréable à lire, l’auteure raconte comment un lourd secret de famille va être dévoilé à Connie une jeune fleuriste. La révélation de l’existence d’un frère Mat va faire remonter ses souvenirs oubliés et remettre à leur place des pans de sa vie. Si son existence va en être bouleversée, elle va aussi mieux comprendre ce que ses parents ont vécu. Le sujet est très émouvant mais le style n’est pas larmoyant, au contraire, il y a beaucoup d’espoir. Le récit se déroule sur deux époques, soit les années 90, soit de nos jours et on suit très facilement dans une alternance de chapitres très structurée. L’ensemble est fluide, et on s’attache vite aux personnages. Enfin, la couverture du livre est superbe et élégante comme ce beau roman.Une lecture idéale pour un après midi cocooning accompagnée d’un thé fruité. #netgalleyfrance #doucementrenaitlejour

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce livre pétillant, plein d'humour et de tendresse, Delphine Giraud nous embarque avec elle dans le monde méconnu du handicap. Plus légèrement, elle nous fait également découvrir le métier de fleuriste avec le personnage atypique de Firmin. "Doucement renaît le jour" c'est l'histoire de Connie, une jeune femme pleine de vie et passionnée par son métier de fleuriste. Un jour, elle fait une étrange et bouleversante découverte concernant sa famille. Ce roman est une belle ode à la tolérance, au handicap, à l'acceptation de soi. Une douce romance y est aussi présente. Un livre à dévorer pour les amoureux du positif !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Doucement s’en va le jour », c’est cette comptine que je chantais à mes enfants quand ils étaient petits. « Doucement, doucement, doucement s’en va le jour… Doucement, doucement, à pas de velours. » Delphine Giraud a transformé cette comptine en titre. Le titre d’un très joli livre comme je les aime bien. J’aurais voulu vous parler de ce roman le jour de sa sortie. Mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut et Covid dont on parle tant ces 12 derniers mois a eu raison de toute ma semaine passée. Je reprends un peu mes esprits et ma vie à défaut de savourer de bons petits plats et de sentir le plus doux des parfums. « Doucement renaît le jour » est donc le titre de ce roman. C’est l’histoire d’une petite fille née d’un papa français et d’une maman anglaise : Connie. Connie chante cette chanson à son petit frère Mat. Mat est petit et très demandeur. Il pleure tout le temps. Helen, leur mère, est débordée. Pourtant, Connie a grandi en se pensant fille unique. Jusqu’au jour où elle se découvre prise en photo avec un petit garçon. Qui est-il ? Sa mère est décédée peu de temps avant. Son père, Phil, lui avoue l’improbable vérité… Ce petit garçon est son frère Mat, tétraplégique depuis 25 ans. Celui a qui elle calmait avec ses comptines et qu’elle a oublié. Tout au long de ce roman, Delphine Giraud nous mène de Connie à Phil en passant par Mat et même Helen. Le tout, que ce soit le quotidien de 2019 ou celui de 1993, se déroule sous nos yeux et nous prend au corps et au cœur. Que s’est-il passé ce 13 janvier ? Comment un enfant si petit a-t-il pu tomber dans ce « trou » ? Difficile de lâcher l’intrigue. Difficile de ne pas accuser l’un ou l’autre. Difficile de ne pas s’attacher à Connie si entière, si respectueuse et si douce. Difficile de ne pas s’attendrir face à l’amour de cette sœur pour ce frère (re)trouvé un peu par hasard. Difficile de ne pas lire entre les lignes toute l’humanité de l’autrice. Sous le couvert de ce drame familial, des thèmes importants sont abordés comme le handicap, la dépression, les secrets, la solitude… Ce livre sent bon les fleurs et la douceur de leurs pétales. Merci à #Netgalleyfrance et aux Editions Fleuve pour leur confiance et le partage de ce si joli roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le handicap Dans Doucement renaît le jour, nous faisons connaissance avec Connie, fleuriste. Suite à une balade en forêt durant laquelle elle évite de peu un accident avec un vététiste, Connie a comme l’impression qu’elle a déjà vécu une situation similaire. Elle va alors en parler à son père et chercher des réponses dans de vieilles photos de famille. Elle y découvre alors un cliché d’elle et d’un petit garçon qu’elle ne connait pas. Intriguée, elle le montre à son père qui lui avoue l’existence de son petit frère, tétraplégique depuis une vingtaine d’années suite à un accident. Elle va alors faire la connaissance de Mat dont elle ne se souvient pas. Elle l’a pourtant connu avant son accident, mais traumatisée par l’accident, ses parents ont pris la décision de ne plus lui en parler et petit à petit elle a effacé le petit garçon de sa mémoire. Connie va alors découvrir son frère et tout ce qui tourne autour de son handicap. Les difficultés pour communiquer, pour se déplacer. Les problèmes de santé liés à son handicap, qui font de lui un être plus sensible aux maladies puisque son corps ne peut plus réguler correctement sa température et ses poumons fonctionnant moins bien. On comprend alors que la tétraplégie ne s’arrête pas qu’à un handicap empêchant seulement de marcher, c’est un handicap très lourd qui entraîne un dysfonctionnement quasi général du corps. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteure aborde le problème du handicap, avec un regard optimiste et bienveillant. Ainsi, grâce à Connie, son frère va aller voir la mer, participer à une course en joelette, obtenir un fauteuil plus perfectionné lui permettant de se déplacer plus aisément. Secret de famille Au travers de cette histoire, nous sommes face à un énorme secret familial qui tourne autour de l’accident de Mat. Comment ce dernier est-il tombé ? Que faisait-il si proche de ce trou ? Qui est responsable ? Tout au long du roman, nous découvrons le caractère dépressif de la mère de Connie, qui n’a jamais réussi à se reveler de sa dépression post-partum et qui a fini par laisser son mari porter toute sa famille sur ses épaules. Dépressive depuis la naissance de son fils, son accident n’a fait qu’aggraver la situation. Mais serait-elle responsable de cet accident ? Sa dépression l’aurait-elle poussée au pire ? C’est ce que va chercher à comprendre Connie. L’auteure aborde très bien la dépression de la mère de Connie. On ressent son mal-être, sa tristesse. C’est décrit avec réalisme et pudeur sans jugement. L’alternance entre passé et présent permet au lecteur de reconstituer de manière progressive l’histoire familiale. Depuis que Connie a découvert qu’elle avait un frère, elle a des flashbacks sur sa vie passée. Nous découvrons alors sa relation avec son frère, sa mère qui ne s’en sortait pas avec un garçon non désiré au tempérament bien trempé. Mais alors qu’on pense comprendre ce qui s’est passé, l’auteure nous réserve quelques surprises et la fin est assez inattendue. Une romance En parallèle de sa relation avec son frère, Connie noue des liens avec David. Evidemment, David est beau, intelligent et sensible. Evidemment David aura la patience de supporter le caractère instable de Connie (elle ne sait pas ce qu’elle veut sentimentalement). Et c’est sûrement ce que je regrette le plus dans cette lecture, même si ce n’est pas le sujet principal du roman. On comprend bien évidemment dès le début comment va se dérouler cette romance naissante, avec ses hauts et ses bas. Je ne la trouvais pas forcément utile et j’aurais apprécié que pour une fois on mette les affaires de coeur de côté. C’est une belle lecture que nous offre ici Delphine Giraud. Une lecture pleine d’espoir, d’optimisme et de tolérance. Merci à NetGalley et aux éditions Fleuve pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

✔️Mon ressenti : Connie est une jeune fleuriste célibataire et fille unique. Elle est bien entourée par son père qui l’a élevée puisque sa maman, qui les a quitté récemment, était une grande dépressive. Tout est remis en question lors d’un banal événement : elle découvrira qu’elle a un frère et qu’il vit en institut puisqu’il est tétraplégique depuis l’age de 2 ans. Elle va alors vouloir rattraper le temps perdu et tenter de retrouver ses souvenirs et de faire connaissance avec lui. Connie est un personnage très attachant, à la fois fragile et forte, elle m’a totalement conquise. J’aime beaucoup ces romans qui font découvrir des choses que l’on ne connaît pas forcément si l’on n’y est pas confronté. Je suis sensibilisée personnellement et professionnellement au handicap et je trouve très important de trouver des histoires qui mettent en lumière ce sujet, surtout quand c’est fait d’une façon positive comme dans ce roman. Les secrets de famille et les méandres de la mémoire tiennent aussi une grande place dans ce roman. Chaque choix entraîne des conséquences et l’auteure joue avec son lecteur le laissant imaginer des choses mais créant le rebondissement qui chamboule tout. C’est un roman qui m’a touchée, qui m’a tenue en haleine, qui m’a surprise et qui m’a apporté de l’espoir. Un gros coup de coeur ! 🎯Mots Clefs : Famille / Secret / Handicap / Souvenirs / Amour 🏆Ma note : 20/20

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Préparez vos mouchoirs ! Installez-vous confortablement, vous allez passer quelques heures de lecture bien emmitouflés dans une bulle. Une bulle de senteur et de couleurs, tout d’abord. Connie, notre personnage, travaille comme fleuriste. Elle possède depuis sept ans sa propre boutique, « L’Amapola » (coquelicot en espagnol), et adore son travail. Le lecteur est embarqué dans les bouquets, les couleurs et les fleurs a associer, les parfums, un vrai bonheur ! L’auteure met en avant le côté artistique et créatif de ce métier, j’ai juste eu envie de faire une reconversion professionnelle 🙂!! Une bulle d’émotions ensuite, car Connie, suite à un accident avec un vététiste, va voir sa mémoire lui jouer des tours, faisant ressurgir des souvenirs enfuis et oubliés depuis son enfance. Connie va fouiller, à la fois dans son esprit et dans la maison familiale et découvrir le terrifiant secret que son père lui cache : elle a un frère cadet, Mat, qui a été victime d’un terrible accident à l’âge de deux ans, le laissant tétraplégique. Notre cerveau peut occulter un traumatisme trop violent en effaçant des pans de mémoire entiers. Connie en a fait les frais. Elle souhaite comprendre pourquoi elle a oublié l’existence de Mat, qu’elle chérissait pourtant comme une petite maman. Elle va plonger dans son passé, revivre sa relation compliquée avec Helen, sa mère, dépressive, absente, submergée, ne sachant gérer ce deuxième enfant non désiré et capricieux. La dépression post-partum et ce que ressent Helen est très bien documenté et expliqué. Cette maladie est encore trop peu avouée, et pourtant, nombreuses sont les mamans qui en souffrent en silence. Phil, le père de Connie, qui, autant était absent pour son foyer avant l’accident, va porter à bout de bras tout ce petit monde dans leur vie d’après. Rendant visite au petit Mat, s’occupant du mieux qu’il peut d’Helen, de Connie, à qui on ne mentionne plus le garçonnet et l’accident. Pourquoi ? Quel sombre secret dissimule encore Phil ? Connie va renouer avec Mat, qui vit dans un centre spécialisé. Le jeune homme ne parle pas, la communication ne sera pas évidente, mais Connie souhaite rattraper le temps perdu, pour se dédouaner de la culpabilité qu’elle sent poindre au fond de son esprit ? Pour tenter de raviver les souvenirs et faire apparaitre toutes les pièces du puzzle de sa vie ? Pour pouvoir aimer à son tour, elle, la célibataire endurcie ? On se rend vite compte que les conséquences d’un tel drame sur la vie de Connie sont loin d’être anodines. Une formidable histoire sur les relations humaines, qui m’a fait penser à « Avant toi » de Jojo Moyes. Un roman bourré d’émotions, de douceur malgré les sujets. La plume est extrêmement délicate, liquoreuse, passionnée. Le récit navigue entre passé et présent pour nous bercer. C’est une lecture calme en apparence mais qui vous bouleversera. C’est bourré de réflexions un brin philosophiques sur la vie, l’existence, une introspection sur notre manière de voir la vie. Les personnages gravitant autour de Connie ont tous une belle consistance Je me suis attachée à chacun d’eux, de Mat, avec sa joie de vivre et sa hargne, à Babeth, dévouée pour le jeune homme, mère de substitution, en passant par David, Janelle ou encore Firmin. Alors, lui, c’est la touche de fantaisie, d’humour, la soupape du lecteur (mais aussi de Connie), il apporte de la fraîcheur et de l’insouciance au récit. Le dénouement m’a laissé un goût amer. Je ne peux vous en dire plus, mais il m’a déconcerté. J’ai été surprise, car je ne m’attendais tout de même pas à une telle révélation. L’auteur a intégré un petit clin d’œil à son précédent roman « Six ans à t’attendre », que je n’ai pas lu, mais je pense me laisser tenter ! La couverture est magnifique, il faut le souligner, elle est l’œuvre de François Lamidon, graphiste. « Il n’y a pas de hasard dans la vie. Que des signes, disséminés çà et là, qui montrent le bon chemin. » « Aujourd’hui est un jour spécial. Je suis en train de vivre un très grand « petit bonheur ». » Un roman tout en finesse et riche en émotion (les larmes n’étaient pas loin…), que je vous conseille ! Je remercie NetGalley et Fleuve Éditions pour cette lecture. #doucementrenaîtlejour #DelphineGiraud #FleuveÉditions #NetGalleyFrance #RentréeLittéraire

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie chaleureusement Fleuve Editions pour l'envoi, via net galley, de : Doucement renaît le jour de Delphine Giraud. Connie, jeune femme au caractère bien trempé, a réalisé son rêve de devenir fleuriste et gère sa boutique d’une main de maître. Mais le jour où elle découvre une ancienne photo d’elle à côté d’un petit garçon, toutes ses certitudes s’effondrent. Qui est cet enfant ? Acculé, son père lui avoue qu’il s’agit de Mat, son petit frère. Victime d’un accident à l’âge de deux ans, il est resté tétraplégique et communique peu avec le monde extérieur. Connie l’a effacé de sa mémoire. Emportée par son désir de connaître son frère et de rattraper le temps perdu, elle oublie alors une question essentielle : pourquoi ses parents ont-ils préféré lui cacher la destinée de Mat pendant si longtemps ? Elle ignore encore ce qu’il en coûte de remuer le passé… Doucement renaît le jour est un très bon roman, avec des personnages dont la psychologie est bien développé. Connie est une jeune femme a qui tout réussit, ou presque. Elle a une affaire qui fonctionne, une amie très chère toutefois pas d'amoureux (elle n'a pas confiance aux hommes) et elle est mal à l'aise avec les enfants. Elle a peu de souvenirs de son enfance avant son arrivée en Vendée, à l'age de 8 ans. Elle a pourtant vécue à Sarlat mais tout ça, c'est vague dans son esprit. Une frousse face à un vélo va faire resurgir des souvenirs enfouis, un sentiment étrange... Et la découverte d'une photo dans les affaires de sa défunte mère va lui faire se poser beaucoup de questions. Elle apprend qu'elle a un petit frère qui suite à un grave accident est tétraplégique et communique peu avec le monde extérieur. Alors, Connie se lance à fond dans cette relation, elle veut découvrir qui est Mat. Mais les souvenirs vont remonter, y compris les mauvais.. La jeune femme va t-elle réussir à faire face à ses sentiments ? Va t-elle avancer malgré tout ? J'ai beaucoup aimé Connie, qui est très touchante. J'ai été également touché par le personnage de Mat, tétraplégique qui va évolué grâce à l'amour de sa sœur et de quelques personnes qui l'entourent. C'est un très joli livre, et il y a un clin d’œil à son précédent roman : Six ans à attendre qui m'a énormément plu. J'ai trouvé ça super mignon ce petit passage qui apporte un vrai plus pour moi qui ai aimé son précédent roman. Tout m'a touché ici, aussi bien les personnages, que cette histoire avec ses secrets de famille et l'ambiance parfois lourde ; sans oublier que ça se déroule dans ma chère Vendée :) Je vous recommande Doucement renaît le jour avec un immense plaisir ; il mérite bien cinq étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un petit temps d'accroche avant que je ne sois dans l'histoire et puis je me suis laissée aller, je me suis attachée à Connie cette jeune trentenaire célibataire, qui aime son travail de fleuriste, créer, donner des couleurs, de l'amour et du bonheur. Un début tout en légèreté. Mais très vite l'atmosphère devient lourde et pesante quand Connie découvre dans les affaires de sa mère décédée, une photo d'elle avec un petit garçon prénommé Matt. Elle demande des comptes à son père qui finit par lui apprendre que Matt est son frère devenu tétraplégique à l'âge de 2 ans. Connie est déboussolée, en colère d'avoir occulté de sa mémoire son frère, d'avoir subi les mensonges de ses parents. Dans quel but ??? Envie de savoir les secrets, les non-dits, les drames qui ont traversé l'enfance de Connie. Son monde si bien en place s'est écroulé. Entre passé et présent, on remonte les souvenirs de Connie, avec une "mere-loque", depressive. Un père souvent absent pour le travail assumant le rôle de pere et de mère tant bien que mal. Une enfance triste, mélancolique sauf lorsque sa nounou la gardait. Le passé est flou, opaque, les vérités ne sont parfois que des mensonges et cache l'horreur, la manipulation. Connie va s'employer à découvrir, apprivoiser et sortir son frère du milieu hospitalier. Il est important de se réconcilier avec son passé pour avancer vers son futur. Un roman qui fait du bien, émouvant sur l'acceptation, le handicap, l'abnégation, l'amour, l'espoir... " si je ne suis pas mort, c'est parce qu'il y a une raison. J'ai encore quelque chose à faire sur terre. Tous autant que nous sommes, nous devons profiter du temps qui nous reste ici. C'est notre devoir. Alors s'il y a des obstacles sur notre route, on doit essayer de les surmonter." Un roman léger, et profond à la fois

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Delphine Giraud signe une second roman tout doux qui fait du bien. Le style bien que simple et scolaire vous accroche et ce roman se lit facilement. J'ai particulièrement aimé que ce roman se passe en Vendée, le département où je réside depuis maintenant vingt ans. Son approche du handicape et du regard de l'autre est très intéressant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En ce dimanche 28 octobre 2018 en fin d'après-midi, Connie, pour une raison qu'elle ne s'explique pas vraiment, part courir dans la forêt voisine quand elle se fait surprendre par un cycliste. De retour chez elle, la jeune femme, fleuriste par passion, ressent comme un malaise, un sentiment, des émotions diffuses dont elle ne trouve pas l'origine, elle qui n'a jamais fait de vélo de toute sa vie. Quand elle parle de cet incident et de ses réflexions à son père, Phil, le lendemain à midi, celui-ci a une légère hésitation avant de la rassurer. Hésitation qui intrigue davantage encore Connie qui décide d'aller rechercher dans les photos de famille conservées par sa mère décédée si, oui ou non, il en existe de sa prime enfance où elle serait sur un vélo. Retrouvant avec émotion celles maintes fois regardées avec sa mère, sa surprise est grande quand elle tombe sur une l'immortalisant au côté d'un garçonnet, plus jeune qu'elle, prénommé Mat. Ce que va alors lui révéler son père va transformer son existence à jamais... J'ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire signée Delphine Giraud pour les éditions Fleuve. Le fait qu'il soit écrit au présent peut-être lui enlevant certaines émotions. Je ne sais pas si cela peut entrer en ligne de compte. Je m'en tiens à mon ressenti. Ce qui est sûr par contre, c'est que, malgré cette lente mise en route, je me suis bien intéressée à l'histoire, que j'en ai beaucoup apprécié sa lecture et l'écriture de Delphine Giraud, très agréable, pointue, gorgée de sensibilité et nous offrant un final absolument inattendu et bouleversant. J'ai toujours beaucoup de plaisir à lire des histoires de femmes et de retour vers ses racines. Celles de Connie ont été volontairement effacées par ses parents. Pourquoi? C'est ce que la jeune fleuriste doit découvrir si elle veut savoir vraiment qui elle est, ce qui s'est passé pour amener ses parents à agir de la sorte et comment ça s'est passé. C'est là le thème principal de ce roman. Mais ce récit, c'est aussi une plongée dans le milieu hospitalier, la découverte de la tétraplégie, le poids des secrets, le sens des responsabilités, la rencontre avec l'autre, avec le handicap, le temps des interrogations, l'approche du métier de fleuriste et de son ancrage au rythme des saisons, dans le quotidien heureux ou malheureux que la vie nous fait traverser. Et c'est aussi une histoire d'avenir qui ne pourra s'écrire que sur un passé compris et accepté et un présent stable et apaisé.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai mis du temps au départ à entrée dans le récit puis j'ai été happée par l'histoire de Connie et de Mat. Le sujet du handicape ai finement traité. J'ai particulièrement apprécié le traitement de la mémoire et de la culpabilité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comment réagir quand on se trouve face à un lourd secret de famille? Comment réagir quand vos parents vous ont dissimulé l’existence d’un jeune frère tétraplégique? En enquêtant sur son passé, Connie tente de rattraper le temps pour affronter la vérité. Entre vérité et déni, entre défense et protection, quand la mémoire est effacée pour nous protéger. Ici l’auteure explore un double sujet: le handicap et le secret de famille. Elle nous plonge dans cette aventure, dans cette quête de la vérité. Connie ignore ce qu’il en coûte de remuer le passé. On se laisse entrainer dans cette histoire où l’intrigue nous tient en haleine jusqu’au bout. Une histoire bien écrite et pleine d’amour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je découvre Delphine Giraud avec son second roman ‘Doucement renaît le jour’, qui aborde le thème de la culpabilité à travers le drame qu’à vécu Mat alors qu’il n’était âgé que de deux ans. Suite à une chute, il se retrouve tétraplégique et placé dans un centre spécialisé. Après le choc, sa soeur âgée de sept ans lors des faits l’a complètement occulté de sa mémoire allant jusqu’à oublier l’existence de ce petit frère... Je me suis laissée émouvoir par cette plume fluide et pleine de tendresse qui incite à faire défiler les pages pour remonter le fil du temps et assembler enfin les pièces manquantes. Les références à des histoires cinématographiques ou littéraires très connues abordant la tétraplégie apportent non seulement une touche de légèreté à ce roman, mais m’ont donné l’impression d’être avec les personnages au coeur de l’histoire. Tout comme le clin d’oeil à ‘Six ans à t’attendre’. Un excellent moment de lecture que je ne peux que recommander.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre avec une thématique riche et développée ! C’est une très bonne lecture, immersive et intrigante. Elle m’a poussée à me poser des questions et à me mettre à la place des personnages pour comprendre leur ressenti. Elle aborde pas mal de thèmes différents : le baby blues, le handicap moteur (ne pas pouvoir marcher), les accidents domestiques, les pères absents ou en tout cas, qui portent des œillères… Cette histoire fait écho à mon propre vécu en tant que sœur d’une personne handicapée. J’en ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux. C’est très émouvant sans pour autant chercher la commisération du lecteur. L’effet papillon ! Connie n’est pas très sportive. Seulement pour une fois qu’elle décide de faire un footing, elle est bousculée par un vététiste. Cette rencontre la bouleverse. Seulement, elle ne comprend pas pourquoi ça la bouleverse autant, mais depuis, elle fait de drôles de rêves avec un petit vélo rouge. Elle n’a jamais fait de vélo, enfin pas qu’elle s’en souvienne. Elle en parle à son père. Celui-ci a une drôle de réaction. Connie ne compte pas lâcher l’affaire. Elle fouille dans les affaires de sa mère et y trouve une vieille photo où elle y fait du vélo. Elle n’est pas seule sur cette photo, il y a un petit garçon. Elle n’en a aucun souvenir. Qui est ce petit garçon ? Où est-il maintenant ? Est-il mort ? Que de questions qui lui trottent dans la tête ? Revirement sur revirement ! L’auteure m’a promené par le bout du nez. Depuis le début, j’avais une hypothèse dans la tête, elle m’a obnubilé, surtout que certains éléments penchaient en sa faveur. J’avais faux, enfin pas sur toute la ligne, mais je n’ai vraiment pas vu venir ce revirement. C’est plutôt bien ficelé. Handicap ! Le thème est traité avec justesse. L’auteure ne cherche pas la pitié de sa.on lectrice.eur. C’est assez factuel mais pas dénué d’émotion. Ce livre a une thématique riche autour du handicap : des institutions pour personnes handicapées au handicap dans la vie quotidienne et comment il est perçu par l’entourage. J’ai beaucoup aimé sa façon de traiter le regard des autres et l’accessibilité des lieux publics. Comment une simple balade au bord de la mer devient une sacrée aventure. Descriptions et dialogues ! La plume est accrocheuse dès les premières lignes. Les descriptions sont fluides. Les dialogues, quant à eux, étaient un peu hésitants. Ils ne sonnaient pas tout à fait juste. Puis, je ne sais pas si je me suis habituée ou si l’auteure a pris plus d’assurance, mais la suite a glissé tout seul. En résumé : C’est une très bonne lecture, riche en émotion, prenante et avec une thématique bien exploitée sans tomber dans le mélodrame. Je me note l’auteure, je lirai sans doute d’autres livres d’elle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire qui nous parle de petits et grands bonheurs. Ceux de Mat, tétraplégique et sa sœur, Connie. Après 25 ans d’amnésie, ils se sont enfin retrouvés et Connie sera pour lui comme une bouffée d’oxygène, celle qui va l’aider à enfin sortir du centre pour découvrir la vie et le bonheur de moments partagés. Une lecture qui alterne entre présent et passé. Un retour en arrière nécessaire pour découvrir la manière dont le drame s’est produit. La mémoire de Connie a effacé sa vie d’avant le drame et peu à peu, en même temps que le lecteur, elle va renouer les fils de son passé et ses souvenirs vont refaire surface. Le jour du drame reste lui un trou noir. Connie, une jeune femme élevée par son père car sa mère était bien trop dépressive pour s’occuper d’elle. Une enfance qui n’aura pas été facile. Elle est aujourd’hui une fleuriste passionnée et passionnante. Elle va vouloir tout donner à son frère et rattraper le temps perdu mais voilà qu’une terrible révélation va venir entacher son bonheur et, avec cela, accentuer la soif de comprendre et enfin savoir ce qu’il s’est vraiment passé ce terrible jour. Tant qu’elle n’aura pas découvert la vérité, elle ne va plus s’autoriser au bonheur d’être aimée. Elle va mettre sa vie en suspend et rejeter son entourage. Seul la découverte de la vérité sera pour elle une délivrance. Une vérité que l’on va découvrir horrible. J’ai imaginé de nombreux scénarios mais jamais celui-là. Tant de souffrances engendrées par un terrible mensonge. Une lecture qui m’a fait passer du rire aux larmes. J’ai l’impression de l’avoir vécue aux côtés de ses personnages profondément touchants. Des personnes entières et belles. J’ai de nombreuses fois été émue par leur vécu ou leurs actes. Je les ai aimés et c’est avec une pointe de tristesse, mais heureuse du chemin parcouru, que je les ai quittés. Un joli coup de coeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire faite d.humanité et de souvenirs oubliés ... un véritable régal et un petit bijou pour les lecteurs qui aiment les histoires empreintes d’humanité et de bons sentiments. Les personnages y sont bien décrits, on a même parfois l’impression de les connaître. Connie, le personnage central, est une jeune femme de 27 ans, fleuriste par passion, qui va s’apercevoir en tombant sur une photo ancienne, qu’elle a oublié tout un pan de sa jeune vie. Entourée par des personnes chaleureuses et pleines de vie, elle mènera son enquête jusqu’au bout de ses souvenirs.Construit intelligemment dans un ballet incessant entre le passé et la vie présente , le roman nous fait progresser dans la vie de Connie au rythme de son personnage central. Écrit aussi comme un roman choral, il permet aussi à tous les protagonistes de l’histoire de prendre la parole et de donner son point de vue . Ce roman est une belle réussite . A découvrir urgemment ! Merci à netgalley et aux éditions Fleuve pour le prêt de ce livre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai beaucoup aimé cette histoire sous fond de secrets de famille, de cette jeune-femme qui découvre plus de 25 ans après les faits qu’elle a oublié son petit-frère et l’accident qui a brisé leurs vies à jamais. Au départ, le personnage de Connie m’a paru plutôt antipathique, mais au fil du roman, on découvre une âme blessée et sensible qui a terriblement peur de devenir comme sa mère et de finir seule et dépressive. Entourée de la force de ses amis, elle va aller puiser au plus profond d’elle-même les ressources nécessaires pour que sa mémoire refasse surface. A travers l’histoire de Connie, Delphine Giraud donne vie à des personnages à la psychologie complexe finement développée et aborde des sujets graves comme le handicap – au coeur du roman – mais aussi la grossesse non désirée et la dépression post-partum. Une très belle lecture qui m’a donné envie de lire son premier roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir découvert Six ans à t’attendre, il me tardait de découvrir le nouveau roman de Delphine Giraud et encore une fois, je n’ai pas été déçue. Bien au contraire, je suis toujours autant surprise car elle arrive encore à me surprendre. Et, il m’a davantage plu que le précédent. En effet, dans ce roman, on découvre le personnage de Connie qui, suite à une altercation en vélo, va se remémorer des souvenirs enfouis au plus profond d’elle. Seulement, elle ne sait pas ce que cela signifie jusqu’au jour où elle commence à suspecter son père de mentir et de lui cacher des choses depuis des années. Et ce qu’elle va découvrir va chambouler sa vie… On y découvre alors un personnage attachant, touchant, fragile qui a effacé tout un pan de son enfance pour oublier la douleur et la culpabilité. Toute l’horreur d’une journée. Et finalement, quand Connie apprend la vérité, elle va apprendre quelque chose de bien pire. En découvrant tous ses secrets de famille, Connie nous embarque indéniablement avec elle dans son passé et nous avons qu’une envie : savoir ce qui s’est réellement passé ce jour-là. Et ce que nous allons découvrir est à mille lieues de la vérité. Doucement renaît le jour est un roman profondément émouvant, bienveillant, humain abordant de nombreuses thématiques telles que la résilience, le handicap, l’amour, la bienveillance, l’humanité, le combat, le pardon, l’espoir. Chaque personnage finalement se bat pour rétablir un lien à travers la vérité et l’amour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Wha wha wha... J'ai adoré ce livre qui mêle secrets de famille, drame et amour. C'est une chouette histoire qui est très prenante. L'intrigue nous tient en haleine tout le long du livre. Connie est une femme forte et déterminée, cet événement va tout remettre en cause. Cette quête de vérité est belle et dure et la fois pour elle. On va découvrir l'envers de ce drame avec beaucoup d'émotion. Cette histoire est émouvante et vraie. C'est une très belle découverte, je me suis laissée porter par cette histoire avec grand plaisir. Je vous le conseille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :