Avalon Park

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 21 oct. 2020 | Archivage 21 janv. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #AvalonPark #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Au large de la Sicile, un soir de tempête. Dans un canot à la dérive, Nick et Roger tentent de sauver leur peau. Pourquoi leur père les a-t-il brusquement largués en pleine mer, sans explication ? S’ils s’entendaient jusque-là, la relation des deux frères va être mise à rude épreuve, surtout lorsqu’ils échouent à Avalon Park.

Sans adultes et livrés à eux-mêmes dans un parc d’attraction géant, les enfants de l’île ne voient pas tous le danger de la même façon. A qui faire confiance ?

Au large de la Sicile, un soir de tempête. Dans un canot à la dérive, Nick et Roger tentent de sauver leur peau. Pourquoi leur père les a-t-il brusquement largués en pleine mer, sans explication ?...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782278098262
PRIX 15,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un parc d’attraction qui se retrouve entièrement entre les mains des enfants, restés seuls sur l’île où il se trouve. Pourquoi? Comment? Un rêve? un cauchemar? Et l’avenir la dedans?

Expliquer ce que j’ai ressenti une fois ce roman terminé reviendrait à vous spoiler, et pourtant j’aimerai tellement vous en parler.
Sachez seulement qu’il n’a pas été ce à quoi je m’attendais, et que cette sensation a perduré de la première ligne à la dernière page... l’auteur me surprenant dans ses choix.
Sachez aussi que certains passages vous feront un peu froid dans le dos au vu de cette année que nous traversons...Et que vous n’aurez pas forcément toutes les réponses à vos questions.
Sachez surtout que c’est un livre que j’ai lu d’une traite pour en connaître la fin!
Pour ceux qui l’ont lu qu’en avez vous pensé?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J' ai assez apprecié la lecture de ce livre bien que j'ai eu du mal avec certains passage et certains evenements de l'histoire.

Concernant les personnages j'ai eu du mal à m'y attacher ou a m'identifier a eux. Ou même a me les imaginer. Je trouve que cela manque de description. Je n'ai donc eu aucune empathie pour les personnages. Je n"ai eu aucun partie pris.
J'ai aussi du mal à me sentir dans l'ambiance de cette histoire
Cependant je trouve l'histoire assez original ainsi que son intrigue. Ou est la vérité ? Qui a raison ?
J'ai tout de même aimé cette lecture et mon détachament des personnages n'est que purement subjectif.
L'histoire se déroule dans un cadre original, et on y est cloitrée.
L'histoire avance bien et de manière rythmnée.
Les personnages sont différents, ils ont tous un caractère différent et une manière de penser/agir différente.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Embarqués alors qu'ils faisaient une croisière en famille, sans savoir pourquoi par leur père sur un canot qui prétend les abriter ainsi d'un danger, Nick et Roger échouent sur une île étrange. Une île parc d'attraction sur laquelle d'autres enfants survivent, mais à quoi ? Ils prétendent qu'un virus s'est répandu dans le monde, porté de manière asymptomatique par les enfants et rendant folles-fous les adultes. Que faut-il faire ? Tout tenter pour être secouru·es ou bien se protéger jusqu'à l'extrême ?
La fratrie exprime bien cette dualité de position et adopte l'un l'optimisme dans un monde quitté que l'on veut retrouver, et l'autre la méfiance contre un soi-disant retour à la normal dans une société où l'on n'a pas sa place. Ces thématiques sont intéressantes mais ont déjà été développées dans d'autres romanq dont un récent que j'ai lu : une île, une pandémie, un virus qui fait naître la violence et rend fou, des enfants livré·es à eux-mêmes, ce dilemme du monde extérieur perçu comme un recours ou un danger., l'enfance comme danger pour le monde adulte...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nick et Roger, deux frères adolescents, abandonnés sur un canot en méditerranée par leur père, arrivent sur une île parc d’attraction uniquement habités par des enfants. Ils vont alors découvrir que le monde est frappé par une pandémie, dont les enfants ne sont pas victimes mais transmetteur. Sur l’île les enfants semblent décidés à se défendre si les adultes reviennent, persuadés qu'ils sont que ce sera pour les éliminer..
Le roman fait penser à "sa majesté des mouches" mais n'est pas une copie, il pourra donc être lu en complément lors de l'étude du romande Golding au collège.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Éric Senabre est un auteur jeunesse que j'apprécie. Grâce aux éditions Didier Jeunesse j'ai eu la chance de recevoir, via net galley, son dernier roman : Avalon Park.
Au large de la Sicile, un soir de tempête.
Dans un canot à la dérive, Nick et Roger tentent de sauver leur peau. Pourquoi leur père les a-t-il brusquement largués en pleine mer, sans explication ?
S’ils s’entendaient jusque-là, la relation des deux frères va être mise à rude épreuve, surtout lorsqu’ils échouent à Avalon Park. Sans adultes et livrés à eux-mêmes dans un parc d’attraction géant, les enfants de l’île ne voient pas tous le danger de la même façon.
A qui faire confiance ?
Avalon Park est un bon roman pour adolescents et jeunes adultes. J'ai aimé le fait que ces enfants et adolescents se retrouvent seuls sur une île dans un parc d'attraction. L'idée n'est pas forcément originale, j'ai lu plusieurs ouvrages et vu des films où des enfants font leur loi quand il n'y a pas plus d'adultes.
Mais même si c'est du déjà lu et déjà vu, ce qui change ici c'est l'incertitude qui règne autour du départ des adultes.
Il y aurait une mystérieuse pandémie qui toucherait les adultes à cause des enfants et ados, et qui rendraient les gens fous...
C'est mystérieux et les habitants de l'île n'en savent pas trop, ils créent des hypothèses..
Des tensions viennent rapidement entre certains enfants, notamment avec l'arrivée des deux frères Nick et Roger. Il y a d'ailleurs énormément de tensions entre eux, leur relation est complexe.
J'ai aimé l'ambiance très particulière de ce roman, l'histoire est bien construite et l'auteur a su me surprendre de la première à la dernière page. Quand à l'épilogue, il est excellent.
Ce roman parle de pandémie, sans pour autant évoquer la fin du monde ; ce n'est pas une dystopie.
Avalon Park est un bon roman, je n'ai pas eu de coup de cœur car il faut avouer que le contexte actuel ne rassure pas vraiment quand on lit ce genre de romans ! J'ai envie de plus léger.
Mais une fois de plus Eric Senabre a su m'embarquer dans son univers.
Ma note : quatre étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors que Nick et son frère Roger, âgés respectivement de 16 et 14 ans, sont en croisière avec leur père, ce dernier les fait monter dans un canot de sauvetage, leur disant qu'un danger arrive et qu'ils doivent partir pour se protéger...
Les deux garçons se retrouvent donc à dériver en haute mer, sans savoir ce qu'ils vont devenir.
Les deux garçons vont finir par accoster sur une île étrange qui va se révéler être Avalon Park, un parc d'attractions abandonné où vivent une poignée d'enfants qui se sont retrouvés séparés de leurs parents.
Quel est réellement cet endroit ? Quel danger rôde et auquel ils doivent échapper ?

Pour moi, c'est une lecture assez mitigée et après avoir tourné la dernière page, je ne savais pas trop quoi penser de cette histoire.
Ce qui m'a attiré au départ, c'est le thème "enfants seuls dans un parc d'attractions abandonné " avec un côté survivaliste.
C'était très intéressant de découvrir le parc, ses différentes attractions mises en mouvement par les enfants, le tout sur un fond de mystère.
Par contre, j'ai trouvé les relations entre les personnages assez bizarres et je ne me suis guère attachée à eux.
De plus, même si cela reste assez léger, le fameux mystère tourne autour d'une pandémie où les enfants sont porteur d'un virus qui ne contamine que les adultes.

Au vu du contexte actuel, ce n'est pas vraiment le genre de lecture dont j'avais envie et j'avoue ne pas avoir trop compris la finalité de ce roman.
Dommage..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nick et Roger sont abandonnés en mer par leur père sans même savoir pourquoi. Après quelques jours de dérive, ils accostent enfin sur ce qui leur semble une île. Mais que s'est-il passé dans le monde depuis le début de leur périple ? L'île est en fait un immense parc d'attraction abandonné.
Trouveront-ils du secours ou le monde a-t-il basculé dans l'horreur ?

J'ai beaucoup aimé ce roman. Il est plutôt court mais très prenant. Roger, Nick, Nunzio sont des personnages très intéressants. Ce ne sont pas des adultes mais doivent agir comme tel au vue des circonstances. C'est une situation qui va devenir rapidement oppressante pour les trois jeunes. C'est sensation est très bien retranscrite par le récit et la plume de l'auteur. La folie et le désespoir ne sont jamais bien loin mais ils n'abandonnent pas pour autant.
Tout au long de notre lecture, on découvre ce qui semble s'être passé sur l'île et dans le reste du monde. Certains aspects font tristement écho à la crise sanitaire actuelle tout en nous réconfortant un peu ; la preuve que cela pourrait être encore pire. La construction de ces révélations implique vraiment le lecteur. Au final c'est à nous de déterminer ce qui s'est réellement passé. Chacun pourra donc construire sa propre histoire.

Je conseillerai vraiment ce livre aux jeunes qui aime les dystopies mais aussi les thrillers ou les romans horrifiques. Il y a vraiment de quoi satisfaire tout le monde !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à netgalley de m'avoir permis de lire Avalon Park dont la description m'avait de suite attirée. J'adore les huis clos, donc j'étais immédiatement intriguée par cette histoire où des enfants sont coincés sur une île dans un parc d'attractions.
Je suis rentrée dans l'histoire dès le début grâce à l'écriture qui est très fluide. Les événements s'enchainent très rapidement sans temps morts: je ne me suis pas ennuyée une seule fois ce qui est très agréable. En revanche, j'ai trouvé que certaines choses auraient dû être plus développées afin de créer une histoire plus dense et plus complexe.
Les personnages de Nick et Roger sont complexes et différents, tous deux aussi complètement différents des enfants de l'île et j'ai aimé la problématique qui tournait autour des privilèges qu'une personne a ou pas en fonction de la famille où elle est née.
Pour résumer, un roman très prenant mais qui aurait gagné d'être un peu plus développé!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je suis fan des romans d’Eric Senabre, ce n’est pas une nouvelle. Comme lui, je suis fan de Star Trek, que je préfère très nettement à Star Wars. Pour la rédaction de cet avis, je commencera par la fin : oui, l’idée de ce roman est né avant la pandémie que nous vivons actuellement, et oui, je ne vois pas pourquoi l’auteur aurait dû censurer, modifier une partie de sa narration.
J’ai pensé à plusieurs oeuvres en lisant ce roman. A l’Odyssée, avec cette dérive en méditerranée par les deux frères. A Sa majesté des mouches. A deux ans de vacances. J’ai pensé aussi aux parcs d’attraction abandonnés, voire recyclés. Qui se souvient de Mirapolis ?
Nick et Roger sont frères, et c’est leur propre père qui les a mis dans un canot de sauvetage – pour les sauver, a-t-il dit ? Est-ce vrai ? Les deux frères oscilleront entre les deux avis. Et nous oscillerons nous-même, lecteurs, pendant le récit. Qui a raison ? Qui a tort ?
Ce n’est pas sur une île merveilleuse que les deux frères ont accosté, c’est dans un parc abandonné où vivent, où se terrent des enfants, dirigés par un certain Nunzio, prénom que je n’ai pas manqué de retenir, forcément. Eux voient le monde extérieur comme un danger, les adultes, une menace. Nick n’aspire qu’à un retour à sa vie d’avant, qu’à être secouru, ou à s’enfuir. Qui a raison ? Qui a tort ?
Si certains chapitres ne sont pas faciles à lire, montrant que la dureté de la vie quotidienne de ces enfants, qui en ont vu beaucoup, qui en disent peu. Plus que tout je crois, j’ai aimé le tout dernier chapitre de cette dystopie. A vous de voir si vous voulez vous laisser embarquer.
Merci aux éditions Didier jeunesse et à Netgalley pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nick et Roger se retrouvent brutalement dans un canot de sauvetage, au large de la Sicile, mis là par leur père sans vraiment d'explication. Ils arrivent finalement sur une île, où se situe un parc d'attraction, uniquement occupé par des enfants, laissés là par les adultes car une pandémie se serait déclarée à l'échelle mondiale, et donc les enfants seraient les vecteurs. Un rapport de force s'établit entre Nick et Nunzio qui dirige les enfants de l'île. Roger navigue plus entre les deux, avant de choisir clairement son camp.
Une sorte donc de Sa majesté des mouches.
L'histoire est interessante mais je n'ai pas vraiment pu m'attacher aux personnages. Ils ont tous un je-ne-sais-quoi qui m'a laissée un peu en dehors, pas vraiment accrochée par l'histoire...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai trouvé ce roman intéressant mais cependant j'ai eu du mal avec la relation entre les deux frères Nick et Roger. Je trouvais qu'ils s'exprimaient dans un langage désuet et peu en accord avec leur âge, ce qui a eu pour effet de ne pas les rendre super crédibles. L'écriture semble un peu distanciée ce qui accentue le fait que le lecteur se sente un peu à l'écart, d'ailleurs je n'ai pas du tout perçu le sentiment d'amour pour Chiara naître chez Nick donc j'ai été surprise quand ils se sont déclaré leur amour... Bref, un léger sentiment d'inabouti pour moi sur ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le lecteur est très vite plongé littéralement dans le roman avec deux frères que leur père a laissé dans un canot de sauvetage en pleine nuit. Nick et Roger, 16 et 14 ans, débarqués d'un yacht vont devoir essayer de survivre jusqu'à ce qu'ils s'échouent sur une île, hébergeant un parc d'attraction. Sur cette île, il n'y a que des enfants plus jeunes qu'eux. Ils se sont organisés en petite communauté suite au départ précipité des adultes. En effet, les enfants seraient porteurs d'une maladie, mortelles pour les adultes. J'ai bien aimé ce concept que j'ai trouvé très actuel même si l'idée avait germé dans la tête de l'auteur avant le covid. Cependant, je ne me suis pas attachée aux personnages que j'ai trouvé très froids et sans profondeur psychologique (peut-être dû au fait que ce sont des privilégiés ?). Je n'ai pas réussi non plus à comprendre le message porté par l'auteur : le récit s'attache à des détails de vie quotidienne sans expliquer le but recherché par les enfants. Et la fin m'a parue abrupte et encore une fois, sans explications. Ma lecture a un goût d'inachevé car je n'ai pas de réponses à toutes mes questions. Par contre, l'écriture est fluide et ce roman adolescent se lit d'une traite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Encore un post virus mais assez original avec des personnages fouillés intéressants qui poussent a la réflexion sur les agissements de l'être humain...le lieu de l'intrigue est une trouvaille également très intéressante qui attise la curiosité et permet des fantaisies et développent l'imagination.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :