Roses de printemps

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 6 oct. 2020 | Archivage 5 nov. 2020

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Rosesdeprintemps #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Quatre mois après l’explosion du « Jardin », où de très jeunes femmes étaient séquestrées, les agents du FBI Brandon Eddison, Victor Hanoverian et Mercedes Ramirez continuent de gérer « l’après » et d’aider les survivantes traumatisées à se reconstruire.

Mais avec l’hiver qui s’achève, une nouvelle épreuve attend les trois agents : comme à chaque début de printemps depuis plus d’une décennie, une jeune femme sera bientôt retrouvée morte dans une église, la gorge tranchée et son cadavre entouré de fleurs.

C’est ce qui est arrivé à la sœur de Priya Sravasti. Désormais, elle et sa mère sont installées dans le Colorado où elles tentent de prendre un nouveau départ. Mais les fantômes du passé ressurgissent et Priya semble être la nouvelle cible du tueur. Pour le coincer, le FBI compte sur l’aide de la jeune femme. Mais le danger n’est pas forcément là où ils le croient… Et si, contre toute attente, c’était la proie elle-même qui devenait finalement le prédateur ?


Quatre mois après l’explosion du « Jardin », où de très jeunes femmes étaient séquestrées, les agents du FBI Brandon Eddison, Victor Hanoverian et Mercedes Ramirez continuent de gérer « l’après » et...


Note de l'éditeur

Dot Hutchison est l’auteure de A Wounded Name, un roman pour jeunes adultes inspiré de Hamlet de Shakespeare. Son thriller, Le Jardin des papillons est le premier volume d’une trilogie qui se poursuit avec Roses de printemps.

Hutchison aime les orages, la mythologie, l’histoire et les films cultes qu’on ne se lasse jamais de revoir. Pour plus d’informations sur son actualité littéraire, retrouvez-la sur Twitter (@DotHutchison) ou Facebook (www.facebook.com/DotHutchison).

Dot Hutchison est l’auteure de A Wounded Name, un roman pour jeunes adultes inspiré de Hamlet de Shakespeare. Son thriller, Le Jardin des papillons est le premier volume d’une trilogie qui se...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782496702675
PRIX 9,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je remercie NetGalley et les éditions Amazon Publishing de m'avoir permis de lire ce policier qui pour ma par j'ai trouver trop long, pas de rythme , peu de suspens dommage car l'histoire est très belle en elle même .
L' auteur na pas su donner le bon ton , peu de suspens s'aurait pu être un très bon policier .
Puis j'ai eu du mal a rentrer dans l'histoire il a fallu plus de cent pages pour que j'arrive enfin a comprendre le sens de ce policier .
L'histoire c'est que depuis un certain temps , tous les printemps ont retrouve une jeune fille morte nu au milieu d'une église entourer de fleurs ses vêtements plier a coté d'elle
l' assassin choisi des jeune fille de quatorze ans car elles sont pure il veut les protéger du mal donc il les assassine .
La police a du mal a retrouver cette personne car il ne laisse aucune trace .
Puis un jour Prya une sœur des mortes reçois des fleurs tous les jours différente sur le bas de la porte , elle va être protéger par la police malgré que mère et fille déménage souvent ,mais il les retrouve .
D'autre filles ont été agresser , ils leur reste des cicatrices ,elles ont arriver a lui échapper mais elles doivent lutter tous les jours contre la peur .
Prya prend son courage a deux main car elle veut retrouver ce monstre .
Heureusement elle peut compter sur L'inspecteur Brandon Eddison puis sur l'agent spécial superviseur Victor Hanovérian et sur l'agent spéciale Mercedes Ramirez qui sont de très bon policiers dans leur métier ,ils vont devoir faire des recherches très pousser pour retrouver cette homme .
J'ai été déçu par ce policier trop lent , beaucoup de choses aurait pu être éviter
Dommage pour l'histoire qui était bien , triste , et plein d'humanité.
Dommage , enfin je le recommande pour avoir un autre avis .
Ma note : 3/5

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Amazon publishing et à Netgalley pour ce partenariat.
Peu de romans traitent de "l'après" - ce moment où tout est censé aller bien. Le "jardin", ce lieu où étaient retenues prisonnières de jeunes femmes, jusqu'à leur date de péremption, a beau avoir explosé, les coupables mort (pour l'un) ou sous les verrous (pour les autres), les survivantes souffrent, ont du mal, doivent affronter le regard des autres, de ceux qui les jugent, comme si les coupables c'était elles, et non leurs bourreaux. Le premier tome, le jardin des papillons, avait été virtuose dans son art de nous montrer l'enfermement. Ici, il nous montre la tentative de ces jeunes femmes pour revenir dans le monde, pour reprendre, comme Innara essaie de le faire, le cours de leur vie là où elle s'était arrêtée.
Mais pas seulement. Il n'est que dans les séries télévisées que les enquêteurs peuvent travailler sur une seule enquête en même temps. Ici, Brandon Eddison, Victor Hanoverian et Mercedes Ramirez, aidés par Yvonne, doivent faire avec cette enquête qui revient inlassablement, année après après, parce qu'à chaque printemps, le tueur fait une nouvelle victime. A chaque fois, il tue une jeune fille dans une église, et entoure son cadavre de fleurs - chaque année, des fleurs différentes. Chaque année, de toutes jeunes filles, mais des jeunes filles qui ne correspondent pas à un profil particulier. Un tueur qui a réussi à ne pas se faire prendre pendant plus de dix ans, un tueur qui ne tue qu'une fois par an est d'autant plus insaisissable. Quand les familles pourront-elles mettre un nom sur celui qui les a privés de leur fille, de leur soeur ?
Parmi elle, Priya Sravasti. Elle a maintenant l'âge qu'avait sa soeur quand elle a été assassinée, cinq ans plus tôt. Elle a tissé des liens avec les enquêteurs, ceux qui, année après année, tentent de découvrir qui, tentent d'empêcher un nouveau meurtre. Elle aussi veut savoir et se demande ce qu'elle ressentira pour le jour où elle se retrouvera face à lui. Priya  et sa mère sont des battantes, Priya et sa mère ont surmonté bien des épreuves, et surtout, elles ont appris à vivre avec, avec le souvenir de Chavi, avec les images de sa mort, avec ce qui les unissait et que la mort n'a pas défait. Et les deux femmes font front, de manière bien plus combattive que l'on ne peut le croire.
Course contre la montre ? Pas seulement, parce que cette course est devenue un marathon, face à un tueur qui n'a commis aucune erreur, du moins aucune qui n'ait pu être détectée. Ce récit montre aussi la fascination que certains enquêteurs peuvent avoir pour les affaires non résolues - pensant qu'eux, peut-être, auraient pu faire mieux, ou qu'ils sont capables, là, maintenant, tout de suite de prouver qu'ils font mieux. Ils sont presque aussi effrayants que les tueurs, tant ils en oublient l'humain derrière le numéro de dossier.
Rose de printemps est un polar solidement construit, qui comportent des personnages avec lesquels j'ai aimé partager une intrigue dans laquelle l'humain n'est jamais oublié.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un univers que j’ai découvert l’année dernière et qui m’avait beaucoup plu. Alors quand j’ai appris la prochaine parution du second opus de sa sombre et terrifiante trilogie, je n’ai pas hésité un seul instant. À peine l’ai-je reçu dans ma liseuse que je l’ai commencé le soir le même. Ma nuit fût très courte voir carrément mouvementée. Mais cela en valait largement la peine…

Avant d’aller plus loin je tiens à préciser qu’il vous faut avoir Le Jardin des Papillons, pour pouvoir lire cet opus et ne pas avoir l’impression d’être perdu. Les personnages et la trame sont liés aux uns des autres. De plus, ce livre contient des scènes de violences physiques et sexuelles. Âmes sensibles s’abstenir…

Mais revenons à « Rose de printemps ». L’histoire des jeunes filles aux papillons se poursuit mais avec cette fois-ci une toute nouvelle intrigue toujours autant effrayante. Si certains personnages comme les trois agents du FBI et certaines fille aux papillons seront de la partie, nous avons cependant deux nouveaux personnages principaux, Priya et sa mère Deshani.

Deux forces de caractère qui m’ont complètement prise au dépourvu. Elles ont dû faire face à bien des épreuves pour avoir cette nouvelle vie. Mais ce qui m’a vraiment plu c’est que malgré tout ce qu’elles ont vécu à aucun moment je ne les ai considérées comme des victimes. Bien au contraire…

Passons aux autres personnages. Tous sans exception ont leur importance et vont vous surprendre à bien des égards. Quand au trio de Quantico ? Je les kiffe toujours autant ! Après avoir fait plus ample connaissance avec l’agent Vic précédemment, ici c’est l’agent Eddison qui sera mis en avant. Et je dois bien avouer qu’il est fort fascinant. J’espère que dans le prochain opus sera consacré à mon chouchou l’agent Ramirez !

Parlons maintenant du nouveau tueur en série. Si celui du premier était un monstre effrayant de la pire espèce qui m’a hantée pendant un petit moment, je dirai que celui-ci est d’un niveau en dessous. Mais il reste toute de même un psychopathe épouvantable.

En bref… Une suite à la hauteur de mes espérances. Il faut dire que Dot Hutchison maîtrise comme personne l’art de la mise en scène et du suspens. Entre horreur, action, rebondissements, tension palpable et émotions vives, je me suis littéralement régalée ! « Roses de printemps » est un thriller aussi glaçant qu’exaltant qui vous happera dès les premières pages pour ne plus vous lâcher, qui vous tiendra en haleine jusqu’à la toute dernière page et qui est bien évidemment à découvrir pour les amateurs de frissons…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lorsque j'ai choisi ce livre, j'ai été intriguée par le résumé et par le titre du livre. J'aime beaucoup les thrillers dans ce genre et j'en avais déjà lu dans la même veine que celui-ci. Mais je n'ai pas fait attention en lisant ce livre que j'avais pris un tome 02 et comme ce n'était pas préciser sur Netgalley, j'ai été contrainte d'abandonner ma lecture.

J'ai commencé à lire ce livre dès qu'il a été ajouté à ma liseuse, mais même en poussant ma lecture, je n'ai pas lu le tome précédent et rester dans le flou et avec cette impression d'avoir raté quelque chose, je ne pouvais pas continuer ma lecture.

Non ce livre est très intéressant et ce n'est absolument pas pour ça que j'ai arrêter de lire. C'est simplement parce que je n'aime pas commencer par un tome 02, me perdre dans l'histoire avant même d'avoir eu le commencement de la saga.

Ce que je ferais, certainement un peu plus tard, c'est trouver le tome 01, découvrir l'histoire des papillons et suivre l'enquête qui les concerne pour avoir le début de l'histoire puis reprendre le tome 02 pour avoir un vrai avis et rester dans la continuité de la saga.

Je suis curieuse, j'ai envie de découvrir le tome 02 bien évidemment mais j'ai surtout envie de commencer par le début, j'ai envie de découvrir l'histoire de ce collectionneur (nom de la saga si je ne me trompe pas).
J'ai envie de suivre l'enquête et les moments difficiles que les personnages vont suivre. J'ai envie de les connaitre et pas seulement à travers les souvenirs ou les témoignages d'un second tome.

Alors oui j'arrête ma lecture pour rendre mon avis censé, pour avoir toutes les cartes en mains afin d'être en accord avec ce que je lis et de mieux comprendre le tome 02. Parce qu'il faut bien que je me rende à l'évidence que de commencer une saga par un second tome n'est pas spécialement une bonne idée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tome 2. J’avais adoré le 1er tome, «Le jardin des papillons» que j’avais lu l’année dernière.
spoil possible si vous n’avez pas lu le tome 1.

L’histoire débute 4 mois après l’explosion du «Jardin», dans lequel des jeunes femmes étaient séquestrées et ont été traumatisées. Pourtant des agents du FBI vont être amenés à accompagner psychologiquement les survivantes dans leur reconstruction, dans l’attente du procès.
Une autre s’affaire les préoccupe également depuis quelques années... des jeunes filles sont retrouvées égorgées dans des églises et déposées sur un lit de fleurs. La grande sœur de Priya était l’une des victimes...
Priya vit désormais avec sa mère mais son passé va bientôt la rattraper.
Pourquoi reçoit elle des fleurs? Est-elle vraiment en sécurité? Les agents du FBI vont assurer auprès d’elle une protection rapprochée.

Cette suite du « Jardin des papillons » est tout aussi prenante que le tome 1. Je ne pense pas qu’il faille absolument avoir lu le tome 1, toutefois c’est toujours mieux pour s’imprégner de l’histoire, des personnages... et de plus ce serait dommage de passer à côté.
C’est un thriller de très bonne qualité qui aborde les problématiques du traumatisme psychique et de la reconstruction, qui relate la manière dont les victimes qui ont vécu l’enfer et ont été traumatisés, survivent _ou pas_ à cela et se réintègrent dans la vie normale... la culpabilité du survivant, la honte, le deuil etc...
C’est une histoire classique avec une enquête du FBI, un tueur en série... bref passionnant!!
Merci beaucoup à #netgalleyfrance pour m’avoir fait découvrir ce tome.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens a remercier #NetgalleyFrance et #AmazonPublishing.
Je dois dire que j'ai vraiment eu du mal à me mettre dans l'intrigue. Mais une fois, lancé dedans je n'est pas pu m'arrêter. Ce livre qui est le second tome d'une trilogie . Je vais donc devoir lire le.premier et relire le second et je pense que cette lecture sera plus facile et que j'aurai des éclairages sur certains points.
Mais j'ai vraiment adoré le fait que la proie devienne le chasseur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie l’auteure et #NetGalleyFrance pour ce service presse

J’ai eu le plaisir de découvrir sa plume avec le premier tome qui finit en apothéose.
Pour une meilleure compréhension de l’histoire il est important d’avoir lu le précédent.

Ce deuxième opus démarre plus calmement lorsqu’on retrouve notre trio d’enquêteurs 4 mois plus tard sur leur lieu de travail.

Même si l’enquête est bouclée ils sont toujours en contact avec les papillons qu’ils essayent tant bien que mal de soutenir.
Mais peut-on réellement se reconstruire après un traumatisme pareil?

Puis, on découvre Priya dans sa nouvelle maison.
Elle et sa mère déménagent régulièrement à cause de son travail.
C’est une jeune femme qui a rencontré notre trio suite à la mort de sa sœur.
Elle souffre énormément de sa disparition.
Elle même essaye de survivre et se reconstruire suite à cet événement tragique.
Alors qu’une certaine routine s'installe dans sa vie, des fleurs vont être déposées devant sa porte…

Un des papillons la contacte et il se crée une relation postale entre elles.
Même si elles ont vécu des choses différentes, elles évoluent pour se sortir de cette douleur et cherchent des réponses.

J’ai aimé la description des sentiments et émotions des enquêteurs à une même situation. Chaque agent réagit de façon différente au vue son vécu, de sa famille et son sexe.

Il y a un très belle galerie de personnages tous plus ou moins cabossés au club d’échecs qui a retenu mon attention.

On se retrouve au cœur de l’enquête coincé entre Priya, les agents du FBI et la police locale.

De façon très judicieuse l’auteure insère des passages où on se retrouve dans le passé et dans la tête de l’assassin.
On partage ses pensées, sa folie.

Cela crée une atmosphère particulière et c’est tout juste si, au cours ma lecture, je n’ai pas regardé par dessus mon épaule pour vérifier que personne ne me surveillait.

L’alternance des points de vue crée une dynamique à l’histoire.
L’émotion monte crescendo tout au long du livre.

J’avoue attendre avec impatience le dernier tome de cette saga.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans l'ensemble, un bon thriller mais je ne parviens pas à définir si ce qui m'a plu, c'est l'intrigue principale ou l'enchevêtrement avec l'intrigue secondaire faisant référence à un roman précédent du même auteur (semble-t-il). Plusieurs éléments m'ont perturbée au début de la lecture et ponctuellement dans le roman. Tout d'abord, il n'y a pas de chapitres, juste des symboles indiquant qu'on passe d'un point de vue de personnage à un autre. Ensuite et justement, cette histoire de narrateurs... J'avais initialement trouvé audacieux d'interpeler le lecteur en l'invitant à endosser le costume du tueur. L'idée est surprenante, intéressante. Dommage qu'ensuite on alterne entre le point de vue interne d'une adolescente et celui omniscient d'un agent du FBI. Cette gymnastique cérébrale ne permet pas de s'identifier pleinement aux personnages. Je regrette que le roman n'ait pas été rédigé sous une forme un peu plus classique, respectant les règles élémentaires du genre.
Cela étant dit... J'ai conscience d'être puriste. Même si j'estime qu'un roman thriller ou policier se doit de répondre aux mêmes exigences que n'importe quel autre registre, je conçois que ces détails frappants pour moi peuvent éventuellement ne pas choquer un lecteur consommateur de thrillers.
J'ai lu le roman jusqu'au bout, je n'ai pas été vraiment surprise par la chute. Beaucoup d'éléments me paraissent aussi assez peu vraisemblables dans la psychologie des personnages. Est-ce que je le conseillerais ? Honnêtement, il ne serait pas mon premier choix de recommandation.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Roses de printemps est le deuxième volet d’une trilogie, Le jardin des papillons. Ainsi, si vous n’avez pas lu le premier tome je vous recommande fortement de le faire. La lecture se trouve fortement impactée par le manque d’informations même s’il ne s’agit pas d’une suite à part entière.

L’auteur a voulu faire de ce deuxième volet à la fois une suite du premier, et à la fois une histoire à part entière. A mon avis, c’était une mauvaise idée car le lecteur se retrouve impliqué dans l’histoire de Pryia et en même temps dans les conséquences d’un drame arrivé quatre mois auparavant (dont traite le premier tome). Or, cette deuxième partie est lente, on se demande pourquoi Pryia se retrouve mélée à cette histoire de papillons alors qu’elle n’en fait pas partie.

Pryia a vécu un drame plusieurs 6 ans auparavant. Sa soeur a été assassinée et c’est elle qui a trouvé son corps, dans une église, entouré de fleurs. Le meurtrier, introuvable, réitère chaque année le même rituel, à chaque printemps depuis 16 ans. Et cette année semble être le tour de Pryia. En effet, elle reçoit de manière régulière un bouquet de fleurs, déposé devant sa porte. Chaque bouquet correspond aux fleurs utilisées par le meurtrier, de manière chronologique. Lorsque le dernier bouquet arrivera, elle sera sa prochaine victime.

Ainsi, le seul lien qu’elle a avec les filles papillons (filles qui ont été séquestrées par un homme surnommé Le Jardinier) est d’être une victime d’un psychopathe.

Si l’auteur s’était contenté de se concentrer soit sur le thriller lui-même soit sur les conséquences psychologiques, le livre aurait été plus intense à lire. Or ici, nous naviguons entre l’histoire de Pryia et celle des Papillons qui cherchent à se reconstruire. Et le rythme du thriller se trouve fortement impacté. Alors que le lecteur devrait sentir l’angoisse, le suspens aller crescendo, c’est plat.

Je n’ai pas trouvé l’histoire de Pryia très crédible. Alors que sa soeur a été éliminée par un tueur en série, sa famille déménage régulièrement sans aucune discrétion. En effet, l’interview de la mère, par exemple, indique le lieu où elles vont s’installer. Pourtant suivies de près par une équipe du FBI, les deux femmes n’ont pas l’air d’être spécialement protégées.

Autre incohérence, selon moi est la force de caractère des personnages. En effet, Pryia et sa mère ont des caractères très forts. Trop forts. Evidemment, un drame vous détruit ou vous rend plus fort. Ici, ces deux femmes sont surréalistes. La mère, qui a perdu sa première fille, se voit décrite presque comme inhumaine. Sa fille dit elle-même que si elle mourrait sa mère s’en remettrait. Elle souffrirait, mais elle se relèverait.

Enfin, la fin n’a pas du tout été surprenante. J’avais depuis un moment compris qui était le meurtrier. Dès la première apparition du personnage. Cela m’a même semblé si évident que j’ai fini par me dire que ce ne serait sûrement pas lui. Mais, je ne m’étais pas trompée. L’auteur a selon moi, donné trop d’indices. Autant je n’apprécie pas lorsque le meurtrier se révèle être un personnage auquel on n’avait pas du tout pensé, autant j’aurais aimé un peu plus de suspens.

Là où le livre devient finalement intéressante c’est dans l’anayse psychologique des personnages.

En plus de Pryia, nous suivons également Inara, ancienne victime du jardin des Papillons. Alors que de nombreuses filles survivantes ont fini par se donner la mort, Inara a su survivre à son drame. Lorsqu’elle commence à correspondre avec Pryia, nous pouvons suivre le cheminement de ses pensées. Ainsi, elle se demande au début ce qu’elle préférerait. Voir son bourreau mort ou jugé. Elle craint qu’en passant par la justice, ce dernier soit acquitté ou pas suffisamment puni. Ainsi, sommeille en elle un désir de vengeance. Et pourtant, lorsqu’elle apprend la mort de ce dernier, elle n’arrive finalement pas à s’en réjouir.

Pryia de son côté veut voir le tueur de sa sœur enfermé alors que sa mère désire plus que tout mettre fin à ses jours de ses propres mains. Mais, avec les échanges qu’elle a avec Inara, son jugement se modifie. Et elle finit par rejoindre sa mère. C’est ainsi qu’elles vont ensemble, réfléchir à leur vengeance tout en le prenant à son propre jeu.

Même s’il est intéressant de voir comment évoluent ces différents personnages selon les événements, l’idée de vengeance vient se rajouter au manque de crédibilité. A aucun moment, les agents du FBI ne se doutent que cette idée puisse germer dans l’esprit des victimes. Alors que c’est certainement une phase indispensable dans le processus de deuil.

Enfin, même si je trouve le caractère des deux femmes (Pryia et sa mère) trop fort, il est intéressant de voir comment l’auteur a décidé de faire évoluer ses personnages. Elle aurait pu choisir d’en faire des femmes affaiblies. Mais elles se sont forgé une carapace presque impénétrable. Malgré tout, à la fin, le lecteur ressent toutefois que cette carapace est un leurre et que Pryia reste fragile.

C’est donc encore une lecture mitigée. Même si j’ai apprécié toute la partie autour du meurtrier de Pryia, celle-ci reste trop faible. Le fait de s’attarder sur les papions empiète sur l’enquête principale. L’auteur a du talent, à n’en pas douter, mais selon moi elle n’a pas fait les bons choix dans ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne sais pas si ce sont mes attentes qui étaient trop élevées, mais je ressors quelque peu déçue par ce deuxième tome. Je ne dis que ce roman n’est pas intéressant et captivant, mais simplement pas au même niveau que le premier.

Il y a la structure du roman qui est différente et qui a joué un grand rôle sur mon appréciation. Effectivement, au cours du premier tome, l’auteure alternait entre le passé et le présent. Il y avait une aura de mystère entourant Maya et nous n’avions aucune idée de ce que vivaient les papillons au sein du Jardin.

Tandis qu’ici, dès le début, nous avons accès aux pensées du meurtrier par le biais d'une lettre qu'il a écrit à sa première victime. Et c’est ainsi tout au long du roman. Nous découvrons donc chaque victime, l’une après l’autre et pourquoi elles ont été choisies. Selon moi, cela n’a pas permis de rendre l’intrigue aussi addictive que lors du premier tome.

Par contre, j’ai apprécié le personnage de Priya. Elle est à la fois courageuse, déterminée et vulnérable. Le meurtre de sa sœur et le suicide de son père ont laissé des traces. Malgré tout, elle persévère sur la voie qu’elle s’est engagée!

Il est également intéressant de suivre l’évolution des papillons. Inara et Bliss apparaissent régulièrement au cours de ce récit. L’auteure a su les intégrer auprès de Priya. J’ai bien aimé les liens qu’elle a su faire ressortir. Et puis, l’auteure nous fait découvrir le côté humain et empathique des agents du FBI, surtout pour Eddison.

Bref, ce fut un bon deuxième tome, mais pas aussi captivant que le premier. J’ai passé un agréable moment et je vais assurément lire la suite de cette saga tout en ayant, peut-être, des attentes moins élevées.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’année dernière, je découvrais Le jardin des papillons, un thriller bien noir avec un criminel qui avait su penser un système vraiment affreux mais aussi hyper réussi pour capturer ses « papillons ». S’agissant d’une trilogie avec les mêmes enquêteurs, j’ai bien évidemment voulu lire la suite.

Le trio d’enquêteur est cette fois sur les traces d’un serial killer qui, chaque printemps, tue une jeune fille, dans une église avec chaque fois une mise en scène avec des fleurs. Priya a perdu sa sœur il y a 5 ans. Elles ont continué tant bien que mal leur chemin, sa mère et elle. Quant elles se mettent à recevoir des bouquets de fleurs, sans message, et qu’elles se rendent compte que chaque fleur est liée à l’un des meurtres, elles sont déterminées à se venger du meurtre de Chavi.

Le thriller n’a pas du tout le même rythme que le précédent car il est construit différemment. Une partie de l’histoire est centrée sur Priya et sa vie depuis la mort de sa sœur, c’est une adolescente brisée, solitaire à qui l’on s’attache. J’étais chaque fois heureuse de la lire dans des interactions sociales, des échanges qui lui font du bien, avec des vétérans de sa ville à un club d’échec, avec les enquêteurs qui sont très proches d’elle. En revanche, elle va créer également un lien avec une survivante du jardin aux papillons (le 1er tome) et là j’ai trouvé cela un peu étrange d’amener cet élément dans l’histoire.

Il n’y a pas un suspense dingue du côté de l’enquête en elle-même, les bouquets arrivent les uns après les autres et je n’ai même pas senti la tension monter. Ce n’est pas un thriller que l’on lit en se mordant les doigts de peur. J’ai aimé cette lecture surtout pour Priya qui est au centre de l’histoire. Le final m’a un peu surprise parce qu’une partie m’a semblé peu crédible mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier cette lecture. Je lirai le prochain tome avec plaisir également !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelques mois après l'explosion du "Jardin aux papillons", où de jeunes femmes étaient séquestrées, les agents du FBI, Hanoverian, Eddison et Ramirez,chargés de l'enquête, continuent de s'occuper des victimes.
Une nouvelle affaire va les bouleverser. En effet, chaque année depuis une décennie, une jeune fille est assassinée, au printemps, dans une église, son corps nu entouré de fleurs.
Quand Pryia, la soeur d'une des victimes reçoit des bouquets, Hanoverian et son équipe prennent cela très au sérieux.....

Pas facile d'écrire une suite à l'excellent "Le Jardin aux papillons" que j'attendais avec impatience. L'auteur a tenté et, selon moi, s'est cassé les dents.
Sans avoir lu le 1er tome, ce n'est pas un mauvais thriller, même s'il est un peu lent. Mais, dilemme, on ne comprend alors pas les tenants et les aboutissants, de nombreux passages se référant aux suppliciées du Jardin.
De plus, Pryia n'a aucun lien véritable avec les Papillons sinon être la proie d'un cinglé.
J'ai eu l'impression que l'auteur voulait tisser une toile entre ces deux histoires totalement différentes sans y parvenir.
Vous l'aurez compris, mon avis est mitigé, à vous de vous faire votre opinion.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais découvert le premier tome de cette quadrilogie (je crois) un peu par hasard et j'avais adoré ma lecture. J'étais vraiment très impatiente de découvrir la suite et j'ai sauté sur l'occasion lorsque j'ai découvert que le tome 2 était disponible. Un grand merci à l'éditeur et à la plateforme Netgalley pour m'avoir permis cette découverte.

Quatre mois après l’explosion du "Jardin", où de très jeunes femmes étaient séquestrées, les agents du FBI Brandon Eddison, Victor Hanoverian et Mercedes Ramirez continuent de gérer "’après" et d’aider les survivantes traumatisées à se reconstruire.
Mais avec l’hiver qui s’achève, une nouvelle épreuve attend les trois agents : comme à chaque début de printemps depuis plus d’une décennie, une jeune femme sera bientôt retrouvée morte dans une église, la gorge tranchée et son cadavre entouré de fleurs.
C’est ce qui est arrivé à la sœur de Priya Sravasti. Désormais, elle et sa mère sont installées dans le Colorado où elles tentent de prendre un nouveau départ. Mais les fantômes du passé ressurgissent et Priya semble être la nouvelle cible du tueur. Pour le coincer, le FBI compte sur l’aide de la jeune femme. Mais le danger n’est pas forcément là où ils le croient… Et si, contre toute attente, c’était la proie elle-même qui devenait finalement le prédateur ?

Je gardais un excellent souvenir de ma lecture du premier tome et j'étais comme une folle en attaquant cette lecture. C'était chouette de retrouver les enquêteurs de la première histoire ainsi que quelques unes des filles rescapées du Jardin. L'auteure mène son récit tambour battant et pourtant, j'ai trouvé que le roman était un peu plus laborieux à découvrir que le précédent.

Je pense que le tueur de ce tome est moins "passionnant" que le Jardinier est que c'est pour cette raison que j'ai un tantinet moins apprécié ma lecture. C'est une enquête plus classique, mettant en scène un tueur en série plus classique lui aussi. Alors, j'ai tout de même beaucoup aimé ce que j'ai lu mais c'est un poil en-dessous de mes attentes. Heureusement, on retrouve le trio d'inspecteurs même si ils ne sont pas en première ligne. On va suivre le quotidien d'une jeune fille, Priya, dont la soeur a été victime de ce fameux tueur en série qui égorge des jeunes filles dans les églises. J'ai beaucoup aimé Priya que j'ai trouvé très attachante. On s'attend à ce que quelque chose lui arrive et on est sur les dents tout au long du récit.

C'est un roman qui se lit facilement, le rythme est présent et le lecteur est tenu en haleine. On a vraiment envie de connaitre le fin mot de cette histoire, on s'interroge et on frissonne. C'est plutôt bien réussi ! C'est vraiment une série de bouquins qui mériterait d'être plus médiatisée car elle est très chouette.

J'ai maintenant hâte de découvrir la suite ...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un tome bien sympathique qui nous plonge dans la suite des aventures des enquêteurs du Jardin et nous montre les survivantes de cette dernière histoire. Cependant, c'est une nouvelle enquête qui occupe notre trio et j'ai beaucoup apprécié le personnage de Priya tout comme les meurtres qui sont commis dans cet opus et les motivations du tueur. Bon d'accord, l'identité de ce dernier est assez rapidement trouvée cependant, ça n'enlève rien à l'histoire et au courage de Priya. L'idée des journaux est bien trouvée tout comme les "portraits" des précédentes victimes au fil de la lecture

Ce que j'aime : l'histoire, les motivations du tueur, le personnage de Priya

Ce que j'aime moins : parfois un peu de mal avec le style de l'auteure notamment sur les trois enquêteurs et les passages sur Bliss et Inara

Pour résumer

Un bon thriller passionnant et avec un tueur en série aux motivations bien construites

Ma note

8/10

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A lire surtout après le jardin des Papillons. J'adore cette série. J'ai hâte de lire les 2 derniers tomes

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chronique de Diana :

A la fin du du premier tome » Le Jardin des papillons » j’avais vraiment envie de poursuivre ma lecture pour le style parfait de l’auteure dans ce genre.

Même si ce second tome fait partie d’une trilogie, le seul point qui les relie est le fait que les enquêteurs en chargent des papillons sont les mêmes ici. Cette fois-ci nous partons sur les traces d’un tueur qui égorge ses victimes dans une église, entourées de fleurs qu’elles appréciaient. Priya l’héroïne a subi la perte de sa sœur ainée. Avec sa mère, elles ont décidé de pousser le meurtrier à se montrer en servant d’appât. Mais le meurtrier semble jouer un jeu différent en incluant chaque fois la jeune femme.

En parallèle se déroule le procès des papillons et un certain nombre des rescapés se suicident même si les principales restent fortes et déterminés à aller au bout. Elles demandent même à contacter Priya pour comprendre comment elle a pu elle, dépasser la disparition et la découverte macabre de sa sœur. J’avoue que ce rapprochement m’a un peu mis à mal et j’imagine que l’auteure prévoit déjà le dernier volet de sa trilogie.

Encore une fois Dot Hutchison vous embrouille et vous emporte plus loin dans la noirceur de l’âme humaine. Son récit vous monte en pression et on veut tout comprendre alors que les indices n’arrivent qu’au compte goutte. C’est à la fois addictif et hyper frustrant comme lecture. Il est rare que je reste autant perdue et que je n’arrive à comprendre les choses qu’à la fin d’un roman, pourtant c’est la seconde fois que je me fais berner pour mon plus grand plaisir.

Une trame aussi tranchante que la lame du tueur, des personnages déterminés qu’on aimerait bien aider pour avancer et des enquêtes qui n’ont rien à envier à esprit criminel et autres séries télévisées. C’est vraiment une auteure très talentueuse dans les thrillers et j’ai hâte d’avoir le dernier tome.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d'abord je souhaite remercier Netgalley et la maison d'édition de m'avoir permis de lire ce livre.

J'avais déjà pu lire le 1er tome grâce à Netgalley et j'avais ADORÉ ce dernier. J'ai donc sauté sur l'occasion de lire le 2ème opus.

Nous suivons de nouveaux protagonistes en plus de l'ancienne équipe de police ainsi que certaines filles désormais libérées du jardin des papillons. Cette fois ci, un nouveau tueur en serie sévit, une fois de plus un homme qui n'en veut qu'aux femmes. La traque est haletante, le récit rythmé et empreint de la poésie que l'on a connu lors du premier tome.

J'ai quand même trouvé ce tome en deçà du premier, et j'avais vu venir la fin et découvert le tueur avant la fin mais ça n'a rien enlevé au plaisir de ma lecture. Je m'attendais à quelque chose de tout à fait différent. Je pensais plus à une suite quant à maya et aux autres anciennes papillons, et non à une nouvelle enquête policière pour un autre détraqué... Mais je me suis laissée happée par la plume de l'auteur et la sombre poésie avec laquelle il met en scène les choses. Une bonne lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman intéressant mais qui ne pas convaincu je n'ai pas réussi a entrer dans l'histoire et a accrocher à la plume de l'auteur .

Je le recommande tout de même car ce n'est que mon avis personnel et que le roman et tout de même très bon

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Presque suite du jardin des papillons que j'avais beaucoup apprécié, c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu ce nouvel opus de Dot Hutchison. Si je dis presque suite, c'est parce que nous retrouvons bien quelques survivantes du jardin, mais plus dans le but de nous raconter ce qu'elles deviennent et surtout comment elles arrivent à se reconstruire suite à ce terrible drame et non pour les mettre en avant dans cette nouvelle histoire tout aussi terrible.
Nous suivons dans ce livre Priya, une jeune fille de 17 ans, qui 5 ans auparavant à retrouver le cadavre de sa soeur aînée, nu dans une église et entouré de fleurs. Il semblerait qu'un tueur en série oeuvre tous les printemps en supprimant une jeune fille et en mettant en scène sa mort toujours de la même manière. Aujourd'hui celui-ci à décider d'harceler Priya et c'est donc avec l'aide de 3 inspecteurs du FBI que Priya va essayer de faire face et surtout de découvrir qui est cet homme.
J'ai beaucoup aimé cette histoire, même si je lui ai trouvé quelques petites longueurs et j'ai apprécié de retrouver certains personnages du premier opus, j'ai trouvé également les personnages et l'histoire crédibles, c'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai lu ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :