A en perdre haleine

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 3 sept. 2020 | Archivage 5 janv. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Aenperdrehaleine #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Annabelle est une survivante, même si elle déteste ce terme. Un jour, sans crier gare, elle se met à courir. Dès les premières foulées, son projet prend forme : relier Seattle à Washington, l’équivalent d’un semi- marathon quotidien pendant cinq mois. Parviendra-t-elle à sensibiliser la nation tout entière à son combat ?

Annabelle est une survivante, même si elle déteste ce terme. Un jour, sans crier gare, elle se met à courir. Dès les premières foulées, son projet prend forme : relier Seattle à Washington...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782266292962
PRIX 18,50 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Quand on aime la course a pied, ce livre vous tape dans l'œil du premier coup. À partir de là, je le voulais !

Il faut savoir une chose avant de débuter ce roman jeunesse, il pourrait évoquer des souvenirs douloureux, car dès le début du roman, notre héroïne nous laisse des brides de son passé qui a pu la tourmenter au point d'avoir comme seule échappatoire pour se vider l'esprit : la course à pied.

Son traumatisme la pousse à vouloir faire un semi-marathon par jour pour atteindre Seattle à Washington ce qui fait 246 Kilomètres (d'après google map). Dans la folie de son projet, on va suivre notre jeune athlète, traverser avec elle les paysages de sa mémoire, et comprendre sa cause, ce qui nous donne envie de se battre avec elle.

C'est un roman bouleversant et sensible, qui nous dévoile son terrible secret a la toute fin, autant dire que le suspense est tendu, malgré les spéculations tout au long du roman. Entre émotions et rage, il faut être bien accroché à ses baskets.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Annabelle nous est présentée dès le début du roman comme une survivante. Une survivante de quoi ? On ne nous le précise pas et on le comprend au fur et à mesure de la lecture qui suit le parcourt de course à pied qu'elle décide de faire pour rejoindre Waschington en compagnie de son grand-père qui la suit en camping-car.
Ce roman aborde une thématique que je n'avais encore jamais lu concernant la violence aux Etats-Unis et la manière d'y réagir. Je pense que ce livre a été écrit au moment où des évènements dramatiques se sont déroulés en Floride et le mouvement de la jeunesse pour dénoncer cette violence et ce qui peut l'encourager. Comme le parti pris du livre et de ne pas révéler immédiatement de quelle violence il s'agit je préfère rester assez imprécise. Ces mouvements de jeunesse apporte un peu d'espoir dans cet univers si absurde.
Notre éclairage quant aux raisons de cette course effectuée par Annabelle suit son parcours qui lui permet de faire face à ce qu'elle a vécu en se débattant contre la culpabilité, la volonté de contrôle, et son désir de se punir. La relation avec son grand-père lui offre un cadre sécurisé pour accepter de se mettre en danger en revivant l'invivable et en même temps accepter de retourner vers l'espoir et la vie.
Les personnages sont attachants et complexes ce qui rend ce récit riche et très vivant.
A lire, à lire, à lire

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je viens de terminer la lecture du roman de Deb Caletti "A en perdre haleine".
Voilà ce ce qui me vient tout de suite à l'esprit : un roman qui sonne juste, bien écrit, un vrai coup de coeur.

Mais quel est donc ce livre ? C'est l'histoire d'un combat, celui d'Annabelle, une jeune fille de 17 ans (presque 18) qui sans préméditation décide de fuir l'horreur qu'est devenu sa vie, elle choisit de s'échapper en courant, voici le défi qu'elle se lance : traverser les Etats-Unis de Seattle à Washington en courant (soit près d'un semi-marathon par jour)
Le début de ce livre nous plonge au côté d'Annabelle, je dirai même plutôt à l'intérieur de sa terreur, nous voici au côté d'une jeune fille qui s'enfuit en courant d'un fast-food américain de Seattle, elle part, elle s'enfuit, elle court... Et nous voilà à ces côtés, à l'accompagner à chacune de ces foulées, dans son quotidien rythmé désormais par la course et le temps du soir soutenu par son grand-père, chacune de ces étapes nous permettent d'entrer progressivement à l'intérieur d'elle-même et de ses souvenirs si douloureux qui lui reviennent, qui l'assaillent.
Au fil des kilomètres, au fil des pages, se révèle un peu plus la cause qui l'anime, la douleur qui la ronge et le chemin de réconciliation, de rédemption auquel elle aspire sans oser vraiment y croire.*
Je vous laisse la suivre dans ce combat, bonne lecture...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :