Tout va me manquer

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 19 août 2020 | Archivage 31 oct. 2020

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #ToutvamemanquerJulietteAdamRentréelittérare2020FayardLittérature #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Etienne s’ennuie. Dans le magasin de jouets où il travaille, dans l’appartement où il vit avec son grand-père, dans cette petite ville où il n’y a jamais rien à faire. Partout, il promène sa solitude, et se demande s’il n’est pas en train de passer à côté de sa vie.
Alors, lorsqu’il se fait frapper par erreur par une inconnue au cœur d’un carnaval, il y voit un signe. Quelque chose se produit enfin. Quelqu’un l’attend quelque part.  
A force de la croiser sans cesse, il finira par apprendre son nom. Elle s’appelle Chloé. Il tentera de saisir son caractère inflammable, de dompter son imprévisibilité.
Chloé est de celles qu’on ne peut pas vraiment cerner. Qui ne se laisse pas approcher. Constamment à deux doigts d’imploser. Maladroit et rêveur, Etienne n’a jamais vraiment su comment aborder une fille. Pourtant, ils vont se tourner autour. Et, dans un curieux mélange de fantaisie et de noirceur, faire un bout de chemin ensemble.

Etienne s’ennuie. Dans le magasin de jouets où il travaille, dans l’appartement où il vit avec son grand-père, dans cette petite ville où il n’y a jamais rien à faire. Partout, il promène sa...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782213719214
PRIX 12,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce premier roman d'une jeune femme de 18 ans m'a fait passé un très agréable moment. Etienne et Chloé sont deux êtres incompris et plutôt inadaptés à la société. Etienne, timide et réservé tient le magasin de jouets familial tandis que Chloé, très impulsive est étudiante en lettres modernes. Ils vont se rencontrer par hasard, et se découvrir par choix. On sent dans ce roman le sentiment d'urgence à s'aimer et le langage de leur amour est autant surprenant qu'attachant. J'ai trouvé "Tout va me manquer" triste, drôle, mélancolique et moderne à la fois, un très bon roman que je recommanderai sans hésiter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Intitulé « Tout va me manquer », l’ouvrage de Juliette Adam, son tout premier roman, conte la rencontre de deux adolescents, nos principaux protagonistes, au cours d’un carnaval annuel. Un premier échange assez dur puisque Chloé accueille Étienne avec une gifle magistrale, pensant alors avoir affaire à l’un de ses ex. Un malentendu justifié ipso facto par leurs déguisements portés, qui va par la suite amener à une succession de nombreux face-à-face fortuits entre eux. Par ce biais, le livre s’attarde sur notre duo, dont la vie et le parcours auront exacerbé à l’extrême leurs sentiments et leurs émotions, aux traits diamétralement opposés. Et pourtant, le tandem avance autour de mêmes thèmes : l’identité et la projection de notre personnalité qu’on laisse transparaître au Monde, avec comme moteur principal la Jeunesse et ses joies (et dérives). Chloé s’apparente à une bombe à retardement, imprévisible, au caractère bien trempé, mais qui a peur de se questionner sur ce qu’elle est et tente à tout prix d’y échapper à la moindre occasion. Étienne, quant à lui, est maladroit, le timide par excellence, qui craint de montrer ce qu’il ressent, et alors qu’il en reste conscient et entreprend de changer, mais sans grande conviction. Doubles aspects à facettes binaires d’une même jeunesse, ces Persona/Rôles font preuve d’une certaine pureté. Ils s’accaparent la vie comme elle vient, et cela constitue d’une sincérité assez remarquable pour ce premier récit, comme si l’auteure s’y mettait émotionnellement à nu. Ce qui en lisant ses premières interventions pour les éditions Fayard pourrait s’avérer, puisque les personnages symbolisent chacun une part de Juliette Adam selon elle. Une dose d’innocence, qui pourtant rentre en confrontation directe avec le passif de l’un et l’autre, cette impression que ces gosses ont déjà, à leur âge, tout vécu. Et qu’ils pourraient survivre encore à pire si alors ils n’étaient pas impliqués émotionnellement. Car cela s’inscrit comme le plus fascinant en fin de compte dans cette œuvre. Cette brutalité qui rythme leurs quotidiens, mais dictée par une certaine légèreté de ton et de style à quelques moments, dans le but de n’en ressortir que davantage l’aspect cruel de certaines situations/décisions. Le terme « Rythme » n’est par ailleurs pas choisi au hasard puisque l’ouvrage s’offre aussi une harmonie liée à un tempo. L’auteure crée sa propre composition devant nos yeux, et y cadence les événements comme une partition à part entière, avec son début et sa fin filés à l’orchestre joué par ses protagonistes. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que nous y retrouvons une forte inspiration musicale, des plus évidentes (le prologue par exemple), aux plus obscures (comme le titre du livre). Le roman s’aventure de cette manière sur ces dualités. Juliette Adam s’amuse sur l’indécision et la contradiction, mais profite ici du format littéraire pour le développer à fond. Ajoutez-y votre imaginaire, et le film qui en découlera ne s’en trouvera que plus parlant, dépeignant ainsi une brutale réalité, et dont l’amour et la haine ne représentent que le reflet d’un état d’esprit qui vacillera à chaque instant. Une véritable effusion instable d’émotions éphémères égales et contraires, à l’instar de l’adolescence, que l’auteure résume parfaitement en ces quelques mots : « Ce Roman, c’est aussi la rencontre du gai et du morbide, un couple d’ambiances, de scènes, de répliques qui s’entrechoquent, se cognent et se séduise nt”. Un mariage habilement mené jusqu’à son dénouement, attachant et éprouvant, et qui inaugure une très bonne lancée pour la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Très joli premier roman, des personnages très attachants dont on a très envie de connaître le destin. Très prometteur...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un premier roman drôle et touchant sur des émois amoureux de jeunes adultes. Tout est dans le ressenti avec ce texte. Il est question de passion amoureuse qui doit se vivre pleinement et vite, vite vite. "Tout va me manquer" reflète merveilleusement bien les sentiments de cet âge où tout est dans l'excès, exacerbé par un quotidien où Chloé et Etienne ne savent pas trop se situer mais auquel ils doivent faire face. Un premier roman prometteur avec une plume très douce.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout va me manquer de Juliette Adam. « L’écume des jours » Étienne ,vendeur de jouets, vit avec son grand-père qui commence à perdre la raison. Étienne est une garçon sensible qui semble égaré dans une vie désabusée et sans couleur, jusqu’à l’apparition fortuite mais néanmoins violente de Chloé, personnage fantasque. Ces deux êtres vont sans cesse se croiser, tout au long du roman dans une danse effrénée. Nos deux héros évoluent dans un univers fantaisiste, poétique et déroutant avec pour thèmes centraux l’amour, la maladie, le grain de folie. L’atmosphère peut sembler légère mais révèle un conte tragique sur la solitude et l’existence. Juliette Adam nous offre un premier roman original avec une écriture inventive qui présage une suite prometteuse en tant qu’écrivain.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :