Régression

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 10 oct. 2019 | Archivage 30 nov. 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Régression #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Après LE DERNIER HYVER, prix du Meilleur Polar 2018 des lecteurs de Points, le deuxième roman de Fabrice PAPILLON : une chasse à l’homme exceptionnelle à travers le monde et les âges.


Ils sont prêts.

Ils reviennent d’un lointain passé, d’une époque glorieuse.

Ils forment ce que Socrate et Homère nommaient déjà la race d’or. Ils viennent sauver la terre, et les hommes qui peuvent encore l’être. Pour les autres, ils n’auront aucune pitié.

L’heure du Grand Retour a sonné… et, pour le commandant Marc Brunier, celle de son ultime enquête.


36 000 ans avant Jésus-Christ. Une famille résiste au froid au fond d’une grotte de la péninsule Ibérique quand des hommes font irruption et massacrent les parents. Fascinés par la peau claire et les yeux bleutés du fils, les assaillants l’épargnent et l’enlèvent.

14 février 2020, Corse. Vannina Aquaviva, capitaine de gendarmerie à la section de recherche d’Ajaccio, découvre un charnier dans une grotte de Bonifacio. De son côté, la police retrouve un cœur en décomposition au pied d’un olivier millénaire du site préhistorique de Filitosa. Des scènes de crime similaires apparaissent sur d’autres sites de la préhistoire en Espagne puis en Angleterre.

Les premières analyses de la police scientifique sont stupéfiantes. Quelle est cette créature meurtrière dotée de capacités sidérantes ? Aux confins de l'Europe et jusqu'à la Russie des goulags et de Tchernobyl, une chasse à l'homme exceptionnelle commence à travers le monde et les âges, où l'on croise Homère, Socrate et son disciple Platon, Jésus et l'apôtre Jean, mais aussi Rabelais, Nietzsche ou encore le terrifiant Heinrich Himmler. Quel secret remontant à nos origines partagent tous ces hommes ? Après des millénaires de silence, une révélation est en passe de bouleverser l’équilibre même de l’espèce humaine…


Journaliste scientifique, producteur de nombreux documentaires, Fabrice Papillon est l’auteur de huit ouvrages de vulgarisation scientifique, avec d’éminents savants dont Axel Kahn. Pour son premier roman, Le Dernier Hyver (Belfond, 2017), il a reçu le prix du Meilleur Polar 2018 des lecteurs de Points.

Après LE DERNIER HYVER, prix du Meilleur Polar 2018 des lecteurs de Points, le deuxième roman de Fabrice PAPILLON : une chasse à l’homme exceptionnelle à travers le monde et les âges.


Ils sont prêts.

...


Ils recommandent !

« Fabrice Papillon nous entraîne à un rythme effréné dans un thriller contemporain riche de références littéraires, historiques et scientifiques, où l’homme dit Sapiens va devoir se confronter à son ancêtre néandertalien. Percutant ! » Aurore Charié, librairie Martin-Delbert

« Prodigieux thriller scientifique et historique tout autant qu’un formidable divertissement impossible à lâcher. C’est ça, l’effet Papillon ! » Yvan Fauth, blog EmOtions

« Un roman vif, sans temps mort, qui nous rappelle que nos ancêtres, même les plus lointains, sont toujours présents, cachés en nous… » Gilles Gouffé, Fnac Italie 2

« Un savant mélange entre passé et présent rend ce thriller totalement addictif (ou redoutable). À lire absolument. » Angélique Muller, Cultura Béziers

« Thriller stupéfiant. Et si les frontières de nos connaissances sur l’espèce humaine pouvaient encore bouger ? » Sophie Peugnez, librairie Brouillon de culture

« Passionnant, haletant, addictif, ce roman sans aucune fausse note prend sa source’ dans la nuit des temps. » Christian Rappolt, librairie Wachenheim

« Un tour de force, une nouvelle enquête passionnante et haletante… À posséder de toute urgence ! » Jérôme Tolédano, librairie Les Cyclades

« Fabrice Papillon nous entraîne à un rythme effréné dans un thriller contemporain riche de références littéraires, historiques et scientifiques, où l’homme dit Sapiens va devoir se confronter à son...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714480781
PRIX 20,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

36 000 ans avant Jésus-Christ. Une famille résiste au froid au fond d’une grotte de la péninsule Ibérique quand des hommes font irruption et massacrent les parents. Fascinés par la peau claire et les yeux bleutés du fils, les assaillants l’épargnent et l’enlèvent. 14 février 2020, Corse. Vannina Aquaviva, capitaine de gendarmerie à la section de recherche d’Ajaccio, découvre un charnier dans une grotte de Bonifacio. De son côté, la police retrouve un cœur en décomposition au pied d’un olivier millénaire du site préhistorique de Filitosa. Des scènes de crime similaires apparaissent sur d’autres sites de la préhistoire en Espagne puis en Angleterre. Les premières analyses de la police scientifique sont stupéfiantes. Quelle est cette créature meurtrière dotée de capacités sidérantes ? Aux confins de l'Europe et jusqu'à la Russie des goulags et de Tchernobyl, une chasse à l'homme exceptionnelle commence à travers le monde et les âges, où l'on croise Homère, Socrate et son disciple Platon, Jésus et l'apôtre Jean, mais aussi Rabelais, Nietzsche ou encore le terrifiant Heinrich Himmler. Quel secret remontant à nos origines partagent tous ces hommes ? Après des millénaires de silence, une révélation est en passe de bouleverser l’équilibre même de l’espèce humaine…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie chaleureusement les éditions Belfond et Net Galley pour leur confiance renouvelée. Si vous pensez avoir tout lu, tout vu en matière de thriller et que vous vous sentez blasé, je vous invite à vous plonger dans Régressions. Vous aurez entre les mains un roman qui ne ressemble à nul autre, un cocktail aussi efficace que détonnant entre thriller scientifique, thriller historique et thriller fantastique, le tout mâtiné d’une pointe de thriller psychologique. Au vu du titre et la couverture je craignais une intrigue proche du roman Erectus de Xavier Müller, non que ce dernier m’ait déçu, bien au contraire, mais j’espérais vraiment une intrigue totalement nouvelle. Et j’ai été plus que servi, les deux romans sont totalement différents, tant par leur intrigue que par leur approche. Si le personnage de Marc Brunier était déjà au centre du précédent roman de l’auteur, celui-ci peut parfaitement se lire indépendamment du Dernier Hyver. Sachez toutefois que si vous optez pour ce choix (qui a été le mien), vous aurez quelques spoilers majeurs quant au dénouement de l’intrigue du Dernier Hyver. Dans le présent roman le personnage de Marc Brunier, bien qu’essentiel au déroulé de l’intrigue, est plutôt relégué au second plan au profit de Vannina Aquaviva (si, si vous avez bien lu, Vannina… comme la Vanina chantée par Dave, mais avec deux n), une jeune gendarme corse tout aussi tourmentée que son aîné… quoique… peut-être pas quand même ! Mais elle était seule, et ne pouvait compter que sur Brunier, ce qui achevait de la déprimer. Car ces deux-là formaient un duo improbable. Il était aussi grand qu’elle était petite. Il était flic, elle était gendarme. Il était continental, elle était corse. Il était un père déchiré par la mort de sa fille ; elle était une fille perdue en quête de l’image du père. Bien sûr, ils tentaient de surnager dans une affaire qui les dépassait tous les deux. Ils n’avaient d’autre choix que de se reposer l’un sur l’autre ; deux béquilles plantées dans des sables mouvants. Une enquête conjointe menée à la fois par la police et la gendarmerie, avec toujours un zeste de méfiance (voire de défiance) de part et d’autre. Une enquête corse (impossible de ne pas placer ce clin d’œil à la BD de Pétillon, adaptée au cinéma par Alain Berbérian) qui va rapidement s’internationaliser avec l’apparition de nouvelles scènes de crimes… L’auteur nous concocte une galerie de personnages particulièrement soignée, ne serait-ce qu’au travers du groupe d’enquête (gendarmes, policiers et consultants). Chaque personnage bénéficie d’une personnalité qui lui est propre. Je reconnais avoir un faible pour le major Carlier, un gendarme que ses collègues surnomment affectueusement Pierre Richard. Personnellement j’aurai plutôt opté pour François Pignon, l’archétype du gaffeur, maladroit ou distrait (voire les trois à la fois), cher à Francis Veber (incarné notamment par Pierre Richard dans Les Compères et Les Fugitifs mais immortalisé par Jacques Villeret dans Le Dîner De Cons). Le plus mystérieux restant incontestablement Laurent Marceau ou Zim (pour Zero Impact Man), un anthropologue qui semble en savoir bien plus qu’il ne veut bien le montrer. Au fil des chapitres on replonge dans le passé de l’humanité, de – 36000 av. J.C. (au cas où il serait utile de le préciser il s’agit de Jésus Christ et non de Jacques Chirac) à 1975, l’occasion de croiser de nombreux personnages historiques, tels que Homère, Socrate, Jésus, Michel-Ange, Rabelais, Lamarck ou encore Himmler, et de les mettre en scène dans des situations fictives permettant de faire évoluer l’intrigue dans le sens voulu par Fabrice Papillon. Un choix certes audacieux, mais totalement maîtrisé par l’auteur qui parvient à nous convaincre de la véracité des faits exposés (à condition bien sûr de vouloir se laisser convaincre… un esprit réfractaire et très bien documenté aurait sûrement maintes objections à opposer). L’intrigue contemporaine, et donc l’enquête de police, se déroule dans un futur proche puisqu’elle débute en février 2020. Malgré une situation des plus improbables, l’auteur réussit à nous tenir en haleine avec une intrigue riche en rebondissements. Une fois encore le résultat est d’une redoutable efficacité, on a du mal à lâcher prise tant on veut connaître la suite. Une intrigue fortement teintée d’écologie, mais au sens noble du terme, à l’opposé de sa forme pervertie par les affres de la politique et les ambitions personnelles des uns et des autres (sauf peut-être dans certains propos discutables tenus par Zim). Nous, les hommes modernes, responsables de la destruction de quatre-vingts pour cent de la biodiversité, avons aussi exterminé les loups. L’homme a perdu la tête, il nuit à tout ce qui l’entoure. À tout ce qui vit, à toute la planète. Il faudra bien qu’il paie, un jour, vous ne croyez pas ? Un (tout) petit bémol personnel concernant les (trop) nombreuses références à la foi chrétienne, pour l’indécrottable athée que je suis ça devenait parfois irritant. Heureusement une phrase prononcée par Nietzsche (dans le roman), vient contrebalancer le propos : Jésus était l’homme le plus noble que la Terre eût jamais porté ! Il était aussi le seul vrai chrétien. Tous les autres n’ont fait que dénaturer son message. Les Évangiles sont une falsification de sa parole ! Le christianisme n’est qu’une énorme mystification, un mensonge éhonté ! Je pourrai aussi citer Zim à propos des rituels druidiques qui sont toujours célébrés à Stonehenge : Il n’y a pas que des prêtres, des rabbins ou des imams sur Terre. Chacun ses croyances. Les religions monothéistes n’ont pas tout balayé. Par exemple, il existe encore des chamanes, un peu partout. J’ai été touché par le discret et émouvant hommage rendu à Arnaud Beltrame, le lieutenant-colonel de la gendarmerie qui, en mars 2018, s’est substitué à une otage avant d’être lâchement assassiné par un terroriste (qui ne mérite même pas d’être nommé) se réclamant de l’État Islamiste. Un roman passionnant et palpitant de bout en bout et, cerise sur le gâteau, très bien écrit. Fabrice Papillon a su tirer le meilleur de l’impressionnant travail de recherche et de documentation auquel il a dû se livrer pour nous offrir un roman unique en son genre. Pour vous dire, j’ai même trouvé les démonstrations scientifiques intéressantes alors que généralement c’est le genre de truc qui me fait bailler d’ennui.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Corse, 2020. Alors que Vannina Aquaviva est capitaine de gendarmerie à la section de recherche d’Ajaccio, elle est dépêchée à Bonifacio pour une affaire des plus mystérieuses. La découverte d’un charnier dans une grotte va la bouleverser et elle se donnera tous les moyens pour savoir qui a commis cet indicible crime. Pendant ce temps, à Filitosa, la police va découvrir un cœur en décomposition auprès d’un olivier. Il va s’ensuivre d’autres découvertes macabres. Qui donc est coupable ? J’avoue avoir débuté ce thriller que l’on peut qualifier de scientifique à bien égards avec grande curiosité, mais également avec grande crainte. En effet, j’ai eu peur que cela devienne technique et peut-être de me perdre dans les méandres de cette intrigue. Il n’en fut rien et la découverte du talent de cet auteur est indéniable. Que d’originalité dans ce thriller rondement mené ! Si d’un côté, nous allons suivre l’enquête contemporaine qui se déroule en Corse, Fabrice a pris le parti d’insérer dans son roman des retours en arrière, qui, si de prime abord, n’ont rien à voir entre eux ou même avec l’enquête, finiront par révéler leurs mystères. J’ai été particulièrement curieuse de ces retours dans le temps qui constituaient presque une espèce d’intermède et qui sont très divers, mettant en avant des personnages illustres, comme Homère, et des époques fascinantes. Au début, j’avoue que je me demandais où en voulait en venir l’auteur. Mais c’est très réussi finalement. Ce thriller peut faire peur, et pourtant. L’auteur va toujours aborder le tout avec un jargon des plus compréhensibles, je ne me suis pas perdue une seule seconde. J’ai cependant parfois trouvé quelques petites longueurs, mais cela n’a pas émaillé mon plaisir de lecture. De plus, l’enquête se déroulant en Corse est un plus, Fabrice s’étant arrêté à nous décrire les magnifiques paysages. Les personnages sont vraiment bien réussis. Je me suis particulièrement attachée à Vannina, que j’ai trouvée forte et affirmée. J’ai trouvé Carlier, alias Pierre Richard, particulièrement drôle et attendrissant. La plume est parfaite, dynamique, et surtout, Fabrice Papillon a un talent de conteur incontestable, voué à ne pas perdre son lectorat avec le côté scientifique. Les chapitres alternent présent et passé à diverses époques. Ce mélange est réussi avec brio. Un thriller scientifique prenant, mais surtout des plus abordables, à lire sans crainte de se perdre au milieu d’un jargon compliqué. L’intrigue est rondement menée, et le schéma narratif est original. Une très belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qui a vécu par la violence périra par la violence... C'est l'idée de base de ce thriller historico-scientifique prenant et extrêmement bien écrit, qui commence durant la Préhistoire et s'achève en 2036 (l'action elle-même a lieu en 2020). Au passage, les données scientifiques existent réellement (comme la Vénus hottentote et la femme sauvage de Géorgie) ; vu que je suis curieuse, j'ai vérifié... Et cela donne une base d'autant plus plausible à l'histoire que les découvertes scientifiques ont bien prouvé qu'il a existé plusieurs espèces d'hominidés, mais que seul Homo sapiens a survécu. Pourquoi ? A l'heure actuelle, les recherches ne le disent pas... Par contre, elles disent que les gènes des autres espèces existent bel et bien dans notre génome, alors... Et si la Terre en avait assez de sapiens ? Et si elle se révoltait ? Si elle décidait de faire disparaître ceux qui la détruisent ? L'homme pourrait-il lutter, ou serait-il condamné à plus ou moins long terme ? Les héros de ce récit vont le découvrir, parfois à leurs dépens. Alors... qui sera sauvé...?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Aujourd'hui je vous poste ma chronique du livre Régression de @fabricepapillon qui est un véritable coup de coeur 😍 Merci encore à @netgalleyfrance et les @editionsbelfond pour cette découverte. 36000 ans avant Jésus-Christ péninsule ibérique. Une famille vit dans une grotte et résiste tant bien que mal au froid. Des hommes font irruption, massacrent les parents et enlèvent le fils, il a une particularité qui les fascine, en effet il a la peau claire et les yeux bleus. 2020 en Corse. Vannina, capitaine de gendarmerie fait une découverte macabre dans une grotte. De son côté la police découvre un cœur décomposé sur un site préhistorique. D'autres cas similaires sont recensés en Espagne et en Angleterre. Une chasse à l'homme commence à travers le monde et les millénaires. Mais quel est donc ce secret qui pourrait bouleverser l'équilibre de l'espèce humaine ? Mon avis : quand j'ai commencé ce roman je ne savais pas à quoi m'attendre, eh bien j'ai été happé dès le début par cette histoire et c'est un véritable coup de cœur ❤️, l'écriture de Fabrice Papillon est très dense et riche. Le rythme est soutenu et l'intrigue pleines de rebondissements. Dans ce thriller scientifique on voyage à travers l'Histoire en rencontrant des personnages historiques tels que Homère, Socrate, Rabelais, Nietzsche, Himmler... Un secret qui remonte en des temps ancestraux, qui traverse les âges pour préserver l'espèce humaine de notre monde décadent. Des personnages aux caractères forts et écorchés vifs mais très attachants. Conclusion : un thriller captivant et intelligent qui nous fait voyager. Ma lecture fut un régal, je ne peux que vous inviter à vous immerger vous aussi. Il me tarde de lire Le dernier hyver le premier roman de cet auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

⭐ Chrønique ⭐ Fabrice Papillon, le Dan Brown français est de retour ! Fabrice Papillon ? Mais si, souvenez-vous : mon gros coup de 🖤 de l’année 2018 dans le cadre du Prix du Meilleur Polar des Editions Points. Prix qu’il a d’ailleurs remporté avec son premier roman, Le Dernier Hyver. Fabrice Papillon revient cet automne avec Régression (Belfond), thriller anthropologique ayant pour thème l’origine de l’humanité et son évolution. On y retrouve avec plaisir les ingrédients qui ont fait le succès du Dernier Hyver : - le retour du Commandant Marc Brunier - des meurtres sacrificiels sanglants - le génome humain et ses secrets - une structure narrative en deux temps : l’enquête contemporaine menée tambour battant aux 4 coins de l’Europe alterne avec des épisodes énigmatiques à travers les siècles, depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours, épisodes dans lesquels l’auteur distille savamment ses indices. Dans cette chasse à l’homme à travers l’espace et le temps, toutes nos certitudes sont balayées : nos origines, la légitimité de notre suprématie, notre avenir. Fiction, références historiques et avancées scientifiques se mêlent pour nous obliger à une remise en question immédiate et radicale : sans réaction de notre part, nous paierons bientôt le lourd tribut de notre inconscience écologique. A nouveau conquise par le talent d’écriture de Fabrice Papillon, j’attends déjà impatiemment son prochain roman ! Merci aux Editions Belfond et NetGalley pour leur confiance renouvelée. Quel plaisir de découvrir et chroniquer des romans de qualité !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En voilà un polar qui sort des sentiers battus ! Je connaissais bien sûr les polars historiques qui s’attachent directement ou indirectement à une période précise de notre Histoire. Fabrice Papillon, lui, est beaucoup plus ambitieux. L’enquête qu’il nous propose rayonne sur l’intégralité de notre passé et remet en cause l’ensemble de l’humanité. Son aventure débute d’ailleurs aux origines, en 36000 avant JC. Elle passe par des personnages illustres pour terminer enfin avec les conséquences sur le monde actuel. L’intrigue principale se situe à notre époque mais le texte est constamment morcelé de retours en arrière, à des moments ancestraux. On y croise donc Homère, Socrate, Jésus, Michel-Ange, Rabelais, Nietzsche et bien d’autres, qui vont nous apparaitre sous un autre angle. L’auteur leur donne à tous un rôle prépondérant dans l’avenir de l’Homme et réécrit l’Histoire. Grâce à cette revisite, Fabrice Papillon en profite pour analyser les actions de l’être humain. Il pose un diagnostic sévère sur les actes d’hier et sur la planète d’aujourd’hui. L’évolution de notre univers est le fruit de nos actions et on risque d’en payer les conséquences. Outre sa plume et sa maîtrise du récit, le tour de force Fabrice Papillon réside dans son talent de vulgarisation. Ce livre dégage une érudition folle et pourtant toutes les informations sont comestibles. Beaucoup de théories scientifiques sont développées mais je n’ai jamais été égaré ou démuni. Très documenté, on sent que l’auteur a travaillé ses références pour rendre son récit aussi plausible que captivant. Malgré l’ampleur universelle de l’énigme, ce polar s’avère vraiment efficace. On tourne les pages avec frénésie en même temps que l’on apprend des choses. On s’attache aux personnages charismatiques et les suit sans retenue dans leurs aventures. Passionnant, instructif, inquiétant, « Régression » est une belle découverte et Fabrice Papillon un auteur à suivre! http://leslivresdek79.com/2019/11/12/502-fabrice-papillon-regression/

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Fabrice Papillon m’a récemment scotché – et oui, je récupère mon retard dans les découvertes, avec son premier roman, LE DERNIER HYVER. Pour ce second thriller-écolo-scientifique, il reprend sa recette. Donc pas de surprise sur la forme. Il s’agit là d’une mécanique fragile pour laquelle, il faut être doué. Car couvrir 38 000 ans en un seul livre, cela demande un chouia de précision pour ne pas perdre son lecteur. Bref on commence 36 000 ans avant Jésus-Christ avec la famille de Gnva, sa femme Chta et son fils Bvé, pour finir en février 2020 dans une caverne Corse entrainé par Vannina Aquaviva, capitaine de gendarmerie qui officie sur une scène de crime barbare. Vannina est aussi mazzera. Elle a hérité d’un don de prophétie. Elle porte la mort à travers ses rêves. Et voilà, une bonne partie des éléments de Régression sont sous mes yeux. De là à trouver le rapport entre un crime Corse avec Neandertal ou l'Homme de Denisova, il faut tout le talent de Fabrice pour m’accrocher durant 500 pages. Avec une construction toujours précise, il alterne, passé et présent, pose quelques grandes figures de l’histoire qui se transmettent un secret. L’auteur se joue du relief donné à cette histoire qui prend ses sources au plus lointain pour nous entrainer dans une enquête de police, qui je l’avoue, s’avère être le terreau d’un excellent thriller. Un vrai page turner. A tel point que j’en ai oublié le procédé, pour ne m’attacher qu’à cette traversée des siècles. S’il est divertissant, ce roman sait se faire tranchant et brutal. Fabrice Papillon n’y va pas avec le dos de la cuillère quand il s’agit de l'Homme et de son évolution, de son aptitude à casser ses jouets ou bien ses semblables. Papillon distille également un côté scientifique. Régression nous parle de l’Homme, sa trace sur le monde, la nature. A travers l’ADN mitochondrial ou la parenté phylogénétique, c’est de l’héritage des gènes, qu’il vulgarise. La survie de l'humanité, son ancienneté ne sont pas réservées exclusivement aux scientifiques ou aux ethnologiques. Bref, ce second roman, est aussi intelligent que le premier, aussi addictif. Une franche réussite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai été attirée par la couverture de ce roman car elle m'a fait penser à l'excellent Erectus de Xavier Muller et j'espérais que ce livre serait au moins aussi bien mais avec une autre histoire. C'est un pari gagné, ce roman se dévore et est juste un vrai bijou. Alternant les passages dans le passé et d'autres dans le présent, on remonte le temps à partir de l'évolution d'Homo sapiens en passant par Socrate et même Heinrich Himmler. Quel est donc le point commun à tous ces personnages? C'est dans la régression de l'espèce humaine que la vérité apparaitra. Mais quelle est-elle? Ce roman est donc un vrai bijou comme je l'ai déjà dit, il est construit vraiment de façon magistrale, il est plein de suspense. Son côté scientifique n'est en rien rébarbatif et apporte un immense plus à l'évolution de l'intrigue. J'ai vraiment aimé cette lecture que j'ai dévorée et je le recommande vraiment car il sort des sentiers battus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chronique à paraître sur mon blog dès la parution du livre au Québec. Merci au Editions Belfond et Net Galley pour votre confiance au blogueurs québécois. Régression Ils sont prêts. Ils reviennent d’un lointain passé, d’une époque glorieuse. Ils forment ce que Socrate et Homère nommaient déjà la race d’or. Ils viennent sauver la terre, et les hommes qui peuvent encore l’être. Pour les autres, ils n’auront aucune pitié. L’heure du Grand retour à sonné... Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Regression  un voyage vertigineux à travers les âges... on remonte le temps, on scrute nos origines, on revisite l’histoire, on dissèque l’homme, mais surtout, on découvre un fabuleux conteur. Fabrice Papillon est un journaliste scientifique, spécialiste de la question génétique, mais rassurez-vous, nul besoin d’être un érudit en anthropologie ni en science pour apprécier cette aventure qui vous fera voyager de la préhistoire jusqu’au XXe siècle. En bon vulgarisateur, il vous guidera dans cette traversée des siècles sans vous y perdre une seule seconde avec des données trop scientifiques. Regression : évolution qui vous ramène à un degré moindre; recul, diminution. Au commencement, 36 000 ans avant Jésus-Christ. Au fin fond d’une grotte de la péninsule Ibérique, une famille est massacrée par des intrus qui ont fait irruption. Les assaillants fascinés par le regard bleuté de leur jeune fils l’épargne et le kidnappe. Fondu au noir. 14 février 2020, Corse. Capitaine de gendarmerie à la section de recherche d`Ajaccio, Vannina Aquaviva découvre un charnier dans une grotte de Bonifacio. Des corps démembrés, des ossements rongés, une scène horrible d’une barbarie inouïe. Au même moment, le commandant de police Marc Brunier, retrouve ce qui semble être un cœur humain au pied d’un olivier millénaire du site de Filitosa, haut lieu de la préhistoire corse. Brunier et Aquaviva feront équipe, et mèneront une enquête sous haute tension sur l’île de Beauté et bien au-delà des frontières. Des scènes de crimes similaires seront découvertes sur d’autres sites de la préhistoire. Filitosa (Corse), Beraton (Espagne), Stonehenge (Royaume-Uni) et Extersteine (Allemagne). Malgré une brigade de policiers et de scientifiques chevronnés, l’enquête piétine, aucune piste concrète. Qu’elle est le lien entre ses crimes tribaux et leur emplacement mythiques ? Les premières analyses, les laisseront sans voix. Un seul constat : on nage entre l’irréel et l’impossible ! Je ne peux vous en dire plus, je vous laisse découvrir, ce serait gâcher votre plaisir que d’en divulguer davantage. Le récit alterne entre l’enquête contemporaine, dotée d’une bonne intrigue policière et une plongée à travers l’origine de l’homme et de son évolution. Un thriller dense et brillant, bien ficelé dans les moindres détails. L’auteur nous amène dans une formidable odyssée entrelacée de science, d’histoire et de philosophie. Une grande aventure humaine aux confins de la réalité et de la fiction, où l’on croise d’illustres personnages, Socrate, Homère, Michel-Ange, Jésus, Nietzsche. N’ayez crainte, osez, ce n’est ni ennuyeux ni rébarbatif bien au contraire. Les 480 pages défileront sans jamais vous perdre, mais plutôt vous amenez à découvrir et à réfléchir sur l’existence de cette espèce qu’est l’homo sapiens. Une belle découverte, un bon divertissement, un roman qui sort des sentiers battus. Une écriture qui laisse une empreinte, une marque tel l’homme dans l’univers. Un coup de cœur ! Bonne lecture ! En 2017, Fabrice Papillon publie son premier roman, un thriller scientifique et historique, « Le Dernier Hyver » (éditions Belfond), salué par la critique, et couronné par le prix du meilleur polar des lecteurs de Points 2018. Regression Éditions Belfond 480 pages 2019 Je remercie les Éditions Belfond ainsi que Net Galley pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à NetGalley et aux éditions Belfond de m'avoir permis la lecture de ce bon thriller.La capitaine Vannina Aquaviva enquête après la découverte d'un charnier en Corse.Devant l'ampleur de cette découverte ,on lui adjoint le commandant de police Marc Brunier,un flic dépressif récemment arrivé sur l'île après la mort de sa fille.L'enquête va les mener aux quatre coins de l'Europe à la poursuite de mystérieux hommes à la taille impressionnante qui pourraient être les descendants de l'humanité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après un premier roman remarquablement construit, Fabrice Papillon revient avec un nouveau roman tout aussi passionnant. Un massacre est découvert non loin de Bonifacio. La capitaine Vannina Aquavivia se retrouve face à une situation complètement inédite et à une horreur sans nom. Très vite, la police nationale s'en mêle et l'affaire prend vite une nouvelle dimension. L'auteur alterne le présent et le passé où on rencontre quelques grandes figures telles que Homère, Nietzche, Jésus et bien d'autres. Tous ses personnages sont les détenteurs d'un secret immense pour la survie de l'humanité. Le roman m'a fait penser à un autre que j'ai lu l'année dernière : Erectus de Xavier Muller. Fabrice Papillon nous emmène dans une aventure aux origines de l'humanité, un récit très riche et très documenté qui nous fait poser beaucoup de questions sur notre comportement actuel. Le roman est passionnant, les personnages complexes et le suspense est présent tout au long du récit et l'épilogue est à la hauteur de l'histoire. Fabrice Papillon est un conteur né pour nous faire partager des histoires fantastiques et peut être qu'un jour la fiction rejoindra la réalité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce thriller scientifico-historique, un brin surnaturel, emmène le lecteur dans une grande fresque historique puisque les meurtres répondent à un rituel très ancien. L'auteur alterne ainsi les évènements dans le présent (début 2020) et les flash-back dans le passé : préhistoire, antiquité, renaissance, XIXe siècle, époque nazie, années 70). L'histoire s'inscrit dans un thriller également ésotérique, où un secret du fond des âges, détenu et transmis entre initiés, semble prêt à ressurgir face à l'inconscience collective humaine. Changement climatique, destruction de la planète par l'homo sapiens... Faune et flore risque l'anéantissement à cause d'une seule espèce. L'auteur s'appuie sur le fait avéré que nous conservons des gènes de nos prédécesseurs, notamment l'homme de Neandertal, en nous. Ainsi, il part du postulat que ces gènes pourraient prendre de plus en plus d'ampleur et... je vous laisse découvrir la suite par vous-même ! Je n'ai pas trouvé les personnages vraiment attachants, c'est pourquoi ce roman n'est pas un coup de coeur. L'importance est mise sur le fond évoqué précédemment. Néanmoins, pas d'inquiétude ! Le lecteur n'est pas submergé d'informations scientifiques (comme chez JR dos Santos par exemple) : tout est subtil et bien dosé. Je suis sous le charme de cette histoire et par cette fin... oh là là, tout à fait à la hauteur du roman ! A lire d'urgence !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous entrons rapidement dans l'histoire par la découverte d'un étrange charnier sur un site historique. L'enquête de Vanninna Acquaviva débute, rapidement rejointe par Marc Brunier qui perçoit dans cette histoire une particularité sur laquelle il peine à mettre en evidence puis par l'anthropologue Zim qui échafaude des théories sur la génétique des auteurs des meurtres. Se suivent d'autres découvertes de charniers sur des sites emblématiques, repartis dans plusieurs pays, de decouverte des premiers hommes de l'histoire. Les auteurs de ces crimes sont des hommes de grande stature, de forces et de caractéristiques 'surhumaines'. L'auteur nous invite à des flashbacks dans le temps au contact d'hommes célèbres de l'Histoire, tous détenteurs d'un savoir à transmettre. Roman riche en faits historiques mais également en théories scientifiques permettant de comprendre ce qui se passe. Je recommande vivement la lecture de de roman qu'on a du mal à lâcher.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

un roman à couper le souffle, des scènes fortes, un contenu historique de qualité ...et ces questions sur le genre humain qui en font un de mes romans policiers coup de cœur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :