L'agence Pendergast

Le Prince des ténèbres

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 3 avr. 2019 | Archivage 10 juil. 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LagencePendergast #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Des monstres menacent la ville ? Une solution : l'Agence Pendergast !

Au pied de la statue de la Liberté se cache une organisation secrète très spéciale, l'Agence Pendergast. Ses super agents ont pour mission d'intercepter les créatures paranormales qui arrivent à New York dans le flot des migrants. Entre Joe, l'Indien cogneur, et Célia, la liseuse de cartes, la bande de l'Agence cherche à s'agrandir. Pourquoi pas avec ce jeune voleur des rues, pris la main dans le sac ? Filou et intrépide, Sean Donovan est la nouvelle recrue de M. Pendergast.

Mais encore faut-il qu'il fasse ses preuves... Chaparder les portefeuilles des New-Yorkais n'est rien à côté des épreuves qui l'attendent !

Des monstres menacent la ville ? Une solution : l'Agence Pendergast !

Au pied de la statue de la Liberté se cache une organisation secrète très spéciale, l'Agence Pendergast. Ses super agents ont pour...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782278091690
PRIX 12,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce fut une lecture très agréable, on est tout de suite plongé dans l'histoire. Le style de l'auteur est simple, direct et efficace, ponctué de petites touches d'humour qui amusent le lecteur/lectrice. On s'attache facilement à Sean, le personnage principal. J'ai beaucoup apprécié les illustrations qui viennent rythmer le récit.
Je recommanderai sans hésiter ce livre à des collégiens à partir de la 5ème.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai découvert Christophe Lambert avec Soul Breakers. Quand j’ai vu que sur la plateforme Netgalley était proposé le premier tome de sa nouvelle série (le tome 2 est déjà disponible), je n’ai pas hésité et j’ai eu raison.


J’ai passé un excellent moment de lecture.

Le héros, Sean Donovan, a quelque chose à voir avec les personnages de Dickens. Un Oliver Twist américain en quelque sorte.

Dans les années 1880, il sillonne les rues de New-York pour faire les poches des nouveaux arrivants et de ceux qui ont fait fortune. Jusqu’au jour où lui prend l’envie de voler la montre d’un certain Mr Pendargast…

Celui-ci a une agence secrète, cachée sous Ellis Island.

Sa spécialité : intercepter les créatures paranormales qui arrivent dans le flot des immigrants.

Sean pourrait être la nouvelle recrue… Son intrépidité pourrait être fort utile…

Il travaillerait avec les agents déjà en place, Célia la liseuse de cartes et Joe l’Indien, homme fort s’il en est.

Le premier tome ne propose pas une enquête très développée mais ce n’est pas son but non plus. Il a plus pour vocation d’installer les protagonistes et l’organisation. Et c’est parfaitement réussi.

On s’attache très vite à Sean. Il est orphelin. Ses parents ont tenté la conquête de l'Ouest mais ont été tués par les indiens (ce qui explique les relations tendues entre Joe et Sean).

Sean a été épargné mais pour un sort guère plus enviable. Il a été recueilli par celui qui devient son maître à voler. Pas facile, parfois, de ramener au maître le « salaire » attendu.

Alors que choisir : la vie qu’il connaît depuis des années ou celle que lui propose Mr Pendergast ?

Roman qui oscille entre réalisme et bien d’autres genres. Inclassable en quelque sorte (je n’aime pas les classifications de toute façon) mais qui promet de beaux moments de lecture. Prêts à affronter avec lui ces étranges créatures qui débarquent sur le sol américain ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une jolie histoire pour les enfants à partir de 8 ans. On se prend de compassion pour Sean, le héros. Superbe histoire d'humilité et de courage que je conseillerais à mes jeunes lectures a la médiathèque

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très bon livre jeunesse policier et fantastique.
Oui, je sais, je prends l'habitude de rédiger des avis courts et précis. Il faut dire que le livre est aussi courts, mais que son intrigue est bien construite. Nous suivons les pas de Sean, dont l'histoire elle-même est romanesque. Ses parents ont tenté la conquête de l'Ouest. Las ! Ils ont été tués par les indiens, qui ont eu la gentillesse d'épargner le bébé, le vouant néanmoins à une mort certaine. Tel un Oliver twist américain, Sean a été secouru par un homme qui a fait de lui un voleur accompli. Un de plus, un de ses enfants perdus qui n'ont pas rencontré à New York Peter Pan mais le double de Fagin. Seulement, Sean a le coeur tendre, et il est difficile de voler quand on ne veut pas léser son prochain. Il fait aussi non une mauvaise rencontre, mais une rencontre qui va changer sa vie.
Monsieur Pendergast dirige une agence - un peu comme Pinkerton - et cette agence s'occupe de créatures qui sortent de l'ordinaire. Oui, elles existent, je vous rassure tout de suite, même si cela ne rassure pas vraiment Sean. Il rencontre aussi Joe, un indien qui le prend un peu en grippe - c'est réciproque - et Célia, qui veut l'amener à remettre en cause ses idées sur certains de ses compatriotes. Travailler dans l'agence Pendergast, c'est travailler contre les créatures paranormales mais aussi avec les autres membres de l'équipe.
Dans ce livre, les moments "de réflexion" alternent avec des scènes plus tendues, plus saignantes aussi : les combats ne sont pas là gratuitement, ce sont vraiment deux adversaires qui s'opposent, et pas seulement physiquement, même si cet aspect compte.
j'espère une suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans l'Amérique de 1893, Sean est un petit voleur à la tire. Alors qu'il dérobe une montre à gousset à un cinquantenaire élégant, Sean est pris la main dans le sac (ou la poche) par un Indien colossal.
Les deux hommes, impressionnés par les capacités du garçon des rues vont le recruter pour intégrer l'agence Pendergast, vaste organisation luttant contre les "paranormaux".

Révolution industrielle et créatures légendaires, un roman jeunesse steampunk (ou gaslamp fantasy) particulièrement réussi.
On est vite happé par l'histoire vraiment originale.
Les personnages sont tous attachants à leur manière.

Un premier tome introductif certes mais aussi avec de l'action. Les aventures de Sean promettent de belles heures de lecture.

Les quelques illustrations qui ponctuent le récit sont, bien qu'enfantines, très jolies et rendent bien cette ambiance début de siècle.

C'était un réel bonheur pour l'adulte que je suis de croiser des créatures légendaires telle que Cthulhu par exemple.
Un roman qui donnera sûrement envie aux jeunes lecteurs d'en apprendre davantage sur tout ces "paranormaux".

Une très chouette découverte et j'ai vraiment hâte de lire le second tome de cette série addictive.

A dévorer dès 10 ans pour les bons lecteurs.
Parution le 3 avril.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle bien jolie découverte pleine de « fantasy » ! Ce premier tome de L’agence Pandergast nous permet de faire la connaissance de Sean, une sorte de petit Gavroche new-yorkais habitué à jouer les pickpockets pour le plus gros caïd de la ville. Mais dans ce New York du 19e siècle rôdent d’étranges et dangereuses créatures surnaturelles ; la vie du jeune garçon prend un tournant inattendu quand il se voit proposer une place au sein d’un « service secret » singulier dédié à les capturer.

Menée tambour battant, cette histoire nous emporte immédiatement. Une première aventure qui se lit très vite (trop vite, presque), notamment en raison de sa brièveté. Cela dit, c’est très bien écrit et les personnages bien campés. On en redemande. Pourvu que le prochain tome soit plus épais !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ca se lit très très vite. C'est fluide, entraînant. On y retrouve de l'humour, de l'aventure, du fantastique! Un très sympathique cocktail.

Sean est un orphelin de New-York, recueilli par le mafieux de la ville qui le force à voler. C'est durant l'un de ces vols que le jeune adolescent va rencontrer Monsieur Pendergast, un sacré personnage toujours accompagné par un étrange Indien, aussi imposant qu'impénétrable.

Sa vie va basculer. Il va découvrir tout ce que l'Agence de Pendergast cherche à cacher: vampire, sorcière, homme invisible... toute la ''faune'' fantastique est là, dans les rues de New-York sans que nul ne s'en aperçoive.

Ce 1er tome a un goût d'introduction qui me donne envie de lire la suite, afin de pouvoir vraiment apprécier cet univers. En effet, entre notre rencontre avec Sean, la sienne avec Pendergast et les créatures fantastiques, l'intrigue même qui concerne... un certain vampire, passe un peu en second plan. Attention, ce n'est pas négatif! Il faut bien introduire tous ces éléments. La seule chose, c'est que comme le roman est très court, tout se termine assez vite. Un peu trop à mon goût. Notez que l'envie de lire la suite est d'autant plus forte.

Ce que j'ai moins aimé dans ce livre, c'est peut-être la mentalité de Sean qui, à mes yeux, ne colle pas à son âge. Je lui donnerais bien 2-3 ans de moins. C''est un peu près tout. Car sinon, j'ai beaucoup aimé ce jeune adolescent qui est un vrai petit voyou avec, au fond de lui, une très belle personnalité qu'on pourra certainement découvrir au fil de ses aventures. J'ai également bien aimé ses nouveaux compagnons de route, tous très très différents les uns des autres. J'ai apprécié le rythme qui est rapide, avec l'action qui n'est jamais très loin, des dialogues piquants comme j'aime et un univers très sympa pour de jeunes lecteurs (mais pas trop, la scène finale n'est pas pour les jeunes âmes trop sensibles).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'adore les romans jeunesse mais ça, je crois que vous l'avez compris ;) J'ai la chance d'en recevoir régulièrement en service presse, notamment par les éditions Didier Jeunesse. Il y a quelques jours j'ai eu le plaisir de dévorer L'agence pendergast : Le prince des ténèbres de Christophe Lambert.
Des monstres menacent la ville ? Une solution : l'Agence Pendergast !
Nous sommes en 1893 et au pied de la statue de la Liberté se cache une organisation secrète très spéciale, l'Agence Pendergast. Ses super agents ont pour mission d'intercepter les créatures paranormales qui arrivent à New York dans le flot des migrants.
Entre Joe, l'Indien cogneur, et Célia, la liseuse de cartes, la bande de l'Agence cherche à s'agrandir. Pourquoi pas avec ce jeune voleur des rues, pris la main dans le sac ?
Filou et intrépide, Sean Donovan est la nouvelle recrue de M. Pendergast. Mais encore faut-il qu'il fasse ses preuves... Chaparder les portefeuilles des New-Yorkais n'est rien à côté des épreuves qui l'attendent !
L'agence pendergast : Le prince des ténèbres est un roman jeunesse qui m'a captivé.
Je ne connaissais pas du tout la plume de Christophe Lambert, et j'ai apprécié la découverte.
C'est rythmé, les personnages sont bien travaillés. Les méchants sont méchants à souhait. Quand aux gentils, ce sont des personnages assez complexes, pas du tout lisses.
L'histoire est très bien trouvée, ça change un peu de ce que j'ai lu dernièrement en romans jeunesse.
L'ensemble est vraiment bien ficelée et la découverte m'a énormément plu :)
Encore un coup de cœur, qui vaut bien cinq étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On suit l’histoire de Sean Donovan, un petit voleur des rues de New-York et sa rencontre avec M. Pendergast. Ce dernier dirige un bureau… très spécial, et aurait besoin de ses services de chapardeur pour retrouver des créatures loin d’être humaines…
Entre vols de portefeuilles et chasse aux vampires, Sean va devoir choisir.

Le roman étant très court, il se lit tout seul. La première « enquête » ou plutôt aventure se déroule rapidement et sans grande difficulté, et sert surtout à placer les personnages et leurs liens.

Ayant dévoré ma lecture, je n’ai pas eu le temps de m’attacher aux personnages, mais le caractère de Sean m’a néanmoins fait sourire : un vrai petit voyou au cœur tendre ! Pour l’instant, on connait quelques éléments de la vie de chaque personnages, et j’espère que l’auteur a un peu plus développé leurs personnalités dans le second tome.

La petite surprise fût dans les illustrations qui accompagnaient le récit, car je ne m’attendais pas à leur présence et je les ai trouver très jolies !

En bref, une chouette lecture jeunesse, quoi qu’un peu brève !
Je lirai la suite avec plaisir si j’en ai l’occasion. ^^

Cet avis vous a-t-il été utile ?

une nouvelle série jeunesse que je suivrais à coup sûr et qui mêle plusieurs genres. On a un fort côté policier mais aussi un côté fantastique qui se dessine et les personnages sont vraiment attachants. On ne s'ennuie pas une seconde en compagnie de Sean, on découvre un monde inattendu en sa compagnie et on avance petit à petit dans l'intrigue. Ce final est explosif et nous donne évidemment envie de continuer l'aventure !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Palpitant du début à la fin
Sean est un petit voleur doué qui essaie de s'en sortir tant bien que mal. Tiraillé entre une certaine bonne morale qui s'affirme au fil du temps, et le besoin de vivre - ou survivre - dans un monde qui ne fait pas de cadeaux aux petits orphelins comme lui.
Plongé dans un New York des années 1890, Sean est confronté aux bandes bien organisées qui sévissent dans la ville, et surtout à son mentor et pire ennemi : Bill le Boucher. C'est lui qui l'a recueilli tout bébé alors que ses parents venaient d'être tués par des indiens, c'est lui qui l'a élevé et tout appris. Et c'est lui maintenant que Sean cherche à fuir.
L'Agence, une organisation secrète combattant des créatures "paranormales", va s'intéresser au petit voleur. Ses qualités, son courage, son envie de faire enfin de bonnes actions aideront-ils Sean à prendre la bonne décision : devenir un agent secret à la solde de l'Etat américain ?
On aime tout de suite ce petit héros plein de ressources, vaillant et surtout prêt à quitter une vie malsaine. On l'encourage au fil des pages... Son humour et son aplomb, finement distillés dans les répliques parfois piquantes, ne manquent pas de nous faire sourire.
Un beau roman pour jeunes lecteurs qui y trouveront à coup sûr de quoi hanter quelques-uns de leurs rêves...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

~ Remerciements ~

Merci à #netgalleyfrance pour son #challengenetgalleyfr qui m'a permis de découvrir ce roman des éditions #didierjeunesse

~ Résumé ~

Sean Donovan est un jeune garçon de seize ans qui pour survivre dans New-York vole des objets qui lui permettront de lui rapporter de l'argent. Malheureusement Sean a commis deux erreurs, il a tout d'abord volé Pendergast et en plus il ne veut pas voler de vieilles veuves. Sa première erreur va le conduire dans un lieu étrange où des créatures surnaturelles existent et sont parfois enfermées ou tuées tandis que sa deuxième erreur lui attire des ennuis de la part du Big Boss qui veut que Sean paye ses dettes.Sean parviendra-t-il à se sortir sain et sauf de toutes ces aventures ?

~ Mon avis ~

*Ce que j'aime aimé :

-Le contexte

J'ai trouvé que situer l'histoire au début de la révolution industrielle plutôt qu'au XXeme siècle était assez innovant et franchement super ! 😂 J'ai plutôt l'habitude de lire des histoires avec des êtres surnaturels qui existent durant notre ère et avec toutes nos avancées technologiques mais dans ce roman les avancées sont le téléphone, l'électricité, les « pneumatiques » c'était plutôt amusant et surprenant !

-Les sous-entendu de contes

Alors là franchement super ! J'ai du sourire plusieurs fois en lisant quelques passages qui faisaient référence à « Alice au Pays des merveilles », « Alice de l'autre côté du miroir » et aussi à "Peter Pan" avec les enfants perdus. J'aime beaucoup quand on glisse des petits clins d'oeil à de grandes oeuvres.

*Ce que je n'ai pas aimé :

-Le rythme

Alors je sais que c'est une histoire courte mais j'ai trouvé que l'action était beaucoup trop rapide et j'ai été un peu déçue car j'ai tellement aimé le « scénario » que j'aurai aimé y rester un peu plus longtemps. Néanmoins, comme il doit s'agir d'un roman pour jeunes je comprends que l'action se déroule en peu de pages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ça fait un petit moment que j'ai perdu l'habitude de lire des romans jeunesse, mais je dois avouer que parfois, je me laisse tenter et je suis rarement déçue. Ici, on s'adresse à des lecteurs âgés de 8 à 12 ans.

L'histoire se déroule à New York vers la fin du XIXe siècle et j'ai bien aimé l'ambiance décrite par l'auteur. On est plongé dans les bas-fonds de la ville, aux côtés de Sean Donnovan, un orphelin pickpocket qui travaille pour un homme peu recommandable se faisant passer pour un bienfaiteur qui recueille les enfants abandonnés. Ça fait un peu penser à Oliver Twist sur ce point-là, mais j'aime bien.

Un jour, Sean vole une montre à un homme, Archibald Pendergast, en espérant la revendre à un bon prix. Il ignore que cet homme va le retrouver pour lui proposer un marché étonnant : un emploi au sein de son Agence pour détecter les créatures surnaturelles (les Paranormaux) qui envahissent peu à peu New York.

J'ai aimé l'idée que les créatures surnaturelles de l'Ancien Continent émigrent vers le Nouveau Monde à la recherche d'un nouvel endroit où vivre. J'ai aussi apprécié les personnages. Même s'ils sont un peu caricaturaux, je les ai trouvé attachants et j'ai aimé les relations qui commençaient à se développer entre eux.

Ce premier tome est clairement introductif : on présente les personnages, on plante le décor et il ne se passe pas grand chose avant les deux ou trois derniers chapitres. Et pourtant, je ne me suis pas ennuyée.
Mon seul petit bémol, c'est que je suis un peu restée sur ma faim : j'aurais aimé un tome plus long pour avoir le temps de développer un peu plus l'histoire. Là, j'ai trouvé qu'on restait un peu en surface, mais encore une fois, il s'agit d'un premier tome. J'espère que les suivants permettront de mieux connaître Sean et ses nouveaux amis.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour mes jeunes lecteurs férus de policier et de fantastique, un très bon livre jeunesse baignant dans une atmosphère à la Dickens, un récit palpitant et plein de suspens qui fera le plaisir des amoureux du genre. Ce livre assez court est L'agence Pendergast dont le tome 1 est le prince des ténèbres de Christophe Lambert, illustré par Florent Sacré
En effet , le livre est parsemé de très jolies illustrations qui accentuent l’atmosphère historiques de l’époque et rend le roman d’autant plus attachant.
Ce récit est un cocktail explosif ( action, réflexion, combat, humour) écrit dans un style vivant, de très nombreux dialogues, une écriture travaillée tout en restant à la portée de tous.
Le jeune héros de cette aventure c’est Sean. Il a perdu ses parents, tués par les indiens, alors qu’il était bébé. Agé de 15ans, il essaye de s’en sortir tant bien que mal, dans un monde qui assez hostile aux orphelins.
C’est un garçon vif, intelligent, débrouillard, intuitif, courageux. Certes, il vole pour vivre et qui plus est sa morale est assez élastique et pourtant au fil du temps , elle va retrouver ses lettres de noblesse.
Question décorum, nous sommes en 1890, au cœur de New York , Sean fait fasse aux bandes organisées qui gravitent dans la ville, il se heurte à son ennemi juré : Bill le Boucher.
Bill, c’est celui qui l’a recueilli, Bill, c’est celui qui lui a tout appris dans l’art du vol, Bill c’est celui qu’il veut fuir ... Lors d’un larcin de plus, l’Agence, une organisation secrète, cachée sous Ellis Illand, combattant des créatures « paranormales » remarque Sean. Monsieur Pendergast qui dirige l’agence, l’enrôle comme agent secret à la solde de l'Etat américain. Notre jeune ami va découvrir tout un monde caché dans New York, une faune faite de vampires sorcières, gnomes... On aime l’humour et l’aplomb de ce jeune homme, on aime ses répliques pertinentes et piquantes, on aime ce livre, cette alternance de scènes différentes qui créent le rythme du roman.
Un super livre d'aventure et d'actions que je conseille à vos enfants
#lagencependergast #didierjeunesse #netgalleyfrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’aime de plus en plus lire des romans jeunesse. Surtout que ceux que j’ai lu dernièrement, dont L’agence Pendergast, ont beau être courts, ils parviennent à transporter le lecteur et à installer l’univers de façon intelligente et concise. La cible n’est pas infantilisée, l’intrigue est intéressante, et les personnages ont du caractère. Bref, un bon tremplin pour attaquer d’ici quelques années, des romans young adult.

L’histoire se passe à la fin du dix-neuvième siècle, et j’ai trouvé le choix parfait. Elle donne tout de suite le ton et il y a une atmosphère industrielle toute naissance qui ouvre aussi pas mal de possibilité. Le progrès pointe son nez mais la société est encore dans une phase où les traditions et le paternalisme sont encore très présents, et nous assistons aux balbutiements de l’ouverture au monde moderne. Beaucoup de potentiel, et je ne sais pas un côté désuet charmant et qui apporte aussi son côte sombre.

Sean, notre jeune héros, est un voleur avec un certain sens moral. Il n’a connu rien d’autres, et pour lui la rapine est son quotidien. Mais une rencontre avec un moustachu accompagné d’un amérindien, va faire basculer sa vie. Un autre monde s’ouvre alors à Sean. La question est : fera-t-il le bon choix face à cette opportunité ? Sean est tout de suite attachant. Il n’est pas parfait, comme on s’en doute, mais il est débrouillard et tout en nuances. On sent tout de suite qu’il a du potentiel. Et ce fut un réel plaisir de le voir évoluer dans ce premier tome. J’ai hâte de voir ce qu’il deviendra par la suite.

A contrario, j’ai eu du mal à m’attacher aux autres personnages. On ne les connait pas très bien, ce qui joue beaucoup sur ce ressenti. Cependant, on voit tout de suite que l’équipe de Pendergast a aussi du potentiel. Hétéroclite, elle est aussi, je trouve, un clin d’oeil à ce que le monde moderne sera. Nous n’en sommes qu’au premier tome mais déjà, on sent que les différences du groupe font leurs forces et qu’il y a de quoi faire quelque chose de vraiment très chouette.

L’Agence Pendergast, d’ailleurs, est un concept fort sympathique. J’aime bien son côté un peu FBI du surnaturel, et j’ai tout de suite accroché, même si on n’en découvre pas beaucoup. Il y a de nombreux ingrédients qui font qu’il est impossible de ne pas être curieux, et de ne pas vouloir en savoir plus.

Mon seul petit regret réside dans le combat final. J’y ai trouvé un peu de rapidité et de facilité. Ce n’est pas un exercice facile, j’en conviens, mais par exemple, j’ai été beaucoup plus prise dans l’action avec la course poursuite du début qu’avec cet affrontement. Mais franchement… c’est un détail.

Un premier tome court mais efficace. Une jolie réussite qui est de plus accompagnée d’illustrations que j’ai trouvé vraiment chouette et qui permettent de rentrer encore plus facilement dans le roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans le New York de la fin du XIXe, une agence très spéciale et très secrète, traque les "paranormaux" (loups-garrous, vampires et autres hommes-pieuvres) qui se glissent dans le flot des migrants débarquant dans la ville.
Sean Donovan, un gamin des rues, orphelin, recueilli par "le Boucher", gangster sans pitié qui fait "travailler" ses protégés pour s'enrichir et régner en maître, tombe sur M. Pendergast et sa clique (Jo l'indien à la force surhumaine, Gégé, l'inventeur rigolo et Célia la liseuse de cartes).
Sean pourrait bien être la prochaine recrue de l'agence mais pour cela, il doit prouver sa valeur et son 'honnêteté"...

Christophe Lambert signe un roman captivant, doté d'un univers fantasmagorique fabuleux. Les références à la mythologie, à la littérature et au cinéma sont innombrables et éclectiques, un bon moyen pour les petits lecteurs de découvrir d'autres histoires, de se construire une culture littéraire et de lire des répliques cultes : Dracula, Sherlock Holmes, Tom Sawyer, James Bond, Jules Verne, Men in Black, Peter Pan…
Les personnages sont attachants, les méchants sont très très très méchants (c'est pas pour de faux) et les gentils ont leur part d'ombre.
L'histoire est extrêmement bien ficelée et haletante. Les dialogues sont truculents et comme je l'ai déjà dit truffés de références qui raviront les grands aussi.
Et les illustrations, invitent le lecteur à plonger dans cette aventure palpitante.
Les prémisses d'une très bonne série !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une nouvelle fois, j'ai choisi ce livre sans m'apercevoir qu'il s'agissait d'un premier tome. Je ne suis plus à une nouvelle série près, d'autant plus qu'il y a peu de pages, et qu'elle en vaut largement la peine.
C'est en effet un coup de cœur pour ce début de série jeunesse très prometteur. C'est dans le style steampunk, sauf qu'au lieu d'être à Londres comme c'est souvent le cas, on est à New-York en pleine immigration massive au XIXème siècle. Les faits historiques se prêtent très bien au genre. On est quelque part entre Men In Black, The Rook de Daniel O'Malley et la série Sanctuary, mais version pour les enfants. C'est le genre qui me plaît.
Le style est agréable, très abordable pour un jeune public, y compris pour ceux qui sont en peine avec la lecture. Les personnages sont attachants. Le rythme est dynamique, on ne s'ennuie pas. Il y a de l'action, de la réflexion, de l'amitié. C'est un livre très intéressant pour les enfants, mais aussi très sympa pour les adultes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En voyant l'épaisseur du livre, je me suis dit qu'il serait vite lu et qu'en plus, j'allais sans doute passer un bon moment, sans prise de tête. Et ça a été le cas. J'ai apprécié ma lecture, même si l'auteur prend un peu trop de facilités à mon goût. Néanmoins, ça reste une lecture jeunesse plaisante.

Sean est un jeune garçon qui vit dans la rue. Pour survivre, une seule solution : voler les gens sans qu'ils s'en aperçoivent. Mais un jour, tout bascule pour lui, quand il vole la montre d'un certain monsieur Pendergast. Très vite rattrapé par l'un de ses hommes, il va découvrir un monde qu'il ne pensait jamais voir en vrai. Paraîtrait que les créatures surnaturelles ne sont pas qu'un mythe...

Comme dit plus haut, c'est une lecture que j'ai apprécié découvrir. Une lecture légère, sans prise de tête et qui va à l'essentiel. En même temps, ses moins de 150 pages ne poussent pas non plus à décrire un univers complexe. Et même si c'est une histoire qui m'a plu, j'aurai sans doit apprécié que l'auteur prenne plus son temps. Car il prend parfois des raccourcis un peu rapides, qui enlève du réalisme au récit.

Néanmoins, c'est un univers intéressant, avec des personnages pour lesquels on s'attache rapidement. Sean, au-delà du fait qu'il soit un garçon des rues, a une intelligence plus adulte qu'on ne le pense. Certes, il a ce côté naïf qui fait de lui un petit garçon, néanmoins, il sait faire passer ses idées et ses impressions.

Malgré tout, l'auteur s'est un peu laissé aller à donner à Sean une mission trop dangereuse pour lui, alors qu'il découvre tout juste cet univers. Ça manque donc de crédibilité au récit et c'est dommage. En plus de cela, il réussit sa mission en à peine 5 minutes... On s'y attend, à ce qu'il réussisse, évidemment, mais avec cependant quelques difficultés. Mais non. Et c'est ce que je déplore dans ce récit : tout est trop simple, facile et arrangé en un claquement de doigts. ​

​En résumé, j'ai passé un bon moment de lecture sans prise de tête, même si j'ai trouvé quelques passages un peu surréalistes et manquant de crédibilité à mes yeux. Ça reste du jeunesse, certes, mais ça n'empêche pas de rester crédible dans sa narration. Néanmoins, je lirai la suite, parce que je suis curieuse de retrouver ces personnages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman jeunesse nous plonge dans le milieu de Sean, adorable orphelin tombé dans le vol pour survivre. J’aime quand les romans commencent in medias res et ici c’est parfaitement réussi ! Nous nous attachons immédiatement à ce protagoniste haut en couleur, fripouille, débrouillard et particulièrement doué. Tout comme Robin es Bois, il ne vole que les riches. Il évite de s’en prendre aux pauvres et nouveaux immigrants (nous sommes aux Etats-Unis, à New York). Il est sous la férule et la protection d’un Borgne particulièrement dangereux et accepte de rejoindre une équipe peu commune, pour des missions dangereuses mais fascinantes… une équipe qui, on le comprend, lui apportera l’amitié et l’amour dont il a toujours manqué.
Ce récit plaira forcément aux jeunes avec son héros de 10 ans et toutes ses fêlures, ses autres personnages intéressants et divers et ses rebondissements ! Une bien belle lecture !
Merci à #ChallengeNetGalleyFR #NetGalleyFrance pour cette belle découverte !
#LagencePendergast
=

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici une nouvelle série jeunesse qui devrait faire des émules chez son lectorat.
Sean est un jeune voyou au grand cœur. Fils adoptif du plus grand truand de New York il n'en doit pas moins voler et arnaquer pour vivre. Mais il a des principes et voler une petite mamie ou un immigré qui arrive en Amérique, ça, il ne peut pas faire. Du coup c'est lui qui a des problèmes de dettes avec son "cher papa".
Tout va changer alors qu'il vole une montre à gousset dans la poche d'un gentleman alors qu'il lui offre du feu.
Archibald Pendergast est le nom de cet homme hors du commun.
En sa compagnie nous allons découvrir un équipe de personnages atypiques : Celia, Joe l'indien ou Gégé le scientifique un peu fou aux gadgets délirants. Sean va avec sa débrouillardise attirer leur attention. Et se retrouver dans une aventure plein de rebondissements et d'action.
Je me suis bien amusée à suivre ce jeune adolescent dans les rues de New York. L’action ne manque pas, le déroulement se fait dans une bonne dynamique et surtout cela s’enchaîne sans réel temps morts. Du coup le lecteur est pris dans le fil de l’histoire et voit arriver la fin presque par surprise.
Cette lecture facile et agréable devrait donc entraîner dans ses pages les jeunes lecteurs de 9-12 ans mais pourquoi pas aussi les plus grands. Une touche de James Bond, un peu de Harry Potter et hop vous voilà avec une nouvelle équipe de héros attachants et que l’on a hâte de connaître mieux. Car ce premier tome nous permet outre d’entrer au cœur de l’agence Pendergast mais aussi d’en apprendre un peu sur chacun. Juste assez pour être accroché mais pas suffisamment pour ne pas en vouloir plus. C’est ainsi que le lecteur mord à l’appât tendu et retourne à la librairie chercher le deuxième tome déjà sorti : le monstre des égouts.
C'est donc une série que je vais suivre avec joie pour retrouver ces personnages et vivre de nouvelles aventures en leur compagnie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On suit Sean un jeune garçon pauvre de dix ans, vivant dans les rues de New York. Il vole pour survivre et ce n'est pas toujours facile pour lui.
Il va faire la rencontre de Mr Pendergast qui dirige une agence très spéciale avec des agents assez spéciaux dont le but est de chasser toutes sortes de créatures paranormales.

Mr Pendergast est intéressé par ce jeune voleur très doué et débrouillard, il lui propose de rejoindre l'équipe.

Sean doit choisir : continuer de voler pour un protecteur vilain et dangereux, ou chasser des créatures tout aussi dangereuses voire même plus.

Mon avis: un roman jeunesse avec une écriture simple qui rend la lecture rapide et facile.
Ce premier tome pose les bases de l'histoire, la rencontre des différents personnages, et la découverte de l'agence.

C'est une première aventure pour intégrer Sean au sein de l'équipe et pour lui faire ses preuves.
Les personnages sont très plaisants et intrépides, ont des caractères très prononcés chacun à leur manière.
Il y a Joe l'Indien le costaud et bagarreur de la bande, Célia est une cartomancienne et le directeur de L'agence Mr Pendergast personnage énigmatique et mystérieux.

J'ai aimé cette lecture trépidante et divertissante, et parfois drôle.
Les petits clins d'oeil à Peter Pan et Alice au pays des merveilles m'ont beaucoup plu.

De très jolis dessins viennent illustrer l'histoire, ça donne une petite touche de fantaisie et nous donne un aperçu des personnages.

En conclusion : une lecture très sympa à lire , des personnages amusants et originaux, ce qui présage une très bonne suite pour le prochain tome.
J'espère en apprendre plus sur les différents protagonistes.
Je serais ravie de lire la suite et poursuivre les aventures de ces agents spéciaux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’Agence Pendergast est une organisation très secrète cachée sous Ellis Island. Elle travaille un peu comme les agents de "Mission impossible". Elle permet d'intercepter toute sorte de créatures paranormales (Homme-tentacule, vampires et j'en passe!) qui arrivent mêlées à la vague d'immigrants.
Parmi les agents, la plupart très jeunes, on y trouve un Indien que l'on préfère ne pas croiser car il a le poing plutôt "léger"et une jeune femme qui lit dans les cartes. Le patron vient de "recruter"un jeune voleur qui lui avait dérobé sa montre... Sean.
J'ai beaucoup apprécié le fait de rentrer tout de suite dans l'histoire. Dès les premières pages, on est dans l'action qui se poursuit jusqu'à la fin de l'épisode. Un genre de Sherlock Holmes fantastique qui n'est pas pour déplaire.
Contente de cette découverte. Je ne manquerais pas de la recommander à mes apprenants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le #challenge NetGalley m'a permis de découvrir ce nouvel auteur d'une œuvre jeunesse bien intéressante.

Sean Donovan, un orphelin a été recueilli par le plus grand malfrat de la ville qui l'oblige à voler.
Un jour il est pris la main dans le sac, quand il dérobe la montre d'un monsieur très élégant. Un indien gigantesque le poursuit pour récupérer cette montre.
Sean se retrouve devant monsieur Pendergast, qui non seulement récupère sa montre mais désire le recruter dans son agence secrète qui combat les "paranormaux", créatures telles que vampires, loup-garou etc... qui tentent d'infiltrer les migrants arrivant sur le sol américain.
Sean devra faire ses preuves avant d'intégrer cette agence, en sera-t-il capable?

C'est une histoire courte qui se lit très vite tellement le rythme est vif et entraînant.
On est vraiment plongé dans cet univers et on n’a pas envie d'en sortir. C'est une lecture addictive et très bien écrite.

Un univers bien particulier, des personnages hauts en couleur et peu ordinaires, de l’humour et une enquête passionnante, vivement le second tome...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Troisième livre pour le #ChallengeNetgalley. Un super roman jeunesse (un Didier jeunesse quoi). Un énorme merci à Didier jeunesse (quand vous voulez !) et à Netgalley pour ce service presse dans le cadre du #ChallengeNetgalley. Il me faisait de l'œil depuis sa sortie. Notre libraire jeunesse en disait du bien, en plus.

Sean Donovan a 15 ans et a été élevé par le caïd de New-York qui lui a appris à voler. Mais Sean, malgré son éducation, a des scrupules à voler des veuves. Pas la montre des riches messieurs. Un vol qui se solde par une course-poursuite, une révélation d'un monde obscur et une proposition : rejoindre l'Agence Pendergast.
Une très bonne idée. Placée sur Ellis Island, elle est le miroir du monde commun. En cette période, de nombreux européens viennent aux Etats-Unis se construire une nouvelle vie. Ils passent par Ellis Island et sont mis en quarantaine si besoin.
Alors que le monde industriel se développe en Europe, les créatures des légendes et des mythes voient leur monde évoluer ou rétrécir. Eux aussi cherchent à rejoindre les Etats-Unis.
L'agence Pendergast est là pour les accueillir et effectuer un tri entre les bons et les méchants.

Un roman jeunesse très court et captivant. C'est difficile d'en donner un avis tranché, il est vite terminé. L'histoire me plait beaucoup. Je la trouve originale et elle promet un traitement très intéressant.
Un premier tome qui donne envie d'en savoir plus.
J'ai été étonnée que la résolution arrive aussi vite. Je reste sur ma fin, j'ai hâte de continuer les aventures de ce voleur de rue.
Un roman de fantasy dans un New-York post-cowboy adressé aux enfants. Avec des illustrations vraiment chouettes. Des personnages effleurés dans ce tome mais qui portent de bonnes promesses. A continuer à lire pour me faire un avis plus complet. Mais riche en bonnes perspectives.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A new York sous la statue de la liberté se cache une organisation secrète : l'Agence Pendergast ! leur mission : repérer à la descente des bateaux de migrants les créatures paranormales. Leur dernière recrue, Sam un jeune voleur, réussira-t-il sa première mission ?

Un bon roman fantastique, qui nous plonge aussi dans la fin du 19ème siècle. Aventure, suspense, personnages bien dépeints, on accroche de suite et on a envie de suivre Sam dans de nombreuses aventures.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :