Agence 42 - Tome 1 - Terrans

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 27 févr. 2019 | Archivage 6 mai 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Agence42Tome1Terrans #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Décembre 2020. Nouvel attentat aux États-Unis. Le gouvernement est décimé et le pays privé des leaders de ses grandes entreprises high-tech. Six mois plus tard, Franck Goodo est chargé de reprendre l’enquête. Julia Telco, à la tête de l’Agence 42, a des doutes sur l’identité des responsables de l’attaque. En parallèle, le véritable auteur de l’attentat est à l'affût. Il lui reste encore un coup à jouer sur l’échiquier de son vaste plan. Les premiers indices d’un complot bien plus alarmant, qui dépasse la logique, font rapidement surface. Franck Goodo tentera de percer le mystère, quitte à mettre son existence en danger.

Décembre 2020. Nouvel attentat aux États-Unis. Le gouvernement est décimé et le pays privé des leaders de ses grandes entreprises high-tech. Six mois plus tard, Franck Goodo est chargé de reprendre...


Formats disponibles

ISBN 9782016259689
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je ne sais pas trop quoi dire dans ma critique. En effet, comment donner envie de lire le roman, sans spoiler l'histoire, qui commence comme le plus banal des thriller d'espionnage, avant de prendre une toute autre direction.
Je peux quand même dire à quel point le roman est addictif. la maitrise de l'histoire est vraiment très bonne. La transition du thriller pur au début au roman de SF marche formidablement bien. L'auteur, en plus de parfaitement maitriser son histoire, fait preuve d'un excellent style.
J'ai beaucoup aimé les personnages. on s'attache facilement à ses héros de l'ombre qui cherchent à sauver le monde dans le plus grand secret.
Quand au contexte de l'histoire, quelle bonne idée !!! Même si on peut chipoter sur une fin un brin facile, on peut difficilement bouter son plaisir. Si on rajoute à cela une interactivité dans le roman à travers une chasse aux oeufs, le roman est vraiment plein d'atouts.
Et même si le roman se suffit à lui même, j'ai hâte de lire la suite.
Merci à Netgalley et aux éditions Hachette.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne ferai pas un article long et argumenté. Car l'élément central de cette histoire est un secret que le résumé ne révèle pas. Et je ne prendrai pas le risque de vous mener sur la bonne piste.
       Je vous dirai juste que l'idée est originale. J'ai eu peur car elle est révélée tôt, mais elle est assez bien exploitée pour que ce soit justifié. Une idée qui m'a vraiment plu pour ma part, je vous laisse la découvrir.

     Il y a un côté Jason Bourne, film d'espionnage américain à la mode CIA. Ce n'est pas un genre que j'apprécie vraiment. Mais ici il est très bien passé car ce premier tome est plus que ça. Il tente de poser des questions sur l'implication désastreuse de l'homme, sa manière de jouer avec des ressources, sa tendance à la destruction, mais aussi ce qui fait qu'un être existe et peut être considéré comme une vie à part entière. Et cette fameuse idée de fond que je trouve géniale.

Un roman d'aventure, une énigme à résoudre, une tension digne d'un Dean Koontz. Il m'a convaincue. Et je suis très curieuse de découvrir ce que peut cacher un tome deux. Pas un coup de cœur mais un super livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Il se cala confortablement contre la Jeep, prit une de ses rations militaires et la mangea en admirant le ciel étoilé. Le moment était magique, digne d’un conte des Mille & Une Nuits. Si on exceptait bien sûr les sept cents corps enterrés sous ses pieds à quelques mètres de profondeur. »

Si vous avez envie de découvrir un livre d’un nouveau genre, un livre qui vous tiendra en haleine pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, qui vous fera vous triturer les méninges, alors je vous conseille sans plus attendre de foncer lire Agence 42 !

La plume de l’auteur est jolie, simple, mais elle contient des tas & des tas de détails tirés de la réalité, ce qui la rend addictive. Au début, on n’a pas vraiment l’impression de lire un roman, plutôt un livre historique, tant l’auteur a poussé ses recherches, tant il nous livre un contexte poignant de réalisme. On apprend beaucoup de choses sur la politique actuelle, sur notre société, ainsi que sur les nouvelles technologies. Le travail de recherche est vraiment phénoménal, chapeau à l’auteur !

Le ton est cependant assez formel, ce qui instaure une certaine distance avec les personnages. J’ai eu l’impression d’avoir assez peu accès à leurs émotions & sentiments au début du roman, mais, en fait, en avançant dans ma lecture je me suis rendue compte que ça n’avait en rien empêché mon attachement envers les personnages. J’ai eu un coup de cœur pour Franck, le personnage principal, mais ils sont tous bien travaillés, & leur psychologie est soignée.

Certaines scènes sont assez dures à lire, de par leur violence. Première surprise pour moi car je m’attendais plus à un roman « ado », mais en fait pas du tout ! Du coup très très bonne surprise !
En plus, on trouve partout dans le texte des références assez cool à la culture « geek », notamment un clin d’œil à l’œuvre de Douglas Adams, mais aussi à des films tels que James Bond, des BD, des jeux vidéo… Vraiment, le travail de recherche de l’auteur est impressionnant ! Il permet une immersion des plus totales, & c’était vraiment, vraiment bon !

J’ai également été très surprise par le rebondissement que nous livre l’auteur. Je ne m’y attendais pas du tout ! L’intrigue est vraiment bien menée, & j’ai tout adoré !

Et la cerise sur le gâteau : la chasse aux œufs !
Ce petit roman cache entre ses pages des indices, qu’il faut relever & qui nous conduisent à des œufs cachés sur internet. Je ne veux pas trop en dire sur le sujet, car c’était un délice de découvrir cette partie du roman.
Mais ce que je peux en dire, c’est que ça brouille d’une manière assez déstabilisante les limites entre la fiction & la réalité. & je me suis régalée. J’ai nagé en plein brouillard pendant longtemps, en me posant toutes sortes de questions sur cette réalité justement. L’auteur réussis à remettre en questions des postulats sur lesquels on ne s’interroge plus depuis longtemps. Il nous force à réfléchir à notre propre réalité, aux limites de la technologie moderne ou au contraire à ses non limites, aux débordements & aux conséquences qu’elle peut amener. Bref, j’ai été conquise dès les premières pages. C’était une expérience vraiment hors du commun, je n’avais encore jamais lu de roman de ce genre. Ce que l’auteur nous propose est original & innovateur, & rien que pour cette dimension, il faut lire ce bouquin ! C’est ni plus ni moins le roman que j’avais toujours rêvé de lire.

Et pour finir de vous convaincre, l’auteur est vraiment adorable. Il est gentil & accessible, drôle & proche de ses lecteurs. C’était la première fois que j’osais envoyer un mail à un auteur, & quelle surprise de recevoir une réponse aussi rapidement, avec des mots aussi gentils ! Le genre de personne humaine que l’on rêve de rencontrer en somme !

J’ai passé une semaine entière plongée dans l’univers de François Rochet, une semaine à trimbaler mon bouquin partout, à le surligner, corner ses pages, écrire dans les marges… Aujourd’hui je n’ai qu’une hâte : réitérer l’expérience avec le tome 2 ! Mon impatience n’a pas de limite, & dans mon cœur de lectrice un espoir inespéré : pouvoir le rencontrer !
(mais c’est pas gagné … Il me manques encore 2 petits œufs a dénicher…)

Vous hésitez toujours ? Impossible. Ce roman est une pépite ! Une expérience inédite !
Énorme coup de cœur pour moi. Tant pour l’intrigue que pour ses personnages, pour sa plume, cette particularité qui donne une dimension des plus originale au roman, que pour l’auteur en lui-même !

Lisez Agence 42, ce n’est juste pas possible de passer à côté d’un roman pareil !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avant de découvrir cette Agence 42, je ne connaissais pas François Rochet. Par contre, je connaissais déjà la qualité des Cyberpolars publiés par Hachette Romans. Ajouté à cela un résumé alléchant, ancré dans une réalité proche, j'ai plongé dans cette enquête spéciale.
Et autant annoncer la couleur aussitôt, c'est une plongée que je recommande à 100%.
Avant même d'entrer dans le vif du sujet, je dois avouer un seul regret. Celui d'être obligée de rester très floue quant à l'intrigue pour ne pas tout gâcher par LE spoil. Et pourtant, le clavier me démange de vous raconter les cris que j'ai poussés en découvrant le noeud de l'intrigue, et les références sur lesquelles il est fondé. À croire que, sur plusieurs aspects de son histoire, l'auteur a eu accès à ma banque de données personnelles, à ma vie personnelle, à mes hobbies cachés. Ce n'est pas ce qui en fait un bon livre, mais je dois reconnaître que je m'y suis encore plus identifiée.
Or l'identification est très importante dans ce roman. Il prend sa source dans un futur très proche. Certains protagonistes sont très connus. Dès les premiers chapitres, on se retrouve en plein coeur de l'action. La situation initiale est tristement familière, ou du moins dans le champ des possibles du monde contemporain. Les moyens de la lutte sont également plausibles, quoi que moins connus du grand public.
Dans cet aspect du livre, on entre de plain pied dans un polar d'espionnage qui n'est pas sans rappeler un Tom Clancy ou un Robert Ludlum, deux de mes idoles en la matière.
Je me suis alors préparée à vivre un roman de belle facture, très bien rédigé et sans temps mort, qui permet de rencontrer plusieurs protagonistes. Franck l'agent de terrain, Ben l'informaticien, Mary la scientifique, mais aussi Julia, la donneuse d'ordres de l'ombre, Chris qui manipule à distance, Johanna et tous les autres.
Chaque pièce du puzzle se met en place avec ce petit truc en plus, celui dont je ne peux pas parler. Et c'est de ce grain de sel que la mécanique s'emballe et que l'histoire prend une toute autre tournure, sacrément bien amenée et qui promet de jolis triturages de neurones.
Par ce double niveau, cette agence 42 s'adresse à de très nombreux lecteurs, les fans de romans d'espionnage autant que ceux de cyberpolars. Ça tombe bien, j'aime les deux.
L'intrigue, comme je l'ai déjà dit, offre des niveaux successifs de compréhension. Il est suffisamment clair pour ne pas perdre ses lecteurs en cours, suffisamment concret pour que l'histoire reste totalement prenante et prenne un tour haletant.
Le fait de mêler des personnages réels, des éléments d'un futur proche ou probable lui donnent une dimension troublante. Par moments, on pourrait même se demander si on n'est pas, soi-même, à la place des principaux protagonistes. Et cette situation peut s'avérer vraiment déstabilisante.
Mais c'est aussi ce qui fait de cette lecture un moment à part et de ce titre une référence à recommander sans hésiter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :