Engrenages et sortilèges

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 23 janv. 2019 | Archivage 6 avr. 2020
Rageot éditeur, Grand format Ados

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #EngrenagesEtSortilèges #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782700259360
PRIX 17,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce roman allie merveilleusement bien univers fantasy et steampunk ! Mélange détonant pour un effet parfaitement réussi.
On se captive dès les premières pages pour les aventures de Grise et Cyrus, que tout oppose : l'une étudie les machines, l'autre, la magie. Deux mondes qui se rejoindront pour lutter contre les machinations de l'Empire.
De l'école au bas-quartier des Rets, en passant par les cimetières, nos deux héros verront de nombreuses péripéties parcourir leur chemin.
L'écriture est fluide, vive et entrainante, l'intrigue pleine de rebondissements qui attachent le lecteur aux pages et les personnages attrayants : leurs caractères évoluent au fil de l'histoire pour développer tout un panel d'émotions proches du lecteur/ de la lectrice.
Je recommande vivement ce roman prenant, qui se lit d'une traite. On regrette de quitter l'univers de Grise et Cyrus, en espérant une suite, peut être ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Très très bonne surprise avec ce roman de fantaisie. Je ne sais pas s'il y aura une suite ou pas, car il y a matière selon moi pour poursuivre l'aventure, mais dans les deux cas l'auteur a su mener son histoire jusqu'au bout et avec brio. Ce qui dans le genre n'est pas forcément évident. L'univers est fort sympathique, nos deux héros aussi et l'intrigue est classique mais prenante. le plus intéressant étant les sujets traités et l'écho qu'il y a vis-à-vis de notre société actuelle.
Nous entrons donc dans un monde où magie et technologie se côtoient. La première étant plus ancienne, elle a un certain prestige mais aussi un côté désuet qui nous fait penser à une religion qui perdrait peu à peu son influence. Elle est contrebalancée par la technologie et ses avancées spectaculaires avec un côté steampunk qui n'est pas sans me déplaire. Les deux mondes coexistent mais on sent une certaine animosité tout de même. Animosité qui est d'ailleurs à son paroxysme dans l'Académie où les deux matières sont enseignées. C'est assez parlant avec notre société actuelle, et j'aime beaucoup ce parallèle qui du coup parle beaucoup au lecteur et qui lui permet aussi de réfléchir sur certains sujets. L'auteur pousse même encore un peu plus loin cette ressemblance avec les limites que peuvent avoir la science et la théologie (la technologie et la magie donc). Entre extrémisme et détournement de choses qui au départ n'étaient pourtant faites que pour le bien être de la population.
Oui, le roman a un côté politique assez engagé. Peuple oppressé par des riches qui veulent toujours devenir plus riches et qui se moquent bien de ces pauvres gens que l'on parque dans des quartiers à part. Guerre à tout va pour plus de pouvoir. Machination vile que l'on justifie sans peine. Corruption à tout va, après tout quand on met le prix, difficile de résister à un "petit" service qui va vous enrichir. Tant pis si quelqu'un en souffre. Mais bien entendu, il n'y a pas que cela. Ce n'est pas une histoire de propagande où l'auteur chercher à vous assommer avec sa morale. Non, bien au contraire. le parti pris avec nos deux héros notamment est une prise de conscience. Grise et Cyrus sont deux enfants issus de la haute société, n'ayant jamais manqué de rien, et ayant droit à une éducation de premier choix. La première est mécanicienne, le second mage. Deux mondes qui s'opposent malgré leur héritage de bien nés. Les enfants vont donc non seulement de voir apprendre à passer outre leurs préjugés mais aussi à découvrir ce qu'il se passe en dehors de leur cage dorée. C'est efficace, bienveillant, drôle, sans pour autant épargner le lecteur.
Ce roman d'aventures et de fantaisie nous porte donc à l'orée d'une révolution. Prenant, il nous entraîne dans différents univers, et où nous apprenons petit à petit les rouages de Celumbre et de ses environs. C'est un monde d'émerveillement qui cache aussi une part très sombre. J'avoue avoir deviné quelques éléments de l'intrigue mais cela ne gâche absolument rien. Efficace, allant droit au but sans trop de superflue, pour moi cette lecture a été un vrai petit bonheur. Difficile de ne pas s'attacher à Grise, Cyrus ou Quint qui arrivent vraiment à nous charmer malgré leurs petits défauts. Les personnages secondaires m'ont un peu laissé de marbre pour une fois, mais là encore, rien qu'y n'entache la lecture.
En clair, si l'auteur décide de poursuivre ou bien de réitérer dans le genre, c'est avec grand plaisir que je retenterai une aventure livresque avec lui.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme le titre nous l’annonce, nous entrons dans un monde où se mêle les machines et la magie. Cette dernière nous est montrée comme désuète, face à l’avancement des nouvelles technologies. Nos héros, Grise et Cyrus font partie de ses deux mondes. Cyrus est le fils d’une générale, et élève de l’Académie. Grise est également élève dans la même école, mais tous les oppose, puisqu’elle est une mécanicienne. Un soir, ils échappent de justesse à un enlèvement, qui à leur grande surprise, les vise tous les deux. Ils sont alors aidés par les Rets. Sonne pour nos héros, le début de leur aventure contre l’Empire.

Ce roman est très prenant et assez engagé. Une fois qu’on l’a en main, on ne peut s’arrêter. L’intrigue est vraiment bien menée, et s’enchaîne ainsi rebondissements et révélations. On ne s’ennuie pas une seule minute. On suit avec plaisir nos héros, qui nous font découvrir leur univers, mais aussi cette révolution naissante. Grise et Cyrus sont deux enfants issus de la haute société, et ils vont se retrouver face à la réalité. Ce qu’ils croient connaitre, en est rien. Et c’est une vérité assez sombre qui va leur être révélée, ce qui n’arrêtera en rien nos aventuriers dans leur lutte commune. Ainsi, lutte de classe, politique, oppression, corruption, rébellion et amitié sont au programme de ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un petit détail que je ne peux révéler sous peine de gâcher la chute aux futurs lecteurs m'a un peu « déçue », mais tout le reste a été parfait! C'est donc mon premier coup de coeur de 2019!!

Ce roman s'inscrit dans la lignée des grands classiques de fantasie jeunesse de mon point de vue, alliant un monde mi médiéval, mi moderne évoquant ceux de Miyazaki, une intrigue mêlant magie, machines et politique, des personnages hauts en couleurs et au caractère bien développé... Le tout porté par une plume fluide à lire, ponctuée de touche d'humour!
Pour celles et ceux qui en auraient marre des intrigues amoureuses clichés du roman ado, bonne nouvelle: l'auteur réussit à sortir des sentiers battus de ce côté!

Certains personnages m'ont rappelé des héros de Harry Potter ou de la croisée des mondes au premier abord, mais s'en détachent très vite. De même l'intrigue s'étoffe progressivement, avec le bouquet final des 100 dernières pages qui défilent et où s'enchaînent rebondissements et révélations! Comme je l'ai dit plus haut, un point de la fin du roman m'a un peu déçue, car trop facile et rapide, mais le reste était parfait et le déroulement des événements est cohérent et plausible.

Ce roman m'a donné envie de découvrir les anciens de l'auteur (et ses éventuels suivants!) surtout son roman ayant eu le prix imaginales !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Rageot et à NetGalley pour l’envoi de ce roman.

Engrenages et Sortilèges comporte la recette idéale du roman steampunk. Ce livre est un coup de cœur. J’ai vraiment apprécié ce livre, c’est fluide, bien écrit et entraînant. Qu’il y a-t-il dedans de si fantastique ?

Une dose d’univers étrange
On le comprend en lisant le résumé : Adrien Thomas nous offre une plongée dans un autre monde. Celui-ci est bien amené et loin d’être aussi complexe qu’on peut le penser. Le fonctionnement politique est clair, on comprend et on imagine facilement les automates et la magie.
La situation géopolitique est très importante pour l’histoire. Elle est clairement expliquée, sans être pour autant répétée et on se laisse doucement guider vers le dénouement.

Une louche politique
Le dosage est parfait et logique. L’auteur choisit deux personnages principaux âgés de 15 ans, intelligents et issus d’une classe sociale favorisée. Leur découverte de la misère est donc percutante et bien mise en place. Dans ce livre, on parle avec habilité des problèmes d’inégalités sociales, de leur source et d’essayer de les résoudre. Les réactions des personnages collent avec leurs personnalités, il n’y absolument aucun faux pas contrairement à beaucoup de romans impliquant des héros aussi jeunes.
La connaissance de la politique étrangère de Grise et Cyrus est peu développée mais suffit au bon déroulement de l’intrigue et sert aussi de prétexte pour expliquer la situation au lecteur. Donc une réflexion bien amenée et intéressante.

Un sachet de mauvaises fréquentations
Les Rets m’ont immédiatement tapé dans l’œil et l’Arachnide m’a tout de suite fascinée.
Le passage des quartiers pauvres aux quartiers riches et inversement sont vraiment intéressants et on adore fréquenter les malfrats des Rets.

Une bonne cuillère de mécanique
C’est dans le titre, on parle d’engrenages et de mécaniques dans ce livre. Un univers proche du style steampunk sans être lourd. On rencontre de chouettes automates comme Cog, notre fournisseur de sages proverbes ou Gustave, affranchi et révolutionnaire.
Je ne peux pas vous parler de mécanique sans vous vanter Grise, notre jeune héroïne mécanicienne. Intelligente, un brin méprisante par moment, attendrissante parfois. J’ai tout de suite adoré sa relation avec son père et même si on peut avoir envie de lui donner des claques pour sa naïveté (sisi, ça vous arrivera promis), on la pardonne toujours.

Une autre de magie
A l’opposé de la mécanique, considérée par les mécaniciens comme obsolète, on a la magie. Une magie à base de sortilèges et d’énergie qui apporte cette petite dimension fantastique à l’histoire.
Comme j’ai parlé de Grise pour la mécanique, je ne peux pas évoquer la magie sans Cyrus. Ce qui est génial, c’est que comme on alterne leurs points de vue on les voit chacun à travers leur regard et celui de l’autre. Si le regard de Girse sur elle-même ne diffère pas beaucoup de la vision que Cyrus a d’elle, la façon dont il se voit n’est pas du tout la façon dont elle le voit.

On a donc un Cyrus tantôt angoissé par ses difficultés en magie élémentaire et en froid avec sa mère, tantôt un Cyrus arrogant, méprisant et même méchant.

Les magiciens du monde d’Engrenages et sortilèges ont besoin d’un matériau pour pratiquer la magie : l’arcanium. Une sorte de cristal naturel source de leur pouvoir. Pour mieux pratiquer la magie, les ésothériciens s’accompagnent d’un familier : un animal avec de l’arcanium dans le sang qui leur sert de réserve d’énergie portative. Dans la transformation, ces animaux appelés « familiers » acquièrent l’usage de la parole. Je vous promets que vous ne pourrez qu’adorer Quint, le chat de Cyrus.

Une petite touche de graphisme
La couverture de ce livre est vraiment trop belle. Argument superficiel mais que celui qui n’a jamais craqué pour une couverture jette la première pierre. On est amoureux de ce graphisme simple et évocateur !

En bref, un coup de cœur que je vous recommande !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour ce roman, c’est tout d’abord la couverture qui m’a intriguée et le résumé augurait un peu de steampunk alors j’ai craqué… et je ne regrette pas du tout ! Dès le départ, j’ai beaucoup aimé les personnages et l’univers présenté et j’ai fini par ne plus savoir décrocher. A vrai dire, ça faisait un moment que je n’avais pas veillé si tard (tôt ?) pour terminer un roman.

Je ne m’attendais pas à ce que certains passages soient aussi intenses pour un livre qui m’avait l’air plutôt jeunesse et j’ai donc été surprise (en bien) en voyant l’histoire s’assombrir peu à peu. L’intrigue est bien ficelée et tout à une cohérence. Aucun des personnages ne semble tout noir ou tout blanc et même ceux que nous ne croisons que quelques pages sont intéressants. S’il s’agit d’un lieu totalement inconnu, il est bien décrit pour qu’on ne s’y perde pas, assez pour l’imaginer sans peine mais pas trop pour ne pas être envahi d’informations inutiles.

Tout y est pour faire un bon roman de fantasy : des castes, de la politique, des moments sombres, des rebelles, de la trahison et de l’amitié. Le fait que Grise et Cyrus évoluent doucement au fil des chapitres est fait de manière convaincante et au vu de ce qu’ils vivent. Ils font des erreurs, ils ne dérogent pas à leurs principes mais ils assimilent ce dont ils sont témoins et grandissent peu à peu. Un point aussi sur Quint qui permet de rendre Cyrus attachant dès le départ (alors que ce n’était pas forcément gagné ! Une belle trouvaille.)

Finalement, la seule chose que je regrette, c’est qu’il s’agisse d’un one-shot. Il y avait matière à rendre les personnages encore plus profonds et l’histoire plus poussée. Néanmoins, c’est aussi agréable d’avoir un roman qui tient toutes ses promesses et se termine en ayant résolu toutes les questions qu’il a posées. Si la révélation finale n’est pas des plus surprenantes, elle est bien amenée et on prend plaisir à voir les personnages la découvrir.

En bref une histoire passionnante menée par des personnages attachants, un goût de trop peu !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai complétement accroché avec l'ambiance du livre Steam punk et fantasy qui se reflète dans sa couverture. Engrenages et sortilèges, c'est un mélange de boulons, de robot qui psalmodie des dictons, d'’élémentalisme, de nécromancie, de guerre pour la suprématie de l'arcanium, de chevalier revenu d'entre les morts, et de personnages à la répartie acérée. Et j'en passe.. Un mélange maîtrisé qui distille ses rouages pour nous faire entrer dans un univers fantastique pas si éloigné du nôtre par ses problématiques.

On fait connaissance en humour et en curiosité avec Grise et Cyrus. Tous deux sont élèves à l'Académie des sciences occultes et mécaniques de Celumbre, mais la comparaison s'arrête là. Cyrus est un fanfaron, mage noir apprenant à maitriser les flux de la sorcellerie et fils d'une générale haut placée. Grise, plus solitaire, s'exerce à la mécanique avec son père, mécanicien vertueux qui lui apprend ses secrets. Tous deux se détestent par leur différence de fonction mais aussi de personnalité. Cependant, un événement va les forcer à travailler l'un avec l'autre. Une tentative de kidnapping. Rien que ça ! Alors que des mages et des membres de la garde de cuivre s'en prennent à eux, Cyrus et Grise n'ont pas le choix : ils s'enfuient de l'école et se cachent dans les bas quartiers.

Et voilà nos deux compères devenus voleurs officiels pour le compte de l'Arachnide, la très célèbre chef des Rets, un gang de voleurs et d'assassins. En même temps ils ont pas le choix ! Travaillant pour l'ennemi de l'Empire, Grise et Cyrus sont en pleine ligne de mire. En effet, l'Empire est bien décidé à capturer tout ceux qui s'opposent au régime. Redoublant d'inventivité pour dénicher ceux qui leur en veulent, pour protéger leurs proches et comprendre ce qui se trame autour d'eux, les deux adolescents vont devoir apprendre à se connaître et entrer dans un combat contre l'injustice et le pouvoir en place : rébellion, lutte des classes, politique. Ce roman fantastique sait aborder les bonnes questions et rendre l'intrigue réellement intéressante et engagée. ( et à 100% crédible)

C'est génial, ça a du mordant, du piquant, on ne sait jamais ce qui va arriver, et c'est ce qui nous rend addict. L'auteur a un style inimitable, plein d'humour et de créativité. On a des scènes totalement accrocheuses qui font la part belle aux rebondissements, actions et vengeance. Totalement conquise par cette ingéniosité et efficacité d'écriture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une école de sciences occultes et mécaniques. Des étudiants piochés aux castes les plus hautes de la société. Une haine ancestrale qui secoue les relations entre les étudiants en magie et ceux en mécanique. Grise et Cyrus n’y échappent pas. C’est une valse de moqueries qui entraîne les deux personnages, une joute verbale qui ne semble trouver de répit que lorsqu’ils doivent se serrer les coudes. On suit un duo auquel viennent se greffer différents personnages, chacun profitant d’une description intéressante, permettant de les distinguer.

Engrenages et Sortilèges, en plus de présenter une couverture sublime, offre un récit singulier, celui de croiser le steampunk et la magie. S’offrent en opposition deux mondes : l'archaïsme de la magie, et la nouveauté présentée sous le règne de la science mécanique. Pourtant, l’un et l’autre ne semblent pouvoir fonctionner en indépendance. C’est donc un monde nouveau dans lequel on plonge, celui de Celumbre et ses îles, mais également les Rets (quartier miséreux). De ce monde, les descriptions sont présentes, mais trop peu détaillées à mon goût, ce qui devient parfois complexe d’imaginer certains lieux. Cependant, le roman étant un tome unique, on peut comprendre cette absence de détails qui n’auraient été qu’un ralentissement dans l’intrigue.

Et l’intrigue ? Si elle semble toute tracée au commencement du livre, on se rend compte que les ficelles ne sont pas si aisées, que des rebondissements jalonnent la lecture et c’est un réel plaisir. L’action rythme le récit, on vogue entre peur, désir d’aventures, curiosité, et vengeance.

Saluons l’absence de romance guimauvesque souvent propre à la littérature pour adolescents. Ici, on voit naître une relation, sans niaiserie. Engenages et Sortilèges réunit donc tous les ingrédients d’un bon roman de fantasy.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie NetGalley France et Rageot pour cette magnifique lecture.

Grise et Cyrus, deux personnages que tout oppose, vont s’allier et est là le premier bon point. Grise est l’apprentie mécanicienne et Cyrus étudie la magie, alors si ce n’est pas en soi quelque chose d’inédit, j’aime cette répartition des personnages. On imagine généralement plutôt l’inverse, aussi j’aime beaucoup le choix de l’auteur. Bien entendu, ce n’est pas un concept révolutionnaire, surtout dans la littérature jeunesse, mais c’est quand même à souligner. J’ai apprécié.

Bon, clairement, ce roman a été un énorme coup de cœur. Ce n’est pas une lecture que j’attendais depuis des mois, je suis simplement tombée sous le charme du résumé, un peu par hasard. Je n’arrive pas à croire que je n’en ai pas entendu parler avant, c’est tellement tout ce que j’aime ! Et quelle belle surprise. Tout m’a plu. Le monde, l’ambiance, le concept, la magie, le steampunk, les personnages. Tout.

Petite parenthèse, que j’avoue être un peu superficielle, mais… je voulais dire à quel point j’aime les plans et la typo de ce roman ; en plus de la couverture que je trouve sublime. Il me faut absolument la version papier, c’est dit.

L’écriture est accessible, à la portée d’un vaste lectorat, et les personnages sont très attachants. Le lecteur plonge très vite dans l’histoire, et sans peine. Ce roman se dévore. Je vais me répéter mais ce roman est un mélange réussi des genres. Là encore certains me diront que ce n’est pas révolutionnaire, certes, toutefois, ici, le rendu est très harmonieux. Enfin, il y a toujours cet opposition des mondes, comme dans tout steampunk qui se respecte, mais les différents entremêlements se combinent à merveille et cela sert l’intrigue, les personnages ET l’ambiance générale.

En bref ?
Je valide tout. Une vraie, vraie belle surprise. Je ne peux que vous inciter à découvrir ce roman qui devrait être votre prochain achat !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grise n'est pas ravie de retourner à l'école, la sélective Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre, elle aimerait rester avec son père, le célèbre mais très occupé inventeur royal. Cyrus, lui, a hâte d'y retourner pour échapper aux critiques de son exigeante mère, Générale des armées royales. Rien n'unit l’apprentie mécanicienne et le jeune mage, pourtant on cherche à les kidnapper ! Leur exil dans les bas fonds de la ville vont leur ouvrir les yeux sur bien des choses...

Un excellent roman, très prenant, riche en rebondissements. Les jeunes héros évoluent et apportent une touche de fraicheur au récit. Une dictature, une révolte sociale, sous fond de magie noire, d'engins mécaniques de toutes sortes. Bravo à Adrien Thomas pour renouveler le genre et offrir un univers si riche. Je pensais lire le tome 1 d'une trilogie et devoir rester sur ma faim mais non... attention lecture terriblement addictive, premier coup de cœur 2019 .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un monde qui mélange la mécanique et la magie avec brio (un très bon steampunk).

     Cyrus est même le "cliché" du magicien dans leur monde : égoïste, hautain, méprisant, qui doit avoir confiance en lui pour bien utiliser ses dons. Il crache sur ceux qu'il appelle les "Gratte-rouille", les mécaniciens.

     Grise est une matheuse bercée par l'ingénierie. Obnubilée par la mécanique, éloignée de la vie sociale, elle passe par la raison et s'écarte de ce qu'elle appelle des "minauderies".

Ce qui donne des personnages intéressants et un duo à la fois attachant, drôle et mignon.

     Toute l'histoire repose plus ou moins sur eux (même si des personnages secondaires sont très bons aussi.) Et j'aime quand l'accent est mis sur les personnages. Avec un univers riche qui aide à les mettre en avant.

     A la moitié du livre je ne l'ai plus lâché. Il a un charme, quelque chose qui fonctionne bien. Et nous nous attachons tellement aux personnages qu'à la fin nous espérons. Je n'en dis pas plus.

     Pour moi sa force est d'être un one-shot. Il était assez riche pour devenir une trilogie ou une saga, mais un tome c'est bien. Il concentre en un volume toute l'intensité de l'histoire.

Un très bon roman ado. Une couverture magnifique, très recherchée et bien adaptée au monde de l'histoire (comme le titre). Des personnages touchants, attachants et drôles. Un monde riche valide et original (je n'ai jamais lu de steampunk avant, ce qui peut influencer mon avis). Un bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hello mes ptits chats ! Mercredi sortait un livre qui me faisait énormément envie depuis que la maison d’éditions Rageot le teasait, il s'agit d'Engrenages et sortilège d'Adrien Tomas. Grâce à NetGalley et aux éditions Rageot, j'ai pu lire ce roman avant sa sortie et je suis conquise. Et non, ce n'est pas seulement par la couverture qui est à tomber mais aussi parce que l'histoire est addictive et passionnante.

Alors ça parle de quoi ? On suit deux adolescents, Grise et Cyrus, aux antipodes l'un de l'autre. Grise est une apprentie mécanicienne, passionnée de rouages et d'automates et Cyrus est un élève magicien très propre sur lui.
Entre la gratte rouille et le remue doigts, une haine viscérale s'est installée dans les locaux de la prestigieuse Académie de Celumbre, qui forme les futures élites de magiciens et de mécaniciens d'Etat.

Victimes d'une tentative d'enlèvement, ils vont devoir mettre leur différend de côté et s'allier pour tenter de faire la lumière sur ce rapt raté. Mais plus rien n'est sûr et les deux jeunes gens sont obligés de se cacher dans un endroit dangereux, fréquenté par les voleurs, mendiants et criminels : Les Rets....



Cette petite ambiance steampunk mélangeant magie et mécanique m'a beaucoup plu. Il y a un réel équilibre entre les deux disciplines, bien que plusieurs personnes commencent à dire que la magie devient désuète face aux progrès de la mécanique, elle reste un élément de prestige et envoie quand même du lourd, il faut bien avouer.
De plus l'auteur nous a mis les deux domaines sur un pied d'égalité, car ils tirent leur pouvoir ou leurs performances du même matériau : l'Arcanium.
Du coup, les férus de magie ou les passionnés de mécanique ne se sentiront pas lésés dans cette histoire.

Et parlons de l'histoire tiens, elle est vraiment prenante, il y a du complot, du mystère, de l'action, des trahisons, le lecteur ne s'ennuiera pas une seule seconde. Saupoudrez en plus de petites piques d'humour et vous êtes garanti de passer un agréable moment. On a un univers bien construit et très riche, on imagine un monde très vaste et extrêmement bien organisé.

Je suis passée par plusieurs émotions, du rire, de l'attendrissement, un petit peu de frustration, de la tristesse et un peu de peur (je pense notamment à une scène où l'auteur m'a vraiment fait peur sur le sort d'un des personnages). Je suis sortie de cette lecture avec ce sentiment de bien-être, où tu sens que tu viens de lire une bonne histoire, que tu as aimé du début à la fin et où tu es déjà nostalgique de dire au revoir aux héros.
Car oui, c'est un one-shot, et je regrette déjà de ne pas avoir une suite, de nouvelles aventures, de nouvelles joutes entre la mécanicienne et le magicien.



Au niveau des héros, bien que j'ai tout de suite accroché avec Grise, que j'ai trouvé combative, astucieuse et terriblement intelligente, j'ai eu un peu de mal au début avec Cyrus qui, aux premiers abords, est froid avec les gens et très hautain. Mais au final, au fil de ma lecture, il a pris une place plus importante dans mon cœur que Grise.
Mais bon, la jeune fille n'est pas loin derrière hein !

Mais ! Mon gros coup de cœur, ça reste Quint, le chat roux de Cyrus. Déjà parce qu'il ressemble énormément à Pixel, mon chat et quand je lisais, je ne pouvais m'empêcher de jeter des coups d’œil à la masse féline qui se blondissait contre moi. Je l'imaginais me parler et surtout me juger comme fait Quint avec son maître.
Et puis ses répliques, quoi, toujours le petit mot pour faire descendre son maître de son piédestal. Son affection et sa fidélité aussi m'ont touchée. Mon petit cœur a fondu face à ce chat.

Les autres personnages sont très nombreux, j'ai aimé découvrir leur histoire, leur passé et leurs rapports avec le gouvernement. Ils apporteront aux deux héros des visions nouvelles qui les obligeront à revoir leurs certitudes et les faire grandir.



En bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré ce roman et j'en redemande. L'univers est passionnant, les héros sont attachants et l'histoire dépote !
Un livre que je recommande fortement. Vous passerez un super moment garanti !
Petit message à l'auteur, une suite serait-elle envisageable ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Engrenages & Sortilèges est le premier roman d'Adrien Tomas que je lis et le premier qu'il écrit en Y-A et je vous avoue que ça a été une très belle surprise car même si j'ai mis du temps à rentrer dans l'histoire, une fois qu'on est dedans, on ne peut plus le lâcher ! Je ne regrette pas du tout de lui avoir donné sa chance ! D'ailleurs, c'est un roman one-shot, il n'y aura donc pas de suite ! Vous n'avez donc aucune excuse pour ne pas le découvrir ! En plus, c'est un auteur français et nous on adore soutenir les auteurs francophones ! Je remercie les éditions Rageot et Netgalley pour m'avoir permis de découvrir ce roman !

Dans ce roman, on découvre d’un côté le personnage de Grise : une mécanicienne et de l’autre Cyrus : un ésotericien, tous deux élèves à la prestigieuse Académie de Celumbre. Cependant, ils ne se comprennent pas et ne s’apprécient pas. Tout les oppose et pourtant ils vont devoir mettre tout ça de côté quand ils se retrouvent menacés et poursuivis par des individus.

Grise et Cyrus ne savent pas ce qui leur arrivent mais ils se rendent vite compte que l’État complote quelque chose les concernant eux et leur famille. Grise et Cyrus vont alors devoir mettre leur différend de côté s’ils veulent survivre.
Seule leur alliance leur permettra de s’en sortir.

En commençant ce roman, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Je n’ai pas réussi à rentrer directement dans l’univers particulier de l’auteur notamment à cause de l’alternance des chapitres où on suit séparément les deux personnages principaux.

Mais, une fois que les personnages sont confrontés et se rencontrent réellement, on rentre plus facilement dans l’histoire. L’histoire prend forme et on est vite embarqué dans leur mésaventure au point de ne pas pouvoir lâcher le bouquin. On est tellement captivé par leur mésaventure que l’histoire nous reste en tête et on a qu’une envie : savoir comment tout ça va se finir !

Leur mésaventure tout comme leurs épreuves leur permettent de se rapprocher et de faire naitre un lien solide entre eux : une amitié qu’ils n’avaient pas vu venir. Ils arrivent enfin à relâcher la pression et rigoler quand plus rien ne va autour d’eux.

Entourés de complots, d’hypocrisie, de faux-semblants, ils sont livrés à eux-mêmes et doivent faire confiance à personne car tout ceux qui se présentent à eux ne sont pas toujours ceux qu’on croit.

Rien n’est sûr pour eux tant qu’ils sont poursuivis et menacés.

A chaque nouvel arrêt dans leur fuite, ils ne sont pas à l’abri d’un nouveau coup d’État. Tout le monde les recherche car leur capture a été programmée par l’État lui-même. Tout va être fait pour qu’ils soient capturés et éloignés de tout contact afin qu’ils capitulent dans leur fuite. Ils tenteront vainement de contacter chacun de leur côté leurs parents mais personne n’y arrivera.... Alors ils n’ont aucun autre choix que de s’allier, même aux ennemis.

Leurs compétences sont essentielles pour l’État mais leurs différences leur permettront-ils de s’en sortir ? Arriveront-ils à leur fin ? Une seule chose est sûre : ils feront tout pour échapper à l’ennemi.

En finissant ce roman, je peux vous dire que j’ai beaucoup apprécié l’univers créé par l’auteur. On est embarqué dans une folle course poursuite où seule la survie de nos personnages compte.

D’ailleurs en parlant d’eux, ils sont attachants et on adore autant Grise que Cyrus. Ils ont tous les deux un caractère bien trempé et ne se laissent pas faire surtout quand l’un d’eux critique l’autre. Eh oui Grise est une mécanicienne et elle aime son domaine alors elle ne se laisse pas faire et tente même d’abattre les préjugés sur la mécanique. A côté ça, ce sont des personnages bourrés d’humour. Ils n’en ratent pas une pour taquiner l’autre et clairement on se marre bien quand ces deux-là se chamaillent.

Alors pourquoi pas vous ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Agréable surprise au final que ce roman de Fantasy, genre dont je ne suis pas fan du tout.
Au début j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire car l'univers me paraissait être un bis repetita d'autres livres dans le genre et puis les personnages m'ont attrapée dans leurs filets et leur justesse et leur crédibilité a su m'ouvrir les yeux.
Cyrus et Grisella, élèves de la célèbre académie des sciences occultes et mécaniques de Celumbre, ennemis depuis toujours car l'un est mage et l'autre mécanicienne, échappent de peu à un enlèvement. Ce tragique évènement les pousse à fuir dans les Rets, quartier de la ville contrôlé par l'Arachnide, la reine des voleurs qui va les enrôler.
Le suspense est réel, dans cette aventure et le dénouement, même s'il est attendu est bien construit et propose une vraie fin qui n'est pas bâclée comme souvent dans ce genre de romans.
L'écriture est précise et travaillé, l'ensemble est fluide et agréable à lire.
Le parallèle avec notre société et l'Histoire avec un grand H est intéressant.
A découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En ouvrant ce livre j'ai été prise dans un mystérieux engrenage où peut être que quelqu'un m'a jetée un drôle de sortilège, car je ne pas pu le lâcher avant la fin...
Je pourrais vous parler de la beauté de la couverture de ce livre car malgré le fait que je l'ai vue qu'en photo,le travail des details est superbe et je crois aussi que la qualité du papier y est pour quelque chose... mais je pense que je ne saurais pas vous le décrire à sa juste valeur,alors je vais vous parler de la beauté de l'écriture,de la beauté de ses personnages et celle de son intrigue.
Avant de recevoir ce livre(version numérique)j'ignorais tout de l'univers de l'auteur et j'ai choisi de lire entre les lignes le résumé,donc me voilà lancée à l'aveuglette dans les rues de la ville de Celumbre à côté de Grise(Grisella de son vrai prénom) et Cyrus(lui, c'est son vrai prénom 😊), deux élèves privilégiés de l'Académie des Sciences Occultes et Mécaniques.
Voyez vous, ces deux la ne s'aiment pas vraiment,au contraire,ils se '' piquent '' régulièrement car si Grise étudie la mécanique de précision, elle est une jeune fille plutôt sympa, assez effacée, qui ne cherche qu'a finir ses études, Cyrus, lui étudie la magie et c'est plutôt un garçon qui aime bien s'affirmer et pourquoi pas se moquer des autres a l'occasion.
Bref, vous l'avez compris, Cyrus et Grise, yin et yang, le jour et la nuit, tout les oppose, jusqu'au jour ou des mystérieux personnages vont essayer de les enlever... Pourquoi ?
Ça, je ne peux pas vous le dire, c'est plutôt a vous de le découvrir, mais tout ce que je peux vous dire c'est que Grise et Cyrus malgré tout ce qui les différencie vont unir leurs forces et compétences pour rétablir une vérité enfouie dans le passé et révéler le complot, sur leur passage vont faire la connaissance de gens/automates/sorcièrs qui vont les aider ou bien les capturer dans leur aventure.
J'ai beaucoup aimé le fait qu'il n'y a pas de temps mort, j'ai attrapé le syndrome de la page qui tourne sans s'arrêter, les personnages sont complexes et attachants, on les suit avec ferveur et on croise les doigts pour eux (enfin, pour les gentils).
Je ne peux que vous recommander ce roman jeunesse /young adult et j'espère qu'au moins un 2me tome est prévu,l'univers créé et l'évolution des personnages laissent une ouverture pour un '' apres''...
P. S. Bon,j' avais trop envie de le dire : il y a aussi un chat qui parle 😁

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grisella, surnommée Grise, est une passionnée de mécanique. Elle a de grandes ambitions professionnelles pour plus tard et pas question pour elle de sa pâmer devant la gent masculine. Elle travaille d'arrache-pied de jour comme de nuit pour s'illustrer et figure ainsi parmi les meilleurs éléments de la prestigieuse Académie des Sciences Ocultes et Mécanique de Celumbre.
Cyrus quant à lui est un mage dont le familier est un chat, Quint, et qui représente tout ce que Grise déteste. Il est imbu de sa personne et manque de franchise.
Le jeune homme le lui rend bien, il la déteste cordialement et dénigre totalement son intérêt pour la mécanique qui ne sert à rien selon lui.
Malheureusement pour eux, une tentative d'enlèvement ratée leur révèle qu'ils sont en danger et qu'ils vont devoir s'allier pour se sortir d'une périlleuse situation.
Ils trouvent refuge dans les Rets, un quartier où vivent les indigents, les malfrats et autres personnes peu fréquentables de la société.
Grise et Cyrus ne peuvent compter que l'un sur l'autre et vont devoir apprendre à se faire confiance pour découvrir qui en a après eux : il en va de leur survie.

JE SUIS FAN!!!
Engrenages et sortilèges est un roman qui tient en haleine du début à la fin avec des personnages atypiques, modernes, avec un vrai univers original que l'on s'approprie assez facilement malgré l'imagination débordante (mais maîtrisée) de l'auteur.
Il y a de l'aventure, du suspense, des personnages inquiétants, attachants, détestables; de la magie mais pas trop, de la mécanique mais pas trop non plus. C'est intelligent et on est captif du début à la fin. Grise a un sacré caractère: elle est volontaire, travailleuse, terre à terre, elle sait ce qu'elle veut et ne s'en laisse pas conter. Cyrus est plus délicat, raffiné, il vient d'un milieu aisé mais pour autant, sous ses allures superficielles, il cache une bonne âme. Les deux jeunes gens semblent être opposés en tout, tant dans leurs mentalités que leur niveau social et pourtant, ils s'avèrent très complémentaires dès lors qu'ils s'autorisent à baisser la garde. Ce sont deux héros vraiment intéressants à découvrir.
J'ai également adoré Quint qui, en tant que chat, fait preuve de plus de discernement et de sagesse que les humains.
Grise et Cyrus ne se doutent pas un instant que ceux qui en ont après eux sont prêts à tout et que certains n'ont ni foi ni loi. Ils devront apprendre à se méfier et à se protéger. Ils devront faire face à de terribles dangers, se montrer forts, se remettre en question et être malins? plus malins que des ennemis dont ils ignorent tout.
Pour résumer: c'est une lecture passionnante qui tient toutes ses promesses et dont la couvertures est juste à tomber! De plus c'est un one shot ainsi vous aurez toutes les réponses à vos questions en un seul volume.
Je vous recommande vivement cette lecture!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très belle surprise !
Le roman m'avait déjà tapé dans l"oeil lors de sa sortie grâce à sa magnifique couverture et j'avais pu lire les deux premiers chapitres sur Electre il me semble. Un an plus tard j'ai enfin pu lire la suite, merci Rageot !

Sans trop dévoiler l'intrigue (parce qu'elle est pleine de surprises, ça serait dommage) j'ai adoré ce roman. Je le trouve habilement construit, les personnages sont très sympathiques et représentent une belle diversité. On entre très facilement dans l'univers, les lois sont clairement expliquées mais sans faire trop "exposition". On ressent bien les atmosphères des différents quartiers de la ville, j'ai aimé avoir une carte de Celumbre au début du livre. Il y avait une ambiance très Les Amis de l'ABC des Misérables, ce que j'ai adoré (d'ailleurs pour moi, Lieber c'était clairement Enjolras, bref). J'étais totalement prise dans l'histoire et je trépignais d'impatience devant ce dénouement très cinématographique. Et aussi j'ai aimé qu'on ait une vraie fin avec un épilogue, ça fait plaisir au vu de la prolifération de sagas à rallonges (bien que les personnages et l'univers vont me manquer).

Bref rien à redire, c'était excellent, bien maîtrisé, captivant. Parfait pour les ados à partir de 12-13 ans et les adultes qui cherchent quelque chose de léger et efficace. Je recommande vivement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :