Tremblement de temps

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 6 sept. 2018 | Archivage 22 janv. 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #TremblementDeTemps #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Le dernier roman inédit du trublion génial des lettres américaines.


2001 : un « tremblement de terre temporel » renvoie tout le monde en 1991. Un nouveau départ ? Pas vraiment. L’histoire recommence à l’identique. Les gens commettent des erreurs déjà commises, les mêmes catastrophes se produisent encore et encore. Qui délivrera l’humanité de son infernale apathie ? Kilgore Trout lui-même, l’alter ego littéraire de l’auteur ?
Tel aurait pu être le nouveau roman de Kurt Vonnegut, l’auteur culte d’Abattoir 5 et du Petit déjeuner des champions. Sauf que Kurt n’a pas envie de l’écrire. En tout cas, pas comme ça. À la place, il livre au lecteur la genèse de son récit avorté, et en profite pour l’embarquer dans un étourdissant voyage au pays de la fiction.
Brillante méditation sur les États-Unis, la guerre, les amis, la famille et les choix qui nous composent – la vie, quoi d’autre ? –, Tremblement de temps est un objet littéraire unique, à mi-chemin entre le roman et l’autobiographie.
Vonnegut s’y dévoile comme jamais, et livre les clés d’une œuvre dont le succès, ici comme ailleurs, ne s’est jamais démenti.

Le dernier roman inédit du trublion génial des lettres américaines.


2001 : un « tremblement de terre temporel » renvoie tout le monde en 1991. Un nouveau départ ? Pas vraiment. L’histoire recommence...


Ils recommandent !

"Le plus grinçant des satiristes outre-atlantique, géant trop rare de la littérature américaine." François Busnel

"Le plus grinçant des satiristes outre-atlantique, géant trop rare de la littérature américaine." François Busnel


Formats disponibles

ISBN 9782370561077
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Roman inédit de Kurt Vonnegut ( 1922-2007), auteur du cultissime 'Abattoir 5 ou la croisade des enfants' à pour point de départ, un tremblement de terre temporel en 2001 de 10 ans en arrière, mais tout se repasse exactement comme la première fois. Pour l'auteur, c'est surtout un prétexte pour insérer dans son roman des éléments autobiographiques de lui même, de sa famille mais aussi de son alter ego l'auteur de science-fiction Kilgore Trout. Roman fourre tout complètement barré est un vrai régal où le lecteur rit, pleure mais réfléchis.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très bon livre de Kurt Vonnegut, oscillant entre roman, fiction et autobiographie.

L'auteur brouille les genres et les registres, passant de l'humour noir au sérieux le plus pessimiste au détour d'un paragraphe. On retrouve certains de ses thèmes de prédilection, comme sa famille, sa passion pour l'écriture et la guerre. Kurt arrive à mener le lecteur à travers les méandres de New York et des Etats-Unis sur plusieurs années, et c'est très rafraîchissant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Parmi les histoires de science-fiction les plus alambiquées et sarcastiques que j’ai lues avec délice figurent Abattoir 5 et Le Berceau du chat de Kurt Vonnegut. Sans surprise quand Netgalley m’a proposé de lire Tremblement de temps, j’ai accepté. Et il est encore plus étrange et décousu que les romans précédemment cités. Et pourtant ? Pourtant il se dévore en un rien de temps que vous connaissiez bien Kurt Vonnegut et son œuvre ou non.
Tremblement de temps est l’histoire d’un roman que finalement Kurt Vonnegut n’écrira pas et les digressions de l’auteur sur sa vie passée, sur sa famille, sur la vie de son personnage fictif favori Kilgore Trout, et sur la science, la religion, l’histoire et le cosmos en général.
Écrit en 1997, Tremblement de temps part du principe qu’en février 2001, l’univers a eu un hoquet et a renvoyé tout le monde dix ans plutôt en 1991. Et tout le monde doit vivre cette décennie une deuxième fois à l’identique. C’est du moins le postulat qu’aurait dû contenir le roman du même nom. En pratique, Kurt Vonnegut raconte les conversations qui ont lieu au cours d’un pique-nique en bord de mer fictif organisé après la rediffusion de la décennie 1991-2001 en l’honneur de celui qui aurait dû être le personnage principal du roman Kilgore Trout. Il y explique comment celui-ci, les autres personnages fictifs du roman, mais également lui-même et les autres membres de sa famille ont vécu cette répétition temporelle. Le tout en passant sans cesse du coq à l’âne. Un événement vécu par Kilgore le revoit sur une anecdote concernant un de ses amis de lycée qui renvoie elle-même à une considération sur le peu d’intérêts des histoires de Germano-Américains dans la littérature générale. Avant de raconter le plaisir qu’il éprouve à sortir acheter une seule enveloppe et à patienter au bureau de poste pour écouter les conversations de ses semblables.
S’il est décousu, Tremblement de temps n’en est pas moins très plaisant à lire. Il est également parfois très émouvant. Sous couvert d’une conversation avec son lectorat, Tremblement de temps est un autoportrait impressionniste de l’auteur et une porte ouverte sur son monde intérieur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un tremblement de temps a permis aux hommes de revivre dix ans de leur vie. Mais attention, pas question de changer un iota du passé. La seule différence est ce que l’on fait ou pas de son libre arbitre quand on revient au présent.

Avec ce surplus de vie, la guerre, sa famille, son œuvre, l’art, ses amis, écrivains ou pas, passés à la moulinette Vonnegutienne — aidé de son double littéraire, l’improbable vieil écrivain de science-fiction Kilgore Trout — ont vraiment une drôle de gueule. Mais à y regarder de plus près, une gueule de réalité, car comme l’affirme à juste titre ce bon vieux Kurt, elle dépasse souvent la fiction.

Sympathique, drôle et sincère toujours, cultivé et pertinent souvent, est cet ultime opus de Kurt Vonnegut. Sous forme de souvenirs, d’anecdotes réelles ou apocryphes, des mémoires à l’image de son auteur : déjantés et ironiques. Normal pour un homme sauvé d’une mort certaine parce que prisonnier de guerre enfermé dans un abattoir (Abattoir 5) pendant le bombardement de Dresde, dont la mère, lassée de vivre, a choisi de se suicider le la veille de la fête des mères de la même année.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :