Le Voile

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 9 mars 2018 | Archivage 17 sept. 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Tohubohueditions #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Un Voile va finir par obscurcir et éteindre le ciel, un voile créé par des milliers de voix enregistrées. Pendant des années d’écoute, d’espionnage, de vol, de stockage, d’enfermement des voix humaines, leurs âmes se sont accumulées au-dessus de la terre. 

WW est auteur, il cherche deux personnages pour son nouveau roman, dont ce monde bientôt silencieux sera le théâtre. Joshua Lecoeur et Chafia D’Amour répondent à l’appel, c’est leur histoire d’amour que nous raconte WW, sous la plume de Guillaume Lecasble.


Joshua@beme.com

Destinataire : ww@ww.ca

— Bonjour WW, mon nom est Joshua Lecoeur. Être un

personnage dans un roman m’intéresse.

J’ai 31 ans. Je suis français. Je vis à Montréal depuis

dix ans pour pouvoir rendre visite à mon père qui est

interné dans un centre de psychiatrie à Niagara Falls.

ww@ww.ca

Destinataire : Joshua@beme.com

— Merci de votre réponse. Vous n’êtes donc pas effrayé

par la perspective de mourir à la fin du livre ?

Joshua@beme.com

Destinataire : ww@ww.ca

— Si c’est ma dernière chance de connaître l’amour,

non.

Un Voile va finir par obscurcir et éteindre le ciel, un voile créé par des milliers de voix enregistrées. Pendant des années d’écoute, d’espionnage, de vol, de stockage, d’enfermement des voix...


Note de l'éditeur

Guillaume Lecasble est romancier, peintre, cinéaste. Pour
ses amis, il est jardinier et cuisinier. Dans sa bibliographie,
des livres d’enfants, un livre de recettes de cuisine avec Guy
Martin, un petit livre d’humour et d’amour- Le Code de l’amour
- mais surtout des romans.
Lobster, Seuil, 2003 ; Cut, Seuil, 2004 ; Celluloïd, Panama,
2005 ; Linge sale, Panama, 2008 ; Le Fils de la bonne, Jbz et
Cie, 2010 ; Novice, La Fanfare, 2015.

Guillaume Lecasble est romancier, peintre, cinéaste. Pour
ses amis, il est jardinier et cuisinier. Dans sa bibliographie,
des livres d’enfants, un livre de recettes de cuisine avec Guy
Martin, un...


Ils recommandent !

Fabien Roland Lévy, Le Point,  pour Cut :

"Un auteur à suivre"

Thierry Gandillot, L'Express : 

"L'an passé Guillaume Lecasble nous avait réjouis avec Lobster, récit des amours surréalistes d'un homard érotomane. Avec Cut, il prouve qu'il n'a pas perdu la main. (...) Applaudissons des deux mains Lecasble, digne fils spirituel d'André Breton et Max Ernst"

Bernard Pivot, Le journal du dimanche, pour Lobster :

"J'ignore qui est Guillaume Lecasble. Ce qui est sûr, c'est qu'avec son imaginaire surréaliste, la tranquille cruauté de son humour, ses conceptions très romanesques de la sexualité, plus, mais oui, un certain romantisme, il doit avoir la tête comme un court-bouillon. J'y ajoute du laurier.


Fabien Roland Lévy, Le Point,  pour Cut :

"Un auteur à suivre"

Thierry Gandillot, L'Express : 

"L'an passé Guillaume Lecasble nous avait réjouis avec Lobster, récit des amours surréalistes d'un homard...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782376220398
PRIX 17,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Nous sommes avec "Le voile" en présence d'un OLNI (Objet Littéraire Non Identifié ! ).

Si le thème général est clairement la Science-fiction, la forme est plus proche de la poésie fantasmagorique, et nous nous retrouvons avec une écriture poétique aux idées très recherchées, parfois presque trop car il n'est pas rare de relire une phrase pour en comprendre le sens réel. Ne paniquez pas, c'est tout de même compréhensible et facile à lire, ce sont juste les idées de l'auteur qui sont originales.

Guillaume Lecasble a une imagination débordante et s'affranchi facilement des contraintes techniques de certaines situations dans lesquelles ses personnages peuvent se trouver, ou même de contraintes technologiques (en exemple, une partie du scénario repose sur des K7 audio à bande magnétique alors que nous sommes tout de même à l'air du numérique).

L'histoire en elle même est vraiment belle et onirique malgré un sujet grave, en pleine apocalypse, un vent de calme pèse en permanence.
Comme le roman est court et que le quatrième de couverture ne révèle rien, je m'abstiendrai de vous en dévoiler quoi que ce soit afin de vous laisser le plaisir de découvrir par vous même une histoire vraiment touchante.

Les personnages sont quant à eux bien travaillés et ont un caractère humain, emplis d'amour et de générosité.
Pour le décor, rien à dire, c'est beau, nous sommes aux Chutes du Niagara.

Pour conclure je dirais que c'était beau, peut-être un peu trop décalé pour moi, mais que les lecteurs(trices) cherchant un roman d'anticipation onirique seront comblés.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il sera sans doute difficile pour certains d’entre vous d’appréhender ce nouveau roman comme il va être difficile pour moi d’en faire la chronique. Je ne sais pas vraiment ce que je peux raconter, ce que je dois taire et surtout comment vous donner envie de lire Le Voile. Ce jeu de roman dans le roman apporte une ambiance toute particulière à cette histoire tournée entres autres vers les dérives de nos technologies actuelles. Véritable métaphore de l’éloignement social et du dépérissement de la planète, le roman de Guillaume Lecasble exploite les conséquences humaines les plus fatalistes et les plus effrayantes tout en insufflant un message porté par ce qui est le plus important dans la vie : l’amour. Alors que tous les personnages devraient être irrévocablement pessimistes face à la déchéance de leur monde et de leur quotidien et qu’ils pourraient complètement baisser les bras, c’est à ce moment précis qu’ils choisissent au contraire de se regarder vraiment, de se découvrir.

Un voile infini obscurcit le ciel et menace la vie sur Terre. Composé des voix humaines détachées de leur corps, de leur âme, par le biais de la parole et des écoutes continuelles grâce aux technologies et aux services d’écoute, le Voile ne cesse de s’agrandir et de terroriser la population. Beaucoup préfèrent dorénavant le langage des signes et choisissent de couper leur ligne téléphonique pour ne plus être complices de cette fin inéluctable de l’humanité. La parole est alors devenue le plus grand danger de l’homme comme les technologies qui en produisent continuellement l’écho. Ce que l’on dit ne peut s’effacer et alimente encore davantage ce voile menaçant. L’auteur WW a donc décidé de parler de ce Voile dans son prochain roman. En mettant une annonce dans le journal, il demande à un homme et à une femme de Montréal de bien vouloir devenir les personnages de son histoire. Joshua Lecoeur et Chafia d’Amour décident de jouer le jeu. Ils ne se connaissent pas mais étaient destinés à se rencontrer. Seulement, sans l’intervention de l’écrivain et de son roman, l’histoire entre ces deux personnes aurait pu être totalement différente.

Guillaume Lecasble montre bien grâce à son oeuvre que l’on peut toujours créer quelque chose de beau même dans les événements les plus effrayants ou les plus tragiques. Il arrive parfaitement à insuffler à ses personnages cette touche d’espoir qui va faire toute la différence. Cette envie de partage, de contact malgré la fin de leur monde. Tout en poésie et métaphores, l’auteur nous transporte dans des réflexions très intéressantes, certaines parfois complexes à comprendre à la première lecture mais qui sont toujours inspirantes. D’autres personnages plus secondaires sont également très attachants, notamment celui profondément lié à la nature et celui qui se voit comme une véritable bombe humaine. Je ressors pleine d’espoir de cette lecture qui a été un coup de coeur. Car même sans la parole, le contact humain et le bonheur sont à portée de main grâce au regard, aux gestes, au toucher, à la musique, à l’assemblage des corps, à l’art, etc… Un grand merci à la maison d’édition Tohu-Bohu et à Netgalley pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le voile est un rêve. La poésie du texte accentue l’étrangeté du récit qui fait que le lecteur se trouve pris au piège de cette histoire aux saveurs oniriques.

On n’arrive pas à décrocher, d’autant que l’auteur parvient à rendre crédible une apocalypse particulièrement inventive.

La cause de l’apparition de ce voile interroge et quand le lecteur découvre ce que Guillaume Lecasble a choisi de lui raconter, il ne peut que s’émerveiller devant la beauté de l’idée.

Les personnages sont riches, les dialogues mélodieux, les chutes (celles du Niagara et celle de l’histoire) grandioses.

L’inéluctabilité de leur fin ne permet pas aux protagonistes de se lancer dans de grands discours emplis d’espoirs mais on sent qu’il est présent.

Chacun sait que le voile s’obscurcit et qu’il n’y a rien à faire contre ça. Vraiment ? Après tout, qu’est-ce qui pourrait être capable de vaincre les ténèbres ? Si vous répondez la lumière, vous avez perdu. L’amour ? Essayez encore, vous y êtes presque…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà une chose qui ne m’arrive pas souvent, à savoir, avoir du mal de donner un avis sur une de mes lectures.

A mon avis, c’est le genre de livre qui n’est pas spécialement fait pour moi, parce que le soucis est quand même que j’ai passé un bon moment, que l’histoire est prenante, que l’intrigue est cohérente, que les personnages sont bien travaillés, alors pourquoi avoir du mal à dire ce que j’ai ressenti durant et après ma lecture ?

Le plus simple est de vous donner mes impressions globales sans tout détailler comme je le ferais en temps normal.

Premièrement, ce livre est inclassable, par moment, j’avais l’impression de lire un thriller, à d’autres, dans un roman de style onirique. Déjà le contexte de l’histoire est spécial, y a qu’à lire le résumé pour comprendre que ce ne sera pas un roman banal. L’idée de base de ce livre est pour le moins originale et bien travaillée, l’auteur manie les mots à merveille, ce qui nous donne une intrigue plutôt bien ficelée et dont la ligne de base n’est pas tout à fait droite, mais prend certains virages parfois inattendus. Au moins, on ne peut pas dire que l’histoire est plate et sans intérêt, je serais d’ailleurs très curieuse de partir à la découverte des autres parutions de cet auteur dont le style m’intrigue plutôt pas mal.

Deuxièmement, c’est assez perturbant de retrouver des choses du passé, tel que les K7 audio par exemple, des choses dont on ne parle pour ainsi dire plus du tout à notre époque numérique. Je ne me souviens d’ailleurs, dans l’immédiat, d’un livre où il est question à un moment ou à un autre de K7, il fut un temps où moi-même j’en avais une belle collection, mais elles sont toutes dans une caisse au grenier.

Quant au décor, je l’ai adoré, par une chaleur pareille où lire à l’extérieur est un délice, avoir les chutes du Niagara entre les mains est relativement rafraîchissant. Pour revenir à l’histoire, ce n’est pas parce que je n’ai pas totalement adhéré, que je ne l’ai pas trouvée touchante et surtout généreuse en toute chose. Je suis certaine que ce livre trouvera son public, que d’autres lecteurs apprécieront plus que moi, c’est ce que je souhaite en tout cas car l’ensemble est cohérent et bien écrit, c’est plutôt le style je pense qui fait que je n’ai pas accroché autant que je le pensais en lisant le résumé qui m’intriguait énormément.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le voile de Guillaume Lecasble 'est un roman d'anticipation et je viens de découvrir que.. ce genre n'est pas du tout ce que j'apprécie ! C'est la première fois que je lis ce style de roman, j'étais ravie de le recevoir car le résumé me tentait bien. Malheureusement j'ai eu du mal à apprécier ma lecture.
Un mystérieux voile est présent... Un mystérieux message apparaît dans un journal pour permettre de devenir un personnage de roman...
Et je ne sais pas comment vous parler de ce roman sans en dire trop !
Les personnages sont intéressants, assez fouillés alors que le roman est court. Je trouve que la psychologie des personnages est vraiment bien creusée.
C'est un roman emprunt de poésie, l'écriture est jolie, et l'auteur a des idées très originales. Il faut avouer que c'est pas mal du tout, mais c'est peut-être un peu trop surprenant pour moi, je suis plus classique dans mes lectures.
Du coup, je ne sais pas trop quoi penser de ce roman que je viens de refermer il y a peu.
Ai je aimé ? Ou pas ? Je ne sais toujours pas !
Si vous aimez la science fiction, les romans d'anticipation bien écrit avec une sacrée pointe d'originalité alors foncez :)
Pour les autres, attention cet Objet Littéraire Non Identifié ne sera pas forcément pour vous !
Allez, après hésitation je mets quatre étoiles, je ne pénalise pas ce roman car ce n'est pas la faute de l'auteur si finalement je n'accroche pas à ce genre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :