Une seconde de trop

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 23 mai 2018 | Archivage 23 juil. 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #UneSecondeDeTrop #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Un seconde de trop et vous perdez tout.

un, deux, trois... Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu'à cent lors d'une partie de cache-cache avec sa fille. Lorsqu'elle les rouvre, Ella, quatre ans, a disparu. Sans laisser la moindre trace.

La police, les médias et la famille de Lisa font corps pour retrouver la fillette. Mais si leur instinct les éloignait d'Ella ? Et si le ravisseur était connu d'eux tous ?

Suspense psychologique addictif, Une seconde de trop explore la culpabilité d'une mère et le cauchemar de tout parent : la disparition d'un enfant. Numéro un des ventes dès sa parution, et acclamé par la presse, ce roman vous glacera le sang.

Une lecture puissante dont vous ne sortirez pas indemne. Sun

Une histoire effroyablement plausible, qui hantera longtemps bon nombre de parents. Sunday Mirror

Diablement efficace. Elle UK

Un seconde de trop et vous perdez tout.

un, deux, trois... Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu'à cent lors d'une partie de cache-cache avec sa fille. Lorsqu'elle les rouvre, Ella, quatre ans, a...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782253905073
PRIX 11,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

un bon moment de lecture en perspective avec ce roman psychologique assez sombre. Tout n'arrive pas qu'aux autres, la preuve, il suffit d'une seconde pour que tout bascule. Des personnages très intéressants et un suspense maintenant jusqu'au dernier chapitre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La disparition d’un enfant est un sujet très difficile. J’ai longtemps hésité avant de demander ce livre. Et une fois la demande acceptée, je reculais le moment de le lire. La disparition d’un enfant, c’est le cauchemar de tous les parents! La petite Ella a quatre ans, à peine un an de plus que mon P’tit Loup… Ella a du caractère et elle est assez débrouillarde. Elle va au parc avec sa maman, Lisa, pour lui montrer qu’elle sait monter en haut du grand toboggan. Leur petit rituel avant de partir? Faire une partie de cache cache. Sauf qu’aujourd’hui, la partie vire au cauchemar quand Lisa ne retrouve plus son enfant. Le roman est écrit à trois voix. Il y a d’abord celle de Lisa. Elle est la mère de trois enfants : Chloé qu’elle a eu très jeune et enfin Otis et Ella qu’elle a eu avec son mari Alex. Elle se sent coupable d’avoir perdue sa fille. A travers elle, on découvre aussi les sentiments des autres membres de la famille, ses enfants, son mari, ses parents ou son frère. On comprend aussi les recherches de la police. Une deuxième voix arrive ensuite. C’est celle de Muriel. Muriel a vu Ella tomber et l’a ramenée chez elle pour la soigner. Mais est-ce si simple? Grâce à cette voix, on comprend que la petite Ella est bien traitée et qu’elle est encore en vie. Personnellement, ça m’a permis de ne pas trop angoisser sur ce qui aurait pu arriver à la petite fille! Enfin, une troisième voix se mêle aux deux premières. C’est celle de Matthew, le fils de Muriel qui va décrire sa relation avec sa mère. Une fois qu’on est pris dans ce roman, il est difficile d’en sortir malgré la tension qui est assez forte pendant toute la lecture. Toute cette souffrance est difficilement supportable : la souffrance de Lisa qui a perdu sa fille, la souffrance de Muriel qui perd complétement pied, et la souffrance de Matthew pour satisfaire les attentes de sa mère. J’ai beaucoup aimé le style et les différents rebondissements du roman. Mais j’ai surtout aimé les trois voix qui amènent en douceur vers un dénouement final incroyable. J’ai eu beau me poser des milliers de questions sur tel ou tel protagoniste, sur tel ou tel événement, sur pourquoi on nous parle de telle ou telle chose, je n’ai rien vu venir! Conclusion : Un très bon thriller psychologique!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller de plus sur une disparition d'enfant? Oui et non… Quand Ella s'évapore dans le parc en jouant à cache-cache, c'est parce qu'elle s'est bien fait enlever. Heureusement pas par un monstre (quoi que…). Mais par une vieille dame intimement persuadée que la petite fille serait bien mieux éduquée par elle-même que par ses parents… On est vite pris par cette intrigue, aux chapitres courts et intenses. Mais dont la fin, de ce suspens psychologique intense, nous laisse à peine soulagée…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'histoire est celle de Lisa, Maman de trois enfants. La première se nomme Chloé qu'elle a eu jeune avec un homme déserteur, les deux autres sont Otis et Ella qu'elle a eu avec Alex. Lors d'un jour ensoleillé, Lisa va au parc avec sa cadette, car cette dernière veut lui montrer comment elle sait monter seule dans un toboggan. Avant de partir retrouver Otis pour le voir pendant une compétition, les deux jouent à ce qui était censé être une partie de cache-cache innocente. Il a suffit que d'un petit moment d'inattention pour que la petite fille de quatre ans soit portée disparue. Aussitôt que j'ai commencé cette histoire, j'ai été plongé dans la détresse de cette maman qui est confrontée à la disparition de son enfant. C'est beau, c'est bien écrit et même en étant pas une maman, j'ai eu peur tout du long et me suis sentie bouleversée pour cette famille unie. Nous avons trois points de vue dans ce récit, celui de la mère, celui de la kidnappeuse et le dernier se trouve être l'enfant de cette dernière. Être dans la tête de Lisa, connaître ses émotions et ses réactions face à la disparition de son enfant m'ont beaucoup touché. J'ai eu mal pour elle et pour ses proches. On ressent sa peine à travers ses pensées et sa culpabilité de ne rien avoir vu alors qu'elle était présente au côté d'Ella. Le point de vu de la kidnappeuse, Muriel m'a beaucoup déstabilisé. Au début je comprenais, en quelque sorte, pourquoi elle avait fait ça. Je trouvais que ses arguments tenaient la route. C'est qu'après quelques chapitres passé que j'ai compris que ça ne tournait pas rond dans sa tête. Elle dit d'elle qu'elle est le modèle même d'une bonne mère. Elle donne des leçons, dit ce qu'il faut ou ne faut pas faire et juge les femmes selon leurs actes en tant que mères. C'est grâce à la voix de Matthew qu'on comprend qu'elle n'a pas tout à fait raison. Dans son journal intime, il raconte une partie de son quotidien dans lequel on le sent tiraillé. Il est amoureux d'une jeune demoiselle qu'il cache à sa mère parce-qu'il a peur d'elle. Cette dernière est envahissante depuis que son mari les a quittés pour une femme plus jeune et que sa mère est décédée. Le regard du fils est différent de celui de la mère. Elle qui pensait le protéger ne faisait que de l'étouffer. La plume est sensible ce qui représente bien le caractère de Matthew. Tout au long de ma lecture, j'ai ressenti un tas d'émotion qui étaient surtout de la tristesse et de l'incompréhension aussi par rapport à Muriel. Je me suis posée beaucoup de questions sur sa relation avec son fils, mais aussi ce qu'il en était de lui, de eux dans le présent. La mère garde comme souvenir le petit garçon qu'elle avait d'antan qui ne l'est pourtant plus dans son journal intime. De façon crescendo, la pression monte et des réponses sont donnés. L'histoire est vraiment prenante et j'ai adoré le rapport entre les personnages. J'étais loin d'imaginer ça ! D'ailleurs, parlons-en un peu plus de ces derniers, notamment des trois héros principaux. Lisa est une maman désœuvrée qui porte une grosse culpabilité en elle qui ne tient pas uniquement de la disparition d'Ella. Sa fille aînée Chloé ne communique pas avec elle, son caractère est froid, distant même. Elle se reproche le fait de ne pas avoir été assez présente pour elle. A un moment, il est dit dans l'histoire que son caractère tient d'une cause particulière et j'étais frustrée de ne pas en savoir plus pendant les pages suivantes. Je me suis demandée ce que c'était, ma curiosité avait pris place jusqu'à ce que j'obtienne mes réponses. Lisa est une femme forte malgré les obstacles, mais révoltés de ne pas pouvoir faire plus pour retrouver son enfant. À cause de cette événement, tous les regards sont posés sur elle et sa famille. Des personnes qui croient savoir et se permettent de juger avec comme unique information les « on dit ». Chaque personnage à sa propre manière de réagir et qui correspondent à leurs caractères. Dans tout ça, j'ai beaucoup apprécié le fait que chaque mère à sa propre façon de faire pour élever son enfant ce que tout le monde ne peut comprendre. Je dois dire que le début et la fin sont très réussie au point de m'en mettre les larmes aux yeux. La suite quant-à elle a eu pour résultat de me faire serrer le cœur. Je crois que si j'étais mère, ce récit me ferait psychoter au point ou j'aurais envie de me menotter à mon enfant pour être sur de toujours l'avoir prêt de moi. C'est un roman haletant qui m'a mis les nerfs à dure épreuve. On se sent rassurée pour Ella de voir qu'elle va bien auprès de Muriel jusqu'au moment ou... Nous sommes témoins de la disparition d'Ella, nous savons ce qui se passe pour elle dans la maison de sa kidnappeuse et on voient également l'enquête derrière les murs ou Muriel et la petite sont présentes. Les dernières pages ont mis mes nerfs à durs épreuves bien que j'aurais voulu plus. Je clôturerais donc cette chronique en disant que ce livre est un régal pour toutes les personnes qui aiment lire des thriller psychologique avec une intrigue bien ficelée. Certes, le thème de disparition d'enfant est basique dans ce genre de roman, cependant la manière dont c'est écrit et la manière dont c'est racontée sort des sentiers battus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La 4ème de couverture m'ayant attirée, j'ai rapidement sollicité ce titre sur Netgalley. Une seconde de trop c'est l'histoire d'Ella, petite fille de 4 ans qui, alors qu'elle joue à cache-cache avec sa mère, Lisa, disparaît. Croyant au départ que sa petite fille ne souhaite pas dévoiler sa cachette, Lisa Dale va rapidement s'affoler et comprendre que sa petite Ella a disparu. Est-elle sortie du parc dans lequel elle se trouvait ? A t-elle été enlevée ? La police va rapidement intervenir et le parc va être passé au peigne fin. Oui mais voilà, Ella reste introuvable, et n'a laissé aucune trace. Commence alors une longue et interminable attente pour les parents d'Ella. Vous dire que j'ai aimé ce roman serait un mensonge. Je l'ai adoré ! Une seconde de trop c'est un thriller psychologique comme je les aime. Dans ce roman, nous connaissons dès le départ le kidnappeur. L'alternance des chapitres entre les différents personnages va nous aider à comprendre bien des choses. Au fur et à mesure où nous avançons dans la lecture, on comprend que Muriel, celle qui a enlevé Ella a vécu un drame. Toutefois nous ignorons jusqu'où elle sera capable d'aller. L'angoisse monte petit à petit et devient par moment étouffante. Et puis lorsqu'on comprend les choses, on se dit qu'il est malheureusement trop tard. Alors on se surprend à espérer, à prier même pour que les choses se finissent bien. Muriel, même si elle reste celle qui a kidnappé Ella est touchante. L'auteure nous fait bien ressentir sa souffrance, et on arrive à la comprendre. Bien sûr, on n'excuse pas son acte, mais disons que ce qu'elle a vécu la rend attachante à nos yeux. Dans Une seconde de trop, il est question de maternité, d'enfants et d'éducation, mais également de mort et de deuil, d'amours brisés. C'est un thriller psychologique qui est bien mené et ce jusqu'à la dernière ligne. En conclusion, et comme à chaque fois avec les éditions Préludes, j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture, et si vous êtes amateurs de thrillers psychologiques, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

De nombreux romans mettent en scène la disparition d'un enfant. Dans Une seconde de trop, Ella joue à cache cache dans le parc avec sa maman. Celle-ci a une seconde d'inattention et... l'enfant disparaît ! L'histoire est racontée de trois points de vue : Lisa, la mère. Muriel, la ravisseuse. Mais aussi Matthew, son fils. Le départ n'est pas hyper original mais finalement l'autrice m'a surprise. J'ai bien aimé écouter ces trois voix, qui se mêlent et permettent de reconstruire le scénario des événements. Une seconde de trop est un thriller psychologique addictif que j'ai pris plaisir à lire.. Je ne m'attendait pas à certaines révélations, ni au dénouement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :