Le doux parfum des jacarandas

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 6 nov. 2017 | Archivage 7 févr. 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeDouxParfumDesJacarandas #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Tout semble réussir à Nina O’Reilly, professeure de littérature respectée dans sa ville de Rochester en Angleterre. Véritable phénomène des réseaux sociaux, elle tient un blog littéraire suivi par des milliers d’abonnés. À l’aube de ses trente ans, elle s’apprête à devenir une femme comblée en épousant James, son fiancé de longue date. Mais le scénario idyllique de sa vie dérape lorsque James la quitte le jour même de leur mariage.

Abattue, Nina plaque tout et s’installe chez sa sœur à l’autre bout du monde dans l’espoir de redonner un sens à sa vie. À Brisbane en Australie, elle tente de se réinventer au cœur de la vie familiale mouvementée des Astley. Déterminée, elle se donne deux objectifs : refaire confiance aux hommes et rédiger un roman.

Son destin bascule en rencontrant un vieux peintre grincheux dans le parc du quartier huppé de New Farm. Intriguée par les aquarelles représentant uniquement des arbres jacarandas en fleurs, elle se lie d’amitié avec Walter Pearson qui lui raconte un pan incroyable de son passé, une intrigue sur fond d’amours impossibles dans l’Australie des années 50 alors rythmée par le son légendaire du rock’n’roll.

En plus de trouver l’inspiration pour son premier roman, Nina croise le chemin de Matthew, avocat d’affaires et héritier d’un puissant empire hôtelier. Mais elle ne réalise pas encore que ses relations avec Walter et Matthew vont contribuer à faire éclater au grand jour un secret de famille dissimulé depuis plus d’un demi-siècle.

Tout semble réussir à Nina O’Reilly, professeure de littérature respectée dans sa ville de Rochester en Angleterre. Véritable phénomène des réseaux sociaux, elle tient un blog littéraire suivi par...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9791026213581
PRIX 2,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Cette histoire est une vraie pépite !

Je me suis régalée du début à la fin. L'histoire de Walter était vraiment touchante et je me suis beaucoup attachée à ce personnage. Je suis ravie qu'il y ait eu une alternance entre l'histoire de Nina (le présent) et les souvenirs de Walter + les pages du journal intime de Madeleine (le passé). L'histoire était rythmée et j'ai savouré chaque passage.

Bref, un vrai coup de cœur et je n'hésiterai pas à recommander cette lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bon roman de type "romance" et/ou "feel good".
Pour les amateurs du genre, il est bien écrit, plutôt captivant, dépaysant, et bien que la fin reste classique, la lecture de ce livre a réellement été très plaisante alors que j'affectionne peu ce type de livre : le résumé m'avait tentée et j'ai bien fait de le solliciter.
Aux deux histoires en parallèle sur deux périodes (années 50 et de nos jours) et se recoupant en 2016, s'ajoutent les tribulations de l'héroïne pour écrire puis faire éditer son roman, qui ressemblent sans doute à ce qu'a vécu l'auteure tant cela sonne vrai et spontané.
Les personnages sont typiques de la littérature "Chick litt" mais bien campés, et les deux héros principaux sont vraiment attachants. Les descriptions de l'Australie ajoutent une touche de dépaysement.
Bref, un bon livre détente, bien écrit, à lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le doux parfum des jacarandas est un livre du genre chick-lit, écrit par Caroline Dumontet et publié par Librinova.

Je n’ai plus l’habitude de lire beaucoup de chick-lit mais le résumé me faisait envie. Du coup, je me suis laissé tenter et je ne l’ai pas regrettée.

Nina est une Anglaise, blogueuse et accro aux livres. Tout semble-lui réussir : un travail qu’elle aime, son blog fonctionne bien et elle va bientôt se faire passer la bague au doigt par son fiancé de toujours, James. Mais pourtant tout s’écroule le jour de son mariage quand son fiancé prend la tangente et l’abandonne tout bonnement devant l’autel. Après une période de dépression, Nina décide de se reprendre en main et prend une décision : partir en Australie retrouver sa soeur et y écrire un roman, son rêve de toujours. En deux temps trois mouvements, la voilà au pays des kangourous. Sur place, elle va y faire des rencontres qui changeront sa vie, notamment celle de Walter, un vieillard un peu asocial et bourru qui va lui raconter une histoire d’amour se déroulant des décennies avant…Son histoire d’amour…

L’histoire est intéressante et je m’y suis laissé happer sans aucune difficulté. Celle-ci se déroule sur deux périodes : celle d’aujourd’hui et celle se passant dans les années 50. Ainsi, on se retrouve avec deux ambiances différentes : une ambiance contemporaine qu’on a l’habitude de voir dans les livres de ce genre, et une ambiance fleurant bon les années rockabilly et rock’n roll. J’ai vraiment aimé découvrir cette période d’après-guerre, un peu folle où tout semblait possible, avec une jeunesse qui ne demande qu’à vivre et s’amuser. Pourtant, cette époque est encore très marquée par les différentes classes sociales où ceux de la noblesse n’aiment pas se mélanger avec ceux d’un classe “inférieure”.

Les personnages sont nombreux mais pas inintéressants. Notamment Nina. Au début, c’est une jeune fille rêveuse qui va connaître la pire humiliation de sa vie. Mais là où nombreuses s’écroulerait, Nina prend le taureau par les cornes et change de vie, de décor. Cette expérience va la faire mûrir et effacer définitivement le reste d’adolescence qui restait en elle. Elle va ainsi devenir une femme plus sûre d’elle-même, au caractère beaucoup plus affirmé.

L’écriture est très fluide et se lit très vite. La preuve, je l’ai littéralement dévorée en une journée tellement je voulais découvrir le fin mot de l’histoire. Bien sûr, la fin est prévisible pour ce genre de livre, mais cela ne gâche absolument pas le plaisir de lecture. En plus, tout est tellement bien décrit qu’on passe d’une période à l’autre sans problème.

Un livre qui plaira à tous. Qu’on soit fan du genre ou pas, ce livre est une vraie bouffée d’air frais.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nina, jeune anglaise d'une trentaine d'années est professeure de littérature et booktubeuse. Elle a tout pour être heureuse, sauf qu'un imprévu se met au travers de son chemin: son fiancé la plaque le jour de leur mariage. Elle décide de changer radicalement de vie en allant rejoindre sa sœur en Australie et de concrétiser son rêve de se faire publier. Là-bas, une rencontre bouleverse son quotidien, celle de Walter, un peintre d'un certain âge qui a connu LE grand amour.

L'originalité de l'intrigue tient du fait que deux époques s'entrecroisent. Le présent, avec Nina et le passé (les années 50) avec l'histoire d'amour impossible de Walter. Cette alternance permet de tenir en haleine le lecteur.

Le cadre de l'histoire est également intéressant. Je lis rarement des livres se déroulant en Australie, ce fut donc un dépaysement très appréciable !

Enfin, les personnages sont nombreux et attachants, plus particulièrement Nina, que l'on voit évoluer positivement tout au long du roman.

Bref, un bon feel good book !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai choisi ce livre sur NetGalley car il était exceptionnellement en libre accès et que sa couverture me plaisait bien. Je ne connaissais pas du tout l'auteure mais j'aime découvrir de nouveaux auteurs.

Je trouve le résumé bien trop long et révélateur. C'est dommage car il ne reste plus tellement de mystère. J'ai eu de la chance, sur ce coup, car je n'avais lu que le premier paragraphe du résumé avant de me décider à le lire.

L'histoire est intéressante même si j'ai eu un gros moment d'ennui. Cela correspond à environ quinze pourcent du récit. A ce moment là, je n'étais pas sûre de vouloir poursuivre ma lecture. Je l'ai donc mise de côté pour lire un autre livre avant d'y revenir.

Passer de l'Angleterre à l'Australie m'a plu. Je m'attendais pourtant à un peu plus d'aventure. C'est peut-être dû à mon image de l'Australie.

C'était intéressant de découvrir le lien entre le passé et le présent. J'ai pu également suivre le parcourt d'écriture d'un livre dans un livre. C'est un peu étrange mais plaisant.

Les personnages sont en grande majorité sympathiques. Les seuls que je n'ai pas apprécié sont James et Justin. Le "J" en commun, certainement. Je m'attendais à un gros changement au niveau de Nina mais il n'y en a eu que des légers.

La lecture est aisé sur une grande majorité du texte. Je suis contente d'avoir lu ce livre car j'ai découvert les Jacarandas. J'ai réellement envie d'en voir et sentir. C'est dommage que je ne puisse pas en avoir un chez moi, j'habite presque en montagne.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour commencer, c’est la couverture et le titre qui m’ont attirée. Les jacarandas, ces fleurs australiennes que j’ai eu la chance de voir! Et de sentir! Et puis, je raffole des histoires qui se passent en Australie!
Par contre, petit reproche au niveau du résumé que je trouve trop long. Je ne l’ai pas lu jusqu’au bout lors de ma demande, c’est en le postant sur cet article, que je me suis rendu compte de sa longueur. C’est dommage, un peu plus court pour ne pas tout dévoiler aurait été plus judicieux…

Ensuite, l’histoire en elle-même m’a bien plu. On y découvre Nina, blogueuse reconnue, qui mène une vie parfaite avec son petit ami. Malheureusement, sa vie idyllique tourne au cauchemar le jour de son mariage. Elle décide de changer de vie et part rejoindre sa soeur à Brisbane, sur la côte Est de l’Australie. J’ai de bons souvenirs de ce pays, de belles rencontres, des gens très agréables… L’ambiance se retrouve assez bien dans le livre.

Nina va rencontrer Walter, un peintre qui voue une admiration aux Jacarandas. Petit à petit, ils s’apprivoisent et Walter accepte de conter son histoire. J’ai apprécié l’alternance d’époques entre le récit de Walter et Madeleine dans les années 50 et le présent avec Nina. J’ai eu une petite préférence pour les passages des années 50 avec le rockabilly et toute l’ambiance de l’époque. Madeleine et Walter sont attachants, touchants au possible.

C’est une histoire feel-good, mais je suis un peu déçue. Pour avoir passé 9 mois en Australie et en avoir visité une bonne partie, j’ai trouvé que la culture australienne était un peu laissée de côté. J’aurais aimé que Nina sorte des grandes villes, prenne d’autres risques… Les paysages sauvages aurait apporté une touche supplémentaire de réalisme. Et peut-être que le caractère de Nina aurait quelque peu changé. Elle reste assez fidèle à elle-même et je m’attendais à plus de changement de sa part.

L’intrigue en elle-même est agréable et donne envie d’en savoir plus à travers les récits des personnages. La plume est très agréable et les personnages attachants.

La fin est assez longue, peut-être un peu trop… Je trouve qu’un épilogue aurait suffi à résumer la fin.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman devrait plaire aux amateurs de chick lit. Certes, les personnages restent classiques, mais l'intrigue est suffisamment développées pour leur permettre de s'épanouir. De plus, le fait que l'action se situe en Australie permet le dépaysement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture feel good qui dépayse totalement ! Je lis rarement des romans dont l'intrigue se passe en Australie, et j'ai apprécié ce changement. Une jolie lecture qui fait du bien !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai un peu attendu avant de lire Le doux parfum des jacarandas de Caroline Dumontet, obtenu grâce au site net galley et les éditions Librinova.
Le résumé me tentait énormément. Tout semble réussir à Nina O’Reilly, professeure de littérature respectée dans sa ville de Rochester en Angleterre. Véritable phénomène des réseaux sociaux, elle tient un blog littéraire suivi par des milliers d’abonnés. À l’aube de ses trente ans, elle s’apprête à devenir une femme comblée en épousant James, son fiancé de longue date. Mais le scénario idyllique de sa vie dérape lorsque James la quitte le jour même de leur mariage.
La jeune femme plaque alors tout pour refaire sa vie en Australie, à des milliers de kilomètres de sa vie actuelle.
Son objectif : refaire confiance aux hommes et écrire un roman. Réussira t'elle ?
J'aime les romans qui font du bien, léger mais pas trop, et celui ci est parfait pour mon humeur actuelle :)
J'ai beaucoup aimé le personnage de Nina, mais il n'y a pas qu'elle dans ce livre et les personnages qui l'entourent sont très réussis.
L'originalité n'est pas énorme, mais c'est un joli roman avec deux histoires en parallèle. C'est bien ficelé, on ne s'y perd pas et Le doux parfum des jaracandas est un livre très plaisant à lire :)
Et j'avoue que j'ai apprécié que Nina plaque tout pour aller en Australie, pays qui m'attire énormément :)
Je mets avec plaisir quatre étoiles, et je vous invite à le lire à votre tour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle belle surprise! Je ne m'attendais pas à être aussi enthousiaste pour cette histoire! Le livre présente le défaut majeur d'avoir une narration assez descriptive et pour le coup assez lourde. Mais l'histoire est très belle et les personnages tous plus attachants les uns que les autres! Ce qui démarre comme un roman de Chick-lit classique (avec une héroïne écrivaine en prime) se transforme en une leçon de vie et de famille émouvante! J'ai été dépaysée par les paysages australiens et par le fait de remonter le temps dans les années 50 tellement rockabilly! A découvrir, c'est une petit perle cachée!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai eu énormément de mal au début à entrer dans l'histoire ! L'histoire est racontée à la 3e personne et puis le style de l'auteure est un peu particulier. Mais je me suis accrochée et une fois arrivée à une soixantaine de pages, j'étais sur les rails et j'ai commencé à bien l'aimer.



Nina a toujours tout organisé dans sa vie. Alors qu'elle s'apprête à se marier (et a déjà prévu les 15 prochaines années de sa vie de femme mariée), son fiancé la plaque. Dévastée et complètement déstabilisée par ce changement dans ses plans, elle ne sait pas quoi faire... Jusqu'à ce qu'elle se décide sur un coup de tête à partir pour l'Australie retrouver sa sœur qui y vit avec toute sa petite famille.

Là-bas, en plus de rencontrer 2 hommes qui vont lui faire tourner la tête, elle va faire la connaissance de Walter, un vieil homme auquel elle va très vite s'attacher.



Je me suis beaucoup reconnue dans Nina avec son côté très organisé ! La voir lâcher prise et voir tout ce qui lui arrive après ce lâcher prise... cela porte un jolie message : ne pas toujours vouloir tout contrôler !

Elle va également beaucoup apprendre auprès de Walter. Ce dernier va lui apprendre ce qu'est la réelle passion en lui racontant celle qu'il a vécu dans sa jeunesse.



C'est une histoire vraiment très sympathique à lire et qui, après le petit temps d'adaptation du fait de la 3e personne employée, est facile à lire.

Les personnages sont très agréables et touchants, chacun d'entre eux apportent à leurs manières quelque chose à l'histoire mais aussi aux autres personnages. Finalement l'authenticité est le maître mot de cette histoire.

Plus qu'une histoire agréable, je retiendrais une très belle morale, leçon de vie : c'est parfois en laissant entrer le hasard dans notre vie que l'on fait les meilleures rencontres (je devrais vraiment en prendre de la graine !).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :