Cet été-là

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 9 févr. 2017 | Archivage 9 mars 2017

Résumé

Tout ce qu’on a su de cette soirée-là, c’est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu’elle n’était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette disparition a bouleversé la vie bien tranquille de cette petite ville de l’Indiana, elle a fait la une des journaux nationaux, la police a mené l’enquête, recueilli des dizaines de témoignages, mais personne n’a jamais su ce qui était arrivé à Kathy.
Que s’est-il réellement passé cet été là ?
Trente ans après, quelques-uns des protagonistes se souviennent.
Le frère de Katie, son professeur, la veuve d’un homme soupçonné du kidnapping, quelques voisins, tous prennent la parole, évoquent leurs souvenirs. Des secrets émergent, les langues se délient.
Qui a dit la vérité, qui a menti, et aujourd’hui encore, qui manipule qui ?

Avec ce magnifique roman polyphonique, littéralement habité par le désir et la perte, Lee Martin nous entraîne dans la résolution d’un crime à travers une exploration profonde et déchirante de la nature humaine.

Tout ce qu’on a su de cette soirée-là, c’est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu’elle n’était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782355846113
PRIX 21,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

A chaque fois que j'entame un livre des éditions Sonatine, je sais que je ne vais pas m'ennuyer et que cette lecture va me tenir en haleine d'un bout à l'autre. Et ce fut encore le cas avec "Cet été là" de Lee Martin. Je fais confiance à cette maison d'éditions pour me faire découvrir des auteurs talentueux!
Katie Mackey neuf ans, vit avec son frère aîné, Gilley et ses parents dans une petite ville de l'Indiana. Cette famille aisée possède la plus grande verrerie de la vile, et Katie est une enfant privilégiée. Henry Dees, (le narrateur) professeur mathématique de Katie, vit de l'autre côté de la rue. Célibataire solitaire, il s'est lié d'amitié avec son autre voisin l'énigmatique Raymond R. Malgré des personnalités plutôt malsaines, tout semble se passer dans une bonne entente entre voisins jusqu'à ce soir d'été, où Katie disparaît alors qu'elle ramenait ses livres à la bibliothèque...
Ce livre est original dans sa construction car le narrateur, Henry Dees revient sur les faits qui ont mené à la disparition de la jeune Kathy Mackey 30 ans plus tôt. Dès lors, et à entendre tous les remords et regrets de ce professeur de mathématiques, on se doute qu'il est au courant de ce qu'il s'est passé le jour de la disparition...
En plus de la narration du professeur, l'auteur utilise la voix de différents personnages comme Raymond R, le voisin du professeur de mathématiques avec qui il a lié une amitié, Clare, la femme de Raymond, Gilley, le frère de Katie et Junior, son père. Je me suis alors retrouvée plongée dans une ambiance captivante mais malsaine et pesante due aux personnalités complexes de Henry et Raymond. Et ce changement de point de vue au fil des chapitres nous permet de mieux cerner chacun mais du coup et vu leurs déviances nous les présente tour à tour comme des coupables potentiels..
Si je n'ai pas pu m'attacher à l'un ou l'autre des personnages car l'un semble pervers et l'autre drogué et imprévisible, j'avais hâte de connaître le fin mot de l'histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une fois encore, Sonatine nous offre un roman fort.
Un roman qui pousse le lecteur à s'interroger sur les faits et les protagonistes.
un livre surprenant et saisissant servi par des personnages à la fois humains et complexes.
Un policier qui laisse la part belle à la psychologie.
J'ai aimé cet ouvrage qui nous pousse à nous forger notre opinion, la construction à plusieurs voix et la terrible humanité (et faiblesse) des Hommes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans cette histoire polyphonique, Lee Martin nous emmène dans une petite ville de l'Illinois, son Etat natal, dans les années 70, à une époque où les portes des maisons restaient ouvertes quand on allait à la messe, où les enfants se promenaient librement et où les drames semblaient impossibles à se produire. Bref, dans une petite ville tranquille, avec son quartier huppé et son quartier ouvrier, avec une famille possédant l'usine du coin, une famille rangée, modèle, que tout le monde envie. Mais quand la benjamine de cette famille disparaît, tout se fissure, les belles façades cachent au final les mêmes secrets que les maisons lézardées du quartier ouvrier...

Pour emmener son lecteur à la rencontre de cette petite communauté, Lee Martin choisit le roman choral. Tour à tour, différents personnages prennent la parole. Le contexte, les relations entre les uns et les autres, l'histoire de chacun semble prendre plus de place au début que la disparition en elle-même. A partir de la moitié du roman, l'histoire se recentre sur le jour de la disparition et les jours suivants, les pièces du puzzle se dévoilent, parfois s'emboîtant, parfois se superposant. Qui ment ? Qui joue avec qui ? Tel semble être la devise et le fil conducteur de cette intrigue noire qui se démarque du lot des thriller grâce au choix narratif de l'auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Si vous voulez écouter, vous allez devoir me faire confiance. Sinon refermez ce livre et retournez à votre vie. Je vous préviens cette histoire est aussi dure à entendre qu’elle l’est pour moi à raconter »

En voilà une jolie et curieuse mise en garde ! Il y a des sujets qui sont souvent douloureux à lire, un drame familial qui frappe une ville, à la limite de la tragédie, telle que la disparition d’un enfant peut provoquer. Cette thématique est toujours difficile à traiter. Elle met souvent mal à l’aise et instaure un climat pesant, à la limite du malsain. Il faut avouer que, même si il nous arrive d’être malaisé face à une telle histoire, on veut absolument en découvrir la vérité, en obtenir une finalité tels des apprentis inspecteurs ou des badauds à la curiosité malsaine, au choix.

Je peux vous dire que Lee Martin, tire brillamment son épingle du jeu. Comment ? Par une construction originale, une ambiance particulièrement lourde et des personnages complexes pour qui on n’éprouve aucune empathie. L’auteur nous signe avec Cet été là un excellent roman noir !

Tout d’abord, revenons à l’histoire, celle de la jeune Katie McKey, 9 ans, vivant dans une ville paisible de l’Indiana. Le scénario semble classique, rien d’exceptionnel, il faut l’avouer. On se doute même de la finalité tragique de cette histoire. Puis, 30 ans ont passés depuis que Katie a disparu, et il est temps que certains protagonistes nous racontent l’évènement qui a secoué cette ville, nous livrant les secrets les plus sombres de cette communauté et qui sait, peut-être de faire taire cette culpabilité qui en émane. Lee Martin fait preuve d’ingéniosité dans son récit.

Au travers de différents points de vue, plus particulièrement celui de Monsieur Dees, un vieux professeur des écoles solitaire cachant de terribles secrets, va commencer à nous livrer l’incroyable histoire de Cet été là. Sans aucune restriction, il va se révéler à nous, lecteurs.

Ici, le lecteur est tout autant spectateur. Par moment, l’auteur n’hésite pas à « briser le quatrième mur » en s’adressant directement à nous. Il nous interpelle, nous fait douter et remettre en question nos certitudes concernant cette terrible disparition.

Lee Martin ne nous épargne rien. Il nous dépeint des personnages complexes, faisant preuve de réalisme et de psychologie. Malgré cela je n’ai pas su m’attacher aux différents personnages qui prennent la parole au fur et à mesure de ce troublant récit. Aucune empathie, cela n’est pas dommageable et ne gâche en rien la lecture. C’est peut-être même voulu par l’auteur, qui sait…

La thématique de la disparition joue un rôle essentiel dans l’ambiance de ce roman. Dès les premières pages, elle se révèle être oppressante. Certains points de vue, certaine révélations mettent vraiment le lecteur mal à l’aise. Et vous savez quoi j’ai adoré sortir de ma zone de confort !

A aucun moment, je n’ai ressenti de lenteur. L’alternance des points de vue, comme à son habitude, fait son effet, donnant un excellent rythme à l’histoire. On se retrouve, bien malgré nous, plongé dans cette tragique histoire, incapable de lâcher ce roman.

Cet été là de Lee Martin ne déroge pas à la règle primordiale des romans noirs, dans la lignée aussi des thrillers psychologiques. Il est à la fois immersif et addictif. On est aisément pris dans ce jeu finement bien mené.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellent ! Encore un roman qui confirme mon affection privilégiée pour les Editions Sonatine ! Un auteur que je découvre avec beaucoup de plaisir ! Il parait qu'il s'agit ici de son premier roman paru en français... J'espère qu'il y en aura d'autres du même acabit ! Une histoire captivante, des personnages troublants et une intrigue qui mais bien mal à l'aise le lecteur ! Les ingrédients parfaits à tout bon thriller ! A lire absolument !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les personnages sont attachants et bien construits. Lorsque l'on gratte le vernis qui se trouve en surface, on découvre des hommes et des femmes éprouvés par la vie, en décalage avec les autres mais qui tentent de s'adapter au monde et aux gens comme ils peuvent. Leur manque d'affection est tellement grand qu'ils sont prêts à tout pour obtenir un peu d'amour. Et puis, tous ces personnages ont des secrets inavouables, des ressentiments, des cas de conscience dont ils ne parlent pas mais qui les rongent et qui constituent le sel de ce roman de Martin Lee.

L'auteur donne la parole à chacun de ses personnages, qui a ainsi l'occasion de nous donner sa version des faits (la disparition de l'enfant et les événements qui s'en sont suivis). J'ai particulièrement apprécié le fait que les personnages interpellent directement le lecteur, lui enjoignant de poursuivre sa lecture et d'aller au-delà de ses aprioris.

Une fois entamé, je n'ai plus pu lâcher Cet été-là tant ce roman donne envie de connaitre la résolution de cette énigme où les informations n'apparaissent qu'au compte goutte, ce qui laisse le lecteur dans une certaine attente plutôt agréable.

Remerciement aux Editions Sonatine pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je m'attendais à un thriller plutôt classique mais j'ai été très agréablement surprise par ce roman. Le point de vue change d'un chapitre sur l'autre et nous permet de découvrir l'histoire à travers les yeux des différents protagonistes, ça permet aussi de mieux les découvrir et leur donne une belle profondeur. Voir les personnages prendre peu à peu de l'épaisseur et voir leurs petits travers apparaître est assez fascinant. J'ai beaucoup aimé le décalage entre la manière dont les autres perçoivent les personnages et ce qu'ils sont réellement, c'est parfois malsain mais ça fonctionne extrêmement bien. J'ai dévoré ce roman. Un gros coup de coeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

c’est un bon roman policier parlant de la disparition d’une enfant. Les personnages ont intéressants à suivre même si l’on s’attache plus à certains que d’autres. Il y a certes des défauts dans la manière de raconter, ou du moins qui personnellement m’ont perturbée, mais l’histoire est plaisante à lire et le roman fonctionne. J’ai notamment apprécié les secrets qui se mettent en place pendant et après le drame, qui sont donc corrélés à la disparition de Katie, et qui n’auraient pas existé sans ce drame. On voit ainsi comment un tel événement peut peser sur une petite ville et détruire des vies, alors même que des personnes ne sont pas reliées à cette histoire, à l’enlèvement en lui-même. Il y a un suspens qui marche bien et que j’ai apprécié.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :