LA REELLE HAUTEUR DES HOMMES

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 9 sept. 2016 | Archivage 30 oct. 2016
Hachette Romans, BLACK MOON ROMANCE

Résumé

Melanie Gordon, illustratrice célibataire et indépendante, travaille chez elle, dans un salon aux murs colorés, sur un bureau envahi de plantes et de tasses de thé. Du lundi au vendredi, chaque journée commence exactement de la même manière : en lisant le nouvel article de Littlejohn, le blogueur influent de La Réelle Hauteur des hommes. Pour elle, il est irréel et inaccessible, hors d’atteinte derrière ses chroniques intelligentes et son pseudo sans visage. Jusqu'à ce qu’elle imagine et dessine son portrait et qu’elle le poste sur son blog. Jusqu’à ce qu’il le voie, et qu’il l’appelle. À l’abri derrière leurs téléphones et leurs écrans, ils laissent une relation s’installer et rythmer peu à peu leur quotidien. Et quand l’idée de se voir fait irruption, une question se pose : leur rencontre serait-elle à la hauteur de leurs attentes ?

Melanie Gordon, illustratrice célibataire et indépendante, travaille chez elle, dans un salon aux murs colorés, sur un bureau envahi de plantes et de tasses de thé. Du lundi au vendredi, chaque...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782013976466
PRIX 10,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je remercie énormément Netgalley et Hachette sans qui je serais passée totalement à côté de ce livre. A la lecture du résumé, je me suis tout de suite dit que c’était un livre qui sortirai des sentiers battus et en ce moment où j’enchaîne les romances et les bouquins qui ne me plaisent qu’à moitié, j’ai été totalement revigorée par cette dose de différence et de simplicité en même temps. Résultat des courses, j’ai lu ce livre en quelques heures. Melanie, plus connue sous le pseudo MissMel dans la blogosphère, est illustratrice. Elle poste elle-même quelques-unes de ses illustrations sur son blog. Elle lit également chaque matin les articles d’un blog appelé La Réelle Hauteur des hommes, écrit par Littlejohn. Elle se retrouve dans ce qu’il écrit et commence à l’imaginer et à le dessiner en s’aidant de petits indices trouvés dans ses articles. Elle est ensuite contactée par Littlejohn lui-même quand il découvre certaines de ces illustrations le représentant postées sur le blog de Mélanie. Ils finissent par s’appeler très souvent et Mélanie a envie de le voir en vrai. Sauf que Littlejohn refuse catégoriquement. Après avoir été aux premières loges de la naissance de cette relation par téléphone, j’ai cherché la raison de ce refus alors que l’alchimie est là ! Et c’est drôlement frustrant puisque je n’ai pas réussi à deviner. L’alternation des points de vue de nos deux personnages permet d’en découvrir plus sur Littlejohn et on sait avant Melanie le problème de Littlejohn. J’avoue avoir été sur les fesses quand Littlejohn nous confie ce fameux problème. Je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais ce n’était sûrement pas à ça ! Bref, avec cette révélation, j’ai commencé à accélérer parce que je voulais savoir comment l’auteure allait traiter le sujet notamment la réaction de Mélanie face au problème de Littlejohn et le résultat est réussi. Cette relation entre Melanie et Littlejohn c’est un peu la fusion de l’optimisme et de la noirceur pour créer un équilibre parfait. J’ai été très touchée par l’enfance de Littlejohn et par sa détresse et je me suis posée pas mal de question sur les personnes souffrant du même problème que Littlejohn. Même si je n’ai pas douté une seule fois de l’issue du livre et même si le seul vrai souci du couple est de savoir comment redonner goût à la vie à Littlejohn, j’ai juste adoré chaque instant passé avec eux. En conclusion, c’est une romance pas comme les autres qui aborde de vrais problèmes, loin du glamour et des milliardaires parfaits sous la plume très belle et très sensible de Jo Ann Von Haff et qui vaut la peine d’être lu !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La Réelle Hauteur des hommes par Jo Ann Von Haff sort des sentiers battus. La romance posée dans ses pages s'avère étonnante et savoureuse. Je ne pensais pas être autant touchée par la rencontre de ses deux héros. J'ai été surprise par le ton, les thèmes abordés et le regard sur la différence. Un regard doux, parfois amer, parfois brut, mais toujours rempli d'une certaine tendresse pour ses protagonistes. Melanie, est connue sous le pseudo MissMel, elle partage ses journée entre son métier d'illustratrice et son blog. Tous les jours, elle suit le même rituel. Tous les jours, l'un de ses plaisirs récurrents est de s'attarder sur le blog La Réelle Hauteur des hommes, écrit par Littlejohn (Jonathan de son vrai prénom). Tous les jours, son imagination le dessine sous des traits particuliers. L'héroïjne apprécie son timbre, ses notes, ses allusions cachés entre les lignes. Son coeur est touché, happé par la prose de cet homme dont elle ignore tout mais devine certains secrets. Du moins, le pense-t-elle. Suite à un événement, les deux bloggueurs rentrent en contact. Mélanie et LittleJohn se cherchent, se lient peu à peu. Une alchimie se forme entre eux. Lumineuse, magnifique, sublime. Le hic, Jonathan ne souhaite pas rencontrer en vrai MissMel. Il refuse. Pourquoi? Le lecteur lui devine, entrevoit au fil des chapitres le mystère caché. Du moins, les indices sont semés, l'esprit fourmille de possibilités. Et l'alternance des points de vues entre les deux protagonistes accentuent encore plus ce sentiment. Le lecteur découvre la vérité avant Mélanie. Sans rien vous spoiler, j'ai trouvé le fameux problème qui empêche la rencontre très habillement amené. J'en étais arrivée à imaginer autre chose, à craindre un truc... Je me suis prise d'affection pour les deux héros. J'ai aimé leur antagonisme, leur manière de voir leur quotidien, d'aborder la vie... J'ai aimé les suivre. J'ai aimé voir leur romance montait crescendo. J'ai apprécié toute la magie entre eux, leur coeur somptueux qui voit au delà des mots, au delà du regard de l'autre. Leur amour est sublime, complexe, intense. La réaction de Mélanie face au secret de LittleJohn se savoure avec une petite appréhension. Car au départ, Mel est tombée amoureuse d'une image, d'un assemblage et de fantasmes. La réalité sera-t-elle à la hauteur? Leur lien en ressort encore plus fort. La réelle hauteur des hommes c'est le mélange des ombres et de la lumière, le baiser entre l'optimisme et le pessimisme. LittleJohn a une facette qui pousse à se prendre d'affection pour lui, à vouloir tout savoir sur lui. Sa détresse, son enfance, son passé l'ont formé et l'ont poussé à devenir ce qu'il est. Fragile dans un sens, et remarquablement fort dans un autre. Il trouve en Mélanie son essence, sa raison d'être. Elle s'immisce l'air de rien dans sa vie, lui ouvre une porte et le bonheur se rapproche de lui, chose qu'il n'aurait jamais cru possible. La Réelle Hauteur des hommes par Jo Ann Von Haff chamboule le coeur. Deux coeurs solitaires se trouvent avec passion, tendresse dans une romance atypique dans un sens, un très bel engouement qui né d'un contact anodin, se métamorphose en relation splendide. L'amour donne des ailes. L'amour donne l'espoir. L'amour panse les blessures. Mélanie devra trouver comment sortir de sa torpeur Jonathan. L'auteure donne vie à un récit sensible, émouvant, différent qui est à lire!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions Hachette pour l'envoi de ce SP via Net Galley. Le livre est lu par un narrateur et non par les deux personnages principaux ce qui change énormément, ça fait bizarre au début mais on s'y fait. Mélanie et littlejohn ont énormément de points communs. Ils travaillent sur internet de chez eux, l'une est dessinatrice, l'autre blogueur. Quand ils bossent, c'est des acharnés de travail que rien n'arrête. J'ai beaucoup aimé Mélanie car c'est quelqu'un d'entier, d'honnête et surtout trés patiente et trés compréhensive. A ce stade, vous avez compris que LittleJohn est une tête à claques ^^. Mais à sa décharge, il a des circonstances atténuantes, c'est la faute de sa mère. Pour de vrai, je ne suis pas ironique sur ce coup. Je ne peux en dire plus pour ne pas spoiler l'intrigue (phrase qui revient souvent dans mes chroniques en ce moment ^^, beaucoup d'auteurs ont le sens de la surprise dernièrement ;) ) mais ce livre est sur un sujet dont on parle et qui pourtant existe. L'auteure a parfaitement su retranscrire les émotions des autres et surtout celle du principal intéressé et je trouve ça merveilleux. J'avais eu un petit coup de coeur pour Hugh, mais finalement à la fin son attitude m'a énormément déçue, du coup je l'aime plus ^^. J'ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires comme la sœur de LittleJohn et la famille de Mélanie surtout sa maman. En bref, un livre qui se lit trés rapidement et qui parle d'un sujet trés important.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans cette romance pas comme les autres nous faisons la connaissance de Mélanie. Elle est dessinatrice freelance et fan de Littlejohn, un blogueur anonyme qui publie ses conseils et ses pensées sur son blog: La réelle hauteur des hommes. Pour Mélanie c'est presque une addiction, tous les jours elle va vérifier ce blog dans l'espoir d'en apprendre un peu plus sur lui. Et comme elle est illustratrice, elle s'amuse à le dessiner comme elle l'imagine et avec le peu d'information qu'elle déniche à son sujet. En parallèle du point de vue de Mélanie, on retrouve celui de Littlejohn. C'est un homme très discret et peu sociable qui vit presque par procuration à travers son blog. Lorsqu'il tombe sur les dessins de Mélanie, il ne sait pas comment réagir, mais il est d'une certaine manière affecté. Il décide donc de passer un coup de fil à l'illustratrice. Mélanie qui reçoit ce coup de fil plus qu'inattendu est sur un nuage incroyable, l'homme qu'elle admire et qu'elle trouve incroyable la contacte, et pas qu'une fois. Entre eux, et derrière leur téléphone, va naitre une relation particulière qui va changer leur vie considérablement. Les personnages de Mélanie et de Littlejohn sont extrêmement touchants. Dès le début, je me suis attachée à eux. Je me suis particulièrement identifié à eux, car ce sont deux amoureux des livres qui tiennent un blog et qui travaillent de chez eux. Deux personnages plutôt solitaires pour différentes raisons, dans lesquels je me suis retrouvée. C'est une romance très originale, et même si c'est un genre que j'affectionne, il faut avouer que parfois les histoires se suivent et se ressemblent. Pas ici. L'auteure a réussi à tourner à sa sauce la recette de la romance en créant des personnages tout à fait uniques, tout en restant extrêmement réalistes et terre à terre. La particularité de ce roman, ou plus précisément de ce couple m'a surprise. En effet, l'auteure construit sa narration en alternant les points de vue, mais on ne sait pas tout du personnage de Littlejohn, même lorsqu'il est le sujet de la narration. Il nous reste seulement des morceaux, comme des pièces de puzzle, qui ne s'emboiteront que lorsque l'auteure l'aura décidé. La seule chose qui m'a dérangé est que la seconde partie de l'histoire va beaucoup beaucoup trop vite. J'entends par là les sentiments entre les personnages et l’évolution de leur relation. C'est une très belle histoire, porteuse d'un message de tolérance et de bienveillance. Elle sort des sentiers battus, et ça fait du bien de lire une romance pas comme les autres, je dirais même plus, hors norme.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En bref, j'ai beaucoup aimé nos deux héros, leurs forces et leurs faiblesses et la manière dont ils s'en servent pour avancer dans leur histoire. L'auteur nous réserve quelques rebondissements que l'on ne peut pas voir venir et qui nous font nous poser tout un tas de questions. Le dénouement est très beau et nous met la larme à l’œil. Et le titre du roman fait sens une fois la dernière page tournée !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne m'attendais pas à une telle histoire. C'était beau touchant émouvant, la trame m'a mise quelque fois mal à l'aise et je me suis posée pas mal de questions sur comment je réagirais à la place des personnages et, à la place des amis et surtout comment est-ce que je ressens la chose en tant qu'individu. Ai-je un regard de voyeurisme, normal ou dégouté ! Arf ! Je suis toute retournée ! Mélanie aka Miss Mel, se réveille chaque jour en lisant l'article de LittleJohn, et ce depuis quelques années. Au fil de ces articles, Mel a su lire entre les lignes de ce personnage si énigmatique au point d'en tomber raide amoureuse. Pas une simple amourette, non amoureuse. Ayant un goût prononcé pour l'art, Mélanie va faire quelques auto-portrait de LittleJohn, ayant eu vent de cela, LJ va pendre contact avec Mel, de là va naitre une amitié et une rencontre qui va tout chambouler. Je vous avouerais que j'ai imaginé LJ de toute les manières possibles et inimaginables ! Borgne, avec un handicape physique, ou Stephen Hawking ! Quand je vous disais que mon cerveau peut faire des folies. Bon ! Mais, je n'ai pas du tout imaginer cela. Vraiment très très loin de moi cette idée. Et c'est là ou je me dis que Jo est une auteure en devenir comment prendre deux opposés, les faire s'aimer. Nous rendre complice de cette histoire, de cette bataille quotidienne de passer outre nos jugements et de juste voir la beauté de la chose. Les personnages. J'ai trouvé Mel courageuse, et plus encore LJ. L'un n'allait pas s'en l'autre. Mais il est vrai que le combat de LJ est plus important et à certains moments, je comprenais ses retranchements et j'avais envie de dire à Mel ' Avant de courir, il faut savoir marcher'. On a prit en grippe la mère de LJ et j'ai envie de prendre sa défense. Pas sur la teneur de ces propos car il était horrible et je pense que la 1er défenseur aurait DÛ être, sa mère. Mais il faut remettre les choses dans leur contexte, voir son vécu dans quel "monde" elle a vécu, comment elle a dû supporter aussi le regard des gens sur Elle, ensuite sur son enfant. Donc, oui elle était horrible mais il ne faut pas la clouer au pilori. Et je pense qu'on aurait DÜ lui donner un plus grand temps de paroles. Yvonne la grande sœur de LJ, les amis de LJ. Sans oublier les amies de Mel, je ne sais pas comment prendre le discours de sa BFF, mais il était criant de vérité, car elle a dit tout haut ce que la société pense, mais voilà, il fallait juste y mettre quelques pincettes, Madame. J'ai apprécié la famille de Mel. Même si je dois dire que je me suis perdue entre les Liz et maman. Le roman est très bien écrit, l'auteure a su jouer de nos émotions et m'a donné envie de lire la sérié écrite par LJ. Par contre, là ou j'ai eu un ENORME problème : narration. Je n'adhère pas du tout au texte écrit à la 3eme personne, je trouve ça impersonnel. Je suis déjà spectatrice des faits et j'aimerais ressentir, vibrer aux travers des personnages et non pas à travers le regard d'un tiers. Ca m'indispose. ... Que vous dire d'autres ? Lisez-le. En ce qui me concerne ce fut une réelle surprise, une belle petite leçon de vie et de plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le coup de foudre est-il possible par écrans interposés ? Tomber amoureux de quelqu'un sans le connaître dans la vraie vie est-ce de la folie ? Et qui se cache réellement derrière ce mystérieux pseudonyme... Mélanie est une jeune illustratrice passionnée par son travail. Travaillant à domicile elle y consacre beaucoup de temps mais n'oublie jamais quotidiennement de passer sur le blog du mystérieux LittleJohn. Qui est-il ? Le mystère reste entier, mais à travers ses posts quotidiens il est suivi par des milliers de personnes dont Mélanie qui doit avouer avoir le béguin pour lui. Mais comment aimer quelqu'un qu'on ne connaît pas ? Mélanie garde cela secret, même si sa meilleure amie se doute de quelque chose, et quand elle entre enfin en relation avec LittleJohn la jeune femme n'a plus qu'une idée en tête le rencontrer... Mais LittleJohn lui ne semble pas prêt à cela, pourquoi ? Pourquoi attendre quand il semblerait que ces deux personnes semblent presque être faites l'une pour l'autre... Je suis tombée sur ce roman sans en connaître l'histoire, attirée par sa couverture et son titre je me suis plongée dedans en pensant lire une romance plutôt "standard" mais Jo Ann Von Haff à travers La réelle hauteur des hommes nous offre bien plus que cela ! L'auteure nous offre des émotions, une rencontre magnifique, une histoire qui arrive à nous surprendre et le roman est au final un vrai coup de coeur. On y rencontre donc Mélanie, jeune femme qui nous paraît de suite sympathique. Elle a un métier qui la passionne, des amies fidèles, une famille qui l'est tout autant mais cache le béguin qu'elle a pour ce fameux LittleJohn... comment avouer aimer quelqu'un qu'on ne connaît absolument pas ? Est-ce seulement possible ? Alors elle l'imagine, le dessine même et à travers ses dessins sera amenée à entrer en contact avec lui mais toujours de manière virtuelle via les mails. On fait aussi la connaissance de LittleJohn, Jonathan de son vrai prénom, et on se pose bon nombre de questions. Il semble aussi que ses échanges avec Mélanie lui plaisent bien, mais on comprend que le jeune homme cache quelque chose et durant de longues pages on se demandera quoi ! Je dois vous avouer que quand j'ai appris ce que c'était j'étais surprise, sous le choc même ! Comment s'attendre à ça ? Je ne vous en dis pas plus, mais je n'aurais jamais imaginé ce que c'était pour ma part et après cela j'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce roman. C'est donc deux personnages, deux jeunes gens qui cachent chacun des secrets mais qui finiront par se révéler l'un à l'autre. L'histoire est terriblement bien menée du début à la fin, on finit par réellement s'attacher à Mélanie et LittleJohn plus qu'on ne le pense d'ailleurs. En plus d'une romance qui nous enchante, La réelle hauteur des hommes est aussi une magnifique leçon de vie. Vous découvrirez pourquoi à travers ses pages, mais cela vous touchera. C'est une reconstruction après des épreuves de la vie, presque une nouvelle chance qui est enfin saisie mais dont il faudra réussir à surmonter les obstacles. Jo Ann Von Haff nous transporte dans son histoire grâce à son écriture toujours tendre et douce au fil des pages. L'auteure réussit à nous toucher plus d'une fois, à nous faire sourire aussi et à nous faire plonger surtout totalement dans l'histoire de Mélanie mais aussi celle de LittleJohn. Elle véhicule aussi un puissant message sur la force de l'amour ou encore sur ce qui fait qu'on est quelqu'un de grand aux yeux des autres. Vous l'avez compris, La réelle hauteur des hommes a été un véritable coup de coeur pour moi ! On ne s'attend pas à cette tournure dans l'histoire et plein de petits événements et éléments vont faire que ce n'est pas qu'une simple romance et je vous conseille vivement de découvrir ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie vraiment les éditions Hachette et le site NetGalley pour ce partenariat! Niveau romance, je suis plutôt très bon public. Un rien m'embarque, me donne des papillons dans le ventre! Moi une inconditionnelle romantique?? Sans aucun doute! Avec La réelle hauteur des hommes je m'attendais à une romance épistolaire 2.0 des plus classique, mais je ne m'attendais en aucun cas à ça... Je ne passe pas loin du coup de coeur, car tout simplement, en plus de la romance, ce roman met en avant une thématique trop peu abordée à mon sens... Je pense que mon avis ne sera pas très long, et je m'en excuse d'avance, mais je n'ai vraiment pas envie de m'emballer, de trop vous en dévoiler et de vous spoiler car ça serait dommage. Mélanie est une jeune illustratrice d'une vingtaine d'années. Elle travaille chez elle, à son compte. Ses journées sont calquées à la minute près, mais elle ne les débute jamais sans se connecter avant sur le blog La réelle hauteur des hommes. Son auteur anonyme qui publie sous le pseudo LittleJohn, parle des relations humaines comme personne et son blog fait un carton. Lui aussi travaille chez lui et il ne sort pour ainsi dire jamais. Mélanie idéalise totalement LittleJohn, elle en est totalement dingue, tellement dingue qu'elle se met à l'imaginer et à le dessiner. Le jour où elle publie ses caricatures de LittleJohn celui ci la contacte, et une relation par mail et téléphone se met en place. J'ai adoré ce roman de A à Z. D'ailleurs je n'ai pas eu de coup de coeur et j'en suis la première surprise, je ne sais pas réellement pourquoi. Car derrière la très joli histoire d'amour que met en place l'auteure, il y a vraiment des messages très forts, des messages de tolérance et de remises en question de la société. Quand j'ai appris la particularité de Jon j'en suis resté totalement bouche bée... Pourtant en y repensant l'auteure nous donne des petits indices mais qui passent totalement inaperçus... Pour moi en tout cas! Les deux personnage sont très attachants, même si Jon peut être tête à claque par moments... Mais à se décharge, il a des circonstances atténuantes. Ils sont tous les deux très complémentaires, Mel c'est l'optimisme, la joie de vivre, elle est rayonnante et Jon est bien plus introverti, sombre. C'est une romance qui sort des sentiers battus, qui bousculent les codes de la romance. Pour ceux qui n'aiment pas les romances car c'est trop clichés, on voit toujours les mêmes choses, ben lisez celle ci, elle ne ressemble à aucune autre! Je ne vous en dirais pas plus, je dois vous laisser découvrir cette romance par vous même! Personnellement, j'ai passé un super moment avec Mel et Jon, j'ai été très touché par le personnage de Jon car j'ai vécu certaines choses qu'il a lui même vécu, même si je n'ai pas la même particularité que lui, mais bon, je me comprends!! Les personnes qui me connaissent sauront pourquoi...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je m'attendais à un roman épistolaire et un peu plus si affinités, mais en fait non. C'est tellement plus que ça ! Il y a bien un peu de correspondance, mais c'est plutôt ce qui amène à l'essentiel que le réel centre de l'histoire. Celle-ci est bien plus qu'une simple correspondance entre deux inconnus, ce qui en fait une romance originale et touchante ! LittleJohn est un blogueur connu pour son blog La Réelle Hauteur des hommes où il publie quotidiennement ses réflexions sur la vie. Mélanie, une jeune illustratrice, ne commence pas ses journées sans lire le billet du jour de LittleJohn. Petit à petit, elle se prend à avoir des sentiments pour ce blogueur anonyme. Elle ne l'a jamais vu mais adore sa façon de penser. Elle se l'imagine tellement de plusieurs façons différentes qu'elle s'amuse à le dessiner de temps à autres et poste ses illustrations sur les réseaux sociaux. Tout le monde fait le lien avec LE LittleJohn et tout s'accélère pour Mélanie, y compris sa relation avec LittleJohn qu'elle connait maintenant grâce à ses illustrations. Mais le blogueur est-il prêt à se montrer tel qu'il est, lui qui a toujours préféré l'anonymat ? Ce que j'aime dans cette romance, c'est qu'on est loin des histoires habituelles. Tout commence comme une banale relation, bien qu'elle mette du temps à se mettre en place, mais le secret de LittleJohn nous tombe dessus sans que l'on s'y attende vraiment. C'est tellement rare de voir ce genre d'hommes dans les romances et ça fait du bien ! LittleJohn n'est pas comme tout le monde et c'est de ça dont il est question dans cette romance : de la différence, du regard des autres sur soi-même ou sur le couple, de l'acceptation, de la dureté de la société. Ça choque par moments, ça fait réfléchir, ça ne laisse jamais indifférent. J'ai trouvé quelques longueurs sur la fin, de rares situations redondantes, ce qui fait que ce n'est pas un coup de cœur mais malgré tout, tout y est. Toutes les étapes par lesquelles passent LittleJohn sont relatées et ne peuvent pas être ignorées. Ça ajoute bien plus de crédibilité à leur relation assez hors-norme aux yeux de la société. Je ne dirais pas que c'est un sujet tabou mais, en tout cas, on en voit très peu dans les romans et ça fait du bien de temps en temps de ne pas voir d'hommes parfaits sous tous rapports et de voir une femme qui assume tous ses choix du début à la fin, sans jamais se demander si ce sont les bons ou non. Mel sait où elle va. Littlejohn est un personnage auquel on s'attache très vite. Pour ma part, je l'adorais déjà avant la révélation de son problème, je ne saurais même pas dire pourquoi. Disons qu'il n'avait rien à se faire reprocher et que l'alchimie était là simplement. Une fois la révélation passée, ça ne change rien mais, malgré tout, j'avoue que je ne sais pas si j'aurais eu la même réaction que Mélanie... Sans aucun jugement, ce n'est pas une différence très anodine quand on est la découvre par soi-même. J'ai bien aimé la façon dont l'auteure a amené cette différence, la réaction des différents personnages et surtout celle de LittleJohn lui-même qui a du mal à vivre avec à cause de son éducation et du regard de la société. Dans tous les cas, c'est un homme très attendrissant, qui prouve à lui seul ce qu'est être un véritable homme... Mélanie est une jeune femme pleine de patience et d'amour. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié car elle a des valeurs et ne s'arrête pas à l'avis des autres ; elle a le sien et ça lui suffit largement. J'ai adoré la relation qu'elle a avec sa mère. Je ne sais pas pourquoi, je m'attendais à chaque fois à ce que cette dernière l'envoie promener lorsque Mélanie lui demandait conseils mais pas du tout, loin de là, et j'ai beaucoup aimé cette complicité entre elles. Autant qu'entre Mélanie et LittleJohn, dont le lien s'est fait très rapidement à l'opposé de leur relation amoureuse. En bref, c'est une romance qui m'a beaucoup plu parce qu'elle est originale grâce à ses personnages. On ne rencontre pas ce genre tous les jours et ça fait du bien de lire autre chose que les clichés habituels (même si je n'ai rien contre en général).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :