Les Mares-Noires

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 13 oct. 2022 | Archivage 16 nov. 2022
Belfond, Belfond Noir

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #JonathanGaudet #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Le cœur d’une centrale nucléaire qui explose ; le destin d’une famille qui vole en éclats.

Sous la douce lumière d’un matin d’été aux Mares-Noires, au beau milieu du Québec, une femme berce son bébé près d’une fenêtre, en fixant le coyote qui s’approche trop près de leur petite maison. Soudain, à la radio, un flash spécial: une explosion est survenue à la centrale nucléaire. Un bâtiment est en flammes, sept employés sont coincés à l’intérieur. Parmi eux, le mari de cette femme. Le cri qu’elle pousse alors ébranle toute la forêt. Les autorités se veulent rassurantes, mais la femme sait que le pire va arriver. Qu’il est trop tard.

Treize ans ont passé, la femme a refait sa vie et son bébé est devenu une adolescente rebelle. Si le drame qui les a touchées semble derrière elles, les fantômes ne sont pas loin. Encombrée de tensions, de silences, d’indicibles secrets, leur relation est une bombe à retardement aussi imprévisible que menaçante...

Avec ce roman d’une profonde noirceur, Jonathan Gaudet nous entraîne dans une danse macabre, tendue, d’une férocité radioactive.


Né à Joliette, au Québec, en 1977, Jonathan Gaudet a fait des études de littérature, puis a enseigné le français en Argentine, en Louisiane, à Prague et à Athènes. Installé à Vienne, en Autriche, il partage son temps entre l’enseignement, la musique et l’écriture. Comparé à Wajdi Mouawad pour la richesse de son univers littéraire, il est l’auteur de plusieurs romans, dont La Dérive des jours (Hurtubise, 2013; finaliste du Prix des cinq continents de la Francophonie en 2014) et La Ballade de Robert Johnson (Le Mot et le Reste, 2021), ainsi que d’une nouvelle, Wassim, qui lui a valu d’être sélectionné pour le Prix de la nouvelle Radio-Canada en 2017. Les Mares-Noires est son premier roman à paraître chez Belfond.

Le cœur d’une centrale nucléaire qui explose ; le destin d’une famille qui vole en éclats.

Sous la douce lumière d’un matin d’été aux Mares-Noires, au beau milieu du Québec, une femme berce son bébé...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714497475
PRIX 20,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je remercie netgalleyfrance pour leur confiance.
Je suis ravie d'avoir lu ce service presse qui est paru le 13 octobre
Ce livre de 176 pages se dévore rapidement.
J'ai vraiment adoré.
En peu de pages, l'auteur nous transmet pleins d'émotions.
Un accident se produit dans une centrale nucléaire au Québec. Une jeune mère de famille perd son mari dans l'explosion du réacteur.
Entre le moment où elle apprend à la radio qu'il y a eu un problème et celui où l'annonce du décès tombe, j'ai ressenti une grande angoisse car le rythme est lent, chaque mot, chaque phrase sont posés calmement alors qu'on ne souhaite savoir qu'une chose : le père est-il toujours en vie ? L'auteur m'a happée dès le début.
Il faut également noter plusieurs passages où il décrit la nature de cette région, autant animale que végétale, le tout parsemé de flocons de neige. C'est très poétique.
Et en même temps, l'auteur nous décrit les zones industrielles, les villages détruits, les autoroutes, les grandes usines.
Cette ambivalence donne envie de se protéger dans la nature, les grandes forêts.
La mère de famille, malgré la souffrance de son deuil, refait sa vie avec un homme bon qui a élevé sa fille devenue aujourd'hui adolescente, et rebelle avec sa mère.
Et la fin !!! Je ne vous dis rien mais elle m'a vraiment surprise.
J'ai vraiment adoré ce livre, il n'est pas toujours évident de trouver les bons mots pour transmettre nos sentiments à la fin d'une lecture.
Je ne choisis alors qu'un seul mot : Foncez !!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les Mares-Noires, au Québec. Catherine attend avec son bébé Émilie le retour de son époux David, qui travaille dans la centrale nucléaire à proximité de son logement. Lorsque plusieurs explosions se font entendre, c’est la panique. Catherine contacte la centrale, et là, on lui dit que son mari et plusieurs autres collègues demeurent introuvables.

Quel roman. Je ressors bluffée par ce que propose ici l’auteur, et pourtant, je dois dire que le début de lecture a été pour ma part plus que laborieux, ayant eu beaucoup de mal à rentrer pleinement dans l’histoire. Pourtant, une fois que je me suis habituée à une telle densité dans le récit, j’avoue en ressortir bouleversée.

Ce roman n’est pas réellement un thriller a proprement parler, et ne vous attendez donc pas à un rythme effréné. C’est peut-être de là qu’est venue ma déconvenue initiale, m’attendant à autre chose. Pourtant, j’ai été totalement bluffée par la suite, trouvant que l’écriture de Jonathan Gaudet convenait parfaitement à l’atmosphère noire de ce récit.

Ici, tout passe par la psychologie personnages. Au milieu du roman, un retournement de situation arrive et j’ai été très surprise. Le dénouement est glaçant, et l’auteur a su créer une véritable montée du suspense.

La plume de l’auteur est très qualitative. Je ressors conquise par ce style, qui, si au début m’a quelque peu déroutée, a malgré tout fini par me convaincre. J’ai beaucoup aimé les changements d’époque dans lesquels évoluent Catherine et sa fille. Je ne me suis jamais sentie perdue, même s’il m’a fallu un peu de temps au début chaque chapitre afin de ne pas me perdre.

Un roman d’une densité inouïe qui pourrait vous dérouter un peu au début. Mais si vous persévérez dans votre lecture, vous découvrirez une plume élégante et et un roman glaçant. À découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un matin au Québec dans les Mares-Noires une femme berce son bébé tout à coup un flash spécial à la télé : "une explosion à la centrale nucléaire" Sept employés sont bloqué à l'intérieur dont le Maris de la femme.

Treize ans plus tard la femme refait sa vie avec sa fille qui est devenue une adolescente rebelle.
Le drame qu'elles ont vécu semble derrière elles mais les fantômes ne sont jamais bien loin.

Une histoire sombre et profonde, l'auteur à tous misé sur l'atmosphère de son récit et c'est une pure réussite.
Les descriptions des lieux, la profondeur des forêts, l'ambiance de la ville.
Nous allons être également au coeur de cette centrale nucléaire pendant les explosions la tension est à son comble.

Nous allons être immergés dans une ambiance très visuelle et poétique complètement addictive.
Le suspense de l'histoire est bien présent mais reste en retrait pour préserver cette ambiance.
Une très belle lecture et une fin surprenante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé ce court roman. L'auteur nous plonge dès les premières pages dans l'ambiance noire de ce livre.

Je me suis beaucoup attaché à la petite fille qui a grandi sans son père disparu lors d'une explosion dans la centrale nucléaire où il travaillait alors qu'elle était encore bébé. On la suit durant toute son enfance et adolescence avec les blessures que cela a causé dans la famille.

Les chapitres s'enchaînent. Cela peut être aussi un peu le point négatif car j'aurai voulu parfois plus m'attarder sur le ressenti des personnages. Cela aurait été très intéressant d'approfondir le lien entre la mère et la fille avec le fantôme du père au milieu de leur relation.

L'auteur décrit très bien cette ville détruit par la misère et qui tourne autour de cette centrale nucléaire. L'accident a causé 7 morts et a marqué les esprits de toute la ville pendant des années. J'ai vraiment réussi à m'imaginer les décors et l'ambiance dans lequel a grandi cette petite fille orpheline de père.

J'ai adoré l'évolution de l'intrigue et la boucle avec le prologue qui se ferme avec l'épilogue. Je recommande ce roman noir qui se lit quasiment d'une traite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman noir court mais porteur de tant de choses.... 

Tout commence par la découverte d'une jeune fille blessée au bord d'une route... Mystérieuse, elle donne envie de connaître son histoire, et elle nous plonge au coeur d'un drame inimaginable. Elle a perdu son père 13 ans plus tôt dans l'explosion de la centrale nucléaire de la région. ET cette absence qui a définit la vie de la famille, à su se rappeler aux bons souvenirs de tout le monde quelques jours plus tôt....pour le meilleur ou pour le pire. 

J'ai été accroché dès les premiers mots de ce roman qui se trouve finalement à la croisée des genres.Car s'il est classé dans la catégorie polar et thriller, c'est plutôt un roman noir presque sociétal.

En cela l'auteur fait preuve de subtilité dans son écriture, préférant suggérer les choses plutôt que d'enfoncer les portes ouvertes. Une puissance évocatrice qui porte mais qui dérangera certains lecteurs plus férus de rebondissements que de romans d'ambiance. 

 Peu d'actions mais des décors que l'on voit sortir de la page, et des émotions que l'on sent au plus profond de soi.

Il aborde le deuil et comment le surmonter, ce qui concerne ou concernera chacun d'entre nous. Pour cela il délivre son message à travers une famille, tout ce qu'il y a de plus ordinaire mais qui vit un événement extraordinaire. Une trajectoire émotionnelle compliquée, qui conduira les personnages vers un final surprenant et coup de poing. 

Un premier roman en signe de réussite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :