Crime et chat qui ment.

Au service secret de Marie-Antoinette - Tome 8

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 28 oct. 2022 | Archivage 14 nov. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Crimeetchatquiment #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

À Versailles, les guerres de succession sont à la mode ! Quand un riche vieillard disparaît mystérieusement dans un incendie, ses héritiers jubilent. Pourtant, impossible de mettre la main sur son trésor ! Le seul à pouvoir les aider est un chat majestueux et hautain qui vivait avec la victime. Hors de question qu’il finisse entre de mauvaises mains ! Marie-Antoinette charge de sa protection sa modiste et son coiffeur – un duo d’enquêteurs amateurs, aux egos surdimensionnés, qui se chamaillent comme de vieux amants. Mais Rose et Léonard se retrouvent confrontés à une galerie de suspects hauts en couleur – sans parler du chat, qui a son petit caractère…

Imaginez Marie-Antoinette, la plus glamour des reines françaises, en enquêtrice malgré elle.

Cadavres et surprises loufoques au royaume de France !

La plus drôle des séries policières !

L'auteur : Frédéric Lenormand saupoudre depuis toujours ses intrigues historiques d’un humour savoureux. Récompensé par les prestigieux prix Arsène Lupin et Historia, il est l’auteur de la série Au service secret de Marie-Antoinette, dont déjà sept autres volumes sont disponibles aux Éditions de la Martinière.

À Versailles, les guerres de succession sont à la mode ! Quand un riche vieillard disparaît mystérieusement dans un incendie, ses héritiers jubilent. Pourtant, impossible de mettre la main sur son...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9791040112839
PRIX 14,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers ma Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce roman est une belle découverte qui nous plonge dans le Paris et la vie de Marie Antoinette.
On y découvre la modiste Rose et le coiffeur Léonard de la reine, outre leur travail, se sont également les enquêteurs de la reine. Dans ce tome, ils sont chargés d'enquêter pour trouver qui en veut à la vie d'un chat de descendance royale.. Ils vont se retrouver au coeur d'une courses à l'héritage d'une famille, ce qui va les mener à vivre des moments parfois rocambolesques et parfois morbides. Un roman avec des notes d'humour bien placées. J'ai adoré

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela va mal à Versailles. Si, si, je vous le dis, il faut faire des économies, et faire faire des économies à la reine demande, de la part de ceux qui l’entourent, beaucoup d’énergie. La reine vient déjà de se faire offrir Trianon, alors… elle pourrait peut-être faire modifier des robes qu’elle a déjà porté, utiliser des tissus moins onéreux ? Autant vous dire que c’est un sale temps pour Rose Bertin et pour Léonard, qui a, de plus, quelques problèmes d’ordre privé. Qu’à cela ne tienne, il leur faut quand même enquêter pour le compte de la reine – on ne quitte pas son service comme cela.
Pourquoi doivent-ils enquêter ? A cause d’un chat ! En effet, la reine craint pour la sécurité de Salomon, chat royal que la princesse de Lamballe a offert à un malheureux domestique qu’elle a renversé, et qui a perdu une jambe à cause de cela. Recevoir un chat royal devrait compenser cette perte, non ? Ou comment prouver, par l’absurde, à quel point l’aristocratie pouvait être coupée des réalités. Or, il se trouve que le maître du domestique et du chat est mort, que ses héritiers se déchirent, et que le chat risque de pâtir hautement de la situation. En effet, chez les Baskerville, seule soeur Brigitte se préoccupe de lui, mais aussi de tous les animaux que Dieu a crée (je l’admets – j’ai mis un temps fou à comprendre pourquoi ce personnage se prénommait Brigitte. Fatigue, quand tu nous tiens).
Rose et Léonard, pour leur enquête, se retrouvent flanqués d’un fabuliste, Florian, qui débarque, le pauvre. Il n’a pas vécu les précédentes enquêtes, il ne sait pas ce qui l’attend !!!! Rose et Léonard, eux, ne le savent que trop et peuvent afficher un air blasé face à l’inexpérience naïve du fabuliste. Je n’irai pas jusqu’à dire que nos deux héros, qui passent toujours autant de temps à se détester, sont blasés, mais presque : ils n’ont plus d’illusions sur les aristocrates, sur la cour, sur les motivations des humains. Cyniques ? Oui, mais ils sont pas les seuls.
Si l’on y réfléchit bien, cette intrigue est très sombre, le ou les coupable(s) ne reculant devant rien pour obtenir ce qu’il veut – pour lui, bien sûr, nul altruisme dans le crime. Heureusement, Rose, Léonard, leur inventivité (il faut bien conserver la confiance de la reine) et leur humour sont là, pour un tome que j’ai beaucoup apprécié.
Merci aux éditions La martinière et à Netgalley pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Rose et Léonard se voit confie une nouvelle mission par Marie-Antoinette. Ils doivent protéger un chat de naissance royale suite à un décès dans la maison où il a été recueilli. Mais la mission tourne au vinaigre quand la modiste et le coiffeur suspectent les héritiers d'avoir voulu précipité la mort du vieillard.
L'intrigue de ce roman offre un vrai moment de divertissement avec ses aventures rocambolesques et ses traits d'humour. Rose et Léonard échangent toujours avec acharnement des remarques vachardes qui arrachent de vrais sourires au lecteur. Ils sont assistés dans leur enquête par Florian, fabuliste un rien espiègle qui s'amuse de leur chamaillerie. L'histoire est tarabiscotée au possible, mais l'intérêt de cette série n'est pas tant le résultat des enquêtes du duo que les aventures qu'ils vivent pendant leurs enquêtes.
Petite mention spéciale au jeu de mots du titre qui donne le ton pour ce roman policier léger et plein d'humour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un cosy mystery pétillant de vivacité et d'humour, jeux de mots et clins d'oeil à gogo.
Rose Bertin qui possède une boutique de modiste à Paris s'occupe de pourvoir la reine Marie-Antoinette avec ses chapeaux alors qu' Alexis Autier dit Léonard, la coiffe. Elle les charge de s'intéresser à un chat de source royale qui a été offert à un chaisier devenu unijambiste à cause du félin qu'il a sauvé. Ce qui aurait dû être facile, se complique quand le propriétaire, M. de Baskerville meurt dans sa maison incendiée, les meurtres se succèdent, le trésor du vieil homme convoité par ses héritiers a disparu.
J'ai aimé cette lecture tout en mouvement, sans temps mort au suspens haletant. Les deux personnages principaux, Rose et Léonard, accompagnés par le fabuliste Claris de Florian, sortent de l'ordinaire, un coiffeur et une modiste, ils agissent comme un vieux couple, passant leur temps à se chamailler, leur humour omniprésent permet de passer un moment bien agréable. Une intrigue prenante du début à la fin avec une écriture fluide, l'auteur s'appuie sur des jeux de mots et des références à tout-va, en effet entre "Crime et chat qui ment" "Le chat des Baskerville" "Cinquante nuances de mistigris", autant de titres de chapitres savoureux auxquels s'ajoutent des clins d'oeil à des auteurs, des films et autres. Un lecture plaisir, à lire!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un chat royal,un portier éclopé,un incendie,des cadavres qui s'accumulent....Entre la Cour et les maisons bourgeoises, la styliste et le coiffeur ont fort à faire pour identifier les coupables.Une nouvelle enquête des deux favoris de la reine. On retrouve les mêmes ingrédients : crime, enquête, personnages historiques, secret de famille et humour.
Comme dans une série TV les deux héros se tournent autour et on suit avec délectation les rebondissements de leurs recherches.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce « cosy mystery » historique, est drôle, subtil, bourré de jeux de mot et j’ai pris un réel plaisir à découvrir ce roman policier au temps de Marie Antoinette.
Le ton est vif, pétillant, ironique et plein d’humour.
J’ai adoré ce mélange de personnages réels et fictifs, ces détails de la vie à la cour, de la vie de la noblesse, mais aussi du Roi et de la Reine.
C’est très bien fait, et on sent que derrière ce policier « léger », il y a un gros travail historique.

J’ai dégusté les prises de bec entre les deux héros, et elles sont nombreuses.
Rose Bertin, propriétaire du Grand Mogol (magasin de mode) et modiste de la Reine, et Léonard (Alexis Autier), le coiffeur favori de la Reine, sont deux enquêteurs amateurs au service de sa Majesté. Deux personnages hauts en couleurs, à l’humour décapant, aux égos surdimensionnés qui ne cessent de s’envoyer des piques.
Pour cette enquête, ils sont accompagnés par Florian un fabuliste toujours prompt à dégainer un poème ou une fable.
Ces 3 personnages ont réellement existé, et je me suis demandée s’ils auraient pu imaginer, un jour, être les héros de romans. 😄

Je me suis délectée de la révélation du nom du criminel, par une Rose très inspirée et qui n’était pas loin d’égaler un Hercule Poirot en pleine démonstration.

Une enquête très sympathique, rythmée et presque jubilatoire, au milieu des tissus, des rubans, et de la poudre à perruque.
Et puis il y a ce chat, témoin précieux !
Une pépite oscillant entre roman policier, comédie et roman historique, qui se déguste sans modération. Et je l’ai dégusté avec bonheur.
Je vais m’empresser de me procurer d’autres tomes de cette série 🤗

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Crime et chat qui ment est un mélange de plusieurs genres, qui se superposent pour un bon moment de lecture.
On y retrouve du polar historique, de la comédie et aussi du cosy mystery.
Il se lit facilement, on ne s'ennuie pas. Le petit rappel des personnages au début du livre est très pratique.

Le langage, parfois décalé, ajoute la petite touche d'humour qui fait du bien.

J'ai bien aimé l'intrigue de ce tome 8 et je lirai avec plaisir la suite de cette série.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On ne présente plus Rose Bertin, la couturière préférée de la Reine, et Léonard Autier, son artiste capillaire en chef ! Enfin, ce ne sont que leurs titres officiels. Car en sous-main, Sa Majesté les emploie pour résoudre des affaires peu orthodoxes, résoudre des affaires de corruption, de meurtres ... ou d'héritage ! Il faut dire que l'objet du partage n'est rien de moins qu'un chat 🐱 au lignage princier !! Et voilà nos deux fins limiers sur les traces du trésor d'un banquier disparu dans des circonstances plus que douteuses, tout cela pour la protection d'un félin domestique...

Si les personnages sont toujours aussi hauts en couleurs, et les dialogues aussi savoureux, j'ai particulièrement apprécié l'incursion de ce roman dans l'Histoire de France... Versailles commence à s'apercevoir que l'argent coule peut-être à flot, mais pour combien de temps encore ?! Les affaires en sous-main des courtisans qui souhaitent tirer leur épingle du jeu tant que les coffres ne sont pas (totalement) vides sont habilement dépeintes, sans déparer l'ensemble du roman. On va de situation critique en péripéties rocambolesques avec une fréquence alarmante, tout en gardant le charme suranné (et sarcastique) des chamailleries entre Rose et Léonard...

Bref, un très bon moment !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman policier caché sous un roman d'humour !!

On rit et sourit beaucoup tout le long, entre les personnages, les jeux de mots, les situations. Et puis on s'aperçoit que c'était un vrai roman policier, bien ficelé et bien emmêlé. Et gare au lecteur distrait, tout comme le commissaire ou le coiffeur, il aura du mal à démêler les fils de l'intrigue, les rubans de chapeau et les poils de chat.
Seule Rose sera assez futée pour comprendre et nous expliquer ce qui s'est réellement passé.
Personne évidemment n'est vraiment très net dans cette famille. Mais heureusement, le chat s'en sortira bien quand même !
On ne s'ennuie jamais en compagnie de Mademoiselle Rose Bertin, créatrice de mode pour Marie-Antoinette, et de son voisin ennemi/ami le coiffeur.
Déjà le tome 8, mais rassurez-vous, vous pouvez très bien lire ce volume si vous ne connaissez pas les précédents. Le seul inconvénient sera de vous donner envie de les lire aussi. D'ailleurs, j'ai moi-même un certain retard à rattraper.

J'ai retrouvé avec plaisir des allusions à Florian et à ses fables. J'en avais reçu un recueil en livre de prix au collège, et je n'en ai plus guère entendu parler depuis. Merci à Frédéric Lenormand de le rappeler ! (Et de lui faire jouer ici un rôle, qu'il n'aurait pas forcément apprécié !)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Etes-vous intéressé par des intrigues à la cour de France façon Agatha Raisin?
Suivez Marie-Antoinette dans une enquête avec sa modiste et son coiffeur attitrés. Tous deux vont devoir résoudre un mystère suite à la mort d'un notable dans un incendie. Pour les aider? Un chat, Salomon, celui du mort.
La reine les engage tous les deux pour protéger cet animal qui détient le secret. Mais comment un chat peut-il détenir le secret d'un assassinat?
Un livre à dévorer avec une merveilleuse touche d'humour au travers des personnages.
Un bon moment de plaisir assuré par les temps qui courent...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :