Au nom de nos rêves

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 8 sept. 2022 | Archivage 2 nov. 2022
Scrineo, Contemporain

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Aunomdenosrêves #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Un roman à 22 mains : l’histoire d’une association où chaque personnage est présenté dans un chapitre par un.e auteur.trice.

Nola vit dans une chambre de bonne. Marwan travaille la nuit pour payer ses études. Célian ne sort plus de chez lui depuis le confinement. Entre angoisse et précarité, leur seul refuge est l’association « Liens publics », un espace de solidarité et d’espoir pour les étudiants. Benjamin et Espérance, les bénévoles, y apportent réconfort, repas et soutien.

Jusqu’au jour où Roger, le propriétaire du local, vend le local.

Alors que l’association risque de disparaître, ils décident de se battre ensemble pour la défendre. Parviendront-ils à sauver ce lieu qui les unit ?

Onze personnages, onze auteur.rice.s qui s’associent au nom de la solidarité.

Un roman à 22 mains : l’histoire d’une association où chaque personnage est présenté dans un chapitre par un.e auteur.trice.

Nola vit dans une chambre de bonne. Marwan travaille la nuit pour payer...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782381671444
PRIX 14,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers ma Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un roman particulièrement original dans sa construction. Chaque auteur•e apporte son style et sa vision à chaque personnage, et c'était un plaisir à lire. Petite préférence pour Espérance, magnifiquement mise en mots par Pascaline Nolot, que j'ai eu l'impression de retrouver dans ses lignes. Espérance m'a beaucoup touchée.
Un livre à mettre entre toutes les mains, avec un beau message de solidarité ❤️

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture engagée pour une cause qui l'est tout autant.

J'étais étudiante au moment du covid et malheureusement j'ai moi-même pu observer des ami(e)s qui ont peiné à se réintégrer socialement (comme moi finalement qui vit recluse depuis cette période), à joindre les deux bouts après avoir perdu un emploi ou même tout simplement à se nourrir dans une ville hors de prix... Je trouve que c'est un combat très noble que de dire haut et fort en quoi ces associations sont importantes, pointer du doigt ce problème de société au lieu de pointer les bénéficiaires en les faisant se sentir encore plus mal... Je vais acheter volontiers ce livre à la sortie pour soutenir l'association !

Les jeunes sont une cible de choix, dès qu'ils s'engagent pour défendre quelque chose qui leur tiennent à cœur ils sont attaqués. Ce récit est très réaliste, même si j'avoue avoir peiné à me repérer quelques fois avec les changements de personnages. Chaque personne à son importance, sa manière de voir les choses et je trouve ça particulièrement intéressant.

C'est léger, fluide, drôle et parfois triste. Je recommande !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Au nom de rêves est un livre court, incisif, percutant, intéressant, au cœur des gens, qui permet de dépasser les apparences de tous les côtés.
Il est facile à lire, séparé en petits chapitres se focalisant sur une personne, majoritairement les étudiants mais pas seulement.
Il est bien écrit, va droit au bout : Onze personnages, onze auteur.rice.s qui s'associent au nom de la solidarité.
Et cela nous parle et touche plus que des mots qu'on peut entendre sans les relier à rien, car justement on voit au-delà des apparences. Il englobe beaucoup de situations sans fard, en pensant également à prendre en compte tous les acteurs. Tout le monde n'a pas les mêmes informations, sans jugement aussi.
C'est impressionnant et beau qu'une telle association existe, en voyant leur accueil là aussi sans jugement être là pour aider à se nourrir, etc.
Mais aussi écouter, ce qui est très important aussi. Une phrase est particulièrement touchante quand quelqu'un dit que Liens publics devrait représenter comment fonctionnerait plus largement notre société, au lieu de nous comparer, mettre en concurrence, etc.
Il est aussi montré la difficulté de demander de l'aide, etc.

C'est une histoire de liens, de liens de toutes sortes : amicaux, familiaux, l'association
Car l'air de rien, on a besoin de liens.
Elle montre aussi les conséquences dévastatrices de la pandémie du covid sur des choses auxquels on ne pense pas forcément tout de suite, la priorité étant la santé, la protection.
Mais un étudiant qui a besoin de son petit boulot pour arrondir les fins de mois, qui ne l'a plus comme c'est fermé, comment faire ? etc.

Pour en savoir un peu plus, parce que c'est vraiment important aussi (sinon passer le paragraphe, je vous donne un peu les différentes personnes et points de vue que nous aurons, pas tous).
Nous avons plein d'étudiants dans différents cas, différents choix, également un qui ne veut plus sortir de chez lui.
Nous avons également un chapitre sur la dame qui tient l'association. Un autre sur un étudiant en lien avec une autre personne qui semble avoir moins de soucis. Un autre sur celui qui a initié l'association.
Le dernier chapitre est sur le propriétaire du local.

Mais chacun a ses informations, sa vie, ses soucis, sans communication et écoute, difficile de vraiment se comprendre.
Des histoires de vie, de liens, de solidarité.
C'est aussi un bien joli titre "au nom de nos rêves".

Merci pour cette lecture
A rendre disponible dans un maximum d'endroits.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Magnifiques nouvelles pleines d'amitié, de reconnaissance, d'entraide, de liens sociaux. Etant moi-même étudiante, je me suis reconnue quelque fois dans ces lignes.
Chaque personnage est unique et j'aime beaucoup le concept de confier à chaque auteur un personnage différent. Ainsi, chacun se démarque des autres et suit sa propre histoire, sans s'éloigner pour autant. Ni trop longues, ni trop courtes, toutes les nouvelles se succèdent avec une grande fluidité et une grande adresse de la part des auteurs.
Je ne vais pas m'éterniser, l'histoire et importante et doit être lue. La précarité étudiante et tout ce qui en découle doit être entendue et prise en compte. C'est un sujet d'actualité, magnifiquement évoqué dans cet ouvrage.

A lire par tous, pour prendre conscience ou pour trouver du réconfort.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Au nom de nos rêves" est un roman vraiment original par son concept : le principe de cette histoire commune, racontée en onze nouvelles par onze auteurs différents (dont certaines autrices que je connaissais et appréciais déjà), qui décrivent le point de vue de onze personnages différents m'a beaucoup plu.
Un peu à la manière d'un cadavre exquis, le lecteur déroule le fil de l'histoire, un personnage en introduisant un autre, personnages tous plus attachants les uns que les autres. Nous sommes plongés dans la rue des Roses avec tous les protagonistes de "Liens publics" et l'on se prend à espérer avec eux que l'association ne soit pas expulsée de ses locaux et trouve une issue heureuse pour continuer d'aider les étudiants en situation précaire.
C'est un sujet grave, important qui est traité dans ce roman, et qui met ainsi en lumière le travail formidable réalisé par l'association Linkee !
Pour illustrer le beau message d'espoir et de solidarité que délivre ce roman, les auteurs ont décidé de reverser intégralement les droits à l'association venant en aide aux étudiants. Un grand bravo sur toute la ligne !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre qui devrait être au programme des lycéens ou collégiens.
Un grand Bravo aux auteurs de ce roman choral tellement humain.
Merci pour ce beau moment de partage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand j’ai vu des noms comme Pascale Perrier, Aurélie Gerlach, Pascaline Nolot, David Bry, Charlotte Bousquet ou encore bien d’autres, je vous avoue que j’ai eu envie de me laisser tenter. Et puis, quand on sait que les bénéfices de ce roman sont reversés à une association, on se dit que c’est une motivation de plus de le découvrir.

Nous sommes donc ici dans un roman engagé qui nous interpelle sur les problèmes des étudiants en situation précaire et chaque auteur a écrit un chapitre et mis un personnage en avant. Je trouve cette idée vraiment très sympa et j’ai aimé la façon dont chacun nous ouvrait les yeux car on ne se rend pas compte à quel point ça peut être compliqué pour certains étudiants.

Ce roman commence par une genèse qui nous explique pourquoi les auteurs ont décidé de s’allier pour l’écrire et je trouve ça vraiment très bien d’avoir cette explication. On va se retrouver dans la peau de plusieurs étudiants, mais également d’un enfant de quartier, d’un journaliste ou encore d’un propriétaire des lieux, ce qui crée une belle diversité.

J’ai aimé découvrir ces différents personnages et leur histoire mais surtout découvrir cette association qui est là pour les aider ainsi que l’élan de solidarité qui se crée autour de ces jeunes et des autres personnages du roman. On ne peut qu’être touchés par l’histoire et vouloir voir ces jeunes s’en sortir tant on se sent proches d’eux et on ressent leurs émotions.

J’ai retrouvé des auteurs que je connaissais déjà, j’ai découvert la plume d’auteurs que je ne connaissais pas et que j’ai, du coup, envie de découvrir.

A la fin du roman, on se retrouve avec une présentation de l’association Linkee qui est vraiment très intéressante à découvrir et on apprend beaucoup de choses sur son fonctionnement.

Bref, si vous avez envie de faire une bonne action et d’en savoir plus sur ces jeunes en difficulté, foncez découvrir ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est un genre littéraire auquel je suis très hermétique. J’ai jamais pu accrocher au genre car il me provoque un profond sentiment de frustration, de sensation de finir quand ça devient intéressant, parce que j’ai envie de savoir la suite. Parce que je sais qu’il y a un après tangible entre les lignes mais qui n’existe pourtant pas. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec « au nom de nos rêves » mais ça à complétement fonctionné.
Dans ce recueil, on suit la vie de plusieurs personnages, un par nouvelles, qui gravitent autour de l’association « Liens Publics » et qui luttent pour éviter leurs explusions pendant le confinement.

Alors… J’aimerais dire que ce recueil a été LE recueil qui m’a fait tombé amoureuse des nouvelles. Mais malheureusement, non. Même avec « au nom de nos rêves » j’ai ressenti un sentiment de frustration assez fort à la fin de ma lecture. J’aurai aimé en savoir plus sur l’après, en particulier ce qui concerne les personnages d’Espérance, Benjamin ou Nola. J’ai eu la sensation de fin brutale et qu’il me manquait d’importantes informations. La structure du recueil construisait une histoire de nouvelle en nouvelle, ce qui donne quand même un sensation de satisfaction quand on referme le livre.

Chaque nouvelle ce concentre sur un personnage lié de façon plus ou moins proche à l’association, avec la première et la dernière qui sont liés. Dans l’ensemble, je les es toutes aimées, mais j’ai trouvé que certaines apportaient peu de choses à l’histoire, comme la nouvelle sur Mike ou Yannis, chercher à attirer l’attention des journalistes ne servant à rien. J’aurais adoré aussi avoir plus de détails sur Benjamin après la nouvelle qui lui est consacré, pareil pour Vita, qui est l’un de mes personnages préférés dans le recueil. J’ai aussi beaucoup aimé Célian et sa relation avec Céleste, sa voisine.
Tous les personnages sont attachant, touchants et merveilleux. Leurs vies sont déchirantes et belles en même temps.

« Au nom de nos rêves » ne me fera pas aimer soudainement les nouvelles. C’est un genre auquel je suis toujours hermétique. Mais l’association Liens Publics et les personnages qui orbitaient autour m’ont touchés et j’ai adoré suivre leur combat pour leurs convictions. Ce fut un magnifique recueil que j’ai dévoré et que je conseille vivement de ce procurer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un recueil de nouvelles peu banal. C'est même la première fois que j'en lis un construit comme celui-ci. Chaque nouvelle complète la précédente et prépare la suivante. Ensemble, elles forment un tout, une seule et même histoire. Cette suite de nouvelles devient un roman dans lequel chacun des onze chapitres est dédié au personnage d'un auteur ou une autrice. L'ensemble est d'une remarquable fluidité.

Dans cet ouvrage, le collectif nous présente l'association "Liens publics" qui vient en aide aux étudiant.e.s. Elle est menacée de disparition, car le propriétaire de leur local veut arrêter de le leur louer. Pour faire face à cette situation, que vont bien pouvoir faire Espérance, la permanente de l'asso, les bénévoles et les bénéficiaires ? Ce collectif va essayer d'obtenir un sursaut de la Mairie ou du propriétaire pour trouver une solution. Celle-ci naîtra de la force de l'entraide et du réseau.

Ce collectif d'autrices et d'auteurs obtient un très beau résultat tant sur le fond que sur la forme. J'ai été bluffé par cette fluidité et le plaisir de lecture associé. Je me suis attaché à ces personnages que l'on suit tout du long, en zoomant sur chacun d'eux au gré des chapitres et des plumes. Bravo !

Il est important de noter que les droits d'auteurs et une partie des bénéfices sont reversés à Linkee, qui est une association d'Île-de-France luttant contre le gaspillage alimentaire et oeuvrant à distribuer de l'aide alimentaire aux étudiants.

Je vous encourage à vous procurer ce livre et je vous souhaite un bon moment de lecture solidaire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

✍️Onze autrices et auteurs s'y associent afin de donner vie à 11 personnages qui tour à tour narreront leur quotidien et celui de l'association Liens publiques . Menée par Espérance et Benjamin il s'agit d'une associations quaritative qui aide les étudiant.e.s ! Autant en leur fournissant des repas qu'en discutant avec eux.

🦄 Et ... l'histoire se déroule en 2020 quelque peu après le confinement ! Évidemment les jeunes sont particulièrement touchés et ce roman leur donne la parole! On retrouve vraiment des personnages ŕealistes et différents, tous et tous impacté.e.s .

🌞 En ce qui concerne les personnages j'étais un peu perdue au début mais très vite on arrive à les situer les uns par rapport aux autres. Leurs récits étaient tous très prenants ; mes préférés furent ceux de Vita , Nola et Espérance dont j ai apprécié en savoir plus !
⌛️--> En terme de rythme je peux vous dire qu'il se dévore en raison des chapitres alternés (11 narrateurs et narratrices) et assez courts !
Pour moi, on ne peut pas parler de coup de cœur mais c'est vraiment un livre intéressant ( et qui sait qui sera classé historique dans 20 ans ?!^%&)aux thématiques criantes d'actualités et qui laisse un message d'espoir.

●📱--> Parlons un peu de l'aspect numérique . Alors, j'ai lu le roman sur mon téléphone(non pas sur liseuse) ce qui faisait que je pouvais lire absolument de PARTOUT!! C'était tellement pratique : pas besoins de se trimbaler un pavé et en plus tu peux sortir ton téléphone et lire même si c est pour 2 minutes.

🚨Personnellement j'avais peur de ne pas avancer et de m'ennuyer en raison de l'aspect numérique :tu ne tourne pas les pages📖 /tu ne sais pas où tu en es d'un simple coup d'œil (il y a un pourcentage en page d accueil)... mais pas du tout!

📚--> Précisons tout de même que le livre est très court et moins de 150 pages...

Je mettrais la note de 3,75/5 !
@nos.livres.et.nous

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman réunit 11 écrivains qui font parler de nombreux personnages qui ont tous un point commun ; ils font partie, de près ou de loin, de l’association Liens Publics. Celle-ci vient en aide aux étudiants en difficulté matérielle et financière et leur fournit un lieu pour se rencontrer, échanger, et se créer des amitiés. Seulement, les lieux sont sur le point d’être fermés, et ces personnages se réunissent alors pour manifester contre cette fermeture et trouver une solution tous ensemble. Quelle jolie lecture sur le partage et la solidarité !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n'aime pas les récits à narrateurs multiples qui s'entrecroisent. Pourtant là je suis subjuguée par le travail de ces 11 auteurs. Chacun a choisi un des 11 protagonistes et écrit en une dizaine de pages son vécu, ses failles. Mis bout à bout ces 11 textes créent une histoire prenante et actuelle.
Liens publics est une association qui aide les étudiants à se nourrir. Depuis le 1er confinement et la perte de leurs jobs, beaucoup n'ont pas d'autre solution pour manger et poursuivre leurs études. Dirigée par Espérance, on y croise des jeunes bousculés par la vie mais portant chacun une petite flamme. Le jour où le proprio veut les virer pour vendre son local, la révolte s'organise.
On aurait pu rajouter une 12e voix, celle d'un des élus ou d'un des policiers qui interviennent, pour apporter un contrepoids mais ce livre est une réussite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre pour soutenir une association, ca vous dit? Nous en tout cas, ca m’a dit. Et bien m’en a pris! Parce qu’il remue, ce livre.

On y suit plusieurs personnes au sein d’une association d’aide aux étudiants. En plus de fournir de quoi manger, cette association permet aussi d’y trouver de la chaleur humaine. Et en post-Covid, nous savons à quel point nous avons besoin d’un endroit comme cela. Mais malheureusement cette association est menacée d’expulsion. C’est dans ce cadre là que nous découvrons les différents personnages, et ce que l’association leur a apporté.

C’est assez rare que je lise un livre à plus de 4 mains. Et là, ils sont 11 auteurices à avoir contribué à cet ouvrage. Chacun pour un chapitre centré sur le point de vue d’un personnage. Ce qui fait que les changements de styles ne sont pas du tout perturbants et même très cohérents!

Et l’histoire… piouf! Je n’ai pas envie de la dévoiler, mais on y suit des jeunes qui ne sont pas épargnés par la vie. La pandémie nous a tous touchés, qu’on ait été malades ou non. Nous nous sommes retrouvés seuls même si nous ne vivions pas seuls. Et ca a, chez beaucoup, augmenté les troubles psychologiques ou psychiatriques. Je fais parti de ces personnes là.
Alors voir ces jeunes se démener pour sauver leur association… mais aussi parler d’eux… ca fait ressortir des émotions.
J’ai fini ma lecture avec les larmes prêtes à couler. Ca faisait longtemps.

Merci aux 11 auteurices pour leur livre et leur engagement!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :