Disparu sur le front

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 26 août 2022 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Disparusurlefront #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Le 10 août 1914 doit être un jour de fête. Armand se réjouit à l'idée d'aller fêter ses treize ans. Mais ce jour-là, Armand assiste, impuissant, au départ de son père pour rejoindre le front. La guerre vient d'être déclenchée et la vie d'Armand bascule. 

Sa mère et lui doivent rapidement trouver de quoi subvenir à leurs besoins : Lucie s'engage comme munitionnette aux usines Citroën, Armand travaille au réfectoire. Mais trois mois plus tard, c'est un avis de disparition émanant du ministère de la Guerre qui arrive dans leur boîte aux lettres. 

Armand sait parfaitement quelle réalité se cache derrière le mot "disparu"... Il sait aussi qu'il n'a pas l'âge requis mais il veut s'engager illégalement et marcher sur les pas de son père... 

Le 10 août 1914 doit être un jour de fête. Armand se réjouit à l'idée d'aller fêter ses treize ans. Mais ce jour-là, Armand assiste, impuissant, au départ de son père pour rejoindre le front. La...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782215167648
PRIX 14,95 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Nous voilà en pleine première guerre mondiale. Armand voit son père partir en guerre et disparaître tout à coup. Il décide alors de partir au front malgré son âge.
L'intrigue est vraiment prenante et je me suis très vite attachée au personnage d'Armand. Toute l'intrigue repose effectivement sur ce protagoniste qui défie le monde pour aller dans le sens de ses convictions. Il se montre sensible et terriblement courageux.
Peggy Boudeville nous raconte donc une histoire touchante avec de subtils rebondissements qui permettent à l'intrigue d'avancer doucement mais sûrement.
L'auteure a un style simple et efficace qui vise un public adolescent. Elle trouve les mots justes pour décrire les sentiments qui traversent les personnages.
J'ai adoré cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle joie ! Armand tient enfin un billet d'entrée pour Luna Park, qu'il va aller visiter avec son père Léopold pour son anniversaire prochain. L'adolescent est déjà à la fête, mais c'est sans compter l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand et l'emballement des alliances qui entraînent la France dans la guerre et avec elle la mobilisation de Léopold.
Le quotidien du jeune homme change alors du tout au tout, en dépit de la présence de son meilleur ami et de la soeur de celui-ci, sur lesquel·les sa mère Lucie a promis de veiller en l'absence de leur père, lui aussi envoyé sur le front. Jusqu'au jour où arrive une lettre indiquant que Léopold est porté disparu, conduisant Armand à rejoindre les Poilus et à se battre aux côtés des autres, et tant pis s'il n'a pas l'âge requis.

Je suis conquise par ce roman jeunesse. Le récit est bien ficelé, écrit dans un style très abordable pour des adolescent·es. On découvre dans cette histoire des aspects connus comme le travail des femmes ou le quotidien des soldats dans les tranchées, et d'autres un peu moins visibles pour le grand public comme l'organisation dans les hôpitaux. J'ai tout particulièrement apprécié le dossier pédagogique en fin d'ouvrage qui explicite la démarche de l'autrice et sera sans aucun doute précieux pour une exploitation en classe, tant en cours de français que d'histoire. Une belle lecture en complément des cours en classe de 3e ou de Première, ou tout simplement pour les amateur/trices de littérature de jeunesse !

Merci aux éditions Fleurus et à NetGalleyFrance pour ce service presse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Coup de coeur pour ce roman ! La plume de l'autrice est magique, elle nous transporte dans le passé auprès de Armand et dans une histoire inspirée de faits réels et de vrais personnages. Le livre se dévore et je ne peux que conseiller de le lire! Vivement sa sortie papier !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d'abord, merci à Netgalley et les éditions Fleurus pour l'envoi de cet ebook.
Pour commencer, je peux féliciter le choix de couverture pour ce livre qui donne tout de suite le ton. Je la trouve vraiment très belle. Ici, l'histoire est celle d'Armand, un jeune adolescent qui voit sa vie basculer lorsque son père est mobilisé sur le front lors de la Première guerre mondiale. Ce que j'aime dans ce livre, c'est que l'on voit les deux aspects de cette guerre avec d'un côté les civils et de l'autre les militaires, même si ce dernier n'est pas présent pendant longtemps. J'aime le fait que le personnage d'Armand est était des deux côtés. De plus, avoir évoqué le sujet des gueules cassées et de leurs traumatismes est pour moi d'une importance capitale, surtout pour un livre destiné à la jeunesse.
J'ai aimé le dossier pédagogique à la fin de cette histoire. On apprend beaucoup de choses et les sources d'inspiration de l'autrice.
En revanche, j'ai moins aimé les longueurs présentes dans ce livre et quelques descriptions inutilement longues mais ça ce n'est que mon avis. Je n'ai pas trop aimé certains flash-backs qui ne sont pas placé judicieusement selon moi.
Mais dans l'ensemble, c'est un bon livre historique pour un jeune public.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A l'approche de la Première Guerre Mondiale, la vie semble encore normale notamment pour Armand qui s'apprête à passer le meilleur anniversaire de sa vie. Son père lui a acheté un ticket d'entrée pour le Luna Park, une journée qu'ils ont décidé de passer en tête à tête. Mais la mobilisation va mettre à mal les rêves d'enfants et Léopold va devoir partir sur le front, laissant son fils Armand plein d'amertume et de colère.

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, c'est le traitement des émotions. On ne tombe pas dans le mélo, au contraire, j'ai trouvé les réactions humaines et vraies. Certes, tout le monde ne réagirait pas comme Armand, mais il m'a beaucoup touché dans sa colère. Colère d'avoir été traité comme un enfant - ses parents l'avaient toujours rassuré, disant que la guerre ne viendrait pas à leurs portes - et de tomber de haut lorsque la réalité prend place. Le mutisme qui trahit aussi toute sa douleur, le cri du cœur le jour du départ... Bref, dès le 1er tiers du roman, j'ai ressenti beaucoup d'empathie pour ce jeune garçon.

Se retrouvant seul avec sa maman, son meilleur ami et la sœur de celui-ci, Armand va aller travailler à l'usine dans les cantines où sa mère s'est engagée comme munitionnette. Le temps s'écoule entre confection des obus, virées à vélo et lettres de leur père. Jusqu'au jour où l'annonce tombe : Léopold est porté disparu sur le front. C'en est trop pour Armand, âgé désormais de quinze ans, il ne peut rester là sans rien faire, il étouffe dans ce quotidien, il n'aspire qu'à une chose partir à son tour, sans trop savoir où aller. Mais une bonne étoile veille sur lui et met sur sa route des hommes touchants ou touchés qui vont orienter son destin vers un hôpital pour blessés. Il y fera alors deux rencontres qui vont changer sa vie. Ce sera à lui désormais d'être l'épaule qui soutien, le pilier sans faille, de composer avec les émotions des autres quand bien même il ne les comprend pas.

Au final, ce roman jeunesse n'en demeure pas moins puissant niveau émotion. Si notre héros est épargné des affres de la guerre grâce à ses anges gardiens notamment, l'horreur de celle-ci ne nous échappe pas pour autant. Mais certains personnages comme la jeune infirmière Blanche et son idée de reprendre la chapellerie - métier d'origine du père d'Armand - permet d'ajouter des moments plus légers à ce roman émouvant. La fin aussi apporte son lot de lumière et d'espoir, un épilogue tout en douceur qui nous éclaire sur les destins de certains personnages de ce récit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman adolescent & YA pertinent et bouleversant qui permet au public ciblé de découvrir la Première Guerre mondiale.
Armand se fait une joie de fêter son anniversaire au Luna Park malheureusement la mobilisation de son père change tout. Au début, sa mère, Lucie, qui travaille maintenant dans une usine de munitions, et lui reçoivent des nouvelles puis plus rien. Armand apprend que son père est porté disparu alors il décide de partir au Front pour savoir ce qui a pu lui arriver.
Beaucoup d'émotions dans ce roman, l'autrice reprend, dans une écriture fluide et efficace, avec des descriptions réalistes et prenantes, les thèmes de la Première Guerre mondiale : les soldats disparus, les gueules cassées, la vie des tranchées, les assauts, les blessés et les morts à travers le regard et le parcours d'un jeune garçon qui vit les épreuves avec courage, détermination et empathie. J'ai apprécié le personnage d'Armand, fort et réaliste, ses décisions impressionnent. A lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pendant l'été 1914, Léopold offre à son jeune fils Armand pour ses treize ans un ticket d'entrée pour le Luna Park, parc d'attraction à la mode dans le Paris de l'époque que l'adolescent rêve de parcourir. Hélas, le jour où ils devaient aller ensemble le visiter, Léopold est mobilisé pour une guerre à laquelle il ne croyait pas.

Alors que leur chapellerie est provisoirement fermée, sa mère Lucie s'engage comme beaucoup de femmes dans une usine d'armement et devient l'une de ces munitionnettes. Quelques mois après son départ pour le front, un courrier du Ministère de la Guerre leur apprend que Léopold est porté disparu. Ni mort, ni déserteur : simplement porté disparu.

Il n'en faudra pas beaucoup plus pour qu'Armand décide de partir vers la Somme puisque la dernière affectation de son père se trouvait à proximité d'Amiens. Et si vous pensez qu'il est impossible qu'un adolescent ne parvienne jusqu'à la ligne de front contre l'armée ennemie, c'est que vous avez sous-estimé la volonté d'Armand de retrouver son père.

Je lis peu de romans jeunesse et c'est dommage, évidemment on y retrouve quelques facilités narratives qu'on trouverait un peu trop grosses en littérature adulte, mais je me suis laissé embrigader dans les aventures du jeune Armand avec beaucoup de plaisir. Le personnage n'est pas épargné par la noirceur de la guerre, la mort, la violence des combats et les nombreux mutilés que cette guerre a laissé derrière elle. Un court roman qui permettra aux adolescents de cerner d'autres aspects de cette Première Guerre mondiale.

📖 Disparu sur le front de Peggy Boudeville a paru le 26 août 2022 aux éditions Fleurus. 208 pages, 14,95€.

🔗 Service de presse numérique obtenu via NetGalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais demandé ce roman pour son histoire qui se déroule pendant la première guerre mondiale et qui est pour un public jeunesse. Je trouvais intéressant de voir cette partie de l’Histoire pour un jeune public.

J’ai bien aimé le début, et la démarche d’Armand. Par contre, à un certain moment je me suis détachée des personnages. Je ne sais pas si c’est parce qu’il y a de légers retours en arrière, ou des situations trop semblables, mais j’ai eu un peu de mal à le terminer. Il y a certaines situations que j’ai trouvé assez (trop) prévisibles.

Le travail de recherche est assez conséquent. Je pense que je pourrais tenter de nouveau cette autrice.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Armand va fêter son anniversaire ! Le 10 août 1914, il va avoir treize ans et il va passer la journée avec son père, Leopold, au Parc d’attractions Luna Park, avec un accès illimité aux manèges.

Mais voilà, l’assassinat d’un archi-duc dans un pays voisin va tout chambouler. Le 10 août 1914, Leopold part avec son régiment pour le front. Une nouvelle vie s’organise pour Armand et Lucie sa mère, jusqu’à ce que la terrible nouvelle tombe: Léopold est porté disparu.

Peggy Boudeville signe un très beau deuxième roman qui pourra être lu dès le cycle 3 pour permettre aux plus jeunes de découvrir une partie de l’histoire de la Première Guerre Mondiale. D’une plume juste et bien documentée, les différents aspects de cette guerre sont abordées ( l’absence de l’être aimé, le rôle des femmes, l’horreur des combats, les blessures jamais vues et les Gueules Cassées..). Nous suivons Armand, partageons ses peines et ses angoisses, tremblons pour lui et ses « frères »
Je recommande chaudement ce roman pour les enseignants et leurs bibliothèques de classe.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pas de héros mais des êtres brisés par ce qu'ils ont vu, vécu où subi.
C'est touchant, émouvant, bouleversant.
Un récit qui se déroule en trois parties :
_ L'approche de la guerre, l'espoir qu'elle n'aura pas lieu. L'attente et l'inquiétude pour les hommes partis au front. le désarroi des familles et la peur de mauvaises nouvelles.
_ La guerre, la peur, les combat, les blessés, les morts.
_ L'hôpital, les gueules cassées, leur longue convalescence. Et le retour à une vie plus normale mais avec des blessures morales ou physiques.
C'est avec la famille Delannoy que nous allons traverser la première guerre mondiale. Léopold parti, Lucie travaille comme munitionnette avec son fils Armand qui aide au réfectoire. Mais une mauvaise verra partir pour le front et tricher sur âge afin de combattre. Un concours de circonstances réunira le père et le fils.
De Peggy Boudeville, j'avais déjà lu le réseau Phénix. Là aussi , l'autrice a choisi Amiens, dont elle est native pour une partie de l'action. C'est toujours aussi bien documenté et à la fin le dossier pédagogique et ses explications. On y apprend beaucoup.
Les bonus sont des citations en début de chaque chapitre notamment de Paroles de poilus mais aussi d'hommes célèbres. Ma préférée :
L'humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l'humanité. John Fitzgerald Kennedy
Une bibliographie est transmise.
Un sujet bien grave qui donne à réfléchir. Et un bel hommage aux gueules cassées, et à ces adolescents courageux qui partaient combattre avant d'avoir l'âge.
Merci aux éditions Fleurus
#Disparusurlefront #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

le roman "disparu sur le front" est un très bon roman historique. On y suit l'histoire d'Armand, jeune français en 1914 que ses parents n'ont pas voulu alarmer quant à l'imminence d'une guerre. Lorsque la guerre est déclarée, le jeune homme comprend que son père va devoir partir au front. C'est la fin de l'insouciance pour lui et ses amis, qui doivent se serrer les coudes face à l'absence de leur père et aux conséquences de la guerre au quotidien. Un jour, des officiers viennent annoncer le pire à Armand. Son père est porté disparu au front. Le jeune homme a besoin de comprendre, de voir. Il décide malgré son âge de s'en aller et est envoyé sur le front...

J'ai beaucoup apprécié ce roman. On suit le quotidien d'Armand et à travers lui, on découvre l'ampleur de la Grande Guerre, entre le jour de la mobilisation générale, le travail des femmes et des enfants au sein des usines, le quotidien de la ligne de front, l'hôpital à l'arrière... En un seul roman l'autrice arrive à nous détailler tout ces lieux, ces quotidiens à jamais changés par la guerre.

Le passage dans les tranchées est très prenant, on est plongé dans cet enfer comme Armand, mais l'autrice a su livrer un récit immersif sans trop de violence. La question de "l'après" la guerre est aussi abordée. Que vont devenir tout ces hommes, tellement blessés, défigurés, qu'ils préfèrent que leurs familles les croient morts ? La définition de "gueule cassée" prend tout son sens.

"Disparu sur le front" est un roman jeunesse poignant que je vous conseille vivement de découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle belle histoire que celle d'Armand et de sa famille. 🎩👒⛑️
Nous sommes en 1914 et le père d'Armand, Léopold, est mobilisé. Au bout de plusieurs mois, il est déclaré "disparu". Armand ne sait pas ce que cela signifie réellement et le cache à Lucie, sa mère. Il va décider de mentir sur son âge et partir au front en secret. 🪖🪖
Cette famille, bouleversée par la guerre, va garder espoir et se battre, non pas uni mais chacun de son côté. Armand est un adolescent courageux et qui va se surpasser dans l'épreuve. Les personnages sont attachants et l'ambiance est parfaitement retranscrite.
Je me suis laissée embarquer dans les aventures d'Armand que j'ai vécues avec lui.
Un roman pour les grands et les moins grands, les jeunes et les moins jeunes. Un roman tout public pour ne pas oublier qu'une partie e cette histoire n'est que la réalité de notre passé. 🙂

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le résumé de Disparu sur le front de Peggy Boudeville m’a assez intrigué, et c’est pour cela que j’ai décidé de le lire, et au moment de le demander sur Netgalley j’étais dans ma période de petit livre jeunesse, donc il m’a fait un peu de l’œil. La couverture a de très belles couleurs, mais ce n’est pas vraiment ce qui m’a attiré le plus dans cette histoire.

J’ai mis un peu de temps avant de me lancer dans cette histoire, avec le contexte actuel mondial, je n’avais pas vraiment envie de lire un livre qui parle de la guerre, même si ici on s’intéresse à la Première Guerre mondiale. Finalement une fois que j’ai été lancé dans ma lecture, je l’ai lu d’une traite je me suis laissé emporter par l’histoire d’Armand et de sa famille.

L’histoire en elle-même est assez sympathique, même si on voit le retournement de situation arrivé de bien assez loin. Je me suis laissé prendre au jeu, petit à petit, et je suis rentré dans l’histoire, même si au début j’ai eu un peu de mal.

Je n’ai pas eu vraiment beaucoup d’affinité avec les personnages, ils étaient tous plus au moins sympathique, mais je n’ai pas vraiment eu d’accroche particulière. J’ai bien aimé blanche et même si on ne la voit finalement pas tant que cela, j’ai trouvé qu’elle donnait une autre dynamique à l’histoire.
J’ai trouvé ça bien l’alternance des points de vue, même si on suivait principalement Armand, on avait parfois quelques informations notamment de sa mère, j’ai trouvé cela dommage que ça ne soit pas poussé un peu plus loin, car on avait finalement beaucoup d’information du côté d’Armand, et moins sur ce que sa mère vivait. Bien que je comprenne que l’histoire était plus centrée sur Armand, mais comme ce n’est pas forcément un personnage que j’apprécie tant que ça, j’avais envie d’en savoir plus sur les autres.

J’ai bien aimé la fin, même si je me doutais de ce qui allait se passer, à la fin de ce roman nous avons quelques éléments sur l’histoire de la première guerre mondial qui permet d’en apprendre un peu plus.

Cependant, je ne suis pas très fan de la façon dont l’histoire est racontée, il y a quelque chose dans l’écriture ou dans le style qui m’a un peu dérangé mais je n’arrive pas vraiment à savoir quoi exactement. Ça ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire.

Globalement Disparu sur le front de Peggy Boudeville a été une agréable lecture, malgré ces quelques points cités plus haut, l’histoire a su me faire passer un bon moment.

Je ne connaissais pas cette autrice avant de lire ce livre, c’était sympathique, mais je ne sais pas si je lirais d’autres choses d’elle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici mon retour de lecture sur le roman jeunesse : Disparu sur le front de Peggy Boudeville, découvert grâce aux éditions Fleurus, que je remercie.
Le 10 août 1914 doit être un jour de fête. Armand se réjouit à l'idée d'aller fêter ses treize ans.
Mais ce jour-là, Armand assiste, impuissant, au départ de son père pour rejoindre le front.
La guerre vient d'être déclenchée et la vie d'Armand bascule.
Sa mère et lui doivent rapidement trouver de quoi subvenir à leurs besoins : Lucie s'engage comme munitionnette aux usines Citroën, Armand travaille au réfectoire.
Mais trois mois plus tard, c'est un avis de disparition émanant du ministère de la Guerre qui arrive dans leur boîte aux lettres.
Armand sait parfaitement quelle réalité se cache derrière le mot "disparu"...
Il sait aussi qu'il n'a pas l'âge requis mais il veut s'engager illégalement et marcher sur les pas de son père..
Disparu sur le front est un bon roman jeunesse qui montre bien aux jeunes lecteurs la dureté de cette première guerre mondiale. L'autrice explique bien comment cela se déroulait dans les tranchées, les dangers courus par les appelés.
Armand est un jeune garçon qui doit fêter ses 13 ans à Luna Park avec son père. Mais la guerre éclate, son père part faire la guerre. En apprenant la disparition de celui-ci, non seulement Armand le cache à sa mère mais surtout, il décide de s'engager sur les traces de son père. Certes, il est beaucoup trop jeune mais cela n'empêche pas son projet fou de se réaliser tellement il est déterminé.
Armand va avoir beaucoup de chance, vu son jeune âge.
Dans la réalité cela ne se déroulerait pas toujours ainsi, toutefois nous sommes dans un roman jeunesse. Il est normal qu'il ne meurt pas juste après avoir commencé son périple. Ce serait ballot quand même !
Évidemment que ce n'est pas toujours très crédible. Mais est ce vraiment important ? Je ne pense pas :)
L'important ici est plutôt de faire un roman montrant bien ce qu'était cette première guerre mondiale. Il y a des scènes fortes, de jolies amitiés.
C'est un bon roman.
J'ai aimé que ce jeune garçon ai quelques anges gardiens qui le protègent tout au long de cette aventure.
Amatrice de romans se déroulant pendant les deux guerres, j'ai aimé que ça se déroule lors de la première.
J'ai également apprécié qu'il y est une vraie épilogue qui nous donne des nouvelles de tout ce petit monde rencontré tout au long de notre lecture.
Je n'ai pas eu de coup de cœur mais je mets un joli quatre étoiles bien mérité à Disparu sur le front.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Coup de coeur pour ce roman ados du domaine de l'histoire où fiction et faits réels se superposent.
Juillet 1914, Paris 16e, Armand va bientôt fêter ses 13 ans : un âge où on ne pense qu'à s'amuser. Mais voilà la guerre arrive.
Ce roman met en avant ces hommes qui se sont battus en 1ère ligne, ses familles qui ont dû survivre en l'absence du chef de famille, l'attente interminable du retour, les horreurs sur le front, les gueules cassées, les blessures tant physiques que psychologiques.
Un livre émouvant.
Je le conseille aux jeunes qui souhaitent découvrir cette partie de notre Histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre sur la 1ere guerre mondiale touchant.
1914, les hommes sont envoyés sur le front : Leopold, le père d'Armand n'y échappe pas. La vie continue, Lucie la maman va travailler à l'usine pour fabriquer des obus, Armand sera chargé de préparer les repas pour la cantine.
Lorsqu'Armand intercepte le message annonçant que son père est porté disparu, il décide de partir à son tour malgré ses 15 ans. Il embarque dans un train et nous raconte la violence de la guerre des tranchées puis les gueules cassées et l'hôpital.
Malgré certaines scènes peu crédibles, le livre est intéressant pour les jeunes lecteurs, il s'inspire d'une histoire vraie comme on l'apprend à la fin. Il est bien documenté et parle aussi d'amour et de chapellerie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :