Emergence 7

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 7 sept. 2022 | Archivage 7 sept. 2022
Actes Sud Junior, ASJ - Romans

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Emergence7 #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Ce matin-là, tandis qu’il attend avec les autres enfants de l’île le bateau qui les amène au collège sur le continent, Léon a le moral en berne. Il va devoir quitter la petite île bretonne sur laquelle il a toujours vécu. Dire au revoir à Joachim, son meilleur ami, et à Alex, la fille dont il est secrètement amoureux. Ses soucis vont passer au second plan lorsque soudain s’extirpe de l’océan une créature monstrueuse et gigantesque. Une chose impossible à décrire qui, pendant une journée, va semer derrière elle destruction, flammes et cris. Le récit d’Émergence 7 se déroule au rythme intense d’une fuite pour la survie.


Deux cents pages entièrement illustrées, en immersion totale, entre récit catastrophe, chronique adolescente et inspiration manga !

Ce matin-là, tandis qu’il attend avec les autres enfants de l’île le bateau qui les amène au collège sur le continent, Léon a le moral en berne. Il va devoir quitter la petite île bretonne sur...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782330165833
PRIX 17,80 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Excellent texte plein d'humanité pour une histoire originale. Les illustrations sont superbes et la palette de couleur remarquables.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En voyant la couverture, j’ai cru que ce livre était une BD bien qu’édité par Acte Sud Junior et c’est en fait un vrai roman illustré bien que le terme illustré ne soit pas tout à fait adéquat ! Chaque page est illustrée, le roman est en surimpression et ces illustrations renforcent le récit !

Plusieurs nuances de couleurs sont utilisées pour différencier les périodes : l’époque de l’Emergence et des drames ; les souvenirs d’avant la catastrophe et la période actuelle qui est le retour commémoratif sur l’île. Ses couleurs spécifiques facilitent l’immersion dans l’ambiance et j’ai trouvé ça excellent car le cerveau s’y coule aisément sans ressentir la nécessité de réfléchir et donc de sortir du récit !

De prime abord les dessins m’ont semblés grossiers et enfantins, voire un peu flous mais au fur et à mesure je me suis rendu compte que c’était très bien car ainsi ils ne prennent pas le pas sur le texte et la lecture est plus fluide et plus immersive. Nous sommes au cœur des événements et dans la tête du narrateur !

C’est une première pour moi que ce genre de roman “graphique” ! Ne pas se méprendre malgré son aspect enfantin, les événements sont violents et entrainent beaucoup de drames et de peines qui ne sont pas masqués !

Pour résumer j’ai beaucoup aimé l’ensemble ! L’histoire de ces jeunes iliens entre conflits et amitié puis leur vie qui tourne au drame en leur ôtant leur jeunesse et leur espoir ! Le côté fantastique est plutôt bien vu, il permet de ne pas s’appesantir sur le pourquoi de la catastrophe en laissant le roman se centrer sur les ados et leurs réactions face à la terreur, la mort, l’éloignement !

#Emergence7 #NetGalleyFrance #rentreelitteraire2022

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à ActeSud Junior et NetGalley car je me suis laissée embarquer dans cette histoire sans vraiment savoir ce qui m’attendait... et je n’ai pas été déçue ! On y rencontre un groupe d’adolescents qui vivent sur une Île à 2km de la côte bretonne et un jour leurs vies vont basculer... C’est un roman graphique et je dois dire que les illustrations sont magnifiques et permettent de se mettre dans l’ambiance mystérieuse et pesante de cette histoire. Le côté fantastique n’est pas assez développé à mon goût, même si on note l’influence japonaise qui plaira à mes élèves. L’histoire est très intéressante pour les adolescents car elle abordent des sujets comme le deuil ou la mort qui permettent de mettre des mots sur certaines situations ou de ressentir des émotions. J’ai d’ailleurs eu les larmes aux yeux, car on est vraiment plongé dans l’histoire. De plus, un point très positif à mes yeux, tout le monde peut se retrouver dans chacun des personnages qui sont très divers et je trouve cela très important pour les adolescents de pouvoir s’identifier. En bref, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et je recommande ce roman graphique à partir de la 4e et plus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Curieuse de ce titre parce que j'avais eu un coup de coeur pour les Mondes-miroirs du même auteur, j'ai eu la chance de le découvrir en avant-première grâce à Netgalley.
Le format numérique n'est certes pas le plus adapté à la lecture de graphiques et j'ai hâte de me le procurer en version papier pour profiter des très belles illustrations d'Enora Saby qui portent à merveille cette histoire.
La colorisation est superbement choisie et permet de se situer dans le récit sans alourdir le texte de Vincent Mondiot. J'ai adoré les dernières planches qui présentent chaque personnage, l'agencement en est éloquent et émouvant. Les planches pleine page notamment de paysages sont très belles et apportent un certain calme dans cette tempête.
Les personnages sont vraiment attachants et chaque mort a été comme un coup au coeur, aussi inattendue et soudaine que ce qu'ont vécu les personnages. Ce récit est immersif, le thème des Kaijus appliqué au cadre breton est original. Le lien entre les personnages, la représentativité, les émotions qui transparaissent dans les mots et encore plus dans les silences transportent le lecteur au coeur de cette tourmente. Les réflexions sociales sont incisives et bien pensées notamment sur les divergences de priorités, le traumatisme et ses séquelles, les liens créés par de telles situations. Les flashs-backs renforcent le dramatique de certaines scènes.
Une histoire qui ne laissera pas indifférent ceux qui s'y aventureront, qui vous baladera comme une forte houle. Le format de roman illustré est un choix quasi cinématographique, qui n'enlève néanmoins rien à la qualité des illustrations et du texte sont là. Un petit bijou d'étrange et de surnaturel, bouleversant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai aimé la surimpression du texte sur les illustrations. Ces dessins sont simples mais justement pour mettre en avant le texte.
J'ai suivi avec plaisir l'histoire de Léon, la trentaine qui rentre sur son retour sur son île natale.
Le récit est prenant, la violence est aussi présente qui est renforcée par les flashs-backs.
Belle découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A son retour sur l'île, Léon se souvient... il y a vingt ans, il avait alors quatorze ans, ils étaient tous ensemble, quand une catastrophe bouleverse son existence.
Quand j'ai vu l'image de la couverture, j'ai vu qu'il s'agissait d'une histoire d'amitiés d'une bande d'adolescents. J'ai aimé les dessins d'Enora Saby reflétant les expressions de chacun, même si je les imaginais les ados plus jeunes qu'ils l'étaient en réalité. Les illustrations de la dernière partie (sans trop en dire) sont très touchants, en écho avec une partie de l'histoire... Un roman jeunesse très sombre, l'arrivée de ce "monstre" va détruire leurs vies. Les souvenirs de certains moments contrebalancent cette tristesse ambiante mais on sent le jeune homme très atteint par cet évenement. Vincent Mondiot se focalise plutôt sur la fin brutale de ces moments joyeux que sur l'origine de celle-ci. On ne sait pas grand chose de cette créature mais elle est responsable de son drame personnel.
Un récit émouvant, très mélancolique à découvrir (attention âmes sensibles !).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une rumen illustré pour adolescents (avertis) à découvrir.
Plus de 200 préfères dévorées en quelques heures, le récit est captivant et aborde des thèmes comme : l'amitié, l'amour, la mort, les traumatismes, la mémoire....

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le quotidien d’une bande d’amis se trouve bouleversé quand leur île se trouve être la cible d’une créature jusqu’alors inconnu du grand public.
20 ans plus tard, Léon retourne sur les lieux de son enfance, cette île où beaucoup de ses proches se sont éteints et dont les événements continuent de le hanter et l’empêchent d’avancer.

Wow, c’était génial !
Le fait que chaque page soit illustrée permet une immersion totale. Le graphisme est vraiment percutant et singulier, totalement adapté à l’histoire qui nous est présentée.
Cette histoire m’a terriblement touchée, certes par l’aspect apocalyptique et dévastateur mais surtout l’ambiance mélancolique et nostalgique qui en ressort.

Un projet vraiment réussi, j’espère pouvoir lire d’autres titres de ce format là (et du même duo, ce serait encore mieux) !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grâce à Netgalley que je remercie, j’ai pu lire en avant-première le nouveau roman de Vincent Mondiot.

C’est un auteur que j’aime beaucoup lire, deux de ses romans ont été des coups de cœur. Des lectures inoubliables que je vous recommande vivement. (Nightwork et Rattrapage)

Cette fois-ci, l’auteur nous propose un roman graphique.

Très curieuse de découvrir cette nouveauté et ravie de renouer avec l’écriture de l’auteur, je me suis plongée avec grand plaisir, dans ces 208 pages entièrement illustrées.

Et quelle fut ma surprise en lisant cette histoire, de me retrouver embarquer dans une atmosphère aussi noire, apocalyptique et terriblement émouvante.

Un récit passionnant, addictif, prenant, allant crescendo dans l’horreur. Je me suis demandée jusqu’où ce texte allait nous emmener dans l’effroi de cette journée de fin du monde.

Ce que je peux vous dire, c’est que le lecteur n’est pas épargné !

Ce roman est captivant par son rythme intense et son côté fantastique et ce, jusqu’à la dernière page !

Je suis complètement séduite par cette lecture au scénario catastrophique et effrayant. Elle aborde aussi d’autres thématiques fortes comme l’amitié, l’amour, la mort, la mémoire, les traumatismes…

Les illustrations d’Enora Saby contribuent à rendre le texte vivant, apportant de l’intensité et de l’émotion. Elles sont très réussies et j’ai beaucoup aimé le choix des couleurs.

Un ouvrage qu’il ne faut pas manquer en cette prochaine rentrée littéraire.

(Une lecture pour adolescents avertis et adultes)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si de prime abord, les couleurs m’ont plus attiré que les illustrations elles-mêmes, force est de constater que cette simplification des dessins permet de laisser une place importante à l’imagination. En effet, Émergence 7 est un roman illustré où toutes les pages sont couvertes d’illusions sur lesquelles viennent se poser les mots. Et cette absence de mise en avant des images nous offre une ambiance où nous sommes libres d’y apporter le fruit de notre imagination.
Dans ce roman rythmé comme un slasher, nous nous laisserons compter par Léon, un trentenaire de retour sur l’île qui l’a vu grandir les événements qui vingt années plus tôt auront mît brutalement fin à son adolescence.
Plus que les événements mêmes, ce récit à la première personne dans lequel les dialogues ont une place importante, s’attarde plus sur les relations entre le groupe de sept ados ainsi que leurs réactions face à la catastrophe qui se produit.
Une très belle expérience de lecture pour les jeunes lecteurs de 14 à 99 ans. Attention aux plus jeunes, la mort ainsi qu’une part de violence sont très présentes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une créature sort des eaux et ravage tout sur son passage. Un groupe de jeunes adolescents va devoir affronter la catastrophe et survivre à cette tragédie.

Je pensais que ce serait une bande dessinée et pas du tout, en fait il s'agit d'un roman illustré. Le récit est très prenant je l'ai lu d'une traite dans la soirée. Les couleurs sont vraiment bien choisies pour différencier les ambiances : les souvenirs, le deuil, la perte.
L' histoire reste assez mystérieuse et c'est à chacun de faire ses déductions mais ça en fait le charme.
Les émotions dépeintes sont crédibles et j'ai trouvé l'aspect psychologique du personnage principal bien travaillé.
L' écriture est fluide et belle. Le projet d'associer illustrations à narration est vraiment réussi et j'espère qu'on aura la chance de lire d'autres œuvres comme celle-ci car ça change un peu.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Clairement j'étais pas prête. Je savais que le nouveau roman de Vincent Mondiot allait forcément m'embarquer, mais à ce point... je l'ai lu quasi en apnée, tiraillée entre l'envie de tourner les pages à toute vitesse pour connaître la suite et celle de m'attarder sur la douloureuse beauté des phrases et des illustrations.
.
Parce que ce petit groupe d'ados qui quittent l'insouciance de cet âge de la plus terrible manière, parce que ce monstre qu'on ne fait qu'entrapercevoir, comme un immense kaiju nébuleux. Parce que la douleur, l'incompréhension, le traumatisme. Et cet immense hommage à l'amitié, ces souvenirs si intenses d'émotions, ces cauchemars et nuits blanches face à la perte de l'innocence, face à une horreur bien trop vaste pour être clairement appréhendée.
.
Et les mots de Vincent Mondiot sur les illustrations de Enora Saby, comment y rester insensible, comment décrire avec justesse tout ce que j'ai ressenti ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :