Les Grandes Oubliées

Lu par Titiou Lecoq
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 22 juin 2022 | Archivage 18 sept. 2022
Audiolib, Essais & Documents

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesGrandesOubliées #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un processus naturel. Ce n’est pas exact. On a travesti les faits. »

De tout temps, les femmes ont agi. Elles ont régné, écrit, milité, créé, combattu, crié parfois. Et pourtant elles sont pour la plupart absentes des manuels d’histoire.

Pourquoi ce grand oubli ? De l’âge des cavernes jusqu’à nos jours, Titiou Lecoq s’appuie sur les découvertes les plus récentes pour analyser les mécanismes de cette vision biaisée de l’Histoire. Elle redonne vie à des visages effacés, raconte ces invisibles, si nombreuses, qui ont modifié le monde.

Pédagogue, mordante, irrésistible, Titiou Lecoq propose un livre et une lecture engagés. Elle révèle au grand jour les rôles qu’ont joués les femmes dans l’Histoire, et s’inscrit avec brio dans la lignée des travaux de l’historienne Michelle Perrot qui signe la préface.

« Femme libre et engagée, esprit avide et curieux, écrivaine confirmée, Titiou Lecoq livre un grand récit, passionnant et vrai. » Michelle Perrot

Les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre leur redonne leurs voix.

 

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035409845
PRIX 20,95 € (EUR)
DURÉE 6 Heures, 25 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Une redécouverte de l’Histoire à travers les femmes trop souvent oubliées. À mettre dans toutes les mains.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Titiou Lecoq nous a fait un immense cadeau avec cet ouvrage : elle relit l' Histoire humaine avec beaucoup de passion, une précision historique et un ton libre réjouissant, en y mettant en avant le rôle prépondérant d'un certain nombre de femmes, de la Préhistoire à l'époque contemporaine. La journaliste attire surtout notre attention sur le fait que dans nos manuels scolaires, et dans notre représentation de l'Histoire, ce sont les hommes qui occupent toujours le devant de la scène. Mais où sont passées ces femmes ? Oubliées ? Ou effacées ?
Titiou Lecoq décide, en s'appuyant sur des travaux universitaire récents dont ceux de Michelle Perrot, de re-mettre dans la lumière les femmes, artistes, soldates, autrices, reines, femmes politiques, avocates, militantes, poétesses, et autres chevaleresses qui ont été au cœur des événements historiques majeurs, et qu'on a simplement fait disparaître. Non, nous rappelle-t-elle, l'Histoire n'est pas une donnée objective, elle est le fruit de choix, d'exclusions, d'une pensée dominante, faite par les hommes pour les hommes, une volonté claire de prise de pouvoir qui a sciemment mis de côté les femmes, les reléguant à la sphère privée, au sentiment et à la frivolité, à l'anecdote.
C'est absolument passionnant, révoltant et d'utilité publique, avec une touche d'humour et d'ironie que la lecture à voix haute, faite par Titiou Lecoq elle-même, restitue avec talent! Une œuvre de vulgarisation qui donne voix aux Oubliées de l'Histoire, qui démontre que la place des femmes dans nos sociétés n'a rien à envier à celle d'autres époques historiques, et que le féminisme n'est pas une option. Non, le masculin ne l'emporte pas toujours sur le féminin, n'en déplaise à l'Académie Française ! A lire et à faire lire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès les 1ères pages, on est convaincu par le travail de l'autrice, citant à la fois des femmes peu ou pas connu, faisant référence à des recherches de tout genre, à des histoiriennes spécialisées; et le tout avec un langage recherché mais aussi humoristique qui allège l'apport que donne ce livre mais sans pour autant le prendre à la légère.

C'est vraiment un livre a mettre entre toutes les mains, et que j'ai déjà prévu d'offrir à des personnes et pas que des femmes ! Car lorsque j'entends encore des hommes dirent, "je ne vois pas l'intérêt qu'il y a à tout changer la langue française pour faire plaisir aux femmes". Je boue intérieurement et Titiou Lecoq explique bien le cheminement de la langue française (d'ailleurs, à cette époque personne ne s'est offusqué de ces révolutions apportées à la langue française, ... )

Titiou Lecoq nous fait découvrir ces femmes effacées , pour la plupart volontairement, par les hommes et surtout à partir du 19ème siècle.
on entend citer, vanter, le siècle des Lumières à tout bout de champ et certes, cette période a permis de libérer certains personnes opprimées mais pas les femmes et cela n'est pas assez évoqué pour tempérer cette "si merveilleuse époque".

En tout cas, vous l'aurez compris, ce livre doit être lu par tous et toutes pour ne plus se voiler la face, avoir un esprit critique de chaque période historique, qui rappelons-le, a été écrit, retranscrit par des hommes essentiellement.
(j'ai d'ailleurs pris une claque lorsqu'elle parle d'un de mes poèmes favoris "Mignonne, allons voir ...", mais claque méritée! :-)))

Merci Netgalley et Audiolib pour ce partage, ce fut un régal ! Et Titiou qui lit elle-même son essai est une très bonne idée car c'est une narratrice parfaite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela fait quelques temps que cet essai de Titiou Lecoq me faisait envie. Mais sa taille, son épaisseur assez imposante me freinait un peu. Alors quand j'ai eu l'occasion de l'écouter grâce au site NetGalley, j'ai postulé et quand Audiolib a validé ma demande, j'étais aux anges.

C'est l'autrice en personne qui lit son texte dans ce livre audio. Et c'est un vrai plaisir. Son élocution est très agréable à suivre et ses intonations savent ménager leurs effets pour capter notre attention, nous interroger et nous confronter à des évidences du début à la fin de ces passionnantes heures d'écoute.

Outre le fait que Titiou Lecoq s'appuie sur de sérieuses recherches, que son récit soit émaillé d'exemples très concrets, elle nous explique la condition féminine et sa présence dans le monde des lettres et nous apprend le rôle des femmes dans l'Histoire au fil des siècles (autant de situations effacées et annihilées). En même temps, l'autrice s'attache à redonner leurs noms, leurs actes et leur existence à toutes ces femmes dont l'Histoire a oublié de nous parler.

Cet essai est un ouvrage très précieux, à écouter à nouveau ou à lire bien sûr.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je suis la journaliste Titiou Lecoq depuis plusieurs années en lisant avec toujours beaucoup d'intérêt sur Slate, ou dans son super podcast Rends l'argent. J'avais du coup très envie de lire son livre.
Pendant un peu plus de six heures d'écoute, j'ai été totalement captivée par la voix de l'autrice. J'ai trouvé son essai sur les femmes que l'on a passé dans l'oublioir de l'Histoire totalement captivante. L'auteur découpe les grandes périodes de l'Histoire tel qu'on les connait et nous explique, que dans celle qu'on apprend à l'école, la femme disparaît...Et en réfléchissant, en repensant à mes propres manuels scolaires, je me suis rendue compte qu'elle avait totalement raison...Je me suis notée des dizaines de noms de femmes dont j'ai envie de découvrir la biographie après cette écoute. Et surtout, j'ai aimé que ce livre, ce ne soit pas une accusation, mais un constat. Les choses sont posées, les faits sont là, non contestables et ce serait bien que quelqu'un qui rédige les programmes scolaires lise ce livre car je pense qu'il aura une vraie prise de conscience. Ce n'est pas de manuel de classe féministe dont on a besoin, mais de récits où ceux qui font l'Histoire sont des hommes ET des femmes.
Bref, réellement passionnant ! J'ai écouté ce livre et la version audio est vraiment géniale. Beaucoup de rythme dans la lecture, un ton accrocheur, de la vie, un vrai régal !!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un essai instructif et plus qu'abordable ! La place de la femme dans l'Histoire est ici abordé de façon fluide, complète avec pile la bonne dose d'humour. Le tout dépoussière de façon efficace nos vieux manuels d'Histoire. A mettre entre toute les mains, que ce soit hommes ou femmes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je suis entrée dans ce livre avec beaucoup d’a priori : allai-je à trouver mon compte en termes historiques ? Comment balayer efficacement toute l’Histoire des Hommes ? Titiou Lecoq m’a rapidement rassurée : j’ai adoré cet essai, de bout en bout !

Dès les premières minutes, je savais que j’allais apprécier ce livre. La gouaille de Titiou Lecoq, qui narre d’ailleurs la version audio, matche parfaitement avec le propos dénoncé dans l’essai : pourquoi et comment les femmes ont-elles disparu de l’Histoire, et ce depuis la période de la Préhistoire ? Qui imagine une femme en pensant aux chasseurs de la Préhistoire ? C’est ce que dénonce et explique l’autrice dans cet essai très riche mais surtout très accessible et caustique.

J’ai appris beaucoup de choses grâce à ce livre, qui explore très efficacement la place des femmes dans chaque époque, et démonte leur invisibilisation. De la Préhistoire à nos jours, en passant par le Moyen-Âge et la Révolution française, Titiou Lecoq, en construisant son récit par époque, nous rappelle que les femmes ont toujours compté, mais ont toujours été flouées par le patriarcat mis en place dès le Moyen-Âge (merci l’Eglise !) qui a joué sur leur image, leur héritage et leur importance.

Encore aujourd’hui, même si les parcours de figures féminines historiques commencent à (re)voir le jour, il reste primordial de rappeler que les femmes ont toujours compté, et qu’elles font partie de l’Histoire au même titre que les hommes. Avec ses mots, Titiou Lecoq nous le rappelle de manière diablement efficace ! Un ouvrage à mettre entre toutes les mains !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel coup de cœur ce livre audio qui est merveilleusement lu par son autrice en plus!!!
On part de la préhistoire jusqu’à maintenant pour donner sa vraie place à la Femme qui a été presque totalement effacé de l’histoire.
Les femmes y sont marginalisées et cantonnées…notre histoire n’est pas objective parce que la moitié de la population n’y est pas représentée !
L’autrice s’interroge sur les modèles historiques actuels qui ont effacé le travail des femmes dans le passé.
Un livre nécessaire, indispensable, unique, absolument à écouter dans cette version très prenante.
On passe de la colère à l’étonnement…à écouter d’un trait!!!
Merci Audiolib et NetGalley !!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est un texte dense et court par rapport à la mine d’informations qu’il représente. Titou Lecoq remonte l’Histoire en la croisant avec ce qu’on lui a appris à l’école et qu’elle a naturellement cru. Avec ce texte incroyablement bien documenté et organisé chronologiquement elle nous fait découvrir des femmes qui sont passées inconnues, la manière dont les hommes ont réussi à effacer même des règles de grammaire pour asseoir l’autorité masculine. On voit autrement certains artistes qui ont plagié (voir repris à leur compte) des textes. Autant en profiter puisque les femmes ne pouvaient être reconnues en tant qu’artistes.
C’est à la fois révoltant et très instructif, ça donne à réfléchir, une écoute passionnante!
La lecture de Titou Lecoq donne tout le ton et l'ironie parfois de son texte.
J’avais beaucoup aimé Honoré et moi mais j’avais été parfois gênée par des expressions familières. Elles sont présentes ici aussi mais à l’oral et avec le ton du texte j’ai beaucoup apprécié. Un peu comme si l’autrice nous racontait de manière personnelle toutes ses découvertes.
Une très bonne écoute enrichissante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord merci à Net Galley et audible pour ce livre !
Un livre à mettre entre toutes les mains autant masculines que féminines. Il permet de découvrir l’histoire des femmes dans l’Histoire. Aidée par des historiennes, cela nous permet de connaitre les détails de l’histoire, le pourquoi et comment nous en sommes arrivés là. J'ai lu ce document avec beaucoup d'intérêt et j'y ai appris beaucoup de choses. J'aurais aimé disposer d'une bibliographie et ne pas être obligée de rechercher les références dans les notes de bas de page.
C’est un ouvrage qui m’a convaincu de lire les autres livres de l’autrice.
#LesGrandesOubliées #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Titiou Lecoq décide de retracer notre Histoire avec un prisme différent afin de comprendre comment le système patriarcal s’est imposé au fil du temps. Pour ce faire, elle revient aux origines et égrène toutes les femmes importantes qui ont joué un rôle notable et dont la mémoire collective a totalement effacé les traces. Elle débute par la préhistoire, traverse les époques pour enfin arriver dans le monde actuel.

Grâce à elle, on découvre un grand nombre de récits inconnus sur des personnages féminins. A chaque période, elles ont apporté leurs contributions aux différentes causes et ce, dans tous les domaines. Parfois, l’existence de leurs interventions remet même en question certains évènements importants de nos fondements. L’autrice s’est énormément documentée et lit le texte elle-même afin d’être le plus juste possible dans ses analyses. Elle peut ainsi montrer que les revendications des féministes ne sont pas si farfelues qu’on peut le croire. C’est plutôt un juste retour des choses.

J’avais lu il y a quelques années les « chroniques de la débrouille » de cette écrivaine, journal de bord humoristique, qui m’avait beaucoup fait rire. Dans cet essai plus essentiel, Titiou Lecoq garde tout de même sa liberté de ton et surtout son humour. Ainsi le sujet reste sérieux mais la lecture est détendue.

Bien sûr, le livre est à sens unique et ne se focalise que sur les femmes. Mais au regard de la condition actuelle des femmes, je ne crois pas que l’on puisse faire dans la demi-mesure. Un électrochoc est nécessaire si on veut changer les mentalités. « Les grandes oubliées » est à ranger au rayon des livres qu’il faut lire et surtout faire lire. Il sera utile aux hommes pour casser les préjugés et aux femmes pour qu’elles prennent conscience de leur capacité. La connaissance peut-être le début du changement et ce genre d’ouvrages y participe.

https://leslivresdek79.wordpress.com/2022/07/25/774-titiou-lecoq-les-grandes-oubliees/

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre retrace l'histoire, tout en nous démontrant bien la place de la femme, et que celle-ci était bien présente de tout temps.
Elle a servi et fait avancer l'histoire. Elle s'est même retrouvée à des postes importants.

Histoire (les hommes), qui a bien Œuvrez à effacer le pouvoir que celle-ci, a eu de tout temps et de toute époque.

Livre essentiel à faire lire à tout âge et à tous pour remettre les choses à leur place et bien montrer, qu'on soit femme ou homme, on fait tourner le monde.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le mois dernier j’ai écouté Les Grandes Oubliées de Titiou Lecoq lu par l’autrice chez Audiolib.

J’ai sollicité ce livre auprès de Netgalleyfrance, car son résumé m’a intrigué. Généralement je ne lis pas beaucoup d’essais, c’est un genre littéraire qui m’attire peu, mais celui-là a été une superbe découverte.
Je trouve que ce document se prête particulièrement bien à la lecture audio. En plus, comme il est lu par l’autrice cela donne une dimension supplémentaire au texte.

J’ai adoré revenir sur toutes les périodes de l’histoire et voir comment à chaque fois on a mis de côté la femme au profit de l’homme. Il ne s’agit pas d’un essai féministe ou les hommes sont mis au pilori. Non pas du tout, les paroles de l’autrice sont justes, les faits sont décortiqués et expliqués. J’ai appris beaucoup de choses en écoutant ce livre et j’en sors avec une autre vision de notre société.

Merci Titiou Lecoq pour ce superbe ouvrage, riche et très travaillé, mais qui reste accessible à tous et toutes.
Et j’ai enfin compris pourquoi le mot autrice n’est pas reconnu par mon dictionnaire !

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cet essai, du début à la fin. C’est un ouvrage à mettre entre toutes les mains !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture/écoute passionnante ! L'autrice nous montre comment, de la préhistoire à notre époque, une partie de notre Histoire nous a été volée, cachée, détournée. Je n'ai qu'une hâte : lire les travaux des historiennes mentionnées dans le livre. J'ai également à présent envie d'envisager d'étudier l'Histoire (mémoire) sous l'angle des femmes. Un livre indispensable ! Merci à son autrice !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'autrice retrace l'Histoire de la France, de la Préhistoire à nos jours à travers la vision de la femme. Elle nous parle de parcours de femmes qui ont fait l'Histoire, qui ont eu autant d'importance que certains hommes très connus.
J'avais certains préjugés et craintes avant de commencer la lecture. Mais dès les premiers chapitres, je suis tombée sous le charme de ce livre. Il est autant divertissant qu'il est indispensable pour notre culture générale et notre Histoire. J'ai trouvé ces portraits de femme et surtout l'évolution de la vision de la femme dans l'Histoire.
Malheureusement, on voit que rien est jamais acquis et que même dans le passé de la France, on est passé par des phases de régression entre deux évolutions positives.
Je le conseille à toute personne (homme comme femme) qui s'intéresse à l'Histoire et aux biographies de personnages importants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Livre audio – Lu par Titiou Lecoq : 6h25

Voilà bien un livre que tout le monde devrait lire ou écouter d’autant plus qu’il n’est pas long et surtout bien écrit, détaillé et pertinent sur le choix des exemples !

Nous avons, j’ai oublié, plein de choses mais les avons-nous seulement sues ou fait attention à elles ? Les femmes avaient beaucoup plus de droits avant, au Moyen Âge par exemple, et petit à petit tout a été supprimé, volé, escamoté par les hommes au pouvoir, tout pour flatter l’égo des autres hommes !

La religion a une grande part dans cet oubli et ces restrictions, c'est une réalité qui perdure d’ailleurs. Mais le plus grave à mon sens c’est qu’insidieusement les noms féminins ont été enlevés des dictionnaires et autres livres d’instruction ; que les femmes ont été gommées de l’Histoire et que petit à petit les femmes elles-mêmes ont été lobotomisées pour finir par s’oublier et croire ce que disait le mâle dominant !

Elle a ravivé ma mémoire paresseuse et oublieuse de ce qui fut avant, des combats qu’il faut continuer à mener !

Le tout est écrit et lu avec beaucoup d’humour et de justesse, tout ce qu’elle dit est vérifiable et ne peut être mis en doute ! Merci Titiou Lecoq !

#LesGrandesOubliées #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très bon essai sur la place (oubliée bien sûr) des femmes dans l'histoire.
Etant aller moi-même en fac d'histoire, j'ai découvert des femmes dont je ne soupçonnais ni l'existence, ni leur impact dans notre histoire. L'histoire se conjugue au masculin et ce livre permet de montrer qu'il n'y a pas que les hommes qui font l'histoire, mais aussi des femmes. L'histoire des femmes et plus largement celle de genre a encore de belles années de devant elle puisque presque tout est à reprendre.
Je conseillerais ce livre à partir de 15/16 ans, pour tout public ayant à coeur de réfléchir puisque même si cela parle d'histoire, il nous amène à une réflexion sur la condition des femmes aujourd' hui, mais aussi à notre société de façon générale. J'ai vraiment aimé ce livre que j'ai eu le plaisir d'écouter. La voix de l'autrice est parfaite, rien à redire. Le ton est calme et reposant, mais il peut être aussi tranchant à certains instants. Un vrai plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai déjà eu l’occasion de lire quelques ouvrage de Titiou Lecoq, d’écouter son podcast Rends l’argent… et, à chaque fois, je trouve cela intéressant. J’ai même déjà eu l’occasion de la rencontrer et c’est une femme que je prends plaisir à écouter. Alors l’idée de découvrir son dernier livre, Les grandes oubliées – Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes, en livre audio, lu par Titiou Lecoq elle-même, ça me branchait carrément et je ne suis pas déçue ! Mais commençons par le négatif, si vous voulez bien.
Négatif il y a mais c’est très subjectif : si vous me suivez depuis quelques temps déjà, vous vous souvenez peut-être que j’ai du mal avec les livres audio car je n’arrive pas à rester concentrée bien longtemps. Or, voilà qu’avec Tant que le café est encore chaud, j’ai trouvé comment rester focalisée sur l’écoute : en faisant du point de croix ! Sauf que Les grandes oubliées a beau être passionnant, il n’en reste pas moins un essai et, parfois, mon esprit s’envolait, faisant le point sur ce que je venais d’entendre et oubliant donc d’écouter la suite. D’autres fois, il y avait tellement d’informations que je n’arrivais pas à suivre (là encore, la concentration a joué). Heureusement que l’on peut revenir en arrière ! Donc, bon, je dis que c’est un point négatif mais ce n’est pas vraiment le cas puisque, la vérité, c’est que le livre fait réfléchir donc il vaut probablement mieux le lire au format papier si votre concentration est similaire à la mienne. Le vrai point négatif, à mon sens, et il concerne tous les livres audio, c’est que l’on ne sait pas forcément comment écrire tel ou tel nom. Pour le coup, Catherine Bernard qui est citée dans cet essai de Lecoq, c’est facile, pour d’autres, beaucoup moins. Passons désormais à ce que j’ai aimé, à savoir tout le reste.
Avec Les grandes oubliées, exit les biographies de femmes. De tels livres, il y en a plein et même des albums jeunesse. Oh, bien sûr, l’autrice nous raconte un peu la vie des femmes dont elle parle, mais il s’agit avant tout d’un essai qui remet la moitié de l’humanité à sa place dans l’Histoire et qui cherche à comprendre pourquoi nous ne connaissons pas ces femmes malgré leurs prouesses et leurs réussites dans des domaines très variés, et ce depuis la préhistoire. Notons que l’ouvrage se focalise uniquement sur les Françaises – il est déjà très dense, j’imagine bien toute la recherche qu’il a fallu faire uniquement pour la France ! J’espère que d’autres livres de ce genre verront le jour et nous parleront de femmes d’autres zones géographiques.
Chroniquer un essai n’est jamais simple car parler de son ressenti sur des réflexions, c’est compliqué : on peut dire qu’on est d’accord ou pas d’accord, qu’on trouve le livre facile à lire ou non (Les grandes oubliées se lit très bien)…, ça reste assez superficiel. Ainsi j’ai décidé de vous écrire là des idées, des faits, etc. qui apparaissent dans le livre, en espérant que cela vous donne envie d’en apprendre plus. Premièrement, il y a un fait universel qui m’a interpellée : il semble que la violence coïncide avec la sédentarité et que le patriarcat – la domination masculine – en ait découlé. Pour autant, et je cite Titiou Lecoque, « ce n’est pas parce qu’une société est patriarcale que les femmes n’ont aucun rôle. » Mais alors, comment se fait-il qu’elles n’apparaissent que rarement dans nos livres d’Histoire ? Ont-elles été si peu actives au fil des millénaires ? Pas du tout, c’est simplement que nous les avons oubliées. Auparavant, notre société était une société de classe : les riches avant les pauvres ; par la suite, elle est devenue une société patriarcale : les hommes avant les femmes. On peut prendre en exemple n’importe quelle reine, duchesse… : quand leur mari partait en guerre, ou si celui-ci mourait sans héritier ou avec un héritier trop jeune, c’étaient alors à elles de gouverner et de protéger leurs terres. Certaines sont même allées sur les champs de bataille – et pas seulement Jeanne D’Arc. Au fil des siècles, on note que la haine des femmes n’est pas liée à l’éducation mais au travail des intellectuels. Et alors que le sexe l’emporte de plus en plus sur la classe, les femmes sont de plus en plus cloîtrées et de là en découle le début de la prolétarisation du travail des femmes. En vrac, on pourrait aussi parler de la loi salique, de la lutte linguistique (la suppression du mot « autrice » et de tant d’autres), de l’effet Matilda (quand le travail de recherches de femmes est attribué à des hommes…), de la naturalisation du rôle des genres (dire que les femmes sont douces et donc les cantonner à des travaux délicats ; le corps ne se forme alors pas pour des travaux physiques), du conjugalisme, de cette histoire de virginité, des femmes dans les luttes syndicales, etc. Les sujets sont nombreux, l’ensemble est très intéressant et la plume de Titiou Lecoq, en plus d’être accessible à un large lectorat, ne manque pas de mordant.

Je pense que vous l’aurez compris, Les grandes oubliées – Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes est à lire (ou à écouter). C’est à la fois passionnant et enrichissant. A nous, désormais, de faire en sorte que les femmes ne soient plus oubliées.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un excellent essai qui retrace l’évolution de la place des femmes au sein de l’histoire.
J’ai adoré écouter ce livre audio lu par l’autrice en personne !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un ouvrage passionnant et piquant que j'aurais voulu découvrir beaucoup plus tôt pour mieux apprécier mes cours d'Histoire !

Titiou Lecoq m'a fait redécouvrir des millénaires d'Histoire comme je ne l'ai jamais étudié! En partant de la période préhistorique jusqu'à nos jours, Titiou Lecoq nous explique, et ce pour notre plus grand plaisir, les raisons pour lesquelles L Histoire (et donc les Hommes) a délibérément décidé d'effacer les femmes dans ses récits.

Je suis très contente qu'Audiolib propose dans son catalogue ce récit engagé et très instructif où l'on découvre de nombreuses anecdotes croustillantes et passionnantes. Autre petit plus de cette écoute très agréable ; le texte est lu par Titiou Lecoq.

Je tiens vivement à remercier l'autrice, Audiolib et Netgalley France pour m'avoir fait redécouvrir de manière originale L Histoire avec une grand H.
Que l'on soit adolescent ou adulte, cet ouvrage ne peut que passionner!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n’avais jamais écouté de livre audio avant celui ci… enfin si, mais je n’en avais jamais écouté avec attention et envie de savoir la suite !
J’ai vraiment beaucoup appris avec cette lecture. Je racontais au fur et à mesure les anecdotes à mon mari ! C’était vraiment très intéressant.
La voix est à un bon rythme, c’était agréable ! Merci pour cette découverte :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci pour ce partage .
J ai adoré.
Enfin un hommage aux femmes digne de ce nom.
Les grandes oubliées porte bien son nom mais désormais elles font parties du devant de la scène grâce à cet ouvrage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On n'imagine pas le nombre de femmes ayant participé à l'histoire mais dont on ne parle pas à l'école... En tout cas à mon époque, j'espère que ça a été mis à jour au fur et à mesure des nombreuses découvertes.

Un livre nécessaire pour sa déconstruction personnelle. Je ne sais pas trop comment vous en parler... Il est riche en recherches actuelles qui démontrent bien que les femmes n'étaient pas mise de côté pour les tâches les plus dures ni pour les batailles potentielles. L'homme a invisibilisé la femme assez tardivement dans l'histoire d'homo sapiens en fait.

Les féministes, de nos jours, ne sont pas plus violentes que celles de notre passé, c'est une image qui a la vie dure malheureusement.

Je vous recommande grandement cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un ouvrage passionnant sur la façon dont les femmes ont étés gommées de l'histoire, démontrant par de nombreux exemples que toutes les fonctions ont été assumée par des femmes, avant qu'on en fasse disparaitre la trace.
La lecture par l'autrice permet de bien entendre l'ironie de certains de ses propos.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà près d’un mois que j’ai terminé ce livre. Je l’ai adoré et pourtant je n’arrive pas à trouver les mots pour en parler. Je vais faire simple et aller droit au but : c’est hyper intéressant.

Dans ce livre Titiou Lecoq va revenir sur des siècles d’histoires (et même avant avec un petit chapitre dédié à la préhistoire) en se focalisant sur les femmes. Non seulement elle va revenir sur les idées fausses qu’on a sur les femmes des différentes époques, non seulement elle va nous parler de quelques-unes des femmes à avoir marqué leur époque, elle va surtout tenter de nous expliquer pour ces femmes, pourtant très importantes nous sont pratiquement inconnues. Pourquoi n’avons nous pas retenu leurs noms ? Pourquoi n’en parle-t-on pas à l’école ? Elle s’appuie sur plusieurs études récentes qui viennent tordre le cou à de nombreuses idées reçues qu’on peut avoir, notamment sur le Moyen Âge.

Grâce à ce livre, j’ai découvert de nombreuses femmes que je ne connaissais pas et ça m’a donné envie d’en savoir plus.

Le fait de l’écouter en audio c’était très agréable. J’adore qu’on me raconte, qu’on m’explique des trucs. J’ai pris beaucoup de plaisir à écouter la version audio. Le livre est d’ailleurs lu par l’autrice elle-même et je trouve ça intéressant de découvrir le texte lu par la personne qui l’a écrit.

Mais le problème c’est que je n’ai aucune mémoire des noms. Et comme je vous disais, cette écoute m’a donné envie d’en savoir plus. Comme je n’allais pas tout réécouter un calepin à la main, j’ai décidé de m’acheter le format papier. Je vais ainsi pouvoir y retourner à l’envi reprocher telle ou telle information, mais surtout je vais pouvoir partager cette lecture avec mes filles. D’ailleurs Miko c’en est déjà emparé. Le sujet l’intéresse et je suis très curieuse d’avoir son avis sur cette lecture.

Le livre est écrit, je pense, à l’adresse d’un lectorat adulte. Cependant, bien que très bien documenté et riche en détails et références, j’ai trouvé le texte très abordable et je pense que ce sera accessible pour l’ado de la maison.

Inutile de repréciser que j’ai beaucoup aimé ce livre, le fait que j’achète la version papier après avoir écouté la version audio a du vous mettre la puce à l’oreille. 😉 Sincèrement, si vous aimez l’histoire et que vous voulez en découvrir une approche féminine et féministe, ce livre est pour vous.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai mis du temps à écouter cet audiolib généreusement accordé par Netgalley car je voulais le déguster et profiter intensément de chaque détail. Il a été mon compagnon pendant les heures d'épluchage et de cuisine que je n'arrive pas à refiler à mon mari, élevé qu'il a été dans l'idée que la cuisine de tous les jours, les femmes aiment !! et la sienne en particulier !

Quelle ignorante j'ai été jusqu'à ce jour ! Grande a été ma surprise de m'apercevoir que moi non plus je n'étais pas capable de citer une femme qui a marqué mon enfance, lu un livre de femme avant de le faire exprès, de citer une héroïne qui ait pu changer ma vie ! Certes Beauvoir, je connais mais comprendre que je m'étais mise dans la peau d'un homme...60 ans de ma vie a été une révélation !

En prêtant le livre à ma petite fille de 15 ans je lui ai posé la question .. eh bien elle non plus ! Elle m'aurait cité Eisenhower et non une femme !
L'autrice qui est aussi la lectrice de ce livre audio nous entraîne dans une relecture de chaque grand moment de ces quelques milliers d’années, et nous allons de surprise en surprise.
Pour avoir étudié Betty Friedan, je connaissais la dépression américaine, ses causes et ses connaissances mais découvrir certaines personnalités et certaines interdictions purement patriarcales m'ont perturbée. L’enchaînement semble couler de source et on comprend mieux pourquoi donner un léger coup de pied est notablement insuffisant ! Secouer le cocotier des deux mains et toutes ensemble c'est la seule solution.
Savoir ce que nous avons perdu permet de voir la route à suivre pour regagner le terrain abandonné, pied à pied ou à grandes enjambées. Les plus jeunes s'en chargement, parfois violemment. Trop ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après une préface de Michelle Perrot, grande historienne et universitaire pionnière des recherches sur l'Histoire des femmes, qui donne immédiatement le la, nous sommes plongés dans l'histoire de nombreuses grandes oubliées de l'Histoire, oubliées justement parce que femmes dans un monde patriarcal.

Oubliées tant dans les domaines politique, scientifique, qu'artistique, depuis les premiers temps de la Préhistoire jusqu'à nos jours, c'est ce que nous expose Titiou Lecoq avec brio dans une démarche tout autant rigoureuse, exemples concrets et documentés à l'appui, que personnelle - c'est souvent de sa propre expérience de femme qu'elle part pour mieux introduire les faits historiques proposés : ainsi, dès sa propre enfance, elle a commencé à se questionner sur la représentation, particulièrement moindre, de femmes illustres dans les manuels.

Au fil des siècles, des faits et des anecdotes, l'on entre avec plaisir dans une autre Histoire, la voix et le ton de l'autrice, dans lequel l'on sent bien souvent les petits piques d'ironie poindre et toute l'envie de nous offrir cette autre Histoire, mettant parfaitement en valeur l'ensemble du propos.

Je remercie les éditions Audiolib et NetGalley de m'avoir permis de découvrir ce livre audio vraiment passionnant à écouter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec Les grandes Oubliées, Titiou Lecoq propose une réécriture de l’Histoire en y réinscrivant les femmes, dont le rôle a été volontairement minimisé, la présence volontairement effacée par des siècles de domination masculine.

Titiou Lecoq ratisse large ; elle part de la femme préhistorique qui, même si elle est absente des manuels scolaires, a forcément existé. Puis elle évoque, entre autres, les femmes guerrières de l’Antiquité, la place des femmes au Moyen-Âge, le fait qu’elles aient activement participé à la construction des cathédrales, les chasses aux sorcières, les bas bleus, le rôle des femmes au siècle des Lumières, les héroïnes méconnues de la Révolution française, l’hystérie bien commode, les femmes au cours des deux guerres mondiales…
TItiou Lecoq évoque aussi la non-utilisation du mot « autrice », réapparu seulement de nos jours, l’absence des écrivaines dans les anthologies, la « maternalisation » sociale du XIXème siècle, la démasculinisation du langage, l’apparition progressive d’une conscience politique féministe…
Elle ne se cantonne pas à l’Histoire de France, élargit son propos à l’identité et aux fonctions des femmes dans d’autres pays.

Une chose est certaine : de tout temps, les femmes ont agi, régné, écrit, milité, créé, combattu, crié, revendiqué.... Et pourtant elles sont, pour la plupart, absentes des manuels d’histoire.
Force est de constater qu’encore aujourd’hui, la pensée sexiste est toujours d’actualité, qu’il faut encore et toujours « lutter contre l’oublioir »…

Voilà un essai très intéressant, documenté et argumenté. J’ai apprécié son style vulgarisateur très abordable et vivant, un peu tiqué parfois sur un langage un peu familier.
J’ai lu cet essai dans sa version audio proposée par Audible et agréablement lue par l’autrice. J’ai déjà eu l’occasion de dire, que pour ce type de livres, l’audio-lecture est parfois inconfortable pour moi car il me manque la possibilité de me raccrocher à un sommaire, à une chronologie… Ici, l’exposé est suffisamment clair pour que cet inconvénient reste mineur.

En conclusion : une réflexion à méditer, un ouvrage à mettre entre toutes les mains.

#LesGrandesOubliées #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après un passé si tourmenté, plein d'injustices, de cruautés et de crimes envers les femmes, on comprend la nécessité de l'existence du féminisme en France. La femme française a vraiment bavé tout au long des âges par la main de l'homme. C'était une lecture passionnante et très instructive, on découvre pleins de choses sur des figures féminines exceptionnelles qui ont été complètement supprimer des livres d'histoire et même de la mémoire française. Un essai très important à lire et à faire lire aujourd'hui.

Merci à Netgalley et à Audiolibe pour ce livre audio en échange d'un avis honnête. J'ai adoré écouter cet essai lu par l'autrice elle-même.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :