Les Grandes Oubliées

Lu par Titiou Lecoq
Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 22 juin 2022 | Archivage Aucune
Audiolib, Essais & Documents

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesGrandesOubliées #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un processus naturel. Ce n’est pas exact. On a travesti les faits. »

De tout temps, les femmes ont agi. Elles ont régné, écrit, milité, créé, combattu, crié parfois. Et pourtant elles sont pour la plupart absentes des manuels d’histoire.

Pourquoi ce grand oubli ? De l’âge des cavernes jusqu’à nos jours, Titiou Lecoq s’appuie sur les découvertes les plus récentes pour analyser les mécanismes de cette vision biaisée de l’Histoire. Elle redonne vie à des visages effacés, raconte ces invisibles, si nombreuses, qui ont modifié le monde.

Pédagogue, mordante, irrésistible, Titiou Lecoq propose un livre et une lecture engagés. Elle révèle au grand jour les rôles qu’ont joués les femmes dans l’Histoire, et s’inscrit avec brio dans la lignée des travaux de l’historienne Michelle Perrot qui signe la préface.

« Femme libre et engagée, esprit avide et curieux, écrivaine confirmée, Titiou Lecoq livre un grand récit, passionnant et vrai. » Michelle Perrot

Les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre leur redonne leurs voix.

 

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035409845
PRIX 20,95 € (EUR)
DURÉE 6 Heures, 25 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Une redécouverte de l’Histoire à travers les femmes trop souvent oubliées. À mettre dans toutes les mains.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Titiou Lecoq nous a fait un immense cadeau avec cet ouvrage : elle relit l' Histoire humaine avec beaucoup de passion, une précision historique et un ton libre réjouissant, en y mettant en avant le rôle prépondérant d'un certain nombre de femmes, de la Préhistoire à l'époque contemporaine. La journaliste attire surtout notre attention sur le fait que dans nos manuels scolaires, et dans notre représentation de l'Histoire, ce sont les hommes qui occupent toujours le devant de la scène. Mais où sont passées ces femmes ? Oubliées ? Ou effacées ?
Titiou Lecoq décide, en s'appuyant sur des travaux universitaire récents dont ceux de Michelle Perrot, de re-mettre dans la lumière les femmes, artistes, soldates, autrices, reines, femmes politiques, avocates, militantes, poétesses, et autres chevaleresses qui ont été au cœur des événements historiques majeurs, et qu'on a simplement fait disparaître. Non, nous rappelle-t-elle, l'Histoire n'est pas une donnée objective, elle est le fruit de choix, d'exclusions, d'une pensée dominante, faite par les hommes pour les hommes, une volonté claire de prise de pouvoir qui a sciemment mis de côté les femmes, les reléguant à la sphère privée, au sentiment et à la frivolité, à l'anecdote.
C'est absolument passionnant, révoltant et d'utilité publique, avec une touche d'humour et d'ironie que la lecture à voix haute, faite par Titiou Lecoq elle-même, restitue avec talent! Une œuvre de vulgarisation qui donne voix aux Oubliées de l'Histoire, qui démontre que la place des femmes dans nos sociétés n'a rien à envier à celle d'autres époques historiques, et que le féminisme n'est pas une option. Non, le masculin ne l'emporte pas toujours sur le féminin, n'en déplaise à l'Académie Française ! A lire et à faire lire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?