Slay

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 9 juin 2022 | Archivage 31 juil. 2022
Éditions Akata, Young Novel

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Slay #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Kiera Johnson est une élève exemplaire, une tutrice en maths et l’une des seules lycéennes noires de l’académie Jefferson. En sécurité dans sa chambre, elle rejoint des milliers de joueuses et joueurs noirs sur SLAY, un RPG de cartes multijoueur. Mais personne ne sait que c'est elle, Kiera, qui a créé ce jeu, pas même ses amis ou sa famille et encore moins son petit ami, Malcom, qui pense que les jeux vidéo ne sont qu’une distraction pour les hommes noirs. Mais quand un adolescent de Kansas City est assassiné à cause d’une dispute qui a eu lieu en ligne, SLAY est immédiatement catalogué comme un jeu raciste, violent et où se réunissent des criminels. Et comme si ça ne suffisait pas, un troll anonyme infiltre la plateforme et menace de poursuivre Kiera en justice pour « discrimination anti-blancs ». Est-il possible pour la jeune fille de garder son identité secrète alors qu’elle doit protéger le jeu qu’elle a créé ?

Kiera Johnson est une élève exemplaire, une tutrice en maths et l’une des seules lycéennes noires de l’académie Jefferson. En sécurité dans sa chambre, elle rejoint des milliers de joueuses et...


Formats disponibles

FORMAT Autre
ISBN 9782382122211
PRIX 16,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

SLAY m'a attiré autant grâce à sa couverture que pour son résumé. J'en ressors avec un avis positif qui me rend curieuse de découvrir d'autres romans de la collection Young Novel de chez Akata (ME connue pour ses mangas).

"Le jour, je suis une brillante élève de Jefferson Academy. La nuit, je me transforme en la déesse nubienne que la plupart des gens connaissent sous le nom d'Emerald." - Kiera

• • • • •
Kiera est la créatrice du jeu de réalité virtuelle SLAY, mais ses proches n'en savent rien. L'adolescente essaie de concilier cela, avec sa vie de famille et sa vie au lycée, où le poids d'être une des rares élèves noires se fait sentir. Mais les choses se compliquent lorsque qu'un joueur se fait tuer. Difficile pour Kiera de ne pas se sentir coupable...
• • • • •

Le roman a une vrai dimension sociale, car les personnages se posent des questions et débâtent, sur des sujets qui les touchent directement - dont être une femme noire. Il y a des opinions variées, plus ou moins tranchées et nuancées. Steph la petite sœur de Kiera et son petit ami Malcom, ont tou•te•s deux des avis très divergeant. Et Kiera se retrouve entre le deux, sans pouvoir/vouloir mettre en avant son travail/engagement pour SLAY.

"Je n'ai jamais imaginé que le jeu prendrait autant d'ampleur, qu'il me prendrait autant de temps ou qu'il deviendrait aussi dangereux. Je n'ai jamais imaginé qu'un garçon perdrait la vie à cause de moi."

Le fonctionnement du jeu SLAY a une grande importance dans l'histoire, pour son idée de base et son développement ; Kiera l'a créé pour mettre à l'honneur la culture noire. C'est justement cela qui pose problème lorsqu'un joueur est tué, dans la vraie vie, par un autre joueur. Le jeu se fait davantage connaître et sa restriction de n'être ouvert qu'aux personnes noires ne plaît pas à tout le monde, jusqu'à qualifier le jeu et Kiera de raciste... Suivre le cheminement de pensée de Kiera face à cette situation est au cœur du roman, ses doutes et remises en question la font avancer, avec le soutien de quelques-un•e•s pour affronter le jugement de certain•e•s. L'histoire est principalement du point de vue de Kiera, mais elle laisse parfois la main à d'autres SLAYeurs•ses, ce qui permet de comprendre la place que ce jeu a pour elleux, le sentiment de liberté qu'iels ressentent à pouvoir évoluer librement.

"Les Blancs représentent la norme dans tant de secteurs différents, mais à la minute où les Noirs construisent quelque chose pour eux-mêmes, on leur reproche de créer la division."

Kiera est un personnage attachant, qui doit gérer beaucoup en même temps. Mais j'avoue avoir eu une petite préférence pour la tenace Steph ; ses débats, explications et implications. Le fond et la forme (nous sommes souvent immergé•e•s dans le jeu SLAY) sont une réussite. Ce fut une lecture prenante, qui s'est faite de plus en plus intense jusqu'au final, avec pas mal d'émotions. Un "Own Voices Book" (cf. Planète Diversité pour en savoir plus) dans lequel Brittney Morris parle de sujets qu'elle connaît et ça se ressent dans la manière de les aborder.

Merci aux Éditions Akata, via NetGalley, pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un bon roman coup de coeur qui traite d’injustices, mais aussi de persévérance, d’amitié, de créativité et de partage. Le personnage principal est aussi forte qu’attachante et l’univers immersif. Porteur de messages importants, Slay rappelle l’importance pour les minorités de pouvoir bénéficier d’espaces sûr. Une pépite

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai refermé Slay et waouh, quelle découverte. Un pur voyage littéraire dans un monde incroyable, tant ancré dans le monde réel que celui des jeux vidéos.
Une semaine où chaque jour, j'avais hâte de retourner au livre, de suivre ma reine noire Émerald dans ce combat, sa volonté de faire de Slay, son jeu vidéo, un endroit inclusif qui célèbre l'identité noire dans toutes ses complexités.
La phrase est très longue, j'avoue.

Alors Slay, de quoi il s'agit ?

Le résumé plante très bien le décor, sans toutefois en dire trop, ce qui est très bien.
Au lieu d'en refaire un autre au risque d'en dire plus que nécessaire, je vais plutôt vous partager mes sentiments par rapport à ce livre.

J'ai vu passer Slay tellement de fois sur Booksta. Et avec que des avis positifs. J'étais très intriguée donc et curieuse de le lire pour me faire mon propre avis.
Lorsque ma demande a été validée par la ME sur NetGalley, quelle joie ce fut !
Je n'y croyais pas beaucoup, mais très heureuse de m'être jetée à l'eau.

Alors, Slay, pourquoi devriez-vous le lire ?

Slay est un vrai processus de remise en question, de quête de soi, de son identité culturelle.
J'ai aimé comment l'autrice a abordé chacun de ses thèmes. Ce n'était nullement une seule manière de pensée rigide qui dictait des règles de ce que devrait faire ou ne pas faire telle ou telle personne noire. Loin de là.
On a une vue 360°, si je puis le décrire ainsi, avec des personnages, qui chacun dans leurs rôles font de Slay un monde pas si différent du nôtre. Avec ses réalités, ses atrocités, mais ses beautés aussi.

Slay est un jeu vidéo. Et pas n'importe lequel. Un jeu conçu par une adolescente noire non pour montrer un certain élitisme noir, mais présenter au monde la richesse et la complexité de la culture noire.
L'univers ou plutôt les univers du jeu sont très bien détaillés. À chaque scène, c'était tellement bien décrit qu'on s'y croirait.
Je me rappelle encore du tout premier combat dans Slay où j'avais l'impression de voir l'arène s'ériger en face de moi.

Les notes de bas de pages à la fin des chapitres permettent de comprendre le contexte d'écriture de l'autrice, le choix des mots. Cela aide à mieux comprendre la démarche d'écrire et mieux saisir le sens à attribuer au mot ou à l'expression.

L'inclusivité est permanente. Ce n'est pas utilisé comme un effet de style, mais plutôt une démarche qui s'est ressentie tout au long de l'œuvre.

On parle d'appropriation culturelle évidemment, et sur ce volet, j'ai beaucoup apprécié comment c'est abordé.
On retrouve une jeune fille lasse d'être devenue la référence dans son école parce que l'une des deux seules filles noires au milieu d'une centaine d'étudiants.es blancs.hes.

Une jeune fille qui doit quand même faire attention sous peine de voir ses propos déformés ou encore sortis de leur contexte. C'est d'ailleurs pour cela que Slay existe. Pour qu'elle ne soit pas la porte parole des personnes noires du monde entier, mais plutôt un monde où elle se contente d'être elle.

J'ai beaucoup apprécié la réflexion autour de ce livre et des thématiques qu'il soulève.
Je ne vis pas les mêmes réalités ni ne suis dans le même environnement que Kiera, mais c'était vraiment édifiant pour moi de découvrir et de pousser mes questionnements vers des points que j'ignorais. Et, il y en a beaucoup.

Lisez Slay. Pépite.

Si je devais brièvement résumer les raisons pour lesquelles lire Slay, ce serait :

Le jeu
Les thèmes abordés
Le développement des personnages
L'intrigue
La richesse culturelle de l'œuvre
Le style d'écriture
Tout.

Je le redis encore, lisez Slay. Un livre d'utilité publique !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai été totalement subjuguée par ce résumé ! Il promettait tant de sujets importants et percutants mais la question qu'on se pose toujours c'est : l'histoire tient-elle ses promesses ? N'ayez aucun doute avec Slay !

J'avoue être totalement bluffée par tout le panel de thèmes abordés par l'autrice mais également par la puissance des débats qui pouvaient s'y trouver. On s'éduque tout en découvrant l'histoire de différents personnages qui sont tous portés par des questionnements différents mais qui finalement finissent par se rejoindre. Il y a une multitude d'opinions, Brittney Morris a clairement réussi à retranscrire notre société actuelle, c'est absolument brillant ! L'écriture est claire, argumentée, puissante, percutante et entraînante. Une fois commencé Slay il est difficile de s'en détacher.

C'est intéressant de voir des sujets sous le prisme de personnages différents, le lecteur peut se faire sa propre idée et n'est pas forcément influencé par la pensée du personnage principal. C'est un choix surprenant mais à la fois tellement justifié avec un tel récit !

Je suis une grande fan de jeux vidéos en ligne, j'adore regarder des lives, et il m'est déjà arrivé d'entendre des insultes racistes, homophobes, sexistes et j'en passe lors des différentes parties. Je trouve que l'autrice a su parfaitement retranscrire cet univers qui peut être très positif (le fait d'apprendre le travail d'équipe, de se faire des amis, l'entraide,...) mais aussi le côté négatif avec les débordements totalement inacceptables qu'il peut potentiellement y avoir. J'aime le fait que le personnage central ait créé cet univers afin d'honorer la culture noire sous toutes ces formes. La pluralité de cette culture est mise à l'honneur, c'est vraiment intéressant à découvrir !

L'histoire de Brittney Morris est aussi immersive que Slay, elle porte des messages importants et des valeurs fortes ! A travers ce roman réaliste l'autrice dénonce le racisme et les injustice mais souligne également l'importance d'être bien entourée, d'être solidaire, et de persévérer pour ce en quoi on croit. Je tenais à applaudir également le côté inclusif de l'écriture, ça fait plaisir à lire !

J'avoue que sur certains aspects l'histoire m'a ramené à la série Netflix "Dear White People" avec l'importance de bénéficier d'espaces sûr pour les minorités et les opprimés.

Cette lecture a été intéressante, percutante et monte petit à petit en intensité, ce qui n'est pas pour déplaire au lecteur. Ce roman own voice devrait être mis dans les mains de tou(te)s !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mon coup de coeur du mois de Juin c'est Slay ! Je l'ai lu en moins d'une journée tellement j'étais absorbée par l'histoire.
J'adore la plume de Brittney, fluide et hyper envoutante donc ça a été un réel plaisir de la lire. Ensuite, l'histoire est fabuleuse, les questions sociétales sont hyper bien tournées et on se pose de vrais questions sur ce jeu : est-il raciste ? ou simplement n'aimons nous pas que les "non blancs" aient des safes places ?
J'ai adoré le personnage de Kiera, superbement construit dans ses doutes et ses joies, dans son questionnement perpétuel, j'ai sentie ses doutes et ses rêves comme s'ils étaient les miens.
Même les autres personnages sont bien construits.

En bref, un réel coup de coeur pour moi

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un titre engagé dès le début avec un message fort: battez-vous autant que vous le pouvez pour vos droits et faites entendre votre voix !

Slay est un roman important et prenant sur la passion, mais surtout le racisme et la place des personnes de couleurs dans le milieu des jeux vidéos. Il y a des mots, des phrases qui peuvent parfois tout changer. Du tout au tout, les vies peuvent changer sans jamais s'y attendre. Kiera est une jeune adolescente exemplaire et d'une intelligence à vous couper le souffle. Et son combat, elle le vit au quotidien en devant faire face aux jugements violents et racistes des personnes qui l'entourent.
Slay n'est pas seulement une histoire sur la passion du gaming. C'est avant tout une histoire engagé sur la liberté d'expression et les limites qu'il faut se mettre pour ne pas plonger tout au fond du trou.
Un vrai coup de coeur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :