Les enfants du Préventorium

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 20 mai 2022 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesenfantsduPréventorium #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Article 2048. Tout enfant présentant un caractère potentiellement déviant devra, dès l'âge de 3 ans, être retiré à ses parents pour être interné au Préventorium. Il y sera mis à l'isolement et recevra un traitement approprié.

Ce que la loi n'avait pas prévu, c'est que les traitements administrés doteraient les enfants de pouvoirs psychiques inattendus...

Anaël, Miklós, Untu, Nour, Léana et Jão ont grandi ensemble dans le Préventorium. Mais, quand ils découvrent que le plus jeune d'entre eux, Jão, est atteint d'un cancer incurable, ils commencent à remettre en question le discours des adultes qui les encadrent.

Et si les médicaments qu'on leur donnait étaient responsables de la maladie de leur ami ? ou responsables de ces étranges aptitudes qu'ils ont développées ?

Les adolescents sont désormais prêts à tout pour percer les mystères de l'institut et tenter de s'évader.

Article 2048. Tout enfant présentant un caractère potentiellement déviant devra, dès l'âge de 3 ans, être retiré à ses parents pour être interné au Préventorium. Il y sera mis à l'isolement et...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782215163558
PRIX 13,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un nouveau roman jeunesse de Fabien Clavel ? Je ne pouvais que découvrir cette histoire ! Je ne trouve pas cette couverture attirante, mais après avoir lu le résumé, il fallait que je lise ce roman.

On fait la rencontre de cinq adolescents et d’un enfant qui sont enfermés dans le Préventorium depuis tout petit. Ils sont enfermés car ils ont des dons particuliers et ont des traitements pour les aider à se contrôler. Un incident se passe dans le Préventorium qui va perturber leur quotidien et vont commencer à se poser certaines questions… Et s’il y avait un monde libre derrière ces grands murs ?

On suit l’histoire à travers Anaël, c’est elle la plus terre à terre du groupe et d’ailleurs, c’est elle qui n’a pas de pouvoir. Elle va se rendre compte de beaucoup de choses. Dans leur recherche d’informations, sur leurs origines, ils vont découvrir que Jão est malade, ce petit garçon qui est arrivé y’a à peine trois ans est venu compléter le groupe d’adolescents. Tous, se sont pris d’amour pour Jão et veulent tous le protéger. Depuis trois ans, Jão demande après ses parents et c’est pour cela qu’ils veulent ramener Jão chez lui, pour le rendre heureux dans ses derniers jours. Un plan d’évasion se met en place et ils vont enfin découvrir le monde derrière les murs.

Après la découverte de l’univers, de l’origine de leurs pouvoirs et de pourquoi le Préventorium existe, on enchaine sur leur évasion. On ne s’ennuie pas une seule seconde avec ce roman, le rythme est soutenu et l’écriture est fluide. Les personnages sont très touchants, ils ont chacun un caractère mais se complète. Ils vont devoir prendre des décisions et ils vont découvrir ce nouveau monde qui ne connaissent pas.

Une certaine journaliste qu’on commence à bien connaitre à force de lire les romans de l’auteur va les aider. Et puis cette fin, très belle fin qui retourne le cerveau !!!! Après cette révélation, on se refait l’histoire depuis le début en se disant mais waw !! Cette fin est le point fort de ce roman je trouve, sans cette fin je n’aurai pas autant adoré ce roman.

Je tiens à remercier Netgalley et les éditions Fleurus pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le Préventorium est une institution scientifique et la solution trouvée pour répondre aux problèmes de délinquance. Mais les médicaments donnés aux enfants jugés violents ne sont pas sans conséquences.

En tant que bibliothécaire jeunesse je connais le nom de cet auteur mais je n’avais pas encore eu l’occasion de le lire. C’est chose faite avec “les enfants du Préventorium”. J’ai du mal à me faire un avis tranché. J’ai reçu une autre de ses nouveautés chez le même éditeur “La revanche des méchants” qui me permettra de découvrir si j’aime l’écriture de cet auteur. En tout cas sa proposition d’histoire est intéressante. Quand j’ai lu le résumé je m’attendais à un parti pris très fantasy, mais ce n’est pas du tout le cas.

Un projet intéressant
Je n’avais pas eu connaissance de ce projet avant d’en lire l’explication à la fin du roman. Les Incorruptibles est un prix littéraire jeunesse dont les jurés sont les enfants. Les écoles, les médiathèques, les centres de loisirs etc. peuvent s’inscrire et faire participer leur classe ou un groupe d’enfants. Tous les ans ils reçoivent les livres sélectionnés et peuvent voter pour leur préféré.
Dans le cadre de ce prix, l’association des Incorruptibles a mis en place “le feuilleton des Incos” qui met en relation des auteurs et les enfants. Ce projet a pour but de faire découvrir aux enfants les processus de création d’un auteur, les coulisses de la création d’un livre sous forme de correspondance avec un auteur et d’une lecture par épisodes d’un roman en cours d’histoire. Fabien Clavel s’est prêté à l’exercice pour “les enfants du Préventorium”.
L’auteur nous explique qu’il était anxieux à l’idée de soumettre son texte aux “jugements décomplexés des jeunes.” Ce qui a mené à des échanges, des débats, des mots doux, des questions existentielles etc. Ce projet a ensuite été publié comme n’importe quel livre.

Les enfants du préventorium
L’histoire est vraiment centrée sur eux. Le roman débute même sur leurs dossiers qui nous annoncent leur nom, leurs particularités et leurs dons. Puis nous les découvrons dans leur quotidien à travers Anaël, le narrateur. Et dans le huis-clos qu’est le Préventorium leur quotidien est millimétré par le centre. Entre les moments qu’ils peuvent passer ensemble, les heures de cours et les visites médicales nous assistons à leurs échanges.
Les enfants s’inquiètent pour Jao, le plus jeune. Il est avec eux depuis seulement trois ans mais ils sont tous très attachés à lui. Il va être leur moteur. Car Jao est très jeune malgré un physique d’adulte (6 ans) et très fragile psychologiquement. Il pleure souvent en réclamant ses parents. Alors quand ils apprennent qu’il est mourant et que les adultes leur mentent, les enfants décident de prendre les choses en main. La confiance avec la docteure Yasu est rompue.
Chacun a sa personnalité et chacun apporte quelque chose au groupe et à l’intrigue. L’un d’eux sera même la grande surprise à la fin du roman que je ne vais pas vous dévoiler. Ils sont tous attachants car nous les savons blessés par la vie et ce que les adultes leur ont imposé. Ils sont le grand atout du roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé le résumé du livre, qui m'a tout de suite intriguée et donné envie de découvrir le roman.
On y suite 5 adolescents et un enfant de 6 ans. Chacun a des particularités. Ils sont enfermés au Préventorium pour être soignés. Mais le doute s'insinue chez eux au fur et à mesure, Le centre essaie-t-il vraiment de les sauver? Ou est-ce à cause du centre qu'ils sont devenus si particuliers?
J'ai beaucoup aimé cette lecture jeunesse. Le ton est donné dès le début, pas de temps morts, une intrigue qui attise la curiosité. Les personnages sont attachants, surtout Jao, petit garçon dans un corps de géant. La fin est bien écrite, je ne m'y attendais pas.
Au delà de l'histoire en elle même, j'ai trouvé géniale l'idée qui a permis de construire ce roman. Ce projet autour du prix des Incorruptibles, il fallait y penser.
Une belle lecture, qui séduira les jeunes de 12 ans et les moins jeunes

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne connaissais pas l'auteur mais la 4 éme de couverture m'a bien tentée sur NetGalley et je dois dire que ce fut une belle surprise tant par l'intrigue que par les personnages.

Nous sommes dans le futur, un futur pas vraiment joyeux dans lequel les enfants qui semblent présenter des troubles de caractère pouvant à terme entrainer de la délinquance ou de la violence sont envoyés dans des préventoriums pour y être traités.
Les produits qui sont donnés à ces enfants ne sont pas sans conséquences! Nos héros sont des adolescents (pas tous mais presque) qui ont subi les traitements et qui ont développé des pouvoirs psychiques étonnants. Ils s'accommodent de leurs situations jusqu'au jour où ils apprennent que le plus jeune d'entre eux est atteint d'un cancer foudroyant. Ils réalisent alors que ce sont surement les produits qu'on lui a donné (comme à eux) qui ont provoqué cette tumeur.
D'un commun accord ils vont décider de tenter de s'enfuir pour permettre au petit Joao de guérir et de retrouver ses parents.
C'est une histoire à la fois pleine d'espoir et terrifiante. Elle met en scène des enfants sacrifiés sur l'autel de la science et qui ont été abandonnés par leurs parents. Mais elle met en avant également l'amitié, le courage et l'espoir.

J'ai beaucoup aimé cette histoire et également la plume de l'auteur qui est très fluide et agréable.
Les personnages sont vraiment le point fort de ce roman , ils sont terriblement attachants et on s'inquiète beaucoup pour eux.

En résumé, c'est un roman vraiment intéressant, qui s'adresse à un public jeunesse mais pas seulement et que je ne peux que conseiller.

#LesenfantsduPréventorium #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Article 2048. Tout enfant présentant un caractère potentiellement déviant devra, dès l'âge de 3 ans, être retiré à ses parents pour être interné au Préventorium. Il y sera mis à l'isolement et recevra un traitement approprié.

Et si ce traitement avait des effets secondaires néfastes? On suit 5 enfants/ados qui se découvrent des pouvoirs. L'un d'eux tombant mortellement malade, ils décident de fuguer et de retrouver ses parents avant son décès. Mais le préventorium ne l'entend pas de cette oreille.A qui faire confiance?

Ce livre qui se lit très facilement mêle suspense et émotion. Il est issu du projet "le feuilleton des incos" mettant en contact auteur et jeunes autour de la genèse d'un roman. C'est plutôt réussi même si la fin laisse sur la faim.Une suite bientôt?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Fabien Clavel sait écrire, il n'y a aucun doute là-dessus. Et ce nouveau titre est particulièrement prenant. Et sombre aussi : j'ai adoré, mais je ne le mettrais pas entre les mains de lecteurs trop jeunes ou trop sensibles.

On y suit un groupe d'enfants enfermé dans un laboratoire. Ils n'ont jamais connu l'extérieur, ils suivent des cours et des traitements quotidiens. Et ils l'acceptent. C'est leur vie, après tout. Sauf que les enfants grandissent, se posent des questions, veulent se protéger les uns les autres. Et cela amène à une rébellion. Une rébellion d'autant plus dangereuse que ces jeunes possèdent des pouvoirs pour le moins particuliers.

Le scénario pourrait avoir écrit par Stephen King (ce qui est un vrai compliment dans ma bouche). Et même s'il faut un peu de temps au début du livre pour bien identifier les différents personnages, on finit par s'attacher à eux. Particulièrement au narrateur, Anaël. Ce qui est normal, puisqu'il parle pour tous les autres.

Certaines scènes sont particulièrement touchantes. Il y a une vraie émotion dans les rapports que les personnages ont entre eux.

C'est difficile de parler plus du livre sans trop le spoiler, mais il mérite d'être lu. Et puis, il pose aussi des questions : comment peut-on dire qu'un enfant de trois ans est trop difficile et qu'il faut l'enfermer parce qu'il va devenir un délinquant ? Et la manière dont ils sont traités me fait un peu penser à La Nuit des enfants-rois (que j'ai lu il y a bien trop longtemps pour me souvenir de tous les détails...). Pour moi, c'est plus un livre pour ados ou adultes que pour enfants. Certains moments peuvent être effrayants. Car il n'y a pas que des enfants, il y a aussi des monstres dans cette histoire. Et tous ne se remarquent pas au premier coup d'oeil...

Le livre est vraiment bon, en tout cas. Mais prenez peut-être le temps de le lire avant de l'offrir autour de vous...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre est une petite pépite, je l'ai absolument dévoré en seulement quelques heures !
L'histoire est haletante, surprenante !
Pleins de mystères, des personnages attachants...
Bref, ce livre a tout pour plaire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un texte touchant sur la diversité, la peur de l'autre, de ce que l'on ne connaît pas, les dangers de la science (utilisée à mauvais escient), l'individualisme, l'égoïsme et au contraire l'empathie, la solidarité et la bonté.
Un système cynique, autoritaire et négligent qui peine à protéger sa jeunesse et à sauvegarder ses véritables intérêts, ou l'utilise sans scrupules? Des parents conformistes, dépassés ? Des "déviances" "soignées" en centres fermés, un lieu qui traite préventivement une "maladie" qui s'appelle divergence, un monde où l'on devance et réprime toute aspiration à la différence, le soi-disant "bien commun" au nom de quoi on écrase tout ce qui pourrait être une menace, cela ne nous rappelle rien ?
Cet ouvrage d'anticipation à destination de la jeunesse est un grand cri d'alarme qui nous ouvre les yeux sur bien des exemples anciens, récents ou actuels. Et, si nous n'y prenons pas garde, futurs... Et cela à l'échelle planétaire à en croire les prénoms de nos protagonistes.
Un texte touchant sur la diversité, la peur de l'autre, de ce que l'on ne connaît pas, les dangers de la science (utilisée à mauvais escient), l'individualisme, l'égoïsme et au contraire l'empathie, la solidarité et la bonté.
Un grand moment de lecture !

#LesenfantsduPréventorium #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Anaël, Miklos, Untu, Léana et Joao sont des enfants. Que l’on soigne, leur a-t-on dit. On leur a expliqué aussi que pour leur bien, il fallait les garder enfermé dans un centre médical.

Et depuis toujours, ou presque, ils vivent ensemble. Ils se sont construit une espèce de fratrie, avec des particularités intéressantes. Mais le jour où un élément est remis en question par ces jeunes patients, c’est la porte ouverte pour le questionnement.

Porte qu’ils s’empressent de franchir... et ils vont découvrir qu’ils sont dans une situation inimaginable...

La couverture m’a séduite, le résumé m’a convaincu, ma lecture m’a enchantée!

Nous sommes en 2040, et l’auteur nous présente une société qui a développé davantage de contrôle à tous points de vue. Les caractères et les comportements sont analysés, et les dangers de déviance sont traités à la source.

Tout au long du récit, nous suivons ce petit groupe dans son raisonnement, dans sa recherche de la vérité les concernant. Avec eux, nous découvrons une société futuriste, c’est vrai, mais finalement pas si loin de la nôtre, où tout et tout le monde doit entrer dans des cases précises.

C’est effrayant, intéressant, touchant. Et en même temps, il y a aussi quelques jolies surprenantes, des retournements de situation qu’on n’a pas vu arriver.

J’ai vraiment adoré cette lecture, de la première à la dernière ligne. Je ne peux que vous encourager à le découvrir à votre tour!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Anaël, Miklos, Untu, Nour, Léana et Jao ne connaissent rien du monde extérieur, ils ont vécu la majeure partie de leur vie enfermés dans l’enceinte du Préventorium. Ils sont placés sous l’autorité de la doctoresse Yasu et de l’équipe médicale. Les six adolescents ont, en effet, besoin de soins quotidiens, mais ils ignorent tout de leur maladie. Suite à un incident survenu pendant qu’ils suivaient un cours, les adolescents se mettent à douter de la bienveillance du personnel médical, ils sont bien décidés à découvrir les véritables raisons pour lesquelles ils sont retenus au Préventorium.

L’univers dans lequel se déroule l’histoire est intéressant, je trouve regrettable qu’il ne soit pas plus exploité ! On comprend rapidement que le Préventorium est un lieu inquiétant, qu’il abrite des dangers et que les adultes ont un comportement étrange, ils ne disent pas toute la vérité aux adolescents.
Les personnages sont touchants dans leur fragilité, on a envie de les protéger, de les voir réussir dans leur quête.
C’est un roman d’aventure intéressant, où les éléments s’enchaînent rapidement donc il n’y a aucune longueur, mais j’ai justement trouvé que le rythme était trop rapide pour apprécier pleinement l’histoire. Il y a un très bon plot twist vers la fin, je ne l’ai pas vu venir et j’ai adoré l’effet de surprise. Je trouve fort dommage qu’on n’ait pas plus d’informations sur les motivations du Préventorium et les sociétés qui l’aident, ainsi que sur le gouvernement. J’aurais également voulu en savoir plus sur les raisons qui ont poussé les parents à abandonner leurs enfants et sur les événements du dortoir A, beaucoup de questions restent sans réponse…
Cela reste malgré tout un bon roman jeunesse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est déjà le 3ème roman jeunesse que je lis de Fabien Clavel cette année ! J'avais découvert sa plume dans La revanche des méchants puis dans Les orphelins du rails et une chose est sûre, il aime parler des enfants atypiques, différents, en marge de la société, voire monstrueux. Dans ce roman, on va suivre une bande de jeunes adolescents enfermés dans le dortoir B du Préventorium, des adolescents enfermés pour la plupart depuis leur plus jeune âge pour subir un traitement supposé les aider à mieux gérer toute agressivité, quelle soit interne ou externe. Résultat, à force de perturber leurs sytème hormonal et endocrinien, ils ont développé des pouvoirs, voire des malformations.

Le roman, après avoir posé les bases, enchaîne sur la prise de conscience de leur condition. Eux qui se pensaient protégés ici au centre, découvrent que peut-être ils sont plus comme des prisonniers. Ce constat établi, ils vont chercher à en apprendre plus sur leur cas et le lieu où ils sont. Commencent alors les essais pour dompter leurs capacités et à enfreindre les règles alors que jusqu'à présent ils se contentaient d'obéir et de suivre une routine bien huilée.

Globalement j'ai adoré ce roman, mais je ne le conseillerai pas pour la jeunesse. Il est sombre, dérangeant et même si la fin est ouverte, il n'apporte pas beaucoup d'espoir. Je pense que le format choisi a été le principal frein de ce livre car du coup, je l'ai trouvé survolé, j'aurais aimé en savoir beaucoup plus sur leur avenir, les expérimentations, la fermeture ou non des Préventorium etc.

En résumé, un roman très intéressant à l'ambiance assez sombre, bien que la cohésion entre la bande d'adolescents permette d'équilibrer un peu ce côté. Des sujets originaux et bien traités, à mettre entre des mains d'adolescents ou de YA portés par une plume fluide et agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Article 2048. Tout enfant présentant un caractère potentiellement déviant devra, dès l'âge de 3 ans, être retiré à ses parents pour être interné au Préventorium. Il y sera mis à l'isolement et recevra un traitement approprié." C'est un fait difficile de leur monde, surtout quand on sait que ce sont parfois les parents qui les y envoient ! Tout ça pour avoir une société standardisée à outrance.

C'est ce qu'il va se passer pour Anaël, Miklos, Untu, Léana et Jão. Ces derniers ont tous grandit au Préventorium. Les traitements qu'ils vont y subir vont modifier leurs capacités psychiques. Jusqu'à quel point ? J'aurai vraiment adoré en apprendre plus sur la vie dans le centre, on est placé dedans comme si on connaissait déjà l'endroit.

Mais le plus jeune d'entre eux attrape un cancer, la bande d'amis va tout faire pour le sauver et ils commencent à ne plus croire les adultes. Ils vont dès lors chercher un plan d'évasion et la façon dont il leur est possible de faire payer les mensonges et le mal qui en découlent. Pour l'évasion par contre, je pense qu'il aurait fallu la rendre un peu plausible, car là elle est impossible. Sinon depuis tant d'années d'autres l'auraient déjà fait.

C'est un roman qui se lit plus que vite ! Je n'avais pas envie de quitter ma lecture, j'ai beaucoup aimé. J'ai adoré le tempérament des enfants, ils sont tous différents et attachants. J'ai par ailleurs été étonné par la fin et par le secret d'un personnage. Ce mystère, je ne m'y attendais pas, c'est bien trouvé. Par contre, ne vous attendez pas à un récit trop SFFF, c'est tout de même assez terre à terre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :