Shaman, La trilogie  : Tome I, La Quête

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 12 avr. 2022 | Archivage Aucune
Mama Éditions, Les initiatiques

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #ShamanLatrilogieTomeILaQuête #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Tsenek me regarde stupéfait. La foudre m’a frôlé, et il sait. L’orage est passé, mais le vent souffle encore sur la steppe illuminée par le retour du soleil. Un éclair a frappé. Tsenek sait ce que cela signifie. La désignation. La guérison. La charge aussi. Et parfois le fardeau. » 

Premier volet de la trilogie Shaman, La Quête est le récit d’un jeune Français parti s’initier au chamanisme en Mongolie. Une aventure spirituelle et amoureuse parsemée d’épreuves, à cheval entre deux mondes… pour que la flamme soit ravivée et le feu partagé.

L’auteur

Tigran est visité dès son enfance par des expériences extraordinaires. Rêves lucides, extases spontanées et clairaudience peuplent d’emblée ses jeunes années. 

Touché par les arts sacrés comme par les plantes enseignantes, il étudie le chant classique et l’ethnomusicologie avant de publier ses premiers livres et de voyager de par le monde. 

Après avoir œuvré pendant vingt ans comme éditeur dans le champ de la nature et des spiritualités, il signe son retour aux plaisirs de la plume avec la trilogie Shaman.

« Tsenek me regarde stupéfait. La foudre m’a frôlé, et il sait. L’orage est passé, mais le vent souffle encore sur la steppe illuminée par le retour du soleil. Un éclair a frappé. Tsenek sait ce que...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782845944190
PRIX 14,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Une très belle couverture qui évoque l'unité de tous les règnes.
La quête est le début d'une trilogie prometteuse de Tigran sur le chamanisme en Mongolie.
Alors qu'il poursuit son initiation un jeune français va tomber amoureux. La jeune femme est déjà promise. Rien n'est joué et de nombreuses aides vont lui être envoyées. Parfois le sens lui échappe mais il fait confiance.
Un incroyable ressenti, presque ma maison mais pas tout-à-fait et toutes ces expériences qui me parlent tellement.
Je suis admirative de l'ascèse que s'impose le héros, de cette compassion qui l'anime et de ce parcours si atypique mais ô combien passionnant.
Une belle histoire, de belles personnes, la poésie de la Terre et des êtres que Tigran nous fait vivre.
C'est un texte court, facile à lire et prenant dont je vais m'empresser de lire la suite.
« le récit d'un chemin éclairé vers le guide en soi » Stéphane Allix
Merci à Mama éditions
#ShamanLatrilogieTomeILaQuête #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre, qui se présente comme un conte, premier de la trilogie « Shaman », partage avec nous l’initiation d’un jeune homme de trente-cinq ans, reconnu chamane par une vieille guérisseuse mongole, Otharjanat.
« L’orage est passé, mais le vent souffle encore sur la steppe illuminée par le retour du soleil. Un éclair a frappé. Tsenek sait ce que cela signifie. La désignation. La guérison. La charge aussi. Et parfois le fardeau. »
Il nous fait voyager dans des paysages naturels somptueux en Mongolie, mais aussi métaphoriquement. Le voyage est d’ailleurs souvent davantage intérieur que spatial.
« Moi, le Français de trente-cinq ans, un intercesseur qui s’ignorerait, un voyageur entre les mondes ? Cérémonies au tambour, rituels, transes, visions… tout s’est enchaîné malgré moi à mesure que mes croyances s’écroulaient, et que ces mondes intemporels s’ouvraient. »
Nous découvrons, fascinés, le monde chamanique, les traditions et la culture ancestrale d’une région de Mongolie, dans une plongée au plus profond de nous-mêmes, de ce que nous sommes, et dans le destin du protagoniste, qui en a la révélation foudroyante – au propre et au figuré –, et l’accepte.
« Cinq jours passent. Cette nuit, les ongods devront corroborer les dires de la guérisseuse. Même si les signes de ma désignation sont là, leurs voix sauront se faire entendre, ou leurs contours se manifester. Et alors seulement serai-je vraiment accepté.
La date du rituel a été choisie en regard du cycle de la lune, les préparatifs ont commencé. Offrandes, amulettes, protections et collier toli… chaque élément entre en jeu dans cette cérémonie qui pourra tourner court si l’au-delà ne le voit pas de cet œil. »
« On ne devient pas chaman, on naît chaman. »
Il n’a rien choisi, mais il est choisi et ne va pas refuser cette responsabilité, cette élection qui n’est pas qu’une faveur, au fil d’une évolution au cours de laquelle il devra déconstruire ses repères, se défaire de son moi égoïque et se dépouiller de ce qu’il était pour renaître dans un élargissement cosmique de tout son être, accédant à son statut d’intercesseur entre le monde visible et « le monde-autre », à ses talents de guérisseur, de voyant, de passeur d’âmes (et bien plus encore), se conformant à la demande de la tribu mongole qui l’a accueilli quinze ans plus tôt.
Bien que français, il est « l’avenir spirituel » de ce peuple, qui n’a pas oublié la force symbolique des animaux (cheval, serpent, loup, aigle…), des plantes, de la musique, et qui sait écouter la voix des ancêtres.
Cette « charge », dans tous les sens du terme, il va la recevoir pleinement, et un amour fou, sans limites, sera un élément capital de sa transformation. Dans un cas comme dans l’autre, il sera élu, et « agi » par des forces, une passion, qui le dépassent, mais qu’il accepte.
Toutes les questions qui se posent aujourd’hui à nous avec acuité, notre rapport à la Nature, détournée de ses buts, insuffisamment protégée et respectée, aux animaux inutilement sacrifiés, notre besoin de spiritualité [à l’écart des grandes religions qui trop souvent divisent au lieu de rassembler] pour essayer de déchiffrer un environnement devenu absurde, violent et incompréhensible, l’individualisme forcené et le culte des apparences, les comportements toxiques qu’on ne sait plus combattre, trouvent dans cet ouvrage lumineux des réponses essentielles et rassurantes. C’est d’ailleurs encore une fonction du chaman : rassurer, rééquilibrer, restaurer l’harmonie et la confiance, quelles que soient les épreuves.
En cela ce livre est beaucoup plus qu’un livre : c’est une leçon de vie, et l’occasion de nous connecter avec des zones de nous-mêmes encore ignorées. Une magnifique aventure.
« Tes forces sont à la fois si vastes et si proches de toi que tu peux en être le détenteur impuissant, obnubilé par une quête extérieure quand ta vraie connaissance, reflet de ta magie, demeure au fond de toi. »
Quel cadeau merveilleux ! Un récit puissant, touchant, symbolique, qui ne peut que nous faire réfléchir au sens de l’existence, aux choix que nous faisons, à notre avenir à tous !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grâce à Mama Editions, via net galley, j'ai eu le plaisir de lire La Quête, premier tome de la trilogie Shaman de Tigran.
Cet ouvrage est le récit d'un jeune français parti s'initier au chamanisme en Mongolie.
Une aventure spirituelle et amoureuse parsemée d’épreuves, à cheval entre deux mondes… pour que la flamme soit ravivée et le feu partagé.
La Quête est un ouvrage que je souhaitais lire car je dois avouer que le chamanisme m'intrigue. Je ne l'ai jamais pratiqué, je ne sais pas si j'y crois réellement.. mais j'étais curieuse de découvrir le ressenti de cet homme et son expérience notamment sur les rêves lucides.
Ce premier tome est joliment écrit et plein de poésie. Nous découvrons un autre monde, une autre façon de penser et de voir les choses.
Ce voyage en Mongolie m'a beaucoup plu, la découverte de personnes différentes de celles qu'on côtoie. Un monde porté sur le spirituel, la nature. D'autres valeurs, très importantes et pourtant parfois oubliées dans notre monde moderne.
La Quête est un très bon ouvrage, un premier tome que je recommande et que je note quatre étoiles et demie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Coup de cœur !

Où se cachent la part de réel et la part fictive ?
Voilà la question qui m’a percutée lorsque, en préparant cette chronique, je me suis retrouvée devant les hashtags new-adult, romance et fiction de Mama Éditions. C’est peut-être, finalement, le point fort sous-jacent de ce court roman : brouiller les pistes pour que les messages cheminent dans l’esprit du lecteur ou de la lectrice.

La plume magnifique de Tigran permet aussi cela. Sous ses mots sélectionnés avec soin, qui semblent couler de source, les descriptions (assez brèves), prennent vie. Expérience captivante que de se projeter dans une transe ou chevaucher dans les steppes mongoles…
Ce pays que j’ai foulé, ses paysages m’ont littéralement coupé le souffle. En lisant le livre de Tigran, c’est comme si j’avais pu ressentir à nouveau cette vibration spéciale émanant de la terre et du ciel. J’ai beaucoup apprécié découvrir certains us et coutumes mongols.

L’alternance des expériences passées et présentes offre non seulement du dynamisme au récit, mais permet aussi de cerner en profondeur le personnage principal. La touche de romance, quant à elle, m’a appris une autre façon de présenter un protagoniste important. Grâce à un subtil jeu de regards, Tigran et Hilga se révèlent.

En bref, ce roman mêle tout ce que j’aime : des personnages très bien construits, un style poétique mais sans longueur, une intrigue bien menée et une note de spiritualité très belle.
Le second tome est dans ma liseuse. À très vite pour la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :