Vers un ailleurs meilleur

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 18 mars 2022 | Archivage 30 juin 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Versunailleursmeilleur #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Depuis la grande Catastrophe, la France est coupée en deux. Au Nord, une dictature implacable ; au Sud, derrière un grand mur, le rêve d’une vie meilleure et l’accès, peut-être, aux Oasis africaines...

Après avoir perdu tous ses points de civilité, Maya est condamnée à être remise à jour. Refusant de perdre ses souvenirs, elle prend son petit frère malade par la main et décide de fuir vers le sud et de passer le mur. Comme l’a déjà fait sa mère des années plus tôt. Les voici tous deux migrants parmi les migrants, livrés à des passeurs sans scrupules, traqués par la police des frontières et menacés par les hordes de trafiquants et de truands qui sèment la terreur et l’anarchie dans l’immense désert séparant les deux zones. L’aide d’Arno, un mercenaire casse-cou et suicidaire, leur permettra-t-elle d’échapper aux dangers qui les guettent ? Maya réussira-t-elle à offrir à son frère un avenir et un ailleurs meilleurs ?

Voici une dystopie nerveuse dans un univers à la Mad Max sur le thème très actuel de la migration forcée. Un récit plein d’espoir et d’humanité.

Depuis la grande Catastrophe, la France est coupée en deux. Au Nord, une dictature implacable ; au Sud, derrière un grand mur, le rêve d’une vie meilleure et l’accès, peut-être, aux Oasis...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9791023512540
PRIX

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Pour avoir été irrespectueuse avec ses enseignants, Maya a perdu tous ses points de civilité et est condamnée à être remise à jour : dans 48h, elle aura oublié 10 ans de sa vie, Pas question d'effacer Max, son petit frère autiste de 8 ans de ses souvenirs ! Elle décide alors de fuir vers le sud, de l’autre côté du mur, vers la liberté et les oasis d’Afrique, comme l’avait fait sa mère avant elle. Arno, lui, s’est fait prendre pour un simple vol de bouteilles d’alcool de riz. Il échappe de peu au centre de rééducation. En échange, il intègre le P2CE, un programme de collaboration citoyenne effective et doit traquer les fuyards pour le compte du gouvernement.

La dictature est là et chacun la subit. La solution ? Fuir ! Dès le premier chapitre, le décor est planté. Ça va à toute vitesse, l’écriture est fluide et vivante.
L’auteur a choisi d’inverser le processus de migration, ce sont les gens du nord qui partent vers le sud ; c’est malin car nous, lecteurs, sommes directement impliqués.

C’est une aventure humaine forte et violente, dans un décor écologiquement mort où la survie se joue à chaque instant. Les rebondissements sont nombreux : les passeurs sans scrupules, les truands et les trafiquants, la police et les anciens repris de justice.
L’auteur a choisi le roman à deux voix en alternance, ce qui amplifie le suspense et fait monter l'adrénaline. Cela permet aussi d’avoir les deux points de vue : les migrants avec Maya et la société dirigeante avec Arno, même si ce dernier bascule rapidement dans l’illégalité.. Le lecteur est en totale empathie avec les deux héros.

Une formidable dystopie qui fait écho à notre époque avec les migrations d’aujourd’hui pour des raisons écologiques, ou politiques. Nul doute que les jeunes lecteurs vont trembler avec Maya et Arno et vont pouvoir réfléchir sur l’avenir de notre société.
Merci à NetGalley et aux éditions du Seuil pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un chapitre après l’autre, on suit tour à tour les parcours chaotiques de Arno et Maya, deux jeunes citoyens de "France Nord" qui tentent de survivre dans « le monde d’après » tombé dans un état d’urgence permanent. Sans vous spoiler la découverte de cet univers hostile, la France telle que nous la connaissons n’existe plus, coupée en deux comme pendant la seconde Guerre mondiale, après que la grande catastrophe climatique que l’on nous promet depuis si longtemps est enfin arrivée. Et le résultat n’est pas joli-joli.

L’auteur nous plonge dans une ambiance à la Mad Max, à mi-chemin entre Total Recall et Minority report, dans une France hostile, oublieuse des plus nécessiteux, repliée derrière une technologie punitive. De l’autre côté, en France Sud, l’espoir guette peut-être… En quelques phrases précises, sans concessions, Johan Heliot esquisse un panorama glaçant de l’avenir.

J’ai lu dans certaines critiques que certains lecteurs avaient trouvé le roman trop court et l’action trop rapide. Je ne suis pas d’accord avec cette impression. Certes, le roman est relativement court, mais étant donné l’âpreté du périple de Maya et de son petit frère, il se suffit ainsi. Concernant l’action, il y a effectivement peu de temps morts, les personnages étant assujettis à un compte à rebours incontournable. Le revers de la médaille, c’est que l’on a peut-être pas assez l’occasion de s’attacher aux personnages, même s’ils le méritent amplement.

C’est une lecture difficile, dans le sens où elle relate des conditions de vie cauchemardesques, sorte d’amalgame de tout ce qui se fait de déjà moche à notre époque (je pense notamment à l’immigration clandestine et ses conditions abjectes, au trafic d’êtres humains, etc…). Le roman dépeint un monde post-apocalyptique que l’on espère ne jamais connaître, mais qui a de plus en plus le visage du futur. On est vraiment pas sur un roman choucard ! Pour des raisons évidentes, je déconseille cette lecture aux plus sensibles des jeunes lecteurs, et pense que ce livre est idéal à partir de 14 ans. Certains passages nécessitent vraiment d’avoir l’estomac bien accroché !

Johan Heliot maîtrise son sujet, avec une action au cordeau, un environnement à la hauteur des enjeux du périple quasi suicidaire des héros, tout en maintenant une tension permanente. J’ai beaucoup aimé l’ironie de la situation semblable à celle rencontrée dans Le Jour d’après. Le pessimisme de l’ensemble pourra rebuter certains lecteurs. Mais à n’en pas douter, on est sur du bon roman d’anticipation français. Sans rien de très novateur, mais affreusement clairvoyant. L’épilogue arrive sans doute un peu vite, et laisse une impression très mitigée pour des raisons, là encore, évidentes…

Mais ça, c’est à vous de le découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un réel coup de cœur pour ma part ! J’ai adoré pouvoir suivre le petit quotidien de Maya et d’Arno dans cet univers très original, auquel je n’ai pas souvent été confronté lors de mes lectures. Ce roman dévoile la réalité de la migration qui est un sujet actuel, ce que j’ai beaucoup apprécié. La fin reste ouverte et permet de nous laisser imaginer une petite fin heureuse pour ces deux-là. J’adore !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions du Seuil jeunesse et le site Netgalley de m'avoir permis de découvrir ce nouveau roman de Johan Heliot. La première de couverture de ce récit évoque la fin du monde et la quatrième de couverture nous plonge dans une aventure intrigante et captivante. J'ai passé un excellent moment de lecture avec ce nouvel opus d'un de mes auteurs jeunesse favoris. Les héros sont attachants et leurs aventures sont très palpitantes. Le roman se termine sur une fin ouverte. Y aura-t-il une suite ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :