Altacéphalée

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 3 mars 2022 | Archivage 28 mars 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Altacéphalée #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Si vous aviez la possibilité de devenir quelqu’un d’autre le temps d’une journée, qui souhaiteriez-vous être ?

L’altacéphalée. La drogue à la mode qui permet de vivre à travers une personnalité différente, au choix, sous forme d’illusions. Une pilule rouge, plus forte que l’habituelle bleue, vient d’arriver sur le marché. Ses effets ? Faire basculer celui ou celle qui la prend en une tout autre personne, sans décider de son identité à l’avance. Mais, gare à qui ose tenter l’expérience : le rêve risque vite de tourner au cauchemar… Car sous altacéphalée, comment distinguer la réalité de l’illusion ?

Si vous aviez la possibilité de devenir quelqu’un d’autre le temps d’une journée, qui souhaiteriez-vous être ?

L’altacéphalée. La drogue à la mode qui permet de vivre à travers une personnalité...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782367409887
PRIX 18,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Elle ne sait plus vraiment qui elle est, mais ça n’a plus d’importance. Parce que l’altacéphalée, nouvelle drogue addictive sur le marché, lui permet d’être qui elle veut. Émilie pour la confiance, Adèle pour les soirées en solitaire, Iris pour la grande gueule. Des alters dans lesquels elle se glisse sans arrêt, incapable d’arrêter. Alors quand son dealeur lui propose une nouvelle version de sa drogue préférée, améliorée, elle saute sur l’occasion. Mais l’expérience offerte par la pillule rouge ressemble plus à un cauchemar.

Ne maitrisant plus les mondes dans lesquels elle s’infiltre, incapable de revenir à sa réalité (ou même de s’en rappeler), elle finit par comprendre qu’elle est une cobaye, une expérience, et que ses prédécesseurs, des rats, sont morts les entrailles explosées. Sa seule chance de s’en sortir ? Remonter le fil de production pour dénicher l’antidote. Mais encore faut-il qu’elle trouve une façon de survivre jusque là…

Vu la complexité de son intrigue, les changements incessants de personnage et, surtout, le début sans points de repère, Altacéphalée est une oeuvre qui vise un lectorat avancé. Fascinante, elle explore les questions de dépendance, de l’avidité des plus riches et de l’entraide.

L’avis de Sophie

Taï-Marc Le Thanh n’est pas la voix française la plus connue en littérature jeunesse, et pourtant c’est un véritable virtuose. Artiste, il propose toujours des scénarios touffus, des personnages aux multiples facettes et, surtout, des univers à grand déploiement.

« Si ça se trouve, dans la vraie vie, tu as réellement balancé un mec par la fenêtre. »

Ici, on est tout à fait dans un récit cinématographique, à la fois dans les images proposées, la structure éclatée, le rythme. C’est perturbant au départ parce qu’on comprend qu’on n’a pas accès aux points de repères habituels (lieux de vie, entourage), la narratrice passant d’un alter à un autre, avec modification du cadre et de la personnalité à la clé, mais la première partie établit néanmoins le modus operandi (et on comprend qu’on a affaire à une sérieuse junkie).

Toutefois, la deuxième partie vient renverser tout ce qu’on prenait pour acquis et on navigue à vue comme la narratrice pendant un moment, l’aléatoire dans les changements de personnalités créant une angoisse montante alors que la ligne complètement flouée entre délire et réalité.

Il y a des scènes dignes d’un film d’horreur, alors que la narratrice affronte une bouchère aveugle par exemple, des passages qui rappellent des films d’action de Hollywood avec une héroïne qui n’a rien à envier à Black Widow, et d’autres encore tout à coup vraiment plus mignons qui viennent offrir une pause, une petite bulle, quand les personnages redeviennent des enfants. Le tout pourrait être complètement sans queue ni tête, mais le fil conducteur de la drogue et de ses créateurs permet de donner du sens à l’ensemble jusqu’à une finale dans laquelle tout ce qu’on a lu avant a écho… et qui déclenche pourtant une marée de questions. Décidément, cette lecture est un voyage bien particulier qui ne nous laisse peu de prises pour savoir de quel côté du miroir est la réalité, mais c’est aussi un roman pour le moins captivant (et que, au risque de me répéter, je verrais bien en film).

En bref ? Une oeuvre atypique et saisissante, un voyage déroutant, mais ô combien riche ! À lire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'héroïne dont on ne connait pas le prénom consomme l'altacéphalée une nouvelle drogue qui permet d'incarner la personnalité d'une autre personne. La dépendance et le manque la rendent soumise au bon vouloir de son dealer. Un jour elle consomme une pilule rouge version améliorée selon son fournisseur, qui fait basculer la personne qui l'avale dans une personnalité qu'elle ne choisit pas. Et c'est ce qu'il advient.
Un roman étrange et original qui fait se succéder les chapitres au gré des personnalité incarnées par l'héroïne. Cette succession d'incarnations donne une dimension fantastique au récit.
Une forme d'enquête menée par différents personnages qui font alliance se met en place pour comprendre ce qui leur arrive et comment se sortir des effets de la drogue. L'enquête porte aussi sur les enjeu de la diffusion de cette drogue.
Enfin au bout d'un moment on retrouve des éléments récurrents dans les incarnations et cela donne un effet miroir, au risque de nous perdre, jusqu'au dénouement final.
A découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Si vous aviez la possibilité de devenir quelqu’un d’autre le temps d’une journée, qui souhaiteriez-vous être ? » L’altacéphalée est une drogue permettant de vivre au travers d’une personnalité choisie, sous forme d’illusions. L’exigeante Emilie, Iris la révoltée, Adèle l’orpheline... l’héroïne de l’histoire vit leur vie par procuration, au point de les connaître par cœur toutes les trois. A chaque expérience, deux constantes : une meilleure amie et une meilleure ennemie...
La toute dernière version de l’altacéphalée, une pilule rouge, permet désormais de faire basculer quelqu’un en une autre personne mais sans qu’elle décide à l’avance de son identité. De basculement en basculement, notre adolescente égarée aura-t-elle assez de force pour cette expérience incontrôlable ?

Comment distinguer la réalité de l’illusion ? Le lecteur lui-même est amené à se poser la question pendant la lecture de ce roman troublant. L’auteur conduit ce voyage d’une main de maître mais l’atmosphère est souvent lourde et parfois dérangeante. J’ai même failli abandonner la lecture après une scène qui me mettait franchement mal à l’aise mais je suis contente d’avoir persisté car l’histoire vaut vraiment le coup d’être lue. La rage de vivre de l’heroïne, qui la pousse à tout faire pour se sortir de sa dépendance, est à souligner. La fin de l’histoire est particulièrement incroyable et ne laissera personne indifférent.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La couverture est tout d'abord très intrigante, à l'mage du titre.
Le résumé renforce cette idée... Je me suis donc lancée à corps perdu dans cette histoire.
J'ai été très surprise par le contenu, je ne m'attendais pas à ça. J'avoue que je me suis parfois perdue au détour d'une pilule...
L'idée du roman est très bonne, mais je crois que je suis restée en surface de cette histoire.
J'ai passé un bon moment mais je reste perplexe après coup...
Je pense le relire dans quelques temps !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture ultra difficile !
Tellement de personnages, il faut s'accrocher pour aller au bout du roman et je vous conseille d'y aller !
Jusqu'à la dernière page le schéma se met en place. Il y a comme une deuxième conclusion au roman (et je ne suis pas certaine de bien vouloir comprendre la fin finale...).
Un roman qui pourrait avoir été écrit sous acide et l'on comprends mieux l'intrigue et le fil conducteur quand on lit l'indication de l'auteur à la fin du livre.
Une histoire qui bouscule, dérange et qui laisse des traces.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :