April et le dernier ours

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 7 janv. 2022 | Archivage 30 avr. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Apriletledernierours #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Depuis qu’April a perdu sa maman, son père, climatologue, s’est réfugié dans le travail. Alors quand ils partent vivre sur une île déserte du cercle polaire, la fillette espère qu’ils vont enfin passer du temps ensemble. Mais son papa est encore plus occupé qu’avant et April se sent plus seule que jamais. Jusqu’à ce qu’elle découvre, de l’autre côté de l’île, la présence d’un ours polaire blessé, affamé et égaré, incapable de rejoindre les siens à cause de la fonte de la banquise.

De cette incroyable rencontre naîtra une amitié intense, aussi profonde qu’extraordinaire. Une amitié dont le rayonnement pourrait changer beaucoup de choses… Même ranimer la flamme qui s’est éteinte dans le coeur du père d’April.

Une histoire poignante qui aborde des thèmes forts - le deuil, l’amitié, le changement climatique - avec une grande sensibilité.

Depuis qu’April a perdu sa maman, son père, climatologue, s’est réfugié dans le travail. Alors quand ils partent vivre sur une île déserte du cercle polaire, la fillette espère qu’ils vont enfin...


Formats disponibles

ISBN 9791023515657
PRIX 14,50 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

“April et le dernier ours” nous offre une ode à la nature et un appel au secours pour la planète et ses habitants à travers une histoire d’amitié incroyable entre une petite fille et un ours.

J’ai été touchée par ce personnage principal qui accepte sa solitude mais subi l’éloignement de son père. Quand elle rencontre l’ours, elle peut partager cette sensation avec lui car tous deux sont éloignés des leurs. Car même si, contrairement à ours, elle n’est pas éloignée physiquement des siens, elle est tout aussi seule. Elle recherche l’attention et la tendresse d’un père sourd à ses tentatives. Puis c’est la colère qui grimpe face aux conséquences du réchauffement climatique et de la brutalité des hommes sur la faune et la flore.

Un huis-clos pour parler du réchauffement climatique :
Certes, April et son père ne sont pas sur l’île tout au long de l’œuvre, mais le sont suffisamment pour que je me permette de parler de huis-clos. Et ce sont ces mois passés sur l’île, proche du cercle polaire, à constater en direct la fonte des glaces et leurs conséquences sur les ours qui marquent la petite fille. Ce ne sont plus des notions qu’elle entend, elle peut les vérifier et mieux se rendre compte de l’impact.
Par exemple, il n’y a plus d’ours sur l’île car les hommes les ont chassés. A cela se rajoute la fonte des glaces qui les empêche de revenir. Leur territoire et leur capacité de nourriture diminuent. C’est tout cela qui indigne April. Sa colère grandit au fur et à mesure de l’histoire, elle n’a pas de volonté militante dès le début. J’ai beaucoup aimé cette progression du personnage.

Une amitié hors norme :
L’autrice reconnaît avoir déformé la réalité pour son histoire. Parce que dans la réalité April se serait sans doute faite manger par l’ours (surtout qu’il était affamé.) C’est un détail qui ne gêne en rien la lecture. J’en parle car l’autrice l’évoque à la fin de son ouvrage quand elle explique ce qu’elle a voulu faire avec cette histoire.
Leur histoire d’amitié est vraiment touchante. Ours est affamé et blessé par du plastique lorsqu’April le trouve. Elle lui sauve la vie et il le lui rend bien. Dans le dos de son père, la petite fille noue une amitié solide avec l’ours. Il fallait sans doute que ce lien soit fort pour que le discours de fond soit plus percutant.

De sublimes illustrations :
Il n’y en a certes pas beaucoup, mais elles sont magnifiques. Je voulais évoquer, même dans une seule phrase ou un court paragraphe, le travail de Levi Pinfold.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :