Love after love

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 3 févr. 2022 | Archivage 7 avr. 2022
Les Escales, Domaine étranger

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Loveafterlove #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

La révélation d’une nouvelle voix puissante venue de Trinidad, lauréate du Costa Book Award.

Betty Ramdin, veuve et mère célibataire, loue une chambre dans sa maison de Trinidad à un collègue bien sous tous les rapports, Mr Chetan. C’est un vieux garçon doux et attentionné qui amène à Solo, le fils de Betty, la figure paternelle qui lui a tant manqué depuis la mort de son père. Pour Betty, il incarne une présence masculine rassurante. Et pour Mr Chetan, cette famille recomposée lui donne un foyer qu’il n’a plus eu depuis longtemps.

Mais un soir, l’équilibre de cette famille recomposée vole en éclat quand Betty et Mr Chetan s‘avouent mutuellement leur terrible secret. Solo entend ses confidences et ne peut pas les supporter ; il part alors pour les États-Unis, bien décidé à couper les ponts avec sa mère et à ne jamais remettre les pieds à Trinidad. Jusqu’au jour où il reçoit un coup de fil qui va changer sa vie.

La révélation d’une nouvelle voix puissante venue de Trinidad, lauréate du Costa Book Award.

Betty Ramdin, veuve et mère célibataire, loue une chambre dans sa maison de Trinidad à un collègue bien...


Ils recommandent !

"Un premier roman brillant, sur une famille non conventionnelle, sur la peur, la haine, la violence, la quête de l’amour, sa perte et sa redécouverte au moment où l’on en a le plus besoin…" The New York Times Book Review

"Un récit mémorable et émouvant sur des âmes blessées qui se réunissent pour créer une famille alternative, un refuge qui leur permette de guérir. " The Washington Post 

" "Love After Love" nous plonge dans la littérature caribéenne et offre une approche plus vaste sur les questions d’immigration, d’identité et de sexualité." Entertainment Weekly

"Ingrid Persaud a du talent pour faire jaillir le sublime des petites choses du quotidien. " The Guardian

"Une saga familiale brillante." Publishers Weekly

"Un premier roman brillant, sur une famille non conventionnelle, sur la peur, la haine, la violence, la quête de l’amour, sa perte et sa redécouverte au moment où l’on en a le plus besoin…" The New...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782365696593
PRIX 22,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce livre est sous forme d’une narration à trois voix, trois personnes liées aussi bien par la famille, le modèle, l’amitié, l’amour. Une histoire de reconstruction, d’amis qui finissent par devenir une famille, peu importe les secrets, le passé. Plusieurs sujets sensibles y sont abordés.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est sur cette île au large du Vénézuela, Trinité-et-Tobago, que Betty élève seule son fils Solo après que son père, qui buvait et la tabassait, trouve la mort en tombant dans les escaliers. Dans une chambre vacante s'installera Mr Chetan, ce professeur de mathématiques qui amène de la douceur et de la bienveillance dans la maison, en prenant soin de Solo comme un père.

Si entre Betty et Mr Chetan la complicité s'installe avec le temps, et qu'une forme d'amour apparaît, ce dernier préférera malgré tout les rencontres furtives et risquées avec d'autres hommes à la plage, vivant sa sexualité avec la discrétion que la vie sur une île bercée par les religions et la violence impose.

Des années plus tard, Mr Chetan s'installera dans un appartement à lui pour faciliter ses histoires avec les garçons qu'il rencontre ; Solo s'exilera à New-York chez le frère de ce père disparu, afin de tenter la grande aventure ; Betty errera telle une âme en peine dans une maison vide, et tentera de rencontrer un homme bon pour combler sa solitude.

La vie à Trinité comme à New-York est faite de grandes douleurs et de petits bonheurs, et les uns comme les autres devront apprendre à digérer les coups durs, à poursuivre cette quête d'amour quelle que soit sa forme, et à ne pas oublier ce qui les unit.

⭐⭐⭐⭐⭐ Immense coup de cœur pour ce roman caribéen, j'ai tout aimé sans aucune retenue, le style de l'autrice, le dépaysement total sur cette île, les personnages particulièrement attachants, la justesse des sentiments et de l'immersion dans cette communauté gay, ces moments de tendresse infinie qui donnent les yeux humides comme ces drames qui laissent couler les larmes chaudes. Un premier roman remarquable !

📖 Love after love d'Ingrid Persaud est publié le 3 février 2022 aux éditions Les Escales dans une traduction de Carine Chichereau.

🔗 Service de presse numérique obtenu via NetGalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A Trinidad, Betty est veuve, après la mort d'un mari violent qui la battait, et elle élève avec amour Solo, son fils unique. Pour améliorer ses revenus, elle loue une chambre à M. Chetan, un célibataire discret et attentionné. Tous les trois finissent par former une famille peu conventionnelle mais unie.
Betty et Chetan sont liés par une amitié très forte qui ressemble à de l'amour, sauf que M. Chetan est homosexuel et doit cacher sa sexualité à Trinidad. Solo considère M. Chetan comme un père et se confie à lui.
Tout bascule lorsque des secrets douloureux sont révélés et Solo, qui refuse de pardonner, part chez son oncle à New York. Il y fera son apprentissage de la vie marqué par des scarifications régulières, signes de sa souffrance.

En évoquant la vie quotidienne des habitants de Trinité-et-Tobago, Ingrid Persaud aborde frontalement les questions des violences conjugales, d'une homophobie féroce, de l'identité, des communautés, de la religion et du pardon.
Mais elle articule aussi son roman autour du thème qui est donné par le titre de son livre "Love after love" et qui s'inspire d'un poème de Derek Walcott, auteur caribeen.

Le temps viendra
où, avec allégresse,
tu t’accueilleras toi-même, arrivant
devant ta propre porte, ton propre miroir,
et chacun sourira du bon accueil de l’autre

et dira : assieds-toi. Mange.
Tu aimeras de nouveau l’étranger qui était toi.
Donne du vin. Donne du pain. Redonne ton coeur
à lui-même, à l’étranger qui t’a aimé

toute ta vie, que tu as négligé
pour un autre, et qui te connaît par coeur.
Prends sur l’étagère les lettres d’amour,

les photos, les mots désespérés,
détache ton image du miroir.
Assieds-toi. Régale-toi de ta vie.

Elle défend ainsi l'idée qu'il ne faut pas se sacrifier pour aimer les autres mais au contraire s'efforcer de s'estimer soi-même et de conserver sa personnalité. Et qu'après l'amour qu'on a donné aux autres, l'amour qu'on se donne à soi est un refuge salutaire.
Le tout est rythmé par une langue savoureuse, émaillé de mots du dialecte, parfois crue mais toujours littérairement efficace et particulièrement délectable.
Merci à Netgalley et aux éditions Les Escales pour cette belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Betty, qui travaille dans une école de Trinidad, a besoin d’argent pour subvenir à ses besoins et à ceux de son fils, Solo, et une partie de sa maison à louer, celle-ci devenue bien trop grande depuis la mort de son mari. C’est Mr Chetan, un de ses collègues, qui va y emménager, et les trois vont vite former comme une vraie famille, chacun trouvant en l’autre ce qui manquait à son existence. Jusqu’au jour où des révélations mutuelles vont mettre à néant ce paradis familial qui s’était forgé au fil des années, et séparer les trois inséparables, surtout pour le pire.

Ces révélations vont alors permettre de dépeindre, de plus en plus précisément, ce qu’est la vie à Trinidad, dans tous ses bons, comme dans tous ses mauvais côtés. Ainsi de la richesse, notamment culturelle, de l’île et de ses habitants permise par la multiplicité des ethnies qui y ont été malheureusement menées de force dans le contexte esclavagiste et colonial de l’époque moderne ; ainsi également de la violence – cambriolages, agressions, meurtres… – qui sous-tend le quotidien, qui peut de fait basculer à chaque instant dans la tragédie, plus encore lorsque l’on fait partie des populations minoritaires, qui doivent se faire discrètes pour vivre sereinement sur l’île – homosexualité, pratiques religieuses considérées comme impies, femmes en solo qui assument pleinement leur choix… ; ainsi enfin de ceux qui souhaitent en partir pour trouver un Eldorado illusoire aux Etats-Unis, qui leur fera, parfois, regretter leur décision. J’ai vraiment apprécié cette immersion, dans un état caribéen, qui ne m’était que peu familier, au contraire de Cuba, de la Jamaïque, ou encore d’Haïti, état ni idéalisé, ni diabolisé, mais vraiment présenté dans toute sa réalité, la plus idyllique comme la plus dramatique.

J’ai cependant moins apprécié la forme choisie par Ingrid Persaud pour ce faire : en effet, c’est un sempiternel roman choral qui égrène, avec la même alternance ou presque, le point de vue des trois personnages principaux du récit, Betty, puis Mr Chetan, enfin Solo, lorsqu’il deviendra plus grand pour prendre lui aussi la parole. C’est une forme qui est loin de ne pas être pertinente pour le récit esquissé ici, mais elle prend vraiment un tour trop artificiel pour permettre à l’ensemble d’être au maximum de sa force d’évocation.

Je remercie les éditions Les Escales et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce roman, très intéressant et touchant quant à sa description de Trinidad et de ses habitants, même si stylistiquement trop attendu, et qui ne m’a donc pas totalement convaincue.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman choral pour un trio de personnages au cœur de Trinidad … on retrouve les us et coutumes d’une île chaude et exotique mais surtout on y aborde des sujets de société souvent tabous comme l’homosexualité, la mort, la fuite, le jugement, la violence …Des thématiques très sérieuses mais qui sont traitées avec intelligence et sans pathos !
merci aux éditions les escales et NetGalley pour le prêt de ce récit des plus coloré aussi bien à la une de couverture que dans le récit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :