LA VIE SELON HOPE NICELY

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 27 janv. 2022 | Archivage 27 janv. 2022
Editions de l'Archipel, Instants Suspendus

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LAVIESELONHOPENICELY #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

APPRENDRE À ACCEPTER SES DIFFÉRENCES ET CELLES DES AUTRES

L’esprit de Hope Nicely est différent de la plupart des gens. Chez elle, les pensées ont du mal à rester en ligne droite. Les mots semblent s’échapper comme à travers un fi let de pêche. Mais Hope peut compter sur sa détermination et son entêtement pour s’adapter au monde.

À vingt-cinq ans, persuadée que rédiger son autobiographie lui permettra de retrouver sa mère biologique, elle s’inscrit à un atelier d’écriture. Elle espère ainsi obtenir des réponses aux questions qui la tourmentent : pourquoi a-t-elle été abandonnée ? Sa mère était-elle consciente que boire de l’alcool pendant la grossesse pouvait avoir des conséquences irréversibles ?

Ce cours d’écriture va transformer la vie de Hope en aventure, et elle découvrira que d’autres leçons l’attendent…

APPRENDRE À ACCEPTER SES DIFFÉRENCES ET CELLES DES AUTRES

L’esprit de Hope Nicely est différent de la plupart des gens. Chez elle, les pensées ont du mal à rester en ligne droite. Les mots semblent...


Formats disponibles

ISBN 9782809843231
PRIX 20,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Voilà que je termine l'histoire de Hope Nicely. Hope comme Espérance. Et Nicely comme Belle. Belle Espérance. Que dire de cette jeune femme de 25 ans, bavarde, extrêmement bavarde, qui pose beaucoup de question, qui se retient parfois d'en poser en procédant à un décompte dans son esprit, parce que toutes ses questions, "vraies de vraies", ne sont pas bonnes à poser. Elle analyse le monde qui l'entoure ,avec parfois de la candeur, parfois une certaine profondeur, mais toujours ,avec une justesse de ton sur le monde et son entourage malgré sa façon très particulière d'aborder la vie et son cerveau qui, comme elle le dit elle même, est un "vide grenier". J'ai ressenti les réflexions de cette jeune femme comme un joli patchwork de Candide de Voltaire, de Forrest Gump et Raymond Babbitt de Rain Man à la fois. Tantôt sensible, tantôt colérique, tantôt totalement perdue, tantôt pleine d'espérance, tantôt imprévisible, elle traverse une période difficile de sa vie en s'inscrivant dans un club de lecture, pour écrire le livre de sa vie: "Mon livre" afin de découvrir pourquoi sa mère biologique l'a abandonnée à la naissance. Elle découvrira et vivra bien plus que cela dans son club de lecture! Cette jeune femme "arc en ciel" y puisera la foi en la vie et la force nécessaire pour appréhender l'avenir avec espérance. Une histoire particulière, toute en sensibilité et délicatesse, qu'il faut lire doucement, en se laissant bercer au gré des réflexions de Hope Nicely. Hope comme Espérance. Nicely comme Belle 💙📘🌈
Je remercie les Editions de l'Archipel, #LAVIESELONHOPENICELY #NetGalleyFrance pour leur confiance! 🙏

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hope Nicely est une jeune femme un peu différente des autres. Avoir une vie sociale n'est pas la chose la plus facile du monde. En effet, elle souffre de troubles à cause de l'alcoolisme de sa mère biologique durant la grossesse. Hope fait énormément d'efforts pour s'adapter. En plus de cela, et grâce à l'aide sa mère adoptive, elle s'inscrit à un cours d'écriture dans le but d'écrire son autobiographie pour retrouver sa mère biologique et lui poser toutes les questions qui la taraudent.

Hope Nicely est un personnage singulier, ça, tout le monde pourra l'affirmer. Elle peut sembler totalement à côté de la plaque malgré ses efforts mais cela la rend fortement attachante. Je dois pourtant avouer que je l'ai trouvé quelque fois agaçante même si encore une fois j'avoue n'avoir jamais côtoyé une personne atteinte de ces troubles. Autant j'aime cette diversité car il est important de représenter ces personnes et je n'avais jamais entendu parler d'un roman qui en traitait, autant je m'interroge sur les sources de l'autrice, à savoir si elles s'est renseignée, comment ou si elle est concernée. Il y a beaucoup d'autres personnages, certains plus importants que d'autres mais ils m'ont paru un peu fades.
Du côté de l'histoire, on suit la volonté de vérité d'Hope et ses aventures parfois rocambolesques. On n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer tant les pages défilent. C'est un roman léger et sans prise de tête même si certains moments sont très touchants et émouvants.

Pour conclure, ce roman m'a plutôt plu sans pour autant m'impressionner. C'est un bon roman, sans plus. Il ne me marquera pas mais je recommande quand même de le lire pour en apprendre un peu plus sur un personnage qui souffre de tels troubles et pour toute personne qui cherche une lecture sans prise de tête.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#LAVIESELONHOPENICELY #NetGalleyFrance
4,5/5
Avant tout merci à NetGalley France et aux Editions l'Archipel, la magnifique collection Instants Suspendus, de m'avoir permis de lire ce livre.
Ma chère Hope, déjà ton nom est tout un poème, Hope comme Espérance, Nicely comme Belle: Belle Espérance, c'est vraiment ce que je te souhaite à toi et à ton magnifique livre que je viens de terminer. Même si comme tu le dis ton cerveau est un vide-greniers, même si parfois tu ne trouves pas tes mots et bien souvent en te lisant j'avais envie de te les souffler, tu as fais preuve d'un immense courage, et ce qui au départ devait être l'occasion pour toi de tourner une page, s'avère être l' immense victoire de ta vie. Du haut de tes 25 ans tu es une adulte, avec son arc en ciel qui m'a émue, qui a chamboulé mon monde et qui a bien fait de tout renverser.
Ce livre est superbe de part son histoire, l'auteure a réussi complètement à nous mettre dans la tète de Hope. Autant Hope et bavarde, autant elle a des réactions inattendues, autant le lecteur sera touché, égratigné même,
Le second travail magnifique est celui de la traductrice, elle a su faire en sorte que l'on oublie totalement que l'œuvre originelle est en Anglais. L'histoire est celle de Hope Nicely, une jeune femme abandonnée à la naissance, qui a subi l'alcoolisation de sa mère biologique pendant toute sa vie fœtale, elle a été adoptée, et elle tente de se reconstruire en décidant d'écrire son autobiographie pour retrouver sa mère biologique et lui demander pourquoi elle a bu pendant sa grossesse, pourquoi elle a lui a fait subir de tels dommages, pour ensuite l'abandonner. Les personnages sont très bien travaillés, les thèmes, celui de la différence, mais aussi la découverte du TSAF (trouble du spectre de l'alcoolisation fœtale), réel problème de société. L'écriture et le style sont frais et justes au regard des réels troubles, et l' amour, la douceur, la gentillesse et la poésie de son entourage proche est merveilleux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

APPRENDRE À ACCEPTER SES DIFFÉRENCES ET CELLES DES AUTRES.

Alors déjà cette couverture, n’est-elle pas magnifique ? Elle m’a tout de suite attirée et à la lecture du résumé j’avais définitivement envie de découvrir ce roman qui vient tout juste de paraître.

Son nom ? Hope comme Espérance. Et Nicely comme Belle. Belle Espérance. Est-ce que ce n’est pas déjà très prometteur ?

Et cette histoire ? Un bonbon qui se déguste, qui se savoure. Une histoire touchante, bouleversante, pleine de sensibilité et de délicatesse. Et de dureté aussi car la vie n’est pas toujours facile quand on a le cerveau comme un vide grenier.

Hope est une jeune femme de 25 ans qui souffre du spectre de l'alcoolisation fœtale. En clair pendant qu’elle grandissait dans le ventre de sa mère biologique, cette dernière buvait de l’alcool. Beaucoup d’alcool. Et cela lui a laissé des séquelles.

Alors la narration se fait à la première personne, nous sommes dans la tête de Hope. Il faut s’y habituer. Au départ j’ai eu un peu peur. Et puis je me suis immergée complètement dans son personnage et la magie a fonctionné. J’ai accompagné Hope à son atelier d’écriture, où elle s’est inscrite dans le but de rédiger son autobiographie, qui elle l’espère l’aidera à retrouver sa mère biologique.
J’ai vécu son quotidien avec sa mère adoptive jusqu’au drame qui va la frapper.

J’ai aimé cette jeune femme fragile et imprévisible qui va devoir s’adapter du jour au lendemain à sa nouvelle vie et j’ai souffert à ses côtés aussi. J’ai beaucoup apprécié également les personnages secondaires et les thèmes abordés.

Vous l’aurez compris, c’est un roman que je vous recommande vivement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hope est ravie de participer à un atelier d'écriture. La jeune femme aimerait écrire une non fiction sur sa vie et réussir ainsi à retrouver sa mère biologique. Adoptée, elle souffre du syndrome d'alcoolisme foetal, elle a un cerveau "vide grenier", et un comportement parfois chaotique... emportée par des émotions qu'elle ne maitrise pas.

Hope a un côté attachant et agaçant car c'est un vrai moulin à paroles. Elle livre des pensées pertinentes sur son sentiment d'abandon, sa quête d'amour. Une belle galerie de personnages secondaires l'accompagne et l'aide ou l'écoute. Un regard aussi intéressant sur la création littéraire à travers les différents cours et les participants aux motivations diverses.

Une lecture agréable avec un personnage atypique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai eu quelques bien jolies lectures avec cette collection Instants Suspendus, mais je n’ai pas accroché avec celle-ci.
Pourtant un thème intéressant, une histoire prenante et des personnages touchants. D’ailleurs, j’avoue avoir versé des larmes (d’émotion) sur la fin.

Pendant quelques jours, nous allons voir le monde à travers les yeux d’Hope. Elle souffre de TSAF (trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale) et peut donc être tour à tour très attachante et très agaçante, voire parfois violente. Abandonnée à la naissance, elle vit seule avec sa mère adoptive, une femme extraordinaire. Elle est cependant perturbée de ne pas connaître sa mère biologique, et espère naïvement qu’écrire un livre sur sa vie lui permettra de la rencontrer.
Vont graviter autour d’elle des personnages hauts en couleurs, et assez souvent bienveillants.
L’histoire est intéressante, et peut aussi constituer une mise en garde contre la consommation d’alcool pendant la grossesse.

Pourquoi alors mon manque d’enthousiasme ?

D’abord, je l’ai trouvé très triste pour une collection qui se veut « feel good » et bulle de tendresse.
Dans un autre contexte, ça m’aurait sans doute moins gênée, mais là, je m’attendais à des moments plus gais, à moins de douleur. Et franchement, même si elle est entourée de quelques personnes bienveillantes, la vie d’Hope s’annonce bien sombre. Mis à part quelques derniers chapitres (et encore !)

D’autre part, j’ai trouvé qu’on se dispersait beaucoup. Toute une partie sur les conseils pour écrire un livre. Plutôt intéressants d’ailleurs, mais vraiment très détaillés, c’est assez surprenant dans un roman dont ce n’est pas le but premier. Un autiste Asperger qui parle pendant de très longs moments sur les sujets très pointus qui le passionnent, et auxquels on ne comprend pas plus que la pauvre Hope, sauf quand ses connaissances lui servent à assener des statistiques sur le peu de chance de s’en sortir en bon état après certains accidents de la vie. Les digressions sur les divers romans qu’élaborent les participants au groupe d’écriture.
J’ai trouvé cela très long et parfois lassant.
Déjà, la maladie d’Hope fait qu’elle ressasse et redit sans cesse les mêmes choses. C’est le cœur du roman, même si ça parait parfois un peu long.
Mais je me suis surtout ennuyée à suivre les ébauches de romans des écrivains en herbe, qui n’apportent rien au sujet central. Ainsi que le délire verbal de Connor, c’est long…

Une fois terminé, je m’aperçois que les personnages m’ont marquée et que leur histoire m’habite encore, mais pendant la lecture, j’avoue m’être demandé de temps en temps si j’arriverai au bout.

Raisons assez personnelles, n’hésitez pas à le lire pour vous faire une idée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hope Nicely a un joli nom. Hope comme Espérance. Nicely comme Belle, en anglais. Belle Espérance. C'est sa maman qui lui a donné, Jenny Nicely. C'est cette espérance qui l'a décidé à écrire un livre, sur elle. Parce qu'alors, peut-être, elle pourra retrouver sa mère biologique, et comprendre pourquoi elle l'a faite comme ça, avec le cerveau différent, à cause de tout l'alcool qu'elle a bu pendant la grossesse.
Parce que Hope se retrouve avec un quotidien différent, parce qu'elle a du mal à trouver ses mots dans sa mémoire en vide-grenier, qu'elle a du mal à suivre les règles (et même à se les rappeler) et qu'elle ne sait pas gérer ses émotions (même si soyons francs, ça, ça arrive à tout le monde!).

La Vie selon Hope Nicely est un hymne à la différence, quelle qu'elle soit. Parce qu'après tout, c'est par la différence et la mixité qu'on apprend, et qu'on grandit. J'ai bien aimé cette vision du monde si différente de la mienne, et en même temps si semblable. Hope est une jeune fille qui veut bien faire, même si elle ne maîtrise pas toujours les codes. Après tout, à quoi sert d'être "normal" si c'est pour s'amputer d'une partie de soi ? Et la quête de soi n'est-elle pas universelle?

Merci à NetGalley France et aux éditions Archipel et Instants suspendus pour cette belle lecture, pleine d'espérance ! ;)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Que dire de ce roman atypique ? Dans ce roman, l’autrice, Caroline Day, nous fait entrer dans la tête « vide-grenier » de Hope Nicely. C’est une prouesse d’écriture (et de traduction !) qui donne un peu le vertige dans les premiers chapitres. Et puis, on s’habitue à ce style très oralisé et désordonné.
Et puis, on apprend à connaitre Hope, à comprendre sa différence et à observer ses richesses. Elle grandit en allant à la rencontre d’autres qui souvent l’acceptent telle qu’elle est. Comme on suit ses pensées, on découvre un autre regard sur les choses.
C'est un roman riche en émotions et en rencontres.
Bravo pour la traduction !
Bravo pour cette collection Instants Suspendus qui réserve chaque fois de belles découvertes livresques.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman m’attirait beaucoup, déjà grâce à sa couverture assez girly, mais aussi par son thème que j’ai trouvé très rarement jusque maintenant en littérature (c’est peut-être moi qui ne lit pas les bons livres). Et il y aussi cette collection Instants suspendus des Éditions de l’Archipel que je prends à chaque fois plaisir à découvrir. Ce bouquin ne déroge pas à la règle.

On commence par un prologue où on fait immédiatement la connaissance de Hope Nicely (Belle Espérance). Le roman est écrit de son point de vue et elle nous fait comprendre qu’elle veut écrire un bouquin, mais que beaucoup de personnes l’auraient jugée incapable. Elle compare son cerveau à un vide-grenier et on se pose des questions sur cette comparaison. Soit, on comprend qu’elle a un problème, mais quel est ce problème ? La quatrième de couverture nous le dit clairement et je trouve ça dommage, j’aurais aimé ne pas savoir en commençant ma lecture. On comprend donc que son travail, c’est promener les chiens en compagnie de sa patronne, Karen, mais aussi que notre héroïne parle trop. Ce prologue est vraiment super introductif et j’ai aimé pouvoir y découvrir Hope.

Ensuite, on entre dans l’histoire proprement dite et j’ai trouvé dommage qu’il y ait quelques répétitions au début du chapitre 1 par rapport au prologue, ça aurait pu être évité. Mais soit, c’est un détail, car, même si Hope a beaucoup de défauts, je l’ai trouvé très attachante et elle a aussi des qualités. J’ai aimé découvrir cet atelier d’écriture auquel notre héroïne va s’inscrire pour rédiger son autobiographie qui va lui servir à retrouver sa vraie mère. Ça va nous permettre de découvrir sa mère adoptive qui est vraiment très attentionnée, mais aussi tous les traumatismes que Hope a pu subir depuis sa conception jusqu’à son abandon. L’autrice aborde le thème principal avec beaucoup de talent sans jamais tomber dans le pathos. Mais il n’y a pas que le trouble du spectre de l’alcoolisation dont on nous parle dans ce roman.

L’autrice va bien plus loin, elle nous présente tout un éventail de personnages qui sont tous aussi très agréables à découvrir. A travers ces protagonistes, l’acceptation de soi et des autres sera abordée et c’est également très bien tourné. L’histoire sera plus centrée sur Hope que sur les autres participants du groupe d’écriture, mais certains prendront leur importance peu à peu dans la vie de Hope et j’ai beaucoup aimé voir cette évolution. Je ne vous en parlerai pas dans cet avis, car ils sont assez nombreux, mais une chose est certaine : même si ils sont présents en quantité, on sait toujours qui est qui, tant l’autrice nous les décrit à merveille.

Tout au long de notre lecture, on va être dans les pensées de Hope et dans ses relations avec les autres. On va souffrir en sa compagnie, on va se réjouir, bref passer par un tas d’émotions et on va toutes les ressentir avec elle. Je vous avoue à un moment du roman avoir été aussi inquiète que notre héroïne, mais je ne vous en dirais pas plus car ce serait vous gâcher le plaisir de la lecture. Je ne vous parlerai pas non plus de la fin que j’ai trouvée très adaptée au roman, car vous vous doutez bien de la fin d’un roman feel good. La seule chose que je peux vous affirmer, c’est qu’elle m’a énormément plu.

Bref, si vous cherchez un roman sur l’acceptation de soi et des autres ainsi qu’une histoire qui aborde le trouble du spectre de l’alcoolisation, n’hésitez pas à découvrir ce roman, vous ne serez pas déçus. Surtout si vous aimez les personnages un peu cabossés par la vie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hope Nicely est une jeune femme de 25 ans. Elle souffre de TSAF (Trouble du Spectre de l'Alcoolisme Fœtal). Son esprit est différent, elle le compare à un vide grenier, Elle a du mal à garder ses idées claires. Adoptée, elle souhaite retrouver sa mère biologique en écrivant son autobiographie, et comprendre ce qui a pu la pousser à boire autant durant sa grossesse. Elle va pour cela suivre des cours d'écriture.
Tout le roman est écrit à la première personne, c'est Hope qui nous raconte son histoire. C'est assez déroutant au départ, ce n'est un pas un style que j'ai l'habitude de lire, Mais une fois que l'on s'habitue, ce roman est une vraie pépite. Hope est un petit bonbon qu'on a envie d'aider, on voudrait lui donner la main lorsqu'elle est en pleine détresse. Elle sait qu'elle a des difficultés du fait de son TSAF, elle sait globalement les gérer mais cela ne lui rend pas forcément toujours la vie plus facile. Les personnages secondaires sont formidables également, attachants. C'est un roman sur la différence, pour apprendre à l'accepter. On y parle aussi d'autisme, un sujet qui me touche beaucoup actuellement. Il faudrait que certaines personnes le lisent pour comprendre un peu mieux ces handicaps difficiles à vivre pour ceux qui en souffrent et ceux qui les entourent
Vivre tout ce roman au travers des yeux de Hope est une excellente idée. C'est une histoire touchante, émouvante, pleine d'espoir également.
Je vous le conseille vivement, ce livre nous ouvre les yeux sur un handicap une fois de plus invisible mais qui touche beaucoup de monde à un degré plus ou moins élevé. Si les chiffres évoqués par l'auteure sont vrais, je n'imaginais pas qu'autant d'anglais soient touchés par ce trouble.

#LAVIESELONHOPENICELY #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hope Nicely s’est inscrite à un cours d’écriture. Elle a l’intention d’écrire un livre qui pourrait lui apporter des réponses. Seulement voilà: ses idées ont tendance à ne pas se fixer, et elle n’arrive pas toujours à se conformer aux normes de la société. Pour autant, elle veut atteindre son objectif...

Voilà une histoire tout à fait particulière. La jeune fille, ayant été un foetus d’une mère alcoolique, a subi de ce fait de nombreux séquelles intellectuels. C’est elle qui nous raconte ce qu’elle vit, avec sa vision bien à elle.

C’est un récit vraiment très touchant, qui nous ouvre les portes sur un univers méconnu. Elle a adopté une manière de penser faite de repères, de règles à respecter et de tentatives de compréhension. Pour Hope, tout événement inhabituel présente des complexités qu’elle doit apprendre à surmonter. Son quotidien, elle le préfère fait d’habitudes bien ancrées.

Mais quand sa mère adoptive est hospitalisée, c’est tout son monde qui bascule. Elle nous montre ses angoisses, des réactions de terreur pure, d’inquiètude, de questionnement.

Heureusement, autour d’elle gravite des personnes remarquables qui vont pouvoir l’aider à retrouver un équilibre important. Bien que le sujet du roman soit très sensible, je l’ai tout de même trouvé assez feel good, dans le sens où justement une jeune fille totalement perdue fait les bonnes rencontres.

Les interactions entre les personnages sont particulières à cause du comportement de Hope, mais c’est d’autant plus intéressant.

Je ne regrette absolument pas d’avoir fait la rencontre de Hope Nicely!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman de la collection instants suspendus d'Archipel, je n'ai donc pas hésité une seconde car j'ai eu beaucoup de très bonnes surprises dans cette collection récemment et malheureusement cela n'a pas fonctionné pour ce récit.

J'ai d'abord au début été complétement désarçonné par ce récit complétement décousu, j'ai cependant rapidement compris que cela était volontaire de la part de l'auteur car il s'agit de du récit de son personnage Hope Nicely qui souffre d'une pathologie particulière.

Hope est vraiment une femme forte car elle s'accroche à ses rêves comme celui de devenir écrivaine, j'ai aimé cette quête également qu'elle a vis à vis de sa maman.

Malheureusement de mon côté je n'ai pas réussi à avoir de l'empathie pour ce personnage alors que je l'aurai souhaité, car j'aurai dès lors beaucoup plus apprécié ce récit.

A mon grand regret il s'agit de mon premier flop de cette collection et pourtant beaucoup de thèmes étaient vraiment prometteurs à mes yeux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire poignante, on s'attache beaucoup au personnage principal, hope.
Elle n'a pas une histoire banale.
La narration est à l'image sur schéma des pensées de Hope, brouillon. Ce n'est pas du tout évident à suivre au début, mais avec un peu d'efforts et de curiosité, on s'habitue et ça vaut le coup.
Un roman intéressant pour sensibilisé l'alcool chez les femmes enceintes. On y voit ici les conséquences désastreuses.
C'est plutôt émouvant comme lecture.
Je n'avais pas trop lu le résumé, je m'attendais à une histoire légère.
C'est donc assez surprise que j'ai découvert ce roman.
Une belle surprise qui me convainc de découvrir encore plus cette collection.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est un roman d'une originalité comme on en voit peu, et qui traite d'un sujet sensible et tabou, dont on parle peu également : l’alcoolisation fœtale.

La narration est un peu perturbante au début, mais cela permet de comprendre le raisonnement du personnage, sa façon de voir les choses. C'est un livre vraiment intéressant et touchant, rempli de bienveillance ❤

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n’ai pas du tout accrocher avec ce livre. La narration vu par Hope est assez confuse et pour ma part, je n’ai pas accroché.
J’ai trouvé que le debut de l’histoire était trop plat, je me suis forcée les 50 premières pages et j’ai finalement abandonné.
J’ai vu des avis opposés alors ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé que vous n’allez pas l’aimer. Il faut se faire son propre opinion.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Retenez bien son prénom et son nom car Hope Nicely est ainsi. Normale avec sa particularité qui a la couleur d’un arc-en ciel. Attachante, entêtée, naïve, bien attentionnée, Hope Nicely est une jeune femme adorable atteinte du TSAF, comprenez Trouble du Spectre de l’alcoolisation fœtale. Oui tu as bien lu et par conséquence tu as compris que la vie de Hope Nicely est un véritable enfer. Elle pense fort ou en silence, elle a des tics, elle crie, elle frappe, elle se soucie, elle oublie mais l’essentiel est là dans sa tête.


Caroline Day te plonge dans sa vie et dans sa quête. Tu rentres dans son cerveau « vide grenier » et tu avances en même temps qu’elle, ou tu recules, tu tapes, tu cries, tu récites, tu penses, tu oublies. Un style sans précédent, redondant, merveilleux et unique.


La différence, quel qu’elle soit, est un débat audacieux, courageux. Dans un monde normalisé et validiste, la différence fait tâche. Elle dénote et est facilement pointée du doigt. La différence effraye et il est rare de voir des personnes s’y intéressée sans arrière pensée. Si tu n’as pas un pied (voire deux) dans le handicap, il est difficile de se sentir concerner. Et c’est mon expérience personnelle qui parle.


J’ai beaucoup aimé cette lecture mais elle m’a également fait grincer des dents. J’aurai aimé avoir une note de l’auteure qui aurait pu donner les raisons de ce roman, ce qui l’a poussé à l’écrire et je pense que j’aurai pu consentir à l’idée qu’elle aurait souhaité partager. J’ai vraiment apprécié tout ce qui évolue autour de Hope Nicely et cette compassion qui en découle. La vie de Hope Nicely s’inscrit dans ce monde normal mais on voit rapidement qu’elle est incomprise, jugée et accusée. Mais à contrario on voit que l’on peut aimer Hope Nicely sans superflu. Je n’aime vraiment pas cette scission évidente entre normal et différent. Je préfère le terme de pluralité que j’associe volontiers avec cette idée d’arc-en-ciel. Le monde est unique mais plural. Je trouve que c’est beaucoup plus juste.


Écrire sur l’handicap est à double tranchant. Que restera t-il finalement une fois que vous aurez fermé ce livre ? Aurez-vous un regard différent ? Ou finalement cela restera t-elle une lecture sans suite ? Parler de l’handicap, c’est bien, mais faire évoluer les consciences validistes est tout autre chose et c’est un autre sujet. Hope Nicely ne demande pas votre compassion ni votre pitié ni votre peine. Elle demande juste une ou deux minutes de votre temps pour être écoutée et se faire comprendre. En aurez-vous assez ?


En bref :
* Une jeune femme très attachante
* Un style unique et atypique
* Une histoire douloureuse
* Un sujet très peu aborde dans la littérature et qui peut être à double tranchant

Je ne peux que vous inciter à découvrir ce roman et surtout je souhaiterai que cette lecture vous permette de découvrir un monde qui vous effraye, peut être, ou, au contraire, permette de libérer la voix de certains et certaines.


Et surtout je ne voudrais en aucun cas que cette lecture soit vaine et juste un moment de lecture comme tous les autres.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je continue ma découverte de la collection Instants Suspendus chez l'Archipel. Ce qui m'a le plus étonnée pour ce roman est le style d'écriture. En effet, la narratrice, Hope, 25 ans, est atteinte du Trouble du Spectre de l'Alcoolisation Foetale. Ses pensées ne vont pas en ligne droite et donc son écriture non plus. Inscrite dans un atelier d'écriture, elle veut écrire son autobiographie et ainsi retrouver sa mère qui l'a abandonnée à la naissance. Mais il est difficile de se faire accepter dans un groupe : elle a besoin de rituels, a des troubles de la mémoire et a des accès de violence verbale et physique. Bref, le rapport aux autres est compliqué. Et lorsque sa mère adoptive part à l'hôpital, on se demande ce qu'il va advenir d'elle. Un roman original qui nous met dans la peau voire la tête de Hope : cela est très perturbant car les pensées s'enchainent de manière rapide avec beaucoup de répétitions. C'est une vraie gymnastique mentale que sa lecture ! Mais c'est ce qui m'a plu malgré quelques longueurs et une fin un peu décevante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hope est une jeune femme particulière. Elle souffre d'un syndrome d'alcoolisme fœtal. Mais pour retrouver sa mère biologique, elle a décidé d'écrire un livre et intègre un groupe d'écriture.
Je ne peux pas réellement dire que je n'ai pas apprécié ce roman, mais la lecture a été pour moi un peu laborieuse. Le récit, écrit à la première personne par Hope part vraiment dans tous les sens. Et si cette immersion dans l'esprit d'une jeune fille autiste est vraiment intéressante, elle est aussi fatigante à lire. Et puis le récit devient un peu plus fluide, au fur et à mesure qu'Hope évolue et "grandit".
J'ai bien aimé les personnages de ce roman, sans pour autant être très attachée à eux, difficilement appréhendables par Hope, et donc par extension, par nous lecteurs. Mais Hope est une héroïne déterminée à avancer et à gagner un peu d'indépendance.
Ce roman a été une expérience intéressante à vivre, mais une lecture un peu compliquée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A sa naissance Hope Nicely souffre d'un trouble car sa mère à bu alors qu'elle était enceinte.
Elle l'a abandonné . autant vous dire qu'elle ne commence donc pas bien dans la vie.
Adoptée elle souhaite se lancer dans l'écriture dans le but de retrouver sa mère biologique.`
Suite à une réunion d'écriture ou elle souhaite écrire son récit autobiographique nous partons à la découverte de Hope.

J'ai adoré son personnage , à la fois touchante bien qu'impulsive.

le récit reste cependant un peu brouillon , le lecteur peut se perdre facilement je pense.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :