L’ÉVEIL DES SORCIÈRES – T.3

LE RIVAL DE RAJAN

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 13 janv. 2022 | Archivage 1 mars 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LÉVEILDESSORCIÈREST3 #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Après quelques mois d’apprentissage, je vais enfin rencontrer d’autres élèves de mon âge ! Ce week-end, j’assiste à mon premier rassemblement de sorcières, j’ai hâte ! Et en même temps, je suis un peu stressée, c’est un moment important : elles vont décider si elles réservent l’apprentissage aux élèves avec des sorcières dans leur famille. J’espère bien que non car sinon, comment on va faire Maelys, Rajan et moi ? En parlant de Rajan, il est impatient lui aussi : il va enfin rencontrer un autre apprenti garçon ! Mais sa rencontre avec Arthur, un fils de sorcière, ne se passe pas du tout comme prévu…

Le troisième tome d’une trilogie jeunesse fantastique de Cordélia, qui revisite la figure de la sorcière avec une plume résolument moderne !

Après quelques mois d’apprentissage, je vais enfin rencontrer d’autres élèves de mon âge ! Ce week-end, j’assiste à mon premier rassemblement de sorcières, j’ai hâte ! Et en même temps, je suis un...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782367409337
PRIX 12,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

J'ai eu la chance de pouvoir me procurer ce tome en avant première sur le salon du livre de Montreuil et aussi y rencontrer l'autrice. J'ai adoré cet échange rapide avec elle ;)

Comme pour les deux premiers, j'ai dévoré ce dernier tome de cette trilogie. Après avoir abordée le thème du consentement, du sexisme, du mal être adolescent, Cordelia nous emmene cette fois sur le thème de la discrimination. A travers le débat sur l'apprentissage pour tous, elle nous pousse à réfléchir sur l'importance de découvrir l'autre, de passer au-delà de ses peurs ou des discours ancrés par nos proches. J'ai retrouvé avec plaisir nos personnages principaux, les voir progresser et évoluer dans cet univers à 200% magique de ce volet.
Je ressors enchantée de cette trilogie que je continue de vouloir faire découvrir autour de moi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Encore une fois, Cordelia nous livre une histoire bien écrite, entraînante, et adorable. J'ai adoré suivre l'évolution des personnages à travers les trois tomes. Et j'ai versé une petite larme à la fin.


Merci à Netgalley et Scrineo pour l'ARC reçue en échange de mon avis sur le livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le troisième tome d’une trilogie jeunesse fantastique de Cordélia nous emporte lors d'un grand rassemblement de sorcières.Nora,Maelys et Rajan,trois apprentis sont à la fois excités par cette découverte et inquiets. En effet une rumeur indique que les sorcières vont refuser l'accession d'enfants non-nés de sorcières (ce qui est leur cas). Ce serait un drame pour ces jeunes et leur initiatrice Harmonie.Ils vont tout faire pour se faire accepter et faire pencher le vote du conseil en leur faveur.
Ce week-end initiatique sera riche en enseignement et en rencontres. J'ai bien aimé cette trilogie qui, sous couvert de sorcellerie,explore des thèmes tels que l'amitié, la différence,l'entraide,la découverte des autres....

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un volume qui clôt de façon très satisfaisante la trilogie de l’Éveil des Sorcières de Cordelia.
Nos trois jeunes héroïnes vont assister à la réunion annuelle des Sorcières de France, Belgique et Luxembourg. Ce qui devait être un week-end excitant se transforme en paquet d'angoisse quand on apprend que le Conseil va pouvoir voter une nouvelle loi : pour ou contre l'enseignement de la sorcellerie aux enfants qui ne sont pas filles de sorcières ?
Et d'ailleurs, pourquoi accepter les garçons ?
Nora et ses amies font preuve de courage mais aussi de patience et de diplomatie dans ce volume, alors que Rajan, qui fait partie des trois seuls garçons présents sur des centaines de filles, finit par prendre confiance en lui et s'affirmer.
J'apprécie toujours autant l'écriture de Cordelia et la construction de ses personnages qui, malgré l'importance des sujets traités, restent des enfants et doivent de temps en temps laisser la place aux adultes.
L’Éveil des Sorcières est un vrai souffle de nouveauté dans la littérature jeunesse et vraiment, cela fait du bien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici le troisième et derniers tomes des aventures de Nora, apprenti sorcière qui a la particularité, comme ses amis Rajan et Maelys, de ne pas avoir une mère sorcière. Je trouve toujours agréable de lire une série qui non seulement ne comporte pas trop de tomes (trois, c’est raisonnable) mais qui va aussi au bout de ses aventures – j’ai en tête deux séries que je suivais, dont les derniers tomes ne sont jamais parus.
Nora est toujours la narratrice, et ici, il ne sera pas question de l’école, de la vie quotidienne mais de sa participation à son premier sommet de sorcellerie – un grand moment pour toute sorcière. Elle y va avec Harmonie, la sorcière qui s’occupe de leurs apprentissages, Maelys et Rajan. Il lui faudra garder le secret de Maelys (voir le tome 2 – je ne vais quand même pas le révéler ici) et avoir pour condisciple un des rares sorcières garçon du sommet. Moralité : un de mes élèves avait bien raison, les sorcières garçons, cela existe.
Le sommet est un excellent moyen de rencontrer d’autres sorcières à des moments différents de leur vie, de leur apprentissage. Nora fait preuve de beaucoup d’humour, de beaucoup d’acceptation aussi, face aux autres, sauf si cette personne est intolérante ou méprisante. or, Nora découvre dans ce tome que le monde des sorcières n’est pas aussi idyllique qu’elle le pensait. Les sorcières sont tout à fait capables de lancer des sortilèges contre des rivales (c’est de bonne guerre, paraît-il) mais surtout d’ostraciser des participantes qu’elles jugent inférieures à elles en raison de leurs origines. C’est même devenu leurs combats : exclure de la possibilité d’étudier la sorcellerie toutes celles dont la mère ne serait pas une sorcière. Si ce type de combat vous en rappelle d’autres, vous avez parfaitement raison. Il existe toujours des personnes qui veulent en exclure d’autres, aujourd’hui plus que jamais. Et pourtant, s’il est des femmes qui devraient savoir ce que c’est que d’être exclu, ce sont bien les sorcières qui se sont vues trahies des siècles plus tôt par les hommes; Mais cela explique aussi leur volonté de garder le secret le plus possible.
Qu’adviendra-t-il ? Oui, tout ne se passera pas comme prévu, mais ce n’est peut-être pas plus mal que cela.
Merci aux éditions Scrinéo pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel plaisir de lire un livre qui propose une histoire de sorcellerie encrée dans la réalité du quotidien! Même si Cordélia est une autrice dont on sait la volonté d'inclusivité est forte, on est (malheureusement!) toujours surpris de la voir sur la page.
J'ai apprécié les notes de Cordélia à la fin pour donner des informations sur le langage des signes etc., j'espère que dans l'édition publiée lorsqu'il est question de LPC dans l'histoire, il y a astérisque qui renvoit vers ces explications (personnellement, je n'avais jamais entendu parlé de LPC auparavant, j'ai dû arrêté ma lecture pour googler).

Ce tome vient clore une trilogie qui suit plusieurs jeunes personnages sorcières dans leur apprentissage. N'ayant pas lu les deux premiers tomes, je n'ai eu aucune difficulté à me plonger dedans. Les détails nécessaires pour comprendre le contexte (la vie des personnages, le pourquoi du comment de la sorcellerie...) sont donnés.

L'histoire reste simple et j'aurais voulu peut-être un univers plus riche et fourni. Je pense qu'elle (ce tome et le reste de la trilogie) conviendrait plus à un public jeune (8ans lu par un adulte, 9ans seul). Je pense que de jeunes ados ne trouveront pas leur compte. D'autant plus, les couvertures ont une apparence très jeune.

Hâte de voir ce que Cordélia va écrire par la suite. Je sais que je vais fortement recommandé cette trilogie, car l'inclusivité se doit d'être plus répandu dans la littérature jeunesse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire : On poursuit les aventures de nos trois apprenties sorcières, avec cette fois ci un événement, à savoir le bal des sorcières ! Sauf que tout n'est pas rose, et on apprend que les apprenties sorcières comme Nora, Maelys et Rajan, nés de non sorcières, sont en passe d'être refusées et rejetées, privés d'instructrice de magie. Comme pour les autres ouvrages, on poursuit la question de l'acceptation de l'autre, et s'ajoute à la thématique la question des sorciers, car le seul apprentie sorcière masculin est quelqu'un de très hautain, pour ne pas dire désagréable. Petits complots, farces et bêtises émaillent ce tome, avec un peu plus d'informations sur l'univers sorcier qu'a créé l'auteur.

La plume de l'auteur : Toujours agréable à lire, l'histoire avance vite et sans temps morts. On voit aussi un peu plus les amitiés qui se font et se défont, les ententes qui nécessitent de la communication, et les besoins de tolérance.

Mon avis général : Troisième tome, toujours aussi mignon malgré les thèmes assez durs parfois, et surtout, c'est apparemment le dernier. Il a un goût de trop peu, je trouve. Une très bonne lecture transgénérationnelle, avec de nombreuses idées de tolérance, d'entraide et de communication (un must pour une lecture jeunesse, je trouve) qui donne une autre vision des sorcières.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Très triste de quitter Nora avec ce dernier tome de la trilogie "L'éveil des sorcières". Accompagnée de ses amis, Rajan et Maelys, elle va participer à son premier sommet de sorcellerie. Mais ses camarades et elle sont différents. En effet, leur pouvoir ne provient pas de leur mère. Vont-ils être acceptés alors qu'ils ne font pas partie d'une famille de sorcières ? Arriveront-ils à cacher le secret de Maelys (voir tome 2) ? Est-ce que Rajan va se lier d'amitié avec le seul garçon sorcière du Sommet ? Rumeurs, mépris, coups bas et magie à mauvais escient jalonnent ce tome et ne laissent aucun répit au lecteur qui ne s'ennuie pas une seule minute. Le style de Cordélia est toujours aussi agréable à lire. Quant aux thématiques abordées (exclusion, différence, harcèlement...) elles sont toujours aussi variées et bien traitées avec des héros aux caractères différents et complémentaires. Une réussite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un troisième et dernier tome qui conclu cette trilogie comme il se doit. On s'est attaché tellement fort à ce petit trio incroyable.

Cordélia nous livre un troisième tome frais, qui donne la pêche et toujours des petits détails engagés et chers à mon cœur. Une fois terminé, on a envie de tout recommencer !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le dernier tome qui vient clore cette saga était tout simplement génial !

Je suis quand même triste de devoir quitter notre trio de jeunes apprentis sorciers, mais il faut une fin à tout, et l'auteure a vraiment mis le paquet pour nous émouvoir jusqu'à la toute dernière ligne du roman.

Bien que cette trilogie soit classée dans la catégorie "roman jeunesse", je pense que n'importe quel lecteur plus âgé peut la lire et passer un excellent moment, ce qui fut mon cas à trois reprises !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dernièrement j’ai lu le troisième et dernier tome de L’éveil des sorcières, Le rival de Rajan de Cordélia et j’ai encore une fois beaucoup apprécié ma lecture.

Je ne suis pas le public visé mais ça ne m’a posé aucun problème. En revanche je vous conseille de lire les précédents tomes car même s’il y a des rappels, il y a beaucoup de références aux événements passés.

Encore une fois c’est engagé, bienveillant et ça donne le sourire. Avec en plus de la magie, c’est gagné 🥰

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir lu les tomes 1 et 2, il était évident pour moi de lire ce 3ème tome de la trilogie "l'éveil des sorcières".
J'ai retrouvé avec plaisir Nora, Maelys et Rajan, qui se rendent dans ce tome à leur premier congrès de sorcières, en tant qu'apprenties avec leur instructrice Harmonie.
Si le titre et la couverture de ce tome peuvent laisser penser que Rajan sera mis en avant, il n'en est rien (comme dans le tome 2 pour Maelys) : l'histoire est toujours racontée du point de vue de Nora et ne porte pas directement sur un seul personnage. Cela ne m'a dérangée car le lecteur en apprend plus sur l'univers des sorcières et en voit de toutes les couleurs ! L'écriture est très accessible pour de jeunes lecteurs (9-12ans) et la façon dont Nora la narratrice s'adresse directement au lecteur nous plonge au coeur de l'action.
Le gros point fort de cette trilogie (au delà de l'aspect "sorcellerie" qui attire) est la sensibilisation de l'autrice à la tolérance et au respect de l'autre : handicap, homosexualité, différence, féminisme et environnement... On y retrouve des thèmes importants pour nos jeunes générations.
Certaines questions (notamment sur l'avenir de nos 3 petits héros) restent en suspens et on ne peut s'empêcher d'espérer qu'un dernier tome vienne un jour y apporter les réponses...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :