Les Mots Fantômes

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 22 sept. 2021 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesMotsFantômes #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Eliott est en maison de repos, sa mère vient de mourir. Cependant, il est clair pour lui que cette mort est suspecte, et qu’il ne s’agit pas du suicide qu’on veut lui faire croire. Lilas, une pensionnaire du centre, a un choc en voyant une photo de la mère d’Elliot : c’est une des apparitions qui la hante tous les jours. Elle comprend qu’elle a le don de voir les morts, ce que sa famille s’évertue à lui cacher depuis des années. 

Les deux adolescents se lancent dans une double enquête, à la recherche de la vérité, au péril de leur vie…

Eliott est en maison de repos, sa mère vient de mourir. Cependant, il est clair pour lui que cette mort est suspecte, et qu’il ne s’agit pas du suicide qu’on veut lui faire croire. Lilas, une...


Formats disponibles

ISBN 9782278100590
PRIX 15,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Aussitôt reçu, aussitôt lu ! J’ai tout de suite été happée par l’histoire d’Eliott qui refuse de croire au suicide de sa mère et sera aidé dans sa quête par Lilas qui possède un don bien particulier qui lui permet de voir les défunts. Les évènements s’enchainent sans temps morts et on tremble pour nos deux jeunes héros quand on comprend où ils ont mis les pieds. Les personnages secondaires sont très bien brossés, notamment un méchant glaçant... Je ne prenais pas trop de risque avec cet auteur qui ne m’a jamais déçu (gros coup de cœur pour RC2722 !!). Un roman young adult que je ne peux que vous conseiller...

Merci à NetGalley et aux éditions Didier Jeunesse pour cette belle lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux Éditions Didier Jeunesse via NetGalley pour cette lecture.

"Les Mots fantômes" est un mélange entre contemporain, fantastique et thriller - conseillé dès 12 ans sur le site de l'éditeur. Il a attiré mon attention avec sa belle couverture (que nous devons à Frédérique Renoust), qui m'a intrigué tout autant que son résumé.

Eliott est persuadé que sa mère ne s'est pas suicidée. Impossible ! Mais la colère gronde en lui et il finit par être placé au centre de pédopsychiatrie de la ville. De son côté, Lilas y entre pour combattre ses hallucinations. "Ça recommence... Lilas ferme les yeux, se concentre. Ce n'est pas réel. Ce n'est pas réel, se répète-t-elle en boucle. Après de longues secondes, elle rouvre les paupières. La femme est toujours là. Elle s'agite, semble impatiente." Les adolescent•e•s vont finir par enquêter ensemble sur les raisons de la mort de la mère d'Eliott.

Le don de Lilas apporte une touche de fantastique au récit, qui parle aussi de sujets plus terre-à-terre - problèmes psychologiques, deuil, secrets de famille, etc. Le côté thriller est amené par leurs investigations sur le décès de la mère d'Eliott - ce qui va les mettre elleux-mêmes en danger. Les indices donnés petit à petit, puis les révélations qui arrivent plus loin dans le récit, sont venus confirmer deux certitudes que j'ai eues dès l'instant où l'auteur a amené les faits en question dans l'histoire. Résultat, peu de suspense de mon côté, mais ça ne m'a pas empêché d'attendre et d'apprécier la confrontation finale et les derniers chapitres du roman.

"- Ça fait un bail que je bosse ici. Et si j'ai bien appris une chose, c'est qu'on a tous une part d'ombre en nous. Il arrive que la vie nous malmène tellement qu'on franchit la barrière et cette part d'ombre, de folie, prend le dessus. C'est un truc qu'on n'a pas envie de s'avouer, mais se retrouver dans un institut de ce genre peut arriver à n'importe lequel d'entre nous..." - Sam, surveillant à l'institut

Certains passages peuvent être éprouvants à lire psychologiquement - personnellement, les ressentis de Sadie (une amie de Lilas à l'institut) m'ont particulièrement touché. De ce fait, j'ai apprécié la justesse des mots de David Moitet, qui ne tourne jamais l'histoire au pathos.

Bref, ma première découverte de l'auteur se révèle être une réussite, une lecture que j'ai franchement appréciée. Pour ses personnages attachants, pour la manière dont sont amenés les passages à l'institut (même sans être énormément développés, car le roman est court) et pour le mélange de tout le reste (enquête, fantômes, etc.) !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Eliott vient de perdre sa mère brutalement et ne peut concevoir qu'elle se soit suicidée. Au lycée, sa colère s'exprime trop violemment et il est envoyé en maison de repos. Il y croise Lilas une jeune fille issue du même lycée que lui et déjà une habituée de ces lieux. Lilas, elle, entend des voix et voit des "esprits".
Dans la chambre d'Eliott elle découvre la photo de sa mère défunte et fait le lien avec l'esprit qui la hante.
Ensemble ils vont essayer de découvrir pourquoi elle s'est suicidée si il s'agit bien d'un suicide ...!

Encore un roman de David Moitet qui explore le policier et la SF, toujours avec beaucoup de sensible et une intrigue qui tient la route. Un bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand je lis les "nouveaux" livres pour adolescents, je me questionne toujours : trouveront-ils leur public ? Les mots fantômes ne font pas exception. Déjà, il ne peut pas être rangé dans une case, ce qui est pourtant commode pour tous : libraires, enseignants et parents. Il est à la fois un roman contemporain, un roman policier, et un roman fantastique. Le plus simple (presque) aurait été de le cantonner dans la case policier, avec Eliott qui ne croit pas au suicide de sa mère et veut découvrir la vérité, envers et contre tout. Même la police exprime parfois des doutes sur ce qui s'est vraiment produit, mais manque d'indices pour lancer véritablement une enquête.
Ce n'est pas tant que le livre bascule alors dans le fantastique, formule ô combien traditionnelle, c'est plutôt qu'il nous emmène aux portes de la folie. Lilas a des hallucinations. Ses crises étaient passées, du moins l'espérait-elle, elles reprennent de plus belle et elle se retrouve en maison de repos, terme pudique, poli, pas effrayant du tout, qui m'amène à me questionner : comment aider ces jeunes qui souffrent ? Oui, c'est difficile, et oui, j'ai toujours l'impression que la société est en retard et ne met pas tous les moyens possibles pour les aider (expérience de professeur).
Lilas et Eliott vont s'unir, mettre en commun leurs différences, leurs interrogations en cherchant la vérité. Lilas ne se doutait vraiment pas de ce qu'elle allait découvrir. Lilas et Eliott sont tous les deux des adolescents, mineurs, des êtres qui sont entièrement dépendants de ce que les adultes trouvent être le mieux pour eux. La situation est exactement la même face à un parent âgé : l'adulte sait aussi ce qui est mieux pour lui ou pour elle, soi-disant pour le protéger, ce qui revient à l'infantiliser. J'ai toujours pensé qu'à partir du moment où l'on trouvait une personne âgé trop fragile pour lui dire certaines choses, alors c'était vraiment le commencement de la fin pour elle, puisque l'on (ses enfants ? ses médecins ?) choisissait de la couper, un peu, du monde (parce qu'elle ne devait pas y rester encore longtemps ?).
Je n'oublie pas Charles, troisième personnage qui donne son nom à des chapitres. Ce n'est pas qu'il n'est pas intéressant, c'est qu'il ne m'a pas intéressé. Avec lui, c'est le pire dont est capable un être humain que nous découvrons. Parce qu'avec tout ce que j'ai écrit, j'en aurai oublié un des sujets principaux : le deuil, la perte violente d'un être aimé.
Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Netgalley pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Des secrets et rien d'autre que des secrets. En commençant Les Mots Fantômes, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. On plonge pourtant dans une histoire bien plus sombre qu'elle n'y paraît.

Depuis la mort de sa mère, Eliott n'est plus que l'ombre de lui-même. Entre ce traumatisme là et les millions de questions qui le hantent, Eliott n'a pas la vie facile. Surtout qu'il est, depuis quelques temps, dans une maison de repos suite à ce violent décès arrivé soudainement. Rien ne vous prépare jamais à la mort de celle qui vous a donné la vie. Au centre, Eliott va faire la connaissance de Lilas. Elle est adorable, douce et elle l'écoute. Elle l'écoute tout le temps. Elle fait preuve d'une grande patience. Les deux se complètent. Et puis il y a ce jour, cette révélation qui va tout changer. Lilas voit les morts. Et elle a vu la mère d'Eliott. Et celle-ci lui a fait comprendre qu'elle n'est peut-être pas morte de la façon dont tout le monde pense. Commence alors le début d'une aventure risquée pour les deux adolescents.

Les Mots Fantômes est un roman prenant sur les secrets de famille et l'adolescence. On s'attache rapidement à Eliott et Lilas. Ils ont tous les deux vécus des instants traumatisants. Et comme je le disais plus haut, ils se complètent totalement. Leurs recherches va les mener bien plus loin qu'ils ne le pensaient. Les mots de David Moitet sont intenses. Très intense. Une fois commencé, on dévore cette histoire d'apparition, de vengeance et de secrets bien trop sombres...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il ne faut jamais juger une personne parce qu'elle est différente des normes. Lilas est différente parce qu'elle possède un don qui peu s'avérer dangereux. Mais aussi d'une aider crucial. Lilas a des hallucinations. Elle en à peut et cela est totalement compréhensible. Ses parents l'aident à aller mieux, mais lorsqu'elle rencontre cette femme en colère au lycée, elle décide que s'en ait trop. Qu'elle doit faire quelque chose pour devenir normal.
Elliot vient de perdre sa mère. Un suicide qu'ils disent tous. Elliot n'y croit pas, mais ne sait comment le prouver. Mais sa colère va le conduire là où il n'aurait jamais crue se retrouver.

Une écriture fluide et sympathique à lire. Une intrigue qui tient jusqu'au bout. Des amitiés et des rencontres intéressantes.
David Moitet nous propose un roman surnaturel qui donne envie de croire aux fantômes.
Les personnages sont entiers et évoluent de manière cohérente. Ils sont jeunes et vifs. Les personnages secondaires sont eux aussi attachants même si nous les côtoyons très vite.

Une belle histoire d'amitié et de famille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman captivant et haletant qui mêle à la fois fantastique et policier ! Des ados qui traversent des situations difficiles mais qui gardent la tête sur les épaules et qui s'entraident. Une belle lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très bonne lecture avec des personnages bien construits et attachants. C'est un roman qui mélange les genres et tous les éléments se lient parfaitement entre eux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Premier contact avec ce roman : une couverture captivante qui donne envie d'entrer tout de suite dans le coeur de cette histoire !
2ème contact : Un premier chapitre qui vous glace d'entrée et qui vous plonge dans un véritable polar avec des personnages attachants et profonds.
3ème contact : l'impossibilité de quitter le livre avant d'être arrivée au dénouement de ce roman.

Un très beau coup de coeur

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Elliot ne peut se résoudre à accepter l'idée que sa mère se soit suicidée et décide d'enquêter pour découvrir la vérité. Lilas, quant à elle, a des hallucinations qui lui rendent la vie difficile. C'est lors d'un séjour en hôpital psychiatrique que ces 2 ados, pourtant camarades de classe, sympathisent et décident de s'entraider, loin de s'imaginer les dangers auxquels ils vont être confrontés...
Comme toujours avec David Moitet, on est tout de suite pris par l'histoire. Je l'ai d'ailleurs lu d'une traite !
Ce thriller passionnant avec une dose de surnaturel aborde le thème du deuil mais pas que...
J'ai vraiment apprécié l'enchainement des événements, avec des retournements de situation et des manipulations inattendues. Les héros sont attachants, le méchant vraiment méchant et le récit, bien qu'ayant un côté paranormal, s'ancre dans une réalité politico-économique qui fait froid dans le dos.
Cela a été pour moi un très bon moment de lecture pour lequel je remercie les éditions Didier Jeunesse et NetGalley !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Eliott vient de découvrir sa mère, morte chez elle. Lilas est perturbée, elle a "des hallucinations". Comment ces deux adolescents vont se retrouver, pour mener une enquête des plus étrange ?

Le roman s'appuie sur les ressorts d'un polar, découverte d'un cadavre, doutes, enquêtes et rebondissements, mais avec un petit plus qui s'appelle l'au-delà. Car Lilas voit les revenants.

Ce qui est sympa, c'est qu'on suit la jeune fille dans son apprentissage. Comment passer du déni à l'acception, puis comment apprendre à communiquer avec les morts. L'auteur nous montre également, par la famille de Lilas, comment les secrets des uns peuvent peser sur les autres, et les générations futures, comment les non-dits font du mal.

Eliott, lui aussi a des doutes, sur sa mère, sur la vie qu'elle menait. Il doit enquêter, dévoiler les secrets. Et c'est sur ce fond de quête de vérité, que les deux adolescents évoluent et grandissent dans le récit.

Merci à #NetGalleyFrance pour le service presse #LesMotsFantômes

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Eliott est dans une période difficile. Sa mère est décédée. On lui a dit qu’elle s’était suicidée, mais il est incapable de croire à cela. Suite à une bagarre à l’école, on l’oriente vers un centre psychiatrique, pour lui permettre de reprendre son souffle après ce bouleversement.

C’est là qu’il rencontre Lila, une jeune fille discrète mais qui semble réagir à des choses invisibles pour les autres.

Ensemble, ils découvrent des secrets familiaux, et ils vont aller de surprise en surprise...

Le résumé du livre m’avait attiré. C’est une histoire qui se lit rapidement, je dois dire. Deux petites soirées et j’étais arrivée au bout.

Forcément, je me suis attachée aux deux personnages principaux. A Eliott parce qu’il traverse une période si difficile, à Lila parce qu’elle possède un don hors du commun dont elle ne sait quoi faire.

Le duo fonctionne bien. Certaines scènes sont un peu cliché: quand on parle d’apparitions fantomatiques, on tombe très souvent sur le même genre d’événements.

Heureusement, ils ne sont pas trop présents dans ce roman, et c’est plutôt les secrets familiaux qui ont la part belle ici. Du coup, c’est plutôt intrigant, et le lecteur a de quoi accrocher.

J’ai bien aimé ma lecture. Elle est, je pense, également destinée à un public young adult, mais ça n’est pas trop léger, et donc les lecteurs plus assidus peuvent également s’y retrouver.

Un titre à proposer, donc.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller fantastique jeunesse plutôt sympathique mais un peu trop court à mon goût. Tout est très rapide et j'aurais aimé que certaines choses soient un peu plus développées, comme le don de Lilas, ou les relations entre les personnages, qui sont un peu survolée. Toutefois, c'était une lecture sympathique et un bon roman jeunesse qui se laisse lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Netgalley et Didier Jeunesse de m'avoir permis de chroniquer ce livre.

Eliott est dévasté par la mort soudaine de sa mère, les policiers ont vite conclu à un suicide, mais il n'y croit pas. Sa mère ne les aurait jamais abandonnés lui et sa petite sœur. Il est persuadé qu'elle a été assassinée, mais reste à découvrir pourquoi et à le prouver. Il peut compter sur l'aide de sa nouvelle amie Lilas, qu'il a rencontré alors qu'ils étaient tous les deux internés en hôpital psychiatrique, lui de jour et de nuit à cause de la colère qui l'habite, elle parce qu'elle hallucine de parfaits inconnus. Cependant, le jour où elle comprend que l'une des hallucinations qu'elle voit est la mère d'Eliott, les deux adolescents se réalisent qu'il ne s'agit peut être pas d'hallucinations et que Lilas, en réalité, voit peut être des fantômes.

Ce fut une lecture très rapide tant l'histoire est prenante. L'enquête que mène les personnages principaux est bien ficelée et je n'ai pas vu venir le dénouement !
De nombreux sujets avec d'importants enjeux sont abordés dans le roman, tels que la mort, le deuil, la santé mentale et le regard des autres par rapport à la maladie. Ces sujets sont abordés sans jugement péjoratif.
C'est un très beau roman jeunesse/YA avec des personnages touchants et d'autres absolument exécrables. Je recommande sans hésitation !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Eliott est un jeune garçon qui refuse de croire au suicide de sa mère. Lilas une camarade de classe du jeune homme a le don de voir les morts. Tout les séparent et pourtant ils vont devoir faire équipe pour résoudre ce mystère.
Un court roman policier à destination des adolescents. Les révélations et les secrets s'enchainent tandis que la vie des deux jeunes gens est en jeu. Malgré un dénouement un peu rapide, on passe un très bon moment. Le mélange entre fantastique et policier est intéressant et rajoute un peu de piment au récit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un court roman policier avec une dose de fantastique.⁣
Une jeune fille Lilas qui entend des voix et Eliot qui ne croit pas au suicide de sa mère vont s'unir pour connaître la vérité.⁣
Dès lors, on va suivre cette enquête palpitante : entre découvertes, secrets de famille... tout s'enchaîne très très vite.⁣

Une fin un peu rapide mais dans l'ensemble un chouette roman pour adolescent avec une intrigue haletante !!!⁣

Merci netgalleyfrance et les éditions Didier Jeunesse pour l'envoi de ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'auteur m'avait déjà scotchée avec son "Alice", c'est renouvelé avec ce thriller mêlé de paranormal très bien construit et prenant. Encore un vrai coup de cœur.
Eliott découvre sa mère inanimée, alors qu'il revient du parc avec sa petite sœur. La police conclut à un suicide, auquel Eliott ne veut pas croire. A tel point qu'il doit être hospitalisé quelques temps. C'est alors qu'il va faire la connaissance de Lilas, aux dons particuliers. Ensemble, ils vont mener l'enquête.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé ce roman, Le fantastique s'installe tout doucement, le suspens également jusqu'à devenir un thriller. Les personnages sont très attachants (Lilas, Elliott, Sadie et Liam).
Le regard sur la maladie mentale et la psychiatrie est très intéressant (dépression, schizophrénie, violence, délire). Sortir de la stigmatisation de la maladie mentale apparaît là comme une nécessité à la fois dans la famille et dans la société en général.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grace aux éditions Didier Jeunesse, via net galley, j'ai pu lire Les mots fantômes de David Moitet.
Eliott est en maison de repos, sa mère vient de mourir. Cependant, il est clair pour lui que cette mort est suspecte, et qu’il ne s’agit pas du suicide qu’on veut lui faire croire.
Lilas, une pensionnaire du centre, a un choc en voyant une photo de la mère d’Elliot : c’est une des apparitions qui la hante tous les jours. Elle comprend qu’elle a le don de voir les morts, ce que sa famille s’évertue à lui cacher depuis des années.
Les deux adolescents se lancent dans une double enquête, à la recherche de la vérité, au péril de leur vie…
Les mots fantômes est un roman pour adolescents qui mélange les genres : fantastique, policier mais aussi roman contemporain. Cela m'a beaucoup plu car ce mélange est une réussite.
Nous faisons la connaissance de Lilas, une jeune fille qui fait des crises, difficiles à traiter ; et Elliott dont la maman vient de mourir. Un de ses camarades s'est moqué de sa maman, ignorant qu'elle venait de décéder alors Eliott a vrillé !
Lilas et Elliott se retrouvent donc dans une maison de repos.
Le jeune garçon est persuadé que sa maman ne s'est pas suicidé. Lilas accepte de l'aider quand elle comprend qu'elle a un don.. elle peut voir les personnes décédées.. dont la maman de son nouvel ami !
L'histoire est assez simple mais fonctionne parfaitement car il y a de nombreuses surprises.
Les personnages sont touchants. Ils ont une personnalité bien développée. Tous deux ont des fêlures, des questionnements. Leur vie n'est pas simple. Eliott avait une vie agréable jusqu'au suicide de sa maman, qu'il peine à comprendre. Comment une femme qui venait de faire des cookies peut décider de mettre fin à sa vie alors que ses enfants vont rentrer pour le goûter ?? Cela n'a pas de sens !!
Quand à Lilas, elle ignore sa vraie nature et souffre de crises étranges. Elle a des hallucinations. La vérité est bien différente de ce qu'on lui a laissé imaginé.
Ces deux ados différents au premier abord vont s'entraider, quitte à se mettre en danger.
Les thèmes abordés sont divers : la folie, le deuil, l'amitié, le fait de voir des fantômes..
Les seuls passages où j'ai un peu moins accroché, c'est quand le narrateur est Charles, un personnage détestable à souhait. Je n'en n'ai pas trop vu l'utilité. Mais ce n'est que mon avis ;)
Les mots fantômes est un bon roman pour adolescents que je recommande à la cible comme aux adultes. L'écriture est fluide, elle fait mouche et j'ai pris plaisir à le lire d'une traite. Je vous le recommande :)
Ma note : quatre étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Coucou bonjour les amis lecteurs me voici avec un nouveau livre : Les mots fantômes de David Moitet des éditions Jeunesse .
Je remercie NetGalley ainsi que les éditions Jeunesse de m'avoir permis de lire ce thriller qui ma beaucoup plu .
L'auteur a su bien décrire chaque chapitre de se livre , une très belle écriture fluide , facile a lire et du suspens jusqu' au bout de l'histoire .
Se sont deux adolescents Eliott et Lilas qui ne croit pas au suicide de la mère d'Eliott.
Ils se retrouve dans cette maison de repos car Eliott a Peter les plombs a son lycée .
Quand a Lilas ses grises d'angoisse reviennent donc elle ferme les yeux et ce dit que cela n'est pas réelle ,elle ouvre les yeux et voit une femme qui veut faire comprendre qu'elle ne c'est pas suicider .
Ils vont ensemble faire des recherches sur cette mort au dépit de leur vie car ils ne savent pas ou ils vont mettre les pieds.
Ils vont être aider par d'autres personnes surtout par Sadie qui est une personne très gentille , sensible mais qui a des difficulté a vivre dans ce monde , elle est un peu gothique .
Il y a aussi beaucoup de secrets cacher que nos deux jeunes vont découvrir peu a peu le long de leur enquête .
Eliott va apprendre par Lilas que la femme qu'elle voit ses la mère d' Eliott, lui n' en revient pas .
Donc tous les deux vont continuer leurs recherches mais ils ne savent pas dans quel bourbier ils vont tomber .
Vont ils arriver a s'avoir comment la mère d'Eliott est morte ?
J'ai été surprise de la fin de cette histoire .
Vraiment un très bon thriller avec des personnages très attachant , puis l'histoire est très prenante surtout la fin .
L'auteur a donner de bons dialogues a ses personnages et a bien d'écrit chaque scène avec beaucoup de sensibilité.
Je recommande vivement ce livre vous passerez un agréable moment de lecture .
Ma note :4/5
il

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir découvert (et apprécié !) la trilogie des Mondes de l’Alliance, j’étais curieuse de renouer avec la plume de David Moitet et de la transposer dans un autre univers. On reste bien entendu en littérature jeunesse, mais cette fois, il troque la science-fiction contre un thriller fantastique.

Le temps d’une promenade au parc avec sa jeune sœur Thaïs et la vie d’Eliott bascule. À leur retour, le corps de leur mère gît au sol, sans vie, une lettre d’adieu posée en évidence. Alors que la police boucle rapidement l’affaire, la colère d’Eliott va crescendo : il refuse de croire à cette hypothèse du suicide et finit par perdre le contrôle en classe. Interné en hôpital psychiatrique pour éviter un dépôt de plainte, il y rencontre Lilas, une autre élève de son lycée que l’on prétend folle. Cette dernière est régulièrement victime de crises durant lesquels elle se fige, pleure, crie, parle à quelqu’un alors qu’il n’y a personne. Les deux adolescents ne sont pourtant pas amis, ne se fréquentent que de loin. Mais lorsque Lilas établit un parallèle entre sa dernière vision et la maman d’Eliott, son étrange mal revêt une tout autre dimension. Qu’essaie de lui dire cette apparition spectrale ? Où tracer la frontière entre le réel et l’affabulation ? La psychose ? Comment en parler sans ruiner des années d’efforts prodigués dans l’espoir de renouer avec une vie normale ? Et surtout, comment aborder ce délicat sujet avec Eliott alors qu’il perd chaque jour un peu plus pied ?

Dans ce roman, David Moitet navigue avec adresse entre deux thèmes forts : celui du deuil et de la reconstruction de soi, ainsi que de la quête de vérité, quitte à se mettre en danger. En dépit de cette rage et de ce désespoir qui bouillonnent en lui, Eliott est touchant. Il a une foi inébranlable en sa mère et est prêt à tout pour rétablir son honneur. Lilas est plus vulnérable et hésitante. Elle tâtonne, submergée par ses problèmes, convaincue que quelque chose ne tourne pas rond chez elle. Ils vont tous deux trouver une forme d’équilibre en joignant leurs forces pour mener une enquête que le reste du monde semble déjà avoir entérinée. Le suspense est bien présent, les indices semés intelligemment tout en restant accessibles aux plus jeunes. Et en préservant une part de surprise, même pour les lecteurs les plus avisés. Les codes du genre sont respectés à la lettre et si Eliott et Lilas semblent parfois faire preuve de beaucoup d’audace pour leur âge, ils n’en deviennent pas non plus de super héros invincibles et omniscients. L’intrigue est plausible et vraiment très prenante.

Ce qui m’a aussi plu dans cette lecture, c’est la façon dont l’auteur tend à apporter une vision plus moderne de la pédopsychiatrie. Dans cet établissement au cœur de jardins immenses, on s’éloigne des couloirs stériles, des camisoles et des étiquettes de « fous à lier ». Certes, ces enfants ont des soucis plus ou moins marqués, ils ont parfois besoin d’être contenus – par la force ou la médication -, mais David Moitet prône avant tout le dialogue et l’ouverture d’esprit. Il livre un regard empreint de compassion sur ces jeunes patients, nous rappelant qu’il s’agit d’enfants plutôt que de malades. D’êtres humains plutôt que de menaces envers leur entourage ou envers eux-mêmes.

Bien que je ne sois pas par excellence le public visé par ce genre de publication, David Moitet a à nouveau fait mouche. J’ai hâte de voir ce que me réserve ma future troisième incursion dans ses mondes imaginaires ! Un thriller bien bâti, qui dose habilement le drame et le fantastique pour nous offrir un agréable moment d’évasion, entre larmes et rédemption.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A l’origine, j’ai choisi de découvrir ce roman parce que j’ai flashé sur sa couverture que je trouve sublime, et puis au fur et à mesure l’histoire proposait par David Moitet a su me séduire … presque jusqu’à la fin !
Dans ce nouveau roman, destiné à un public adolescent, nous faisons connaissance avec Eliott, une jeune garçon dont la mère vient de décéder, dans des circonstances qui le laisse perplexe, et Lilas une jeune fille qui subit depuis des années des crises de paniques d’un genre bien particulier. Suite à divers éléments, qui n’ont pas grand intérêt dans cet article, les deux adolescents se retrouvent internés. S’en suit une foule de péripétie faisant intervenir des fantômes, des amis pour le moins particuliers mais terriblement attachants et un tueur dont le sang froid n’a d’égal que ses relations hauts placées.

L’histoire était plutôt intéressante, très bien écrite jusqu’à son dénouement dans lequel l’auteur a, je trouve, bâclé le sort réservé aux méchants qui ont émaillé son récit. Mais si on fait abstraction de ce léger point négatif, Les mots fantôme est un roman fort sympathique que je vous recommande bien volontiers.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La mère d'Eliott vient de mourir mais il ne croit pas à son suicide. Lilas est victime d'hallucination. Tous les deux sont dans le même lycée et vont se retrouver dans le même centre de suivi psychologique. Petit à petit Léa réalise qu'elle voit des fantômes et qu'elle va pouvoir aider Eliott à résoudre le mystère de la mort de sa mère.
Un roman palpitant, parfaitement crédible malgré les fantômes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec « Les mots fantômes » David Moitet dont le talent n’est plus à prouver, signe un excellent roman. Mêlant thriller et fantastique, il nous amène aux frontières de ce que notre esprit peut, raisonnablement concevoir…

Eliott est un ado comme tant d’autres, jusqu’à ce jour où, de retour du parc dans lequel il a, à la demande de sa maman emmenée sa petite sœur, ils retrouvent leur mère allongée sur le sol de cuisine, sans vie. La violence prendra vite la place de la tristesse et le jeune homme, sera envoyé dans une institution pour son bien. Il y retrouvera une camarade de lycée, victime, elle d’hallucinations. C’est alors que naitra un duo inattendu qui n’aura pour seul but que d’éclaircir le mystère de ce décès, qualifié de suicide par la police.

À première vue, nous serions vite tentés de penser que ce livre utilise des thématiques déjà essorées. Seulement, comme savent le faire en cuisine les grands chefs, David Moitet, en utilisant des ingrédients déjà bien connus, nous offre une recette savoureuse. Ce roman est particulièrement bien construit et nous offre un plaisir de lecture qui ravira les lecteurs jeunes et moins jeunes à la recherche de suspense, d’action, le tout, saupoudré d’un peu d’humour.

En plus des principaux personnages que sont Eliott et Lilas, l’auteur s’amuse avec des personnages secondaires drôles ou flippants, qui se retrouvent dans des situations très visuelles, cinématographiques, dignes de scènes de films d’action.

De vifs remerciements aux éditions Didier Jeunesse ainsi qu’à NetGalley pour cette lecture. Et, un grand bravo à David Moitet pour nous régaler une fois de plus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Eliott est un ado comme tant d'autres qui a accepté bon gré malgré d'emmener sa petite sœur au parc mais quand ils rentrent, ils retrouvent leur mère allongée sur le sol de cuisine, sans vie. La violence prendra vite la place de la tristesse car Eliott est convaincu qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Pour combattre ses accès de violence, l'adolescent est envoyé dans une institution pour son bien. Il y retrouve une camarade de lycée, victime d'hallucinations : elle voit des fantômes. C'est alors que naitra un duo inattendu qui n'aura pour seul but que d'éclaircir le mystère de ce décès, qualifié de suicide par la police.

Un roman qui mêle policier et paranormal! Il est facile à lire et à comprendre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Reading this title was quite captivating. Enjoyable title. Hope we can soon publish our final thoughts on our website.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le dernier roman de David Moitet flirte avec l'enquête policière et le fantastique tout en abordant des sujets de société. Comme d'habitude avec lui, nous sommes plongé directement dans l'histoire avec la mort violente de la mère d'Eliott. Celui-ci "pète les plombs" et atterrit dans une maison de repos. Il va y faire la rencontre de Lilas, pensionnaire du centre, qui comprend en voyant une photo de la mère d'Elliot qu'elle voit des fantômes. Persuadé que sa mère n'a pu se suicider, Eliott va se lancer dans une enquête pour rétablir la vérité, aidé de Lilas. La psychologie des adolescents est bien décrite et les rebondissements nombreux. J'ai moins adhéré au personnage de Charles mais qu'importe, ce n'est pas l'essentiel. Les problématiques de la folie ou encore du deuil parleront aux lecteurs. Bref, un roman de David Moitet qui coche toutes les cases même si j'ai préféré Le Dossier Handle du même auteur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman fort qui parle du deuil et des difficultés de laisser partir ceux que l'on aime.
Des adolescents qui doivent affronter la vie et grandir pour pouvoir devenir des adultes.
J'ai été touchée par cette histoire de vie, de mort, ...
Lilas et Eliott se retrouvent dans une maison de repos.
Ensemble ils cherchent à connaitre la vérité sur la mort mère d'Eliott.
Lilas peut voir les personnes décédées. qui cherchent à lui faire passer un message.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il est des romans qu'on aborde comme ça, sans attentes. Parce qu'on en n'en a pas entendu parler, par exemple. Et il s'agit de la meilleure solution qui soit. J'en suis, aujourd'hui, convaincue.
Si je suis loin d'être convaincue des "maisons de repos" et de leurs professionnels, je suis convaincue par les rencontres qu'on peut y faire, parmi les "malades" (le pourquoi des guillemets est perso. ;) ), on rencontre toujours quelqu'un prêt à nous aider. Même si c'est juste un conseil et qu'on ne garde pas contact ensuite. De plus, j'ai trouvé l'aspect fantastique, assez réaliste et pas complétement dingue. Beaucoup de passages et de réflexions sont très justes.

Ce que j'aime dans la littérature jeunesse ? Cette possibilité d'avoir des textes complets et touchants, avec un style simple et accessible. Je me bats pour qu'on fasse la différence entre simple et simpliste. "Les mots fantômes" peut faire partie de mes exemples : Accessible mais juste.. L'aspect fantastique passe tout seul.

Définitivement, la littérature jeunesse permet de rendre accessible l'histoire.. Fantastique ou pas.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman policier pour adolescent qui dénote par sa petite touche de fantastique autour du milieu sombre des secrets des univers medicaux.. Eliott est en maison de repos, sa mère vient de mourir. Cependant, il est clair pour lui que cette mort est suspecte, et qu'il ne s'agit pas du suicide qu'on veut lui faire croire. Avec Lilas, une connaissance du lycée victime d'étranges hallucinations, il décide de mener sa propre enquête, aux frontières du réel. Au bout du chemin, une vérité inconcevable l'attend...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel suspense ! Un roman jeunesse qu’on a du mal à lâcher ! Des personnages sensibles, attachants et dynamiques, qui vont se battre pour comprendre leur histoire familiale, mais aussi pour les autres (Lilas prend de grands risques pour aider Eliott dans sa quête, leurs compagnons d’infortune aussi).
Un récit passionnant, riche en action, qui évoque aussi des thématiques fortes et essentielles comme la différence, la dépendance, le suicide adolescent, les erreurs commises dans le passé, la rédemption, les secrets de famille délétères.
« Que voulait dire son père, quand il évoquait la folie de sa tante et de sa grand-mère ? »
« – J’ai l’impression d’être complètement brisée, dit-elle. Comme un vase fracassé en mille morceaux. Je ne suis pas faite pour ce monde… Lilas garde le silence quelques secondes avant de prendre la parole. – J’ai vu un reportage, l’autre jour, sur des artistes japonais. Le kintsugi, tu connais ? – Jamais entendu parler. – Ils recollent les poteries brisées avec de l’or. Le résultat est très étonnant. On obtient un nouvel objet, beaucoup plus beau que l’original… – Je vois où tu veux en venir… – Nos blessures ne disparaissent jamais. Mais elles nous rendent plus fortes, nous font avancer. J’ai envie que nous soyons amies très longtemps, Sadie. »
Un grand livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Elliott ne croit pas au suicide de sa mère.
Lilas, après avoir vu une photo de la mère de Elliott se rend compte que c’est une des apparitions qui la hante.
Tous deux se lancent dans une enquête, une quête de la vérité.
Les thématiques de ce livre me touchent particulièrement. En bref, j’ai adoré.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :