Les tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire

Trafic sanglant Vampires sur les dents Une nouvelle enquête qui voit rouge

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 7 juil. 2021 | Archivage 21 juil. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LestribulationsdEstherParmentiersorcièrestagiaire #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

De sorcière qui s'ignore à sorcière stagiaire, il n’y avait qu’un pas et Esther Parmentier, 19 ans, l’a franchi grâce à la manière brillante dont elle a résolu une précédente enquête sous la direction de l’agent Loan, un vampire désagréable, mais néanmoins très séduisant. Elle est désormais à plein temps au sein de l’Agence qui contrôle les relations entre les humains et les créatures surnaturelles. Mais bientôt, un nouvel arrivant, un dénommé Wolfgang Strøm, loup-garou de son état, se présente pour, prétend-il, réaliser un audit de l’Agence. Et voici que simultanément l’agent Loan, qui avait mystérieusement disparu, fait son come-back : il enquête désormais sur un trafic de sang et exige la participation d’Esther. Quand à son tour Wolfgang s’immisce dans l’enquête, un trio est formé. Et qui dit trio dit complications...

De sorcière qui s'ignore à sorcière stagiaire, il n’y avait qu’un pas et Esther Parmentier, 19 ans, l’a franchi grâce à la manière brillante dont elle a résolu une précédente enquête sous la...


Formats disponibles

ISBN 9782700276541
PRIX 15,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Quelle joie, quel bonheur et quels fous-rires m'ont apportés Esther et ses tribulations ? Si James Bond s'était marié avec l'héroïne de Hairspray, nous aurions eu Esther. Jeune femme au physique moyen, à l'humour décapant et à la répartie cinglante, elle nous entraîne à sa suite dans une enquête digne d'un OSS 117, au sein d'une partie cachée de notre monde, empli de magie et de créatures mythologiques dépoussiérées et très à l'aise dans notre siècle. Entre la goule syndiquée, le loup-garou commissaire et le fantôme Technicien informatique, cette jeune sorcière stagiaire est un régal de naturel et d'humour. Lecture feel good que je destinerai néanmoins à un public 15+ minimum, au risque de louper bon nombre de références. Une EXCELLENTE SURPRISE, je vais de ce pas me plonger dans le premier volume que j'avais loupé à sa sortie 😁

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avant d'entamer ce tome 2 des tribulations d'Esther,il fallait que je lise le premier. Chose faite. J'ai enchaîné les 2 tomes. Un pur régal. Drôle, personnages attachants, histoire entraînante. On se laisse porter par Esther et tout son petit monde de sorcières, fantômes, loups-garous .... Un petit air du Procterorat de l'ombrelle de G.Carriger made in France.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir découvert le 1er tome des histoires d'Esther, être tombée amoureuse des personnages et ayant passé un excellent moment, comment ne pas avoir envie de découvrir la suite aussitôt ? Et je peux vous garantir que je ne me suis pas ennuyée une seconde, ce 2e tome est largement à la hauteur du 1er de la série. Encore une fois, on retrouve des personnages qu'on aime d'amour, l'humour et les réflexions mordantes d'Esther, les références qui parleront à tous les fans de série et de livres (j'adore, j'adore, j'adore !!!) et en bonus, un nouveau personnage important fait son apparition et s'intègre parfaitement à la fine équipe que l'on connait. J'avais beaucoup aimé l'univers dans lequel on évolue précédemment et j'espérais bien en découvrir plus dans cette suite et, là aussi, l'auteure a parfaitement répondu à mes attentes, on en découvre plus sur les anciens conflits et le passé de Loan sans que cela ne vire au cours d'histoire. Esther reste mon personnage chouchou, elle m'a une nouvelle fois fait rire, impressionné par son raisonnement, j'ai eu envie de la câliner dans les moments durs et je dois dire que si ça n'était pas un personnages fictif, qu'est-ce que j'aimerais être pote avec elle ! L'intrigue générale de ce tome 2 est plaisante et bien menée et fait bouger beaucoup de choses entre tous les protagonistes, ne nous donnant qu'une envie, de découvrir très très vite la suite... malheureusement, il va falloir être patient ........ Vous l'avez compris une suite qu'il faut vraiment découvrir si vous avez aimé le 1er tome de la série et une série sur laquelle je vous conseille de vous jeter rapidement si vous ne la connaissez pas encore !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mais quel plaisir de retrouver Esther et cela dès les premières pages. J'avais hâte de lire ce deuxième tome et autant vous dire que quand il a été disponible sur NetGalley, j'ai sauté sur l'occasion et j'ai été aux anges quand ma demande a été acceptée. Et ni une, ni deux, je me suis lancée dans Trafic sanglant - Vampires sur les dents ! Je l'ai dévoré, et donc bien entendu : adoré. Le ton est donné dès le départ. Caustique, drôle, mordant, voire révolutionnaire - oui, il faut commencer en fanfare, c'est toujours mieux. Esther et ses collègues se voient donc affublés d'un inspecteur du CRIS et l'agent Loan décide de revenir après une longue absence. Oui, comme ça, comme une fleur. Autant vous dire que notre Esther est loin d'être contente et son franc-parlé nous réjouit de plus belle. Sans compter qu'un trafic chez les vampires met l'Agence sur les dents. Une nouvelle enquête sous tension commence et les enjeux sont peut-être beaucoup plus grands que prévus... Comme avec le premier tome, j'ai été totalement charmée par le ton que Maëlle Desard. J'adore la façon dont elle fait parler Esther et également toutes ces petites références à notre pop-culture. Je me sens personnellement très proche de notre héroïne, et cela joue énormément dans mes lectures. Avoir ce lien, et très souvent synonyme de passer un très bon moment. Et la magie opère, car au final, Esther est comme nous, catapultée dans un monde étrange dont les règles sortent de l'ordinaire. C'est aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'agent Loan qui reste toujours très mystérieux (oui, cela fait partie de son charme, je sais...). Car les vampires sont mis en avant ici avec un trafic qui pourrait chambouler tout le monde "magique". On apprend ainsi leur mode de fonctionnement, leur hiérarchie, ainsi que ce qu'il a pu se passer lors de la signature des accords après la guerre. Et j'aime beaucoup le fait que petit à petit on en apprenne plus sur l'univers. Les tribulations d'Esther Parmentier est plein d'humour, mais il y a aussi cette dimension politique qui donne plus de poids à l'histoire. La nouvelle mission de l'Agence est également pleine d'action. On ne s'ennuie pas une seule seconde entre courses poursuites et affrontements. Les enjeux sont sérieux et Maëlle Desard joue très bien sur les deux tableaux. La dérision n'empêche pas l'émotion. Esther n'est pas du genre à se laisser aller, c'est quelqu'un qui va de l'avant, mais ses blessures et le vide laissé par certains de ses proches (Mozzie, tu me manques aussi) sont bien palpables. L'enquête montre aussi combien notre héroïne s'est bien intégrée, et la voir interagir avec notamment Dario et Marine est vraiment plaisant. Quand on sait ce qu'elle a subi avec ses parents, voir qu'elle a su se former une seconde famille fait chaud au coeur. Trafic sanglant - Vampires sur les dents nous permet de découvrir un nouveau personnage : Wolfgang. Sa mission d'audit fait qu'il n'est pas du tout dans nos petits papiers au tout début. Mais au fur et à mesure, l'exploitation du personnage nous donne une tout autre vision du loup-garou. L'alchimie improbable entre lui et Esther donne un coup de fraîcheur indéniable, sans compter qu'il nous donne l'occasion d'élargir notre horizon. Quant aux autres personnages... Esther est toujours pétillante et débrouillarde. On voit qu'elle a plus d'assurance et que sa place au sein de l'Agence est devenue quelque chose de normal. Dario se dévoile aussi un peu plus, et clairement la nouvelle dynamique autour de Marine est juste géniale. Je trouve toujours le grand chef trop mignon dans son rôle de nounours bourru, et Loan reste Loan. Attention, c'est une bonne chose, j'entends bien. Il y a juste deux petites choses qui m'ont un peu déstabilisée. La première le physique de Wolfgang. Je ne sais pas mais lors de sa première apparition, il n'avait pour moi, rien de ragoutant, et pourtant plus tard, il apparaît comme étant un beau gosse. Un peu décontenancée donc, il faudrait que je relise le passage pour voir ce qui m'a échappé. Et cette sensation s'est renouvelée à la fin, où j'ai été un peu perdue avec "l'affrontement" final et les explications données sur les événements. J'ai dû relire deux fois le passage et j'ai encore quelques doutes sur le pourquoi du comment. Rien de bien méchant, je vous rassure, cela ne m'a pas empêché de passer un excellent moment avec nos héros. Quant à la toute fin ! Non seulement, elle donne envie d'avoir le troisième tome des Tribulations d'Esther Parmentier là, tout de suite, mais en plus elle nous offre un petit quelque chose, que personnellement, j'attendais depuis très longtemps. J'en suis donc ravie. Un des personnages devrait pouvoir s'ouvrir un peu plus à nous, et j'attends vraiment de voir ce que cela pourrait donner. Clairement, si vous cherchez un roman qui sort de l'ordinaire et avec du mordant, je ne peux, comme avec le premier tome, que vous inciter à lire l'oeuvre de Maëlle Desard. Des héroïnes comme Esther, moi, j'en redemande !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On retrouve Esther qui depuis ses dernières aventures cohabite avec Marine et Dario. Elle s'est habituée au comportement outrancier de Marine et ... aux fossettes au-dessus des fesses de Dario ... Elle est toujours stagiaire, sous-payée et surexploitée par l'ACDC (pour rappel: Agence de Contrôle et de Détection des Créatures). La meilleure preuve c'est que son téléphone lui vrille le cerveau pour la sommer de venir immédiatement au bureau à 6h30 du matin alors qu'elle faisait un magnifique rêve dans lequel un certain vampire sortait d'une piscine au soleil couchant ... Fini de baver et de toute façon l'agent Loan (évidemment c'est lui qui hante ses rêves) n'a pas remontré le bout de son nez depuis leurs dernières péripéties. Ce que j'aime par dessus tout dans cette série, c'est que sous le couvert d'un récit sympa et bourré d'humour, l'autrice arrive à rouler ses lecteurs dans la farine en leur faisant oublier que c'est d'abord un thriller fantastique. On est tellement obnubilé par le ton du récit, les relations entre les différents personnages, qu'on en oublie le thriller et on se prend les révélations en plein dans la tronche. Le dosage est absolument parfait. J'adore! J'adore Esther, j'adore Loan, j'adore tous les membres de l'ACDC, j'adore la plume de l'autrice, son humour, son sens de l'observation, le piquant du récit. J'adore TOUT.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce tome est totalement à la hauteur du précédent. L'intrigue a du sens et le texte est plein d'humour, ce qui nous entraine avec facilité et légèreté à travers l'histoire. Les personnages, anciens comme nouveaux, apportent tous quelque chose et sont fidèles à eux-mêmes, particulièrement Esther, dont le brio se cache pour mieux se révéler. La fin a su me surprendre, je ne l'imaginais pas du tout ainsi et j'espère à présent qu'un tome 3 sera prévu. Ce volume est dans la continuité du premier, bien structuré et idéal à tout à âge. C'est une lecture pleine de pep's, parfaite entre deux gros pavés pour se vider la tête et apprécier toutes les références qui y sont glissées. Un 10/10 pour ce roman !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Rageot et à Netgalley pour ce partenariat. Et merci à Maëlle Desard pour les fous rires ! Je n’ai pas lu ce livre, je l’ai lu deux fois, tant j’ai apprécié le temps que j’ai passé en compagnie d’Esther – autant avertir tout de suite les personnes qui passeraient ici et liraient ma chronique. Cependant, avoir avoir éteint ma liseuse, je suis restée dubitative : je crains que plus personne ne veuille être sorcière, encore moins sorcière stagiaire après avoir lu ce livre. Il faudra donc prévoir une campagne de recrutement survitaminée afin d’attirer les jeunes femmes vers cette filière. Contrôler les relations entre les humains et les créatures surnaturelles, c’est compliqué, surtout quand votre tuteur, l’agent Loan, qui a quelques problèmes personnels et familiaux, ne se montre pas vraiment LE mentor qu’Esther attendait. A l’agence, elle n’a pas le temps de s’ennuyer, et les autres non plus. A peine le temps de se remettre physiquement, émotionnellement et capillairement de sa dernière mission, qu’un audit sur l’Agence est décrété, effectué par Strøm, loup-garou de son état et que, bien sûr, une nouvelle mission leur est confiée. Cela aurait été trop beau de pouvoir faire une pause, de profiter de l’enseignement gratifiant qui lui est dispensée, des nombreuses interrogations surprises et de pouvoir jouer aux jeux vidéo en toute quiétude. Comment va se dérouler l’enquête ? Mais très très très très bien. James Bond n’a qu’à bien se tenir tant les déguisements d’Esther, son matériel ultra-sophistiqué et des moyens de transport sont totalement hors-normes ou presque. L’humour, l’action et l’émotion sont au rendez-vous. Les vampires aussi. Et Esther ne rentre toujours pas dans la norme, ni par son apparence physique, ni par ses prises de décision. En route vers un tome 3 ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Esther Parmentier : le retour ! J'avais beaucoup aimé le tome 1 (Cadavre haché, vampire fâché), son humour, sa petite touche alsacienne et le personnage décomplexé et malin d'Esther Parmentier (ce nom !). Je retrouve dans ce nouvel opus le même rythme soutenu, un style punchy et l'action qui va avec, et cet humour un peu cynique qui me plait d'autant plus qu'à part Catherine Dufour et Audrey Alwett, il me semble que l'on rit encore peu dans l'édition d'imaginaire français (merci de me détromper si vous le souhaitez en commentaire, mais pas de jet de pierres svp). Un titre que je recommande en ados, young adult et adulte. Merci à Maëlle Desard pour ces aventures toute en pétillance dorée et intrigues magiques. J'ai hâte de lire la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et à Rageot de m’avoir permis de lire ce roman Diversité: Pp gros Après mon coup de cœur pour le premier tome qui avait été une très grosse surprise, j’avais tellement envie de retrouver Esther et j’ai été plus que ravie en voyant que Rageot annonçait la suite pour cet été. Evidemment, je me suis ruée dessus à sa sortie et j’ai encore une fois aimé cette histoire. Je dois cependant avouer, ce n’est pas un coup de cœur comme pour le premier tome, peut être parce que l’effet surprise du premier tome n’est plus là, ou plus vraisemblablement parce que j’avais encore mon dernier coup de cœur en tête, ce qui m’a empêché d’être impliquée dans ma lecture à 100% et donc cela n’a rien à voir avec le roman. Mais ça reste une très très bonne lecture qui se démarque par son héroïne qui sort des codes, un humour décapant et un univers et surtout un cadre qui sort de l’ordinaire. Parce que excusez-moi, mais un roman fantastique qui se passe en Alsace, c’est bien le premier que je lis et je trouve ça génial. Ce tome-ci amorce l’arrivée d’un nouveau personnage dans notre fine équipe, nouveau personnage qui est plutôt chouette et qui promet de belles choses pour la suite et surtout une nouvelle dynamique dans le groupe. Au vu des évènements du premier tome, je m’attendais à davantage d’évolution entre certains personnages par contre, enfin ça se rattrape dans les derniers chapitres (ceux qui l’on lu comprendront) et du coup, je n’ai qu’une envie, lire le troisième tome. Concernant l’histoire, c’est plutôt bien ficelé et un tantinet plus facile à comprendre que le premier tome car l’univers est davantage expliqué dans celui-ci, j’ai eu plus de facilités à comprendre les différentes organisations qui m’avaient laissé perplexe dans le premier tome. Ca reste addictif à lire, j’adore l’humour de notre héroïne qui n’en manque pas une pour sortir une réplique de son cru. En bref, Trafic sanglant, vampires sur les dents est une très bonne suite. Esther Parmentier est une série qui se démarque des autres séries fantastiques de ces dernières années à mes yeux. Et c’est français, que demander de plus ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Revoilà ma stagiaire préférée ! Le tome 1 m’avait fait pleurer de rire et ce deuxième tome continue sur cette belle lancée. Esther Parmentier, toujours stagiaire et sous-payée (c’est un détail qui lui tient à cœur de rappeler) poursuit ses enquêtes aux côtés de l’agent Loan parce que la paix dans le monde des Créatures ne tient qu’à un fil. De nouveaux personnages viennent s’ajouter aux anciens toujours aussi drôles. L’enquête de ce tome prend un peu plus de place que dans le précédent même si les situations loufoques restent très nombreuses. J’ai été ravie de voir cette fin qui laisse présager un tome 3 que je lirais avec toujours autant de plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dorénavant, Esther travaille à temps plein au sein de l'Agence. Elle a trouvé un certain équilibre et tout se passe pour le mieux depuis sa dernière aventure. Elle vit à présent en collocation avec Marine et Dario pour le meilleur et pour le fou-rire. Seulement, cette apparente tranquillité est troublée par l'arrivée de Wolfgang Strøm, un loup-garou hors norme, plutôt surprenant, venu pour réalisé un audit. En parallèle, Loan, repointe le bout de son nez après sa mystérieuse disparition. Il enquête sur un mystérieux trafic de sang et entend bien être accompagné d'Esther. Malheureusement pour lui, Wolfgang est bien décidé à les suivre et cela va grandement compliquer les choses... Un nouvel opus très réussi! Mon coup de cœur pour cette série se confirme. Esther est toujours aussi impertinente et sans filtre et Wolfgang est un sacré boulet! Je suis toujours aussi fan de Loan qui va nous livrer certains de ses secrets. Ce qui est incroyable avec cette lecture c'est qu'elle mêle habilement le fantastique, le thriller et l'humour. L'autrice parvient à nous tenir en haleine avec une enquête pleine de mystère et de rebondissements, elle fait monter la tension crescendo tout en contrebalançant le tout avec des situations improbables. C'est politiquement incorrect, délicieusement décalé et absolument irrésistible. Une lecture qui met de bonne humeur et dont il me tarde de lire la suite...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’année dernière, j’ai eu un vrai coup de cœur pour le premier tome des aventures d’Esther Parmentier, sorcière stagiaire. C’est donc sans aucune hésitation que je me suis lancée dans le second tome. Quel plaisir de retrouver cette chère Esther ! L’humour et l’autodérision que la caractérisaient dans le premier opus sont toujours bien présents et c’est génial. Encore une fois, on passe un chouette moment de franche rigolade. L’intrigue est la suite du premier tome. Esther et son vampire tuteur, l’agent Loan, poursuivent leur enquête sur cette drôle d’histoire de trafic de venin de vampires qu’ils ont repéré dans le tome 1. Mais ici, ils sont « secondés » par un nouveau venu, Wolfgang, chargé de faire un audit pour le compte de leurs supérieurs. Situations embarrassantes et rocambolesques, quiproquos, bonnes réparties, tous les ingrédients qui m’avaient fait aimer le premier tome sont de retour ici et c’est génial. La plume de Maëlle Desard est, encore une fois, mordante, efficace, prenante. J’espère qu’il y aura un tome 3 ! (Un grand merci à Rageot et NetGalley pour m’avoir permis de lire ce livre)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme le premier tome j'ai pu rire à chaque chapitre, à chaque page presque ! Esther est une stagiaire de 19 ans qui n'a pas sa langue dans sa poche, elle dit ce qu'elle pense et ne fais pas cas de la hiérarchie ! J'ai aussi adoré les références de pop culture, celle sur la marche rapide se Hal dans Malcolm a été ma préférée ce coup-ci ! Le nouveau personnage est vraiment top : que de bonnes choses dans ce nouveau tome d'une de mes nouvelles séries fétiches !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire : On se retrouve ici avec une enquête sur un trafic de sang, que les vampires utiliseraient pour transformer de nouvelles goules, ce qui est interdit. Et donc Esther, la stagiaire, se retrouve bien obligée de suivre les plans de son tuteur de stage, qui sont pas forcément les plus efficaces selon notre stagiaire. Beaucoup de révélations dans ce roman, surtout pour moi qui n'avait pas lu le premier, mais j'ai pu comprendre l'univers et le scénario sans soucis. Un bon point donc ! La plume de l'auteur : Elle est très fluide, et pleine de petites touches d'humour comme j'aime souvent en avoir dans ce que je lis. Les aventures d'Esther sont vraiment rigolotes, et elle a quand même un peu la poisse parfois, mais elle s'en sort, et sans devenir une 'méchante', et ça m'a plu ! Mon avis général : Une très bonne découverte, et un petit coup de cœur. L'univers fait sens, il reste des mystères à découvrir, et cette fin qui finit sur un suspens, j'avoue que j'ai été bien prise par le roman ! Il a défilé bien vite, et c'était très agréable. Il reste tant à découvrir sur cet univers !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Vous vous en doutez, après être tombée sous le charme d’Esther Parmentier, je ne pouvais que me réjouir de lire ce tome 2 et, en effet, je suis vraiment ravie, car j’en ressors avec un coup de cœur. Eh oui, l’héroïne de cette saga a beau être une sorcière qui rencontre des vampires, ça ne m’empêche pas d’être à fond dedans. Et, pourtant, je vous ai déjà dit à quel point, dans les romans récents, tous ces personnages avaient beaucoup de mal à passer. Vous le voyez, il y a des exceptions et je ne regrette vraiment pas d’avoir laissé sa chance à cette saga que je n’aurais sans doute pas approchée sans le PLIB. Dès le départ, on se retrouve avec Esther qui est toujours aussi attachante, voire même plus. Il n’y a rien à faire, j’adore son caractère vraiment drôle et son franc-parler. Notre stagiaire sorcière va se retrouver, cette fois-ci, liée de très près aux vampires et on n’aura vraiment pas un instant pour s’ennuyer. Le mélange d’humour et d’enquête est vraiment bien dosé. On ne voit pas les pages se tourner tant on est amusés par les réflexions d’Esther, mais aussi tant on est absorbés par l’enquête. Il se passe un trafic douteux et c’est dans ces conditions que nous allons suivre Esther et ses collègues. Soit, Esther va se retrouver dans des situations carrément improbables et va nous faire hurler de rire, elle reste toujours tellement atypique, avec ses idées complètement loufoques. D’ailleurs, dès les toutes premières pages, c’est déjà parti pour le fou rire. Mais nous allons également suivre d’autres personnages et j’avoue que nous sommes tellement centrés sur le caractère d’Esther que pendant un long moment, ils passent au second plan. Je dis bien, un moment, car, dans ce tome 2, l’auteur va aussi énormément jouer sur l’action, sur les révélations et, personnellement, je n’ai rien vu venir, je me suis laissé éblouir par certains personnages sans jamais voir leur jeu. On arrive trop vite à la fin, un final qui nous donne envie de lire le tome 3, qui n’est, hélas, pas encore sorti et que j’attends avec une énorme impatience.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions Rageot et Netgalley de m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman! On prend les mêmes (ou presque) et on recommence! Avec cette suite, j’ai retrouvé tout ce que j’avais adoré dans le premier tome. Une héroïne différente, pétillante, attachante, marrante, intelligente. Une ambiance frenchy drôle et rafraichissante et des scènes cocasses. Un bestiaire du tonnerre que l’autrice s’est appropriée à sa manière pour nous proposer quelque chose en accord avec à ce qu’on connait sur ces créatures mais en même temps nouveau. Une enquête entraînante, passionnante et loin d’être ennuyante. Un groupe d’enquêteurs qui a bien de la chance qu’Esther ait rejoint leur rang tellement ce sont des bras cassés, l’agent Loan en tête! Ce vampire taciturne, grognon et qui cache tout ce qu’il pense derrière ses lunettes noires me plait toujours autant. Bon, je t’avoue quand même qu’aussi bien que soit ce 2e tome, il ne détrône pas le 1er dans mon cœur. L’absence d’un superbe et irremplaçable personnage se fait légèrement sentir, j’ai été perturbée par l’arrivée de Wolfgang qui modifie la dynamique du duo d’Esther et Loan et, à l’instar d’Esther, je suis un chouia déçue de ne pas avoir découvert Sid (ni de nouvelles créatures d’ailleurs). Mais cela reste tout de même très bon! J’ai ri, beaucoup ri même, et j’ai dévoré les pages les unes après les autres. Par ailleurs, l’enquête de ce tome s’inscrit dans la continuité de celle du précédent opus. Chacune est indépendante et trouve une conclusion dans le livre qui lui est dédié, cependant des petits détails distillés par ci par là composent une toile travaillée et maîtrisée par l’autrice, notamment en ce qui concerne le mystère autour d’Esther et ses « pouvoirs ». Et avec la fin de ce 2e tome, j’espère bien que le tissage de cette toile se poursuivra dans un prochain roman car elle est loin d’être achevée. J’en redemande clairement! Mon appétit pour cet univers et ces personnages est loin d’être rassasié! Alors Rageot et Maëlle Desard, s’il vous plaît, abrégez nos souffrances de lecteurs fan d’Esther et de ses acolytes. Annoncez une suite!!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai trouvé ce livre, d'une autrice que je ne connaissais pas, très intéressant et addictif. Le fait que je n'aie pas lu le tome 1 ne m'a pas gêné, et j'ai quand même aimé prendre place aux cotés de l'héroine. Je vous conseille donc ce livre, que vous allez adorer lire sur la plage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Décidément, j'aime beaucoup suivre les aventures d'Esther Parmentier. Après un premier tome réussi, ce tome deux nous replonge dans la même ambiance un brin potache et l'on suit avec bonheur les nouvelles tribulations d'Esther et de son mentor Loan, suivi cette fois par l'agent Wolfgang, chargé de faire un audit sur leur travail. Je me suis beaucoup amusée à la lecture de ce roman, avec des péripéties toujours aussi farfelues, une héroïne ingénieuse, mais toujours avec des idées tordues pour s'en sortir et des personnages secondaires haut en couleurs qui offrent de plus en plus d'épaisseur au monde créé par Maëlle Desard. Quant aux notes de bas de pages, elles sont vraiment tordantes. Bon, et puis la fin, franchement... J'ai juste envie de dire "enfin" ! Mais évidemment, il faut maintenant attendre le tome trois. Et çà va être long...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un peu de mal à entrer dans l'histoire, mais une fois partie, je ne l'ai plus lâchée. Esther, toujours apprentie sorcière, se trouve impliquée dans un trafic organisé par les vampires. Toujours associée à son tuteur, l'agent Loan, vampire lui-même, elle doit aussi supporter un envoyé spécial du C.R.I.S. venu faire un audit de leur agence strasbourgeoise. Cette mission va permettre à Esther d'en apprendre beaucoup plus sur celui qui fait battre son cœur malgré elle. Gaffeuse, maladroite, tête brûlée, mais aussi pleine de répartie, fleur bleue, dégourdie, j'ai adoré ce personnage d'Esther. Il faut un peu s'accrocher le temps de démêler les relations entre les créatures qui peuplent le roman, mais il y a ce qu'il faut de suspense et d'humour pour tenir le lecteur ou la lectrice jusqu'au bout. Et franchement, je n'ai qu'une envie désormais, aller découvrir le premier volume (même si on peut facilement lire celui-ci et tout comprendre) et espérer qu'il y aura une suite aux aventures de cette agente très spéciale.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand merci aux éditions Rageot et à Netgalley pour ce service presse. C’est officiel : Esther Parmentier est maintenant stagiaire dans les services de l’ACDC (ça me fait toujours rigoler…), si elle a gagné deux colocataires : Marine la Banshee et Dario le Djinn, son partenaire l’agent Loan a disparu des écrans. Quand il réapparaît, c’est pour l’embarquer dans une enquête de sang frelaté par les vampires et comme un bonheur n’arrive jamais seul : c’est le moment où on leur colle un audit conduit par un mystérieux oméga : Wolfgang… Quel retour en fanfare pour notre sorcière stagiaire, l’aventure démarre dès les premières pages et à toute vitesse. L’auteure fait beaucoup de références à des séries, des films, des animés dont on perçoit l’influence dans ses écrits. Elle a une réelle capacité à nous faire lire une histoire qui pourrait être pour ados, mais qui sait se faire apprécier des adultes. Les personnages prennent de la substance, on commence à avoir une idée un peu plus précise des forces en présence et des alliances qui existent ou pas. J’aime bien qu’elle prenne son temps pour dresser la carte géopolitique et l’histoire des créatures surnaturelles, c’est le cas aussi pour certains personnages et notamment l’agent Loan. Il serait sans doute intéressant d’avoir son avis dans un futur chapitre, je gage qu’il doit avoir tout un tas de choses à nous dire et sur Madgalena et sur Esther ! Les situations sont cocasses et, même dans les plus dangereuses, Esther ne perd jamais son humour sarcastique à souhait et son auto-dérision. J’ai dévoré ce deuxième tome et me voilà qui trépigne en attendant le suivant… Si vous avez besoin de vous détendre, si vous aimez les héroïnes qui ne se prennent pas au sérieux et les auteures talentueuses, n’hésitez pas Maëlle Desard et son Esther Parmentier sauront vous séduire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Déja je suis fan du titre du tome. Rien que là, le ton est donné. L’autrice m’avait brisé le coeur en faisant disparaitre mon personnage préféré dans le tome 1. J’ai été néanmoins ravie de retrouver Esther qui crush toujours autant sur son acolyte Loan et reprend du service. Esther n’a pas perdue de sa gouaille et les dialogues sont toujours aussi hilarants. Loan est fidèle à lui même. Un glaçon, bien que on perçoit par moment quelques petits changements. J’ai beaucoup aimé le nouveau personnage, l’agent Strøm qui permet de relance une bonne dynamique et ajoute du piquant notamment dans la relation entre Esther et Loan. La relation qui développe avec Esther est très interessante et j’ai hâte de voir où tout cela va les mener. Le style est toujours aussi efficace. On dévore les pages à la vitesse grand V et on regrette que le livre ne soit pas plus long. L’intrigue est bien ficelé et il y a une bonne continuité avec le tome 1. L’autrice glisse encore avec malice des références à la pop culture et des jeux de mots. Les notes de bas de pages valent leur pesant de cacahouètes. J’ai beaucoup aimé en savoir plus sur le passé de Loan et son lien avec Esther est de plus en plus troublant. A force de souffler le chaud et le froid entre ces deux là, il va bien finir par arriver quelque chose, non ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec ce deuxième tome le plaisir de retrouver l’héroïne Esther Parmentier est toujours intact. Et les deux ouvrages se lisent dans une continuité de ton et de style très fluide qui accentue l’attachement à ce personnage hors du commun. Maëlle Desard est en train de camper son univers rempli d’humour et d’intrigues qui mêle action, rebondissement, humour et fantastique. On retrouve tous nos personnages préférés (ou presque…) avec de nouveaux. On apprend à les connaitre, les aimer, on les suit dans une nouvelle enquête pleine de mystère, de manipulation et de faux-semblant. Cette nouvelle enquête trouve une conclusion dans le tome après de multiples rebondissements , cependant des petits détails distillés par ci par là composent une toile travaillée et maîtrisée par l’autrice, notamment en ce qui concerne le mystère autour d’Esther et ses « pouvoirs ».. à suivre…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un tome 2 dans la lignée du précédent bourré d'humour (surtout lorsque l'auteure ajoute des notes de bas de page) et d'actions avec un zeste de sentiments (sans sentimentalisme). Esther Parmentier, 19 ans est désormais à plein temps au sein de l’Agence qui contrôle les relations entre les humains et les créatures surnaturelles. Mais arrive Wolfgang Strøm, loup-garou, qui doit réaliser un audit de l’Agence. Et quand l'agent Loan réapparait pour embaucher Esther sur une étrange affaire de trafic de sang, l'histoire se complique. Notre héroïne toujours aussi drôle va devoir cohabiter avec ces deux étranges créatures pour lesquelles elle a des sentiments ambivalents. L'intrigue est bien menée, la fin est sympathique et j'attends le tome 3 avec impatience !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Attention, s’agissant d’un tome 2, il peut y avoir de légers spoils du précédent opus. Quel plaisir de retrouver Esther et ses amis ! Bon, surtout Esther et son autodérision qui fait mouche à chaque fois. Même si ses collègues (difficile d’avoir des amis en dehors du travail quand on est une sorcière-goule !) sont tous intéressants et attachants. Enfin, attachants à leur façon. Certains plus que d’autres. J’ai par exemple eu plusieurs élans d’affection envers le Capitaine. Il m’a presque fait oublier l’absence de Mozzie… (berdol, qu’il me manque ! Jamais Terry Technique ne pourra le remplacer dans nos cœurs.) Un nouveau protagoniste fait son entrée et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est troublant et que son arrivée provoque quelques remous dans le quotidien déjà agité de l’Agence. Dans ce tome, nous en apprenons plus sur Loan, et sa relation avec Esther reste toujours aussi pimentée, pour notre plus grand plaisir. J’aurais même eu envie d’avoir sa vision des choses parfois, de voir Esther avec ses yeux. En résumé, une excellente lecture, notamment grâce à sa galerie de personnages savoureux et aux détails bien pensés. J’ai généralement une légère crainte pour le second volume quand le premier a été plébiscité. Sera-t-il à la hauteur ? Ici, c’est le cas : toujours aussi piquant et imagé ! Citation : "Pas dit que je me serais jetée avec autant de motivation dans cette nouvelle enquête si j’avais su que j’allais me retrouver dans ce genre de fête, à endosser le rôle de Magnum sur pattes."

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais adoré le tome précédent des aventures d’Esther. Les relations entre les personnages évoluent et j’ai trouvé très intéressant chacune de leur interaction. Esther est toujours égale à elle-même, maladroite, parlant trop mais qui sait toujours se débrouiller quand la situation l’exige. L’intrigue évolue, se complexifie. L’univers s’étoffe sous nos yeux. Certains secrets sont dévoilés. Les retournements de situation réguliers maintiennent notre intérêt. Les pages se tournent toutes seules portées par la plume addictive de l’auteure. Encore une fois, on rit beaucoup devant la répartie d’Esther. En bref, j’ai adoré ce second tome, entre actions, rebondissements et humour! Je vous conseille grandement cette série si vous souhaitez passer un bon moment. Vivement la parution du tome 3!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le commentaire de Martine : Un roman qui se lit très bien et qui divertit vraiment. Des personnages adorables, attachants, marquants que nous apprécions de suivre dans de rocambolesques aventures. On se retrouve au cœur d'une enquête pour trafic de sang, qui permet aux vampires de contaminer des nouvelles recrues, c'est un commerce illégal. Esther Parmentier se doit de suivre les pas de son tuteur de stage, ce qui ne lui plaît pas beaucoup. Esther et ses amis sont très drôles et surtout Esther qui a un beau côté d'auto dérision. C'est certain, que dans ce tome, un personnage va venir troubler l'enquête, ce qui rendra l'aventure plus ardue, mais très divertissante pour le lecteur. La plume de l'auteure est fluide, l'intrigue est bien ficelée, j'ai surtout aimé la place de l'humour que met Maëlle Desard dans son récit, ce qui fut une belle découverte. Je vous le recommande et aussi, c'est un roman à offrir à des adolescents qui aiment lire des intrigues, des personnages fantastiques, et de l'humour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai vraiment adoré retrouver une nouvelle fois notre si particulière Esther et ses amis, aussi spéciaux que géniaux. L’auteure nous offre cette fois-ci une nouvelle affaire et un nouveau compagnon pour la jeune fille : Wolfgang Strøm, un loup-garou qui s’immiscera progressivement et sans en laisser le choix dans notre cher duo Esther/Loan. Que dire de plus, c’était à nouveau une lecture aussi immersive que drôle, car certains personnages ne manquent pas d’humour, de maladresse, et j’en passe. C’est un savant mélange qui au final nous offre un roman accessible à tous, facile à lire et difficile à reposer sans avoir tourné la dernière page. L’enquête est intéressante, j’ai bien aimé les rebondissements et les sauts d’humeurs de certains protagonistes, les réactions et les conséquences de certaines de leurs actions. Déjà que le duo était épique, ce trio est encore plus anthologique que dans le premier tome ! Je plains certains personnages par moment, l’auteure est vraiment sadique avec eux et c’est génial. Sa plume évolue, je l’aime toujours autant pour sa fluidité, ses descriptions atypiques et le caractère particulier de ses personnages, protagonistes et secondaires inclus. Il y a peu de temps mort, pas mal d’actions, de rebondissements, de réflexions, et l’ensemble donne un second tome qui se déguste avec plaisir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :