Le Choc de Carnac

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 7 janv. 2021 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeChocdeCarnac #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Carnac, 4 700 avant J.-C. Trois peuples se partagent le territoire : les Pêcheurs de la côte, les Nomades de la Forêt-des-Buttes, et de nouveaux venus, les Cultivateurs, qui incendient les terres pour les défricher. Lorsqu’un homme chargé d’un message de paix est assassiné, la guerre semble inévitable. Trois femmes s'interposent alors : Lynx, une jeune nomade audacieuse, Paruline, la deuxième épouse d'un riche pêcheur, et La Vivace, une cultivatrice dévouée.

Leur enquête révèle peu à peu des secrets inavouables... Le sort de chaque peuple se jouera lors d’une grande cérémonie rituelle au milieu des menhirs.

Carnac, 4 700 avant J.-C. Trois peuples se partagent le territoire : les Pêcheurs de la côte, les Nomades de la Forêt-des-Buttes, et de nouveaux venus, les Cultivateurs, qui incendient les terres...


Formats disponibles

FORMAT Poche
ISBN 9782264077660
PRIX 8,10 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Le choc de Carnac est une bonne surprise. J'avoue avoir été intriguée par l'idée d'un roman policier préhistorique, tout en m'interrogeant sur le bien-fondé d'une telle entreprise. Vraiment, je ne savais pas où l'autrice allait nous emmener. Finalement, j'ai passé un excellent moment avec ce livre. L'intrigue policière est bien menée, mais l'histoire va au-delà des seuls enjeux de l'enquête et va aussi mettre en scène la fin de la vie primitive des peuples préhistorique vers une civilisation se modernisant, mais pas toujours vers un mieux. Niveau personnages, on nous sert une galerie de personnages tous plus intéressant les uns que les autres, certains attachés à leurs valeurs, d'autres opportunistes qui vont saisir ceux que les évolutions de leurs monde ont à leur offrir. Certains sont attachants, comme La Vivace, dont on va suivre les états d'âme et l'émancipation. Avec en bonus à la fin un petit carnet historique, replaçant le roman dans son contexte et apportant des précision sur la région à l'époque préhistorique. Un grand merci aux éditions 10/18 et à Netgalley pour cette découverte dépaysante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Différent, unique, captivant du début à la fin. Une découverte fascinante! Un grand merci à NetGalley et à l'éditeur, 10/18 pour l'opportunité!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je découvre l'auteure avec ce titre. Une curiosité : un policier préhistorique... c'est un roman bien écrit, plaisant à lire. C'est fortement documenté même si on ne le ressent pas trop à la lecture. J'ai beaucoup appréciée que l auteure en début et en fin de livre nous explique ce qui est fictionnel et ce qui est réel. Il y a un beau travail des personnages, des différentes sociétés et de leurs organisations, de la place des femmes, du pouvoir selon les différents clans. Rien n'est bâclé. Le truc c'est qu'une enquête préhistorique... bah c'est pas très funky et assez déroutant. Je ne sais pas si c'est vraiment pour les amateurs de polar, mais pour moi, c'est presque un coup de coeur, je l'ai dévoré !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un coup de coeur ! Passionnée à la fois de polars et de préhistoire, je ne pouvais pas ne pas lire ce livre. Et franchement, je n'ai pas été déçue ! Il a été un vrai coup de coeur ! J'ai tout aimé : l'écriture, les personnages, l'intrigue, le monde mis en place par l'auteure (pour lequel elle a effectué un travail de recherche très sérieux et très approfondi, comme elle l'explique à la fin du roman), les relations entre les personnages. Car non seulement on suit l'enquête menée par Lynx, Paruline et La Vivace (une enquête digne des meilleurs profileurs et autres artisans de scènes de crime), mais en plus, on suit l'évolution (inéluctable ?) d'une société qui, contrairement à ce que l'on imagine souvent, ne vivait pas autant en harmonie que ça avec la Nature, au moins pour certains de ses membres... En dire trop serait gâcher le plaisir de lecture (lecture que, pour ma part, j'avoue avoir fait durer pour le plaisir d'échafauder des hypothèses sur l'identité du meurtrier) ; je ne peux que vous inviter à découvrir cette histoire, en espérant que l'auteure nous régale d'autres polars préhistoriques de ce type.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’aime beaucoup les polars historiques alors forcément un polar préhistorique, voilà qui ne pouvait que piquer ma curiosité. Le roman est très bien écrit, sans aucun doute très documenté et l’intrigue prenante. C’est une très belle découverte!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellent moment passé avec ce récit de fiction préhistorique. Un policier bien écrit et bien documenté, avec des personnages féminins forts et attachants. Les thèmes prédominants de la femme et du pouvoir au sein des différents clans sont bien traités et très intéressants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Contre toute attente, j’ai beaucoup apprécié cette lecture, son traitement par l’auteure est assez réaliste et c’est très appréciable. On ne retrouve pas de boniments, d’extrapolations ou d’idées préconçues sur ces peuples de la préhistoire (encore qu’ici, techniquement, on parle plus de protohistoire), nous sommes à une époque charnière, la fin du mode vie nomade au profit de la sédentarité des peuples avec ces rencontres fortuites entre les peuples. Nous sommes dans la simplicité et ça fonctionne très bien. Peut être que vous ne trouvez pas ce retour très amusant pour le moment mais il faut dire que ce sont mes études, eh oui, j’ai étudié l’archéologie et notamment la préhistoire donc … Pour en revenir au livre, un meurtre a eu lieu et ce meurtre risque de déclencher des conflits entre 3 peuples, les Nomades, les Pêcheurs et les Cultivateurs. 3 femmes vont tenter de s’y opposer et de rechercher le meurtrier. C’est une lecture rafraichissante, au fil de leur enquête, on vit dans la forêt, on découvre leurs univers respectifs et on n’entend rien à part les bruits de la nature. J’aurais d’ailleurs du me mettre des bruits de la nature en toile de fond pour ma lecture, l’océan, le vent dans les arbres, les oiseaux… c’est un thriller relaxant, calme de part son lieu et son époque. On découvre leurs modes de vie, les évolutions, les secrets et les connaissances des uns et des autres. Bien sûr, on veut savoir à qui profite ce crime, mais au delà de ça, on découvre des peuples. J’ai vraiment apprécié cette immersion. Les personnages sont tous différents et ils attirent tous (plus ou moins) la sympathie, les 3 femmes, la Cultivatrice, Paruline et Lynx, issues des 3 peuples, mais aussi Sizerin ou même Bassan et bien entendu Ourse la puissante. J’ai méprise l’Orateur et sa soif de grandeur, symbole de ces hommes qui recherchent le pouvoir avant toute chose, au détriment de tous. C’était une très bonne lecture, dans un très joli cadre, un thriller léger et forestier.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions 10/18 pour cette lecture. J'avoue avoir été surprise par ce polar original qui se déroule à la préhistoire. On fait la connaissance de 3 clans, qui vont devoir s'allier pour découvrir le responsable du meurtre d'un voyageur apprécié de tous. Et cette découverte coutera au clan responsable très cher. Face aux enjeux , une drôle d'alliance se noue entre 3 femmes que tout semble opposer mais qui vont tout faire pour la vérité.  Tout d'abord j'ai été séduite par le contexte. Un polar préhistorique ne se rencontre pas tous les jours. On ressent d'ailleurs l'interêt de l'auteur pour cette époque, tant elle s'attache à nous parler des coutumes, et de la vie des habitants de cette époque.  Ensuite les personnages sont très sympathiques, et il est facile de s'attacher à eux. Un coup de couer pour la cultivatrice "la Vivace", qui décriée dans son village va occuper un rôle central dans la suite de l'énigme.  Et l'histoire enfin. Celle-ci se lit très facilement, avec beaucoup de facilité , même si avouons-le il n'y a pas de grande originalité ou de twist incroyable.  Une bonne intrigue d'ensemble donc, qui interpelle par l'époque à laquelle elle se déroule et ses personnages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Petite plongée dans une histoire policière qui se déroule à la Préhistoire bretonne. Le concept de placer l'intrigue à cette période m'avait séduit. Et je ne suis pas du tout déçue. L'histoire de meurtre est presque secondaire. Ce sont les conséquences que nous voyons le plus, tout comme le fonctionnement des humains. C'est intéressant car aucun des trois n'a le même. Les Cultivateurs ont pour chef "un influent", celui qui parle le mieux, le plus charismatique. Chacun participe au travail avec un fonctionnement assez participatif, les femmes comme les hommes. Les Nomades ont pour chef des chefs, les femmes sont libres et semblent les égales des hommes. Les Pêcheurs ont pour chef un homme riche. Les femmes font à manger toute la journée et doivent se soumettre. Un roman qui détonne de par son sujet : un meurtre et une enquête en pleine préhistoire. Moi j'aimerai beaucoup continuer les aventures avec Lynx (Une Nomade) et la Vivace (une Cultivatrice), les deux personnages qui m'ont touchée. A votre tour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

* THRILLER PRÉHISTORIQUE RÉALISTE * Et si on parlait thriller préhistorique? Sophie Marvaud nous propose de résoudre l'énigme posée par le meurtre d'un commerçant ambulant en Bretagne au Vème siècle avant JC. Attention, on côtoie bien des hommes modernes (homo sapiens) mais aux modes de vie allant de chasseurs cueilleurs aux premiers agriculteurs établis dans la région. C'est un des gros points forts du roman, l'autrice imagine d'autres modes de vie que celui sédentaire que nous connaissons et comment ces peuples pouvaient ou non cohabiter. Elle s'est très bien documentée et à également pris le temps d'écrire une postface passionnante sur ses sources. Moi qui aime bien savoir ce qui est vrai et ce qui est propre à l'imagination de l'auteur, j'étais comblée. L'enquête est menée par trois femmes très différentes ce qui m'a plu également et même si elle se déroule à un rythme assez lent j'avais vraiment envie de découvrir le fin mot de l'histoire. La fin a d'ailleurs répondu à mes questions et mes attentes sans être prévisible. Je vous le conseille pour découvrir ce pan de notre histoire dont en parle assez peu dans les romans : l'installation de l'homme dans une vie sédentaire et les enjeux de ce mode de vie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une véritable enquête au temps des hommes préhistoriques. Mais pas dans les cavernes, des hommes de la préhistoire beaucoup plus proche de nous avec des constructions sociale plus complexe. Passionnant et érudit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Connaissant personnellement bien les côtes du Morbihan et les plages de Carnac, j’ai été immédiatement intriguée par le nouveau roman de Sophie Marvaud, Le Choc de Carnac. La curiosité s’est amplifiée quand j’ai découvert que l’histoire se déroule lors de la Préhistoire, environ 4 700 ans avant notre ère. Dans ce roman qui mêle histoire et policier se rencontrent différents clans habitant sur ce territoire riche en végétation et en iode. Nous découvrons alors principalement les Cultivateurs, les Nomades et les Pêcheurs vivant chacun dans leur coin en espérant tous obtenir toujours plus de terres afin de s’agrandir. Avec des modes de vie très différents selon leur langage et leur lieu d’habitation, le territoire changeant rapidement de couleurs et de matières, les tribus consentent à vivre les unes à côtés des autres. Cela ne veut pas dire qu’elles acceptent de se rencontrer. Les différends, dû surtout au désir d’expansion, sont profonds. Et ils ne devraient pas s’arranger avec la tragédie qui les touchent lors de l’introduction du Choc de Carnac. En effet, le Géant, un commerçant allant de communauté en communauté, est sauvagement tué dans la forêt. Avec un message de paix à délivrer de l’une des tribus à une autre, le Géant, n’aura pas eu le temps de remplir sa mission et se retrouve seul à mourir prématurément lors de son voyage. Retrouvé lors de l’initiation des jeunes Pêcheurs mâles, le corps du commerçant effraie autant qu’il indigne. Rapidement, Bassan, dont le fils a ramené le corps, rallie sa communauté pour venger la mort de leur ami. Soupçonnant les Nomades des forêts, les Pêcheurs de la côte et des îles, partent attaquer leurs voisins sans prendre le temps d’obtenir des preuves. Heureusement, grâce à l’intelligence de Lynx, une jeune Nomade, et de l’apparition de la Vivace, une Cultivatrice des vallées, le combat prend vite fin pour laisser place à une alliance. Ensemble, ils sont déterminés à retrouver le clan meurtrier du Géant. Travaillant ensemble, les trois clans gardent tout de même des doutes les uns sur les autres. Heureusement, leur ambassadeurs respectifs vont pouvoir s’entraider pacifiquement malgré la barrière de la langue et les griefs antérieurs entre tribus. Au début de ma lecture, difficile de me projeter autant de millénaires en arrière. Je n’avais pas vraiment l’impression d’être à la Préhistoire, étant témoin de l’intelligence de groupe et de la catégorisation des populations qui me paraissait déjà très évoluées pour cette époque. C’est sûrement à cause de ma méconnaissance totale de cette ère, et heureusement, je me suis peu à peu faite à cet environnement et à ces différents modes de vie. Le récit intégrant un bon nombre de personnages, nous suivons malgré cela qu’une poignée de protagonistes principaux qui se démarquent par leur désir d’indépendance, de paix ou de pouvoir. Chacun possède un but personnel ou communautaire, ce qui nous permet de rapidement les cerner, même ceux que l’on connait qu’à travers des surnoms – la Vivace, l’Orateur, la Flamboyante, etc… – qui nous donnent déjà le trait principal de leur caractère. Le gros point fort du Choc de Carnac est indéniablement ses personnages dans ce qu’ils ont de différents les uns des autres mais également dans ce qui les réunit. Les différents modes de vie sont passionnants à découvrir, le lecteur prenant peu à peu conscience de leurs avantages et de leurs inconvénients face à leur écosystème et à leur dynamique de groupe. L’histoire autour du meurtre du Géant a été pour moi secondaire mais elle n’en est pas moins intéressante dans ce qu’elle révèle de la nature humaine de nos personnages. On se projette finalement peu à peu en pleine Préhistoire, presque sans s’en rendre compte, et on prend plaisir à revenir aux sources avec cette nature toute aussi enrichissante que dangereuse et cet air marin. Sophie Marvaud nous plonge dans un récit historique captivant et revigorant. Merci à NetGalley et aux éditions 10/18 pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Roman original qui situe son action en Bretagne 5000 ans avant JC, il faut s'habituer aux personnages, à leurs noms, à leurs coutumes. Toutefois, l'écriture permet d'entrer très facilement dans l'histoire et on suit avec plaisir les différents peuples. Le meurtre passe cependant au second plan, et c'est un peu dommage. Les notes en fin d'ouvrage apportent beaucoup de précisions intéressantes sur la manière dont l'auteure a construit son récit. Un roman intéressant

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'originalité et le travail de l'autrice nous emmènent à la Préhistoire pour la toute première enquête criminelle. Une fois compris le contexte et les différentes tribus qui vont peupler cette aventure, on poursuit la lecture avec beaucoup d'intérêt et on veut savoir. Ça en fait un bon petit polar avec une intrigue bien scenarisée et sans longueur. Parce que déjà à cette époque, il faut croire que les Hommes n'agissait qu'en fonction de leurs intérêts égoïstes : déjà ils tiraient la fourrure à soi (sic) !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Trois peuples. Trois modes de vie. Trois femmes. Un assassinat. Une enquête à l'époque néolithique voilà de quoi intriguer. Ce que j'ai beaucoup apprécié ce sont les conséquences inéluctables d'un acte considéré comme contre nature ou abominable par les trois peuples : Tuer un homme. Nous avons les pêcheurs, où celui qui a le plus de poisson est le mieux pourvu. Les nomades, qui chassent et cueillent. Et les cultivateurs qui défrichent, cultivent et élèvent. Les cultivateurs ayant des croyances et même un langage différent des autres peuples. On découvre de lourds secrets familiaux, des drames religieux. Une évolution des sociétés comme un rouleau compresseur, en parallèle avec la montée des eaux. Les descriptions des modes de vie, du comportement en société, des attentes, de la place de chacun sont très immersives. J'ai été emportée par la Vivace. Par Hibou-le-Puissant et Ourse-la-Puissante, les deux chamanes. Touchée par Sizerin, et bien moins par Lynx. Agacée par Paruline et Bassan. Absolument outrée par l'Orateur. Les personnages ont su rendre cette fresque très vivante et prenante. C'est une excellente découverte que je recommande pour tous ceux aimant les romans tels que ceux de Jean M. Auel. La longue note sur les faits et l'imaginaire en fin de roman est un très bon complément.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Carnac, la préhistoire, on suit trois peuples qui se partagent le territoire, les Cultivateurs, les Pêcheurs et les Nomades. Lorsque le Géant, commerçant chargé de transmettre un message de paix entre deux des clans, est assassiné la guerre n’est pas loin ! Trois femmes, une de chaque clan, vont s’opposer à la violence et être chargées de l’enquête. J’ai apprécié le cadre de ce roman qui est plutôt inhabituel. J’avais peur de ne pas entrer dans l’histoire rapidement mais j’ai accroché rapidement ! L’écriture est simple, les chapitres se lisent vite. Le point fort de ce livre, au-delà de l’originalité du mix policier / préhistoire, reste ses personnages. J’ai apprécié le fait que trois femmes soient chargées de l’enquête, toutes différentes les unes des autres, dans leurs pensées comme dans leurs coutumes. J’ai tout particulièrement aimé le caractère de La Vivace. J’ai trouvé que celle-ci et d’autres personnages avaient parfois des pensées presque « trop modernes » mais on sait qu’il s’agit d’un récit fictif et qu’il y a une grande part d’imagination comme l’auteure l’indique. Le livre se rapproche un peu du cosy mystery, il y a peu d’actions, l’enquête progresse petit à petit et on retrouve l’ambiance « villages » et les beaux paysages du genre mais sans le côté humoristique. Les thèmes abordés m’ont plu, la question des territoires, de pouvoir, des différences entre les peuples, de l’environnement, de l’élevage etc. même si tout cela était amené de façon légère. L’enquête est cohérente et cette partie m’a beaucoup intéressée, la révélation n’est pas sortie de nulle part, il y a une réelle histoire derrière mais elle arrive de façon trop brusque, en quelques lignes. Comme si la résolution n’était pas le but principal du roman ce qui m’a un peu déçue, je m’attendais à un twist final mais il m’a manqué un peu de suspense. L’enquête restant l’élément déclencheur pour aborder d’autres thèmes. En bref, j’ai pris plaisir à suivre l’enquête mais ce n’était pas un thriller haletant. J’ai malgré tout passé un très bon moment dans un décor original et avec des personnages féminins forts.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

un polar préhistorique, quel régal ! on rencontre ces 3 peuplades différentes qui se sentent menacées chacune par les autres. c'est l'époque charnière où nos ancètres se sédentarisent. déjà on craint la surproduction et l'on recontre des écolos ! j'espère qu'il y en aurad'autres !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :