Le bureau du mariage idéal

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 1 oct. 2020 | Archivage 22 déc. 2020

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lebureaudumariageidéal #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Alors que Londres se remet lentement de la Seconde Guerre mondiale, deux femmes que tout oppose s’associent pour monter une société au cœur du quartier de Mayfair, le Bureau du Mariage Idéal. L’impulsive Miss Iris Sparks à l’esprit vif et Mrs Gwendolyn Bainbridge, veuve pragmatique et mère d’un jeune garçon, sont résolues à s’imposer dans un monde qui change à toute vitesse.

Mais les débuts prometteurs de leur agence matrimoniale sont menacés quand leur nouvelle cliente, Tillie La Salle, est retrouvée morte et que l’homme arrêté pour le meurtre se trouve être le mari potentiel qu’elles lui avaient trouvé. La police est convaincue de tenir le coupable mais Miss Sparks et Mrs Bainbridge ne sont pas du même avis. Afin de laver le nom du suspect – et rétablir la fragile réputation de leur agence – Sparks et Bainbridge décident de mener leur propre enquête. Elles ne savent pas encore qu’elles vont mettre leur vie en danger…

Alors que Londres se remet lentement de la Seconde Guerre mondiale, deux femmes que tout oppose s’associent pour monter une société au cœur du quartier de Mayfair, le Bureau du Mariage Idéal...


Formats disponibles

FORMAT Poche
ISBN 9782264076830
PRIX 8,10 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

A Londres, après la 2nde guerre mondiale, deux femmes que tout oppose, décident de monter une agence matrimoniale. Malheureusement, l'une de leur cliente se fait assassiner et un de leur client est accusé du meurtre. Pour sauver la réputation de leur agence, elles décident de prouver l'innocence de cet homme.
Le duo marche très bien, les répliques sont acerbes et ce climat d'après-guerre est très bien rendu. On s'attache aux héroïnes et à leurs histoires personnelles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Londres, 1946. La Seconde Guerre mondiale vient de se terminer, deux femmes, Iris Sparks, et Gwendolyn Bainbridge s’associent pour créer une agence matrimoniale, le Bureau du Mariage Idéal.
Leur nouvelle cliente, Tillie La Salle, est retrouvée morte. Très vite, Dickie Trower, son « prétendant » issu du fichier du BMI, est soupçonné et arrêté. Pourtant Iris et Gwen sont persuadées qu’il n’est pas coupable, et vont donc mener l’enquête…
Chic !!! Une nouvelle série siglée « cosy mystery », et de chez 10/18, mon éditeur préféré quant aux polars historiques…
Fan d’autres cosy mysteries, je peux d'ores et déjà affirmer que j’attends avec impatience la suite des aventures de la pétillante Iris Sparks et de l’élégante Gwen Bainbridge, ainsi que de leur agence matrimoniale, le BMI. Ces deux personnages sont de vrais coups de cœur pour moi, l’une pour son humour à toute épreuve, l’autre pour son histoire douloureuse. L’opposition entre ces femmes y est d’ailleurs pour beaucoup.
L’intrigue est plaisante, on ne voit pas les retournements arriver ; le contexte historique est intéressant, pour qui ne connaît pas l’Angleterre d’après-guerre. En bref, j’ai appris, en passant un très bon moment de lecture…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un roman So British qui fait du bien au moral. J’ai adoré suivre Iris et Gwen dans leurs missions de marieuses et de détectives.

D’ordinaire, les romans anglais, je trouve, sont assez ennuyeux, plein de flegme et de retenue. Pas ici, ce n’est pas de mise, c’est enjoué et avec de l’action. Dans cette Angleterre d’après guerre, nos deux amies se remettent et pansent leurs plaies respectives pour le plus grand malheur des méchants qu’elles croisent. J’ai adoré ces deux héroïnes qu’on voit évoluer, se révéler, grandir, on voit la mise en avant de la femme, de sa condition, elles se libèrent, à la fois de la guerre mais aussi du joug masculin et des codes.

L’histoire est simple mais efficace avec plein de rebondissements très agréables et de la passion bien sûr. Entre baisers volés et attaque au couteau, essayage de bas au marché noir et rendez-vous psy, impossible de s’ennuyer. On rit, on cherche à savoir qui a tué et on apprécie le tout avec un thé et un nuage de lait (beurk).

Quelque chose me dit que le BMI (le bureau du Mariage Idéal) a de belles années devant lui et je me ferai un plaisir de les suivre!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Miss Marple vous connaissez? Un peu trop « ancien « comme référence? Citons plutôt Énola Holmes? Je crois qu’elle va être la plus célèbre des détectives féminins depuis son apparition sur une certaine plateforme... Et bien avec elles nous pouvons maintenant compter sur Miss Iris Sparks et Mrs Gwendolyn Bainbridge du Bureau du Mariage Idéal. Comme leurs consœurs, elles sont bien décidées à ne pas se laisser marcher sur les pieds dans ce monde plutôt masculin et n’hésitent pas à imposer leurs idées et s’improviser détectives lorsque l’un de leurs clients est accusé de meurtre. Allison Montclair réussit là un très bon « cosy mystery » On se laisse entraîner par l’intrigue fort bien menée dans ce monde de l’après guerre et en même temps on s’attache à nos deux détectives et à leurs péripéties professionnelles et personnelles. J’aurai plaisir à les retrouver dans la suite de leurs aventures.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ne vous fiez pas à son titre, ce n'est pas un roman sentimental dont je vais vous parler. Mais un simple roman policier, un roman léger, un roman de femmes, de Londres, un roman d'après-guerre, d'émancipation. Et surtout un roman qui va ouvrir la voie à un cycle, j'imagine, et je l'espère.

Iris et Gwendolyn, deux femmes au sortir de la guerre, sont à la tête de cette agence matrimoniale, quelques dizaines d'années avant meetic, tinder and co. L'une et l'autre sont tellement différentes que leur union, aussi professionnelle soit-elle, semble improbable. Et pourtant, elle fonctionne, et à merveille. Car d'un côté, il y a Gwendolyn, veuve, mère d'un garçon, sous tutelle de sa belle-famille après avoir plongé dans la dépression lors de la mort de son mari; De l'autre, Iris, qui n'a de doux que son prénom et dont on comprend rapidement qu'elle est un ancien agent secret, à la retraite. Indépendante, énergique, dérangeante puisqu'elle est une femme au sein d'une société encore profondément soumise aux dictats masculins. C'est un roman dont les grandes lignes sont écrites par les deux jeunes femmes, du début à la fin, l'homme étant relégué au rang de second rôle.

La seconde guerre mondiale a tout dévasté, le blitz a atomisé aussi bien les hommes que les immeubles, et voilà Iris et Gwen, deux femmes parmi d'autres, qui ont tout à reconstruire. Les ruines sont encore chaudes, les plaies encore ouvertes saignent encore, les deuils encore portés et les mémoires marquées au fer rouge. On a rangé les armes et les uniformes, mais la faim tenaille les estomacs et le manque de toute enflamme les imaginations des londoniennes, et londoniens, rationnés sévèrement par ces tickets qui se distribuent au compte-goutte. Après les bombardements, la vie doit bien reprendre, et les hommes et les femmes se retrouvent pour reconstruire et régénérer une existence normale, une vie commune qu'ils ont presque fini par oublier. C'est dans ce créneau que s'engouffrent les deux jeunes femmes, celui de faciliter les rencontres et les mariages, alors même que leur propre vie est tombée en lambeaux. Mais, à l'évidence toutes les pulsions meurtrières ne se sont pas exprimées, et voilà que Gwen et Iris se retrouvent avec le cadavre d'une de leur cliente sur les bras. Accompagné d'un fort sentiment de culpabilité puisque celui qui s'apprête à aller à l'échafaud n'est autre qu'un de leur client, rescapé de guerre, et sympathique. L'organisation de rencontres amoureuses et de mariage tourne à l'enquête policière, ce pour mon plus grand plaisir, car je ne me sens pas l'âme d'une marieuse. Les choses sérieuses commencent.

Étudier la vie de la malchanceuse victime, Mlle La Salle, ramène à explorer les bas fonds londoniens, ou trafics en tout genres unissent margoulins et canailles de tous niveaux, filles désespérées de se trouver une situation, parce qu'il n'y a franchement guère de place pour la femme dans la société autre que vendeuse, logeuse, mère de famille ou héritière. Nos deux jeunes femmes ouvrent la voie à l'expression, et la revendication surtout, de ce sentiment croissant d'indépendance, qui commence à titiller l'esprit des femmes, avides de se détacher de lien désagréable de dépendance qui les rattache à l'homme d'une façon ou d'une autre. Ce faisant, les deux héroïnes passent outre de l'autorité masculine parce qu'ici peu importe leur situation, elles sont plus fines et intelligentes, sensées et responsables, que les hommes, qui ont la fâcheuse tendance à abuser de leur force.

Du côté de l'enquête, les deux femmes forment un duo original d'enquêtrices, affublées de leur longue robe de ce milieu de siècle, et de ce vouvoiement vieille école, dans cette période d'après-guerre, unie par leurs différences. La femme active et dynamique complète sa compagne fine psychologue et observatrice attentive. On sourit de voir l'élégante Gwen de bonne famille découvrir les quartiers londoniens des classes ouvrières ou elle n'a encore jamais mis les pieds, se préparer consciencieusement pour aller visiter son client en prison. On sourit encore de voir la dynamique Iris perdre son mordant au cours de leurs investigations, toucher à ses limites lorsqu'il s'agit d'essayer d'appréhender la nature de son interlocuteur. Le talent des deux femmes parvient à déjouer les intrigues propres à cette ville bombardée, ou chacun se débrouille tant bien que mal. Une enquête trépidante à travers la capitale anglaise, avec d'inattendus retournements de situations, ponctuée par les aléas des vies personnelles, tout aussi chaotiques que l'état de la ville, des deux apprenties détectives.

C'est un premier roman qui s'appuie sur une période de transition et de reconstruction, le temps de la convalescence pour la ville, ses habitants, et nos héroïnes, qui permet à tous de se remettre, doucement, de mettre et tenir à distances les traumatismes subis. C'est une autre guerre qu'elles débutent toutes deux, du haut de leur quatrième étage, au milieu de leurs bureaux exigus. Malgré les préjugés masculins qui voient d'un mauvais œil le droit qu'elles s'arrogent d'être cheffes d'entreprise, ou plus exactement "entrepreneurs" (parce que la société n'est pas encore mûre pour parler d'entrepreneuse.), des femmes de la haute société paralysées par des mœurs d'avant-guerre. J'avais peur de lire une intrigue ténébreuse et rocambolesque, Agatha Christie les maîtrise mais tout le monde n'a pas son talent. Rien de tout cela, l'auteure a su rester mesurée et a bâti une intrigue assez simple néanmoins très efficace. De plus, je salue l'idée d'avoir choisie cette période d'après-guerre, propice à la réinvention et donc à la création romanesque, c'est il me semble un autre point fort de ce roman.

En dépit de ce titre qui pourrait porter à confusion, et que je regrette un peu, l'ensemble tient le coup, personnages, contexte, intrigue, les caractères d'Iris et de Gwen donnent du corps et de la vie au récit et leurs échanges verbaux, leurs mots d'esprits, un brin taquin, espiègle, complice et un brin narquois et railleur, du peps à l'intrigue. Il me semble que l'association de ces deux vifs esprits a encore beaucoup d'autres intrigues à vivre, en tout cas ce premier roman est prometteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gros coup de cœur pour ce « Roman du mois » qui fera partie de ma « Sélection 2020 ».

Heureusement que j’ai lu le résumé, le titre me donnait l’impression d’un roman léger (ça me faisait penser à un titre de romance) or ce cozy-mystery est un Agatha Christie au féminin.

Moi qui adore Miss Marple, j’ai été agréablement surprise car l’histoire des meurtres est presque mise au second plan par rapport au contexte historique de l’époque. Happée par l’histoire de Gwendolyne et Iris, je n’ai pas vu le temps passé et je me suis régalée du début à la fin. Par contre, soucis de la mise en page sur ma Kindle car format PDF, un format epub ou format Amazon aurait été bienvenu.

Mayfair, 1946.

Miss Iris Spark et Mrs Gwendolyn Bainbridge ont une nouvelle cliente dans leur agence matrimoniale.

Tilie La Salle est à la recherche d’un mari tandis que les entremetteuses remarquent bien des choses sur leur cliente.

Or quand celle-ci est retrouvée morte et que le principal suspect n’est autre que le futur mari potentiel (et un autre de leur client), les demoiselles vont mener leur propre enquête, bien décidées à retrouver le véritable coupable, innocentant ainsi leur client et la réputation de leur bureau du mariage idéal.

Un mystère qui peut en cacher un autre !

Dans un milieu d’hommes, Iris et Gwen arriveront-elles à trouver le meurtrier et à régler leurs problèmes personnels ?

La relève d’Agatha Christie est assurée !


Le passé de chacune est dévoilé par petites touches et met en lumière le statut des femmes à cette époque. A côté de leur indépendance, Gwen doit faire avec ses beaux-parents prêts à tout pour soustraire leur unique petit-fils des mains de sa mère jugée inapte à l’élever depuis la mort de son mari et son séjour en clinique psychiatrique.

Tuteurs de leur petit-fils, ils ont tous les droits quand elle n’en a plus aucun à part celui de se battre pour obtenir justice.

Iris a eu deux fiancés et a travaillé pour les services secrets durant la Seconde Guerre mondiale. Comme toute femme, après avoir eu un rôle important, elle est retournée à une vie moins mouvementée mais sait utiliser tout son réseau jusque sous les hautes sphères du gouvernement.

Chacune a un passé difficile à oublier, toutes deux ont un but, réussir en tant que femmes indépendantes, libres de leurs choix en amour comme dans leur travail.

Des quartiers mal famés à ceux huppés de la capitale, nos deux enquêtrices sont prêtes à tout pour se faire une place dans l’Angleterre de l’après-guerre.

A l’inverse des romans similaires anglais, l’auteur nous propose un savoureux cosy-mystery so british où les évènements s’enchaînent entremêlés par la vie des femmes à cette époque.

Le marché noir, les articles féminins difficiles à acquérir (fameux bas noirs), les rendez-vous chez un psychiatre, très mal vu dans une société où se rendre chez un psy équivaut à son bannissement de la société traditionnelle britannique… Les combats des femmes pour obtenir justice, indépendance et liberté loin du but premier qui est de se trouver un mari et de fonder un foyer… Sans oublier le côté policier, ce premier tome nous donnent envie de suivre cette série résolument féministe.

Un délicieux cosy-mystery où se mêlent deux enquêtrices aux tournants de leurs vies façon Agatha Christie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

▪︎1946. Londres se remet lentement de la Seconde Guerre mondiale et deux femmes que tout oppose vont s'associer pour monter le Bureau du Mariage Idéal, une société qui va vous permettre de rencontrer le grand amour. D'un côté, nous avons Miss Iris Sparks, une jeune femme vive et impulsive qui cache de nombreux secrets et de l'autre côté son associée Mrs Gwendolyn Bainbridge, veuve et mère d’un jeune garçon de 6 ans.

▪︎Malheureusement, les débuts de leur agence matrimoniale sont menacés lorsque Tillie La Salle, une nouvelle cliente à la recherche de l'amour, est assassinée et l’homme arrêté pour le meurtre se trouve être le mari potentiel qu’elles lui avaient trouvé.

▪︎La police est convaincue de tenir le coupable, mais Sparks et Bainbridge ne sont pas du même avis. Elles décident de mener leur propre enquête afin de sauver la réputation du Bureau du Mariage Idéal. Cependant, elles ne savent pas que pour innocenter cet homme, elles vont mettre leur vie en danger…

▪︎J'ai adoré lire ce roman. J'ai eu un réel coup de cœur pour Sparks et Bainbridge. Tout les oppose et pourtant dans cette enquête (et dans leur agence matrimoniale) elles sont complémentaire et bien décidées à ne pas se laisser faire. Au fil des pages les deux associées évoluent et leurs passés nous est révélés petit à petit, ce qui les rends encore plus attachantes.

▪︎J'ai notamment beaucoup apprécié le contexte historique, nous avons beaucoup d'explications intéressantes en bas de pages qui nous permettent de bien nous imprégner de cette période.

▪︎Dès le début du roman, j'ai été happée par les aventures d'Iris Sparks et Gwen Brainbridge. Je me suis laissée emportée par l'intrigue et les rebondissements de l'histoire. J'ai adoré enquêter avec ces deux jeunes femmes intelligentes et pleines de talent.

▪︎Cette histoire est un vrai régale pour les amateurs de cosy mystery et d'enquête.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le bureau du mariage idéal ou l'entrée sur la scène policière d'un nouveau duo d'enquêtrices, aussi détonnant qu'attachant!
Entre la grande et blonde Gwendolyn Bainbridge et la petite brune, Iris Sparks, le courant passe d'emblée et à elles deux, dans un contexte de l'après-guerre en Angleterre (très bien documenté et exploité), elles créent le bureau du mariage idéal, histoire d'apporter du rêve et de l'espoir à la population. Néanmoins, lorsqu'un de leurs clients est accusé du meurtre d'une de ses prétendantes (officiellement envoyée par l'agence matrimoniale) et se trouve emprisonné, le duo ne peut s'empêcher d'enquêter et d'aller fouiller là où la police semble avoir rapidement bouclé son travail. D'aventures en péripéties, les caractères des protagonistes se révèlent, et les secrets passés se dévoilent, entre le métier mystérieux de l'une et la situation familiale de l'autre...
J'ai aimé ce roman car il est bien traduit, fluide et équilibré entre intrigue et Histoire ; j'espère surtout qu'il préfigure une belle série à venir, car le duo se trouve bien installé à la fin du livre, il fonctionne à merveille et n'a pas encore livré tous ses secrets!
MERCI beaucoup aux éditions 10/18 et à NetGalley pour cette très jolie découverte et longue vie au Bureau du mariage idéal!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Londres , après guerre. Un duo de cheffe d'entreprise improbable, tant par leur statut social respectif, leur parcours de vie et leur caractère, mène à bien la délicate mission de gérer le Bureau du Mariage Idéal. Mais lorsqu'une de leur cliente est assassinée et que le meurtrier présumé se trouve être l'homme avec qui elle avait rendez vous, rien ne va plus. Voici notre charmant duo féminin prêt à faire la lumière sur cette sordide affaire.
Un bon roman policier, très sympathique. Ultra rythmé grâce à ses nombreux dialogues, attachant par ses protagonistes, heurtées par la vie et l'Histoire. Un bon "cosy mystery" dans la veine des Détectives du Yorshire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En juin 1946, deux femmes que tout oppose décident de monter une entreprise. Avant-gardistes, elles décident d’ouvrir une agence matrimoniale. Tout se passe pour le mieux mais un grain de sable va mettre à mal leur société. Une de leurs clientes a été assassinée .. le suspect, le futur mari potentiel que le Bureau du Mariage idéal lui avait envoyé. Nos deux héroïnes vont tout mettre en œuvre pour laver celui-ci de tout soupçon et rétablir leur réputation qui a été entachée par cette sombre histoire.
L’intrigue est intéressante et bien ficelée et les rebondissements sont bien placés. On ne s’attend pas au twist de fin.
Cependant, l’autrice via cet enquête nous offre d’abord un magnifique portrait de femmes. Car en effet, la force de ce livre, ce sont ces 2 héroïnes.
Nous avons d’abord Miss Iris Sparks, brune pimpante d’une trentaine d’années, enchaînant les hommes et les remarques piquantes. Son rôle pendant la guerre est assez trouble et on en découvre un peu plus sur elle au cours du roman. 

Puis Mrs Gwendolyn Brainbridge, grande blonde, veuve, élevant son fils avec ” l’aide” de sa belle-famille. au fil des mots, le vernis se craquelle. On en apprend plus sur les conditions de son veuvage et sur son état psychologique à la suite à la perte de son mari. 

Elles sont toutes les deux attachantes, leur passé est complexe. Il y a un énorme travail sur la psychologie de ces 2 personnages et cela est très bien retranscrit dans le récit. On se met très facilement à leur place partageant leurs peurs, craintes , joies et tristesses.

Pour moi, l’intrigue n’est qu’un prétexte pour les  faire évoluer. Au fur et à mesure des épreuves et des personnes qu’elles font rencontrer, elles vont chacune ressortir grandi de cette aventure , seule ou en s'entre aidant. Elles sont loin des stéréotypes de la princesse que l’on doit sauver. Elles avancent sans l’aide d’hommes avec leurs propres moyens et c’est très agréable à lire. De plus, l’autrice ne tombe pas dans le cliché opposé des femmes qui rejetteraient les hommes. Elle a trouvé un juste milieu qui fonctionne à merveille. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’autrice les fait toutes les deux évoluer. Elles ne sont pas figées face aux événements qui les entourent comme cela peut être le cas dans certains romans où l’intrigue prime sur les personnages.

Pour ne rien gâcher, l’autrice apporte des touches d’humour notamment via la verve de Miss Sparks dont j’adore la répartie.

L’autrice nous apporte également un éclairage intéressant sur les conditions de vie d’après-guerre : tickets de ravitaillement, rationnements, restrictions vestimentaires,..

En Bref, Deux héroïnes attachantes à l’évolution intéressante. Un humour piquant qui vient contrebalancer l’ambiance morose d’après-guerre. J’ai hâte de découvrir ce que l’autrice leur réserve dans d’autres enquêtes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai tout simplement adoré ce bouquin. Un bon petit polar pas trop noir, pas trop violent et avec des personnages auxquels nous nous attachons à une vitesse hallucinante. Mention particulière pour Sally qui je retrouverais avec un grand plaisir dans un deuxième tome malgré son seconde (voir troisième) rôle. Iris et Gwen ne sont pas en reste deux fort caractères qui nous entraine par leurs dynamismes et nous rendent plus que curieux avec leurs secrets.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est avec grand plaisir que j'ai fait la découverte d'un nouveau duo d'enquêtrices. Les éditions 10/18 nous offrent souvent des personnages atypiques permettant une immersion dans une époque passée et s'attaquent au passage à quelques clichés sur le rôle des femmes dans la société ou certains préjugés sur l'intelligence et l'appétence pour la culture, apanage des seuls milieux favorisés.
Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, Londres panse ses blessures. Le temps semble pourtant venu de la reconstruction, aussi bien pour des quartiers entiers qui ne sont plus que ruines que pour l'une des associées de l'agence matrimoniale : " Le bureau du mariage idéal", Gwendolyn Bainbridge a perdu son époux et avec lui sa raison de vivre et pendant quelques mois sa raison tout court. "Folle" de chagrin, elle a été internée et sa belle-famille assure à présent la tutelle de son petit garçon de six ans. La cage dans laquelle elle se trouve est certes dorée, mais la demeure cossue des parents de son défunt mari n'en demeure pas moins à ses yeux une geôle, avec une Lady Bainbridge, dragonne souvent éméchée comme gardienne. Iris Sparks, ancienne espionne au service de sa Majesté, deuxième membre du duo, est contrainte elle aussi de tourner une page où ses faits d'armes et la perte de camarades de lutte l'ont marquée à jamais.
De la rencontre improbable entre ces deux femmes au mariage d'une connaissance commune naît l'idée encore plus improbable de monter cette entreprise. Gwendolyn et Iris entendent apparier pour le meilleur et non pour le pire des âmes esseulées. Il est bien dommage qu'une de leurs premières clientes, une jolie fille nommée Tillie La Salle, drôlement bien habillée dans une ville soumise au rationnement, meurt très prématurément d'un coup de couteau en plein cœur.
Cette publicité fâcheuse pour l'agence ainsi que le sentiment que le jeune homme qu'elles comptaient présenter à Tillie n'est pas le coupable lance nos deux limiers sur la piste du tueur. Elles ne passent pas totalement inaperçues, la blonde sculpturale à la larme facile et la brune rompue aux sports de combat et au maniement des armes désertent leur bureau pour mener leur enquête sur le terrain. C'est l'occasion pour le lecteur de mesurer l'ampleur des dégâts à Londres en 1946, de connaître les coulisses des trafics autour des tickets de rationnement et aussi le quotidien des habitants s'efforçant de retrouver une existence normale.
Ce premier tome m'a beaucoup plu, les personnages sont attachants, cultivés, et leur duo fonctionne à merveille. Vivement la suite ...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous sommes en 1946, en Angleterre juste après la 2ème guerre mondiale. Miss Iris Sparks et Mme Bainbridge Gwendolyn s'associent pour créer le Bureau du mariage idéal, une agence matrimoniale. Cependant une de leur cliente, Miss Tillie La Salle est retrouvée morte et un autre client est suspecté du meurtre. Pour laver l'honneur de leur client, elles vont enquêter au péril de leur vie.

C'est le 1er tome de la saga Sparks & Bainbridge. Je suis rentrée dessuite dans l'histoire et j'ai bien rigolé de l'humour bien connu anglais. Les 2 protagonistes sont vraiment très marrantes et ont des réparties bien trouvé! C'est un cosy mystery comme on les aimes, avec humour et enquête bien ficelée sans meurtre sanglant!
Les 2héroïnes sont attachantes, l'écriture est fluide et légère. Je recommande ce roman!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une célibataire libérée et une jeune veuve inconsolable sont-elles les mieux placées pour jouer les entremetteuses ?
Iris Sparks et Gwendolyn Bainbridge sont issues de milieux sociaux très différents, ont eu des vies à l’opposé l’une de l’autre, l’une est une veuve timide vivant sous la coupe de sa belle-famille, tandis que l’autre est célibataire et collectionne les amants, et pourtant, le hasard les a réunies et elles ont créé ensemble une agence matrimoniale à Londres.
L’action se passe en 1946, au sortir de la guerre.
Parce qu’une de leur cliente vient d’être assassinée et que c’est un autre de leur client qui est suspecté du meurtre, nos deux apprenties marieuses vont décider de mener l’enquête afin de sauver la réputation de leur agence, et accessoirement tenter de sauver la tête de leur client.
J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce premier tome d’une série policière historique, nos deux héroïnes ayant de la répartie et beaucoup d’humour.
Les conditions de vie aux lendemains de la seconde guerre sont abondamment décrites.
L’auteur met en avant la condition des femmes à cette époque, que ce soit au niveau du travail et de l’indépendance financière, du mariage attendu comme le Saint Graal par beaucoup d’entre elles, de la perspective d’avoir des enfants et de mener une vie de famille tranquille ou au contraire d’être libre de ses choix.
Le roman comporte de très nombreux dialogues, ce qui rend la lecture très agréable et rapide.
Je remercie chaleureusement Netgalley et les éditions 10/18 pour cet envoi, malgré un format PDF très difficile à lire sur une liseuse (texte minuscule ou tronqué).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand l’après-guerre londonien a quelques similitudes avec le monde dans lequel on vit désormais, en 2020...
« Quand les jardins publics retrouveront-ils leur aspect d’antan ? songea Gwendolyn. Vivement la fin de ce maudit rationnement, que nous puissions apprécier la vie telle qu’elle était naguère. »
Une lecture que j’ai faite malgré tout sourire aux lèvres, tant l’humour british était continuellement présent.
Iris, ancienne espionne, et Gwen, jeune veuve, se sont associées afin de créer le Bureau du Mariage Idéal, une agence matrimoniale, histoire d’apporter un peu de réconfort après cette guerre si douloureuse. Jusqu’au jour où Tillie, qui venait de prendre contact avec eux afin de rencontrer l’âme soeur est retrouvée assassinée. L’homme avec lequel elle avait rendez-vous est immédiatement soupçonné et arrêté. Afin de laver son honneur (et celui de leur agence), les deux femmes, pleines de ressources et de surprises, mènent leur enquête parallèlement à la police.
J’ai été complètement séduite par ces personnages très complémentaires et par l’ambiance qui n’est pas sans rappeler James Bond. De plus, j’ai cru comprendre qu’il s’agissait du début d’une série...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman,qui s'annonce comme le premier d'une série, est un peu long et il se réduit trop souvent à des dialogues, mais les aventures duo d'enquêtrices , formé de 2 jeunes femmes rescapées de la seconde guerre mondiale qui les a blessées pour des raisons différentes , et qui sont sur le chemin de la résilience, est dans l'ensemble plaisant à lire. Les deux personnages sont très typées et complémentaires (l'une est une aristocrate veuve , l'autre est une pétillante et audacieuse agent secret) mais attachantes. Et surtout la période et le lieu ( le Londres des années d'immédiat après 2nde guerre.mondiale ) dans lesquels s'inscrit leur enquête sont très intéressants. La capitale du Royaune uni est en effet le lieu de toutes les magouilles possibles ( ne serait-ce que pour trouver une paire de bas...) , mais aussi le lieu où un nouveau monde s'apprête à émerger, celui de l'émancipation féminine , celui de la décolonisation, qui vont remettre un peu en cause les vieux privilèges. Un série qui s'annonce prometteuse donc.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai adoré ce roman! J’ai eu un coup de cœur pour les deux enquêtrices et j’affectionne particulièrement la période historique dans laquelle il se déroule. Quant à l’intrigue, elle m’a tenu en haleine jusqu’au bout, comme j’aime!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé ce roman même si j'ai d'abord eu un peu de peine à me mettre dedans. Une fois que je me suis habituée au style d'écriture et de récite, j'ai vraiment été prise dans l'intrigue. J'ai beaucoup apprécié l'ambiance globale du roman. La période de l'après-guerre est vraiment bien décrite et intégrée : coupon de rationnement, des soldats qui reviennent traumatisés mais aussi la misère des quartiers pauvres. Le choc entre les différentes classes sociales est aussi très saisissant. Les personnages d'Iris et Gwen sont vraiment épatants. Ils sont travaillés et réfléchis, et donnent du dynamisme à l'histoire. J'ai vraiment aimé leurs caractères si différents mais tellement complémentaires. L'enquête en elle-même est vraiment passionnante et je ne m'attendais pas du tout aux différentes chutes.
En bref, c'est un roman que je conseillerais à tous les amateurs d'Agatha Christie, de cosy mysteries et d'Agatha Raisin. Je le relirai volontiers dans quelques années et j'espère que l'auteur fera vivre de nouvelles aventures à ses personnages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman policier comme je les aime !
Une vraie enquête, des personnages hauts en couleurs. Beaucoup de sourires et quelques larmes, tout un monde et une époque qu'on découvre avec plaisir.
C'est un vrai polar avec humour, pas un livre drôle avec un semblant d'énigme.

Un duo d'enquêteurs assez improbables, au lendemain de la seconde guerre mondiale : une jeune femme qu'on va découvrir assez différente de ce qu'elle semble être, et une jeune veuve de guerre du "grand monde" riche et chic, mais vivant chez une belle-mère qu'elle déteste. On comprend peu peu ce qui les a réunies, et ce qu'est leur vie.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, pas seulement parce qu'il n'y a pas de détails horribles ni de complaisance sur les descriptions de meurtre, mais parce qu'il y a une vraie ambiance, les différentes personnes ne sont pas juste évoquées, on entre dans l'histoire et leur vie. Et toute une époque.

Je divulgâche juste le début (le 2e chapitre ?) Mais pas plus que le résumé éditeur !!
Atypique aussi parce que la personne qu'on rencontre au début, qu'on suit pendant le premier chapitre, c'est la victime, et non, contrairement à ce qu'on pourrait penser, celle qu'on va suivre longtemps. Qui nous permet donc de mieux la connaître elle aussi.

Londres, peu après la seconde guerre mondiale.
Iris Sparks semble une jeune femme un brin fofolle, assez délurée, et fort débrouillarde, mais son passé n'est pas vraiment ce qu'on imagine d'abord.
Gwendolyn, veuve de guerre et maman d'un futur lord, doit composer avec une belle-famille odieuse et essayer de se reconstruire.
Leurs qualités ajoutées en font le duo idéal pour discerner qui peut épouser qui, et donc créer une agence matrimoniale.
Mais alors qu'elles peinent encore à se faire connaître, leur agence est soupçonnée d'avoir causé la mort d'une cliente en lui faisant rencontrer son assassin.
Pas d'autres solutions pour elles que se lancer dans la recherche du vrai coupable, malgré les dangers.

Du suspense, de l'action, de l'humour, mais aussi de l'émotion autour de la vie de nos deux héroïnes.
Vivement le prochain épisode de leurs aventures.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai passé un très bon moment avec "Le bureau du mariage idéal" et ses deux héroïnes. Iris Sparks et Gwendolyn Bainbridge ont ouvert une agence matrimoniale. Pourtant, ces deux jeunes femmes sont totalement différentes. L'une est obligée de vivre chez sa belle-famille bourgeoise suite à la mort de son mari et à la perte de la garde de son fils après un séjour en hôpital psychiatrique. L'autre est une célibataire, qui a eu plusieurs vies pendant la seconde guerre mondiale et qui multiplie les amants. Le Blitz a laissé des traces dans la ville et l'auteure nous plonge en 1946. Lorsque Tillie, leur dernière cliente meurt, la police soupçonne l'homme qu'elles lui ont trouvé. Persuadées de son innocence et pour laver leur honneur, les deux jeunes femmes se lancent dans une enquête loin d'être si facile. La condition féminine, les descriptions, les moeurs de l'époque sont bien documentées et j'ai apprécié les deux héroïnes. Un premier livre prometteur et j'espère retrouver rapidement Sparks et Bainbridge !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un polar historique intéressant, avec une écriture fluide. L’histoire se déroule dans le Londres de l’après-guerre. Deux femmes – Iris Sparks et Gwendolyn Baindridge – décident de s’associer pour créer une agence matrimoniale, le bureau du mariage idéal. L’une de leurs clientes étant retrouvée assassinée, elles s’improvisent toutes les deux enquêtrices, pour sauver la réputation du BMI.
Ces deux personnages féminins sont pleins de charmes et très attachants. On découvre peu à peu leur histoire personnelle et leurs secrets ; elles ne passent pas inaperçues, l’une grande et blonde, élégante, l’autre petite et brune, sachant manier les armes. Elles ont chacune leurs forces et leurs faiblesses, que ce soit dans leur relation avec leur famille ou avec leurs amants, par exemple.
Ce livre me paraît très bien documenté sur le contexte historique. J’ai aimé me promener dans les rues de Londres en compagnie de ce duo féminin, empruntant le bus ou le tram londonien des années 1940. Allison Montclair a su maîtriser son intrigue jusqu’au bout. Le texte est empreint d’humour so british ; c’est un très bon cosy mystery. J’ai refermé ce livre le sourire aux lèvres, espérant découvrir bientôt la suite des aventures d’Iris et de Gwendolyn.
En bref, j’ai passé un très bon moment de lecture et je recommande ce livre.
Je remercie NetGalley et les éditions 10/18 pour la découverte de ce polar historique et drôle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :