Ensemble, on aboie en silence

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 9 sept. 2020 | Archivage 16 nov. 2020
HarperCollins France, HarperCollins Traversée

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Ensembleonaboieensilence #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Il y avait cet énorme chêne près des toilettes des  garçons, sur lequel je reproduisais les coups de pied  retournés du Chevalier lumière, pour envoyer un  signal aux inconscients qui t’auraient cherché des noises. Il ne pouvait rien t’arriver. Tu avais un frère dans la cour des grands, qui maîtrisait en théorie les rudiments du karaté et qui veillait sur toi. En théorie. Dans la pratique, ta garde rapprochée laissait parfois à désirer » 

Deux frères L'un, candide, l'autre, rageur.  Leurs  parents ont mis au monde la parfaite antithèse. 

Quand Thibault fonce, Guillaume calcule. 

Si Thibault tombe, Guillaume dissimule.

Prise de risque contre principe de précaution. L’amour  du risque face à l’art de ne jamais perdre .

En 2001 Thibault est diagnostiqué schizophrène 

À cela, un chevalier Lumière ne peut rien. Sa  bascule, il fallait la raconter Et aussi la culpabilité, les traitements, la honte, les visions, l’amour, les voyages, les rires, la musique et l’espoir. Alors, Thibault a accepté de livrer ses folles histoires Et ses voix se sont unies à celle de son frère.

Contre  une maladie qui renferme tous les maux, les clichés, les fardeaux, ils ont livré bataille. À  partir d’une tragédie universelle, ils ont composé un livre où douleur et mélancolie côtoient la plus vibrante tendresse.

« Il y avait cet énorme chêne près des toilettes des garçons, sur lequel je reproduisais les coups de pied retournés du Chevalier lumière, pour envoyer un signal aux inconscients qui t’auraient...


Note de l'éditeur

On connaissait Gringe (de son vrai nom Guillaume Tranchant) rappeur, en solo ou en duo avec Orelsan et les Casseurs Flowters , Gringe sur un canapé dans la série Bloqués , Gringe sous un abribus dans le film Comment c’est loin , et acteur, toujours, sous la direction entre autres d’Olivier Marchal ou d’Andréa Bescond. Place à Gringe auteur.

On connaissait Gringe (de son vrai nom Guillaume Tranchant) rappeur, en solo ou en duo avec Orelsan et les Casseurs Flowters , Gringe sur un canapé dans la série Bloqués , Gringe sous un abribus dans...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9791033906865
PRIX 16,50 € (EUR)

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Bonsoir à toi qui passe par là. Aujourd'hui, j'ai lu " Ensemble, on aboie en silence " de Gringe paru aux éditions Harper Collins et c'était très émouvant. On connaît surtout Gringe pour son projet musical en duo avec Orelsan mais je ne connaissais pas sa plume. C'est une écriture poétique et du brut d'âme que l'auteur nous offre pour raconter l'histoire de Thibault, son frère schizophrène, le combat de celui-ci, la réalité des hôpitaux psychiatriques mais aussi la culpabilité familiale, sa propre crise identitaire et son sentiment d'impuissance face à la détresse de celui qu'il aime profondément. Ce roman, il est d'autant plus beau que c'est avec son frère qu'il l'écrit. Une biographie à deux voix, sincère et authentique où les langues se délient, libérant les non-dits et les failles depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte, les espérances et l'amour fraternel. Un roman comme un acte symbolique leur offrant à tous les deux un chemin de résilience. J'ai adoré la façon dont le roman est construit, fractionné par des noms de chapitres symboliques comme " Une bouteille à la mer " ou " Le syndrome du survivant " et découpé par des citations de Thibault et de beaux clichés argentiques d'enfance en noir et blanc. Un joli moment suspendu, bourré d'empathie et de tendresse. Je vous propose d'en découvrir quelques extraits en story.
----------------------------------------
Extrait : " Pour rien au monde je n'échangerai ma ligne de fuite pour une ligne de conduite toute tracée. Je la conserve précieusement, comme une illusion de ma liberté. Elle est mon garde-fou . "

#gringe #ensembleonaboitensilence #harpercollins #bookaddict #bookstagrambelgium #bookstagram #netgalleyfrance #pal #livrelu #schizophrénie #instalivresque #lireetpartager #livrovore #avislecture #bilanlecture @harpercollinsfrance @gringe

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est un écrit sans pris de tête la vision de la schizophrénie vue par Guillaume, le grand frère, celui qui vit ça de l’extérieur et Thibault, le petit frère, celui qui le vit de l’intérieur. On passe d’une vision de l’un à l’autre en fonction des chapitres. Cela peut paraître décousu surtout quand on est du côté de Thibault, mais c’est la meilleure façon de comprendre son vécu.

Gringe à bien su retranscrire son ressenti et la façon dont il a vécu et vit encore la maladie de son frère. De son côté, Thibault nous livre ses textes bruts écrits tel qu’ils lui viennent, mais qui nous laisse entrevoir son univers et ses souffrances face aux voix pressentent en permanence avec leurs injonctions et la prise des médicaments plus ou moins régulière. Une vie entrecoupée de passage à l’hôpital et une vie en autonomie toute relative.

C’est un magnifique roman que j’ai dévoré de la première à la dernière ligne à des heures pas très raisonnables, mais il valait le coup. On est plongé dans l’histoire, les chapitres sont courts et s’enchaine tout seul.

Si vous voulez mettre un pied dans l’univers de la schizophrénie sans détour, la réalité hospitalière et comment une famille peut réagir dans cette situation, en se demandant régulièrement ce qu’elle a bien pu faire de mal, se livrer est pour vous.

#Ensembleonaboieensilence #NetGalleyFrance #harpercollins #happercollinsfrance #harpercollinstraversee #livre #lecture #livreaddict #livrestagram #blog #avis lecture #schizophrénie @Gringe @harpercollinsfrance

La chronique paraîtra sur mon blog le 26 août 2020
https://carolinebooktrip.blogspot.com/

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après la casquette de rappeur et acteur, Guillaume alias Gringe adopte celle d’auteur en collaboration avec son frère Thibaud dans un livre plus proche du témoignage que du roman. Guillaume tâche de protéger son petit frère et d’être un Chevalier Lumière digne de ce nom. Mais quelques fissures apparaissent déjà chez Thibaud comme chez Guillaume. L’annonce du diagnostic de la schizophrénie de Thibaut va projeter la famille dans une nouvelle dimension. Des séjours à l’hôpital psychiatrique aux voyages solitaires et décousus de Thibaud, les deux frères racontent leur rapport au monde et leur relation.

Un récit prenant qui se lit d’une traite et qui découd quelques préjugés sur cette maladie. On alterne entre les deux frères, sans toujours reconnaître immédiatement lequel des deux il s’agit. Et c’est peut-être bien comme ça : la folie reste relative et le plus perdu n’est pas toujours celui auquel on pense au premier abord. Un roman qui mérite de parler d’un sujet encore souvent tabou et qui plaide pour ne pas oublier l’humain dans les traitements.

La mise en page semble intéressante mais se perd un peu lors de la lecture numérique. Je serai curieuse de jeter un œil à la version papier lors de sa sortie

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Très beau texte à deux voix entre Gringe et son frère schizophrène Sensibilité, sincérité et une écriture au cordeau
À découvrir

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gringe lève le voile sur la schizophrénie de son frère Thibault. A deux voix ils racontent les difficultés à faire face et à gérer cette maladie. Les souvenirs de Gringe se mêlent au témoignage de Thibault dans une construction parfois décousue qui colle parfaitement au thème du récit.
Un texte court, sincère et émouvant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une intimité partagée, des moments de vie patagés.
Nous suivons des moments qui on marqué la vie de Thibault et Guillaume, deux frères bien différent. Des moments à deux, des moments seul.
Guillaume est un frère protecteur envers Thibault.
Nous allons découvrir comment chacun et comment les deux ont vécu (ensemble/séparament) la schizophrénie de Thibault. Des premiers signes de la maladie jusqu'a aujourd'hui, un parcous intime nous est exposé ici. Sans oublier les séjours à l'hôpital psychiatrique, les visites dans ce même hôpital. Et tout en passant par les voyages entrepris, leurs déboires, leurs surprises.
On y suit des torts et des travers, des rapprochements, des éloignements. On se demande parfois lequel des frères à le plus besoin de l'autre. Qui est le soutien d'un équilibre fragile ?


Une intimité partagé dans la narration, dans l'écriture et encore plus à l'aide de photos parsemées tout au long de ce livre. Ces photos qui rythment le récit et dont ne peut nier une certaine poésie.
Poésie que l'on retrouve aussi dans l'écriture qui est franche et rythmée.


Nous sommes donc face à roman intense, émouvant. Un roman de retrouvaille fraternal.




______________________________________________

Chronique à venir sur mon blog

https://leschroniquesdedidascalie.wordpress.com/

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si on sort un instant du sujet principal centré sur ses liens fraternels ainsi que la maladie de son frère, Guillaume Tranchant possède un flow et une écriture sur ses morceaux assez dingues et plaisants, que ce soit sur ses compositions ou celles en collaboration avec Orelsan. Un style que l’on retrouve en partie , bien que volontairement (?) en retrait, et qui servent à fond le récit touchant qu’on nous raconte.

Mais il n’y a pas que sa touche personnelle qui est importante, celle de son frère aussi. Car le titre est un mélange entre les réflexions de Guillaume, et les apartés personnels racontés par Thibault. Un voyage turbulent et émouvant dans sa psyché, provoquant un échange entre les deux hommes, qui ne se répondent pas de prime abord, mais qui mettent tout de même en lumière l’amour qu’ils se portent mutuellement.

« Ensemble, on aboie en silence » est une très belle curiosité que Gringe signe en œuvre personnelle et attachante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Roman autobiographique où s'entrecroisent les textes de Guillaume (Gringe) et Thibault, son frère, des textes sur l'amour fraternel, des textes sur la folie, la schizophrénie, sur la vie.
Ces deux frères que tout oppose, qui se déchirent, témoins de l'abandon, sont deux rocs qui se soutiennent l'un l'autre, pour toujours et à jamais, envers et contre tous.
Une immersion dans la schizophrénie qui nous perd parfois. Qui parle ? Guillaume ou Thibault ? Car au fond, chacun vit sa propre folie, non ?

Un récit extrêmement touchant, emprunt de tendresse, d'une justesse incroyable et au flow incomparable. Les mots sont puissants, rythmés, lumineux et vibrants.
A lire d'une traite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gringe traite au sein d'« Ensemble, on aboie en silence » de la schizophrénie de son frère Thibault. Il choisit pour ce faire la forme du récit et livre un condensé d'émotions, de révélations intimes et de notes personnelles – de bribes de vie en somme – écrites main dans la main avec son frère. Il propose de la sorte un ouvrage touchant dans lequel il est question des répercussions d'un tel diagnostic sur l'être affecté mais aussi sur son entourage familial. Il offre par-dessus tout une belle déclaration d'amour à celui qu'il nomme « Chevalier Lumière ».
« Ensemble, on aboie en silence » met en outre en exergue une pluralité de poèmes de Thibault et de photographies des deux frères.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La grande B, c’est pas comme la grande S. La schizophrénie. Schizo c’est l’insulte typique par chez toi. Au quartier, on l’utilise comme on dirait merde. C’est d’elle dont Gringe parle dans ce livre. De cette maladie à la con. Qu’on a encore du mal à comprendre, à anticiper, à vivre. Mais c’est pas juste ça. Derrière la grande S, y’a Thibault, son frère. Un mec brillant, bourré de talent. Un Chevalier Lumière, qui vaut tous les Capitaine Flam de l’univers. Y’a des chemins parcourus ensemble, y’a l’enfance, la colère, la violence, la candeur apparente des cours de récré. Puis très vite y’a pas le choix, faut grandir. Tous les deux, ils grandissent pas pareil. Y’a des trucs qui clochent, ici et là. Jusqu’au jour où Thibault tombe malade. Où l’on pose un Nom et des Mots sur ce qui se passe.

Ensemble, Guillaume et Thibault aboient en silence. C’est ce que le titre peut te faire croire. L’intimité, le secret, les trucs qu’on a peur de dire. Pourtant c’est tout le contraire, ce bouquin. C’est un texte incandescent, bruyant, sincère. Quand tu penses que la plume est simple, efficace, juste les mots qu’il faut, quand tu baisses la garde, bam, elle te ravage. Gringe bouleverse par ses erreurs, par sa manière d’aimer, par son flow. Thibault bouleverse par son bordel artistique, par son honnêteté terrible, par sa sensibilité. À deux, enfants de lune, ils t’apprennent la résilience et les conneries, pas sans humour. Il n’y a rien de calculé dans ce roman. Rien de plastique. Et c’est ce qui fait que ça castagne sévère.

Souviens toi de t’armer de patience et d’amour.
Voilà ce que Gringe et Thibault m’ont appris.

Chevaliers de Lumière, à l’attaque de ta rentrée littéraire. Ouvre grand les yeux, les bras et le reste. Et aboie très fort.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre lu dans un souffle, suivant le rythme donné au roman. J'ai eu l'impression que ce dernier avait été écrit vite, sans que cela soit négatif au contraire , pour être certain de le finir, d'aller jusqu'au bout de cette aventure. Jai beaucoup aimé ce roman. Difficile de dire pourquoi.
Je dirai tout de même que j'ai apprécié son rythme donc, le sentiment d'urgence à raconter, la relation fraternelle entre ses deux hommes, leurs voyages, leur poésie et une certaine forme de brutalité dans la manière de dire. J'ai trouvé cela touchant. J'ai été prise dans le flot des mots jusqu'à la fin.

Coup de coeur donc pour cette relation fraternelle et cette écriture ayant un petit goût d'urgence. Je vous le conseille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Saisissant dès les premières pages, je l'ai dévoré. Le style est percutant, incisif, parfois drôle. Le récit a deux voix qui peut sembler déstabilisant pour le lecteur est d'une force incroyable. Sensible, émouvant, profondément fraternel, Gringe a su raconter son frère, ce héros.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne connaissais pas Gringe avant de voir parler de ce livre. J'ai donc appris à le connaître un peu, à entrevoir la vie qu'il a eu, à appréhender la relation qu'il a avec son frère, celle qu'il a avec la maladie de son frère...

Comme d'habitude avec cette maison d'éditions, je n'ai pas été déçue, car il y a toujours un côté instructif qui me plaît beaucoup.

Pas facile de vivre, d'accepter une maladie telle que la schizophrénie, pas facile de renouer parfois avec la réalité, pas facile d'être un proche également, de savoir comment réagir au mieux, pas facile de ne pas culpabiliser...

C'est donc un roman autobiographique, écrit par Gringe, mais avec parfois la "voix" de Thibault; son frère, ce qui donne encore plus de force au récit.
C'est un livre que je ne peux que conseiller pour voir cette maladie autrement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gringe signe un roman puissant sur la fraternité et sur l'impact de la maladie mentale et plus particulièrement la schizophrénie sur les relations familiales.
loin d'être un récit descriptif et médical, l'auteur s'attache à décrire les liens qui le lient à son petit frère. Les écrits de celui-ci sont inclus dans le roman ce qui donne beaucoup de profondeur au récit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gringe propose un roman témoignage fort et puissant sur la fraternité et la maladie mentale. L'insertion des écrits de son frère donne beaucoup de puissance au récit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#ensembleonaboieensilence
@gringe
@harpercollins

"Absence de constance, projection impossible, chaque fois c'est pareil. A l'intérieur où en dehors des murs, il doit se reinventer."

Un récit autobiographique bouleversant, brut, sans fioriture, tout en émotions, sensible et sans fard.

Un livre où le sentiment d'urgence est prenant, où il est nécessaire d'extérioriser les maux par les mots, la maladie, l'amour fraternel, les doutes
La schizophrénie qui chamboule, bouleverse, détruit une famille.
Le point de vue de deux frères qui s'intercale. Je me suis parfois perdue, à ne pas savoir qui parlait, je me suis embrouillée.
Pourtant Gringe nous parle de ce lien fraternel entre 2 frères que tout oppose mais qui font front contre tous, contre la vie, une certaine melancolie nous etreint.
Ce livre vibre au son des mots, un texte tout en poesie. Un roman à 2 voix, intime et percutant, la tendresse qui les unit,

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La vision d'un frère sur le cadet atteint de schizophrénie. Comment grandir avec mais surtout l'impact du regard des autres sur la maladie qu'ils soient de la famille où pas. Dommage qu'il n'y ai pas plus d'explication sur le ressenti du petit frère et plus de souvenirs partager.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :