SISTA

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 29 janv. 2020 | Archivage 12 juil. 2020

Résumé

Rwanda, 1994. Ghislaine a deux buts : mettre au monde un enfant qui ne montre aucun signe de vie et quitter l’Afrique. Elle profite alors du génocide pour s’enfuir et se réfugier en Belgique, un pays qui lui est étranger.

Son passé est douloureux, son présent est ponctué de galères, et son avenir est aussi sombre qu’une nuit sans lune. Pas un jour ne passe sans qu’elle ne repense à son crime épouvantable, à son secret le plus enfoui.

Son entourage trouvera-t-il le courage de lui pardonner ? Et vous, pourriez-vous comprendre son geste ?

Une histoire de résilience, d’amour et d’humanité.

Nos Littératures


Rwanda, 1994. Ghislaine a deux buts : mettre au monde un enfant qui ne montre aucun signe de vie et quitter l’Afrique. Elle profite alors du génocide pour s’enfuir et se réfugier en Belgique, un pays...


Formats disponibles

ISBN 9782940669035
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ghislaine est au Rwanda en 1994 quand le génocide fait rage. Enceinte, seule, affamée et sans le moindre sou en poche, elle doit lutter pour vivre et pour sauver son enfant à naître. Toutes les opportunités sont bonnes, mais les pires... Quelques années plus tard, sauvée des griffes de la violence et de la haine, son passé la rattrape et refait surface... Je découvre Kim Chi Pho avec son troisième roman : Sista. J'ai lu à plusieurs reprises que ses lecteurs saluaient son écriture et son univers... J'avoue qu'on ne peut pas être indifférent à sa manière d'écrire !! J'ai été désarçonnée et j'ai eu un peu de mal sur les premières pages : rythmée mais surtout crue, son écriture rend ses personnages si proches de nous qu'on pourrait croire que ce sont eux qui nous racontent leurs histoires au creux de l'oreille ! Dans son roman, Kim Chi Pho nous entraine tour à tour au Rwanda, puis en Belgique et en Angleterre. On suit le parcours de Ghislaine et de Charles, chacun ignorant l'autre depuis leur rencontre éclair. Mais ils sont pourtant liés et leur vie ne cessera de leur rappeler... C'est un roman qui se lit d'une traite, et dont les personnages sont attachants et pour qui nous avons d'emblée beaucoup de tendresse. Des parents endeuillés dont seul l'amour infini pour leur enfant rend le combat plus supportable... Merci à NetGalley et aux Éditions Lemart pour leur confiance...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre est une véritable découverte. Au début de la lecture, j'étais totalement désappointé car je pensais que c'était un livre sur le Génocide des Tutsi de 1994 au Rwanda. Car l'auteure a fait quelques erreurs sur les lieux géographiques et les faits qui se sont déroulés à cette date. Cependant très vite on s'aperçoit que ce n'est pas le cas. En fait c'est un livre sur le destin et la destinée de 3 personnes et leur entourage que l'auteure reliera entre eux avec beaucoup de génie. Leurs histoires sont tragiques, pleines de péripéties et de déboires et souvent de désillusions. Malgré l'extrême violence des situations qu'ils vivent, les personnages du livre sont restés Humains et ont pu dans la plupart du temps dépasser ces situations avec des degrés différents de réussite. Dans ce sens, le livre délivre un message (des messages) d'espoir et de combativité face au trauma. Mais il faut savoir que certain(e)s y ont laissé leur peau. L'auteure utilise une narration non linéaire et fait appel à la mémoire des différents personnages, parfois comme si elle voulait leur rendre hommage. Certains passages sont émouvants. Certaines scènes du livre sont très violentes, on a le souffle coupé au bout d'un temps. Cependant l'auteure a su trouver à chaque fois "des bouffées d'air" entre les différents passages qui permettent aux lecteurs de "souffler" et de poursuivre la lecture. J'ai beaucoup apprécié cette technique. Les personnages sont bien conçus et leur psychologie bien posée. L'histoire a encore beaucoup de "potentiel" et l'auteure aurait pu aller beaucoup plus loin dans la narration. Personnellement, j'ai été très déçu que le livre s'arrête là où l'auteure l'avait fait. J'avais tellement envie que cela continue........ Il s'agit d'un livre bien écrit que je recommande fortement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle claque et qu’elle belle lecture . Pour être honnête il m’a fallu 2 chapitres pour rentrer dedans , sans doute l’ai-je commencer à un moment qui ne correspondait pas pour moi à cette lecture ... mais par la suite , je n’ai plus pu lâcher cette histoire, pleine d’horreur et d’humanité . Parfois le langage est cru et l’écriture nous renvoie les images en pleine figure mais ça sert parfaitement le récit . Merci pour cette découverte

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Vous le voyez ce coeur qui bat sur la couverture ? Il est dans le livre !!! Une écriture qui file, qui cogne au rythme du coeur, des pulsations parfois douces et parfois oui tout s'accélère ! Il y a dans cette double histoire une succession d'événements parfois tragiques qui s'imbriquent les uns dans les autres avec facilité et une pointe de magie à la "Amélie Poulain"… Notre héroïne, Ghislaine, se bat, et si le fil tenu de la vie semble parfois lui échapper, elle est une guerrière prête à tout pour vivre et conjurer un passé brutal qui ne cesse de la rattraper.
Rwanda 1994, le génocide… Comment vivre avec ses souvenirs-là au fond du coeur, avec ce qu'on a soi-même pu faire ? FUIR. Et ceux qu'on a perdus en route ? Comment échapper au destin, et si la fin était déjà écrite ? Dans la violence, il y a l'amour, dans les regrets il y a l'avenir et toutes les promesses du monde. Malgré le thème de départ, ne pas se laisser avoir, les miracles existent, je crois profondément à la résilience. J'ai suivi le rythme de ta plume KimChi Pho et je me suis dit que j'avais de la chance de te lire. Merci pour ce cadeau "Sista".

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ghislaine perd son bébé au Rwanda en 1994 lors de l'accouchement. Elle décide de fuir le pays et demande l'exil à la Belgique. Son passé est sombre et son avenir incertain. Elle a commis un crime et se demande si ces proches pourront lui pardonner un jour. Une histoire de femme poignante et gênante. L'auteur dénonce des faits horribles qui se passe en Afrique envers les femmes. Un hymne à l'amour, l'espoir et la résilience. Une histoire qui ne peut laisser personne indifférent. Il y a certains moments qui sont difficiles à lire. La plume de l'auteure est prenante on s'immerge tout de suite dans cette histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1994. Rwanda. Le génocide fait rage et Ghislaine est seule et prête à mettre au monde son bébé. Son seul espoir d'une vie meilleure est de quitter l'Afrique et de laisser dérrière elle ce sombre secret qui va pourtant la suivre jour après jour. Lorsqu'elle arrive en Belgique, elle a pourtant l'espoir d'un avenir moins sombre. Je ne pensais pas aimer autant ce livre et pourtant c'est un réel coup de coeur. Ghislaine est une guerrière, elle se bat pour survivre et pour avoir la vie qu'elle mérite, loin de la guerre et des blessures que la vie lui ont infligées. Je me suis demandé tout le long de ma lecture comment l'auteure allait nous emmener à la rencontre des 2 soeurs et je n'ai pas été déçue. C'est un roman dans lequel s'imbriquent l'amour et la violence, la guerre et l'amitié. C'est un livre que je recommande vivement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman débute en 1994 au Rawanda où le génocide fait rage. Ghislaine doit se battre pour survivre et espérer quitter l’Afrique. Elle a le souhait d’une autre vie pour elle et l’enfant qu’elle attend. La situation est violente, compliquée et rien n’est simple pour elle. Elle finira par se réfugier en Belgique mais ses ennuis ne s’arrêteront pas avec ce voyage. Le lecteur va donc suivre Ghislaine dans son quotidien difficile, fait de rencontres, de luttes pour tenir le coup. Elle a peur, elle ne sait pas sur qui s’appuyer, quel sens donner à sa vie ? Peut-elle avoir un but, un objectif et s’en sortir ? En Afrique, elle était niée en tant que femme, en Belgique, elle n’est pas « reconnue ». C’est une immigrée, il faut donc qu’elle se débrouille pour avoir des papiers, et un boulot mais l’un ne va pas sans l’autre …. J’ai eu beaucoup de difficultés à rentrer dans l’histoire, à me faire au style de l’auteur. Au début, je trouvais son récit brouillon, avec une violence prédominante qui me dérangeait. Et puis, les choses se sont organisées, tout a été plus clair et je n’avais plus envie de le lâcher. J’ai trouvé les protagonistes et le contexte intéressants. C’est un long cheminement vers le pardon, vers la résilience, que nous offre Kim Chi Pho. Un recueil où l’on comprend que si chacun fait un pas vers l’autre, la vie est plus facile…..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sista est mon premier roman de l'auteure Kim Chi Pho, et une belle découverte ! Je l'ai avalé en 2 après midi, tant l'écriture est fluide et originale. Une fois, passée la surprise du début avec les différents points de vue entre chapitres, et les sauts dans le temps, je me suis très vite plongée dans cette histoire, tragique, et pourtant magnifique. Ghislaine est une héroïne rare, forte et sensible, mais aussi cruelle et violente, qui avance dans la vie comme on se fraie un chemin à coups de machette dans la jungle, elle m'a fasciné ! Elle fuit le Rwanda, pour offrir à sa fille une « vie meilleure » en Belgique. Mais au prix de sacrifices immenses qui laisseront des traces indélébiles que l'auteure nous fait découvrir au fur et à mesure des pages. Doit-on s'horrifier des actes de Ghislaine ou des actes de ceux qui l'ont poussé à perpétrer de tels actes ?? L'auteure nous laisse juges, elle mélange avec intelligence et mystère les vies de tous ses personnages qui n'ont rien en commun en apparence. Elle les fait voyager entre pays et Histoire, sans les ménager et nous les rend tellement attachants. Un mot sur Charles ; pauvre garçon qui attire le malheur autour de lui, et qui fuit en Afrique pour essayer d'échapper à cette poisse qui continue à se propager partout sur ceux qu'il aime. A côté des horreurs vécues par Ghislaine, la malédiction de Charles semble presque farfelue. Mais finalement on comprend que ce qui lie tous ces personnages c'est l'amour inconditionnel, L'amour, maternel, paternel, l'amour charnel, l'amour passionnel et bien sûr l'amour fraternel qui gagne à la fin ^^ D'ailleurs, la fin m'a semblé un peu rapide, et trop "happy end" après toutes ces horreurs . Néanmoins, cela montre la volonté de l'auteure de placer l'Amour au cœur de toutes choses et ça, ça me plaît !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comment survivre dans un pays en guerre quand on est une femme ? Il faut parfois fuir et dans ces cas-là, jusqu'où sommes-nous capables d'aller ? Nous suivons Ghislaine, en 1994, en plein génocide rwandais. Seule, enceinte, affamée, elle est prête à tout pour survivre quitte à se rendre coupable des pires choses... Mais elle parvient en Belgique et s'installe dans une vie enfin stable jusqu'à ce que son passé la rattrape. Un début de roman crû, violent, énigmatique qui bouscule le lecteur. On oscille entre vulgarité, horreur, atrocités mais également croyances. J'ai apprécié de suivre le parcours de Ghislaine et celui de Charles qui se rencontrent juste quelques heures, une nuit de drame mais qui va les lier à jamais. Deux personnages totalement différents avec un Charles qui apporte le malheur autour de lui et une Ghislaine qui, coûte que coûte, doit se sauver du malheur quitte à enfreindre la loi. Un style incisif et une histoire pleine de rebondissements et de suspense puisque certaines actions de l'héroïne ne sont explicitées qu'à la fin. Il se lit d'une traite et ne laissera aucun lecteur indifférent. Merci à NetGalley et les éditions Lemart pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour être honnête j'ai eu du mal à rentrer dans la lecture , le style "cash" m'a un peu déstabilisée au départ ... mais par la suite je n’ai pas pu lâcher cette histoire, pleine d’horreur et d’humanité si on peut la résumer ainsi . Le langage est cru et l’écriture nous renvoie les images , je ne m'attendais pas à ce style de narration. Mais je suppose que c'était l'effet escompté

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre bouleversant qui traite de multiples sujets tel que tendresse, amour, éducation, violence, deuil, lutte de survie, immigration etc sans oublier l'importance de la lecture. Et quel bon choix de titre ! L'écriture de Kim Chi Pho est fluide. Une fois qu'on a commencé à lire ce livre on ne peut plus le poser. L'histoire se déroule comme dans un film. Chaque thème est décrit d'une façon très simple, compréhensible et sans exagération. L'ensemble reste crédible.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand merci à Netgalley pour ce roman. Une magnifique histoire d’amour pour qui croit en la vie. Ghislaine s’accroche à la vie avec hargne. Pour rien au monde, elle ne cèderait sa place sur Terre. Elle se contente de ce qu’elle a et va chercher ce que la vie lui refuse. A force de persévérance, la roue finit par tourner. Deux histoires en parallèle qui n’aurait dû en être qu’une, mais la destinée des jumelles a modifié sa trajectoire. Elles grandissent heureuses, chacune, tout en sachant, au fond d’elles qu’il existe une moitié ailleurs. Les hasards n’existent pas, chaque rencontre est un message de l’univers pour nous guider, nous éclairer et nous permettre d’avancer. Bravo à l’auteure qui décrit parfaitement le contexte politique au Rwanda ainsi que les sentiments des personnages. Nous évoluons avec Ghislaine, cette femme devenue méfiante par la force des choses mais au cœur tendre sous sa carapace.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre m’a complètement captivée. Nous commençons l’histoire au cœur du Rwanda pendant le génocide où nous rencontrons Ghislaine qui va mettre au monde son enfant et qui souhaite fuir ce pays. Nous allons l’accompagner au cœur de sa fuite ainsi que les autres personnages qui se greffent à sa propre histoire. J’avoue que j’ai été déstabilisée par le départ car les mots sont bruts et authentiques. L’écriture nous plonge au cœur de l’enfer de Ghislaine. Nous savons clairement où nous sommes et cela ne laisse pas indifférent. La barbarie et la violence sont au cœur des premières pages de ce livre mais petit à petit nous tendons vers l’espoir et la possibilité d’une vie différente et j’ai beaucoup aimé cette évolution. La guerre a tendance à déshumaniser les êtres humains qui retrouvent leur instinct animal mais nous voyons dans ce livre que, malgré des pensées qui restent indélébiles, les personnes reprennent leur caractère humain. Mais l’amour est au centre de ce roman et c’est clairement le fil rouge du livre et le lien entre l’horreur du génocide et la fuite vers un pays en paix. Les personnages sont attachants et j’ai eu envie de savoir ce qu’il advenait d’eux une fois à l’abri. On suit Ghislaine mais également Charles qui sont liés par un lien indéfectible. L’auteure met bien en lumière que la vie n’est pas pour autant facile loin de l’Afrique car les difficultés quotidiennes sont très présentes et parfois difficiles à supporter pour nos deux personnages. C’est une très belle découverte qui me sort clairement de ma zone de confort. Le roman est très addictif… Une fois commencé on veut connaître la fin !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :