C'est pas ma faute

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 13 mars 2020 | Archivage 15 sept. 2020

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Cestpasmafaute #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Prudence est la plus grande fan de Lolita, la célèbre youtubeuse. Or un jour, Lolita disparaît des réseaux sociaux. Quel secret dissimule son image si parfaite ?
Entre disparition et enquête, caméras et écrans, mensonges et vérité, Prudence et Lolita dansent un ballet qui pourrait se révéler mortel…

Prudence est la plus grande fan de Lolita, la célèbre youtubeuse. Or un jour, Lolita disparaît des réseaux sociaux. Quel secret dissimule son image si parfaite ?
Entre disparition et enquête, caméras...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782266305693
PRIX 18,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

J’ai suivi l’écriture de ce roman pendant longtemps au travers des publications de Samantha Bailly et d’Anne-Fleur Multon. Me demandant de quoi parlerait ce roman puis comment il parlerai de ces sujets. Je ne dirais pas que c’est parfait, certains petits couacs m’ont fait grincer des dents (telle que la mention du groupe Taxi Thérapi accusé d’homophobie... un peu moyen vu l’une des thématiques du roman, ou encore le refus de nommer clairement ce qu’à subit Lolita avec le photographe). Cependant que ce soit Lolita ou Prudence, on découvre ici deux adolescentes passionnées mais aussi un peu effrayées par la vie dont la rencontre va les aider à surmonter tout ça. C’est pas ma faute est autant l’histoire d’une amitié qui semble, à la fin du récit, pouvoir être brisée par rien ni personne, qu’une histoire sur les difficultés de l’adolescence : plus vraiment des enfants, pas encore des adultes mais aux aspirations de grandes personnes. J’ai totalement réussi à me retrouver en elles, en leurs problématiques qui sont presque universelles. C’est, malgré quelques défauts, un très joli roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellente surprise. C'est pas ma faute, c'est un roman très intelligent qui parle des réseaux sociaux et de ses dérives, mais pas que. À 16 ans, Lolita a des milliers d'abonnés sur sa chaîne YouTube. C'est une influenceuse. Derrière cette envie de briller se cache un besoin impérieux d'attention pour colmater des failles profondes. Prudence, elle, ne manque de rien, vit une vie en apparence tranquille, rythmée par l'école et la danse classique. Pourtant, la jeune fille semble rongée par un mal-être qu'elle est incapable d'extérioriser. Lolita, c'est comme un radeau au milieu de la tempête pour elle. Alors quand la YouTubeuse disparaît des réseaux sociaux, elle part à sa recherche, quitte à s'attirer les foudres familiales. C'est pas ma faute raconte l'histoire d'un naufrage, celui de deux adolescentes blessées, mais aussi l'histoire d'un sauvetage inattendu. A travers ce drame contemporain, les autrices ont réussi à mettre en lumière des sujets primordiaux, tels que la solitude et la normalité, à un âge où les questionnements ne trouvent pas toujours réponse. Grâce à un habile procédé de narration, on réussit à prendre la mesure de l'isolement et de la déshumanisation de Lolita. . . . J'ai lu ce roman avec mes yeux d'adulte. Je poste mon avis sur Instagram, sachant que j'ai très peu d'abonnés. J'essaie de faire des photos sympas, mais en vrai, je m'en fiche. J'ai la distance nécessaire pour faire la part des choses. Ce n'est pas le cas de tout le monde, et je pense que ce roman est très important, qu'il sera une sorte de bouée pour certain.es. Les réseaux sociaux peuvent faire des ravages, détruire des vies. Il ne faut pas hésiter à demander de l'aide, quelque soit le problème.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Je l'ai lu parce que j'aime ce qu'écrivent les deux autrices et j'ai bien fait c'est une réussite. On part sur une sorte de thriller sur une YouTubeuse qui a disparu des réseaux sociaux du jour au lendemain et une de ses plus grandes fan qui la recherche parce qu'elle s'inquiète de sa disparition. Le livre aborde le sujet de la santé mentale, de la résilience et également du racisme, de la fascination pour une personne qu'on ne connait qu'à travers des vidéos, et réseaux sociaux. On peut penser au premier abord que le sujet "Youtubeuse" plutôt à la mode en ce moment est peu intéressant et qu'il n'est pas possible d'en faire un livre original mais c'est faux. C'est important aussi de montrer, encore une fois l'envers du décors : les réseaux sociaux sont une vitrine et c'est déjà difficile de le garder en tête en temps que jeune adulte, alors pour des ados j'imagine que c'est encore plus complexe. J'ai apprécié en apprendre plus également sur les partenariats entre marques et jeunes gens même pas majeurs, les contrats où les marques (parfois ?) en profitent bien. Les personnages sont bien construits et attachants, il y a des rebondissements. Niveau représentation j'ai beaucoup apprécié d'avoir une héroïne noire ET lesbienne (assez inédit, et encore plus pour du francophone, c'est cool d'avoir des auteur.ices qui se mouillent et des éditeur.ices qui les suivent, merci, continuez, on en veut encore !) En bref : ce livre est une réussite et je pense qu'il plaira aux ados. Il est divertissant mais loin d'être insignifiant + la diversité est bienvenue (toujours, quand elle est bien faite).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Histoire écrite à quatre mains par des auteures qui ont su trouver des héroïnes et des thèmes qui parlent aux jeunes . Très bon livre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est le roman du génération, un cri d'une adolescente Youtubeuse qui se perd, qui a peur, qui se cherche.. Et c'est le cri d'une adolescente amoureuse qui elle pense que c'est mal parce que son amour pour cette jeune fille lui semble bizarre. L'histoire de la disparition de Lolita, grande Youtubeuse beauté suivie assidûment par sa communauté de fans, et l'histoire de sa sauveuse, Prudence, jeune danseuse étoile qui se sent un peu débordée par la vie. J'ai beaucoup apprécié ce roman qui sans détour parle des dangers d'internet, des réseaux sociaux et de Youtube, des droits de ces jeunes femmes qui parfois ne les comprennent pas, d'anorexie, de maladies mentales, de racisme, d'homesexualité, de famille, d'amour, d'amitié. OUI, tout ça ! On ne voit parfois que les paillettes mais on sait et on doit faire savoir que derrière tout ce monde d'apparences se cache de vrais personnes, avec de vrais problèmes (parfois). Merci netgalley et PKJ pour la découverte, je connaissais bien la plume de Samantha Bailly, j'ai pu découvrir Anne-Fleur Multon et c'est avec grand plaisir que je la découvrirais dans ses autres romans <3

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est avec quelques toutes petites appréhensions que j'ai entamé C'est pas ma faute, un livre pour lequel je me pensais trop vieille mais qui, contre toute attente, m'a beaucoup captivée dès les premières pages ! C'est pas ma faute est un roman écrit à quatre mains par deux auteures que je n'ai jamais lues. Je n'ai pas suivi la "fabrication" du roman dévoilée sur la toile mais sans doute se sont-elles partagées les deux héroïnes. En effet, Prudence et Lolita sont contraires ; elles ont un mode de vie, une famille et un langage différents. Deux protagonistes, deux narrations, deux points de vue. Et c'est tout naturellement qu'on alterne entre eux. Ce qui les lie, c'est la passion pour la mode et en particulier, le maquillage. C'est pas ma faute est un livre long mais jamais ennuyeux. Il aborde des thèmes sérieux et délicats et même s'ils sont très très nombreux, le roman n'en est pas lourd pour autant et son contenu ne donne jamais l'impression qu'il aurait été nécessaire d'en faire deux livres. Il y est alors notamment question de cyberharcèlement, de racisme, de troubles mentaux et d'homosexualité mais aussi de reconstruction et de tolérance. Lolita incarne la victime parfaite des dangers d'une célébrité d'Internet (harcèlement, messages privées honteux...). De fil en aiguille, les mauvais choix s'accumulent et la pression se fait toujours plus forte sur les épaules de la jeune fille. Bien qu'elle traverse d'innombrables épreuves dures et négatives, le roman ne fait jamais dans le too much ni le pathos et toutes les étapes par lesquelles elle va passer sont crédibles jusqu'à sa reconstruction qui se fera même dans son langage, ce que j'ai trouvé plutôt chouette et malin de la part des auteures ; elle a en effet passé la première partie du roman à s'exprimer à la deuxième personne qui témoigne semble-t-il d'un manque de considération pour elle-même. Lolita est un personnage qui change beaucoup au fil des pages, ce qui fait de C'est pas ma faute un roman réussi. Les deux seules choses qui m'ont dérangée dans le roman sont l'enquête que mène Prudence, jusqu'aux portes d'un certain hôpital et le final qui se conclut sur un ballet de danse. Ce n'est pas du tout un thème qui me parle et qui m'intéresse mais les lectrices bien plus jeunes que moi y trouveront leur compte. Quant à l'aventure un peu thriller de Prudence qui brave les interdits, le cheminement m'a un petit peu perdue et je n'ai pas du tout su m'attacher aux deux personnages féminins qui vont l'accompagner dans sa quête malgré leur grande sympathie. D'ailleurs, C'est pas ma faute est un roman très féminin, avec son casting rempli de filles toutes plus différentes les unes que les autres dans lequel les hommes se font rares mais ce n'est pas un roman féministe pour autant, ce qui n'a pas été pour me déplaire. Pour conclure, C'est pas ma faute est un roman ultra accrocheur, très bien construit, tout en dualité, riche et intime. Juste et parfaitement maîtrisé par deux auteures dont on devine facilement la grande complicité entre les lignes, il incarne la mise en garde ultime quant à l'utilisation que les jeunes peuvent faire aujourd'hui des réseaux sociaux et surtout, des dangers d'une célébrité en vidéo, éphémère, fragile, manipulée et manipulatrice, mensongère et précaire. C'est aussi un hymne à l'amitié, aux épaules sur lesquelles pleurer, aux complicités salvatrices... Mais aussi à la tolérance, avec des minorités mises sur le devant de la scène, comme pour les encourager à se montrer sous les feux des projecteurs.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A voir le résumé je m’attendais à tout autre chose. Plutôt a une vrai enquête sur la disparition de la youtubeuse. Ce n’est pas le cas mais je n’en suis pas déçue pour autant. C’est un roman à quatre mains intriguant où sont abordés des thèmes délicats ( et actuels ! ) notamment le côté sombre des réseaux sociaux. Ce roman nous montre à quel point les ados ( mais pas que !) peuvent très vite se laisser envahir et influencer par les reseaux sociaux. Que sur la toile, nous ne somme pas à l’abri d’une rencontre malsaine, que le regard des gens et leurs critiques sur le physique peut tout faire basculer. C’est ce dont est victime Lolita, en effet à tout miser sur le paraître afin de faire cesser les commentaires négatifs, elle va y laisser sa santé physique et mentale. Dans ce roman on trouve aussi le racisme et l’homosexualité et nous rapelle que, non!, personne n’est « bizarre », qu’on est comme on est. Qu’on ait les yeux bleus ou marrons, qu’on soit grands ou petits, qu’on soit blancs ou noirs, qu’on soit homos ou hétéros : Ce n’est pas notre faute à nous ! Mais celle de la bêtise de certains intolérants. Bref : Aimez vous ! Et lisez ce livre qui fait du bien !! Bon j’avoue... j’ai versé ma petite larme à la fin.... 😅 Merci à Netgalley et PKJ pour l’envoi 😃

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :