Célestopol

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 2 mai 2019 | Archivage 31 mai 2019
Libretto, Littérature française

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Célestopol #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Célestopol, cité lunaire de l’empire de Russie, est la ville de toutes les magnificences et de toutes les démesures. Dominée par un duc lui-même extravagant, mégalomane et ambitieux, elle représente, face à une Terre en pleine décadence, le renouveau des arts et la pointe du progrès technologique. On y suit des habitants en quête d’émancipation, rebelles, insoumis – à l’image de la métropole –, qui portent en eux des colères intimes et des fêlures profondes.

Dans ce volume de fantasy d’influence steampunk, l’auteur nous livre un hommage décalé et ambitieux au romantisme slave.

Emmanuel Chastellière est un acteur reconnu du milieu de la fantasy. Rédacteur en chef du site elbakin.net et traducteur de nombreuses œuvres du genre, il a publié son premier roman, Le Village, en 2016 aux éditions de l’Instant et dernièrement L’Empire du Léopard aux éditions Critic.

Célestopol, cité lunaire de l’empire de Russie, est la ville de toutes les magnificences et de toutes les démesures. Dominée par un duc lui-même extravagant, mégalomane et ambitieux, elle représente...


Formats disponibles

FORMAT Poche
ISBN 9782369144960
PRIX 10,70 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Début du 20e siècle, bienvenue à Célestopol. Avec ses palais et ses canaux, Célestopol ressemble à beaucoup de villes de Russie … à un détail près : elle est construite sur la Lune. Grâce aux progrès scientifiques, la vie sur la Lune est en effet désormais rendue possible, grâce à un énorme dôme de verre et d’acier qui permet de conserver une atmosphère et une pesanteur propices et grâce à l’exploitation du sélénium qui alimente la ville en énergie.
Mais derrière les fastes et le progrès scientifique se cache une réalité bien moins reluisante : les centaines d’ouvriers morts pour construire la ville et rendre possible la vie sur la Lune, les centaines d’autres qui vivent et travaillent tous les jours en sous-sol, sans jamais voir le jour, pour faire tourner et alimenter cette immense machinerie, mais aussi l’exploitation des automates, main-d’œuvre corvéable à merci et silencieuse.
C’est dans cette ambiance entre ombres et lumière que se déroulent les quinze nouvelles de ce recueil. Des nouvelles aux intrigues et aux personnages qui se croisent dans un huis-clos sombre et envoûtant. Le monde est en effet bien petit quand il se résume à une ville, et encore plus quand celle-ci est enfermée sous un dôme …
J’ai beaucoup aimé ces liens entre les nouvelles, ils créent une sorte de fil rouge, de ligne directrice, et donnent du corps à ce recueil, qui est du coup plus qu’une simple juxtaposition d’histoires. Les différents éléments se mêlent habilement, et on ne voit parfois le lien ou l’éclairage que la nouvelle apporte qu’au détour d’une des nouvelles suivantes. Une toile impressionniste, faite de petites touches, et dont on ne voit le dessin/dessein général qu’en prenant du recul, une fois la dernière page tournée.
Les personnages sont également une vraie réussite. Bien construits, complexes, tout en nuances, tantôt attachants, tantôt glaçants, toujours humains, ils donnent une vraie plus-value à tous les textes. Une mention spéciale à l’omniprésent duc Nikolaï, dont l’ombre plane sur la ville, « sa » ville, sur laquelle il règne d’une main de fer, sans pitié, sans remords. Un coup de cœur particulier également pour le duo de mercenaires, atypiques et attachants, Arnrun la cow-girl islandaise et Wojtek dont l’esprit est enfermé dans le corps d’un ours. Le traitement des personnages d’automates est également à souligner : loin d’être réduits à de simples machines, ils apparaissent souvent touchants, et leur naïveté face à la noirceur des comportements humains ainsi que leur détermination à survivre, à s’en sortir, les rendent paradoxalement parfois plus humains que certains hommes et femmes.
Un recueil de nouvelles à l’image de la ville de Célestopol : sombre et envoûtant. Laissez-vous happer par la vie mondaine, les palais, les merveilles scientifiques et les progrès technologiques, mais ne vous y trompez pas : derrière le faste et les dorures, tout n’est que noirceur, mensonge, jalousie, manipulation et trahison. Entre ombres et lumière, ainsi est la Lune : fascinante mais ambivalente, avec sa face éclairée et sa face cachée …

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :