Tiny Pretty Things

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 2 mai 2019 | Archivage 1 juil. 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #TinyPrettyThings #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.

Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure. Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse. Et les choses vont empirer… jusqu’au drame.

Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.

Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année...


Formats disponibles

ISBN 9782016212592
PRIX

Chroniques partagées sur la page du titre

Merci aux éditions Hachette et à Netgalley de m'avoir permis de lire ce titre

Tiny Pretty Things de Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton (que vous connaissez peut-être déjà puisqu’elle a écrit les Belles). est un drame nous plonge au cœur de la vie de l’école du Ballet de New York, où nous suivons principalement trois jeunes danseuses : Bette, June et Giselle.

Que penser de ce roman ?

Des livres sur la danse, il y en a plein. Des meilleurs et des moins bons. Sans être le plus fabuleux que j’ai pu lire, Tiny Pretty Things se trouve incontestablement dans le haut du panier. Retour sur ce qui est très bien dans ce livre, et sur les petits détails qui m’ont manqué.

Au cœur de la danse

Comme l’explique le résumé, durant ce roman on accompagne trois jeunes ballerines dans leur quotidien. C’est vraiment intéressant de les suivre partout et on s’intéresse à leurs problèmes, autant au ballet que dans leur vie privée.

Seulement c’est un roman qui parle de danse, et c’est ce qui m’a le plus manqué dans ce livre : la danse. Si il s’agit bien de l’univers dans lequel évoluent nos trois héroïnes, ce n’est qu’un décor destiné à envoyer des paillettes mais qui n’est pas approfondi, et si l’on peut parfois croiser quelques termes faussement techniques destinés à donner l’impression que, on ne se risquera certainement pas à parler d’entrechats, brisés ou pas de bourrée qui pourraient perdre le lecteur. Quant à évoquer la palette des sensations d’un danseur, tant sur scène qu’en entrainement, certainement pas.

Ma seule et unique déception dans ce roman tient donc au fait que la danse n’est qu’effleurée, elle est le théâtre de l’intrigue et le centre de la vie de ces jeunes filles mais les auteures ne vont pas plus loin…

Trois filles très différentes

J’ai adoré l’alternance des points de vue et tout ce que ça apporte comme toujours à un livre : du relief, différentes visions pas forcément concordantes des évènements et des protagonistes, sorte d’omniscience vis-à-vis de leur différentes actions…

Bette est la garce comme on en trouve dans beaucoup de romans du genre : elle est douée, belle, en couple, et prête à tout pour rester la vedette. En soi c’est un personnage intéressant et nécessaire mais très générique. En tout cas on adore la détester !

Giselle (dite Gigi) est douée et gentille. Après le prologue sur Ca²ssie (que je ne vous explique pas pour ne pas spoiler), on sent qu’elle va être la nouvelle victime favorite des ballerines. Et ça ne rate pas. C’est aussi le personnage qui nous fait respirer dans toute cette méchanceté et toute cette jalousie, la fille qui est amie avec tout le monde et jamais méchante ou envieuse, celle dont les passages apportent un peu de soleil.
Son personnage m’a semblé très librement inspiré de Misty Copeland (dont je vous conseille d’ailleurs la merveilleuse autobiographie). L’histoire est assez proche, et on ne peut que pointer les nombreuses ressemblances.

Et enfin il y a June. C’est mon personnage coup de cœur, celle qui fait à la fois authentique et originale, torturée et fascinante. J’ai adoré découvrir son histoire personnelle, autour de ses parents. La raison pour laquelle elle est si intéressante, c’est aussi et surtout parce qu’elle permet l’ouverture sur un sujet qui me semble important : l’anorexie dans le milieu de la danse classique. Les ballerines doivent être très fines mais ne pas se mettre en danger, et le poids des contraintes qui pèsent sur leur corps est dur à soutenir. Suivre June pose plein de question autour de cette problématique et c’est sans conteste un élément clé du roman qui fait qu’il faut le lire.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Si Alec m’a semblé hésitant et effacé, le personnage d’Henri et le mystère qui l’entoure laissent à penser qu’il a dans cette histoire une place bien plus importante que ce qu’on peut soupçonner.

De l’intrigue et des crasses

Le monde des ballerines n’est pas tout rose et doux, c’est ce qu’on retient de cette lecture. Suivre les embrouilles des ballerines est fascinant dans le sens horrible du terme lorsqu’on se rend compte que certaines d’entre elles n’ont absolument aucune limite. Un pari réussi vu que le livre nous tient en haleine jusqu’à la fin, croisant les doigts pour Giselle et espérant que ses tortionnaires soient découvertes.

On attend la suite avec impatience

Parce que Tiny Pretty Things est le premier tome d’une duologie dont les deux tomes sont vraisemblablement indissociables, la fin nous laisse sur notre faim. J’attends donc avec une grande impatience la parution de la suite qui promet d’être dans la continuité de ce premier tome entrainant !

En conclusion

Un livre sur la danse qui a peut-être un peu trop oublié son sujet principal mais qui n’en reste pas moins passionnant et que je recommande les yeux fermés aux fans de danse comme aux non-initiés, avec des problématiques fortes et une intrigue bien ficelée même si prévisible.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bienvenue au conservatoire de danse !
Quoi de plus beau qu'une ballerine ? Ces créatures aériennes, qui virevoltent dans leurs tutus, qui se tiennent sur les pointes comme si cela était facile ne peuvent que fasciner.
Ce sont des fées.
Arriver à une telle maîtrise de son corps n'est pourtant pas chose aisée.
La danse c'est une discipline militaire.
C'est la pression de la perfection de chaque instant.
C'est la concurrence, implacable.
Parce qu'il ne peut y avoir qu'une seule étoile.
Alors bien sûr quand les projecteurs s'éteignent, les fées ne sont plus que ces êtres d'une grâce infinie.

Dans ce roman choral on rencontre toute une promotion de danseuses et danseurs dont Cassie, Bette, June et Gigi.
On les suit durant une année. Leurs entraînements, la distribution des rôles, les représentations des plus grands ballets, leur quotidien d'internes de cet établissement d'exception qui pourrait les amener à intégrer l'American Ballet Company.
C'est l'envers du décor, dans toute sa violence, que l'on découvre : les troubles alimentaires, le racisme de l'institution, la drogue, le harcèlement...
Jusqu'où sont-elles prêtes à aller pour devenir une étoile ?

L'écriture est d'un grand réalisme, la plume est vraiment agréable.
Beaucoup de thèmes sont abordés, des thèmes difficiles sans qu'ils ne soient édulcorés.
Il y a une romance bien sûr mais particulièrement bien traitée, une fois encore c'est d'un grand réalisme.
Je ne peux pas vraiment dire que je me suis attachée aux personnages mais j'ai eu de l'empathie pour chacun d'eux. Ils ne sont nu bons ni mauvais. Ce sont des personnages cabossés, brisés par leurs histoires personnelles mais surtout par cette quête de la perfection.
La fin laisse quelques interrogations (cela présage-t-il d'une suite ?) et est à l'image du roman, plutôt sombre malgré les paillettes.

C'est un très bon roman ado qui montre l'autre facette d'un univers qui fascine.
On ne peut pas rester indifférent face au destin de ces jeunes ballerines.
Vous ne verrez plus jamais le ballet de la même façon.
A découvrir dès le 2 mai.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Écriture : L'écriture est très belle, sombre, elle fait parfaitement ressortir les sentiments et la passion des personnages.

Univers : Ballet, danse, passion, ballerine, drame.

Histoire : L'histoire est poignante et difficile car elle n'est pas du tout édulcorée. Toute cette cruauté et cette jalousie nous met mal à l'aise lors de la lecture mais, étrangement, c'est très addictif. On est fasciné par la passion qui dévore les personnages jusqu'au plus profond de leur être.

Personnages : Nous suivons le quotidien de Gigi, Bette et June, trois ballerines aux caractères et aux histoires bien différents mais qui sont, toutes trois, très touchantes.J'ai été fascinée par la psychologie des personnages où un gros travail a été fait.

Conclusion : J'ai beaucoup aimé cette lecture qui a été très troublante, c'est un cocktail d'émotions et de passion, c'est brutal. La fin m'a vraiment laissée sur ma faim ! Vivement le tome 2 pour connaître le destin de nos trois ballerines...

Un grand merci aux éditions Hachette ainsi qu'à NetGalley pour la découverte de ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ah, la danse, cet univers qui fascine beaucoup de petites filles ! Quant à moi, cela m'a toujours laissé des sentiments ambigus entre fascination et dégoût. Je n'ai jamais vraiment eu envie de tenter la danse classique mais certaines images m'ont fait rêver.

« Tiny Pretty Things » est un récit placé sous haute tension, dès les premières pages. Cela va durer tout le roman. Cela rend le roman à la fois difficile à lire comme addictif. On veut savoir comment cela va se dénouer ! Si l'auteur propose une histoire très réaliste, j'ai eu du mal avec les coups bas et les jalousies (multiples !). Pourquoi tant de méchanceté gratuite ? Quand on veut briller, on est capable d'y mettre le prix, quitte à faire des choses immondes. L'alternance des points de vue, permet, néanmoins, de nuancer certains propos des personnages.

Certaines scènes de danse sont fascinantes : on imagine tellement bien les difficultés pour arriver à un tel niveau. Si les danseurs et danseuses verront peut-être des imperfections mais les novices se laisseront guider avec un certain plaisir. Le livre aborde aussi d'autres thèmes sérieux, parfois assez inattendus (harcèlement, anorexie, sexualité...).

Une lecture agréable dans un contexte inhabituel et original.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’avis de Déborah :

Merci à Hachettes Romans pour la réception de ce sp via NetGalley.

Nous sommes ici dans un roman dont l’ambiance oscille entre Gossip Girl et Pretty Little Liars. On se retrouve plongé dans American Ballet Company où tous les coups sont permis afin d’être la meilleure, tout est une question d’apparence, de triches et de coups fourrés pour parvenir à ses fins.

Le roman est raconté selon 3 points de vues, il y a Gigi, Bette et June.

Gigi est la petite nouvelle étudiante, noire, vient de Californie. Dans le monde impitoyable de la danse, il n’est pas évident pour Gigi de se faire une place. Mais à force de persévérance et surtout grâce à son talent, notre danseuse réussit à décrocher les rôles les plus prestigieux. Et vous allez vite vous rendre compte qu cela va engendrer un nombre incalculable de jalousie et de coups foireux pour la détrôner. Gigi est une fille très simple qui ne comprends pas pourquoi on lui en veut autant, mais elle ne se laissera pas faire non plus. Cela a été plaisant de la voir évoluer tout au long de l’histoire.



June est mi coréenne, mi américaine. Elle n’a pas non plus de facilité pour se faire une place et se retrouve souvent en tant que doublure. C’est la coloc de Gigi et même si elle ne se déteste pas, elles ne sont pas forcément les meilleures amies du monde. June n’aura aucuns scrupules à divulguer des infos sensibles sur Gigi. Ce n’est pas une grâce au sens propre du terme mais elle est prête à tout pour se faire une place au 1e range et cette envie peut faire ressortir le plus mauvais en chacun !



Bette est la garce par excellence, elle m’a parfois fait penser à Blaire dans Gosisp Girl où encore Aly dans Pretty Little Liars par son comportement. Elle est le profil type de l’américaine de base, blonde aux yeux bleus avec des parents influents, faisant des donations régulièrement à l’école. Elle espère pouvoir, ne serait-ce qu’un minimum, arriver à la cheville de sa soeur. Elle se sent sincèrement prête mais non, tout le monde parle de sa soeur mais jamais d’elle. Elle n’a aucune moralité, 95% des coups foireux sont de son invention, et toutes les pilules qu’elles avalent ne l’aident pas à se calmer que du contraire. Et pour en rajouter une couche, quand son amour de toujours la laisse tomber pour quelqu’un d’autre, elle décide de passer à un niveau supérieur.



En bref, vous avez pu vous en rendrez compte, j’ai vraiment adoré ma lecture, elle m’a transporté dans le monde du ballet. Je pense que je n’avais pas encore lu de roman traitant de la danse, mais ici, je suis convaincue et certainement que je vais encore en ajouter d’autres à ma (très) longue pile à lire lol. Cet univers est clairement impitoyable a-mais ils tout ce qu’il faut pour nous transporter lors de notre lecture et de nous faire oublier le temps qui passe.

Et maintenant, il ne me reste plus qu’à attendre septembre pour le 2e tome ;-);-)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bette suit les traces de sa grande sœur et est entrain de devenir la meilleure danseuse du conservatoire, mais les choses vont changer lorsque Gigi y fait son arrivée. Cette gracieuse danseuse noire va réussir à faire oublier les standards de ses professeurs Russes.
June quand à elle va partir en quête de son identité et de reconnaissance de la part de ses maîtres de danse afin de ne pas rester l'éternelle doublure.
Entre coups bas, complots et secrets en tout genre l'Académie du Ballet de New York se révèle plus dangereuse que prévue pour ses élèves.

Wahouuuuu ! Je dois vous prévenir tout de suite quand vous commencez ce livre vous ne pourrez pas le lâcher avant la fin sous peine d'être totalement obnubilé par la suite le reste du temps. Cette lecture était tout simplement géniale, on est prit dans l'ambiance des le premier chapitre.
Oubliez les jolis tutus roses et les gracieuses ballerines et venez découvrir l'envers du décors de la danse classique.
Ici tout n'est que compétition constante pour obtenir le rôle principal de la prochaine représentation et les élèves sont capable du meilleur (danse) comme du pire pour y parvenir (harcèlement, drogue, anorexie...)
Tiny Pretty Things est un réel page-turner mêlant à la perfection la romance au thriller.
Il se divise en 3 arcs narratifs puisqu'on suit successivement la carrière de Bette (best bitch ever ❤️), Gigi (la neuneu number 1 dans le cœur de 98%des lecteurs) et June (l'outsider qui en a sous le pied)
En le lisant j'ai élaboré toutes les théories possibles et imaginables et même si j'ai réussi à résoudre par moi même quelques intrigues j'ai été surprise par tout le reste.
Le tome 2 est prévu en France pour courant Septembre et une série (Netflix?) risque de voir le jour.
Alors si comme moi vous lisiez la saga "Danse!" étant jeunes et si vous avez aimez la série Pretty Little Liars alors ne passez pas à côté de ce roman coup de ❤

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai immédiatement été séduite par la couverture de ce roman. Alors, quand j’ai vu ensuite que l’une des auteures n’était autre que celle de Les Belles, dont j’avais énormément entendu parler, il était évident que j’allais partir à la découverte de cette histoire…

Bette, June et Gigi sont trois danseuses de la prestigieuse école du ballet de New-york. Trois jeunes filles, aux caractères bien différents, mais au même objectif : briller, quel qu’en soit le prix. Si June est une jeune fille assez effacée qui, pourtant, rêve du haut de l’affiche, Bette, quant à elle, semble être celle à qui tout réussit. Elle va pourtant se faire « voler » le premier rôle par Gigi, la nouvelle danseuse qui va découvrir la cruauté des autres filles. Car Gigi est la seule danseuse noire de l’école…

L’univers de la danse m’est totalement inconnu. Le peu que j’en sais provient d’autres romans lus, donc autant dire que je suis complètement néophyte dans ce sujet. J’avais vraiment peur de passer à côté des spécificités qui sont propres au monde de la danse. Mais, finalement, rien à redire de ce côté là : les auteures réussissent parfaitement à retranscrire les actions de la danse, à un tel point que cela prenait vie quand je fermais les yeux. Mais elles nous plongent également dans l’ambiance clivante de cette discipline où jalousie, trahison et ambition guide la moindre action de ces élèves.

La tension monte rapidement, et j’ai été constamment sous pression. Surtout que nous suivons tour à tour nos trois héroïnes. Un récit à trois voix éprouvant et déroutant tant le cadre du roman exacerbe le moindre sentiment ressenti par les jeunes filles. On les apprécie autant qu’on en vient à les détester cinq minutes plus tard, mais elles n’en restent pas moins fascinantes…

C’est percutant, parfois violent, et les auteures nous montre le pire de ce qui peut être effectué dans un univers de compétition. Une rivalité constante qui nous montre également le pire de l’être humain. Du moins, c’est ce qu’on croit, jusqu’au chapitre suivant qui met la barre encore plus haute. Et ainsi de suite. J’en venais presque à étouffer par tant d’émotions contradictoires et toute la cruauté présente dans ce roman.

En définitive, Tiny Pretty Things est une histoire presque malsaine que l’on ne peut s’empêcher de lâcher. Les auteures arrivent à nous captiver alors qu’on découvre un univers bien loin d’être aussi enchanteur que ce que l’on pouvait imaginer. L’intensité monte crescendo et nous offre un premier tome aussi spécial qu’addictif, dont la fin ne me donne qu’une seule envie : lire la suite. Je prends donc déjà rendez-vous pour le prochain tome…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une excellente lecture, avec un monde impitoyable, des coups bas, des trahisons, des fourberies... j'ai adoré !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman moins léger qu'il n'y paraitrait de prime abord !

Gigi est une nouvelle élève dans l'école du Ballet, et son talent est tel qu'elle est rapidement choisie pour un premier rôle. La jalousie de ses collègues danseuses va rapidement prendre de l'ampleur, les faisant commettre des actes de plus en plus lourds de conséquences.

J'ai rapidement été embarquée dans les histoires de ces danseuses de talent. Elles sont danseuses certes, mais comploteuses, rivales, amies et portent de lourds secrets.

Chacune des trois danseuses que nous allons suivre est bien développée et complexe. Pas de méchants ni de gentils dans ce roman, mais des jeunes filles toutes en nuances.

Beaucoup de thèmes sont abordés dans ce livre, bien au delà de la danse. Beaucoup touchent à cet univers et à la pression qu'il engendre, et aux dérives qui en découlent.

La tension s'installe rapidement dans ce roman. L'alternance de points de vue de nos principales protagonistes donne un rythme d'enfer au roman et le suspense est bien présent. La situation dégénère assez rapidement, ce qui incite à tourner la page et à ne plus lâcher le livre.

Comme je m'en doutais lorsque j'ai vu que c'était un premier tome, l'histoire se termine dans un pic de tension, et j'ai hâte de lire la suite !

Je remercie NetGalley et les éditions Hachette Romans pour cette belle découverte qui tient en haleine !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gigi se voit offrir le premier rôle du premier ballet de l'année alors que se rôle aurait dû revenir à Bette. Les filles vont en faire voir de toute les couleurs à la jeune fille... mais jusqu'à quelle point ?

La lecture est vraiment prenante. C'est avec plaisir que j'ai suivi l'histoire de ces danseurs, Adam, Gigi, Bette, June ... Au fils des pages on s'attache à eux, même à la folie de Bette. Certains passages sont choquants. Au lieu de s'allier, de s'entraider, elles se mettent des bâtons dans les roues. Il y a du suspens, des mise en dangers, quelques touches de romance,... le tout dans un rythme soutenu, la dure réalité de la vie en conservatoire. Et cette fin est dramatique. Après le tapage médiathèque du au fait que ce roman deviendra un film sur Netflix, je m'attendais à un roman beaucoup plus intense. En plus, ce roman s'adresse aux publics des jeunes filles alors je trouve que ça peut donner de mauvaises idée.

Un roman à découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bienvenue au Conservatoire de l'American Ballet de New-York. Un lieu où règne discipline et rigueur, mais où la compétitivité fait rage et où tous les coups sont permis pour écarter ses rivales.

On va suivre trois danseuses : Bette qui est la vedette de l'école, issue d'une riche famille, et qui rêve de suivre les traces de sa soeur ainée, danseuse à l'American Ballet Company ; June, d'origine asiatique, mise à l'écart de sa communauté et qui souffre de ne pas savoir qui est son père ; et enfin Gigi, danseuse afro américaine, nouvellement arrivée, qui vit sa passion de la danse à fond, malgré ses problèmes de santé.

Tout commence lorsque Gigi obtient le rôle tant convoité de la Fée Dragée dans le ballet Casse-Noisette. A partir de là, la jeune fille va être victime de harcèlement, jusqu'à atteindre un point de non retour.
Les chapitres alternent entre les trois danseuses. On se rend compte que chacune cache un secret et des blessures profondes. Même si Bette et June sont des pestes finies, on ne peut pas s'empêcher d'avoir pitié d'elles en voyant l'indifférence de leur famille.
Gigi, elle, est adorable. Toujours positive, elle essaye de ne pas condamner ses camarades tout de suite, jusqu'à ce que les faits deviennent trop graves.

Ce roman dépeint tout à fait ce qui peut se passer dans un conservatoire Certains fait d'intimidation sont réels et il faut avoir un mental solide pour arriver au sommet.
Outre le harcèlement, les auteurs traitent aussi de sujet importants tels que l'anorexie et la sexualité

Un roman que j'ai vraiment apprécié, d'autant plus que je suis une passionnée de danse, et j'ai hâte de lire la suite pour savoir ce que le destin réserve à Gigi, Bette et June.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie encore une fois Netgalley et Hachette romans pour ce SP et la confiance, j'ai dévoré ce livre qui est tellement addictif, un roman placé sous haute tension dès les premières lignes, on a envie de savoir le dénouement de l'histoire, l'intrigue est très bien menée, ficelée. Une duologie dont on attend le tome deux impatiemment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Entrez dans l'univers fascinant et impitoyable de la danse avec "Tiny Pretty Things "un roman de Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton publié aux éditions Hachette. Je n'ai jamais pris un cours de danse de ma vie mais j'ai toujours été fascinée par cet univers et cet art qui demande une discipline de fer. J'ai dévoré cette histoire qui nous entraine dans les coulisses d'une école de ballet de New York. Cela m'a d'ailleurs rappelé une vieille série "L'âge heureux" que ma mère m'avait fait découvrir quand j’étais petite. Dans ce roman on suit le point de vue, par l'alternance des chapitres, de trois ballerines Gigi, Bette et June. Gigi, danseuse de talent, spontanée, vrai gentille et seule black de l'école va s'attirer bien des jalousies. Bette la peste de service, qui va être détrônée de son piédestal et enfin June, danseuse asiatique, doublure de Gigi qui doit elle aussi affronter ses démons intérieurs. Le roman se lit très vite, la psychologie et l'univers de la danse sont très bien décrit entre la jalousie, la pression, la quête de la perfection et la compétition incessante entre les filles et puis surtout une intrigue très bien construite et bien plus complexe qu'il n'y parait pour savoir qui harcèle qui ! Le racisme et l'anorexie présent aussi dans ce milieu sont abordés de manières très réalistes. Chacune des danseuses et danseurs aussi (le bel et gentil Alex, le mystérieux Henry et le tourmenté Will) ont leurs parts d'ombres et de faiblesses ce qui les rends également attachants. Et que dire de la fin qui promet un tome 2 plein de rebondissements ! D'ailleurs Netflix prépare une adaptation de ce roman en série, une très bonne idée tant l'univers est riche et visuel. Je remercie Netgalley et Hachette pour la lecture passionnante de ce roman Young Adult, véritable page-turner psychologique dans l'univers pas si rose de la danse, à lire dès la 3è. Mention spéciale pour la magnifique couverture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :